RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Suit of Sorrow [post unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Suit of Sorrow [post unique]   Dim 4 Déc - 17:01

Les hommes du Pingouin avaient passé la soirée à rapporter la cargaison de l'avion qui s'était crashé non loin du Gotham Bridge. Cela avait demandé beaucoup d'hommes, il en fallait pour transporter et aussi pour défendre. Cobblepot avait libéré deux de ses camionnettes et cela avait permet de gagner un peu plus de temps. Des provisions, des tonnes de provisions, voilà qui permettrait au Pingouin de faire tourner son marché noir comme jamais, et aussi d'assurer à ses hommes que la faim ne serait pas présente dans le gang du Pingouin.

Les trois héros de l'assaut, Joe, Mark et Clint, s'étaient permis quelques minutes à étudier la cargaison avant que les troupes en renfort n'arrivent. De la bouffe, de la bouffe, de la bouffe... et quelque chose de vraiment étrange. Dans une caisse pas ordinaire, un costume qui paraissait avoir traversé l'histoire y était soigneusement plié et protégé. Ce qui le retenait avait été détruit dans le crash, heureusement pour les trois guerriers car ils n'auraient pas pu l'ouvrir autrement. Il prirent le tissu dans leurs mains et le contemplèrent, un plastron blanc avec une croix rouge dessinée dessus, des protèges bras noirs et des gants d'un blanc sale.


Pff, c'est un torchon ce truc! Repose-le où on va se faire engueuler!

C'est vieux et moche... Cobblepot va être content!

Mais vous êtes con?! C'est un truc magnifique! Ca devait appartenir à des templiers ou un truc comme ça! Ca doit valoir un max de tune!


Des tirs de mitraillettes se firent entendre, sûrement les renforts qui repoussaient quelques curieux.

Repose-le!!

Clint s'exécuta et remit le costume à la hâte dans la boite. Les renforts arrivèrent et commencèrent à évacuer les marchandises. On demanda aux trois guerriers de rapporter une caisse à pied car les camionnettes ne seraient pas là avant quelques temps. Ainsi, Mark et Joe prirent la caisse contenant le costume et Clint les escortant, n'ayant même pas à tirer une seule fois. Une fois au musée, ils se firent discrets et n'empruntèrent pas le même chemin que les autres transporteurs. Ils s'installèrent dans la salle d'exposition ultime, alias la salle de guerre et ouvrirent la boite.

C'est une connerie! Faut pas rester ici!

T'inquiète, seul Cobblepot vient ici, et en ce moment, il est dans son bureau à faire les comptes. C'est vrai qu'il est stylé, finalement ce machin! Passe!

Woho! Attends ton tour!

Vas-y, c'est bon, passe dix secondes!


Mark finit par céder et donna le costume à Clint. Après l'avoir contemplé quelques secondes, il commença à l'enfiler.

Tu fous quoi?!

Je l'essaie juste.

Enlève-le! Putain t'es con, j'te jure! Tu vas nous faire tuer! Ca t'a pas suffi que Trooploly se fasse descendre parce que tu l'avais pas couvert? Hein? Tu...


Le poing de Clint s'écrasa contre le visage de Joe, un craquement sinistre se fit entendre, la tête fit un tour sur elle-même et le corps fit un vol plané avant de s'écraser contre une vitre blindée, la fissurant à l'impact. Clint regarda ses poings, halluciné, ne se rendant pas encore compte qu'il avait tué un de ses meilleurs ami d'un simple coup de poing. Mark pleurant de rage, commença à chercher son pistolet, voulant venger Joe. Mais Clint fut plus rapide, il le souleva du sol d'un bras, puis le lança contre une autre vitre blindée, qui se brisa cette fois. Le corps de Mark s'était même légèrement enfoncé dans le mur après la vitre.

Cobblepot lâcha son cigare, il regardait avec des yeux ronds le téléviseur qui retransmettait les enregistrements vidéo de la salle de guerre. Que venait-il de se passer? Cet homme avait enfilé un costume et avait fait preuve d'une force... enfilé un costume? Etait-ce possible que... la force et le costume aient un lien? Non, impossible, si peu réaliste. Quoique, dans cette ville de fou... Il fallait en avoir le coeur net, si c'était vrai, une puissance incroyable était à portée de main. Il ne fallait pas qu'il y ait plus de témoins. Chesterfield appuya sur un bouton, et une grille de métal verrouilla l'accès (et la sortie) à la salle de guerre. Il se leva ensuite, sentit la migraine le guetter, prit un cachet, puis se dirigea d'un pas assuré vers la salle d'exposition ultime.

Une fois devant, il remarqua que la grille était tordue mais pas encore ouverte. Clint s'acharnait à essayer de n'ouvrir, retournant le métal de sa simple force. Il n'était pas un surhomme, tel que Grundy ou Bane, mais on devinait facilement que sa force équivalait celle de Batman. En le regardant bien s'acharner sur le métal, Cobblepot comprit qu'il dépassait même la force de l'homme chauve sourie. Jubilant d'avance, il leva son parapluie et le passa à travers un trou de la grille, pointant le fût vers le visage de Clint, qui remarqua son patron pour la première. Un tir, une gerbe de sang, plus rien.

Le Pingouin composta le code, et la grille se souleva de quelques centimètres. Elle était trop tordue et bloquait à un certain niveau. Trop concentré sur le costume pour rouspéter, Chesterfield rampa sous la grille et accéda à la salle. Sans ménagement, il ôta le costume de son abruti d'homme de main et l'enfila à la hâte, enlevant son manteau. Il mit le plastron par dessus son gilet, les protèges bras par dessus sa chemise, et les gants sur ses mains tremblantes d'excitation. Il ne sentit rien de spécial, et se sentit ridicule. Mais il ne comptait pas en rester là. Il se rapprocha d'une autre vitre blindée, leva son poing et la traversa d'un seul coup. Ignorant la douleur qui lui foudroya le bras gauche, il leva la tête et se mit à hurler de joie.

