RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Dim 6 Nov - 23:46

La morsure du froid, l’étreinte du vent, et le silence de la mort...ce silence de mort, qui régnait dans ce lieu de paix et de solitude. Les gens qui craignent les esprits sont bien naifs, bien simples d'esprits et si étriqués dans leur logique, car l'enfant vous le dira sans sourciller: Il vaut mieux craindre les vivants plutôt que les morts. Et certains morts peuvent être d'une agréable compagnie, quand il ne vous ramènent pas à un passé déchiré en lambeaux, vous faisant alors expérimenter des millions de douleurs et d'atrocités en un instant.
Perdre ses parents était une épreuve douloureuse, un destin atroce, et il était difficile pour une jeune enfant de faire face à cela sans aucune aide.

Bien sur, dans cette ville, il y'avait eu un jeune enfant, un jeune homme qui avait subit la même tragédie, un soir, sur Crime Alley. Tout le monde connaissait son histoire, son passé des plus tragique. Mais ce petit garçon avait grandi, et avait eu l'aide nécessaire pour s'épanouir malgré la douleur, et devenir l'un des hommes les plus influents de la ville. Une belle histoire avec une morale qui ramène à l'indéniable rengaine: Quand on veut, on peut.
Dans le cas de Bruce Wayne, son argent, ses proches, comme Mr Pennyworth, l'avaient beaucoup aidé. Mais toi, jeune fille, quelle aide avait tu recue, lorsque tes parents furent tués dans l'explosion de leur voiture? Quel soutien avait tu recu, à la sortie de l'école, alors que les cadavres de tes parents brulaient de vives flammes orangées, afin que le Diable lui-même puisse faire sa moisson quotidienne ? Quel réconfort avait tu eu, lorsque tu t'étais écroulée sur le sol en hurlant, alors que des adultes tentaient de te retenir, te jetant presque à terre pour mieux te pietiner ensuite, alors que le soir même, tu étais emmenée dans la tanière du démon pour y'être pervertie à tout jamais.
Pas d'argent, pas d'affection, pas d'amis ou d'autres membres de la famille pour t'aider....Pas même une parole réconfortante. Le soir même, ta vie ne fût pas seulement détruite: Elle fût changée à tout jamais.
Ils t'avaient appris la peur, la haine et la colère, les avaient insinuées dans ton coeur, te transformant en victime, transformant à la fois ta chair et la pervertissant toujours plus, dans le seul but d'assouvir, non pas un besoin irrépressible d'amasser de l'argent, mais dans le seul objectif d'assouvir un fantasme, d'exaucer un voeu que l'humanité avait toujours souhaité.
Après tout, malgré toute la bonne volonté du monde, ne vous-êtes vous jamais demandé pourquoi le mal continuait de deferler et d'appliquer sa sentence sur l'humanité? Pourquoi des êtres comme Pandora existaient, alors que d'autres criminels mourraient chaque jour?

L'hypocrisie de la race humaine, tout simplement...ce besoin d'acceuillir cette part de mal, qu'ils désiraient. Le pretexte parfait, mais inavouable.
Le bien et le mal, l'enfer et le paradis, n'étaient pas seulement des mots, des concepts crées par simple vacuité humaine, par solitude. Ils étaient bien plus que cela, des matérialisations inconscientes de psychés perverties, des envies refoulées qui ne demandaient qu'à vivre. Au délà des mots et des concepts, il y'avait les idées...puis venaient les rêves et ces derniers devenaient souvent réalité, avec un petit coup de pouce du destin...Seulement, le rêve s'était effondré, et avait pris la forme d'un cauchemar sans fin, une spirale de souffrance dans laquelle s'engouffrait les energies négatives, les plus mauvaises pensées qu'un être vivant pouvait imaginer. Il ne fallait plus qu'un receptacle, un être capable de contenir cet ensemble de bien et de mal afin de creer un nouvel univers, un monde dans lequel les êtres supérieurs regneraient en maitre.......Les humains étaient fait pour être dirigés. C'est ainsi que la Biosyn voyait les choses....L'enfant exaucerait leur rêve, et les noierait ensuite dans un torrent de souffrance et de torture. Et enfin, ses parents pourraient reposer en paix.

