RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 15:47

Il fut un temps avant Arkham City, un temps avant la défaite de l'homme chauve souris, un temps ou un bon vieux braqueur de banque du vieux continent arriva a Gotham City, un temps ou même les habitant du monde des merveilles avais besoin d'argent, c'est ce temps la qui vous seras conté.

Le docteur, d'un pas sur, se dirigea vers la banque dans un costume trois pièces vert, une montre a gousset dépassent de sa poche, un masque dans la main droite et une mallette dans la main gauche.
S’arrêtant au niveaux d'un homme au chapeaux haut de forme et au vert costume, il l’interpella avec un imbuvable accent français.

-Paré mon amis? Attendons nous d'autre personnes? Si c'est le cas qu'ils se dépêchent nous allons être en retard...

Ceci dit un silence s'installa entre les deux personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 16:01

Jervis Tetch avait besoin d'argent. Pour payer les membres du Wonderland Gang bien entendu, mais aussi pour financer de nouvelles puces à contrôle des esprits. La surprise était d'attaquer une banque, la première banque de Gotham. Celle qui avait l'argent nécessaire aux folies du Chapelier Fou. Aidé de la Charpentière et des deux Jumeaux, Jervis avait aussi engagé un vieil homme au doux pseudonyme de "Docteur Sartre" pour l'aider a se faire une légère réputation dans Gotham City. Bien entendu, Jervis Tetch pourrait se servir de lui, et pourrait très bien l'abandonner à son sort, mais s'il se faisait pincer, autant que Batman puisse s'amuser avec un nouveau jouet.
Sortant sa montre de gousset, Tetch mesura l'air du temps, d'un geste, il fit signe à son gang de le suivre.


A l'intérieur, Josh Amond, le directeur de la banque, allait passer une fin de journée tranquille, il était 15h22 et il allait partir en avance pour profiter de la journée avec ses enfants. Il fallait en profiter dans la vie, et ne pas suivre bêtement le travail et en devenir un esclave. Mais au moment ou il tourna la tête pour saluer ses collègues, un coup de crosse venait de le percuter de plein fouet au crane. Le révolver du Chapelier Fou était assez lourd, surtout quand il touchait le crane d'un homme.


- "Mesdames et Messieurs ! Vous êtes en présence de l'élite Criminelle ! Veuillez applaudir chaleureusement le Chapelier Fou et le Gang du Pays des Merveilles."

Dit il en lançant un speech. Aussitôt, les gardes se rendirent très vite, et toute la banque, médusée d'horreur se retrouva dans un coin de la banque, face contre terre, allongés.

- "Bien. Charpentière et les jumeaux, vous vous occupez de la rapine. Sartre et les autres, vous surveillez si les policiers arrivent. Tout se doit d'être parfait !"

Il regarda une dernière fois sa montre de gousset.


- "Nous sommes tellement en retard pour le thé."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 16:25

Sartre avait mis un masque en forme de lapin afin de rester anonyme.
Le docteur regardais le chapelier d'un oeil inquiet, c'est homme étais fou et on ne sait pas à quoi s'attendre de la part d'un fou, Sartre jugea préferable de surveille ce gang si étrange.

- Mon chère, vous avez bon fond, dit il Néanmoins, vous ne savez comment vous y prendre avec les otages.
Ce disant il choisit un garçon un peux gras, qui ne devais pas avoir dépasser le stade de l’adolescence, lui mit une mine à déclenchement laser entre les mains, l'enclencha et d'un air calme expliqua à la foule de bedeaux terrorisé ;

- Mesdames et messieurs, le petit Kevin ici présent, tient entre les mains une mine a déclenchement laser, et il se trouve prés de la porte d'entrée si quiconque, policier ou civile décidiez de sortir, BOUM, plus de Kevin!!! le docteur partit d'un grand rire puis il reprit, et vous ne voudriez pas avoir sa mort sur la conscience n'est-ce pas? si vous voyez un policier, dissuadez le de passer l’adolescent en pleure qui ce prénommait en fait William se situais entre deux piller ce qui empêchait toute tentative de désamorçage de la mine.

Puis, il se tourna vers le chapelier fou : Vous voyez mon amis, personne n'auras l'idée de sortir ou d'entrer, maintenant attelons nous a l’ouverture de ce coffre aux merveille

ce disant il se tourna vers la charpentière,
je suppose que vous saurez vous en charger miss?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 16:32

    Un braquage de banque… Cela mettait toujours la Charpentière d’humeur joyeuse. La coopération éphémère avec ce certain Docteur Sartre, la rendait néanmoins méfiante. Il fallait toujours surveiller ses arrières.
    D’une vieille camionnette, surgit Jenna accompagnée des deux cousins Tweed. La jeune femme repère aussitôt Tetch et le Docteur, s’accordant plutôt bien en allure, et fait signe à Dee & Dum de la suivre.

