RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Mer 29 Fév - 20:59

[HRP : Quelques heures après les deux premiers sujets Day of Doom]



La réponse du GCPD ne se fit pas attendre. Max Shreck, qui avait soutenu Sharp mainte et mainte fois, n'hésita pas à s'opposer pour la première fois aux décisions de son maire. Il s'opposait alors à Amadeus Arkham, il avait choisi la voie du crime. Quelle déception...

Les mercenaires communiquaient au Démon leur situation et ça n'allait pas. Pas bien du tout... Policiers et justiciers s'en prenaient à eux, alors qu'ils avaient reçu l'amendement du maire. Aucun criminel n'avait pu être enfermé à Arkham car les Douanes furent immédiatement verrouillées. Encore un acte de l'homme d'affaire. Quelle ingratitude...

Il n'y avait pas besoin de parier que la situation aux Douanes était probablement similaire.
Le NKVDémon et les mercenaires n'avaient pas de contact avec les forces Tyger One. Ces derniers avaient été préparés uniquement pour ce jour, endoctrinés pour se battre jusqu'à la mort par Strange. Rien ne pourrait les aider d'avantage, et leur échec importait peu au Démon de toute façon.

Le plus important était de reprendre le contrôle de la situation à Gotham et de récupérer le maître des griffes de la Chauve-souris, si les Tyger One n'arrivaient pas à le retrouver. Il était programmé pour servir les ordres du maître et il avait besoin de celui-ci pour continuer le protocole.


Le Démon arriva au siège du GNN, élimina les gêneurs qui se trouvaient sur leur chemin et pris en otage le bâtiment. Trente mercenaires commencèrent à barricader les portes tandis que le Démon et deux gradés investissaient le plateau du journal.

La machine humaine qui était en effervescence pour retransmettre les images des mercenaires dans les rue de Gotham s'arrêta d'un seul coup. Chaque citoyens collés devant son écran dû patienter anxieusement devant un écran noir avant que le célèbre visage de Summer Gleeson ne réapparaisse. Un téléspectateur plus attentif à l'image qu'au mot pouvait facilement remarquer que pour la première fois, la posture professionnelle de la journaliste résistait difficilement à l'effroi qui devait régner sur le plateau.




« Ici Summer Gleeson en direct des studios du GNN. Le Démon, serviteur du maire Quincy Sharp est venu sur le plateau pour nous expliquer les actes récemment opérés par le maire, pourtant toujours porté disparu, à Gotham. »

La journaliste s'empressa de disparaître, remplacé par un mercenaire qui s'assit devant la caméra.

« Voilà cinq jours que le soit-disant justicier Batman a enlevé notre maire bien aimé Quincy Sharp, sans nous donner aucuns motifs. Cinq jours durant laquelle la ville à plus que besoin de son pouvoir exécutif dans la crise que nous connaissons... Cinq jour de silence durant lesquels on ne sait même pas si Mr Sharp est encore en vie. »
« S'il avait été présent il aurait pu vous expliquer les raisons de nos activités dans Gotham sans que cela nous mène à une guerre urbaine dû au non respect des forces de police, pour les directives de la mairie. Nous tenons à rassurer tout les honnêtes citoyens qu'aucun mal ne le sera fait. Nous avons pour mission de débarrasser la ville de ces criminels, rien de plus. J'invite les gothamites à reprendre leurs activités, les responsables policiers à cesser de contrer nos actions et les justiciers à disparaître sur le champ. Je rappel que suivant le décret n°24 leur activité dans Gotham est considérée criminelle et est passible de la peine de mort. »

« En outre, nous exigeons que Batman ramène Quincy Sharp sain et sauf à son peuple et qu'il se rende à la justice pour expliquer son acte. »
Nous lui donnons un délai. Une heure lui est accordé. Ce temps dépassé et nous devrons déclencher des bombes dans l'ensemble de la ville. Ce n'est pas là une décision de Quincy Sharp mais celle du Démon. Gotham à besoin de son maire et cette décision extrême est une nécessité. »

« Que le Batman révèle enfin aux Gothamites sa véritable nature. Ce criminels à trop longtemps outrepassé la justice. Soit il doit se rendre comme un hors-la-loi, soit il sera coupable d'avoir laisser une ville tomber en poussière comme un terroriste. Ils n'y a pas d'autres choix.
Inutile de venir jusqu'ici pour nous arrêter, les explosifs sont programmés et ne pourrons être stoppé que par la décision du Batman. Cette menace s'applique aussi aux activités du GCPD. S'ils ne collaborent pas immédiatement avec nous, nous seront contraint de détruire leurs Institutions. »
« Ne pas nous prendre au sérieux serait un acte de folie. Le compte à rebours a déjà commencé. »


Écran noir.


[HRP : Police et armée ont tout intérêt à stopper temporairement leur activité dans Gotham, cependant d'habiles et discrets justiciers peuvent tenter d'arrêter le Démon, "to continue..."]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Mer 29 Fév - 23:17

Helena avait reçu un message sonore de la part d'Oracle, quelques minutes auparavant, dans son communicateur. Apparemment, on avait localisé le Démon. Ou plus précisément, il avait décider de faire connaître ma position. Il avait fait une intervention télévisé au Gothan News Network. Il ne fallait plus attendre, et il fallait absolument intervenir. Il exigeait la récupération immédiate du maire par interim Quincy Sharp, d'ici une heure. Cinq jours auparavant, le maire avait été capturé par Batman et personne n'avait eut de nouvelle des deux hommes. La Chasseresse se demandait elle-même ce qu'avait bien pu faire la chauve-souris au vieil homme qui avait avoué sa pure folie ses dernières heures. Essayait-il de le soigner ? De le punir ? De l'enfermer ? De comprendre ses plans pour les contrer ? En tout cas, personne ne l'avait encore vu agir. Pas d'après les infos de la sicilienne.

Les Birds of Prey était donc sur place, après avoir longuement lutté contre des mercenaires à divers endroits de la ville. Huntress était toujours sur sa moto, arrivé un peu avant les autres, en éclaireur. Elle observait le bâtiment de la chaîne télévisé à l'aide de ses jumelles, préférant rester assez éloigné pour éviter un tir d'un mercenaire ou autre. Les portes étaient barricadés, et il fallait prendre en compte sans doute une bonne vingtaine de mercenaire qui accompagnaient Quincy Sharp. Il fallait un plan d'attaque. Elle avait la chance de connaître les locaux pour avoir participer à une ou deux interviews sur sa situation de riche héritière de mafieux devenu enseignante. Cela allait peut-être être utile.

Et il fallait également compter sans leur stratège, leader et meilleurs éléments, Black Canary. Cette dernière avait lancé un dernier message sur les communicateurs des Birds of Prey, puis plus rien. Elles avaient tout de même récupéré en route une justicière qui se faisait appelé Starling, qui était assez doué. Il y avait également Batgirl et Lady Blackhawk sur le coup. Bref, du beau monde. Assez pour arrêté le NKVDemon, ou désormais le Démon, avant qu'il ne transforme la ville en enfer. Helena était croyante, et elle avait juré de combattre ce genre de Démon. Mais elle ne pensait pas en voir réellement. Cela allait s'avérer être un combat spirituel amusant. D'ailleurs, la justicière farouche ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. Elle aimait ce genre de situation. Elles étaient d'habitude réservé à Batman, mais désormais les Birds of Prey formaient un groupe fort un unie, et allait pouvoir s'occuper des gros vilains comme lui.

