RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Protection rapprochée [Pv Azraël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Mar 3 Jan - 11:36

    On n’a pas eu le temps de s’ennuyer au GCPD depuis cette histoire de douanes et d’élections. C’était un joyeux bordel à n’en plus finir et ça s’en ressent sur les nuits de nos agents. En plus de ça, durant les émeutes, Gordon était porté disparu et nos équipes mènent toujours des recherches échevelées pour trouver ce qu’il s’est passé.
    Entre les criminels d’Arkham qui ont tenté de se faire la malle et les soupçons au sujet de Sharp, de nouveau maire après la soudaine disparition de celui qui aurait du le remplacer, je me bats un peu contre mes pensées.

    J’ai vraiment besoin de prendre l’air. Je me redresse de mon bureau, abandonnant toute la paperasse qui l’occupe pour m’accorder une pause café - pause qui est vite écourtée quand on m’annonce qu’il faudrait dépêcher une petite équipe de cinq agents de police pour assurer la protection du maire à l’hôtel de ville. Autant dire qu’être à moins de vingt mètre de Sharp ne m’enchante guère. Rien que son discours qui sonnait faux a réussi à me mettre hors de moi. Il veut voir les justiciers derrière les barreaux, et rien que cette décision me semble inconsidérée et suspecte.

    Mais faisant partie des forces de police, je me dois de protéger notre maire actuel et cracher sur cette demande ne m’apportera rien de bon. Je choisis donc quatre de mes collègues et les briefe sur la situation. Protection rapprochée – il semblerait que Sharp craigne quelque chose ou quelqu’un en ce moment même. Comme si ses mercenaires ne suffisaient plus à assurer sa sécurité.

    Nous mettons une quinzaine minutes pour atteindre l’hôtel de ville. Tout me semble si morne depuis les évènements antérieurs. Gotham est encore sous le choc des émeutes. Je rejoins le chef des mercenaires pour lui signifier notre présence et ce dernier nous indique notre secteur de surveillance. L’hôtel de ville est particulièrement spacieux et truffé de coins et recoins qu’il serait bon de surveiller.

    Je me rends jusqu’à la porte du bureau du maire et je me poste à côté du mercenaire qui la garde. Il n’y a rien de pire que de servir de couverture à un type pareil. Les missions de protections ne sont pas si désagréables que ça d’habitude, mais l’éventualité de me faire chier quatre heures durant ne m’enchante pas vraiment. Surtout avec le boulet de mercenaire qui n’arrête pas de me lorgner d’un œil concupiscent.

    La patience est une vertu – que je ne possède pas…




Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Mer 4 Jan - 10:44

Le calme venait juste d'être ramené au prix de grands efforts dans les douanes, après leurs explosion. Azrael avait affronté le NKVDemon dans un combat d'une violence bestiale, il l'avait battu et fait avoué ses crimes devant les caméras de télévision.
La révélation avait secoué un peu les citoyens de la ville, ça jasait et les regards se tournaient vers Sharp avec insistance désormais.

L'Ange Exterminateur prit conscience de la nouveauté que constituait ce genre de méthodes : plus rapide et plus efficace qu'une longue traque et enquête. Ca, ce n'était pas son travail mais celui de la Police, lui s'acharnait à simplement mettre hors d'état de nuire les criminels dangereux, et à venger la population. Sharp était sur sa liste, et comme ce dernier avait eu l'audace de l'accuser publiquement devant les caméras, Azrael entendait bien user de son droit de démenti.
C'est ainsi que le justicier décida d'aller rendre une petite visite au maire par intérim.

Cependant, il était évident que paranoïaque comme il était, la sécurité serait bien plus renforcée dans l'hôtel de ville. L'Ange de la Mort pouvait tout à fait passer outre, s'infiltrer incognito, mais ne sachant encore combien de garde il y avait il décida de pénétrer d'abord en tant que Jean-Paul Valley dans la mairie.
Outre le fait de repérer l'état de la sécurité, cela présentait l'avantage de pouvoir en plus prendre la température de la situation des justiciers et d'éviter une publicité déjà pas très glorieuse en s'en prenant à des gardes, policiers chargés malgré eux de protéger l'immonde personnage. Les détracteurs des justiciers avaient déjà assez d'eau à leur moulin pour les accuser de passer outre la loir, sans avoir besoin d'en rajouter. Qui plus est, il pourrait réfléchir en chemin à la méthode à adopter, enfiler le costume constituant un point de non-retour. Penser aux conséquences d'abord, Valley était impulsif, ça lui jouait des tours et il le savait.

C'est donc en Jean-Paul Valley qu'Azrael pénétra dans l'hôtel de ville. Tout le monde reconnu l'ancien candidat à l'élection, quelques uns se demandèrent pourquoi il était là, mais après tout, les intrigues de pouvoirs ...
Le blond personnage se dirigea vers le bureau du maire. Dans sa montre, il y avait un système de capteurs qui enregistrait et scannai les alentours, ça lui serait utile pour la suite des opérations, quand il devrait passer outre les systèmes de sécurité pour aller interroger le maire.

En chemin, il repéra ce qui semblait être des flics en civils, il en reconnu un ou deux qui de toute manière agissaient de manière non-naturelle pour des civils. Café en main, regard suspicieux ... ils avaient beaucoup à apprendre de l'art du camouflage.

Souriant, il s'arrêta lorsqu'il eut dépassé une superbe jeune femme, aussi blonde que lui. Quelque chose attira son attention, peut être cette apparence d'auto-confiance qui émanait d'elle et qui n'avait rien voir avec le tempérament des collaborateurs de l'usurpateur.

" Mademoiselle, enchanté ! Je ne crois pas vous avoir déjà vu ici. Vous venez du bureau de Mr. le maire ?"
demanda-t-il à tout hasard, pour juger de sa réaction.
Il serait tout à fait dommage de se retrouver bloquer avec elle, si jamais il devait fuir.

[HRP : bon, réponse bateau, mais je vais bientôt enfiler mon costume.]

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Mer 4 Jan - 12:06

    J’essaie d’occuper mon temps de patrouille comme je le peux. Passage rapide à la machine à café, petit tour vers l’entrée du bâtiment avant de m’assurer qu’il n’y a aucun problème du côté de mes collègues. Puis je reviens sagement du côté de l’entrée du bureau. Le mercenaire de Sharp ne s’y trouve d’ailleurs plus. Tiens, dommage, j’aurais pu essayer de l’asticoter pour qu’il me balance quelques infos sur la situation actuelle.
    Sharp est manifestement terré dans son bureau. Je ne l’ai pas vu une seule fois en sortir. Les derniers jours ont été particulièrement mouvementés pour chacun de nous et je me doute que le maire a d’autres préoccupations. Ouais, comme par exemple les accusations qui lui ont été adressées en public. P’têtre bien que c’est ça qu’il craint, notre homme de pouvoir.

