RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Contre rencontre au Parc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Contre rencontre au Parc   Mer 23 Nov - 21:02

C'était un Lundi matin comme tout les lundis matin, un de ces jours de la semaine où l'on s'attend à tout sauf à l'imprévu. Souvent j'allais me promener vers 8 heure dans le Robinson Park, je ne me souviens d'ailleurs pas avoir passer mon dimache matin ailleurs que dans cet endroit. Je m'allongeais sur l'herbe et là plus rien ne pouvais m'atteindre, ni la cohue, ni le vrombissement des véhicules ou le bruit des marteaux piqueurs. Ce matin là je m'était donc rendu au parc vers 9 heure, j'étais d'abord passé au Starbucks pour prendre un café puis j'étais là dans le parc à déambuler comme une âme ne peine même le café ne parvenais pas à me tirer de ma semi-somnolence. J'entendis alors quelqu'un hurler
Au Voleur ! Mon sac!

Comme un automate, mon cerveau se mit en mode "justice" et je me mis à courir en direction des cris, je ne faisais pas attention où j'allais j'étais comme irrésistiblement attiré par ces appels de détresse! Il se produisit ce qui devait immanquablement arriver je finis par emboutir quelqu'un. C'était un jeune garçon de 15 ans peut-être plus, les cheveux brun les yeux bleu. Je me sentais gêné, dans mon élan je l'avais envoyé au sol. Je m'arrêtais pour l'aider à se relever, je lui tendis là main, les sourcils relevés les lèvres pincés. J'en avais presque oublié l'appelle.
Je suis absolument confuse, je ne t'avais pas vu, rien de cassé?


Dernière édition par Lucy/Praying Mantis le Lun 5 Déc - 22:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Mar 29 Nov - 8:33

Pris de court, Timothy n'avait pas vu venir la jeune demoiselle, et s'était retrouvé au sol. Il avait vraiment perdu ses réflexes, songea-t-il avec amertume. D'ordinaire, il aurait pu entendre l'appel au secours ET esquiver les passants. Mais l'université ne semblait vraiment pas lui avoir réussi.
Il adressa un sourire d'excuse à la jeune fille et se releva, acceptant l'aide gentiment proposée.

"Excuse-moi, c'est de ma faute. Si j'étais un peu plus attentif..."

Il allait parfaitement bien (ce n'était pas comme s'il venait de tomber du haut de la tour du Daily Planet de Metropolis) mais il n'était pas Robin : il était Timothy. Et, par conséquent, il devait faire attention. Finalement, cette chute préserverait sans nul doute son identité secrète...

"Et toi, tu n'as rien ?"

Après tout, elle avait pu se faire mal !
Il entendait encore l'appel. Sales vilains !

"On va voir ?" demanda-t-il en désignant du menton la direction des cris.

Il ne savait pas si, au fond, il voulait que la jeune fille acquiesce ou non. Il fallait agir, et vite. De toute façon, qu'elle le suive ou pas, il serait bien obligé d'y aller. La différence se ferait juste à "incognito" ou "avec cette superbe veste que Dick lui avait offerte".
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Mar 29 Nov - 20:48

Avant que j'eu le temps de répondre quoi que ce soit le garçon avait filé comme une flèche en direction des cris d'alarme. Qu’essayait-il de faire? Je me mis à lui courir après, et malgré mes efforts je ne parvenais pas à le rattraper, comment était-ce possible? Je savais bien que je ne faisais pas parti du top 10 des meilleurs sprinteurs, mais tout de même... Aucun de ceux que j'ai eu l'occasion de pourchasser ne m'avais distancé à ce point.
Je détestais me faire doubler au sens propre et au sens figuré du terme. Ca n'allait pas se passer comme ça je me poussais au maximum de mes capacité musculaire pour rattraper mon retard, quand j'atteignis son niveau, après quelques efforts je lui dis, d'une voix qui tachait de ne pas paraître essoufflé:
Qu'est ce que tu essaies de prouver Kid? J'étais là avant toi!
J'aperçus enfin la personne d'où provenait les appels, il s'agissait d'une personne âgée en larme et apeuré au milieu d'une foule d'autres personnes. Je ne prêtais plus attention au gamin, je tentais vainement de m'approcher et de comprendre ce qui venait de se passer.
Quelle plaie d'être en civile, si j'avais mon costume je pourrais me permettre de faire évacuer tout le monde, mais là je n'étais qu'une citoyenne Lambda. Je reprenais mon souffle, mais je ne pouvais m'empêcher de chercher le jeune des yeux. Je ne le voyais plus nulle part. Qui était-il, c'est vrai, quel genre de garçon s'élancerait spontanément au secoure d'une tierce personne? Je dois avouer qu'il m'intriguait, bien qu'il ne portait ni cape ni masque il avait tout à fait le profil d'un justicier. Où avait-il bien pu disparaitre à la fin, cela n'avait aucun sens, il était juste à coté de moi il y a un instant et maintenant plus rien, personne. Je voulais le retrouver, lui parler, lui dire... n'importe quoi! Qu'avait il de si mystérieux que je veuille découvrir?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Mar 29 Nov - 21:21