« Je suis sur place, dit Helena dans son communicateur, restant hors de porté d'éventuel vigile. Je vous conseil de vous dépêchez si vous ne voulez pas manqué le gros de l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Jeu 1 Mar - 18:37

Le peuple est composé de moutons. Pouraquoi les dirigeants joueraient aux bergers alors qu'il est tellement plus jouissif d'être un loup ?

Les BOPs venaient seulement de secourir et de rencontrer Starling, une jeune femme au potentiel éblouissant que, devant l'irrépréssible vague qui faisait courber l'échine de Gotham City, elles avaient décidé et eue l'obligation de frapper au coeur du démon. Au sens propre du terme. Batgirl, qui après un formidable effort à l'impulsion de son entourage comprenait oralement quelques mots et pouvait les reproduire pour dire qulque chose, était encore très loin de connaître le NKVDémon mais elle n'aurait pas beaucoup de difficultées à assimiler son rôle lorque suivant les autres BOPs, elle le trouverait. Par contre, elle et les autres auraient peut être plus de mal à le neutraliser.

Dresser des plans n'était pas encore de son ressort bien que ses techniques de combat suivaient parfois une structure qui se reposait sur sa mémoire et son étonnante clairvoyance mais la plupart du temps, elle vivait et se battait à l'instinct. Ce qui encore une fois allait être le cas. Voyant que Huntress se déplaçait avec apparemment une certaine assurance, elle décida de la suivre.

Une fois à destination, il ne restait plus qu'a attendre le reste des Bops pour passer à l'action
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Sam 10 Mar - 3:48

Voilà maintenant un moment que le démon faisait son ravage dans la ville. Bien entendu, quand l'excitation générale s'était rendue au Sanda Club la Ligue des Ombres avait cherché à comprendre ce qui se passait et elle n'avait pas tardé à analyser l'information. Ra's n'était pas là pour le moment, partit régler quelques affaires, ce qui laissait Talia à la tête de l'organisation. Elle avait dû prendre des décisions rapidement. À vrai dire, elle voulait respecter la volonté de son père, soit purger Gotham. C'est ce que semblait faire le démon, mais d'une manière qui était à l'encontre des valeurs que voulait instaurer son père. Pas que c'était le plus dérangeant, après tout la Ligue des Ombres avaient déjà fait des choses assez graves pour atteindre leur objectif. Non, la préoccupation de Talia était dans le fait que le démon serait ensuite un vrai fléau à arrêter et à combattre, car il serait nécessaire de le purger lui aussi pour faire renaître une Gotham pure. Cela analyser, Talia prit la décision la plus controversée par son propre esprit, celui de se déployer contre le NKVDemon. Peut-être que cela ne plairait pas à son père, mais le père et la fille n'avait jamais réellement envisagé cette situation et elle ne savait pas trop ce que pouvait en penser son père. Dans le pire des cas, elle se ferait punir et elle accepterait de prendre la responsabilité de ses erreurs.

Ainsi, elle fit rassembler ses lieutenants pour leur expliquer la situation et ses décisions. Elle regroupa des équipes sous l'autorité de ses lieutenants et les dispersa dans la ville pour qu'il soutienne l'offensive contre le démon. Elle envoya aussi une équipe pour récupérer son fils qui avait décidé de se lancer dans la mêlée sans attendre en vraie tête brûlée. Elle prit l'équipe restante avec elle. Tous allèrent s'équiper et se préparer et en moins de 20 minutes, toutes les équipes étaient déployées dans Gotham pour commencer leur travail à partir des ombres. Les frappes étaient furtives contre les mercenaires et les agents de la Ligue des Ombres attendaient avec patience la situation optimale pour porter leur coup. Ce n'était pas une crainte contre les mercenaires qui motivaient des actions de ce genre, mais bien le fait que les policiers, militaires ou peut importe qui venant se battre contre les troupes du démon allaient certainement voir en eux une menace et les inclure dans les cibles.

C'est donc ainsi que Talia se rendit sur le terrain, avec 5 de ces agents, éliminant les mercenaires qui s'éloignaient trop ou qui se positionnaient trop près d'un terrain idéal pour les faire disparaître. Il n'était le groupe créant le plus de dommage sur le terrain, mais il ne pouvait pas nuire non plus. Et, contrairement aux justiciers, eux ne se privaient pas de recourir à la force pour mettre fin aux jours de ces hommes. En contact avec ces autres équipes, Talia finit par avoir les infos nécessaires pour retracer le démon et elle se lança à sa poursuite. Elle le voyait entrer dans la tour, analysant le terrain et cherchant un moyen d'entrer sans déclencher trop de mauvaise situation... quand le démon fit son message. Bien évidemment, Talia en fut averti sur-le-champ par ses agents. Hésitant à utiliser une force plus brutale pour entrer, la jeune femme prit le temps pour réfléchir. Après tout, un peu plus de temps n'était pas plus dommage pour Gotham en ce moment selon elle.


« Rester en observation, faites vous oublier et attendez de voir le dénouement de la situation. Si les hostilités reprennent, continuer le travail. »

Une série de confirmation lui fut acheminée par ses lieutenants. Talia retourna son regard sur les environs. Les dispositifs de communication de ses troupes avaient une fonction d'amplification vocale qui permettait d'entendre normalement, alors que ces derniers chuchotaient dans leur micro. Pratique pour les ninjas des ombres. Cependant, un détail attira son attention. Une femme sur une moto qui était présente et qui semblait elle aussi observer la tour. Elle prit un moment à se souvenir de celle-ci, qui était une des justicières de Gotham. Huntress. La Ligue des Ombres avait des agents qui récoltaient les données et les justiciers et justicières n'y échappaient pas. Sans la connaître, Talia savait quelques grandes lignes sur celle-ci. Ainsi donc, des justiciers allaient tenter de s'en prendre au démon? Intéressant, peut-être que cela pourrait aller à son avantage. Elle ne savait pas ce qu'en dirait la justicière, mais ce n'était pas le temps de faire des recherches pour avoir de l'information. Si jamais Huntress refusait son aide, alors elle se débrouillerait autrement. Sans bruit, restant invisible parmi les ombres, elle approcha avec ses agents. Quand ceux-ci furent en place pour assurer une protection et une voie de fuite à leur supérieure, Talia se rapprocha légèrement de la position de la justicière. Sans sortir du couvert des ombres, elle s'adressa à celle-ci. Elle savait que sa voix trahirait sa location générale, mais si Huntress venait pour fouiller dans l'espoir de la trouver, Talia aurait changé d'endroit depuis longtemps.

« Je crois que de l'aide ne vous serait pas de trop en ce moment. N'est-ce pas Huntress? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Sam 10 Mar - 16:13

Il fut un temps où l'être colossal qui fixait la ville du haut d'une des baies vitrées de l'immeuble aurait perdu patience.
Il fut un temps où Lemmy Campbell aurait été emporté par l'attente et la colère.
Ce temps n'était plus désormais.

Entièrement transformé par les soins du schizophrène Quincy Sharp, l'ancien trafiquant d'armes n'était plus désormais qu'une coquille vide, un pantin dont la folle personnalité Amadeus Arkham usait et abusait à sa guise. Envoyé ici pour préparer le retour de son Maître, le Démon n'était qu'un robot, une statue qui ne bougeait que pour faire quelque chose ou murmurer quelques ordres à ses deux gradés.