    Je me surprends à me rapprocher tout prés de la porte pour y coller mon oreille, ayant bien pris le soin de vérifier qu’il n’y avait personne aux alentours bien sûr. Mais j’entends que dalle. Je m’en écarte finalement pour faire quelques pas dans le couloir, attardant mon regard sur les peintures qui sont suspendues aux murs. Oui, j’en suis arrivée au fait que je trompe l’ennui comme je peux. Bras croisés contre ma poitrine, je reste un instant plantée devant l’une d’elles à l’observer, quand j’entends des bruits de pas se diriger dans ma direction. Un petit coup d’œil en biais m’indique qu’un homme à l’allure assurée et plutôt élégant compte se rendre vers le bureau de Sharp. Je m’attends à ce qu’il passe sa route sans m’accorder d’attention, et pourtant, le voilà qui s’arrête quelques pas plus loin pour m’interpeller.

    " Mademoiselle, enchanté ! Je ne crois pas vous avoir déjà vu ici. Vous venez du bureau de Mr. le maire ?"

    Je plisse les yeux, me retournant vers lui pour mieux scruter ses prunelles. Je connais ce visage – celui d’un homme ambitieux qui a aussi convoité le poste de maire.

    « Monsieur… Valley c’est bien ça ? » L’interrogé-je. « Enchantée. Non, vous avez l’œil. Je ne fais pas partie du personnel de l’hôtel de ville en effet. Vous êtes venue rendre visite à Monsieur Sharp ? »

    Et oui, douce manie de répondre à une question par une autre. Après tout, je n’étais pas obligée de décliner mon identité. Et vu l’étroite surveillance accordée à Sharp, mieux vaut s’intéresser à qui demande à le voir.

    « J’espère que vous avez rendez-vous – Monsieur Sharp se montre très paranoïaque en ce moment au sujet de qui demande à le voir. » Ajouté-je pour railler un peu sur notre maire du moment.

    Un homme charmant ce Valley, mais je me méfie généralement des hommes à costard – il respire l’ambition et les affaires louches. Ça ne m’empêche pas pour autant d’avoir ce petit sourire en coin aux lèvres. Je suis bien curieuse de savoir ce que Valley est venu faire ici.



Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Mer 4 Jan - 22:47

Lulla était vraiment une femme de grand standing. Belle, élégante et avec une répartie qui laissait entrevoir une grande intelligence. Avec un sourire aimable, elle feinta habilement de ne pas le reconnaître et d'être surprise par sa présence. Bien évidemment c'était tout à fait naturel, rien ne pouvait indiquer la venue de l'ex candidat à la mairie, cependant en tant que menteur professionnel et inquisiteur chevronné, Valley repéra la tentative de dissimuler un interrogatoire sous un air de conversation banale. Cette superbe femme voulait lui tirer les vers du nez, et cela eut pour conséquence de mettre davantage la puce à l'oreille du Justicier.

"Vous êtes de la police ou bien charmante demoiselle ? dit il sur un ton enjoué Je ne suis pas venu rendre visite à Monsieur Sharp non. Je viens consulter le service en charge du dépouillement des votes. Non pas que je remette en doute la légitimité de l'élection de Monsieur le Commissaire, mais j'aime bien être moi même au courant. Comme je le disais durant ma campagne, j'aime les preuves concrètes et les faits."

Pendant qu'il discutait avec l'inspectrice, il scannait le bureau du maire, attendant les résultats de Lilith. Cette dernière lui apprit qu'il n'était pas dans le bureau. Soit, Valley abandonna la belle flic et partit en direction du service mentionné.
Au moins sa couverture serait parfaite, quelque chose lui disait que Lulla était intègre et minutieuse dans son travail, quelque part il en était heureux.

La secrétaire lui apprit qu'il pouvait avoir accès aux votes, mais qu'il faudrait repasser le lendemain matin. Encore mieux, il n'aurait pas à attendre inutilement dans ce bureau pour faire sérieux.

L'ex-candidat reprit donc le chemin de la sortie et repassa devant la femme flic.

" Et bien, il me faudra repasser demain. Mais dîtes moi mademoiselle, vous connaissez mon nom, mais j'ignore le votre. Voudriez vous bien me le donner que je puisse vous contacter pour un dîner un de ces soirs ?" dit il d'un ton charmeur.

Après avoir entendu la réponse de Lulla, il prit congé et s'en alla, mais une fois hors de vue avant de sortir du bâtiment, il passa par les toilettes, ferma la porte et ôta son costume civil pour s'habiller de celui de l'Ange Exterminateur.
Le Justicier déverrouilla la porte et fila par la fenêtre. Une fois dehors, il balança la mallette contenant son habit civil à Halphas qui attendait seul dans la ruelle, et grimpa silencieusement et discrètement jusqu'au bureau de Sharp pour le découvrir ... vide.

L'usurpateur n'était pas là, mais autant profiter de ce moment de tranquillité pour fouiller son bureau. Après tout il pouvait y avoir des preuves ou autre ici, qui lui seraient bien utiles pour donner du grain à moudre aux moulins des journalistes.

Malheureusement pour lui, ou alors peut être était ce dû au talent naturel de l'inspectrice, mais il fit un léger bruit, un craquement de plancher. L'Ange de la Mort s'arrêta net et jeta un coup d'oeil par dessus son épaule ...

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Jeu 5 Jan - 0:22

    Je regarde mon interlocuteur avec un semblant d’amusement, peut-être parce qu’il dégage ce quelque chose de singulier, un brin charmeur mais qui cache bien son jeu. Les hommes de pouvoir ont de nombreux visages – peut-être que ce monsieur Valley n’échappe pas à la règle. Quoiqu’il en soit, ça me fait un peu de distraction pour passer le temps.

    "Vous êtes de la police ou bien charmante demoiselle ? Je ne suis pas venu rendre visite à Monsieur Sharp non. Je viens consulter le service en charge du dépouillement des votes. Non pas que je remette en doute la légitimité de l'élection de Monsieur le Commissaire, mais j'aime bien être moi même au courant. Comme je le disais durant ma campagne, j'aime les preuves concrètes et les faits." – Aurais-je été trop inquisitrice pour qu’il me glisse cette délicieuse remarque sur le fait que je sois flic ? J’acquiesce donc à ses paroles, me disant aussi par la même occasion qu’il doit être fatiguant de se tirer dans les pattes entre candidats pour cette histoire d’élection.

    « Passez une bonne journée alors… » Lui glissé-je avant qu’il ne s’éclipse vers le service de dépouillement.

    Je le regarde s’éloigner avant de venir m’appuyer contre le mur voisin, jetant un œil à ma montre d’un air ennuyé. Le temps défile bien lentement aujourd’hui. A ce moment là, le mercenaire de Sharp qui était resté posté à côté de moi durant quelques minutes repasse dans le couloir et je l’interpelle.

    « Dites, juste par curiosité, la porte que je garde. Ça a son utilité où Sharp ne se trouve pas du tout dans son bureau ? » Lui demandé-je, sur un air innocent, présageant déjà la réponse de par son rire goguenard.