Timothy savait qu'il ne pouvait pas enfiler son costume de Robin pour l'instant : il avait attirer l'attention de cette jeune fille : si il devenait Robin sur le champ, elle comprendrait tout. Il n'avait pas d'autres choix que... de faire le tour, et de revenir avec un policier !
Si c'était pas malheureux ça ! Tout un potentiel gâché parce qu'il avait été vu. Il soupira et, ne trouvant pas d'agent, se rabattit sur le plan B : lancer de couvercles de poubelle métalliques. En général, c'était assez efficace. Et pas très éloigné des birdarangs... Mais Tim doutait que Bruce approuva l'initiative. Bah, ni vu ni connu, bien caché dans la pénombre, derrière un conteneur plus grand que lui... Qui irait chercher là l'un des fils du plus riche des riches ? Pas un citoyen lambda.
Et puis, n'était-ce pas le rêve de tout adolescent normalement constitué que de lancer des frisbees métalliques en plein dans la boîte crânienne des délinquants ?

Enfin, pour l'instant, il était juste aux aguets avec sa collection de couvercles. Il lança alors le premier projectile, gris souris, et regretta de ne pas avoir pu tagguer dessus un gros "R" noir. Mais il lui fallait rester incognito. Ce qui était bien dommage. Il aurait aimé avoir des frisbee géants. Ses adversaires avaient toujours au moyen une tête de plus que lui. Cela n'aurait été que justice.

Restait à espérer que personne ne vienne le déranger pendant son "jeu".

Il enfonça la tête dans les épaules, le col de sa veste rabattu sur son visage, espérant masquer au maximum ses traits. Il regretta un instant sa coupe de ses quatorze ans : cette grande mèche idiote qui lui barrait le visage lui aurait bien rendu service, pour une fois !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Mer 30 Nov - 2:56

J’aperçu à mes pieds un disque métallique ressemblant très fortement à un couvercle de poubelle, je m’en emparais, l’observais d’un air sceptique, de quelle manière cet objet était il parvenu jusque là ? Je jetais un bref coup d’œil aux alentour, il y avait du grabuge près des containers à ordure petit malin c’était amusé à lancer des couvercles comme de vulgaire Frisbee.
Affalé par terre, à coté des poubelles, un jeune délinquant qui s’était vraisemblablement pris un coup sévère sur la tête, il tenait fermement un sac à main rouge entre ses doigts. Je me penchais pour lui arracher le sac des mains, quand je sentis un projectile s’approcher dangereusement de ma tête et avant que celui-ci n'eu l'oportunité de rentrer en contact avec ma boite cranienne, une fois de plus mes reflexes précédèrent mes pensées, ma main droite se dressa et heurta le couvercle de plein fouet dans un affreux son métallique, ce qui modifia de façon définitive la ligne de sa trajectoire.
Caché derrière les poubelles je parvins à discerner une ombre. En me rapprochant je me rendis compte que cette vague ombre « lanceuse de couvercle de poubelle » n’était autre que le jeune garçon de tout à l’heure. Il avait redresser le col de son chemisier mais c'était bien lui Un sourire légèrement narquois au coin des lèvres, je me redressais, les mains sur les hanches.
C’est bon Kid ! Sors de là !

Comme il semblait m'ignorer, je fis une pirouette avant de me trouver face à lui et de le saisir par le col. Il avait vraiment de très beaux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Mer 30 Nov - 13:44

[HJ : chemisier ? Ca me rappelle la soirée sur la CB où Robin faisait son coming out...]

Kid ? Cette fille l'avait appelé "Kid" ? Oh boy, voilà qui ne lui disait rien qui vaille. Voulait-elle lui faire la peau ?
Mmh... réflexion faite, ce surnom avait l'air plutôt sympathique. Et ce n'était pas parce qu'elle le tenait actuellement par le col qu'elle voulait forcément lui arracher la tête, non ?
De plus, la colère de la demoiselle était entièrement justifiée : n'avait-il pas failli lui fendre le crâne ? Pas très galant. Et ça, même Jason aurait pu le lui faire remarquer. Il ne servait à rien de nier qu'il était le lanceur de couvercle : il en avait encore un dans la main droite. Avec un petit sourire maladroit, il lâcha son arme qui retomba sur le sol dans un cri métallique désagréable.

"Je suis désolé pour le couvercle près de ta tête. Tu n'étais pas supposée passer à ce moment-là."