Sous eux, les trente mercenaires des Gardes Arkham se tenaient prêts à défendre leur position. Ils avaient été recrutés parmi les pires guerriers, soldats et criminels que Quincy Sharp avait pu trouver. Depuis des semaines, il les formait tant physiquement que psychologiquement pour être ses troupes d'élites, entièrement lobotomisées pour le suivre jusqu'à la mort et voir en lui l'unique sauveur de la ville - et du monde.
Quincy/Amadeus voyait loin, en effet, et considérait Gotham City comme une simple étape dans son plan. Son enlèvement et son emprisonnement par Batman avaient été prévus, et il avait donné des ordres précis à son principal lieutenant pour tenir la barre et préparer le peuple à sa venue.

Le Démon avait agi comme il le devait, mais il aurait été surpris de la réaction de la foule s'il avait encore ce genre d'émotion. Il était persuadé que Gotham City accueillerait à bras ouverts cette prise en main franche et honnête, lancée par un être aussi brillant que Sharp/Arkham ; apparemment, le peuple avait encore plus besoin de ses préceptes, de ses idées et de son contrôle. Son serviteur ne pouvait que prendre les meilleures décisions pour rendre ce passage de flambeau encore plus évident et plus salvateur.

"Wolfman."

Le mercenaire qui avait fait l'allocution télévisée s'approcha de son supérieur. Autant statique et robotique l'un comme l'autre, ils se fixaient avec des yeux vides, sans aucune émotion. Si les responsables de l'immeuble et de la chaîne avaient pu rire, ils s'en seraient donnés à coeur joie tant la situation était étonnante entre, d'un côté, un homme surarmé et, de l'autre, un énorme monstre rouge et bleu, avec un appendice métallique et dangereux.

"Amenez un caméra-man, un technicien et Summer Gleeson."

Wolfman acquiesça en silence et, avec Aparo, l'autre gradé, partirent quelques instants pour revenir dans le bureau du directeur de la station. Autour d'eux, le responsable du G.N.N., les membres du conseil d'administration et quelques assistants le fixaient avec terreur.
Le Démon s'approcha alors du technicien et parla à nouveau, de sa voix lente et neutre - terrifiante, car totalement déshumanisée.

"L'enregistrement de la caméra doit passer en direct. Maintenant."

Aparo emmena le technicien dans la salle appropriée, et hurla quelques instants après que le système était en route. Le caméra-man brancha son engin et le fixa, en tremblant le moins possible, vers le Démon, dont l'attitude demeurait toujours aussi neutre. A ses côtés, Summer Gleeson tentait de masquer sa terreur derrière une attitude brave et courageuse, mais son maquillage avait trop coulé pour cacher ses pleurs et son anxiété.

"Il y a dix minutes, un Garde Arkham a indiqué à Batman qu'il devait nous rendre notre maire, Quincy Sharp. Le criminel refuse à l'heure actuelle de nous écouter et de laisser notre sauveur reprendre le pouvoir qui lui est dû, pour nous sauver. Devant une telle attitude, que nous ne pouvons tolérer, je dois agir."

Sans laisser aucun silence, aucun moment pour que les téléspectateurs puissent intégrer les informations, le Démon leva son bras bionique vers Summer Gleeson et lança l'ordre télépathique de l'abattre. La jeune femme eut le crâne soufflé par un tir trop puissant, et son corps décapité s'écrasa lourdement au sol.
Son bourreau tourna ensuite son bras vers le caméra-man et lança un deuxième ordre. Sa victime n'eut pas le temps de fuir ou de comprendre que déjà son torse était orné d'un énorme trou. Il s'écroula lui aussi au sol, la caméra chuta également à ses côtés.

De lourds pas se firent alors entendre par les téléspectateurs, avant que le Démon ne s'accroupisse pour apparaître une dernière fois à l'image.

"Dans dix minutes, deux autres tomberont. Notre sauveur doit nous être rendu. Le temps des sacrifices est venu, Gotham. La nuit la plus noire précède l'aube, mais ne craignez rien : la lumière est proche. Quincy Sharp est proche."

Le Démon écrasa la caméra et se repositionna à la fenêtre, calme et serein.
Il avait encore dix minutes à attendre avant de bouger à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Sam 10 Mar - 21:26

Matho sortit, il était brûlant, tout son corps bouillait et projetait dans son sang des jets de vapeur. La situation provoquait en lui une excitation physique, une délectation sensuelle. Des morts... Il y en avait plein. Il voulait en voir. Il voulait en toucher, voir leur sang noir et leurs yeux morts. Une fois sorti de son immeuble, ou tous les autres locataires s'enfermaient, ils senti une chaleur furieuse dans l'air, le échos d'une activité monstueuse. Ca sentait cette atmosphère de feu d'artifice, de fête nationale. Les bruit de mitraillettes, les cris, les lumières... Il en avait des bons jusque dans ses intestins. Bien sûr il risquait sa vie... il y avait un sacré danger à se promener là dehors, sans arme, sans protection... Il en ressentit un frisson, qui n'avait rien de désagréable. La vie ne paraissait important que quand on la risquait. Il était excitant, émerveillant de prendre de tels risques. Il se déplaça tranquillement, approchant des lieux vers où il entendait des bruits de bataille. En marchant, il se nourrissait du chao comme si son corps aspirait les volutes horrifiantes qui se sentaient dans l'air. Comme pour se rassurer, il tapota à plusieurs reprises sa veste, pour sentir le contact des son canif, de son scalpel et de son couteau suisse, acrochés à l'intérieur, bien dissimulés. Il se servirait bientôt de l'un d'entre-eux.

Il se déplaça longtemps dans le noir. Quand il voyait des hommes armés, sûrement ces saletés de mercenaires, il prenait la discrétion d'un chat, s'arrangeait pour contourner l'endroit. Evitant les zones d'échange de tirs, il contournait, sautait un pied sur l'autre, s'enfoncant dans la nuit. Jusqu'à ce qu'il trouve ce qu'il voulait. Et il trouva. C'était un corps, par terre. Un mort. Un homme du NKVDémon que ses complices n'avaient pas pu sauver. Il n'y avait personne aux alentours. Une chance. Il n'y avait que le froid et le noir. Il se régalait d'avance.

Matho se pencha sur l'homme. Il guetta tous les endroits de son corps encore intacts. Cet homme n'avait pas été abattu par balle, il avait le crâne fendu et plusieurs autres fractures. Sûrement l'oeuvre d'un Justicier. Matho sortit son scalpel ; il chercha la carotide. Une fois trouvée, il se pencha autant qu'il le put, et trancha. Il s'amusa grandement à voir couler un long filet de sang, même s'il regretta que, l'homme étant mort depuis un long moment, la fameuse gerbe de sang de plus d'un mètre ne jaillit pas. Décidemment, s'amuser avec un cadavre c' était dix fois moins agréable qu'avec une victime vivante. Il n'y avait pas grand intérêt à faire des experiences avec un cadavre. Mais il y avait quand même de l'intérêt, quand on y mettait de l'effort. Comme là. Après a carotide, il chercha la jugulaire, et prit plaisir à la couper aussi. Puis il ouvrit la bouche de l'homme, et en extirpa sa langue à la main, la tirant autant que possible. Emporté par le plaisir, il sortit un nouveau couteau, le plus grand de ceux qu'il avait sur lui, effilé comme une lame de rasoir. Alors, il trancha la langue, qu'il balança négigement sur le ventre du corps inerte. Le massacre ne faisait que commencer. Il énucléa les deux yeux, trancha une de ses oreilles, lui cassa toutes les dents, découpa le nez ; il fendit ses joues, et trancha à chaque main la moitié de ses doigts. Puis emporté par cette subversion délicieuse, il sombra dans une crise de folie, ne devenant plus que l'instrument d'un désir infini et incontrôlable de violence, brutal et fort qui lui comprimait les entrailles. Avec son poignard, il frappa, frappa, frappa partout, de toutes ses forces, sur le ventre, la poitrine, les jambes, les bras. Jusqu'à ce que tout son propre visage et son propre manteau soient éclaboussés, jusqu'à ce que le corps ne soit plus qu'une fontaine de sang. Jusqu'à ce que, se levant, mentalement et physiquement calmé, il ne vit qu'un monstre ignoble étendu dans la mort. Visualiser vous le visage du cadavre : les yeux ressortis, le nez abscent, la bouche ouverte sans aucune dent, dévoilant d'énormes gencives, une seule oreille. Un monstre, c'était bien le mot. Un spectacle pire que tout ce que les films d'horreurs pouvaient montrer. L'experience avait été intéressante, et il s'était bien amusé, mais c'était surtout la beauté artistique de l'oeuvre qui entrainait la satisfaction de Matho. C'était magnifique à voir ; du très beau travail, aussi simple qu'il soit

