RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)   Jeu 24 Nov - 23:03

Dinah se préparait donc à manger pour ce soir, dans son petit chez elle au deuxième étage du Ladies' Paradise, bar qu'elle mettait aux services de ses protégées des Birds of Prey, en une heure assez tardive. Elle revenait de la Tour de l'Horloge où elle avait continué d'aider Barbara à reconstruire le bâtiment pour lui en faire un QG. Les travaux avait commencé plusieurs semaines auparavant, mais tout avait été a refaire pratiquement. Dinah avait même dû appelé des amis de Queen Industries pour installer un monte-charge et ainsi aider Barbara à grimper et descendre les étages dans son fauteuil roulant en toute sécurité.

Elle avait laissé la télé alors qu'elle mangeait à présent un plat réchauffé au micro-onde, faute de temps de préparation et une certaine lassitude physique, lorsque les paroles du présentateur du journal télévisé l'interpella. Elle récupéra sa télécommande et monta brutalement le son pour mieux entendre ses mots.


« … Nos sources nous indiquent ainsi que Damonds Exchange va recevoir des bijoux de grandes valeur. Bien entendu, la sécurité est au maximum et nous vous conseillons de ne pas emprunter les voies allant dans cette direction...

Cela suffit pour Dinah qui se leva d'un bond et descendit les étages à vitesse grand V. Elle activa le mécanisme donnant accès aux sous-sols, revêtis son costume et démara sa moto. Elle se dirigea donc vers le fameux magasin, garant sa moto quelques pâtés de maison plus loin, utilisant ensuite le réseau des toits pour se mouvoir plus discrètement.

Dinah était donc présente ce soir, surveillant la zone du magasin Diamonds Exchange, pour cette simple raison : ils recevaient aujourd'hui plusieurs bijoux d'une très grande valeur sur le marché, et forcément là ou il y a de la valeur il y a des criminels a l'affût. Cela arrivait parfois que le magasin reçoivent une telle cargaison, mais cette fois l'information avait filtré de manière assez flagrante, au point que cela passe même à la télévision.

Ce soir, elle n'avait donc pas encore prévenu les membres de son équipe récemment formée, les Birds of Prey, en grande partie parce que c'était surtout de la surveillance, rien n'était encore arrivé, et rien ne garantissait qu'un criminel ou un gang de malfrats allait agir. Qui plus est, ses coéquipières auraient peut-être la même idée qu'elle. Cependant, Dinah ne pouvait pas rester assis au Ladies' Paradise sans rien faire et elle avait donc décider de sortir sa moto et de surveiller les moindre mouvement à l'horizon.

Elle voyait cependant le camion de livraison, surveillé par plusieurs type armé, qui arrivait doucement sur l'avenue déviée par plusieurs policiers pour l'occasion. Convoi exceptionnel oblige, le transport sera sans doute compris dans leur prix de ventes. Dinah n'avait cependant pas besoin de savoir qui allait payer tout ça, elle voulait surtout empêcher un vol. Cependant, son idicateur GPS montrait la position de PRaying Mantis, qui n'était pas loin. Sans doute avait-elle eut la même idée que Dinah. Ou bien elle se trouvait là pa hasard. Ce serait une bonne occasion de la jauger.


- Praying Mantis ? demanda-elle a travers le communicateur des Birds of Prey. Ici Black Canary. Tu n'es pas loin de ma position. Je suis sur le toit du bâtiment d'en face du Diamonds Exchange. Il risque d'y avoir une tentative de vol, si tu veux me rejoindre, n'hésite pas.


Dernière édition par Dinah/Black Canary le Jeu 1 Déc - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)   Mar 29 Nov - 15:21