    Le type me rit presque au nez, me lâchant un « Devinez. » qui me fait adopter une moue accusatrice. Mouais, doit vraiment y avoir marqué bonne poire sur mon front. J’adore faire le piquet devant une pièce vide – pour protéger les soit disant intérêts de monsieur le Maire de remplacement. Qu’est ce que je déteste ce genre de situation…
    Le type repart aussitôt et j’ai grande envie de passer un savon à toute cette bande d’ingrats qui sont incapables de se la jouer chien de garde quand y a pas leur maître dans le coin. Ça me débecte.
    Je m’adosse de nouveau contre mon mur, fulminant silencieusement jusqu’à ce que ce cher Valley me passe de nouveau à côté. Je croise son regard malicieux et je chasse ma colère pour lui rendre un sourire poli.

    " Et bien, il me faudra repasser demain. Mais dîtes moi mademoiselle, vous connaissez mon nom, mais j'ignore le votre. Voudriez vous bien me le donner que je puisse vous contacter pour un dîner un de ces soirs ?" - Me demande-t-il sur un ton de séducteur.

    J’hausse les sourcils – il m’est pas donné de voir tous les jours des hommes aussi culottés.

    « Vous pensez réellement avoir le temps de me faire une petite place dans votre emploi du temps de ministre monsieur Valley ? » Lui glissé-je avec sarcasme. « Vous devriez vous contenter de mon prénom – Lulla. »

    Bien entendu, ma remarque avait été glissée d’une manière bon enfant. Aucune agressivité ne perche dans ma voix. Et puis, je suis plus ou moins habituée aux paroles en l’air de ces messieurs qui ne peuvent s’empêcher de tester leur sex-appeal à tout va.
    Je le salue d’un sourire lorsqu’il se dirige vers la sortie et le regarde disparaître au fond du couloir. Encore un coup d’œil à montre m’indique qu’une trentaine de minutes est passée.

    L’attente est surmontable – c’est ce que je me dis pour me rassurer. Et à la fois, quand je pense à ce bureau vide, où se trouve peut-être un sacré paquet de papiers compromettants sur ledit Sharp, ça me donne des envies de compromettre mon job.

    Prés d’une quinzaine de minutes plus tard, alors que je m’impatiente de plus en plus, plantée devant la porte – voilà que j’entends un craquement venant de l’intérieur du bureau. Je pense que mon imagination me joue des tours en l’espace d’une seconde puis je m’approche un peu plus du pan de bois, perplexe. Jeter un œil ne m’est pas interdit, et si je dois surveiller quelque chose, autant que j’ai une visu sur l’intérieur du bureau. Je porte la main à mon holster pour dégainer mon arme, au cas où et je pose ma main sur la poignée de la porte, tentant de faire ça silencieusement.
    Je perçois un autre bruit de l’autre côté de la porte, beaucoup plus feutré, et l’adrénaline me pousse à ouvrir la porte fissa pour braquer mon regard sur un éventuel indésirable.

    C’est là que je vois un justicier. Le justicier. Azraël - celui qui a accusé Sharp d’éventuels méfaits qu’il a rapidement démenti. Je pointe le canon de mon arme dans sa direction, me faisant invective.

    « Arrêtez ! Vous n’avez rien à faire là. Je vais devoir vous arrêter Azraël et croyez-moi, montrez-vous conciliant et ça sera mieux pour tout le monde. »




Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Ven 6 Jan - 0:12

Les investigations d'Azrael furent plutôt infructueuse, il n'eut pas le temps de fouiller correctement le bureau qu'il fût interrompu par l'arrivée en trombe de la superbe fliquette.
Lulla Brogan était vraiment une femme de caractère qui ne se laissait pas démonter du tout par la présence d'un justicier face à elle, même quand ce justicier était Azrael. Elle lui faisait face, le regard déterminé, son arme pointé droit sur lui , le tout accompagné d'un discours sonnant affreusement vrai .

L'Ange Exterminateur ne se démonta pas pour autant, s'il répugnait un peu à en venir aux mains avec une femme intègre qui ne faisait que son boulot, il voulait voir ce qu'elle avait dans le ventre. Azrael manquait d'alliés dans les forces de police, et Lulla pouvait s'avérer en être une précieuse. C
C'est pour cela qu'il se retourna lentement, sans faire de geste brusque, les mains en l'air.

"M'arrêter ? Vous feriez mieux de courir après les vrais criminels plutôt que les protéger. Sharp mériterait d'être en prison, pas protégé par la police.
Bien évidemment, sa voix n'avait plus rien à voir avec celle de Valley, et le ton qu'il employait était accusateur.

"Mais pensez vous en être capable ?"

Alors qu'il parlait, d'un rapide et brusque mouvement de poignet, il envoya un petit batarang droit sur Lulla. Le but était de lui faire dévier la trajectoire de son arme, pour pouvoir bondir sur elle et saisir fermement, sans faire mal, la main qui tenait l'arme.
En la regardant de plus près, il fût encore plus frappé par sa beauté.

"Je ne crois pas."

Une petite provocation, espérant qu'elle fasse suffisamment d'effet pour que la belle se décide à lui montrer l'étendue de son talent.

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Ven 6 Jan - 1:02

    Je me retrouve face à un dilemme terrible – moi qui ai pour habitude de soutenir les justiciers pour lutter contre la corruption de Gotham, me voilà en train d’en menacer un. Surtout qu’au fond de moi, je sais pertinemment que tout ce qu’a dit Azrael au sujet de Sharp est dans le vrai. Oui mais voilà, je suis flic et je suis sensée protéger Sharp tant que nous n’avons aucune preuve tangible contre lui. Le justicier reste planté là et ne tente même pas de filer par la fenêtre. Il se contente de lever les mains et de se tourner dans ma direction pour me faire face.

    "M'arrêter ? Vous feriez mieux de courir après les vrais criminels plutôt que les protéger. Sharp mériterait d'être en prison, pas protégé par la police." – Me lâche l’Ange avec amertume.

    Mains crispées sur mon arme, un air concentré et inquiet sur mon visage, je ne lui offre aucune réponse. Je m’attendais à ce qu’il me sorte ce genre de répliques et à vrai dire, ça ne m’aide pas. Je pourrais très bien lui donner ce qu’il veut – ça serait peut-être même mieux pour tout le monde. Mais je veux savoir moi aussi – tout ce qu’il sait ou ce qu’il croit savoir au sujet de Sharp.

    "Mais pensez vous en être capable ?" – A peine finit-il sa phrase qu’il me jette un de ces batarangs qui interrompt mes états d’âme et me surprend par la même occasion. Ça percute le canon de mon arme et je me vois déséquilibrée vers l’arrière.

    Je bouscule la porte qui se referme dans un claquement bref, avant que je n’ouvre les yeux sur le justicier qui se tient juste devant moi, une emprise certaine sur ma main armée. Que je déteste ça, avoir un cran de retard sur tous leurs foutus gadgets. Je le regarde d’un œil assassin, ne doutant plus sur le fait qu’il ait complètement dépassé les bornes.

    "Je ne crois pas."

    Ma main libre fond sur l’homme qui est presque collé à moi et mes doigts se resserrent sur son cou pour le repousser plus loin. J’avance en même temps que lui pour le faire reculer mais sa poigne sur ma main qui tient le flingue me fait lâcher l’arme. Mon pied passe derrière le sien et je le pousse pour qu’il retombe contre le bureau de Sharp.