Il sortit son appareil photo, et prit un cliché du visage. Puis un du corps entier. Maintenant qu'il avait fini et que ses effrayantes pulsions étaient assouvis, il se demanda quoi faire. Reprendre le jeu avec un autre cadavre, ou se contenter du travail de cette nuit ? Il avait déja rangé ses couteaux. Peut être vallait-il mieux partir : il aurait été desastreux que l'incroyable destin du jeune homme soit coupé à cause de grossières et puériles mumuses sur des défunts qui ne passeraient jamais dan un journal.

-Stop ! Levez les mains !

Merde. Quelqu'un était arrivé. Flic ou mercenaire ? Il ne pouvait le savoir, l'homme était derrière lui et il vallait mieux que Matho ne se retourne pas. Il ne risquait pas grand chose, à moins que cet homme menaçant s'aperçoive de ce qu'il avait fait du corps. Il pria intérieurement pour qu'on ne le fouille pas jusqu'à ce qu'on découvre ses précieux couteau et les lui confisque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Jeu 15 Mar - 19:26

[HRP] Comme convenu avec Batman, qui gère à présent le Démon, la fin du sujet se passera entre le Démon et Huntress, et ce pour le terminé au plus vite et pouvoir passé à la suite.[/HRP]

Helena entendit alors un énorme tir provenant du bâtiment de la chaîne télévisé. Les justicières Birds of Prey n'étaient toujours pas arrivées, et elle avait un terrible choix à faire. Les attendre ou agir seule. Cependant, son choix fut rapidement réglé. Elle avait l'habitude d'agir en solo, et cette fois-ci Black Canary n'était pas là pour lui donner des ordres. C'était de son devoir de sauver les otages, car il s'agissait bien d'otage, qui allaient être tué un à un si Batman ne ramener pas Quincy Sharp au Demon. Helena descendit alors de sa moto, le regard plein de détermination, pris son arbalète dans une main, et la chargea par un carreau-grappin. Elle porta une main jusqu'à son oreille, ce qui signifiait qu'elle allait utiliser son communicateur pour prévenir les Birds of Prey de son action. Elle devait arrêter le Demon, mais lorsque les filles arriveraient, elles devront s'occuper de ses hommes de mains aux différents étages et de la libération du reste du bâtiment. Un travail d'équipe, et ce même si elles étaient contrainte de se séparer.

« Les filles, je dois y aller. Je vais affronter le Demon. Occupez-vous de ses mercenaires. On se verra lorsque tout sera finis.

Elle désactivé son communicateur et le jeta au loin. Il n'allait pas pouvoir la déconcentrer ainsi. Avant de tirer avec son arbalète jusqu'à l'étage ou elle trouverait le Demon. D'après Oracle, le message avait été envoyé par le plateau du journal télévisé. C'était donc là qu'elle se rendait, et si ses souvenirs étaient bons, elle devrait atteindre la bonne fenêtre. Surtout que le coup de feu énorme qu'elle avait entendit semblait bel et bien venir de là, cela correspondait. Avant de tirer, elle empoigna sa croix, toujours accroché autour de son coup, fit une prière et appuya sur la gâchette qui propulsa son carreau jusqu'à la bonne fenêtre. Elle s'accrocha à la corde et activa le rappel d grappin. Elle se demanda intérieurement si les courants d'air du au mouvement en altitude qu'elle sentait sur son visage étaient les derniers. Elle s'accrocha ensuite au rebord, mis un masque à gaz et jeta une grenade fumigène à l’intérieur, cassant au passage la vitre, histoire de les enfumés.

Elle tira sur les mercenaires qui étaient avec le Demon sans l'ombre d'une hésitation, se jeta à l'intérieur et se retrouva face à la bête. Son regard le plus noir était de mise. Elle avait son arbalète d'une main, et venait lors de sa roulade de prendre son bâton de combat dans l'autre. Le Demon était bien armé. Et elle ne connaissait pas encore ses capacité. Son masque à gaz avait une vision thermique qui lui permettait de le voir, mais elle ne savait même pas si les sens du Demon lui permettait de faire de même a travers cette fumée. Elle se jeta cependant derrière la table du présentateur télé pour se mettre à couvert, craignant les salves du Démon.

« Prépare toi, Démon, la Chasseresse est là. Et elle t'a choisit comme Proie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Jeu 15 Mar - 21:52

L'inconnu, qui s'acharnait sur le corps d'Adams, ne se retournait pas. Perez, fatigué déjà par la situation et inquiet des agressions que lui et les siens subissaient depuis qu'ils avaient pris d'assaut la tour du G.N.N., ne voulait pas perdre du temps. Toujours sous la manipulation mentale de Quincy Sharp/Amadeus Arkham, même si elle s'effritait, il ne pouvait demeurer ici très longtemps - et ne supportait guère la présence et l'activité de Matho.

"Oh et puis merde."

Perez appuya trois fois sur la détente, visant difficilement dans l'obscurité, tentant de faire mouche sur Matho sans vraiment le voir. Il ne savait pas s'il parviendrait à le toucher, mais ça le ferait sûrement réagir.

***

A l'intérieur de la tour du G.N.N., Wolfman avait été abattu par Huntress, comme Aparo qui était revenu après avoir vérifié l'enregistrement et la transmission des deux assassinats. Les responsables de la chaîne commençaient à suffoquer suite à l'entrée de l'héroïne et à sa tentative d'handicaper ses adversaires, mais le Démon ne bougeait pas.

Stoïque, calme, il avait assisté silencieusement à la mort de ses deux lieutenants. Alors que la fumée l'entourait, ses yeux améliorés suite à la modification génétique de son corps grâce au sang de Sigma lui permettaient de voir la silhouette de la jeune femme. Son esprit tentait de se souvenir de l'identité de cette femme, mais les blocages mentaux mis en place par Quincy/Amadeus étaient trop puissants, trop troublants pour qu'il puisse être en pleine possession de sa mémoire.
Serein, il déplia lentement ses membres et leva son bras armé vers Huntress. Sans remords, sans pensée véritablement consciente, le Démon envoya l'ordre mental d'achever l'existence de l'ennemie et tira. Cela ne devrait pas durer trop longtemps, normalement.

