RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)   Dim 4 Mar - 15:12

Quelques minutes après le discours du Pingouin
Musée "Le Bovery"

_____________________________________________________

Perchée telle Maitre Corbeau dans son arbre, Alicia avait observée l'ensemble du petit speech du Pingouin, la présence de Bossworth et aussi la Statue du Joker qui la faisait presque pouffer de rire tant sa posture était....ridicule. Oui, c'était le mot, car même dans la mort ou la paralysie, le prince du crime avait toujours eu cette manière de transcender son art, celui du rire et de la moquerie, peu importe son état.
Pur Alicia, entrer et sortir d'Arkham n'était pas chose aisée, car la voix des airs était de plus en plus surveillé et en prime, son matériel commençait à accuser de sérieux problèmes, comme le camouflage qui se désactivait lors de mouvements brusques. Anormal, mais pas alarmant tant que son épée ne lui faisait pas défaut.
Le Pingouin avait l'air heureux, différent des autres fois et même Miss White avait apprise à le craindre, bien qu'elle n'en montrait rien. Quoi de plus logique quand elle savait que ce dernier était en possession d'un atout majeur, en plus de l'arme de Victor Fries. C'était ainsi qu'on faisait les affaires à Gotham: On donne, on prends, on plie et on saigne. Dans le cas du Joker, on gèle aurait été mieux approprié, car il avait maintenant deux glaçons à la place de sa paire de grelots, ce qui n'avait pas l'air de le gêner outre mesure....encore fallait il qu'il soit encore en vie sous cette épaisse couche de glace.
Il était temps d'entrer en scène, alors que, tapant dans ses mains comme pour le féliciter, la jeune semi-cyborg commençait à apparaitre devant BossWorth et le Pingouin, dans un étrange halo bleu electrique crépitant. La zone où commençait à apparaitre la jeune femme semblait s'onduler, comme formant des lignes humaines, laissant doucement apparaitre les formes de la jeune femme blonde au regard d'ange, jusqu'à ses prothèses robotiques des plus voyantes.


"Bravo.....Bravo, Mr Cobblepot. Moi-même, je n'aurais pas dit mieux pour faire sortir la morveuse de son trou.....Mais avec tout cela, j'oublie de me présenter. Ma collègue n'ayant pu venir, c'est à moi que vous aurez affaire. Je suis Miss White, mais pour plus de commodité, appelez moi Alicia.......N'ayez crainte, je ne fais que venir voir comment tout cela se passe....et je suis heureuse de constater que vous faites bon usage de notre matériel........"

Sans faire plus attention à Bossworth, qui semblait déjà éberlué par l'apparition, la jeune femme se dirigea tranquillement vers la statue du Joker, alors qu'elle semblait exercer une certaine fascination sur elle, chose qui n'en était pas puisque tout cela n'était que moquerie ouverte envers l'ex-prince du crime, qui ne pourrait malheureusement pas tout entendre....voire, rien entendre du tout, helas pour lui.

"Voyons......Je dirais 21eme siècle....taillé dans le fond et la forme....certains angles grossiers, mais l'essentiel est bien représenté. Le tout est maintenant de savoir si le sujet à survecu.....Oh et puis, on s'en moque....Il reste tout de même une belle pièce de musée"

Enfin, toujours aussi souriante que tout à l'heure, la jeune femme se tourna vers Cobblepot mais restait à distance de lui, non pas par peur, mais par respect d'une règle qui disait que deux "travailleurs" devaient garder une certaine distance lors d'un rendez vous....et cette règle s'appliquait surtout à Arkham City. Et puis, de vous à moi, il serait dommage que le Pingouin, par un excès de zèle, termine son règne par un coup de sabre dans la figure à cause de pulsions suicidaires ou parce que sa famille l'aurait démoulé trop chaud.

"Je suis contente de voir que vous avez fait un bon usage de ce que nous vous avons envoyé. Certains vous voyaient déjà fini, et j'ai eu beaucoup de mal à convaincre le conseil de vous laisser votre chance.....certains préféraient parier sur....cette erreur de la nature" dit elle en pointant du regard le Joker, avant de s'interesser de nouveau au gérant du Lounge. "Dites moi, Mr Cobblepot, une fois la morveuse ici, comment comptez vous vous y' prendre? Vous désirez réellement l'affronter en combat singulier?? Et pourquoi ne pas avoir fait plus pression en utilisant le couple Fries? La petite morveuse s'est attachée à eux, vous savez....Une faiblesse de plus à son actif.....Cette petite garce s'est toujours attachée à des.....faibles. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)   Lun 5 Mar - 19:17

La transmission avait été coupée et Oswald s'apprêtait à se lever pour aller organiser ses troupes, vérifier que les systèmes de sécurité marchaient à plein régime et surveiller les écrans de surveillance. La nuit allait être longue, il venait de lâcher quelque chose de très gros, mettant tous les projecteurs sur lui. Il n'avait jamais souhaité cela, il aurait préféré d'abord conquérir totalement Arkham. Enfin, son actuelle influence lui permettrait peut-être de s'en sortir indemne, mais il se doutait bien que les justiciers, dans leur totalité, viendraient lui rendre visite pour tenter de faire régner la justice. Mais, une fois de plus, il n'avait pas eu le choix.