La jeune fille avait de la poigne. A noté. Et elle avait eu le réflexe de rendre le sac à la dame âgée. Etrange.
A Gotham, les gens ne rendaient pas les objets volés à leur propriétaires... Ah ! Et il ne fallait pas oublier cette pirouette qui lui avait permis d'empoigner Tim.
Voilà qui faisait beaucoup. Tim ne croyait pas aux coïncidences. Il y avait là quelque chose de louche. Mais quoi exactement ?

"Si tu voulais bien retirer ta main du col de ma chemise, je t'en serai reconnaissant. C'est un cauchemar à défroisser, le coton."

Un sourire en coin s'étira sur les traits du jeune Drake, qui songea un instant à jouer les idiots pour conserver un semblant de couverture. Mais s'il était déjà trop tard, mieux valait ne pas faire de faux pas. Alvin Draper allait-il faire son grande retour ? Suspens...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Mer 30 Nov - 15:42

Il n'avait l'air ni méchant ni dangereux, je ne voyais donc aucune raison de le retenir plus longtemps. Il avait l’air beaucoup plus mature vu d’ici et plus enfantin à la fois, son air embarrassé m'amusais quelque peu, je ne pu réprimer un petit rire discret. En le relâchant je me sentis embarrassée à mon tour.
Tu es bien soigneux pour un garçon qui vole au secoure des pauvres vielles dames!
Je lui remis son col en place. Il faisait preuve d'un humour assez peu commun, qui ne me déplaisait pas, quoiqu'une chemise en coton n'est pas si difficile que ça à repasser, il faut juste que le tissus soit humide et mettre le fer à température très élevé. Ce n'est pas sorcier! Mais je m'égare, je m'égare. Je lui souris :
Ne te tracasse pas pour le couvercle, on peut dire que comme ça on est quitte! Qui es-tu? Je ne me souviens pas t'avoir déjà croisé!
Même si j’avais la certitude de ne l’avoir jamais rencontrer, son visage ne m’était pas moins familier, comme lorsqu’on rencontre un vedette de cinéma sans la reconnaitre, ce genre de sentiment frustrant qui donne l’impression d’être passé à coté de quelque chose, une chose importante qui peut bouleverser votre vie. Il y avait en lui ce je-ne-sais-quoi qui m’était, comment dire… Familier ? Même si le terme n’est pas bon c’est celui qui s’approche le plus de ce m’inspirait ce garçon. Je n’osais lui demander son âge, j’avais peur qu’il ne le prenne mal. Après quelque seconde de conflit interieur, je pris mon courage à deux mains et lui demandai :
Tu as quel âge ?
Cela faisait beaucoup de question d'un coup, le pauvre garçon n'allais plus savoir par où commencer, mais j'étais si curieuse d'en savoir plus sur lui que je ne laissais aucune place aux convenances. J'attendis sa réponse, le sac à la main que j'avais totalement oublié, il faudrait qu'un de ces quatre je me reveille pour aller le rendre à sa propriétaire, sinon on serait bien capable de m'accuser d'un vol que je n'ai non seulement pas commis mais que j'avais en plus participé à empêcher, ce serait un vrai comble!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Mer 30 Nov - 19:45

Soigneux ? Voilà qui se discutait. Néanmoins, Tim apprécia que la jeune fille relâche sa prise. Il n'aimait pas trop quand les gens piétinaient sur son espace personnel.
Quand elle déclara qu'ils étaient "quittes", Timothy ne put retenir un sourire : voilà une jeune personne qui ne s'embarrasse pas de trop de question. Manquer de mourir ou avoir une chemise froissée... quelle différence ? Le jeune homme haussa mentalement les épaules. Cette fille ne devait pas fonctionner comme les autres. Pas qu'il fut spécialiste en mentalité féminine hein ! Mais, ce raisonnement lui paraissait quelque peu illogique.

Elle ne se souvenait pas l'avoir déjà croisé... Sans doute parce que cela ne s'était pas produit auparavant ?
Tim n'avait pas connu beaucoup de jeunes de son âge, mais il était, pourtant, assez connu, lui. Etre un Drake et vivre au Manoir Wayne, voilà qui permettait d'avoir une certaine renommée. Ce qui pouvait être embarrassant. Mentir là et que la jeune fille se souvienne de sa véritable identité par la suite ? Complètement idiot. Mieux valait lui donner son vrai nom.

"Timothy Drake. Je ne pense pas qu'on se soit déjà vu... je me serai souvenu de ta poigne je crois !"

Il lui adressa un sourire amusé.
Hors de question de la vexer avec ce commentaire.

"Et toi, tu as un nom peut-être ?"

Tim s'étira et s'apprêtait à marcher quand la question suivante le figea (mentalement). Son âge ? Elle voulait savoir son âge ? Fichtre, elle en avait, de ces questions !