    « Vous devez être sacrément suicidaire pour vous pointer ici vu le nombre de gens qui ne rêvent qu’à vous tomber dessus en ce moment. » Lui susurré-je, furieuse.

    Je le sens qui tente de se dégager et je m’incline rapidement sur le côté pour lui rentrer dedans avec un coup d’épaule dans l'abdomen pour lui couper le souffle. Ses lombaires n’ont pas du apprécier le second choc contre le bureau en passant. Dans le feu de l’action, j’arrive difficilement à me contrôler – et je sais que je pourrais faire des choses inconsidérées que je pourrai regretter par la suite. Comme le fait que je ne sois pas certaine à tête reposée que traîner Azrael au poste serait une bonne idée.
    Dans le geste rapide du combat, je saisis les menottes dans la poche arrière de mon jean et j’abats le bracelet d’acier sur le poignet du justicier.




Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Ven 6 Jan - 11:16

Et voilà que la jeune femme venait d'appliquer une technique assez simple mais au combien efficace pour se libérer de l'étreinte du justicier. Une main à la gorge endroit lun des endroits les plus sensibles du coprs humain, accompagné d'une balyette bien placé, le tout accompagné par un mouvement du corps pour ajouter l force qui lui manquait dans les bras.
Azrael se laissa-t-il faire ou bien fût il surpris par l'audace de son adversaire du moment ? Probablement un peu des deux, son niveau lui permettait de rivaliser avec les meilleurs combattant du monde : Batman, Ra's Al Ghul et d'autres, une dilettante comme Lulla ne constituait pas une grande menace. Pourtant, il n'empêchait que sa technique fut efficace, et que le justicier chuta en arrière, heurtant le bureau avec une légère douleur au niveau des reins, et entraînant la belle dans sa chute.
Mais là encore, comme si cela faisait partit de son plan, elle dégaina ses menottes et en passa une au poignet de son futur prisonnier.

"Pas plus que lorsque je me précipite dans les pièges du Joker pour sauver des enfants innocents, vous savez vous êtes une partie de plaisir mademoiselle, comparé aux tarés" répondit il à sa remarque sur son côté suicidaire.

La jeune femme semblait vouloir jouer au gendarme et au voleur, elle était bien décidée à sortir de la pièce pour livrer le justicier à la Police, alors autant rentrer dans son petit jeu et montrer de quoi il était capable.
D'un rapide mouvement, il lui soutira l'autre bracelet et le referma sur son poignet à elle. C'était quand même plus intéressant d'être attaché tous les deux.
Prenant appui sur ses jambes il se releva, entraînant la jeune femme avec lui,.

" Et bien, maintenant que nous sommes si proches, il serait peut être temps de s'envoyer en l'air non ?"


Pour appuyer ses propos, il l'attrapa par le bras, la fait tourner de façon à ce qu'elle lui fasse face, la souleva et se précipita par vers la fenêtre, d('où il se jeta dans le vide. Prenant soin à ce qu'aucun bout de verre n'abime son jolie minois, il attendit quelues instants de chute libre, avant d'user de sa main libre pour saisir son grappin et le tirer vers le toit.
Maintenant toujours la jeune femme contre lui de son bras enchaîné pour ne pas que le poids et la menotte ne lui dislocke le bras, il attendit paisiblement d'être tracté par le gadget observant la réaction de Lulla qui venait d'être défenestrée.
S'il n'avait pu obtenir des informations , au moins Sharp suarait qu'il avait l'Ange de la Mort à ses trousses et peut être même attraperait il une vilaine angine à être exposé aux courants d'air de la sorte.

Une fois que leur pied touchèrent le toit, il lâcha la jeune femme d'un mouvement gracieux, comme un danseur après avoir enroulée sa parteniare de son bras la libère.

"Et bien, quelle est la suite du programme ?"


_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Ven 6 Jan - 23:46

    Je n’ai jamais eu aucun excès de prétention au niveau de ma capacité à désarmer un type ou à le dominer – et je me doute que si je ne suis pas encore à terre et hors d’état de nuire, c’est que le justicier y est pour quelque chose. Je ne sais pas si je trouve ça plutôt exaspérant ou vexant – ça n’est pas la première fois que ça m’arrive, d’être relativement épargnée parce que je suis… Une femme.

    "Pas plus que lorsque je me précipite dans les pièges du Joker pour sauver des enfants innocents, vous savez vous êtes une partie de plaisir mademoiselle, comparé aux tarés" – Dit Azrael comme pour confirmer que je n’effraie personne.

    Est-il vraiment en train de m’affirmer que je n’ai aucune crédibilité ? C’est sûr qu’il se serait montré moins enjôleur avec un type de deux mètres de hauteur et taillé comme un cube. Alors que je le fusille du regard, laissant un bref moment d’inattention prendre le dessus sur moi, Azrael en profite pour me passer le second bracelet de la menotte au poignet. Le cliquetis familier me fait réaliser que je me suis faite avoir comme une bleue et en se redressant, le justicier m’entraîne jusqu’à lui.

    " Et bien, maintenant que nous sommes si proches, il serait peut être temps de s'envoyer en l'air non ?" – La remarque se veut tendancieuse, et je ne lui réponds que par un grognement désapprobateur quand il me saisit et me soulève avant de se jeter vers la fenêtre.

    Au début, je me débats un peu mais je finis bien vite par m’agripper à l’Ange Exterminateur quand ce dernier nous fait passer à travers la vitre du bureau. Mon pouls s’affole et je me sens à deux doigts de crever lorsque nous tombons à une vitesse fulgurante dans le vide. Je serre les dents, me retrouvant étrangement muette face à la vitesse de l’enchaînement. Adepte des sensations fortes ? Adopter un justicier. Ils se sentent toujours obligés de jouer avec les lois de l’attraction. J’ai à peine le temps de fermer les yeux, m’accrochant à lui à lui en faire mal, quand je perçois un autre cliquetis et une violente bifurcation de notre trajectoire vers les hauteurs.

    Quand on touche la terre ferme, j’ai le souffle coupé et je regarde le justicier d’un air accusateur. C’est là où je suis sensée tomber amoureuse, c’est ça ? Pour le genre groupie, on repassera – c’est pas du tout mon genre. Je serai plutôt tentée de lui coller une baffe. Il me lâche et je me tiens devant lui, le scrutant d’un regard entre acidité et soulagement d’être enfin sur la terre ferme.

    "Et bien, quelle est la suite du programme ?" – Qu’il me demande.

    « On peut dire que vous ne lésinez pas sur le théâtral Azrael… » Commencé-je, tentant de rendre ma voix la plus ferme possible.

    J’essaie d’apaiser les émotions fortes pour le moment. Si je dois prendre un instant pour réfléchir, c’est maintenant. Je pousse un long soupir avant de passer ma main libre sur mon visage.