Soudain, au milieu de la pièce, un halo bleu lumineux se matérialisa, faisant un boucan du diable, crépitant comme si le bâtiment entier avait pris feu. Le souffle provoqué décoiffa Oswald de son chapeau, qui ne put détacher son regard de la forme qui se dessinait petit à petit. Une femme apparut, et Cobblepot, abasourdit, mit du temps à réagir. Bossworth pointa son arme dans la direction de l'intrus, prêt à tirer, et le Pingouin avait saisi son parapluie, aussi prêt à faire pleuvoir les balles. Il comprit bien vite que la nouvelle venue était un membre de la Biosyn, et pas n'importe lequel : Miss White en personne. Oswald se rassit, n'ordonnant pas à Bossworth de baisser son arme, et si elle était ici pour l'exécuter, maintenant qu'il avait fait le travail? Peu probable, il ne l'avait pas complètement terminé, ils se débarrasseraient probablement de lui après.


Miss White, hein? C'est un honneur pour moi de faire votre connaissance.

Le coeur n'y était pas, mais il était bien obligé de se comporter en gentleman. Bossworth redonna son chapeau à Oswald et lui alluma une clope déjà fixée au porte-cigarette, dans sa bouche.

Mais je n'aime pas que l'on entre chez moi de la sorte. La prochaine fois, vous passerez par l'entrée pour être fouillée, comme tout le monde. Refaites-moi un coup comme cela et je prendrai cela comme une déclaration de guerre.

En vérité, il savait qu'il ne pouvait pas se permettre une telle chose. La Biosyn lui faisait peur, et l'idée d'être exécuté une fois le travail fait le terrifiait. Il ne devait cependant pas montrer le moindre signe de faiblesse, c'était primordial. Il se rendit soudain compte que celle qui se tenait en face de lui n'avait pas grand chose d'humain. Un cyborg? Cobblepot soupira intérieurement, en se disant que cela était normal, venant de la Biosyn.

Et pourquoi ne m'aurait-on pas pris au sérieux? Qui voulaient-ils utiliser? Le Joker? Ah, je ne crois pas qu'il soit disponible pour l'instant!

White s'approcha et admira la pièce maîtresse de Chesterfield, et celui-ci calma sa colère qui laissait place à de la fierté. Malgré tout, il n'appréciait vraiment pas qu'elle fut ici, sans avoir fixé le moindre rendez-vous, sans avoir prévenu.

Je dois vous avouer que, s'il était toujours vivant, cela doublerait sa valeur, mais cela diminuerait aussi mon prestige. Je compte bientôt vérifier cela avec du matériel de pointe, je serai fixé au moins.

Il souffla la fumée vers Alicia, à présent totalement à l'aise.

Mais parlons affaire. J'ai fait ce que vous m'aviez demandé, avec les explosifs que vous m'avez fourni, j'ai piégé plusieurs bâtiments de Gotham et trois douanes. J'ai expliqué à la télévision les avoir toutes piégées pour qu'ils n'espèrent pas pouvoir toutes les désamorcer, c'était primordial, et puis cela a fait son effet. Heureusement que vous m'avez aussi aidé pour les bombes dans Gotham, car, même si j'ai quelques hommes là-bas, ils n'auraient pas pu s'occuper de toutes les bombes sans vous. Et, comme vous l'avez vu, votre matériel pour pirater les chaînes de télévision de Gotham et d'Arkham a fonctionné à merveille.

Il prit une bonne bouffée de tabac, puis repris, la voix moins déterminée.

Mais je ne vous remercie pas, et vous savez très bien pourquoi. Vous m'avez forcé la main en m'obligeant à faire tout cela pour cette petite merdeuse. Tout ça va causer ma perte, tous les projecteurs sont tournés sur moi et je ne suis pas encore prêt à cela.

Il avait dit ce qu'il pensait, mais il savait que cela ne changerait rien. Lorsque la Biosyn avait repris contact avec lui une semaine plus tôt, elle lui avait ordonné d'agir et Cobblepot avait compris qu'il lui était impossible de répondre sur la négative, tenant à sa vie. Il avait, à présent, une profonde haine envers cette organisation qui, jadis, lui avait permis de s'élever. Il payait à présent pour sa naïveté, mais il savait que la provoquer ne ferait qu'aggraver les choses, donc il ne s'étala plus sur le sujet. De toute façon, s'il venait à couler, il comptait bien s'attaquer à la Biosyn avant, et il savait qu'il pourrait l'entraîner dans la tombe. Aujourd'hui, il ne voulait pas se faire un ennemi supplémentaire de cette ampleur, il aurait besoin de toutes ses ressources pour combattre l'organisation.

Plus que vingt minutes avant l'explosion d'un autre immeuble.

Alicia demanda ensuite ce que Oswald comptait faire lorsque Pandora se manifesterait, elle expliqua qu'il aurait dû exploiter plus efficacement le couple Fries. Le Pingouin fut surpris de cette remarque, il imaginait Pandora comme une psychopathe sans coeur, ne cherchant qu'à tuer et gagner du pouvoir. De plus, il n'aimait pas que White critique ses plans, c'est pourquoi il répondit sèchement.

Je n'ai pas utilisé Freeze car je ne veux pas attirer l'attention sur lui. Ainsi, je peux continuer à le torturer dans ma cave, à l'heure actuelle, tous le croient mort, et dans quelque temps, ils auront raison. Je pense en plus que si on le bougeait maintenant de sa table de torture, il mourrait immédiatement suite à ses blessures, or, je n'en ai pas encore terminé avec lui. Déjà que j'ignore comment il a fait pour survivre jusque là...

Un point important : Pandora se préoccupait de Freeze. Cobblepot pourrait utiliser cet information à son avantage lorsqu'il se confronterait à la petite.