    Ils ne traînent pas et rentrent rapidement dans la banque de Gotham pour semer trouble et chaos. Le gang des Merveilles ne portent jamais de masques, bien trop fier de leur criminalité en pleine croissance. Vêtue de sa salopette bleue et de sa casquette remontant ses cheveux blonds sur sa tête, Jenna ne fait pas bien peur à première vue. Ce qui cloche, c’est surtout le gros marteau qu’elle trimballe partout ainsi que sa perceuse préférée – ou la scie circulaire, ça dépend de son humeur plus ou moins massacrante.


    La tête des pauvres citoyens de Gotham m’arrache un rire cristallin. L’effroi sur leur visage - c’est un vrai délice à ressentir, cette peur. Extatique. Je vais aller les soulager de leur poches bien remplies. Nous aussi on a besoin d’argent !

    - "Mesdames et Messieurs ! Vous êtes en présence de l'élite Criminelle ! Veuillez applaudir chaleureusement le Chapelier Fou et le Gang du Pays des Merveilles."

    Pour accompagner le petit discours du Chapelier, la Charpentière fait une petite courbette en guise de salutations à l’assemblée effrayée. Tous les citoyens se rendent bien vite dans un coin de l’immense salle, dociles comme des petites brebis égarées, et Jenna ne tarde pas à passer dans les rangs pour récupérer le butin de chacun d’eux.
    Tendant son sac en leur direction, elle ne se gêne pas pour leur lancer quelques remarques et à deviner ce qu’ils tentent de lui cacher.
    Étant une ancienne pickpocket talentueuse, il est difficile de la berner à ce sujet. Après avoir dévalisé les biens personnels des clients de la banque, Jenna fait signe au personnel d’aller ouvrir les coffres forts. Le Docteur lui ayant proposé de s'en charger, la jeune femme lui décoche un sourire amusé. Si les employés se montrent réticents, elle n'hésitera pas à défoncer elle-même les entraves au butin le plus attendu.


    « Dépêchons la marmaille ! Il ne s’agirait pas de nous mettre en retard, hmm ? » Lâche-t-elle avec un sourire carnassier.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 17:15

Ce docteur Sartre prenait de bien mauvaises initiatives. Tetch était celui qui s'occupait de cette entreprise, et il n'aimait pas être pris à ce genre de choses. Quand tout allait de travers au pays des Merveilles, il fallait parfois y remédier tout en restant poli et courtois.

- "Vous ne l'avez peut être pas remarqué, Docteur, mais comment nous sortirons ? Nous sommes obligés de repasser par la porte. Comme le plan indiqué."

Dit il en fronçant les sourcils. Pour son premier braquage dans Gotham City, le Docteur venait de faire une erreur. On était pas dans les autres pays, et Gotham c'était autre chose qu'une simple visite de courtoisie.
Avec un sourire monstrueux sur les lèvres, Tetch s'approcha du groupe de prisonniers. Il y'avait parmi eux, une petite fille, venue avec sa maman. Une blonde ... Tetch eut un grand sourire.


- "Ah mais une petite Alice se joint à nous pour le thé. Je sens que la soirée sera douce et agréable. Boire du thé avec une aussi jolie demoiselle sera pour moi le plus grand des réconforts."

La mère tenta de protéger son enfant, mais Tetch était un peu plus fort, malgré son physique. Il la regarda et caressa les cheveux de l'enfante. Avec une jupe bleue, elle serait si jolie.


- "Une adorable petite poupée, cela tombe plutôt bien, j'aime les poupées. Continuez a atteindre l'argent, nous avons tout le temps pour nous."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 17:22

-Ahhh la jeunesse, Dit le vieux braqueur -Heureusement que papi Phyléus a plus d'un tour dans son sac.

Il sortit de sa valise un paquet de C4 afin de faire exploser le mur une fois l’opération terminée.
Il le plaça soigneusement contre le mur ils pourront s'échapper par la brèche créée par la détonation.

Les employer finirent d’ouvrir la lourde porte protectrice des verts billets.
-Apres vous mon chère, maintenant que le souci de la sortie est régler, place a l'amas de fortune.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 17:38

    Manifestement, la relation entre le Chapelier et le Docteur est particulièrement houleuse. Jenna sait reconnaître quand Tetch est agacé par quoi que ce soit. Elle les surveille tout deux du coin de l’œil quand elle indique au personnel de la banque de s’atteler à ouvrir l’accès aux coffres.