Lucy avait passé la moitié de la journée à tenter de rafistoler le vieux tas de ferraille pourrissant au sous-sol pour en faire un Quad convenable, et l’autre moitié à pourchasser dans les magasins les bonnes affaires sur les petites pièces détachées manquantes. Elle avait écumé, depuis l'aube, toutes les boutiques, les brochantes, les marchés, les décharges dans ce but. Il ne lui manquait rien du moins c'est ce qu'elle pensait, voyons voir : les Bielles, le Carburateur, les Embrayages, le Radiateur, les Joins, Les Durits et les Disques de frein, les Amortisseurs et le toutle tout pour la somme de 127 $ (un record de bricoleur pour tout ce bric à brac) … Pourtant elle avait le sentiment perturbant d’avoir oublié quelque chose, une chose importante. Elle se forçait à ne plus y penser et finit par rentrer chez elle, descendit à la cave et recommença le bidouillage de son engin. C’est alors qu’elle se rendit compte de ce qu’elle avait oublié, aucun mot ne fut assez fort pour qualifier ce qu’elle pensait d’elle-même à ce moment précis. Les jantes! Elle avait oublié d’acheter des jantes, c’est mieux de rouler avec que sans, non ? Il s'agissait de quelque chose que l'on trouvait très rarement dans les brochantes ou les décharges pour la simple raison que l'on ne trouve jamais un type de jantes en quatre exemplaire, c'est mathématique. Il fallait donc ressortir et retourner au magasin, ce qui ne l'enchantait pas outre mesure.
*Quelle idiote* se dit elle
Elle reprit le chemin de la boutique moto ! Arrivée devant la vitrine elle ecarquilla les yeux épouvantée: 209 $ LA JANTES ??? Ca nous fait… Voyons 836 $ les quatre ! Le prix était au moins deux fois supérieur au prix habituel c'était du vol ni plus ni moins. Tandis qu’elle ruminait devant les prix, un son cristallin résonna à sa taille. Elle se demanda un instant d’où ce son pouvait bien venir, puis se rappela de l’émetteur que lui avait donné Black Canary, toujours accroché à la ceinture. Elle plaça celui-ci près de son oreille. C'était Black Canary. le Diamonds Exchange ? C’était effectivement tout près, à quelques rues de là.
Bien reçu Black Canary, je suis là dans 3 minutes.
Ni une ni deux, elle se mit à courir suivant le tracé du GPS. Pour la première fois elle œuvrait en collaboration étroite avec les Birds of Prey, elle tenait à s’en montrer digne. En quelques minutes elle arriva au pied du bâtiment où était perchée Black Canary, le temps d’arriver jusqu’au toit elle avait eu le temps de revêtir sa combinaison. Elle noua pour finir son foulard autour de son visage. Les sourcils froncés, la tête relevée, elle resserra ses brassards. Elle été prête. Une fois sur le toit elle aperçut Black Canary, de dos, elle ne voulait pas la surprendre, tout en s’approchant tranquillement elle lui lança :
Alors ? Quel est la situation ?
Se penchant au dessus de la rue elle observait, la disposition du pâté de maison. Les deux justicières étaient très bien positionnées. Mais elle ne devait être seule à être posté sur les toits où dans les immeubles si vol il devait y avoir, ils devaient avoir disposé des hommes en tireur d’élites. Elle ne tarda pas à justifier ses craintes, derrière la fenêtre du dernier étage de l’immeuble leur faisant face, elle observa une tache sombre pouvant très bien s’apparenter à un fusil à lunette. Elle donna un coup de coude à Black Canary lui désignant la fenêtre.
Tu as moyen de zoomer là-dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)   Ven 2 Déc - 23:13

La découverte du Ladie's Paradise fût une magnifique surprise. Le lieu qui avait semblé désert avait revêtu des couleurs féminines, des couleurs pourtant sombres mais non sans être intrigantes. A l'image d'une femme, tout respirait la féminité, la douceur et le côté charmeur typique des femmes mais sous la beauté se cachaient des choses prêtes à bondir comme de véritables tigresses. Cela plaisait beaucoup à Midnight qui pouvait enfin réfléchir sur le statut des Justicières, il était vrai qu'elles étaient sous-estimées, regardées de manière obscène et qu'elles n'étaient que des prises faciles. Les Oiseaux de Proie allaient refermer leurs serres sur ceux qui douteront de leur puissance. Midnight avait sourit à cette simple réflexion.
Elle avait donc fait connaissance avec son propre quartier, en compagnie de Poker. La vision du chenil avait totalement déboussolé le chien. Après une expérience des plus catastrophiques, Tempérance avait dû employer la douceur, la persuasion et son étrange contact avec les animaux pour inciter Poker à rentrer dans sa cage. Une cage très vaste et plutôt bien meublée avec un couffin de couleur rouge et une grande gamelle en inox. Il a fallu lui verser du lait et laisser la porte de sa cage ouverte pour que l'animal puisse s'approprier sa nouvelle chambre.
Tout le matériel vétérinaire était là et Tempérance était heureuse de pouvoir trouver des antis-douleur et du gel utilisé en kinésithérapie pour sa patte. Tempérance était de plus en plus inquiète, malgré les diagnostics positifs du vétérinaire, Poker semblait toujours traumatisé au niveau de sa patte. Black Mask ne lui avait fait aucun cadeau au Robinson Park. Le Chaperon Rouge avait frissonné rien qu'en pensant qu'il aurait pu le tuer sans vergogne. Mais maintenant, elle avait les Birds of Prey et Batman qui seraient là pour l'aider, elle et Poker. Elle avait découvert avec joie une belle armoire où de nouvelles combinaisons de combat pour Poker étaient accrochées. Le reste de la chambre étaient aux couleurs rouges de Tempérance qui avait acheté des fleurs pour rendre la pièce plus vivante et quelques affiches du Chaperon Rouge comme l'avait imaginé Perrault. Que dirait cet affabulateur en la voyant ? Midnight s'était amusée à imaginer sa réaction. Elle avait maintenant son ordinateur et avait découvert, avec stupéfaction que les Birds of Prey s'étaient alliées avec Batman.