Une fois devant mon musée, nous la laisserons entrer. Elle rejoindra directement la fosse, nous ne lui ferons pas de mal avant qu'elle ne l'atteigne. Puis, elle y combattra mes meilleurs combattant, et si elle survie, elle aura l'honneur de mourir de ma main. Croyez-moi, avec le Suit of Sorrow, l'arme de Freeze et mon propre matériel, je ne peux que la réduire en bouillie.
Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)   Mar 6 Mar - 0:57

"Vous me prenez pour une fille facile, Cobblepot?? Le dernier qui a posé ses paluches sur moi est obligé de se nourrir par intraveineuse et à besoin d'assistance pour qu'on lui torche les miches. Et puis, je ne suis pas sure qu'on m'aurait laissée passer."

Une réplique qui faisait bien mal alors que la jeune femme, prenant position sur un siège non loin, continuait de porter son regard sur ceux la menacant avec une arme. Précaution futile, car la jeune jeune femme n'avait aucune envie de voler dans les plumes de ce digne descendant de la race "Piaf". Ce qui l'amusait toutefois, c'était la façon qu'il s'affichait en se voyant déjà vainqueur face la jeune mutante qui ne tarderait pas à faire acte de presence. Sur l'instant, Alicia ne savait pas si elle devait lui passer un savon ou juste rire bruyamment sur un ton moqueur...Une simple mise en garde devrait toutefois suffire.

"Ne la sous-estimez pas, Mr Cobblepot. Beaucoup d'entre nous ont déjà affronté Pandora lorsqu'elle était en pleine possession de ses moyens. Vous avez toutes vos chances, mais la gamine est une vicieuse, et foutrement maline et elle saura exploiter la moindre faille lorsqu'elle en remarquera une....Après tout, elle m'a "faite", comme vous pouvez le voir......Impressionnant ce dont une petite gamine est capable lorsqu'on lui mets une lame à l'acier trempé entre les mains. Et je conseille de ne pas oublier qu'elle a longtemps essayée de pénétrer votre esprit, d'ou les médicaments que nous vous avons envoyés. Nous sommes tous forcés d'admettre que Pandora est une belle combinaison d’éléments qui font d'elle une magnifique petite saloperie dont il faut nous méfier, bien pire que Ace et le projet Cadmus. Alors ravalez votre fierté mal placée. Vous pourrez chanter et festoyer lorsqu'elle léchera les crottes d'oiseaux sur vos bottines....Pas avant."

La jeune femme était passé de celui de femme souriante à celui de tueuse froide et inquietante en moins de temps qu'il n'en fallait pour dire "Piaf", montrant une partie de son état bipolaire, elle qui affichait encore il y'a une seconde un sourire satisfait et radieux, affichant maintenant des traits enclin à la psychose, presque agressif alors qu'elle repensait à ce qu'elle avait subie à cause de la petite garce et son protecteur. Cobblepot devait avoir compris maintenant qu'Alicia avait un compte très personnel à régler avec la mouflarde et qu'effectivement, le propriétaire du Lounge n'avait été qu'au final, un petit pantin que la Biosyn avait manipulée, mais qu'elle saurait récompenser, sans même dévoiler leur collaboration. Après tout, eux aussi devaient rester dans l'ombre, et ce, pour un long moment.
Ayant compris cela, Oswald aurait très bien pu se saisir de son arme cachée dans la pièce à coté, ou bien ouvrir le feu avec son parapluie et envoyer valser Miss White d'une salve bien placée, mai sun affront de ce genre, bien qu'il saurait lui apporter une grande satisfaction, et peut-être calmer un peu la douleur de son oeil, serait le dernier pour lui, car dans la minute qui suivrait, il serait tué, lui et tous ses hommes par le commando de la jeune femme qui se trouvait en attente, quelque part dans les rues.
Cobblepot n'avait certainement pas envie de connaitre un destin aussi funeste que le Dodo, après tout.


"Pour les bombes, il n'y a pas à se plaindre. Du beau boulot de la part de mes hommes et des vôtres stationnés à Gotham. Je dois avouer que voir l’hôpital partir en morceaux en imaginant les quelques gogos planqués dedans hurler avant d'être soufflés comme des brindilles, m'a quasiment procuré une jouissance à la limite de l'orgasme. Du travail d’orfèvre...Après tout, il fallait bien une démonstration de force du grand manitou d'Arkham City."

Vient alors la question sur le couple Fries, Victor et Nora. Et aussi étrange que cela puisse paraitre, Alicia ne ressentait aucune animosité envers les deux tourtereaux ce qui était tout le contraire d'Oswald qui fulminait à la moindre évocation de Victor et Nora. Quand on regardait l'état de sa gueule, on se disait que c'était compréhensible et cela souligna un point chez la jeune meta-cyborg, un détail qu'elle avait volontaire omis de mentionner et dont elle se ferait un malin plaisir de lui balancer une fois le boulot fait, bien que c'était tentant de voir jusqu'à quel point, le "Big Boss" d'Arkham pourrait se mettre à genoux devant elle. Mais non, pas question de tenter une provocation gratuite, car en ce moment, il avait tendance à flinguer pour un oui ou un non.


"Vous soulignez un détail important, mais la petite est plus qu'attachée à Victor et Nora Fries, et aussi absurde que cela puisse paraitre, la morveuse occupe une place très importante dans l'esprit du savant, non pas parce qu'elle peut constituer un remède potentiel pour Nora, mais parce qu'il semble s'être attaché à elle aussi. Relation réciproque, comme celle d'une enfant avec son père. Pandora est une tueuse mais elle n'est pas dépourvue de sentiments, chose dont des personnes comme vous et moi, ne nous encombrons aucunement. Ensuite, comme vous le soulignez si bien, vos hommes et...le notre, n'auront plus qu'à se charger d'elle.....A propos, les performances de "Buzzsaw" vous ont elle plue??"