    « Okay… Je ne suis pas votre ennemie d’accord ? Je ne sens pas Sharp depuis qu’il est au pouvoir. J’ai toujours lutté contre cette corruption, qui s’infiltre des plus hautes sphères jusqu’à nos services de justice et d’autorité. Mais je dois savoir – vous seuls les justiciers avaient une réelle connaissance de la situation. Il nous faut des preuves et des alliés. Car Sharp, s’il est mouillé comme vous l’affirmez, doit avoir un sacré paquet d’alliés pour s’en sortir indemne. » – Je lui ai dit tout ça d’un seul souffle. C’est la première fois que je rencontre ce justicier mais sa réputation le précède depuis un moment. « Le tuer ne fera qu’aggraver la situation car ça en deviendra pire pour vous les justiciers et au final, il serait capable d’être vu comme un putain de martyr. »

    Je suis toujours en colère contre lui et ça doit se voir.



Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Sam 7 Jan - 0:58

La défenestration fit son petit effet, Lulla dut se sentir toute petite vu comment elle se serrait contre le justicier comme si elle l'implorait de ne surtout pas la lâcher.
Une fois qu'ils furent sur la terre ferme, la femme flic reprit très vite ses esprits et son attitude "autoritaire" en sermonnant Azrael. Elle avait du caractère, et si elle n'avait pas partagé une profonde aversion pour Sharp comme le laissaient entendre ses propos, elle aurait à coup sûr tenté de l'arrêter à nouveau.

" Ce n'est pas du théâtre, c'est ma routine. Bien plus simple et efficace qu'une course poursuite dans les escaliers. Vous n'êtes pas habituées à ce genre de pratiques, cela vous semble donc surnaturel, et c'est tant mieux. Un ennemi qui est stupéfait est plus facile à battre, même si vous n'en faîtes pas parti."


Toujours relativement proche l'un de l'autre à cause des menottes, le Justicier plongea son regard dissimulé sous son masque. Les capteurs enregistraient des données sur Lulla, il les chargerait ensuite dans l'ordinateur pour constituer un dossier et enquêter sur cette fliquette.

" Je ne compte pas tuer Sharp. Il ne le mérite pas, il doit tomber devant la justice. J'étais justement en train de rechercher des preuves lorsque vous êtes entrée et m'avez braqué avec votre arme. Vous aurez les preuves, si vous me laissez les trouver."
Cette petite réplique voulait signifier que les deux marchaient pour le même camp, mais que la police pouvait être une gène.

C'est alors qu'un bruit de porte qui cède se fit entendre à l'autre bout du toit. Les collègues de Lulla avaient sans doute dû remarquer le manque de discrétion de la petite escarmouche et venaient lui prêter main forte, ce qui n'était pas du tout du goût d'Azrael.
Ce dernier attrapa Lulla par le poignet et se mit à courir en direction du bord. Sans crier gare il sauta dans le vide, pour rejoindre l'autre toit espacé d'une ruelle de deux mètres et légèrement en contrebas. Dans les airs, il s'arrangea pour faire passer Lulla devant lui, pour l'attraper dans ses bras afin de lui éviter de se tordre la cheville à cause de ses chaussures fort élégantes mais peu propice à une course poursuite de la sorte.
La pauvre, son poignet dû la faire souffrir quelque peu, Azrael ne pouvait pas mieux faire que jouer avec pour la faire bouger.

Une fois sur réceptionné, il la déposa à nouveau sur ses pieds , rapidement et continua sa course. Là encore, la belle femme devait être décontenancée par le rythme. Un rapide coup d'oeil par dessus son épaule, les renforts essayaient de suivre, il fallait encore courir.

"Je suis sûr que vous avez repris vos esprits, alors courrez avec moi !"

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Sam 7 Jan - 10:44

    Quand le justicier m’explique que plonger par les fenêtres et monter sur les toits grâce à ses gadgets fait seulement partie d’une routine qui vise à surprendre ses ennemis, je me contente d’hausser un sourcil sceptique. Je ne suis clairement pas habituée à traîner avec des justiciers…
    Mon petit laïus ainsi fait, j’attends une réponse d’Azrael qui pourrait me garantir qu’il a bien compris ce que je viens de lui dire. Mais qui suis-je pour faire une leçon à un justicier ? Je me doute qu’il se contrefiche sûrement de mon avis.

    " Je ne compte pas tuer Sharp. Il ne le mérite pas, il doit tomber devant la justice. J'étais justement en train de rechercher des preuves lorsque vous êtes entrée et m'avez braqué avec votre arme. Vous aurez les preuves, si vous me laissez les trouver." - … Bon okay. J’affiche une moue dubitative, comme si je peine à croire ce qu’il vient de me dire, mais un grincement de porte m’interrompt avant que je n’ai pu dire quoi que ce soit.

    Même si je ne peux pas voir la porte du toit de là où je suis, je peux me douter que ce sont soit mes collègues, soit les mercenaires de Sharp, qui rappliquent après avoir constaté le grand trou dans la fenêtre du bureau. Je sens la main du justicier se refermer sur mon poignet pour m’attirer dans sa nouvelle course effrénée sans m’en laisser le choix et c’est là que je commence à amèrement regretter d’être menottée à lui.

    « C’est une très mauvaise idée... » – Ai-je le temps de lâcher en voyant le bout de l’immeuble se rapprocher dangereusement.

    Maudite moi ! Je n’avais pas prévu de faire la course sur les toits et je dois avouer qu’avec des talons de huit centimètres, c’est encore moins pratique – quoique bien utile pour foutre des coups bien placés. Mais alors sauter de toit en toit ? Ça me semble complètement inconcevable. D’ailleurs, je freine instinctivement mais Azrael m’attire une fois de plus dans le vide à mon plus grand désarroi. Vu notre posture, tout mouvement en commun devient une torture, et je sens le bracelet de la menotte me tailler douloureusement le poignet au moindre mouvement limité. Azrael freine ma réception en me rattrapant quand nous atteignons le bâtiment voisin et me dépose au sol.

    "Je suis sûr que vous avez repris vos esprits, alors courrez avec moi !" – Je dois lui jeter un regard consterné.

    Pourquoi suis-je en train de courir avec lui au juste ? Ah oui, à cause de ces putains de menottes. L’idéal serait que je retrouve rapidement la clé pour nous libérer, mais on est un peu pressé par les évènements et manifestement, le justicier compte bien m’amener là où il va.

    « Je ne vais pas vous suivre jusqu’au bout du monde, arrêtez de rêver ! » – Lâché-je, en freinant automatiquement ce qui m'offre une nouvelle douleur au poignet.

    J’essaie d’attraper la chaîne qui pend à mon cou pour y attraper les clés des menottes mais je me sens tirée de nouveau vers le bord du bâtiment par le justicier qui ne semble pas vouloir ralentir. J’entends les bruits de pas de mes collègues derrière moi – sûrement encore sur le toit du bâtiment précédent. Je suis obligée de suivre mais l’adrénaline me fait vite adopter un comportement complètement contradictoire avec l’Ange Exterminateur. Peut-être une question de fierté, ou pas.
    Je tire vers la droite pour me lancer dans une cage d’escalier extérieure mais ce dernier compte plutôt enchaîner de toit en toit.

    « Arrêtez ça ! Putain, laissez-moi juste deux secondes le temps de trouver les clés espèce d’abruti ! » – C’était gratuit. Je crois que j’ai les nerfs à fleur de peau.