"J'imagine que... nous devons avoir le même âge... enfin, je me trompe peut-être."

Il haussa les épaules. Donner l'âge des gens n'avait jamais été une science exacte.
Tim désigna le sac d'un revers de la main.

"On pourrait peut-être le rendre. Je suis sûr que ça ferait du bien à notre karma."

Il marqua une pause, puis se retourna.

"Au fait, pourquoi avoir aidé cette "petite vieille" comme tu la nomme ? Toi aussi, elle te fait penser à ta grand-mère ?"

Et un mensonge, un ! Bravo Timmy !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Mer 30 Nov - 21:51

Timothy Drake ? Ce nom ne m’était effectivement pas totalement étranger ! Mais oui, bien sûr, il s’agissait du fils adoptif de Bruce Wayne, le fils à papa à la tête de cette énorme Multinationale qu’est la Wayne Entreprise, j’avais sans doute due le voir une ou deux fois à la télévision. J’avoue que je ne l’aurais pas tout imaginé comme cela, un poil plus « prout-prout » péteux (sans mauvais jeu de mot) un rien prétentieux imbu de sa personne, bref très ordinaire en fin de compte. Mais maintenant que je le voyais il m’apparaissait sous un tout autre visage, ce visage là était plutôt amusant d’ailleurs. Pourtant à l’entente de son no je décidais de feindre l’ignorance.
Je me mis en route pour rendre le sac à cette pauvre vielle femme. Et tandis que je marchais je lui dis :
Puisqu’on en est aux présentations… Je me nomme Lucy Fletcher, j’ai 24 ans, je tiens un cabinet d’astrologie et de voyance… Et pour finir je n’ai jamais connue ma grand-mère ! Y a-t-il autre chose ?

Il pensait que nous avions le même âge ? Ah ! Moi je lui aurais donné 5 ans de moins que moi, facile… Bon aller, 4 à cause de la musculature, ça ne lui ferait tout de même que 20 ans je restais son ainé. Je l’observais attentivement et tentais d’après les traits de son visage et le peu de mot que nous avions échangé de déterminer son signe astrologique. Voyons voir… mmh Poisson ? Non trop terre à terre, trop téméraire, les traits ne sont pas assez souples. Cherchons encore… Peut-être un Sagittaire… Oh et puis après tout est-ce que cela avait tellement d’importance. Je poursuivais :

Au fait, j’aurais pu te retourner la question, ce n’est pas si courant de rencontrer dans Gotham un jeune homme comme toi qui se bat à coup de couvercle de poubelle !

Je me faisais rire moi-même, mais je me rendais bien vite compte que mes propos pouvaient-être mal interprétés. Je devrais me faire gaffeuse professionnel, sur de je gagner des millions. La vielle dame se précipita soudain vers nous les bras tendu vers le ciel (en mode Aaaaaalleluia).
Oh merci ! Merci, merci jeunes gens. Tenez, voilà 10$ pour vous acheter des sucreries ou pour le cinéma. Merci infiniment, merci, merci beaucoup, merci...

J’ouvrais de grands yeux éberlués (elle venait de dire "merci" 7 fois dans une seule phrase, chapeau!). Je ne pouvais pas refuser cet argent d’un autre côté si je le refusais ouvertement cela risquait de la blesser. Que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Jeu 1 Déc - 8:49

"Astrologie et voyance ? Rien que ça ? Eh bien !"

En effet, Lucy était plus âgée que lui. Mais, de là à en faire une montagne... Tim préféra ne rien dire. Encore une fois, il avait mal évalué la situation. De 16 à 24... tout de même !

"Tu fais plus jeune." lâcha-t-il avant de ramasser les couvercles pour les remettre sur les poubelles.

"Et je suis désolé pour ta grand-mère."

Timothy était un petit cancer du dernier décan. Mais ça, Lucy n'était pas supposée le deviner. A dire vrai, Tim n'avait pas très envie de se faire analyser en deux secondes chrono en main juste à cause d'un malencontreux lancer de frisbee urbain.

"Et encore, tu n'as rien vu ! Je sais même faire la roue."

Le petit ton faussement frimeur était peut-être de trop, mais le jeune homme ne pouvait pas décemment répondre "c'est normal, je suis Robin, l'acolyte de Batman". Alors, sa réponse ferait bien l'affaire.

"Je dois reconnaître que tes pirouettes ont leur charme. Tu aurais fais ça dès le départ, ils abandonnaient le sac et tombaient à tes pieds."

Et là, la vieille dame fit son entrée, mille mercis, petits biftons et tout le tralala. Un peu plus et Tim se serait mis à rire. Il salua la dame et, quand elle fut partie, se retourna pour éviter d'exploser de rire, le temps de reprendre contenance. Elle avait failli se faire voler son sac, et donc son argent, mais elle donnait 10$ ? Bon sang, les citoyens de Gotham était bien aussi fou que les criminels qui les terrorisaient. S'il n'avait pas eu tant de mal à contenir son fou rire, Tim aurait sans doute fait une pirouette rhétorique pour que la vieille dame garde ses dix dollars, mais Lucy et lui, l'un comme l'autre, étaient trop choqués pour faire quoique ce soit.