Buzzsaw, mercenaire indépendant, grand ami d'Alicia dans le besoin, ce type était un mystère dont peu parlait. Et avec plus d'une cinquantaine de contrats à son actif, tous remplis en bonne et due forme, on pouvait dire que ce "tronçonneur" savait s'y faire dès qu'on lui mettait l'outil adéquat entre les mains...Aujourd'hui, voilà que ce grand costaud à la chevelure brosse platine se retrouvait prêt à en découdre dans l'arene du Pingouin, non pas pour l'honneur et encore moins, la vengeance, mais juste pour l'amusement. C'était cela, qui était drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)   Jeu 15 Mar - 0:08

Alicia n'aimait pas les insultes ou qu'on lui parlait mal. Elle voulait bien montrer à Cobblepot qui dirigeait pour s'assurer que celui-ci resterait un piaf bien dressé, et cela, Oswald ne pouvait le supporter. Malgré son succès, cette situation ne lui plaisait guère, il continuait à exécuter les ordres, mais en même temps, il cherchait la moindre faille pour pouvoir poignarder la Biosyn dans le dos. Il avait eu tout ce dont il avait besoin d'elle, et maintenant, elle devenait un poids, une dette à payer dont il fallait se débarrasser. Première faille : Miss White, le fait qu'elle s'était présentée personnellement à lui montrait bien que la Biosyn se préoccupait de plus en plus de ses intérêts. En un sens, Chesterfield en avait moins peur, il pouvait placer un visage sur cette figure, quel qu'il fut, et cela lui rappelait que l'organisation était gérée par des humains (plus ou moins). Or, les humains font toujours des erreurs.

Hum, je dirige l'Iceberg Lounge, ma chère. Je me dois d'accepter tous les clients, même les plus... Sur cette pause il passa un regard dégouté sur le corps de Blue ... inhumains.

Mensonge, évidemment. On n'entrait pas dans le Lounge comme dans un moulin. Les gens suspects étaient interrogés, et après, en fonction de l'interrogatoire, on les déclarait dangereux ou non. Pour ce qui est des ennemis, ils étaient abattus avant même de pouvoir toucher la poignée. Evidemment, depuis quelques temps, les clients du Pingouin étaient moins nombreux, vu que Double-Face et Harley Quinn étaient leurs ennemis. Harley Quinn... Cette mioche avait réussi à reprendre l'aciérie pile au bon moment, quand les forces du Pingouin en présence étaient les moins nombreuses car en ravitaillement. Les survivants n'étaient toujours pas morts, Oswald comptait bien les torturer encore un peu. Quant à Scareface, ses hommes étaient autorisés dans le Lounge, la guerre n'était pas officiellement déclarée. Mais les tensions augmentaient, aussi, ils se faisaient moins présents. Malgré tout, il y avait du monde, les alliés du Pingouin et les petits gangs venaient pour gagner l'estime du seigneur d'Arkhma pour qu'il les épargne dans sa campagne.

Je ne la sous-estime pas, Miss White. Tout sera mis en oeuvre pour que la partie soit, certes, divertissante, mais fatale. Pour ma part, j'ai fait ce que j'ai pu, j'ai tout organisé de sorte à ce que même Batman ne soit pas capable d'en réchapper. Mais après, ils arrivent toujours à contourner les épreuves impossibles, et c'est là que j'interviens. Si elle survie, le combat final sera fait à peu près à la loyale, et ne tentez pas de m'en dissuader. Evidemment, les précédentes épreuves l'auront épuisée, mais je pense ne mériter aucune victoire si ce n'est pas moi, personnellement, qui me l'octroie.

Encore une nouvelle lubie qui n'était absolument pas dans les coutumes du piaf. Le Suit of Sorrow rongeait de plus en plus son esprit, ses décisions étaient de moins en moins prudentes, voire carrément insensées, et ces phases de folies duraient de plus en plus longtemps, si bien qu'il finissait par se demander s'il était plus souvent lucide que fou. Par exemple, en l'instant même, il avait envie de hurler de toutes ses forces en se jetant sur Alicia. Il voulait la tuer, simplement pour pouvoir décorer son bureau avec sa tête. Heureusement, il arrivait encore à se contrôler. Il ignora les compliments de son interlocutrice, trop énervé pour sourire, et grimaça de dégoût quand elle parla d'orgasme. Quel vocabulaire, franchement. Cobblepot sentait l'écoeurement qu'il éprouvait à son égard monter en flèche, il n'aimait vraiment pas ces comportements.

Ah, quelle grâce féminine! Derrière ces tendres taules de fer, on sent la présence d'une jeune femme toute raffinée et subtile. Enfin bref, j'ai une autre bombe à faire exploser, il faudrait donc que nous terminions rapidement notre entretien.

Chesterfield était las de cette conversation. Il voulait se retrouver seul pour pouvoir craindre les représailles du monde, en paix. Mais il y avait encore tant à dire, car après tout, ce qu'ils avaient monté était colossal, et avait besoin que les organisateurs communiquent entre eux toutes les informations. Aussi, Miss White demanda comment se portait son homme, Buzzsaw, et la conversation sembla enfin intéresser le Pingouin. Il aimait bien ce personnage et ses capacités de combat.