    Le Chapelier s’approche ensuite du groupe retranché dans le coin de la salle et semble reporter son attention sur une petite blonde. Sûrement une petit Alice qui plait à Tetch. Même si Jenna a parfaitement conscience des penchants du chef du gang des Merveilles pour les petites blondes, elle préfère largement éviter de se mêler de ça.


    « Dépêchons, dépêchons ! » Lance la Charpentière au personnel en les pressant d’un petit tapotement de mains.

    Quelques minutes plus tard, la lourde porte s’ouvre enfin, laissant place à tous ces dollars si bien rangés. Jenna signifie par un petit gloussement caractéristique son contentement certain. Elle fait signe à ses comparses de la rejoindre et commence à empocher dans son sac tous les billets de banque qui lui font face.


    « Ça ne peut pas être si facile, vraiment… Je serais attristée de ne point faire couler un peu de sang avant ce soir. Il doit bien y avoir quelques bons samaritains qui ne sauraient tarder à pointer le bout de leur nez. » Dit-elle pour elle-même, un peu déçue de ne voir aucune résistance.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 17:57

Le docteur approcha la charpentière, il dit :- Miss, ne criez pas victoire trop vite, j'ai appris a connaitre les banque celle ci fait partie de celle qui cache bien leurs jeux, je ne serais guère surpris de découvrir des garde armé jusque au dent dans cette entre de la richesse

Le docteur sentais la charpentière déçue il savait qu'il ne fallait pas décevoir une femme surtout quand celle ci tenait une masse, il tentais de lui faire comprendre que dans ce métier le sang ne manque jamais.

-Mais ,miss dites moi votre amis est il souvent attiré par les petite fille? Le docteur étais certes un criminel, certes un meurtrier, des enfants étais peut être mort de sa main mais ce comportement libidineux le repoussait au plus haut point.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 18:04

Les paroles de Jenna furent entendues par le Chapelier Fou. Celui ci sourit en baisant la main de la petite blonde qui retenait son attention. Mais aujourd'hui était une histoire d'argent, pas d'Alice. Il en trouverait une autre un jour. Pour le moment, l'argent était le plus important. S'avançant vers Jenna, son révolver dans la main, il ne pouvait s'empêcher de bénir la chance. Pas de justiciers, pas d'ennuis !

- "Croyez moi, ma chère Charpentière, il doit surement y'avoir des jours de repos. Après tout, les justiciers peuvent gouter à un sommeil bien mérité."

Disait il avec un grand sourire. L'argent, d'un besoin crucial pour les entreprises de Tetch. Pour ses folles malversations ou chacun trouverait son compte. Bien entendu, ce Docteur Sartre commenàait a poser des questions plutôt dérangeantes, et mieux valait ne rien dire.


- "J'aime les petites filles, Docteur Sartre. Chaque homme à ses gouts. Vous en conviendrez."

Dit il avec un grand sourire. Alors que la Charpentière continuait de s'occuper du coffre, on entendit alors dans la salle comme un déclic. Surement le coffre qui s'ouvrait. Les certitudes de Sartre ne se révelaient pas encore, mais en tout cas, tout allait pour le mieux. Tetch se remémora alors Lewis Carroll.


- "Sept bonnes avec sept balais pourraient elles nettoyer le sable de la plage en sept ans ? Demanda le Charpentier au Morse."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 18:35

    Alors que Jenna est en train de maugréer toute seule dans son coin, le Docteur a vite fait de la rejoindre. Au début, elle lui jette un regard entre méfiance et curiosité, puis quand il prend la parole, elle l’écoute attentivement.

    - Miss, ne criez pas victoire trop vite, j'ai appris a connaitre les banque celle ci fait partie de celle qui cache bien leurs jeux, je ne serais guère surpris de découvrir des garde armé jusque au dent dans cette entre de la richesse.

    Jenna se fend d’un sourire. Elle espérait que l’homme dise vrai. Elle hoche brièvement la tête en se remettant au travail quand le Docteur se décide à lui glisser une question.

    -Mais ,miss dites moi votre amis est il souvent attiré par les petite fille?

    Jenna se retourne vers le Docteur pour scruter son regard sombre. Elle a néanmoins toujours cet éternel sourire en coin, comme si elle avait du mal à prendre au sérieux son interlocuteur.

    « Oh vous savez, chacun ses vices Docteur… » Lui glisse-t-elle alors qu’elle repère le Chapelier revenir dans leur direction.

    Le Chapelier semble apprécier le fait qu’il n’y ait pas de justiciers à leur trousse – rien de bien étonnant de sa part. Jenna appuie ses paroles par un haussement de sourcils approbateur avant de continuer de mettre les billets dans son sac. Quant à l’explication qu’il donne au sujet de ses penchants au Docteur, elle reste évasive et non sans amertume dans le ton de la voix.