"Et bien, on peut dire que ce fut une rencontre des plus intéressantes. J'en tire même une conclusion : si je deviens vieux un jour, je refuse de rester à Gotham. Le jour de mes soixante-dix ans, je me tire !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Jeu 1 Déc - 18:56

J'éclatais de rire la situation était tout de même assez cocasse, quel flatteur! Il ne m'avait toujours pas répondu sur son âge, je déduis qu'il ne voulait pas en parlé et décidait de ne pas trop l'embêter sur ce point, j'étais tout de même très vivement intriguer par ce jeune garçon. Comme le silence commençait à s'installer, je désignais le billet de 10$ que m'avait donné la petite vielle:

Bon ben, tu veux un chocolat?

C'était bien le diable si dans tout le parc on ne trouvait pas un marchand ouvert. J'avais dit chocolat comme j'aurai pu dire autre chose, mais cela m'amusait de me donner des airs de maman, même si Timothy me dépassait de quelques centimètres et qu'il avait plutôt l'âge d'être mon petit frère que mon fils (même en faisant un très gros effort). Bon alors disons que j'aimais me donner des airs de grande sœur. Pour ne pas le vexer je continuais afin de rattraper le tir:

Ou un café!

Il y avait justement une "baraque" qui en vendait à quelques mètres de là. J'attendais sa réponse avant de me dirigé vers elle, après tout il avait peut-être autre chose à faire de sa journée que de trainer dans un parc avec une parfait inconnue! Des devoirs, par exemple ou du travail, ou bien encore la flemme tout simplement.

Et sinon tu fais quoi dans la vie? Des études? Un travail?



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Jeu 1 Déc - 20:21

Tim ne sut pas immédiatement ce qui le perturbait le plus : être invité par une fille, que ce soit avec l'argent d'une pauvre vieille dame ou que ce soit pour un chocolat. Il lui fallu attendre que Lucy ajoute "café" à la proposition pour comprendre que le choix de la boisson ne le dérangeait nullement. Alors, il décida de laisser tomber. A quoi bon passer sa vie sous pression ? En plus, pour une fois qu'il recevait une récompense pour son travail... il n'allait tout de même pas dire non ?

"Va pour un chocolat."

Il remonta le col de sa veste, trouvant qu'il faisait un peu frais. Pas "froid" à proprement parler, mais une boisson chaude, comme l'avait si judicieusement proposé Lucy, ne ferait pas de mal. enfin, ce n'était pas comme si Tim avait déjà vu des tasses de chocolat chaud attaquer des gens. Une tasse de thé violente, oui. Du chocolat... c'était encore inédit pour le jeune homme.

Tim marchait tranquillement à côté de Lucy quand celle-ci lui demanda ce qu'il faisait. Après tout, elle lui avait bien dit ce qu'elle faisait de sa vie, elle. Il était juste de lui répondre, au moins sur cela. S'il n'était pas obligé de donner son âge au tout-venant, une conversation civilisée de temps à autre avait du bon.

"J'étudie à l'Université de Gotham. Mais les cours sont ennuyeux, on apprend rien..."

Là encore, il s'agissait de l'opinion de Tim. Beaucoup d'autres jeunes s'arrachaient les cheveux devant les cours. Tim trouvait juste que les cours ne laissaient pas assez de temps pour la bibliothèque et la lecture des "Mutants-X". Et pour lui, lire des comics était vital.

Il n'avait pas conscience que la nature profonde de Lucy était encline à le considérer comme un petit frère. Mais il appréciait déjà Lucy. Leur rencontre n'ayant pas, dans les premiers instants, été tout à fait propice à nouer une amitié. Mais, une fois le malencontreux incident qui avait failli décapiter Lucy oublié... ça allait tout de suite nettement mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Jeu 1 Déc - 21:50

L'université? Un endroit absolument inconnu pour moi, je ne me faisais une idée de ce lieu d'étude que par l'image projeter dans les série américaine, pour ma part j'avais passé la moitié de ma vie dans des arènes, ma mère se souciait plus de ma sécurité que de mon apprentissage, l'école était, pour ainsi dire, un mystère pour moi.

Tout ce que j'avais retenu c'était de ma mère que je l'avais appris: la Philosophie, la littérature, la moxibustion, l'acuponcture et les arts martiaux bien évidemment. Je ne me plaisais pas du tout dans mon école, moins encore au collège quand au lycée n'en parlons pas. Mon seul but était de gagner le titre de champion d’Asie et pourquoi pas de champion du monde. Ce passé est si loin à présent, je préfèrerais ne jamais avoir vécu ces moments.