Hé bien, c'est une belle pièce, une très belle même! Je me suis permis de tester ses capacités, et il a réussi à défaire Abramovici! Croyez-moi, c'est une excellente performance. Cependant, il n'a pas tenu face à Bossworth, qui est pourtant du même niveau que le Russe, ce qui démontre, à mon avis, que votre homme a des points faibles...


Dernière édition par Le Pingouin le Mer 28 Mar - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)   Jeu 15 Mar - 14:02

Hrp: Rectifie. Je suis Miss White. Pas Miss Blue. D'ailleurs, elle ne tardera pas à arriver.

La plupart des réflexions avaient glissées sur le corps de la jeune femme comme un ruisseau coulait dans son lit et malgré la colère qui la dévorait, la jeune femme restait d'un calme olympien, en gardant ce sourire moqueur, bien qu'un coup de lame castrateur pourrait remettre les idées de ce petit Moa en place. A trop se prendre pour un aigle, on finit par se bruler les plumes et l'homme-oiseau n'était pas loin de la bavure. Si il vivait encore, c'était uniquement parce que la meta-cyborg en avait décidée ainsi. Bien entendu, les supérieurs de la Biosyn préféraient voir Cobblepot mort que vivant, et Alicia avait intercédé en sa faveur, dans le seul but de contrer Aurora.
Cela donnerait une suite d’événements des plus amusants et Alicia imaginait déjà le visage décomposé de sa rivale quand elle verrait que la petite mouflarde n'aurait pas survécue à l'arène.
Le jeu d'Alicia était risqué mais il en valait la peine....Il valait la peine qu'elle en vienne à cette alternative.....jusqu'à en mourir, tant que la gosse et ses protecteurs payaient pour ce qu'elle avait subie, et que la Biosyn aille se faire foutre.


"Batman? Vous débarquez...Ce petit rongeur volant ne nous intéresse pas. On vous le laisse. Arrachez lui les ailes, pulverisez le, violez le...que sais je.?? Faites appel à votre imagination. La seule chose qui m'interesse, c'est de voir la gamine mordre la poussière une fois pour toute avant que je ne lui arrache la tête. Ensuite, vous serez libre de faire ce que vous voulez, sans remboursement ou quoi que ce soit. Une sorte de libération de serment.....Et arrêtez donc de me rappeler comment cela allait se passer. Je vous avais déjà dit maintes fois que vous aviez carte blanche quant à la méthode utilisée."

A ces paroles, BossWorth s’avançait d'un pas vers la jeune femme qui venait de le remarquer mais qui venait de s’arrêter lorsque la tueuse cybernetique porta la main au fourreau en un éclair de secondes, dans un petit bruit de piston à peine audible mais assez bruyant pour que le garde du corps cesse sa marche. Pas un mot, pas une menace et juste un échange de regard alors que les plis du visage d'Alicia exprimaient la mise en garde ou quelque chose comme "Essaye et t'est mort". Le type comprenait vite et lâcha l'affaire tout de suite, reculant et se remettant à la place où il se trouvait exactement, il y'a encore quelque chose, tandis que la sabreuse robotique lui répondit par un de ses sourires moqueurs et empli de défi, lachant la garde de son arme avant de reprendre la parole.

"Nous allons rapidement en terminer. Après tout, Aurora et les troupes doivent déjà être en place autour du bâtiment, avec ordre de ne pas bouger, sauf si il devait arriver quelque chose à ma...."personne". En ce qui concerne Buzzsaw, je ne suis pas étonnée qu'il vous plaise. Lui et sa tronçonneuse, ont une longue histoire en commun. Etonnant toutefois qu'il ait perdu......Cela n'est pas bien grave. Nous reverrons sa conception une fois tout cela terminé. Bien sur, je le vois mal perdre contre la mutante. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser mais j'ai quelques petites affaires à regler de mon coté et une grosse boule de poil à chasser. Quand Sigma saura que Pandora revient par ici, il rappliquera aussi sec pour faire cesser nos activités....et je serais là pour l'arreter. Bien sur, il vaut mieux que je réussisse car dans le cas où il parviendrait à vous atteindre.......je ne pourrais que vous encourager à faire vos prières car même le Suit of Sorrow ne vous permettrait pas de l’arrêter. Et quelque chose me dit que les nouvelles circulent déjà dans tout Arkham. Ha, et..encore une chose...Quand Aurora se pointera.....N'essayez pas de la contredire, elle deteste cela et à une nette tendance à flinguer pour un oui ou un non. Obeissez lui et tout se passera bien."

Nouveau défi, nouvelle moquerie, la jeune femme tenait Cobblepot en laisse comme son toutou en plus de l'effrayer. Sigma avait acquis une mauvaise réputation de tueur sanguinaire aux cotés de sa maitresse et de son créateur et le gérant du Lounge avait gardé un souvenir douloureux de sa rencontre avec le mutant félin, le garde du corps de l'enfant. A l'évocation de Sigma, beaucoup tremblaient, connaissaient les affres de la peur et même le propriétaire du Lounge devait certainement trembler à l'idée que la créature de Freeze rapplique jusqu'ici. Et dans le cas où cela arriverait, lui et Pandora seraient inarrêtable. Bien sur, cela n'arriverait pas. Pour conclure ses paroles, la jeune femme disparut dans ce même halo électrique bleuté, se fondant dans le décor à la manière du caméléon, avant de disparaitre de la vue du Pingouin en ayant ces derniers mots.

"Échouer n'est pas une option.....N'oubliez pas. Sinon, c'est vous qui ornerez nos galeries au milieu de nos plus belles pièces. Nous vous surveillons, Oswald."