    Jenna se mord les lèvres, jetant un coup d’œil furtif aux deux hommes derrière. Décidément, cette coopération n’est pas sans surprise.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 8 Jan - 20:06

La porte étais a présent entièrement ouverte et révélait un long couloir qui menait au multiples tiroirs ou étais entreposé les richesses.
le docteur s'engouffra dans le couloir en jetant un Œil à l'adolescent toujours prisonnier de la mine qui s'étais fait dessus, cette scène décrocha un sourire a l'impassible visage du docteur
-Vous avez raison miss, chacun ses vices
Ce disant, il regarda les mitrailleuse automatique au plafond, elle semblais désactivée.
Puis il regarda les tiroirs, une vitre par balle protégeais les tiroirs ou s'entassais les précieux billets, un drôle de mécanisme protégeais la porte.



-Quel drôle de verrou... Dit le grisonant docteur.

La naïve charpentière s’approcha.

C'est un simple verrou non?

Figurez vous que non, il s'agis d'un verrou dont le code change chaque jour, et si l'on se trompe, les tourelles qui nous surplombe aurons vites fait de nous plomber...

Une idée pour le désamorcer en toute sécurité?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Mar 10 Jan - 19:31

Mad Hatter se moquait ouvertement des coffres. Ce vieux Sartre se croyait tellement intéressant avec ses connaissances sur les coffres. La seule a savoir, c'est qu'ils étaient la pour être ouverts. Et que l'on puisse se servir dedans.

- "Si l'un des côtés ne peut être ouvert, ouvrons un autre trou."

Dit il avec un grand sourire. Donnant une idée à la charpentière afin qu'elle puisse ouvrir le coffre à l'aide de sa fameuse perceuse. Tetch était parfois génial et parfois si fou. Mais bien sur, la tâche ne serait pas si facile. On pouvait entendre des sirènes au loin. Le GCPD, et qui dit GCPD, dira forcément Justiciers. Il fallait se hâter.

Pointant le canon sur le nez du directeur qui se relevait avec peine du coup de crosse dans la tempe, Tetch colla le canon contre la cervelle de l'homme.

- "Et si vous nous donniez la combinaison ? Cela vous éviterait vous aussi de vous faire tuer, n'est ce pas ?"

La Charpentière était sans doute la meilleure, mais parfois, il suffisait d'un peu de doigté pour arriver à ses fins. Jenna n'était pas très intelligente, mais elle savait se servir de ses outils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Mer 11 Jan - 17:17

[HRP : N'espérez même pas vous échapper !]


Les voitures du GCPD eurent tôt fait d'arriver, les sirènes hurlantes.

Le Commissaire Gordon sortit d'une voiture en criant des ordres :

« Que tous les agents suivent le protocole. Je veux que l'espace soit bouclé en moins de cinq minutes. »

Plusieurs policiers commencèrent à dérouler le ruban, tandis que d'autres se positionnaient aux différentes entrées du bâtiment.

Gordon alluma sa radio :
« Central, ici Gordon, nous sommes à la Gotham National Banque, est-ce que l'équipe des SWAT sera bientôt là ? »

« Le lieutenant Morrow va arriver dans quelques minutes... »


« Parfait. »

Tournant la tête vers le sergent Bullock qui mâchonnait un cigare, il s'écria :
« Bullock ! Apportez moi le mégaphone. »

« Bien, commissaire. »

Le sergent, qui venait de cracher son morceau de cigare éteint, pris le mégaphone dans le voiture et l'apporta à Gordon.

« Bien. J'attends Morrow et le Van de communication, et après je ferais l'annonce. D'ici là, prenez le dossier de la Banque et assurez-vous que toutes les issus sont bien gardées. »

« Okay, commissaire. »

Toujours nonchalant, Bullock pris le dossier dans la voiture contenant notamment le plan de la Banque. L'entrée principale se trouvait en face de lui. Il apercevait à travers les portes vitrées un garçon en pleur qui se tenait juste devant la porte. Étrange, sûrement un piège... Tous les clients et le personnels devait se trouver au fond du hall ainsi que quelques braqueurs, mais pour l'instant il fallait empêcher toute tentative de fuite.

Bullock fis le tour du bâtiment, à part quelques entrées de service et le parking, il n'y avait pas d'autres issus. Des hommes étaient postés et les paras n'allaient pas tarder.

Retournant vers l'avenue, il vis qu'une foule avait commencée à se presser derrière le ruban. Comme des mouches attirées par la lumière.
Gotham subissait des catastrophes tous les jours mais on dirait que les gens prennent ça pour du spectacle et en demande toujours plus...