(HJ/ Comme l'a indiqué Huntress, notre affrontement sera court. Matho, j'ai fait un peu avancer ton action mais je ne ferais pas le Maître du Jeu pour toi, il faudra te débrouiller après sans moi. Bon jeu. Wink /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Jeu 15 Mar - 22:25

Huntress eu le temps de jeter un coup d’œil derrière elle qu'elle vit le Demon pointer son énorme bras armé vers elle. Elle lâcha sans se poser de question ses armes et fit une roulade sur le sol pour esquiver les rafales, tout en faisant bien attention de toujours rester sur ses appuis pour éviter de s'écrouler bêtement. Elle tenta également de ne jamais quitter le Démon des yeux, et profita d'un temps d'arrêt dans ses rafales de tire pour faire volte face et se jeter sur son arbalète. Elle pouvait laisser dès lors arrêter de penser à son bâton qui n'était d'aucune utilité face à un tel monstre, elle n'avait strictement aucune chance de l'approcher. Et elle ne savait pas de quel force il était disposé, son expérience de justicière lui disait de se méfier de ce genre d’individus, surtout qu'il avait été modifié par Quincy Sharp pour devenir le Démon. Que pouvait lui avoir fait subir l'ancien maire par intérim à ce criminel de Lemmy Campbell ?

Toujours au sol, arme à la main, elle tira rapidement vers l'épaule du Démon, puis tira une seconde fois sur sa jambe. Elle se releva alors et regarda son adversaire avec inquiétude, certaine que cela ne servirait sans doute pas a grand chose, vu ses airs de robot humain. Elle se prépara donc au pire, prête à user une nouvelle fois de son agilité pour fuir une situation désastreuse. Peut-être était-il invulnérable, ne sentait-il pas la douleur ou pire encore, ne pouvait pas mourir ? Helena chassa cette dernière idée de sa tête. Personne n'était immortel. Et sans doute pas cette brute de Démon.

* Démon que j'enverrais en enfer ! Il faut que cette folie meurtrière s'arrête ici. Gotham compte sur moi. Batman compte sur moi. C'est l'occasion ou jamais de lui montrer de quoi la Chasseresse est capable ! * pensa Helena.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Jeu 15 Mar - 22:55

Le Démon avait un genou à terre - il ne l'avait pas vu venir.

Dans la fumée, malgré ses sens exceptionnels, il était mal à l'aise et pouvait à peine apercevoir, devenir Huntress. Elle, plus rapide que les adversaires qu'il avait eu à combattre depuis sa "guérison" et les blocages mentaux mis en place par Quincy/Amadeus, avait réussi à le surprendre et à le blesser.
Son corps s'en sortirait, il le savait. Ses capacités régénératrices lui permettraient de cicatriser dans quelques minutes, et les flèches de l'héroïne n'étaient pas un problème à moyen-terme pour lui. Il ne serait qu'handicaper pour quelques secondes - mais c'était déjà trop dans ce genre de situation. Même si sa mémoire n'était plus qu'un désert, son instinct lui rappelait sa brève existence de criminel ultra-violent, et il connaissait les conséquences de ce type de faiblesse.

Alors que la fumée continuait de l'entourer, le Démon essayait de viser Huntress - sans succès, jusqu'à présent. Son corps tentait de pallier les insuffisances de son bras et de sa jambe, mais ça ne fonctionnait pas encore. Il était comme un robot, incapable de pouvoir décider, de pouvoir agir - de pouvoir se battre.

Le Démon avait perdu toute son humanité depuis que Quincy/Amadeus l'avait "guéri".
Il avait cautérisé ses plaies et était intervenu sur son esprit pendant des heures. Avec la douceur d'un éléphant, son "maître" avait ravagé sa psyché et sa victime n'était désormais plus qu'une coquille vide, tentant encore et encore de viser sans y parvenir. Auparavant, il aurait réussi à se défendre et à reprendre l'avantage grâce à l'expérience accumulée aux douanes, contre Pandora et Azrael - mais tout ça était bien loin, maintenant. Tout était bien loin maintenant.

Il devait se lever. Il devait bouger pour ne pas être frappé à nouveau, mais sa jambe était trop douloureuse. Il devait arracher la flèche et se déplacer. Il devait...

Le Démon s'arrêta. Il avait baissé son bras pour arracher la flèche, et... c'était le bras.
Le bras coupé par Azrael et qui avait été remplacé par un boucher de Sharp/Arkham pendant de trop longues heures de souffrance et de barbarie. Le bras qui était désormais une arme de mort et le symbole même de sa déchéance, de sa descente aux enfers et de l'abandon de son esprit.

Il ne pouvait pas enlever la flèche avec son bras - il ne devait pas enlever la flèche avec son bras.

Si la manipulation mentale de Quincy/Amadeus avait été d'une violence inhumaine, elle n'était pas parfaite, preuve même de l'escroquerie qu'était Sharp en se prenant pour Arkham. Il ne parvenait pas à briser ses liens psychiques, il n'y arriverait sûrement mais, mais en voyant son bras, en comprenant son incapacité à s'en sortir comme le gentil petit robot qu'il était, en se découvrant entièrement déshumanisé et détruit... quelque chose avait changé. Quelque chose avait cédé.
Et Lemmy Campbell revenait - au moins un peu.

Il avait souffert, plus que quiconque à sa connaissance. Et il avait fait souffrir, plus qu'il ne l'avait voulu. Il n'avait jamais été un saint, même avant sa transformation ; il avait mérité d'être puni, plusieurs fois, mais... pas comme ça. Pas comme ça.
Il méritait la prison, la mort même, mais pas cette vie - pas ce simulacre d'existence, cette horreur physique et psychique.

Lemmy avait essayé de s'en sortir, de survivre, d'aller de l'avant... ça ne servait à rien. Azrael le lui avait prouvé, il lui avait même offert la mort qu'il avait espéré : dans une lutte acharnée, dans un combat d'égal à égal - dans un affrontement honorable et juste. Il était tombé sous les coups de l'homme qu'il avait fait le plus souffrir, de l'homme le plus puissant qu'il avait connu et de l'homme qu'il respectait le plus - c'était juste. Mais Sharp l'avait ressuscité, l'avait ramené pour un enfer qu'il ne méritait pas. Ce n'était pas digne... ce n'était pas bien. Azrael aurait dû l'emporter dans la tombe, tout simplement.
Il était temps, pensa-t-il de lui-même, pour la première fois depuis des semaines. Il était enfin temps.

Lemmy Campbell leva son bras armé et fit plusieurs tirs à l'aveugle, dans la salle - prenant soin de ne blesser personne. Il se leva douloureusement, continuant à faire feu, attirant bien l'attention sur sa localisation et faisant diversion.
Qu'elle fasse vite, c'était sa seule demande. Qu'elle fasse vite, c'était la seule pensée qu'il parvenait encore à formuler dans son esprit obscurci mais, enfin, légèrement lucide.

Qu'elle fasse vite, que tout finisse enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Ven 16 Mar - 0:00

Huntress voyait à travers son masque à gaz et ses lunettes thermiques que son prestigieux adversaire, le genre d'adversaire qu'elle attendait depuis toujours affronté et vaincre, le genre de monstre sans pitié et sans aucun sentiment, prêt à tout pour l'emporter. Celui-ci se faisait appeler le Démon. C'était l'incarnation du Diable, tout ce que Huntress détestait le plus au monde. Le genre de créature que son père, Franco Bertinelli, avait été. Un homme sans sentiment, prêt à tuer quiconque qu'il jugeait être sur son chemin. Un homme, ou du moins ce qu'il en restait, qui ne méritait qu'une chose, mourir de sa main vengeresse. Batman, Black Canary, Batgirl, Oracle... toute ses personnes, tout ses justiciers n'auraient pas oser aller jusqu'au bout. Seul Azrael avait essayé, et échoué. Celui qui se prétendait être un Ange, ce blasphémateur, n'était pas aller assez loin. C'était désormais à elle d'agir.