Midnight n'était, une fois de plus, à l'aube de ses 18 années, pas dupe.
Batman avait non seulement voulu profiter de la force des jeunes justicières mais il devait être certainement heureux.
Le Justicier en Noir espérait beaucoup de Black Canary en ce qui la concernait, elle et Loraline. Il espérait que son manque d'amour et d'affection soit comblé par le Canari en Noir. Midnight en était révoltée, même si elle appréciait vraiment sa nouvelle associée mais plus elle avançait dans le temps, plus elle se rendait compte que cette adoption allait déchirer plus encore son coeur. Midnight ne voulait pas perdre espoir, elle laisserait le temps faire les choses.

Ce soir là, Midnight se trouvait au manoir Wayne, dans sa nouvelle chambre fraîchement décorée. Elle s'y sentait bien et faisait le point sur tout ce dont elle avait pensé au cours de la journée. Sa chambre lui calmait le coeur. Elle était allongée sur son lit, habillée de sa combinaison noire, Poker se tenait couché avec elle et dormait avec douceur. Tempérance se laissait bercer par sa respiration. Sa main posée sur le ventre du colosse canin se levait et se baissait doucement. Il rêvait tandis que Tempérance lui caressait la truffe. La télé, allumée pour la détendre, clamait les informations avec des reportages dont les sources provenaient directement du Daily Gotham . Midnight eu un pincement au coeur, écrire des articles pour Kurt lui manquait mais elle n'avait pas eu le choix.

Comme si Black Canary et elle avaient été reliées mentalement, Midnight voyait là une occasion de tromper quelque peu son ennui de la soirée. Pas fatiguée et encore excitée par toutes ses réflexions, elle s'enquit de revêtir son chaperon rouge et ses gants armés de griffes. Ses grenades lacrymogènes et ses fumigènes étaient bien placés dans le creux de ses grandes poches intérieures. Son cran d'arrêt était bien fixé sur sa cuisse et elle vérifia qu'elle pouvait l'atteindre en glissant sa main dans la fente faite dans sa combinaison pour cet effet. Son stylo plume d'argent se tenait sur le devant de sa poitrine et son poignard était discrètement fixé derrière sa hanche. Elle prit son revolver, ses cordes et ses batarangs. Enfin, Tempérance banda ses yeux de son masque noir et attacha, pour une fois, sa longue chevelure blonde et bouclées sous le capuchon de son chaperon qu'elle rabattit sur sa tête. Elle ne voulait pas réveiller Poker mais le chien se tenait déjà sur ses pattes, les yeux qui semblaient vouloir dire "On fais quoi ce soir ?". Il haletait tandis que Midnight l'armait de sa combinaison et de son masque pare-balles.

Midnight sortit alors du Manoir Wayne et entreprit un chemin des plus rapides à la course. Poker et elle avaient une endurance hors du commun et sa connaissance pointilleuse de la ville permettait au Chaperon de trouver les meilleurs raccourcis et ni une, ni deux, elle arriva au Diamonds Exchange. La deuxième boutique de la ville. Initialement, les bijoux auraient dû être transférés à la boutique centrale de la ville mais Midnight avait été l'ingrédient du cocktail pour que ce bâtiment explose sous cet intense combat qui l'avaient opposée à l'invincible Clayface. La reconstruction de la boutique n'était pas encore achevée.

Tempérance et Poker s'étaient cachés au creux d'une petite impasse, les toits, trop peu pour elle. La nuit et la lumière des lampadaires et des flashs suffisaient à aveugler quiconque essayerait de la voir. Elle observait le cortège étroitement surveillé par plusieurs policiers à moto. Des voitures noires, des berlines et des jaguars aux vitres teintées mettaient du prestige au convoi scintillant. Les gyrophares bleus et rouges vacillaient et s'entremêlaient avec les flashs des journalistes. Midnight observait ce spectacle démesuré avec dégoût mais il ne fallait pas pour autant laisser quelqu'un s'adonner au vol. Cela lui aurait étonnée qu'il puisse exister un Robin des Bois dans cette ville. Mais peu importe. Poker reniflait l'air et sentit une odeur familière, il leva la tête. Midnight suivit son regard et fit un sourire complice en apercevant Black Canary et une autre femme, qui devait avoir à peu près l'âge de sa complice, sur le toit du bâtiment en face. Elle était habillé de vert.

Cela devait être Praying Mantis, la nouvelle recrue. Tempérance était curieuse de découvrir le potentiel de la jeune femme. Mais si Black Canary l'avait accréditée au sein de son organisation, c'est qu'elle devait avoir de la force à revendre. Midnight était heureuse de pouvoir faire sa connaissance mais pour l'instant, il fallait régler un petit détail.