Je restais songeuse un moment. Quand nous arrivâmes devant l’échoppe, je commandais un chocolat et un thé, que le vendeur s'empressa de nous servir silencieusement et avec un grand sourire. Qu'est-ce qu'il avait à nous dévisager comme ça? Il restait 6,79$ exactement, je ne savais pas trop quoi en faire, je les glissais donc dans ma poche, cela me servirais plus tard. Il y avait un banc à quelques pas de la boutique, je m'y dirigeais. Une fois confortablement installée, Je fis signe à Timothy de venir s'assoir.


Tu dis ça parce que tu ne comprends pas les cours ou parce que tu n'as pas envi d'apprendre? Rassure toi je ne te juge pas, moi-même je n'ai pas dépassé le Lycée.

Il y avais bien une autre alternative mais j'avais tout de même du mal à l'imaginer en premier de la classe... Quoi que...? Si en fait, si c'était possible, même probable je dirais.
Je me penchais sur mon thé, la buée qui s'en échappait tourbillonnait dans le vent pour enfin se dissiper et s'évanouir dans les airs. Il était encore trop chaud pour le boire, et malgré cela je tentais quand même le coup et évidemment je me brûlais la langue (comme une idiote).

(changement de sujet) Tu crois aux lignes de la main?

Dis-je en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Sam 3 Déc - 15:28

S'il ne comprenait pas les cours ? Tim se tut un moment, perdu dans la contemplation de son chocolat. Il décida finalement de prendre une gorgée avant de répondre. Si le breuvage lui réchauffait les mains au travers du gobelet cartonné, il lui picota la langue et le palais sous l'effet de la chaleur. Ce qui n'était pas désagréable.

"Disons que je préférerai que ce soit plus enrichissant. Formule sur formule, c'est assez rébarbatif. Et les profs ne font que répéter bêtement des articles de revues scientifiques. Enfin, on s'instruit quand même. Mais ce n'est pas ce à quoi je m'attendais. Pour te répondre, c'est surtout que ce n'est pas ce que j'ai envie d'apprendre, et que je ne comprends pas pourquoi les cours sont organisés ainsi."

La réponse était honnête.

"Parfois, j'aurais préféré arrêter avant le lycée. Le bourrage de crâne me fatigue."

Il soupira, un petit nuage de vapeur se formant devant lui. En quelques minutes, il venait de faire à voix haute, devant une inconnue, un constat qu'il ne se serait jamais permis de faire devant Bruce. Ni devant qui que ce soit d'autre. Tim avait toujours été élevé pour réussir : aussi bien par ses parents que, par la suite, par Bruce. Comme il avait des facilités, les gens attendaient de lui que les études le passionnent. Cela avait été le cas. Mais cela ne l'était plus.
Il aurait voulu faire autre chose, quelque chose qui lui permette de décompresser. Il avait essayé de nouvelles langues, mais ce n'était pas exactement ce qu'il cherchait.

C'est là que Lucy lui demanda s'il croyait aux lignes de la main.

"Euh... oui. Un peu. Ca fait partie de ton métier ?"

Tim ne se souvenait pas d'avoir vu de voyante lire les lignes de la main récemment. La dernière fois, cela devait remonter à l'arrivée du cirque des Flying Grayson en ville. Il était encore un tout petit garçon à l'époque. autant dire que cela remontait à des lustres.

"Si tu sais pas faire, tu vas avoir de la clientèle, tu peux me croire !"

Il avala une nouvelle gorgée : le chocolat était moins brûlant, mais toujours aussi délicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Sam 3 Déc - 22:29

Je répondais à sa dernière remarque par un sourire moqueur, bien sûr que je savais le faire, pour qui me prenait-il?

J'étais très désireuse de connaitre les secrets que refermait cette main, on apprend beaucoup de chose sur quelqu'un rien qu'en observant sa main, et cela passe au-delà du simple fait d’interpréter les lignes comme certains le pense, la forme de la main, de la paume, des doigts, la texture de la peau... Je commençais mentalement mon analyse.


Doigts courts : "Le sujet est très réfléchi, doué d’esprit d’organisation, dynamique, ordonné, moderne, précis, honnête, capable d’assumer des charges de responsabilité. Les administrateurs, les directeurs d’entreprises, les inventeurs, les hommes de science ont bien souvent les doigts courts. Ces sujets sont, dans la vie affective, très expansifs et affectueux. Ils inspirent confiance et savent aimer avec dévouement. Ils ont également une très haute conception du devoir."
L'analyse serait bien évidemment meilleure si j'avais ses lignes sous les yeux. D'un geste doux mais ferme je lui saisi la main.


Montres-moi!