Le Demon avait donc mis un genou a terre. Contrairement à ce qu'elle s'attendait, il avait réagit. Les carreaux, néanmoins bien placé par la précision de la Chasseresse, semblait réellement l'embêter et même le bouleversé. Il semblait tout d'abord figé, quelques instants, des instants que la Chasseresse profita pour recharger son arme et se mettre hors de la vue de son adversaire. Quincy Sharp semblait ne pas avoir fait du Demon la machine indestructible que Helena s'attendait à voir. Tant mieux pour elle. Le combat n'en serait que moins long et pas moins prestigieux pour autant. C'était sa dernière chance de montrer aux autres, à Batman, a Black Canary, qu'elle était elle aussi capable de vaincre ce genre d'adversaire. Oui, ceux qui la considérait encore comme la justicière débutante arrivé à Gotham comme une folle furieuse allait devoir admettre qu'elle était désormais prête à se faire accepté parmi eux. Elle avait déjà commencé cela en acceptant d'entrer dans le groupe de son amie, les Birds of Prey. Mais ces dernières n'avait pas été là à temps. Si Helena n'avait pas agit, les deux autres innocents de la salle aurait sans doute été mort.

Le Demon tira alors un peu n'importe où. Sa froide précision de tout a l'heure semblait s'être changer en forme de désespoirs ou de rage, la justicière ne saurait trop le dire. Et a vrai dire, elle s'en fichait. L'important pour elle c'était désormais de vaincre son adversaire, peu importe son état d'esprit. Elle profita de sa folie passagère pour passer dans son dos et tirer un carreau assommant, constitué en réalité d'un gros embout métallique contondant, son l'arrière du crâne du Demon, ce qui le fit plonger en avant. Et stoppa les tirs par la même occasion. Sonné, Huntress l'approcha rapidement et lui fit un nouveau coup de pied au même endroit de l'impact pour qu'il ne se relève pas. Elle n'aurait aucune pitié. Elle n'avait aucune raison d'en avoir. Elle chargea son arbalète à nouveau par un carreau standard, et visa le Demon. Elle le mit sur le dos, pour voir le visage de son adversaire.

« Je suppose que tu n'as pas de dernière prière a formuler, ''Démon''. Ton rendez-vous avec la mort était prévu ici. Tu ne feras plus de mal à quiconque, je te le garantis !

Avant d'achever le Démon, elle se souvint d'une conversation qu'elle avait eu avec son frère, Pino, lorsqu'ils avaient huit et dix ans. Il lui avait dit qu'il refuserait de reprendre le business mafieux de son père et qu'il deviendrait joueur de baseball professionnel. Elle lui avait répondit qu'elle voudrait devenir pape. Pour être certaine que son père brûle en enfer. Son rêve ne s'était pas accomplis, mais désormais elle pouvait faire en sorte que ses vils créatures croupissent en enfer. Que ce soit dans l'enfer terrestre de la prison, et plus récemment d'Arkham City, ou alors l'enfer de la mort. Elle croyait en une justice Divine. Elle n'était pas le bras armé de cette justice. Elle n'était rien d'autre de plus qu'un héros. Et elle allait sauver des centaines d'innocents en arrêtant cette folie.


Elle tira ainsi son carreau, qui atteignit sans surprise sa cible, entre les deux yeux du Demon. C'en était donc finis. Il était tombé. Et Sharp n'allait sans doute plus tarder à tomber également. Les mercenaires et les Tyger Ones allaient donc arrêter tout ce massacre.

« Dis bonjour à Mandragora de ma part, ironisa Huntress, en évoquant le premier homme qu'elle avait tué pour les mêmes raisons qu'aujourd'hui et bien d'autre encore.

Elle n'avait plus rien à faire ici. Les autres en avaient sans doute finis avec les mercenaires, ou alors il s’apercevrait que leur patron est mort. C'était terminé. La Chasseresse avait vaincu son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Ven 16 Mar - 10:07

Matho se releva. Il épousseta son blouson de cuir. Pas une égratignure. Ah si, au dessus de l'épaule droite. Ca saignait bien, et ça élançait. Par miracle il avait pu se baisser à temps, alors que l'autre lui tirait dessus. Et il était encore vivant. Etait-ce un miracle, était-ce le destin ?

Il leva ses deux bras devant lui en signe de paix, et cria au mercenaire, son arme braqué sur lui prenne à tirer une nouvelle fois :

-Stop !!! Attends !!!

Matho prit une profonde inspiration. Ce n'était pas le moment de mourir, il avait encore trop de chose à faire, un parcours si grandiose devant lui.

-Tu fais erreur mon pote. On est dans le même camp ! Je suis tout sauf ton ennemi.

Il sourit, dévoilant ses dents carnassières.

-On est du même camp, tu sais pourquoi ? On est des tueurs, tous les deux. L'autorité est notre ennemi. On est des gens fait pour se comprendre, pas pour s'entretuer... Il y a notre lutte aussi, notre lutte, hein, qui est la même. En nous battant contre la société, on rétablit la loi de la jungle, celle des origines de l'homme, celle de la nature. On dégage le monde de la foutue prison qu'est la société. C'est plus l'argent qui règne, grâce aux gars comme nous : c'est la force. On est là pour rétablir le bon équilibre. Pour un monde plus juste.

Il s'approcha de quelques pas de Perez.

-Un monde plus juste. Un monde où ce n'est plus Falcone et Schreck qui règnent. Et un monde où ces foutus jeunes ne vont pas répandre le chaos. Tu sais, avec la nouvelle génération, avec le temps la société empire, le chaos se répend de plus en plus, le désordre, l'injustice, la catastrophe règnent. Il est temps de mettre de l'odre à tout ça. T'as remarqué comme c'est jouissif de tuer des hommes, hein ? C'est parce qu'on les déteste, l'un comme l'autre.

Après une pause de quelques secondes, ne voyant pas de réponse, il reprit :

-Oui, bon... je me suis amusé avec le cadavre d'une manière qui a du t'effrayer, j'avoue... Mai ça c'est ma pathologie. Je ne suis dangereux pour personne, à part ceux qui n'ont jamais regardé. Mets toi ça dans la tête

Le jeune tueur s'approcha de l'autre, qui ne parlait toujours, et ne cessait pas de le viser avec son arme. Il mit sa main devant le trou du canon, et le dévia de quelques centimètres.

.-Allons... Tu vois bien que vous allez perdre... Les forces de Schreck sont trop nombreuses, trop fortes. Les justiciers vont renverser tes patrons. Et tous les criminels, vos ennemis, les aident. Vous n'avez aucune chance, la bataille est perdue. Je serais toi je déposerai mon arme, retirerait ma tenue de mercenaire et me casserait d'ici. Sinon bientôt tu te feras arrêter ou abattre... Mais tu mérites mieux que ça. Viens plutôt chez moi, viens, on va y boire un coup.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Ven 16 Mar - 18:20

Le Démon fut touché.
Lemmy Campbell fut libéré.

Lentement, son corps s'écroula sur lui-même, tombant en arrière dans une chute lente et désespérée ; la vie avait déjà quitté son être.
Il avait vu, bien sûr, la flèche arriver vers lui. Il aurait pu, bien sûr, l'attraper, la stopper ou l'éviter ; il n'en avait rien fait. L'homme en lui, ce qu'il restait d'homme dans cette forme robotique et contrôlée à distance par un sociopathe schizophrène, avait voulu mourir - avait voulu retourner au néant.