L'instinct de l'Oiseau aux bas de résille ne l'avait pas trompée et le sien non plus. La protection des justicières lors de ce convoi aux milles diamants avait été nécessaire et des criminels avaient bien monté un plan de vol. Le Chaperon Rouge fixa un homme qui était armé d'un fusil. Il se trouvait au rez de chaussé et le canon de son arme dépassait de peu au travers d'une ouverture de fenêtre. Midnight se glissa doucement à l'intérieur du bâtiment, la porte était ouverte et il ne lui avait fallu que pousser discrètement la poignée pour pénétrer la zone de mort. Elle se faufila doucement dans le petit corridor avec Poker sur ses talons. Midnight se plaqua contre un mur avec une douceur prudente puis épia le sniper qui observait les choses, concentré. Le Chaperon Rouge se rapprocha de lui, à pas de loup.

Vive et agile, elle se plaqua contre le dos de l'homme, lui encadra les bras des siens avant de lui taper férocement les poignets. Surpris, il lâcha son arme et se retourna. Midnight lui rentra violemment son genou dans le ventre tout en lui prenant la tête. Elle lui faucha le sol de son pieds et le plaqua au sol. D'une voix discrète, elle le fixait avec dégoût :
-Y'en a d'autres ici ?
-Euh.... un au dernier étage....
-Pfff, en plus de mal cacher ton jeu, voilà que tu dénonce tes petits camarades, si ce n'est pas malheureux ça !
Elle lui assena un violent coup de poing qui acheva le sniper qui s'endormit telle la Belle au Bois Dormant.

Comment Midnight avait-t-elle su que ce sniper n'était pas payé par la police pour la surveillance ? Tout simplement parce que si ça avait été le cas, Lulla aurait été sur le coup et aurait prévenu le réseau des Oiseaux de Proie qu'un système de surveillance renforcé avait été déployé pour l'occasion. Sans aucun remord, Tempérance gravit les escaliers avec sa vigilance légendaire. Elle leva la tête vers la cage d'escalier et vit l'étage en question. Un homme se tenait posté à l'entrée. Si Tempérance y allait, elle allait se faire repérer trop facilement et le sniper en serait alerté. Elle sourit alors. Il y avait toujours une solution. Poker regardait l'homme avec une certaine convoitise. Il n'y avait qu'eux trois dans les alentours. Midnight s'abaissa doucement, tînt l'oreille de Poker tout en la caressant et lui chuchota avec force :
-Poker, attaque !
Poker grimpa les escaliers, troquant sa puissance avec son agilité et sa finesse. Puis, sans prévenir, il se jeta sur l'homme. Pendant ce temps, Midnight ne perdit pas de temps et suivit Poker. Le dernier sniper, alerté par son collègue qui se débattait tant bien que mal avec le chien, ne pût voir ce qu'il se passait et lorsqu'il se retourna, il s'écroula sous un coup de poing au niveau de sa mâchoire. Midnight se posta derrière lui et l'assomma au niveau de la nuque avec son fusil. Tempérance alla retenir Poker tandis qu'elle dégaina une corde et attacha l'homme qui était au bord de l'évanouissement. Son visage était ensanglanté. Midnight sortit un anti-douleur à l'ibuprofène et le plaça dans la bouche de l'homme. Le cachet allait l'endormir un peu plus et calmerait la vivacité des morsures et des coups de griffes.

Enfin, elle se plaça à la fenêtre en espérant que Black Canary et la nouvelle la voient. Elle sortit son kit de communication :
-Black ? Praying ? Ici Midnight, je suis là, trois hommes sont neutralisés, y'a bien quelqu'un qui semble vouloir se parer de Schwarovski ! Que voyez-vous de là-haut ?
Elle leur fit un signe en souriant, curieuse de voir leur réaction quant à voir un Chaperon Rouge sortit de nul part pour leur prêter main forte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)   Sam 3 Déc - 20:46

Praying Mantis ne tarda pas à rejoindre Black Canary. Celle-ci lui posa une question, mais Dinah ne lui répondit que d'un simple geste de la main, faisant appel à la patience de la nouvelle recrue. Elle lui montra du doigt la présence d'une autre Bird of Prey, Midnight, caché juste en face des deux justicières. Celle-ci pénétra dans le bâtiment indiqué par Praying et élimina les trois hommes qui s'y trouvaient, puis fit le point via le communicateur. C'était un bon début, mais cela confirmait les craintes de la justicière. Décidément, chaque choses précieuses qui osaient circuler à Gotham devenait l'objet de convoitise de tout les terroristes, et ce malgré la mise en place d'Arkham City. Heuresement que les justiciers veillaient sans cesse dans l'ombre.

Merci Midnigh, répondit Dinah. Mais si tu veux me donner un surnom, appel moi Canary. Tu es bien certaine d'avoir sécurisé la zone ? Fait bien attention à toi, un fourbe pourrait se cacher n'importe où et te surprendre. Mais je fais confiance à l'odorat de Poker pour te protéger à ce niveau. C'est du bon boulot.