Je parcourais de mes doigts les courbes harmonieuses de sa paume, mon index descendait sa ligne de vie comme on navigue sur un fleuve tranquille et pourtant si étrange, étrangement calme, le calme qui précède l'ouragan, l'ouragan qui déchire les apparences et déchaine la haine. (c'était la minute poésie) Ce qui m’étonna tout d'abord c'est sa double ligne de vie.

Résistance exceptionnelle! Murmurais-je


Sa ligne de cœur comportait des ramifications, c'était un signe de charisme, une présence très forte qui provoque tantôt l'admiration tantôt l'agacement. C'était aussi un signe de vivacité d'esprit, amour de l'action et d'énergie mentale et physique.
Charisme! Poursuivais-je, ta ligne de soleil est exceptionnellement longue, c'est très rare, pour ne pas dire exceptionnel. Don d'invention, d'innovation hors du commun...

Sa main indiquait une séparation radicale entre l'être et le paraitre, un peu comme moi en quelque sorte. Cela n'avait pourtant rien à voir avec moi, ce garçon n'avait pas la carrure d'un justicier... Mais si, en fait si,
totalement, ça tendrait à expliquer un certain nombre de chose. Sa réaction de tout à l'heure par exemple... Je ne tenais pas à m'avancer trop, je pouvais par contre user d'une certaine stratégie afin de déterminer si je me trompais ou non.


C'est bizarre ajoutais-je, d'après ce que je vois, on dirait que...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Dim 4 Déc - 19:48

[HJ : joli, le petit moment poésie ^^]

Surpris par la tournure des évènements, Tim ne pipa mot. Il écouta le rapport de Lucy et laissa son esprit prendre le pas sur son corps : si jamais il se raidissait, si un seul de ses muscles trahissait sa surprise ou son angoisse, Robin était mort. Il fit alors mine d'être perdu.

"Je ne suis pas sûr de comprendre tout ce que tu dis, mais ça à l'air drôlement sympa !"

Là dessus, il fit son plus beau sourire de "j'ai-rien-compris-mais-ça-m'a-plu" à Lucy, gai comme un pinson. Alors qu'à l'intérieur, Tim était dans ses petits souliers...
Si elle a vraiment compris qui tu es, Bruce, Dick et toi allez avoir de gros ennuis... Prépare un plan de secours, et vite ! Avant que cette fille ne devienne dangereuse pour nous tous.
Il avait une idée... mais c'était sans compter la dernière phrase de la jeune femme.

"On dirait que quoi ?"

Cette fois, Tim n'eut pas à feindre l'incompréhension, ni la curiosité dans le ton de sa voix. Il avait envie de savoir ce à quoi Lucy songeait, mais en même temps, il sentait l'orage approcher. Et si jamais Lucy découvrait qu'il était un justicier ? Elle le vendrait peut-être à la police, ou aux criminels... A moins qu'il ne la fasse tomber avec lui. Après tout, elle avait bien participé non ? Et la vieille dame se ferait un plaisir de témoigner, il n'en doutait pas une seule seconde.

"Lucy... qu'est-ce que tu vois ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Lun 5 Déc - 20:35

Sa voix chancelait, sa main tremblait, son cœur s'affola, sans doute redoutait il que je dévoile, quelques secrets de sa vie. Mieux valait, pour l'instant, ne pas trop ébruiter ce que je venais de découvrir à supposer même que j'eu totalement raison, et laisser au silence le temps d'apaiser et d'éclaircir les choses. Mais qu'allais-je lui dire? Voilà qui aurait mérité un poil plus de réflexion. Précipitamment je relisais, déchiffrais à la hâte les courbes et les creux de cette paume en espérant y trouver quelque chose qui pourrait justifier mon étonnement de tout à l'heure. J'observais enfin et pour ma plus grande joie, une incohérence dans la lecture que j'avais faite des lignes. Ouf, j'étais sauvé, en effet, je n'avais pas remarqué tout de suite que son anneau de Mercure indiquais une personnalité légèrement introvertie tandis que sa ligne de Soleil semblait dire l'exact contraire:

Non rien de grave rassures-toi, il y a deux de tes lignes principales qui se trouvent être en opposition l'une par rapport à l'autre, ça arrive parfois, cela peut se manifester par un conflit intérieur idéologique ainsi que des angoisses passagères.

Est-ce qu'il allait avaler ça? Il y avait une chance sur deux pour que ça passe mais rien n'était sur.

Je suis désolé, de t'avoir fais peur, ma réaction était un peu excessive sans nul doute.