« Sergent Bullock ! » cria l'inspecteur Hartley

« Hmmm ? »

« J'ai observé l'entrée, l'enfant tient probablement une bombe, si nous agissons je crains le pire. J'ai avertis le Commissaire mais il attend Morrow... »

« Olala, heureusement que je ne suis que Sergent, j'aime pas ces affaires là... »


[HRP : Édité Wink]


Dernière édition par Harvey Bullock le Mer 11 Jan - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Mer 11 Jan - 18:11

    Jenna vient vite à bout des quelques billets qui traînent par ci par là – appartenant sûrement aux clients les moins riches de la banque de Gotham. Mais bon nombre de tiroirs sécurisés sont contenus dans le long couloir et tout n’est pas encore à portée de main. D’ailleurs, face à un verrou d’une drôle d’envergure, le Docteur semble en pleine réflexion. Pas si facile que ça de piller une banque ! Lorsque le Docteur mentionne les tourelles, la Charpentière en laisse échapper un petit rire amusé.

    Se décidant finalement à saisir sa perceuse pour faire un trou dans le coffre revêche, les sirènes retentissent au loin. Apparemment, ils allaient avoir de la visite d’ici peu – ce qui a la fâcheuse tendance à angoisser le Chapelier. Ce dernier pointe son arme sur la tempe du directeur et lui ordonne de donner le code pour nous faciliter la tâche.

    Jenna regarde tout autour d’elle, saisissant l’inquiétude sur les traits de son équipe. Le directeur ne tarde pas à cracher le morceau – sûrement espère-t-il que les braqueurs n’arriveront guère à vider grand-chose et s’enfuir avant que la police ne fasse une démonstration de force.

    Une moue boudeuse vient se figer sur les lèvres de la Charpentière. A défaut de pouvoir utiliser sa perceuse sur le coffre, alors elle l’utilisera sur les impudents qui viendront se frotter à elle !
    Résolument folle, la jeune femme n’attend que ça.


    « Messieurs, je crains que nous ayons de la compagnie… »Souffle la jeune femme. Cernés par la flicaille, ils devaient rapidement trouver un plan pour ne pas se retrouver dans le panier à salade.

    [HJ : Désolée pour mon manque d’inspiration, mais je me suis un peu perdue dans l’action à l’intérieur de la banque, dont le point de vue diffère selon vos posts ^^]



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 15 Jan - 20:31

Les puériles action du gang du pays des merveilles se révélait amusante mais peux pratique, il fallait agire et vite.
Le docteur retourna dans le coeur meme de la banque ou les client en états de choque se trouvais, sortant de sa veste un pistolet Maüser type 96, il déclamat d'une voix posée et calme.

-Mesdames et messieurs, vos pardessus s'il-vous-plait

Les bedeaux s'exécutère et remirent leurs mentaux, pour ceux qui en avait, au docteur.

-« Les yeux sont aveugles. Il faut chercher avec le coeur. » comme eut dis saint éxupéri, et étant donné que les machines n'ont pas de coeur...

Ce disant il couvrît les tourelles avec les manteaux fraîchement dérobé.

Il commença, avec minutie, a crocheter le verrou, les tourelles s’activèrent mais ne trouvèrent rien sur quoi tirer, ainsi le docteur pu l’âme en paix continuer a déverouiller le coffre aux richesses.

Une dizaine de minutes plus tard la porte vitrée s'ouvrit dévoilant des tiroirs remplis d'argents.
Usant de ses deux mains il remplit gracieusement deux mallettes de verts billets.

Il resortit presque en courant du coffre lachant un spontané: -Servez vous!

(Hors RP): Au vu du peux de peux de participation de notre part a tous je me suis permis de faire avancer notre RP.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Mar 17 Jan - 17:57

Décidément, Tetch n'aimait pas ce Docteur Sartre. Il aurait fallu s'en débarrasser au plus vite possible mais comment ? Il regarda la Charpentière, un regard croisé, comme si les deux se comprenaient. Tetch n'était pas particulièrement ravi de voir que le Docteur, simple invité du Wonderland, se permettait énormément de familiarités.
Tetch sortit de nouveau son révolver et le pointa sous le nez du Docteur Sartre.


- "La politesse dans tout cela ? Vous êtes mon invité à ce braquage, docteur. Ne grillez pas la politesse. Pourquoi courir ? Surtout que nous avons encore énormément de choses à nous dire ?"

Il regarda aux alentours, le reste du gang valide remplissait les sacs de billets verts. Magnifiques rectangles valant leur pesant d'or. Tetch les observait. A vrai dire, dans un complot, on travaillait ensemble, et on sortait ensemble. La police était dehors, elle attendait, et nul doute que le Chapelier Fou voulait se rendre comme cela. A vrai dire, une autre idée caressa ses envies.