Black Canry fit ensuite le point sur les alentours. Trois hommes, c'étaient largement insuffisant pour commander une attaque de cette ampleur. Il devait forcément y avoir d'autre points d'attaches. Où pouvait bien se trouver les autres ? Il n'y avait aucun autre bâtiment suspect, ou assez prêt pour pouvoir servir à un quelconque assaut. Dans une des ruelles adjacente au Diamonds Exchange, on pouvait cependant une large bouche d'égout. C'était une des seules possibilités qui s'offraient aux Birds. Sans compter le risque d'homme corrompus chez la sécurité.

Je pense qu'ils se terrent dans les égouts en attendant d'agir. C'est un guet apens, ce serait une mauvaise idée de vérifié directement par là. Nous devrions les prendre à revers. Je propose que deux d'entre nous les tentent de les prendre à revers tandis que la dernière surveille l'extérieur. Qu'en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)   Dim 4 Déc - 16:09

Un travail remarquable en effet, ce petit prodige blond encapuchonné de rouge avait de la force et de l’adresse à revendre, son petit nettoyage surprise avait profondément impressionné Lucy, qui, entre parenthèse, se félicitait intérieurement d’avoir vu juste au sujet des snipers. En revanche… « Praying », elle l'avait appelé PRAYING? La Mante ou Matis serait peut-être plus approprier, car « Praying » signifiait « religieuse » (blague douteuse et qui plus est mauvaise allusion à la fameuse pâtisserie française). Canary proposait de se séparer, cela n'était pas une mauvaise idée pour peu que chacune reste sur écoute et se tienne au courant des agissements des autres, ce ne devait pas être trop compliquer à mettre en place, l'avantage était que la surveillance des lieu et le rayon d'action allait être triplé. Lucy était tout a fait d'accord avec elle.

Elle devait encore faire ses preuves, et s’aligner au même niveau que Midnight ou que Black Canary n’allait pas être chose aisé, cela s'annonçait même assez difficile. Elle passa sa tête par-dessus la corniche et regarda plus attentivement la disposition des bouches d’égout par rapport au magasin. De celles qui présentaient un danger imminent, il y en avait 3 en tout, l’une était positionné à moins de deux mettre de la porte d’entrée, la seconde un peu plus bas dans la rue, quant à la troisième elle se situait au pied même de l’immeuble où nous étions postées. Black Canary avait certainement vu juste, les égouts constituaient une menace potentielle très importante qu’il ne fallait négliger sous aucun prétexte. Nous devions trouver un moyen de neutraliser le plus vite possible nos futurs intrus, sans pour autant se plonger tête la première dans la gueule du loup. Le meilleur moyen pour cela était de passer inaperçu et de se fondre dans la masse jusqu’à ce que les vrai ennuis commencent.

Mantis n’aimait pas trop l’altitude, elle serait de toute façon amenée à descendre de son perchoir. Quelques policiers commençaient déjà à boucler la zone pour stopper la criculation à l’aide de barrières. Les malfaiteurs allaient devoir agir très vite, sortir, éliminer les policier (c’était sarment le rôle des tireurs d’élite) prendre la cargaison et disparaitre aussitôt d’où ils étaient sortit, pour émerger un peu plus loin, où ils pourront cacher leurs butin. De plus les trois snipers qu’avait éliminés Midnight devaient avoir de la famille dans un des immeubles voisins (comme celui en face de Diamond Exchange où veillait les justicière), afin de veiller à ne laisser aucun angle mort pour optimiser le déroulement des opérations. Il fallait s’en assurer. Lucy se saisit de son émetteur.

Midnight ? Je ne pense pas que ces hommes étaient les seuls tireurs embusqués… Nous ne sommes pas assez bien positionnés pour le confirmer mais toi si, est-ce que tu as quelque chose ?

En attente de réponse, elle continuait à réfléchir sérieusement à la manière de se débarrasser des voleurs. Un moyen simple permettrait de semer un peu la zizanie dans leur brillante organisation : les obliger à sortir précipitamment de leur cachette avant l’arriver du camion. Elle ne voulait pas demander à Canary si celle-ci avait des grenades fumigène dans ses valises, car il était visible que ce n’était pas le cas, par contre les policiers eux, ils en avaient.

Je vais descendre !

Mantis ignorait comment sa collaboratrice allait réagir, mais elle poursuivait exposant la totalité de son raisonnement précédent en concluant par :

Je pourrais me faire passer pour un policier, ça me rapprocherais déjà un peu plus d’eux sans trop me faire repérer. De là je pourrais facilement me glisser hors des lignes de sécurité. Et ainsi pouvoir librement glisser discrètement la grenade dans une autre bouche d’égout. Qu'est ce que tu en dis?