Je me demandais soudain l'heure qu'il pouvait bien être, en regardant ma montre j'eu un sursaut de surprise intérieur. 12h46 déjà, je n'avais pas vraiment vu le temps passer, j'avais certainement du le retarder dans ses projets de la journée. Mon ventre commençait à manifester son mécontentement par d'affreux gargouillis très sonores (rien de tel pour se sentir mal à l'aise en présence d'un "presque inconnu") il est vrai que je n'avais rien avalé ce matin et qu'un chocolat chaud était insuffisant pour combler le vide de mon estomac, comme pour essayer d'étouffer les bruits, je me pliais en avant les mains sur le ventre en souriant béatement à mon interlocuteur qui à ce moment précis devais me prendre pour une débile mentale.

Tu as peut-être prévu autre chose de ta journée, je peux te raccompagner si tu habites loin! A ta guise!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Lun 5 Déc - 21:07

[HJ : A ma guise, tout l'art du maître est là, le reste n'est que fioriture. :arrow:]

Conflit idéologique ? Et lui qui croyait avoir régler le problème à Paris... Cependant, la réponse de Lucy était un mensonge. Elle avait, lorsqu'il avait parlé, plongé le nez à la hâte dans sa main, cherchant une information. Lucy avait donc découvert quelque chose. Mais quoi ?

Pour qu'elle préféra garder l'information secrète, il devait s'agir de son secret. Mais Lucy le partageait-elle ? Son comportement commençait à faire douter Tim. Mais, si Lucy savait... allait-elle vendre l'information, ou la garder secrète... Tim devait rester sur ses gardes, voilà qui était impératif.

La jeune femme invoqua l'heure tardive et le jeune homme acquiesça.

"Ca va être l'heure de reprendre les cours pour moi... mais j'imagine que tu es un bureau ?"


La trouver à son bureau, consulter, voir quelles étaient ses limites... et peut-être, la faire chanter.

[HJ : pardon pour le post anorexique...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Mer 7 Déc - 19:22

Une medium digne de ce nom devait avoir trois choses en permanence sur elle, son téléphone portable, son agenda et des cartes de visite, ce dernier élément ne fut pas des plus simple à trouver, enfouis perdus dans les abymes d'un sac à main sans fond, je cherchais désespérément ses cartes, où pouvaient elles se cacher? Voilà plus d'une minute que je me tortille dans tout les sens pour mettre la main dessus pour enfin me souvenir qu'elles étaient dans mon portefeuille que j'avais dans la main depuis tout à l'heure. Ironie du sort ! Un peu embarrassée par ma conduite je lui tendis une de mes cartes de visite, où l'on pouvait distinctement voir l'adresse de mon cabinet, ainsi que mon numéros de portable. Quelque chose ne me semblait pourtant pas très clair, je ne saurais dire quoi très exactement ni ce qui me poussait à le croire mais il y avait anguille sous roche c'était une certitude. Quoi qu'il en soit je lui laissais ma carte, je verrais bien si il se déciderait à me rendre visite et si effectivement mes intuitions était exacts.

Je ferme à 19h en général, tu peux passer quand ça te chante!


Je fis quelques pas le regard fixe et vide, de mon pied je dessinais des courbes primaires sur le gravier. Je ressentais soudain une étrange mélancolie à l'idée de quitte le jeune garçon. Mais j'ai certainement le voir bientôt et puis l'université de Gotham n'était pas si loin que ça je n'aurais qu'à passer par inadvertance devant aux heures de sortie pour recroiser son chemin. L'heure était peut-être donc venue de se séparer, je lui adressais un sourire timide et maladroit.

Et ben bonne journée à toi, à plus.

J'avais mis mes mains dans mes poches, le froid commençait à me faire frissonner. Je n'en revenais pas moi-même d'être partie de cette manière là! Quelle idiote je faisais… Stupide, je me sentais stupide à mourir! J'aurai du lui proposé de l'accompagner… Oui peut-être enfin probablement, mais je ne l'avais pas fait, à quoi bon se lamenter sur le passée? Et puis qui sait, il allait peut-être me rattraper? Et me supplier de ne pas partir. Cette pensée me fit sourire par le très faible taux de faisabilité qu'elle dégageait et aussi par l’image qu’elle avait imprimée sur mon esprit, je passais mon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   Jeu 8 Déc - 16:49

Tim accepta la carte et adressa un signe de tête à Lucy.


"Je suis vraiment désolé mais je dois y aller; j'suis pas très bien vu déjà...

Tim salua la jeune femme, désolé de devoir partir. Mais il n'avait pas le choix : il avait promis à Bruce de faire profil bas, d'être sage et de ne pas se faire remarquer.
Alors, il fallait qu'il aille en cours et qu'il se conduise en élève exemplaire.

De toute façon, il saurait retrouver Lucy, grâce à cette superbe carte de visite.

[HJ : la pauvresse de mon post n'a d'égale que mon envie d'en faire un nouveau avec toi ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Contre rencontre au Parc   

Revenir en haut Aller en bas
 

Contre rencontre au Parc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Robinson Park :: Robinson Park-