Puis, plus rien. Plus un bruit, aucun mouvement, et aucun signe de Miss White qui venait de disparaitre à la manière d'un fantôme, laissant le Pingouin et Bossworth seuls. avec leur peur. Dans quelques minutes, Pandora ne tarderait pas à arriver, et le combat pourrait commencer, sous l'oeil attentif de Miss White cachée dans les ombres et Miss Blue et ses soldats alors que déjà, dans les couloirs, des bruits de pas organisés commençaient à approcher. Miss Blue venait à l'instant d'arriver et Miss White avait choisi le bon moment pour s'éclipser. La suite se passerait maintenant dans l’arène.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)   Ven 30 Mar - 18:06

Miss White ne réagit pas aux insultes, elle gardait un calme parfait. Mais Oswald savait très bien que son propre comportement devait plus que l'agacer. Il visait les points sensibles et tirait à un moment précis pour faire mal. Le fait qu'elle ignore ses remarques démontrait bien qu'elle préférait faire comme si de rien n'était de peur de s'emporter. Cobblepot savait que si elle le faisait, un véritable carnage se produirait, pourtant, il continuait de jouer avec le feu. Il lui était moralement impossible de se laisser manipuler en remuant de la queue, cette situation l'enrageait tellement qu'il songea à plusieurs reprises à se retourner contre ses employeurs, mais cela était trop risqué. Lorsqu'elle parla de "libération de serment", le Pingouin sourit intérieurement. Bien sûr, et par libération, vous voulez dire exécution, se dit-il. Mais il ne devait pas montrer qu'il connaissait déjà le sort qu'ils lui réservaient car cela les rendrait beaucoup plus méfiants.

En effet, un oiseau est fait pour voler de ses propres ailes, c'est pourquoi le contrat qui est en cours sera mon dernier en coopération avec vous. Chacun aura rempli sa part du marché, même si la mienne est beaucoup plus compromettante que la votre.

Il prit une autre bouffée de cigarette puis l'écrasa dans le cendrier tout en disant :

Pour ce qui est de Batman, il n'y a pas à s'en faire. Jervis doit probablement s'occuper de le maintenir à l'écart en ce moment même. Il ne l'arrêtera peut-être pas, mais le retiendra le temps qu'il faudra.

Miss White expliqua ensuite que les troupes de Aurora étaient en position, comme prévu, et cela ne fit qu'inquiéter d'avantage le Pingouin. Il avait confiance en ses propres défenses, qui étaient les plus performantes de la prison d'Arkham. Le fait que l'entreprise qui l'embauche, la Biosyn, et qui pourrait se retourner contre lui l'histoire terminée, soit sur les lieux était dangereux. Il devait connaître leur position pour pouvoir les surveiller. Ainsi, si les choses tournaient mal, ses hommes pourraient facilement les exécuter en les prenant par surprise. Elle remit ensuite le sujet de Buzzsaw dans la conversation et paraissait surprise que les champions de Cobblepot aient pu l'envoyer au tapis. Elle prenait vraiment le Pingouin pour un faible, et cela devait lui avoir prouvé que lui aussi, avait des ressources et était capable de surprendre. Le Biosyn avait trop tendance à sous-estimer ses alliés et ses adversaires par rapport à elle même, et cela avait failli causer sa perte. Un point marqua l'esprit de Chesterfield, lorsque Aurora parla de "conception". Mais il sortit très rapidement cela de sa tête, plus rien de l'impressionnait de la part de la Biosyn.

Cobblepot n'apprécia pas que Miss White tourna la conversation vers Sigma. Sa dernière expérience avec le monstre avait été traumatisante, non pas à cause des coups et de la violence dont il avait fait preuve, mais parce qu'il avait perdu un être très cher durant leur dernière rencontre. Cependant, la créature devait payer, tout comme Freeze, elle finirait dans la salle de torture du Lounge et elle y vivrait cent fois l'enfer. Oui, il lui fallait Sigma. L'emprisonner ne serait pas un problème, après tout, Grundy avait bien été enfermé dans les sous sols du Lounge pendant des années. Il repensa au zombi et ce dit que la situation aurait été beaucoup plus simple avec lui, ce monstre sans limites l'aurait débarrassé de Alicia et, en l'exploitant bien, il aurait pu aider Oswald à repousser les représailles de la Biosyn et des autres justiciers désireux de vengeance. Mais le Pingouin avait respecté le choix de Solomon, et il ne lui en voulait pas d'être parti. Il lui était même gratifiant de l'avoir servi pendant si longtemps.


J'exige une chose : je veux qu'une fois Sigma capturé, il me soit livré en vie. C'est tout ce que je demande. Je saurai l'enfermer et m'occuper de lui, il me le faut absolument.

C'était sans détour, le monstre lui serait livré sinon, Oswald menacerait de laisser tomber le plan et de laisser Pandora partir. Son désir de vengeance était trop grand, il massacrerait de ses mains tout ceux qui avaient participé à la pire expérience de sa vie. Miss White allait enfin partir, mais elle laisserait place à Miss Blue. Cobblepot plus optimiste à l'idée de la rencontrer. Il ne l'avait connu qu'à travers un écran de télévision, et cela sans même voir son visage. Oswald devait en connaître un maximum sur la Biosyn, pour dévoiler petit à petit ses mystères et la rendre moins dangereuse. Lorsque White conseilla à Chesterfield de se tenir bien, celui-ci fut évidemment irrité.

Qu'elle se tienne bien avec moi et je me tiendrai bien avec elle. C'est comme cela que les gens éduqués agissent, mais je ne vous en veux pas pour cette remarque inutile, vous ne pouviez pas le savoir.