Jeter ce docteur Sartre pendant que le gang du Chapelier s'échappait pourrait être une idée très amusante. Tellement amusante que ce pauvre Sartre connaitrait surement les joies de Blackgate, ou les blagues du Joker sous la douche à l'asile d'Arkham. Les yeux rivés sur le vieil homme, Tetch le menaçait toujours de son arme.


- "Si je tombe, vous tombez avec moi, Sartre."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Mar 17 Jan - 19:55

Menacé par un revolver, le docteur tenta de calmer son agresseur.

-Monsieur je suis blessé, indigné par votre conduite vous qui mettez un point d'honneur sur les bonnes manières, en ce moment même vous oubliez la règle numéro une du gentleman, le flegme, chapelier, le flegme, gardez le!

Ce disant il détourna le menaçant canon.

-Et quand au fait de tomber, « Celui qui rampe ne tombe jamais. » comme eu dit Mikhailovski.
La police est la!, ajouta il, et si vous comptez jetez qui que ce soit en pâture a ces chien de garde vous tâterez de mon arme, maintenant, je vous met au défi de le faire! il s’approcha du mur ou étais placé le C4, Nous sommes certes des criminels mais nous n'en avons pas moins le sens de l'honneur! ,il avait, en disant ces mots un regard qui fessait baissé celui des plus brave, puis s’approchant il sussura a l'oreille du chapelier,
-Et quand bien même vous décideriez de me trahir je désactiverais le C4 qui se trouve sur ce mur, vous resteriez bloqué avec la flicaille et nulle doute que nombre de ces messieurs en uniforme vous apprécie, si vous voyez ce que je veux dire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Mer 18 Jan - 12:01

    La Charpentière suit le docteur du regard sans dire mot, jetant quelques coups d’œil furtifs au Chapelier pour guetter sa réaction. Sartre se hâte de retourner vers les citoyens effrayés dans le coin de la salle pour récupérer leurs manteaux et Jenna le regarde faire, perplexe. Il revient vite vers les tourelles armées et les dépose dessus. Il fallait avouer que le docteur était plutôt malin, en espérant que ce geste leur sauve la vie. Les mains sur ses hanches dans une position d’attente, la Charpentière observe ensuite Sartre crocheter le verrou. La jeune blonde est un brin courroucé par le comportement du docteur – après tout, d’habitude, c’est elle qui s’occupe de ça !

    Néanmoins, il fallait avouer que le docteur avait bien géré son approche. Voilà que les parois se déverrouillent, offrant l’accès aux richesses qu’elles dissimulent. Les tourelles tournent dans le vide, et le docteur, presque hilare, les encourage à se servir. Jenna croise le regard de Jervis et y décèle cette petite amertume à l’égard du docteur, relevant même de la menace. Il sort son arme et la braque sur Sartre qui semble surpris par le geste.


    - "La politesse dans tout cela ? Vous êtes mon invité à ce braquage, docteur. Ne grillez pas la politesse. Pourquoi courir ? Surtout que nous avons encore énormément de choses à nous dire ?" – A la tête que fait le Chapelier, Jenna devine qu’un plan nait dans sa caboche. - "Si je tombe, vous tombez avec moi, Sartre."

    Jenna ne perd pas de temps à se remplir les poches de billets durant ce petit intermède pimenté. Le docteur semble indigné par le comportement du Chapelier et ne tarde pas à lui faire comprendre en lui rétorquant que si trahison il y aurait, il n’hésiterait pas à les faire rester ici avec lui. Il parlait d’honneur ! Chose qui semblait bien abstraite aux yeux de la Charpentière. Jenna se rapproche, sa perceuse à la main, et jette un regard venimeux au docteur.

    « Prenez garde docteur… Rien ne me ferait plus plaisir que de vous faire deux trous dans le lobe frontal si vous continuez de menacer le Chapelier… »Elle esquisse un petit sourire qui a tout de diabolique.

    Les flics n’étaient pas bien loin.


    « Bon, ça n’est pas tout, mais on pourrait tout aussi bien régler nos comptes une fois loin de la flicaille, qu’en pensez-vous ? »

    La camionnette de Jenna était garée juste dehors, dans une ruelle adjacente. Le tout était de faire péter ce mur et d’y courir pour y ranger le butin avant de prendre la poudre d’escampette.




Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Jeu 19 Jan - 0:03

Bullock avançât vers le bâtiment qui longeait la banque. Il s'agissait des bureaux d'une société d'assurance. Beaucoup d'employés sortaient la tête par les fenêtres afin de contempler l'agitation qui se passait dans l'avenue.