Les réponses respectives des deux justicières l’angoissait autant l’une que l’autre, après tout, elle s’était peut-être trompé, et même si elle avait raison, qu’est ce qui empêchait Black Canary de refuser sa proposition. Tout lui semblait tellement simple qu’elle restait persuadée d’avoir oublié quelque chose, un détail qui pourrait rendre l’opération plus difficile qu’elle ne l’avait imaginé. Elle se voyait déjà bannit des BoP avant même d'avoir pu prouver ses talents, la peur de ne pas être à la hauteur, de ne pouvoir subvenir aux attentes et aux espoir que ses nouvelles associés avaient fondé en elle, tout cela l'effrayait.


Dernière édition par Lucy/Praying Mantis le Ven 9 Déc - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)   Mer 7 Déc - 16:27

Tempérance jubilait de son petit effet de surprise. Midnight aimait aussi cet esprit d'équipe, cet esprit facétieux qui relie les hommes et les femmes de l'ombre, un peu à la manière de Catwoman. Tempérance n'était pas si imprévisible qui cela mais lorsqu'elle en avait l'occasion, le Chaperon Rouge n'hésitait pas à faire peur au loup ou aux écureuils. Reprenant son sérieux intérieur, elle hocha la tête en direction de Praying Mantis puis lui répondit, en balayant les horizons de son regard, observant plus attentivement l'immeuble en face d'elle puis secoua la tête :
-Non, rien dans l'immeuble d'en face, probablement parce qu'il était plus facile pour eux de se poster là où je suis pour ne pas se faire re...
Midnight plissa les yeux et essuya la buée qui s'était déposée sur la fenêtre. Un homme habillé d'une combinaison noire moulante venait de s'accroupir au niveau d'un balcon. Il se trouvait au quatrième étage et l'opacité des barrières l'avait rendu presque invisible mais il a suffit d'un simple flash pour que l'homme se rende visible grâce à son mouvement de recul. Discret !
Tempérance fronça les sourcils :
-Si, j'en vois un, je m'en occupe.

Poker posa sa patte sur la fenêtre, aboyant vers l'homme. Midnight se déporta violemment hors de l'encadrement de la fenêtre et tira Poker vers elle en fronçant les sourcils.
-Poker ! T'es pas bien ?
Elle soupira avant de reprendre
-Je me propose pour rester à l'extérieur, Poker sera un très bon comité d'acceuil et moi aussi.
Elle sourit de ses magnifiques dents blanches.

Elle s'engagea dans l'immeuble, dévalant les escaliers tout en réfléchissant à la proposition de Praying Mantis et à comment elle allait pouvoir passer inaperçue au yeux du sniper en noir qui ne pouvait que la voir si elle sortait pour rejoindre son immeuble. Si elle passait par le toit, les policiers et le cortège la verraient surement et cela, Midnight ne le voulait pas. Le Chaperon Rouge ré activa son système de communication à l'attention de Praying Mantis.
-J'ai des grenades fumigène, essaye de descendre discrètement, Poker t'en apportera une, ce sera plus discret. Fais attention à bien choisir ton endroit pour la faire exploser, nous ne devons pas attirer l'attention.
Tempérance fit signe au doberman de la suivre et tout deux mirent leur plan, fraîchement réfléchi, à exécution. Elle sortit par la porte arrière du bâtiment et déboucha sur une impasse à l'opposé de celle où elle se trouvait avant de pénétrer l'immeuble. Elle se plaqua contre les murs dans l'ombre et s'abaissa vers Poker, qui avait senti Praying Mantis descendre.
-Mantis...ah ouai c'est plus joli, je me suis posée la question de comment je devais t'appeler, enfin bref, passons. Poker va s'approcher de toi, dés qu'il est là, appelle moi puis mets lui l'écouteur de ton kit au niveau de son oreille, je lui transmettrais un ordre, dés qu'il a la grenade dans sa bouche, prend la lui. Il risque de grogner, ne dégage aucune onde négative et parle lui doucement en lui caressant la tête, il comprendra que tu es une alliée. Je lui ai dis de venir te voir, sois prudente, il ne te connait pas.

Tandis que Poker s'en alla vers la Mante religieuse, Midnight s'enfonça de plus en plus loin dans la rue et quand elle était suffisamment hors de portée, elle courut avec agilité vers la rue opposée puis longea à nouveau les bâtiment dans le sens inverse. Elle se glissa dans la ruelle parallèle au bâtiment où se trouvait l'homme et commença à parcourir les escaliers de service. Elle se hissa sur un balcon du quatrième étage et s'y accroupit pour se cacher, ne laissant que ses yeux bleus nuit contempler la figure noire qui restait concentré sur les procédures à suivre. elle n'était qu'à un balcon de lui. Midnight inspira et expira profondément avant de se relever d'un coup, de sauter sur le rebord du balcon et d'enjamber les espaces qui le séparait de l'autre, y pénétrant puis répéta l'opération. Cela ne fût pas sans bruit et l'homme se retourna vers elle prêt à la descendre mais le temps qu'il avait mis pour la remarquer allait lui porter préjudice. Elle se jeta sur lui, le plaquant au sol du balcon, le rendant alors invisible aux yeux de tous et elle avec. Le Chaperon rouge lui asséna un coup de poing des plus magistraux et attrapa un pot de fleur qui se trouvait sur un petit guéridon de jardin puis le laissa se fracasser sur son crâne. Le sniper venait de s'évanouir, il allait avoir une sacrée bosse au réveil !