    Je réitère le geste pour attraper les clés et au moment où je les décroche voilà qu’un geste brusque du justicier me déséquilibre et les clés tombent dans un vide de deux étages pour chuter dans une ruelle encombrée de conteneurs remplis. Je braque mon regard sur lui avec toute la méchanceté qu’il m’ait possible d’avoir.

    « Allez au diable ! Rien que pour ça je devrais vous empêcher de fuir. Je suis certaine qu’un petit séjour en taule vous serait bénéfique. » Lui susurré-je en ramenant mon bras menotté vers moi pour l’attirer et l’empêcher fuir.





Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Sam 7 Jan - 13:06

Apparemment les courses poursuites furieuses de toit en toit n'étaient pas du tout du goût de la demoiselle qui faisait connaître son mécontentement à son ravisseur de l'heure. Sabotage de direction qui les faisaient chavirer comme un couple alcoolisé, répliques cinglantes et promesses vaines.
Sur le coup, Azrael fut légèrement irrité, pourquoi diable s'entêtait elle à compliquer la situation en essayant de prendre le dessus ? C'était lui qui était traqué, normal qu'il essaie de sauver ses miches et malheureusement elle jouait le rôle du boulet -littéralement parlant- puisqu'elle était le poids qu'il devrait traîner à grand peine. L'espace d'un instant, l'envie lui prit de lui appliquer la prise du sommeil mais, difficile après ça de venir demander une collaboration.

La fliquette sembla alors vouloir mettre fin aux entraves, mais sa maladresse ou plutôt pour être honnête un concours de circonstances défavorables, firent que les clés churent dans une ruelle en contrebas.

" A y être jetez nous directement en bas mademoiselle. On gagnera du temps. Mais ne vous inquiétez pas, dès que je quitterai votre charmante compagnie, je vous promet de m'enfermer dans une de mes cellules secrètes. Maintenant, si vous le permettez .. ou pas."

Azrael pivota sur lui même, faisant face à la belle, fléchit les genoux et souleva sur son épaule la jeune femme. Désormais, Lulla jouait le rôle du sac de ciment et Azrael celui du manoeuvre. Les flics arrivaient à suivre, difficilement, mais à présent qu'il n'y avait plus d'obstacles à franchir, juste un piste de sprint, ils gagnaient du terrain. Pire, voilà que le couple se trouvait face à un mur qu'il était impossible de franchir sans l'aide du grappin, qui bien évidemment se trouvait du côté où Lulla gigotait et se débattait : impossible à atteindre.
Finalement, les flics furent sur place, à moins de deux mètres du couple, pointant leurs armes sur le justicier.

"Rendez vous, relâchez l'inspecteur Brogan !"

Azrael leur faisait face, Lulla bramait tout ce qu'elle savait.

"M'accorderiez vous cette danse ? "
lui demanda-t-il ironiquement.

Voilà qu'il fit mine de la déposer sur le sol, mais profita du moment où ses pieds entrèrent en contact pour bondir, en avant, envoyant ses jambes dans un mouvement rotatif qui ferait palir Darth Maul lui même, frapper le premier flic sur sa gauche.
Lulla qui jusqu'à alors servait de bouclier humain, fut bien évidemment entraînée malgré elle dans le mouvement, mais une fois de plus, Azrael la réceptionna juste à temps pour ne pas qu'elle s'écrase. Toujours dans le même enchaînement, il profita de la vitesse acquise par la belle, pour amplifier la force centripète en tournant sur lui même, plaquant le buste de Lulla contre son torse afin que les jambes si longues et élancées de son otage servent d'armes contondantes. Malgré elle, Lulla venait d'assommer les deux derniers flics debout qui n'eurent rien de plus qu'à admirer béatement le toupet de l'Ange du Twist.

Maintenant, qu'il put atteindre le grappin, il attrapa Lulla dont la tête devait certainement tourner, par la taille et fila, tractée par l'engin vers le toit en dessus.

" Vous n'avez pas de double des clés, il serait temps de prendre congé my lady. Je ne voudrais pas être votre complice pour atteinte à l'intégrité de policier."

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Sam 7 Jan - 15:09

[HJ :
Spoiler:
 
Razz ]

    Ma patience s’égrène eu fur et à mesure que le justicier me ballade. Mais alors là, avec la clé qui tombe par-dessus bord, c’est le pompon. Adieu ma patience, adieu ma compréhension et ma sympathie – et peu importe que ce soit un fervent défenseur des innocents Gothamites.

    " A y être jetez nous directement en bas mademoiselle. On gagnera du temps. Mais ne vous inquiétez pas, dès que je quitterai votre charmante compagnie, je vous promet de m'enfermer dans une de mes cellules secrètes. Maintenant, si vous le permettez .. ou pas."

    Le voilà qui m’attrape et me met sur son épaule comme un sac à patate. La goutte qui fait déborder le vase. Je fulmine et je tape du poing contre le dos du justicier qui se met de nouveau en mouvement pour échapper à mes collègues.

    « Non mais ! Reposez-moi ! J’vais vous faire payer ! » – Que je hurle en me débattant tout entière sur son épaule.

    J’ai le sang qui me monte à la tête à force d’être trimballée comme ça. Soudain, les turbulences s’arrêtent et en levant la tête, je perçois mes collègues arriver en trombe à quelques mètres de nous, arme au poing. Il se retourne vers l’équipe, me mettant ainsi face au mur qui je constate, pose un souci au justicier. Je profite du calme pour me débattre un peu plus en espérant qu’il daigne me lâcher.

    "Rendez vous, relâchez l'inspecteur Brogan !"

    Il n’y a rien de plus humiliant que de se retrouver dans ma situation. Quand on kidnappe un flic, on s’attend à voir au moins une arme, pas un type qui porte l’otage sur son épaule.

    "M'accorderiez vous cette danse ? "

    Je me redresse, inclinant la tête vers mes collègues qui tiennent en joue Azrael.

    « Oh que non Az… » – Je n’ai pas le temps de finir ma réponse que je me sens glisser sur le sol et propulsée en direction de mes compagnons.

    Baladée comme une poupée de chiffon, me voilà obligée de suivre le mouvement. Azrael s’attaque carrément à l’agent Sandfort en lui balançant ses pieds à la gueule. Le justicier me rattrape fissa – ce que j’aurais aimé peser 50kgs de plus pour ne pas qu’il ne fasse ça – et commence à me faire tourner comme si j’étais une gamine dans ses bras qui souhaitait qu’on lui fasse faire l’avion.
    Je lâche un cri inarticulé avant de sentir le choc provoqué par mes pieds contre les corps. Mon cœur s’est emballé de nouveau et avec le tournis que m’a gracieusement fourni le justicier, je suis certaine d’avoir envie de dégobiller une fois à terre.
    Quand ça s’arrête enfin de tourner, je reprends mon souffle – hasardant un regard dans la direction des flics à terre et je sens monter une colère dévastatrice dans le creux de mon ventre.

    « Enfoi… » – Et le revoilà qui m’attrape à nouveau par la taille et lance son grappin pour rejoindre sur un toit voisin.

    " Vous n'avez pas de double des clés, il serait temps de prendre congé my lady. Je ne voudrais pas être votre complice pour atteinte à l'intégrité de policier."