Miss White commença ensuite à disparaître comme elle était apparue. Cette fois, Cobblepot ne fit que plisser les yeux mais ne bougea pas, et Bossworth resta de marbre. Pendant juste avant de partir, elle lança une dernière menace au Pingouin. C'est exactement à ce moment-là que celui-ci prit sa décision qu'il ruminait depuis quelques temps : une fois tout cela terminé, son premier objectif serait de détruire la Biosyn et d'en exposer tous les membres importants dans son musée. Quelques minutes plus tard, on vint signaler à Oswald que Miss Blue était arrivée. Le Pingouin alluma une nouvelle cigarette qu'il fixa à son support, puis il ordonna qu'on la fasse entrer. Il était beaucoup moins irrité à présent, car il préférait que l'on vienne se présenter à lui dans les normes, en passant par la porte d'entrée.

Bien le bonsoir, Miss Blue. Prenez place, je vous prie.


Dernière édition par Le Pingouin le Sam 31 Mar - 14:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)   Sam 31 Mar - 13:16

Alicia avait maintenant plus ou moins quittée la zone. Ses capacités en infiltration et sa dextérité pour se faufiler dans les lieux les plus surveillé venait encore et une fois de plus de faire sa propre fierté. Et prudente par dessus tout car elle avait quitté la zone avant l'arrivée d'Aurora, sa grande rivale qui faisait à l'instant son entrée dans la pièce ou se trouvaient Oswald et Bossworth. Bien évidemment, la jeune femme n'était pas seule malgré les apparences bien qu'il n'était pas facile de voir les distorsions de zone qui l'entourait, comme si un champ de force semblait la protéger.


Selon les premières apparences, elle semblait beaucoup plus sérieuse et moins prétentieuse que sa rivale. Alors qu'Alicia affichait moqueries, mépris et autres sourires qui vous donnaient envie de lui faire ravaler sa verve, Aurora affichait une mine bien plus sérieuse, voire, un peu trop sérieuse pour l'étrange personnage congelé qui se trouvait là et à qui elle n'accorda qu'un semblant de regard. A vrai dire, elle avait eu tort de lui faire confiance, mais son petit jeu avait marché: Elle avait fait en sorte que les deux grands leaders d'Arkham en viennent aux mains, si cela pouvait être dit ainsi. Chacun d'eux avait été contacté par la jeune femme et fournis en armes, en médicaments et en nourriture. Il n'y avait plus qu'à laisser le faire le reste et admirer qui se releverait des cendres de leur affrontement.

"Mr Cobblepot......Merci d'avoir accepté de me recevoir"

La jeune femme était bien plus posée et aimable que ce qu'en avait dit Alicia. Du moins, c'était l'impression qu'elle donnait, malgré les deux flingues qu'elle cachait maladroitement sous sa veste noire. Mais en ce qui concernait la diplomatie, elle semblait plutôt à l'aise et ne montrait aucune faille quant à son self-contrôle. A vrai dire, malgré son jeune âge, la jeune prodigue de la Biosyn Corporation du cran à revendre et c'était quelque chose qui était respecté dans Arkham City. Mais n'était-ce pas plutôt parce que la jeune femme était accompagnée de 4 gardes de sa troupe personnelle, qui, tout comme la jeune femme de tout à l'heure, se matérialisèrent dans un halo bleu électrique?
Imposant gabarit, armure de combat tech les recouvrant totalement de la tête au pied et porteur d'une arme qu'Oswald ne pouvait identifier, les soldats imposaient par leur simple vue et ne devaient en aucun cas être pris à la légère. Ils étaient la représentation parfaite de ce qui se faisait le mieux dans l'armement de pointe et la lobotomie, comme en attestait leur démarche presque robotique. Pourtant, ils étaient humains, et cela se voyait à travers les visières de leur heaume, à travers lesquels il était possible de voir des visages humains, impassible, dénué de toute vie, de toute conscience....de parfaits serviteurs.

"Veuillez excuser cette troupe qui m'accompagne, mais entre Batman qui rode non loin et les nombreux autres fous furieux d'Arkham, je me dois de prendre les précautions nécessaires."

Aucun ton agressif dans sa voix, qui semblait presque dénuée d'âme lorsqu'elle s'adressait au gérant du Lounge. Non, ce n'était pas de la peur, et encore moins de la terreur. On sentait que quelque chose n'allait pas chez cette jeune femme, comme quelque chose qui avait été brisé en elle, une parcelle de son être, de son âme qui ne pouvait plus être réparé, une blessure non apparente qui continuait de saigner et qui ne pouvait être guérie que par une seule chose.
Pourtant, son visage se fit plus expressif, plissant des yeux alors qu'elle accordait une fois de plus son regard sur la statue du Joker.

"Très jolie prise....Il fera une belle pièce dans votre musée, j'en suis persuadée."

Accordant une fois de plus son regard au nouveau grand patron d'Arkham, la jeune femme lui adressa une fois de plus la parole.

"Tout est prêt?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)   Dim 1 Avr - 16:33

Le Pingouin passa rapidement son regard sur le corps de la jeune femme et sa première impression fut positive. Elle semblait beaucoup plus professionnelle que Alicia, à la grande satisfaction de Cobblepot. Cependant, il remarqua bien vite quelques détails qui le rendirent perplexe. Quel était cette étrange distorsion autour de la jeune femme? Il ne fallait pas être devin pour comprendre que c'était un système de protection. Mais surtout, pourquoi Blue semblait-elle être une coquille vide? Certes, elle était très bien maquillée de l'extérieur, tout semblait normal, mais il semblait manquer quelque chose. Enfin, Oswald s'en fichait royalement, il n'était pas là pour faire le psychiatre et ne comptait pas se convertir. Chestefield posa son regard sur les deux flingues qui dépassaient de la veste de Alicia, et il décida de les ignorer.