Midnight activa son système de communication :
-Mantis ? Tu y es avec Poker ? Canary, tu en es où ?

Poker, lui s'avançait vers Praying, la regardant avec des yeux sans expression et plutôt de manière méfiante, il faisait des allées et venues avec sa tête, la truffe aux aguets. Les griffes de l'animal étaient sorties de manière menaçante et le chien semblait vouloir impressionner la jeune femme. Espérons qu'elle saura amadouer l'individu canin qui est plutôt sélectif dans ses choix d'alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)   Sam 10 Déc - 21:43

Vous avez toute les deux de très bonnes idées, je n'ai rien à dire sur ce coup là. Nous n'avons plus qu'à attendre que ça marche. Faites toute de même attention à vous, je ne voudrais pas recommencer les mêmes erreurs que notre combat contre Harley Quinn.

En effet, quelques semaines auparavant, les Birds of Prey se sont confrontés au Joker et à sa dulcinée, et Midnight s'en était assez mal sortit. Un coup en traître du marteau de Harley eut raison d'elle. C'était un manque de concentration assez regrettable, et il fallait corrigé le tire dès ce soir. Il fallait être irréprochable. Faire des erreurs, ce n'était pas forcément très grave quand les conséquences ne sont pas trop grandes, mais le plus important c'était d'apprendre de ses erreurs.

Bon c'est partit, le vais couvrir Mantis.

Elle descendit dès à présent du toit de l'immeuble, et attendit donc le début des opérations. Elle allait dès à présent pouvoir observer la nouvelle à l'œuvre. Un bon test.

[HJ] Court, extrêment court même, mais vous aviez déjà tellement dit que je n'avais pas grand chose à rajouté pour cette fois. [/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)   Lun 12 Déc - 0:13

Lucy suivit à la lettre les indications de Midnight, ce en quoi elle avait tout intérêt car elle ne s'y connaissait pas trop en matière de chien. Elle descendit le long des fenêtres de l'immeuble, avec adresse et prudence, une fois les deux pieds sur la terre ferme, elle se plaqua contre le mur jusqu'à l'arrivée de Poker, afin d'évité de se faire repérer. Les rues avoisinant le Diamonds Exchange commençaient à s'animé de plus en plus, ce qui n'allait pas aider la Mante dans sa tache, même si Canary veillait au grain. Enfin elle aperçut le chien qui courait dans sa direction la grenade fumigène dans la gueule. Mantis s'accroupi, caressa la tête du chien et lui tendit sa main à renifler avant de tenter quoi que ce soit. Poker s’approcha tranquillement frôla sa main de la truffe puis déposa tout simplement la grenade fumigène à ses pieds.
C'est bien, bon chien.
Alors que Lucy tendait la main pour la ramasser le chien aboya ce qui la fit reculer brusquement, elle se souvint d'un coup qu'elle devait joindre Midnight. Son oreillette la mis directement en liaison avec celle-ci.
Midnight? C'est bon j'ai la grenade, enfin... Presque... Bon, voilà je te passe euh... ton.... chien.
En s'accroupissant, Lucy approcha délicatement l'oreillette de Poker, elle n'avait absolument aucune idée de ce que Midnight avait dit à son chien mais quelques instant plus tard le voilà qui partait au galop après un léger aboiment. Elle était resté éberlué par l'intelligence de cet animal, puis se ressaisit, il fallait mener la mission à bien, elle ramassa et noua la grenade autour de sa ceinture. Derrière les barrières de sécurité à l'angle de l'immeuble se trouvait une autre bouche d'égout un peu plus éloigné du magasin que les autres, c'était plus prudent d'emprunter cette voie pour descendre dans les égouts. Il était trop risqué pour elle de passer par la rue, la seule manière d'atteindre cette bouche sans être vue était de passer par dessus l'immeuble.
Certaines moulures étaient très anciennes Mantis manqua à plusieurs reprise de tomber à cause de l'effritement de la pierre, heureusement, elle parvint de l'autre coté en un seul morceau et sans être vue. La descente fut cependant plus ardue que la montée, les risques qu'on la remarque étaient beaucoup plus importants. L'ouverture était tout prêt mais il lui fallut attendre un moment avant de pouvoir disparaitre dans l'obscurité des égouts, un groupe de policier lourdement armé apparaissait déjà à l'angle de la rue voisine. Ni une ni deux, la Mante prit un peu de hauteur pour ne pas être vue.
Rappelez- vous les gars on ne tente rien avant d'en avoir reçu l'ordre, on ne doit pas se faire repérer d'ici là, sinon ça risque de foutre en l'air toute l'opération!
Que voilà d'étranges propos pour des policiers, si tenté que s'en fut réellement. Mantis avait désormais un autre plan en tête, d'abord, éliminer les intrus, cela leurs rendrait la tâche plus facile quand l'assaut sera lancé. Elle devait en tout premier lieu les éloigné de la zone surveillé, il était plus que temps que ces malfrats fasse la connaissance de ses deux meilleurs amis: les éventails. Elle s'enfonça un peu plus dans la ruelle, puis d'un coup sec du poigné envoya son premier éventail se heurter contre la tête du dernier de la file, les autres, en voyant celui-ci s'écrouler se retournèrent pour traquer l'agresseur mais Lucy s'était déjà envolé et guettait sa prochaine victime.
Qu'est ce c'est que ce bordel? Vous n’endormez pas, chopez le moi cet enfoiré.
Un petit sourire illumina le visage de la Mante, "chopez le moi" avait il dit. En un bond la jeune femme mit à terre un deuxième bandit, et en profita pour vite récupéré son arme puis se mit immédiatement en garde.
Désolé mon tout beau, il y a erreur sur la marchandise.
Elle tourbillonna comme une toupie au milieu d'eux leur administrant un fabuleux coup de pied tournant en moins d'une minute, elle les avait mit K.O.
Vraiment trop facile...! Les filles, mauvaise nouvelle, je viens d'éliminé des hommes d'armes en uniforme de policier, des infiltrés, s'ils ont bien prévu leur coup, ce que je crois, il doit y en avoir, d'autre ouvrez l'œil.