    Les pieds enfin au sol, à demi pliée en deux, je relève la tête, hors de moi. Parce qu’en plus, il se permet de se foutre ouvertement de ma gueule. Je serre mon poing droit et je lui envoie carrément dans la mâchoire le déportant un peu vers l’arrière. J’enchaîne en écrasant son pied, geste plutôt utile avec les talons que je me paie et ce qui a le mérite de le faire se baisser me permet de lui coller mon genou en pleine face.

    « Connard ! »

    Quand je dis que je suis hors de moi, ce n’est pas pour des prunes. Je ne supporte pas qu’on me prenne pour une conne. Je profite de mon avantage du moment pour attraper l’une des armes de l’Ange Exterminateur – à savoir ce qui semble être une épée et je plaque le bout de la lame contre la jugulaire de ce dernier.

    « Fini de jouer. »








Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Dim 8 Jan - 11:01

BAM !

Lulla venait de porter un crochet dans la mâchoire d'Azrae, il ne s'y attendait pas et si la puissance n'avait rien de comparable avec celle d'un Killer-Croc il 'en fût pas moins surpris et déstabilisé pendant quelques instants que l'inspectrice mit à profit pour lui écraser le pied de ses talons aiguilles. Heureusement pou lui, lorsqu'on se sert de ses jambes pour distribuer des tatanes à tout va, l'on renforce un minimum ses bottes, et cela n'eut pas l'effet escompté. Cependant au doux sons d'insultes, la tigresse poursuivit son enchaînement en plantant son genoux en pleine face, même si là encore le costume était renforcé pour éviter de trop morfler lors des affrontements, ce fût suffisant pour que l'Ange se retrouve sur le dos.

Cette femme était vraiment remarquable et ne se laissait pas démonté. Même si au demeurant Azrael n'avait pas manifesté d'intentions agressives en son encore, sans quoi le combat eut été bien plus court, elle osait le balancer au sol et le menacer d'un de ses propres lames pour lui faire payer l'humiliation qu'il lui avait fait subir, au lieu de bêtement tomber dans ses bras, des étoiles dans les yeux et les hormones en ébullition.
Que fallait il faire alors ? L'électrocuter avec le système de défense des épées qui avait déjà eu raison de Pandora aux docks ? Nan, c'était bien trop radical pour une amie, et en plus ça friserait sans doute ses magnifiques cheveux or.

" Alala, c'est comme vous voulez. Mauvaise perdante."


D'un geste du bras, il plaqua les avant bras crantés contre la lame pour la dégager, puis fit une balayette des jambes pour la ramener elle aussi au sol. Le Justicier se releva rapidement, posa un genoux à terre, l'autre arqué, bloqua la chaîne de la menotte sous son pied et plaqua le poignet entravé de Lulla contre le sol. En usant toute sa force et en balançant son poing enfermé dans le sens opposé, il parvint à brise la chaînettes, libérant les deux inséparables pour l'instant.

Le justicier fouilla dans sa ceinture et en tira une espèce de petit crochet avec lequel il força le verrou du bracelet.

" De l'aide ou vous voulez vous parer de ce répugnant bijoux ?"

Azrael lui lança le crochet et profita de sa concentration pour pouvoir en placer une :

" Comme vous le disiez tout à l'heure, nous ne sommes pas ennemi. Mais comme vous avez pu le constater ce soir vos services ne me facilitent pas la tâche. Y suis-je pour quelque chose ? Peut être. Mais je peux aller plus loin que vous qui êtes tenu par des règles, vous avez déjà sans doute entendu maintes fois ce discours."

Le justicier observait la réaction de son interlocutrice, bon sang puisse-t-elle calmer sa colère.

" Le fait est que comme vous l'avez encore souligné, il faut arrêter les criminels dans les règles et pour cela il me faut quelqu'un de votre maison avec qui travailler. Coordonner nos actions : vous, vous savez où en sont les procédures, ce qu'il vous manque et quelles preuves aller chercher pour obtenir une inculpation. Moi j'enquête aussi de mon côté, mais généralement nous nous mettons des bâtons dans les roues : soit par vos méthodes, soit les miennes. J'ai donc besoin d'un allié dans le commissariat avec qui partager des informations et vous me semblez être une personne digne de confiance. Votre petit numéro m'a convaincu, vous avez du caractère ne semblez pas corrompue, êtes juste et forte. Accepteriez vous mon offre inspectrice Brogan ?"

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Dim 8 Jan - 11:43

    Je savoure vraiment ce moment où j’ai le dessus sur le justicier. Je ne suis pas du genre à courber l’échine, et dans les situations périlleuses, j’aurai même tendance à me montrer plus suicidaire que judicieuse – chose qui exaspère généralement mes collègues de boulot.

    " Alala, c'est comme vous voulez. Mauvaise perdante."

    Mauvaise perdante ?! Le pire, c’est qu’il n’a pas tort. Je déteste perdre. D’un geste rapide, Azrael ramène ses avants bras contre la lame pour la dégager et il profite de mon déséquilibre pour me faire tomber au sol. Je retombe lourdement sur le dos, étouffant un gémissement à la réception et je sens une pression près de mon bras menotté. Le justicier s’agenouille et attrape la chaîne qui nous relie pour la tirer d'un coup sec, la brisant ainsi pour nous séparer.
    Je me redresse sur mes coudes, les cheveux en vrac et avec un regard moins agressif à l’égard de l’Ange Exterminateur.
    Il se débarrasse du bracelet encombrant avec un crochet sorti de sa ceinture avant de me le lancer pour que je m’occupe du mien.

    " De l'aide ou vous voulez vous parer de ce répugnant bijoux ?"

    Je le rattrape au vol et je me redresse sur mes fesses pour pouvoir me concentrer sur la serrure du bracelet. Au final, il semblerait que moi & Azrael n’ayons plus à nous taper dessus – ce qui n’empêche pas du tout que je sois toujours furieuse …

    " Comme vous le disiez tout à l'heure, nous ne sommes pas ennemi. Mais comme vous avez pu le constater ce soir vos services ne me facilitent pas la tâche. Y suis-je pour quelque chose ? Peut être. Mais je peux aller plus loin que vous qui êtes tenu par des règles, vous avez déjà sans doute entendu maintes fois ce discours."

    Je relève la tête vers le justicier qui tente de calmer la situation en m’expliquant le problème actuel de nos positions respectives. Le déclic du bracelet se fait enfin entendre et je balance le reste de menottes par terre avant de masser mon poignet douloureux. Je vais garder une bonne trace de cet affrontement.

    " Le fait est que comme vous l'avez encore souligné, il faut arrêter les criminels dans les règles et pour cela il me faut quelqu'un de votre maison avec qui travailler. Coordonner nos actions : vous, vous savez où en sont les procédures, ce qu'il vous manque et quelles preuves aller chercher pour obtenir une inculpation. Moi j'enquête aussi de mon côté, mais généralement nous nous mettons des bâtons dans les roues : soit par vos méthodes, soit les miennes. J'ai donc besoin d'un allié dans le commissariat avec qui partager des informations et vous me semblez être une personne digne de confiance. Votre petit numéro m'a convaincu, vous avez du caractère ne semblez pas corrompue, êtes juste et forte. Accepteriez vous mon offre inspectrice Brogan ?" – Je regarde le justicier en plissant les yeux d’un air méfiant. Est-il vraiment en train de me proposer une entente ? Je ne m’attendais pas vraiment à ça de lui vu le cheminement de notre « entretien ». Alors comme ça, je suis plus crédible quand je tape que quand je parle hmm ?