Lemmy Campbell avait déjà péri, auparavant. Face à Azrael, il avait mené le combat de son existence et avait été vaincu, mutilé et abandonné à la Mort - et il était décédé. Quincy Sharp l'avait fait revenir en boostant ses pouvoirs, mais il n'avait plus été qu'une coquille vide. Son être, sa personnalité, son instinct, le véritable NKVDemon avait disparu, et Huntress venait de lui permettre de retourner dans la tombe... de retourner dans son honneur de guerrier déjà vaincu dignement.

L'héroïne avait agi comme il le fallait, et Lemmy avait enfin trouvé la paix - mais Gotham City en était loin encore.

Si le Démon était tombé, les Gardes Arkham étaient encore nombreux en ville et les Birds of Prey devaient s'en occuper tandis que Batman et Azrael se chargeaient de la menace incarnée par Oswald Cobblepott. La nuit ne faisait que commencer pour elles, mais Helena Bertinelli venait de leur offrir leur première bonne nouvelle depuis longtemps - et le premier véritable échec de Quincy Sharp.
Il y en aurait d'autres ; à elles de les construire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Ven 23 Mar - 0:04

Midnight et Poker étaient encore sous le coup de l'émotion et le combat avait été des plus intenses. Être aux côtés de nouvelles Birds of Prey marquait en elle une certaine inquiétude, elle avait l'habitude de BatGirl ou de Black Canary ainsi que de Loraline mais pas d'Huntress ni des autres. Combattre à l'aveuglette c'est un peu les eaux troubles mais cela pouvait être une expérience intéressante. De toute façon, Midnight agirait selon ce qu'elle avait appris et en fonction de son coeur. Ce soir, elle redoublait d'attention car la situation dans la ville était plus que grave. On était loin des prouesses du Joker et toute la monstruosité des plus horribles énergumènes que la ville ait portée semblait se réveiller en ce moment. Même Poker, malgré son gavage aux vitamines ne justifiait pas l'ampleur de sa puissance car il ressentait toutes les mauvaises ondes autours de lui, heureusement, la jeune blonde savait le calmer par de douces caresses et le son de sa voix pouvait apaiser un peu l'animal.

Il fallait maintenant s'élancer à la poursuite du Démon dont Midnight connaissait à présent la position grâce à Oracle. Ni une ni deux, elle s'élança pour prendre un peu d'avance sachant qu'elle n'avait pas de moyen de locomotion rapide. Poker sur ses talons, elle se souvenait de l'endroit où se trouvait la tour GNN pour avoir fait un stage pratique à l'époque où elle travaillait pour Kurt en tant que stagiaire. Midnight n'aimait pas trop l'ambiance de la télévision et y avait découvert des histoires sordides et des réseaux de manipulation dans les médias. Tempérance avait un oeil plus critique sur les choses mais elle devait admettre que ça l'avait bien aidé pour apprendre à rédiger des articles. La jeune justicière claqua la langue pour faire suivre Poker et s'élança dans les rues avec son éternelle connaissance aiguisée de la ville et son sens de l'orientation la fit arriver quelques minutes avant la Chasseresse. Cette dernière prit vite les devant, se chargeant du Démon. BatGirl se trouvait là aussi. Midnight lui sourit avec tendresse pour se donner du courage et alla enfoncer une porte de service pour répartir les forces sur plusieurs étages. Elle savait que cette porte allait la conduire vers un ascenseur. Elle pénétra à l'intérieur de la tour tandis que Huntress s'occupait activement de mettre le Démon hors d'état de nuire. Midnight avait une certaine peur dans le ventre car Huntress, sans sous estimer sa force, allait devoir certainement recourir à un courage extraordinaire pour vaincre un tel monstre. Mais Midnight se dit qu'elle comme elle étaient des Birds of Prey et rien ne pouvaient les arrêter. Cette pensée plutôt joyeux motiva la jeune justicière qui pensa à Batman et à Azrael pour montrer de quoi elle était capable. Elle ne s'y trompa pas, descendant de l'ascenseur, elle tomba sur plusieurs mercenaires qui ne virent rien venir. D'un coup sec, elle ôta son couteau et le jeta sur l'épaule d'un mercenaire tandis que Poker se jeta sur lui. Midnight saisit son revolver, se baissant pour esquiver des coups et des balles perdues et leva sa jambe en l'air pour repousser un homme qui s'était jetée sur elle. Prête à tirer, elle lança plusieurs salves de balles visant avec précision tandis que Poker s'attaquait à quelques jambes. Une fois seule, elle se doutait que d'autres mercenaires allaient débarquer, elle n'hésita pas à utiliser quelques grenades fumigènes envoyées docilement par Poker afin de couvrir leur fuite et retenir des mercenaires le plus possible. Elle emprunta ensuite l'escalier pour se rapprocher de plus en plus du studios d'enregistrement numéro 1 où la chaîne des informations étaient enregistrée. Quelques dédales étaient vides mais Midnight se doutait que la partie ouest et l'étage du bâtiment. Le couloir devait être cerné mais bizarrement, elle croisa des mercenaires qui accouraient déjà vers le studio. C'était signe que le Démon était en mauvaise posture mais si les justicières ne faisaient rien, Huntress serait dans une mauvaise posture. Midnight lança Poker aux trousse d'un mercenaire tandis qu'elle courut comme une fusée, une de ses cordes dans la main et siffla Poker qui prit l'extrêmité de la corde. N'ayant rien vu arriver, un bon nombre de mercenaires, peut-être cinq qui s'écroulèrent sur le sol en trébuchant. Midnight se rua sur eux tandis que Poker se jeta à leur visage, malgré quelques resistances qui marquèrent la jeune blonde de coups, Midnight les acheva de plusieurs coup de son couteau qu'elle avait récupéré en courant et s'attaquer au tibia des mercenaires. Poker s'amusait à marcher sur les visages pour les maintenir au sol et les gêner un maximum...

Midnight continua sa route, concentrée et quelque peu essoufflée mais Tempérance avait l'impression que le vent tournait en leur faveur et espérait que Batgirl s'en sortait. Un silence de mort régnait dans la salle et les coups de feu et les cris que l'on pouvait entendre dans le studio 1, au loin, semblaient s'être tus. Le Chaperon Rouge osa prendre contact avec la Chasseresse :
-Huntress, vous vous en sortez ? Les couloirs de ma positions sont totalement dégagés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   Sam 24 Mar - 18:44

La situation avait pris une tournure des plus catastrophique. Le démon venait d'annoncer qu'il avait piéger tout Gotham et menacait de faire sauter la vile si le chevalier noir refusait d'obtempérer. Il était à l'intérieur des studios du GNN et se servait des Breaking News pour faire passer ses intentions. Il fallait l'arrêter coute que coute et trouver un moyen de désamorcer les bombes. Puisqu'il semblerait que le démon contrôle la situation, ce qui devait provoquer ou non l'explosion devait se trouver au même endroit. Huntress avait distribué les ordres mais l'urgence avait fait qu'elles avaient décidé de se retrouver devant la tour du GNN pour décider de la marche à suivre. Avec le bâtiment sous les yeux ce serait plus simple d'organiser une attaque. La chasseresse avait filé sur sa moto la « chauve souris et le chaperon rouge » avaient suivi à pieds passant par les toits pour l'une et par les rues pour l'autre. Le temps que Starling récupère sa voiture elles étaient déjà loin. La carrosserie avait accusée le coup. Il ne restait plus beaucoup de centimètres carrés de peintures, le métal n'avait pas été troué mais cabosser et abimer par les rafales de balles. Les phares était quasiment tous explosés et les vitres avaient survécu de peu grâce à leur blindage. Elle ne devrait pas garer sa voiture trop proche de la tour sous peine d'attirer immédiatement l'attention.