Maintenant direction les égouts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)   Mar 13 Déc - 22:07

Midnight tenait son oreillette en attendant que la communication se rétablisse avec Praying Mantis. Quand enfin, ce fût le cas, le Chaperon Rouge émit un sourire des plus satisfait en voyant la nouvelle recrue un peu brouillée en sa voix ce qui montrait qu'elle avait eu un peu de mal avec Poker. Il est vrai que Praying Mantis était une alliée, elle allait certainement devenir une bonne amie mais Midnight ne pouvait s'empêcher d'éprouver de la fierté en voyant l'instruction parfaite de son fidèle ami à quatre pattes. Enfin, elle fît exécuté les ordres.
-Poker Grenade ! Voilà mon coeur. Maintenant, Poker Come ! Now !
Le chien tourna la tête dans tous les sens, cherchant sa maitresse. Il trouva son odeur et se mit à courir pour rejoindre sa maitresse laissant certainement Praying Mantis pantoise. Revenu à elle, Poker battit de la queue en haletant comme s'il souriait. Tempérance lui malaxa les babines et lui caressa la truffe en lui chuchota des mots tendres avant de reprendre la communication.
-C'est bon Mantis, il est revenu ! Je m'occupe de réceptionner les malfrats et de vous prévenir s'il y a du nouveau dehors. Bonne chance !

Stratégiquement, elle se posta derrière un local poubelle d'où elle surplombait les bouches d’égouts où il était le plus probable qu'ils sortent. Attentive, elle ne manqua pas de surveiller les alentours notamment au niveau des immeubles où de potentiels snipers pouvaient être alertés. Elle rumina aussi les paroles de Black Canary, lui rappeler le tragique épisode avec la foldingue blonde ne servait pas à remonter le moral. Tomber sous les mains d'une timbrée accompagnée de hyènes et d'un maillet c'était vraiment humiliant et Midnight avait faillit y passer car le choc avait faillit la tuer. Midnight soupira et secoua la tête, c'était une excellente occasion de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Au même titre que lorsqu'elle s'entrainait avec Batman, elle apprenait de ses déboires, de son manque d'attention et de son impulsivité qui, parfois, pouvaient la trahir de manière mesquine.

Attentive, elle reçu un message de Praying Mantis. Midnight fronça les sourcils.
-Ok, si c'était des hommes déguisés en policier cela ne m'étonnerait pas qu'il y en ai qui soient intégrés dans la foule à l'extérieur. Je surveille et prévenez-moi quand vous utiliserez la grenade. Je réceptionnerai les voleurs. On devra s'infiltrer dans le Diamonds Exchange, on ne peux faire l'inspection des bons et des mauvais policiers en pleine foule. Je pense que ceux que tu as arrêté Mantis sont des hommes qui devaient s'immiscer dans le bâtiment. Mais ils ont peut-être prévu le coup et engager une unité d'infiltration, les snipers étant là pour surveiller la zone de tout mouvements suspects. Pensez-vous qu'ils ont eu le temps de se donner mutuellement l'alerte ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cargaison de grande valeur (Birds of Prey, libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Birds of prey ? Libre
» Ô Grande déesse Aéris ! [ Libre pour tout les loups de l'air ayant un voeu a faire ]
» La Confrontation des BOP [Birds Of Prey]
» Prise d'Otages [Réservé Birds Of Prey]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Diamonds exchange-