Quelques minutes plus tard, la voix de Cobblepot résonna dans tout le musée, projetée par les interphones accrochés au plafond.


Le combat dans la Fosse du Gladiateur se déroulera dans un quart d'heure! Que les futures recrues se tiennent prêtes, elles affronteront un adversaire très spécial! Abramovici, ta présence est aussi nécessaire!

Quinze minutes plus tard, les hommes en tenue orange encore "indépendants" attendaient devant les grilles. Elles allaient bientôt s'ouvrir et le carnage commencerait, pour la victoire, il faudrait tuer ou être tué, et Cobblepot regarderait le tout en riant et en fumant son cigare. De plus, bien peu de recrues passeraient si Abramovici était de la partie, il découpait des corps d'un coup de faucille et écrasait les autres. La dernière fois, personne n'avait survécu. Les portes permettant l'accès au perchoir du Pingouin étaient électrifiées de manière mortelle, de sorte à ce que personne n'ai l'idée de s'enfuir.

Mais, soudainement, les systèmes électriques s'annulèrent et une des portes s'ouvrit. Cobblepot rentra dans l'arène , son parapluie en main, son haut de forme sur le crâne. Depuis les grilles, les détenus de comprenaient rien. Allait-il faire un discours? Pourquoi se rapprocher de la sorte? C'était à n'y rien comprendre. Mais ils ne savaient pas que, sous le manteau, sous le gilet et sous les gants noirs du Pingouin, le Suit of Sorrow était dissimulé.


Mes amis! Ce soir, le test de passage est simple! Le premier qui me bat aura sa place dans mon gang. Ce parapluie n'est pas chargé, il est simplement assez pointu pour vous ouvrir le crâne!

Que le combat commence!


Les grilles s'ouvrirent et une vingtaine de détenus furent gerbés dans la fosse, Abramovici avec eux. Cobblepot sentit son coeur lui briser les cottes, et si son Suit of Sorrow ne marchait plus? Il se ferait tabasser à mort ici même! Il pourrait toujours demander à Abramovici de le protéger, il était très fidèle. Mais la peur lui bloquait la gorge, jusqu'à ce que le premier détenu passe à l'attaque. Réagissant comme l'éclair, le Pingouin évita le coup, lui brisa le genou d'un coup de pied, puis lui fracassa le crâne avec son parapluie, répandant la cervelle sur le sol. Un long silence s'installa, et Oswald se mit à sourire, rechargé à bloc, il se jeta sur les ennemis.

D'un saut incroyable, il dévora la distance qui les séparait et planta son parapluie dans la gorge d'un détenu. Il para ensuite un coup et enchaîna de manière lourde mais très puissante. Il se rendit compte qu'il pouvait être plus rapide, beaucoup plus rapide et il enchaîna les coups de plus en plus vite, mitraillant son adversaire sans qu'il ne puisse réagir. Il avait l'impression d'être le chevalier noir, mais se dit que quelque chose le différenciait de lui. Il saisit la tête du détenu et la retourna, faisant retentir un craquement immonde. Elle était là, la différence.

Bien vite, les hommes tombèrent un par un, la plupart morts, les autres mourant. Cobblepot était inaccessible, sautant partout, ses sens sur-développés, il paraît chaque coup, comme s'il le connaissait à l'avance. Abramovici, lui, restait en retrait, voulant combattre son patron à la fin, pour un combat équitable. Il souriait à l'idée d'un tel Challenge.



Lorsque Pingouin et manchot furent seuls, ils se contemplèrent. Cobblepot respirait calmement, à peine épuisé, et Abramovici souriait d'excitation. De son fort accent russe, il s'adressa à Chesterfield.


Tu caches beaucoup de secrets, petit oiseau. Envoles-toi tant qu'il est encore temps.

Attention, Abramovici, même avec ce combat, ton intolérance pourrait te coûter cher!


Le colosse leva sa lourde faucille et l'abattit, creusant un sillon dans le sol. Mais l'aristo s'était envolé, ayant évité le coup en plongeant maladroitement sur le côté. Il avait la force, la vitesse et la résistance d'un surhomme, maintenant, mais il lui fallait encore les compétences de combat, il restait maladroit. D'un bond en hauteur, il évita le coup en transversal de la faucille et posa ses deux pieds sur les épaules d'Abramovici, le dominant. Il aurait pu lui traverser le crâne de son parapluie, mais il était trop précieux pour cela, il se contenta de donner un coup de poing dévastateur.

Etourdit, le colosse tomba à genoux. Le Pingouin se plaça en face de lui et enchaîna les coups de poings à une vitesse folle. Puis, laissant une seconde de répit à Abramovici, Cobblepot le termina ensuite d'un coup de mains jointes sur le crâne, le laissant comateux. Mais il ne mettrait pas longtemps à se rétablir, sa forte constitution était à l'épreuve de bien des choses.

Debout, parmi cadavres et mourants, Chesterfield se rendit compte du pouvoir qui s'offrait à lui. Mais sa migraine le foudroya soudainement, et il dût se dépêcher de pendre ses cachets...
Revenir en haut Aller en bas
 

Suit of Sorrow [post unique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un zeptoseconde d'énergie infinie ! [Post Unique]
» Une poupée de porcelaine se brise [post unique]
» Le début de la fin.[Post unique]
» La flèche de Cupidon [POST UNIQUE POUR L'EVENT]
» [FB solo Custodio - post unique] ¡ Buenas tardes, bastardos !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Cyrus Pinkey Musée d'Histoire naturelle-