Lorsqu'elle eut rejoint les lieux, Evelyn se rendit compte qu'elle arrivait trop tard, ses coéquipières avaient pris les choses en main. la situation avait bien trop dégénérée pour qu'elle puisse attendre d'être toute regroupée. Le NKVDémon venait du tuer un otage. La chasseresse avait rapidement pris l'initiative et s'était immédiatement dirigée sur le démon mais il fallait prendre le temps de sécuriser la bâtiment pour agir. Il n'y avait aucune trace de Midnight, soit elle n'était pas arrivée soit elle était en retard. Se tournant vers la « chauve souris » , Starling la héla.
« Miss Chauve souris ! Je me charge du rez de chaussé et d'éviter que des renforts viennent jouer les trouble fête, essaye de sécurisé les étages et de rejoindre Huntress! »

Contournant le bâtiment, elle choisit de rentrer par la porte de service plus discrète est peut être moins protégée. Ouvrant lentement la lourde porte en métal elle rentra à pas de loup, commençant par se cacher derrière une cloison pour étudier al situation. Cinq soldats faisaient des rondes devant la baie vitrée ou se situait l'entrée principale. Deux autres surveillaient les grands escaliers tandis que deux soldats étaient plantés devant l'ascenseur. Ils étaient lourdement armés et occupait tout l'espace. Le léger renfoncement qui marquait l'entrée de service était le seul point hors de leurs vue mais les soldats passaient à intervalles réguliers prés de la cachette d'Evelyn durant leur rondes. Il allait falloir ruser. Le hall était un vaste espace vide qui n'offrait aucun espace à couvert. Temps qu'elle restait cachée, elle bénéficierait de l'effet de surprise mais ça ne durerait pas longtemps. Les soldats étaient malgré tout bien entrainés et devaient s'attendre à une riposte de Batman.

Attendant patiemment que l'un des mercenaires approche de sa cachette Starling l'empoignât à la gorge l'émpéchant de faire du bruit et l'assomma discrètement priant pour que les autres soldats ne remarque pas immédiatement la disparition de l'un des leur. Elle avait agit rapidement ce qui devrait lui laisser quelques minutes pour enchainer son attaque. Attachant et bâillonnant le soldat e fin de le mettre hors d'état de nuire elle lui subtilisa son AK47. Plus efficace pour déstabiliser ses adversaire et le blesser rapidement que ses deux Lugers. Elle devrait tirer dans le tas, faire place nette pour pouvoir avoir ensuite une chance de gérer le riposte de ceux qui auraient échapper aux balles. Saisissant l'arme elle sauta à découvert et commença à tirer des rafales en direction des jambes des mercenaires. Le but était de les prendre par surprise et de garder l'avantage, pas de le tuer. Les vitres volèrent en éclat au contacte des balles qui venaient, au choix, se ficher dans la chair meurtrie des soldats, se perdre dans le vide de la rue qui leurs faisait face ou s'enfoncer dans les mur du hall. Pour la discrétion c'était raté mais au pire elle attirerait d'autre militaires dans le hall ce qui laisserait le champ libres aux autres justicières pour rejoindre Huntress. Les soldats dans son champs de visions étaient tous à terre. Il fallait finir le travail mais elle ne comptait pas 8 soldats au sol . Il semblerait que quelques uns aient échappé à son attaque. Ses soupçons furent confirmés par une salve de tirs venant de la gauche. Straling roula sur la coté avant de se relever et de traverser le hall en courant à demie pliée pour rejoindre la cage d'escalier et se mettre à nouveau à couvert. Elle avait échappé de justesse au pire mais plusieurs balles l'avaient touchée. Rien de grave en soit mais elle souffrait de plusieurs blessures aux épaules et aux avant bras. Ça ne saignait pas suffisamment pour la mettre en danger mais assez pour l'énerver. Reprenant son souffle, Straling jeta un rapide coup d'œil sur le hall. Les hommes qu'elle avait mis a terre reprenaient petit à petit leurs esprits et commençaient à rassembler leurs armes pour tirer dans sa direction. Leurs jambes étaient hors services mais pas leurs bras.

La situaton était un peu kamikaze et bien que le danger n'ai jamais vraiment effrayé Evelyn, a cet instant précis elle n'aurait pas rechigner un peu de sécurité en plus. Si elle leur laissait le temps de se réorganiser elle courrait droit à la catastrophe. Elle devait réfléchir et vite! Réajustant la tenue de son arme elle s'apprêtait à bondir. Elle ne savait pas encore dans quelle direction,plusieurs choix s'offraient à elle elle pouvait tenter d'attirer les soldats dans les escaliers et profiter d'un changement de palier pour les prendre à revers ou tenter de les éliminer directement dans le hall. Ce fut un évènement survenu plus haut dans le bâtiment qui décida de son choix. Des bruits de détonations et des coups de feu retentirent. Ils provenaient des étages . Les soldats furent momentanément déconcentrés et jetèrent par réflexes un coup d'œil au plafond, se demandant ce qui pouvait se passer. Bien que Straling s'inquiétait pour la chasseresse qui devait probablement être là haut , l'étourneau pris les choses en main. Sautant au milieu des soldats elle commença par tirer une salve vers les mercenaires encore debout puis enchaina en désarmant ou blessant les autres de façon à les rendre inoffensifs. Il lui fallut une bonne dizaine de minute avant d'avoir bâillonner et attacher tous les mercenaires. Certains étaient gravement blessés et elle avait dû prendre le temps de leurs apporter les premiers soins pour leurs éviter de mourir. Elle ne savait pas combien de temps durerait le nettoyage GNN ni si les secours pourraient se déplacer au vue de la situation actuelle. Soigner ses ennemis était donc une nécessité. Regroupant leurs armes dans un coin et se saisissant d'un AK47 complétement rechargée elle prit contacte avec les autres membres.

« Mesdemoiselles, j'ai l'honneur de vous informer que le rez de chaussée et sécurisé , je m'occupe de tout renforts tentant de s'infiltrer par ici. Vous vous en sortez? ».
Le silence était retombé sur le bâtiment et Starling n'avait aucune idée de si cela signifiait la mort de ses coéquipières ou leurs victoires. Laissant son regard courir sur le hall, elle ne pu s'empêcher de se faire quelques remontrance. Le combat qui avait fait rage avait laissé des traces. Les baies vitrées étaient en morceaux et les murs étaient recouverts décompactes de balles. Le GNN était un établissement publique qui relayaient les informations. Il n'aurait jamais du se retrouver dans cet état, même au vu de la situation actuelle. Starling n'avait pas su gérer décemment le problème auquel elle avait été confortée, c'était le moins qu'on puisse dire. Se plaçant prés de la cage d'escalier de façon à pouvoir surveiller à la fois les baies vitrée l'entrée de service et l'ascenseur,Evelyn s'accroupit attendant de voir si une des Birds of Prey lui répondrait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Day of Doom 2 Threat [IMPORTANT Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M) Eoin Macken ? la famille c'est ce qu'il y a de plus important [LIBRE]
» Eric de Branford [Un PERSONNAGE IMPORTANT dans la nouvelle vie de Megan] [LIBRE]
» Apprendre l'informatique est très important de nos jours, alors venez à mon cours :3 [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: GNN Tower - Gotham news Network-