« Bon, vous allez me faire évacuer ces bureaux. Il se pourrait bien que les cambrioleurs arrivent à passer directement de la banque à ce bâtiment. Une fois cela chose faîte vous vous postez en surveillance. Dès que vous repérez quelque chose vous me le signalait par radio. »

« Bien Sergent. »


Voilà, maintenant l'ensemble du périmètre autour du prestigieux immeuble de la ''Gotham National Bank'' était surveillé.
Bullock entendit alors les camions du SWAT arriver. La situation allait bientôt être entièrement sous contrôle, seul les otages constituaient toujours le problème majeur de ce genre d'intervention.

Il s'approcha de Gordon et du Lieutenant Morrow qui parlaient vivement à propos de la bombe que semblait tenir l'enfant.

« Est-ce que vous avez un moyen de désactiver cette bombe ? »

« Je ne sais pas. Il faudrait nous approcher et c'est exactement ce que veulent les cambrioleurs à mon avis... »


Morrow se tourna en direction d'Edwina Loggart de l'équipe de déminage qui observait aux jumelles l'entrée de la banque.

« Vous avez réussis à déterminer sa nature ? »


« Je dirais qu'il s'agit d'une mine à déclenchement laser, il nous faudrait utiliser un brouilleur laser mais c'est très risqué... Ces types sont des monstres ! Faire ça à un enfant qui risque d'être traumatisé toute sa vie... ou pire. »


« Mmmh... faites votre annonce Gordon, voyons ce qu'ils ont prévus.
Loggart, parlez moi d'avantage de ce brouillage laser... »


Gordon pris le mégaphone :

« Ici le Commissaire Gordon, vous êtes cernés par les forces de police. Nous vous demandons de vous rendre immédiatement et sans violence afin de ne pas aggraver votre peine. »


Entretemps des barrières renforcées étaient placés tout autour du bâtiment ainsi que du barbelé, il n'y avait aucuns échappatoires...



[Je vous attends ^.^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Ven 20 Jan - 17:19

Jervis Tetch lançât un dernier regard méprisant vers ce bon docteur Sartre. L'idée de Jervis pour le moment, c'était de trouver LE bon moyen pour se sortir de ce mauvais pas. Malheureusement, la camionnette était très loin, et le Chapelier Fou ne pouvait hélas pas foncer vers les policiers comme ça ... Mais le Chapelier Fou eut une très très bonne idée. C'était bien James Gordon qui parlait ? Soit ! Tetch s'approcha juste assez des fenêtres pour que sa silhouette soit visible de tous. Il tenait le gosse en joue, révolver contre son crane. Comme il savait que les flics ne pouvaient pas l'entendre, Jervis adressa juste un petit coucou de la main aux policiers pour leur faire comprendre la nature exacte de la situation dans laquelle Gordon et ses hommes venaient de s'empêtrer.
Il retourna alors aux côtés de Jenna et du Docteur Sartre. L'idée était de Tetch.


- "L'idée, serait de nous déguiser comme des civils, de se maquiller légèrement, et de sortir comme si nous avions été relâchés par les criminels. Tout cela sous le nez des flics, et en empochant le butin. Nous avons un peu de temps, et je pense que leur assaut a été prévu. Qu'en pensez vous ?"

Dit il en se tournant vers le groupe du Wonderland. Les otages, quant à eux, étaient ligotés comme des saucissons, impossible pour eux de bouger ou de s'évader. L'idée de Tetch était grandiose, car c'était son idée. Bien sur, il y'avait la possibilité d'être reconnu. Peut être que Tetch devrait téléphoner aux flics pour leur annoncer une sortie prochaine d'otages ? Qui sait ? Voyons ce qu'en pensent les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Ven 20 Jan - 18:37

Tetche venais de mettre le gang et Sartre au courant de son plan, le docteur ne se montra pas réticent a la vue de cette idée, comme quoi même les fou pouvait avoir des idée géniale, ne tenant pas a éprouver les balles du chapelier, il demanda:

-Il faudra exécuter les otages a qui nous fournirons nos habits et bien cacher les notre, qu'en pensez vous Monsieur Tetche?

Bien décider a rester libres et en vie le docteur caressait le chapelier dans le sens du poil.
Puis il ajouta:
-Déguisons nous et faisons sauter ce mur, il tendit deux télécommande au chapelier, La grise fait sauter le garçon, l'autre le mur, bien qu'a votre place je ferais exploser les deux, vous êtes a présent maître de cela.
De sont doux regard, il implora Jervis d'exécuter le garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Dim 22 Jan - 23:04

    « Ici le Commissaire Gordon, vous êtes cernés par les forces de police. Nous vous demandons de vous rendre immédiatement et sans violence afin de ne pas aggraver votre peine. »

    La voix vient de l’extérieur du bâtiment et presse les braqueurs à faire vite. La Charpentière ne sait pas encore quelle sera la tactique pour sortir de la banque, mais elle se doutait que le Chapelier aurait encore une idée machiavélique à leur proposer.
    Ce dernier, d’ailleurs, se presse vers les larges vitres, braquant son arme sur la tempe d’un gosse pour provoquer un peu plus les policiers.
    Il revient ensuite tranquillement vers le petit groupe pour leur soumettre l’idée - se déguiser en otages pour pouvoir mieux sortir, les poches remplies de billets. L’idée est extrêmement judicieuse. Même si la Charpentière aurait préféré fracasser quelques crânes, l’idée de jouer un tour à la flicaille lui semblait distrayante. Elle accueille l’idée du chef du gang des Merveilles en tapant dans ses deux mains.