    Quoiqu’il en soit, je n’ai jamais refusé une coopération avant aujourd’hui, surtout quand j’estime que ça nous permettra d’avancer dans mes enquêtes. Même si cette entente risque de me porter préjudice par la suite, il me semble qu’il faut que je tente le coup. Je me relève, époussetant mes fringues dans un geste agacé avant de me poster face à mon interlocuteur pour planter mes yeux dans les siens.

    « Très bien… Mais faites gaffe Azrael, n’essayez de me doubler ou de me cacher des choses. Une coopération sous entend que je ne suis pas juste là pour faire jolie et que vous pouvez balancer quelques infos de temps en temps pour satisfaire ma curiosité. Je veux en être jusqu’au bout. Votre promesse est à tenir – en cas du contraire, je me gênerai pas pour vous botter le cul, compris ? »

    J’hausse un sourcil interrogateur à l’égard du justicier. Il m’est vraiment impossible de rester sympathique avec lui après ce qu’il s’est passé. Moi, rancunière ? Si peu !



Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Lun 9 Jan - 10:45

" Je ne compte pas vous livrer tous mes petits secrets d'entrée de jeu Mlle Brogan. La confiance se construit, et vous devrez m'en donner des preuves. Peut être cela ne vas pas vous plaire, mais ce sont vos services qui sont connu pour corruption, pas les miens. Pour l'instant, c'est moi qui viendrait vous trouver, vous n'aurez aucun moyen de me contacter. Lorsque j'aurai un cas difficile, je serai là, derrière vous. Nous partagerons des informations, mais ne croyez pas que vous saurez tout immédiatement, tout comme je ne me fais pas d'illusion à ce sujet."

Autant mettre carte sur table d'entrée de jeu. Les risques étaient bien trop grands pour se livrer coeur ouvert à une inconnue, surtout une flic. Même si elle semblait intègre, elle pouvait mentir, ou se retrouver dans l'obligation d'agir contre lui.
Si elle parvenait à passer ses tests de confiance, alors il lui fournirait un transmetteur, mais pour l'heure il l'observerait minutieusement.

" Partez du principe que je peux être partout et nulle part à la fois. Là où vous ne regardez jamais, dans chacune des ombres que vous oubliez de fouiller. Je saurai tout et entendrai tout. Ne voyez pas cela comme un manque de confiance, mais plutôt comme un réel intérêt à la viabilité de notre collaboration."


Maintenant tout semblait dit, ils n'avaient plus rien à faire ici, mais vu l'endroit où ils se trouvaient : perdus sur les hauteurs de Gotham, le justicier proposa à tout hasard :

"Je vous dépose quelque part ?"

Si elle acceptait, il descendrait avec elle jusqu'à la Batmobile, sinon il disparaîtrait seul.

_______________________________________________________________________

Le lendemain, au commissariat de Gotham : un coursier vint apporter un bouquet de fleur à l'inspectrice Brogan, accompagné d'un petit mot :

"Je vous avais promis un dîner Mlle Brogan, accepteriez vous mon invitation ? Dans ce cas retournez le carton au coursier, et rendez vous au Lyonnais d'Alsace, un restaurant français dans le vieux Gotham.
J-P.V"

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   Lun 9 Jan - 12:15

    Je le fixe toujours en plissant les yeux d’un air suspicieux. Même si une alliance pourrait être une bonne chose, je me doute que cette coopération ne va pas être de tout repos. Quelque chose me dit que l’on va être comme chien et chat lui et moi.

    " Je ne compte pas vous livrer tous mes petits secrets d'entrée de jeu Mlle Brogan. La confiance se construit, et vous devrez m'en donner des preuves. Peut être cela ne vas pas vous plaire, mais ce sont vos services qui sont connu pour corruption, pas les miens. Pour l'instant, c'est moi qui viendrait vous trouver, vous n'aurez aucun moyen de me contacter. Lorsque j'aurai un cas difficile, je serai là, derrière vous. Nous partagerons des informations, mais ne croyez pas que vous saurez tout immédiatement, tout comme je ne me fais pas d'illusion à ce sujet." – Il met à plat les modalités de notre alliance et je me contente d’hausser un sourcil sarcastique.

    Peut-être bien que la corruption est au sein de la police – ça n’est pas nouveau – mais les justiciers ne sont pas tous blancs comme neige, et il est difficile de s’entreprendre fervent protecteur des Gothamites sans y laisser quelques plumes. On peut dire que l’Ange Exterminateur ne manque pas de répondant. Ce que je n’aime pas c’est ça – « C’est moi qui viendrait à vous. » - toujours à se la jouer mystère et insaisissable.

    " Partez du principe que je peux être partout et nulle part à la fois. Là où vous ne regardez jamais, dans chacune des ombres que vous oubliez de fouiller. Je saurai tout et entendrai tout. Ne voyez pas cela comme un manque de confiance, mais plutôt comme un réel intérêt à la viabilité de notre collaboration."

    Je secoue légèrement la tête, un sourire aux lèvres – moqueuse, j’avoue. Je ne sais pas si je dois prendre ça comme une menace ou pour un excès de zèle.

    « Ouais, c’est ça… » Me contenté-je de lui glisser en fourrant mes mains dans mes poches.

    Quand il me propose de me « déposer » quelque part, mes lèvres se joignent dans une moue dubitative.

    « Merci, mais je crois que j’ai eu ma dose de pirouettes aériennes. Je vais plutôt prendre l’escalier. » – Lui glissé-je avec un sourire convenu.

    Le justicier ne tarde pas à me tourner le dos et à disparaitre dans le vide de l’autre côté du bâtiment. Et qu’il me dise qu’il n’a pas le sens du théâtral après ça. Pourquoi diable les justiciers ne prennent pas les escaliers, comme tout le monde ?

    Décidément, la journée aura été fructueuse. Je reviens rapidement à l’hôtel de ville pour y retrouver les mercenaires échauffés de Sharp et mes collègues qui se remettent de leur émotion. Mon excuse ? J’ai réussi à me libérer du justicier avant qu’il ne fuit là où je ne pouvais pas le suivre. Tout le monde y croira, après tout, les justiciers ne sont pas connus pour aimer la compagnie des forces de police.



[Suite :arrow:]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Protection rapprochée [Pv Azraël]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Protection rapprochée [Pv Azraël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Protection rapprochée [Pv Azraël]
» [ Protection Rapprochée ] PV
» Protection rapprochée, mais d'œuvre d'art {Ft Utau Hoshina}
» [Abandonné] Protection rapprochée. [pv Tiana - Katharina]
» protection d'hivernage essais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Burnley :: Hôtel de ville-