Quel plaisir de pouvoir enfin placer un visage derrière cette voix qu'est la votre. C'est donc la deuxième fois que nous faisons connaissance, car cette fois, je vous vois aussi.

Les quatre gardes apparurent et firent disparaître le regard de Cobblepot, celui-ci eut de plus en plus de mal à contenir sa colère. Alicia valait-elle mieux que Aurora? Oui, définitivement. Il fallait admettre que chercher à se protéger le plus possible était normal, au grand dégoût de Oswald. Il décida donc de passer outre ce détail et de continuer la réunion.

Hum, il n'y a pas de mal, je comprends très bien. Mais éviter simplement les mouvements brusques, il serait dommage de déclencher un échange de tirs parce que l'un de vos gardes du corps voulait se gratter l'oreille.

Miss Blue demanda ensuite au Pingouin si tout était prêt pour l'arrivée de Pandora. Il ne ré-expliquerait pas tout car il n'en avait pas envie, aussi il se contenta simplement de dire :

Nous sommes prêts à l'accueillir comme elle le mérite, mon plan sera respecté à la lettre et j'espère que le votre le sera aussi.

[hrp]désolé du post aussi court, je savais pas quoi dire. J'ai des questions à poser à Miss Blue mais je peux pas toutes les mettre dans le premier post^^[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Maitre de jeu

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 28/11/2011
Nombre de Messages : 569
Vous à Gotham : Visiteur occasionnel d'un autre monde sur la chatbox de Gotham.
Citations : Votre destinée est mienne!

MessageSujet: Re: Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)   Dim 1 Avr - 17:22

"Bien...."

Ce fut le seul mot que la jeune femme accorda à la dernière phrase du Pingouin. Tout devait se passer exactement comme prévu et pour le moment, le plan se goupillant au millimètres. Accordant son regard à nouveau au Joker, elle prit un long moment à le regarder, à l'observer sous ses moindres angles et semblait ressentir comme de l'aversion pour lui, comme en attestait le début de dégout qui s'affichait sur son visage.
Oui, cet être la répugnait, lui donnait envie de vomir et encore aujourd'hui, elle se demandait comme elle avait pu faire l'erreur de faire affaire avec cette abomination de la nature. Son bon sens l'avait finalement ramenée à Oswald Cobblepot, riche homme d'affaire, influent, puissant, et surtout, beaucoup plus stable mentalement que n'importe quel autre timbré de cette saleté de prison.
Son regar dépourvu d'âme se posa ensuite sur Bossworth, le temps d'un instant qui mit le colosse mal à l'aise, du moins, c'est ce qu'il semblait. Si Alicia inspirait la haine et le mépris chez ses adversaires, Aurora savait insinuer les graines de l'angoisse et de la terreur chez ceux à qui elle s'opposait et bien que certains ne furent pas tous ses ennemis, beaucoup citaient son regard si vide d'expression, ce visage si dénué de vie, comme une coquille vide, bien loin de la jeune femme colérique qui tirait sur tout ce qui bougeait, il y'a encore plus jours. Les tendances bipolaires de la jeune prodigue continuaient de surprendre de plus belle encore, tout ceux qu'elle croisait.
Son regard se porta finalement sur le Pingouin alors que la réflexion sur ses hommes de main lui revenait en tête. Son regard des plus angoissant plongeait dans celui du marchant le plus influent de Gotham City. Bien que l'intention de la jeune femme ne soit pas celui escompté, elle parvenait à creer une ambiance des plus malsaine, voire, extrêmement maléfique. La vérité, c'est que n'importe qui plongeant son regard dans celui de la jeune femme, n'y verrait qu'une seule chose: Le Mal à l'état pur, tout droit venu de l'enfer.
Aurora avait une nette tendance à se définir comme étant l'Anté-Christ en personne, une entité mégalomane, inhumaine, prête à tuer tout et n'importe qui pour le moindre prétexte, sans que cela ne soit une question d'argent, de pouvoir ou de jalousie....Non, elle tuait en toute simplicité, sans raison valable, sans aucun modus operandi, ce qui la rendait bien plus dangereuse que ce qu'on en disait, se permettant de disposer du droit de vie ou de mort sur tout être vivant passant à sa portée.

"Je tiens à m'excuser une fois de plus pour cette gêne de mes soldats....mais n'ayez aucune crainte. La lobotomie les a rendu aussi docile que des chiens en laisse. Je pourrais leur trancher la gorge qu'aucun ne réagirait. Essayez avec celui qui se tient à ma droite......Je vous en offre l'occasion. Logez lui une balle. Il ne tentera rien...ni lui, ni les autres.....et il n'est qu'une vie parmi tout un essaim...un outil que je peux remplacer."

Le ton employé était tout à fait inhumain, dépourvu d'âme, sans qu'une once de folie ne puisse être discerné. Aurora dévoilait lentement son masque: Celui d'une incarnation infernale.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rising of the Penguin, part 2 (Biosyn-Pingouin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Rising.Heaven VS PirateSliper] Part II
» Rising of the Penguin [libre]
» Penguin Factory! ?
» CNN: Food prices rising across the world
» Vraie Raison du Départ de Batista

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Cyrus Pinkey Musée d'Histoire naturelle-