    « Chouette ! On va se déguiser ! »

    Le docteur a l’air aussi partant que la meute. Il fallait avouer qu’ils n’avaient pas beaucoup de solutions pour s’extirper de la banque sans y laisser quelques plumes. Il amène aussi l’idée d’exécuter les otages désignés pour leurs vêtements et la Charpentière hausse un sourcil.
    Le docteur n’était manifestement pas du genre à faire preuve de pitié. Jenna se demande si ce dernier est bel et bien capable d’exécuter des innocents comme il l’entend. Elle glisse un regard au Chapelier, écoutant la proposition du docteur avec perplexité.


    « Pourquoi faire sauter le mur et le garçon ? Ça serait contradictoire avec le fait que nous ayons l’obligeance de relâcher quelques otages. Nous sommes cernés. Il faut qu’ils croient que nous sommes terrifiés à l’intérieur du bâtiment et que nous avons quelque chose à gagner en libérant ces innocents. »

    Jenna trottine jusqu’au Chapelier, plongeant son regard amusé dans celui du fou.

    « Donnons leur l’impression qu’ils ont le contrôle, et ils seront bien trop satisfaits pour voir ce qui leur pend au nez. »

    Jenna ponctue sa remarque par un petit rire singulier.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Mer 8 Fév - 20:47

Gordon attendait, à ses cotés Morrow ainsi que Bullock.

"Bon... toujours pas de réponse. On ne bouge pas pour l'instant, d'accords ?"

"Pas de souci Commissaire, mes gars sont placés tout autour de bâtiment et sont équipés de balles en caoutchouc. Il n'y aura pas de bavure..."

Le SWAT avait eu la seule réputation d'agir tête baissée autant que les flics étaient presque tous corrompus, lorsque Gordon arriva à Gotham City.
Lorsqu'il devint Commissaire en faisant chuter son abominable prédécesseur, l'homme intègre et courageux nettoya aussi les rangs du SWAT et attribua au Lieutenant Morrow la lourde tâche de s'occuper des ses hommes qui se prenaient pour des cowboys sans foi ni loi.

Gordon s'approcha du Van de communication.

"O'Hara. On a toujours aucune idée de qui peut-il y avoir à l'intérieur ?"


"Bien au contraire Commissaire. Les caméras de sécurités cachés dans les lampadaires de l'avenue nous ont dévoilés que ce serait très probablement Jervis Tetch et son gangs qui cambriole actuellement la banque. Ils n'ont pas pris le soin de se camoufler..."

"Ce dingue de Tetch ? Bon sang ! Quand est-ce que l'Asile nous communiquera la liste des patients échappés ! Ce sont vraiment des incapables !!"
"Bon, il va falloir être très prudent. Nous devons gérer cette crise sans que le Batman ne s'y mêle, d'accords. Accordons lui encore un quart d'heure. Loggart, faite votre possible pour vous occuper de cette bombe et après on accèlera la manoeuvre..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   Jeu 9 Fév - 9:56

Le SWAT et la police étais en mouvement, tout cela déplaisait au docteur. Il emmena deux personnes plutôt grosse, un homme assez fin et grand, un homme plus petit et plus potelé et une femme fine, de taille normal, dans les toilettes.

Quelques cris s’échappèrent, puis le docteur ressortit avec un nouvel habit, des menottes au poignets, sans masque, s'assit dans un coin de la piece sans mot dire hors de portée des regard des autres vrais otages et lança un regard complice au chapelier et au reste du gang.

Il chuchota,

-Allez enfiler votre nouvel habit, messieurs dames...

Referma les menottes a l'aide du sol, reprit sa valise puis rampa jusque le reste des otages qui l’accueillirent sans se douter de sa véritable identité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le merveilleux braquage du docteur et du chapelier fou.
» ce merveilleux mot Amitié
» Docteur Who
» "Tu...veux un ...ballon ? " (Yora D. Glutoni,le Docteur Joyeux )[en cours]
» Ici Fondation Docteur Aristide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Banque nationale de Gotham-