Deux jours....cela faisait deux jours que personne ne remarquaient cette petite forme enveloppée dans une longue cape noire, qui ne bougeait presque pas, parfois assise, parfois allongée, mais qui semblait avoir choisi avec précision l'endroit où elle se trouvaient. L'enfant s'était toujours faite cette promesse qu'un jour, elle viendrait les voir, qu'elle passerait un peu plus de temps en leur compagnie. 20 longues années à attendre, mais au final, ce fût une attente récompensée, même si elle aurait souhaitée que les circonstances soient autres.
Ce n'était pas tout les jours qu'on pouvait rendre visite à ses parents, dans leur demeure définitive.....Christopher et Sharon.S.Willis

A vrai dire, très peu de personnes semblaient accorder de l'importance à cette petite forme que certains jureraient avoir entendu pleurer, avant de se cacher, pour finalement réapparaître plus tard. Les ragots circulaient de plus en plus, faisant parfois mention d'un fantôme qui savait habillement jouer avec les ombres et les lumières pour se dissimuler. D'autres avaient pretendu, lorsqu'ils s'approchaient trop près de la zone "hantée", avoir entendu une voix démoniaque, inhumaine leur intimer l'ordre de partir avant qu'une petite forme ne se jete sur eux, dents et griffes à l'air, et qui ne semblait pas apprecier la compagnie des humains.
Depuis maintenant deux jours, le cimetière était déclaré comme hanté, et plus personne n'osait y' entrer.

C'était la paix que l'enfant voulait. Et elle s'y conforterait autant de temps que nécessaire, jusqu'à ce qu'elle décide qu'il soit temps de partir. Peu importe la tristesse. Peu importe la douleur d'avoir perdu ceux à qui elle tenait. Elle resterait, et pleurerait leur départ autant de temps qu'il le faudrait, et refoulerait tout curieux osant l'approcher d'un peu trop près, quitte à dormir sur place quelques jours de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Lun 7 Nov - 21:49

Coeur morose, jeunesse meurtrie. Souffle brûlant de mort et nuée ardente de remords et d'angoisses. Midnight semblait paniquée entre l'envie de le voir ou non. Le programme de la soirée ? Voir Red X sous terre et faire une ronde dans la ville abandonnée au gré du vent. C'est la première fois depuis THE FALL que Tempérance redevenait un peu plus elle-même, mais elle ne souriait pas encore de son sourire juvénile et si attachant, si pétillant d'espoir et d'idéal, toujours dans la volonté de bien faire les choses.

Car depuis la chute de Batman, depuis la mort de Red X, depuis les violences de la soirée, Midnight avait renoncé à ce quoi elle croyait. Elle était devenue un démon programmé à faire le bien, brillante de sadisme et de vengeance sans pour autant aller à l'extrême mais elle n'était plus elle-même. Contrainte et à se refermer sur elle-même, contrainte à la solitude et au receuillement, Midnight n'avait plus le coeur pour rien, seulement pour rendre la Justice qu'on ne lui a malheureusement pas rendue. Elle était devenue comme une abeille qui n'avait plus d'antennes, se cognant contre les murs en les tapant. Elle ne le savait pas, mais son comportement était dû à sa solitude trop grande, son incapacité à reposer sa conscience sur une force de caractère acquise. Car elle avait son comportement, son côté lunatique et son tempérament de feu mais cela ne suffisait pas forcément à affronter les horreurs de la vie et pourtant elle avait largement assez vécu à son âge pour prétendre ne pas souffrir d'un choc intense. Mais l'amnésie avait tout effacé, comme si vous aviez écris un livre sur un ordinateur et que, d'un virus, tous s'efface.

Midnight décida finalement de maintenir son programme, elle devait cela à Red X. Elle devait lui rendre hommage. Elle laissa Poker chez elle, il semblait, pour une fois, vouloir goûter au confort d'un canapé et d'une écuelle toute prête. Lui aussi semblait vide de forces. Midnight sortit de la fenêtre, veillant à ce qu'il n'y ai personne, habillée de sa tenue de Justicière et se rendit compte qu'il pleuvait. Elle prit machinalement un parapluie puis s'en alla.

Elle n'avait pas assisté aux funérailles de Red X. Trop dur, trop intense, ineffable sentiment. Impossible de tout expliquer. Elle comptait bien s'excuser de son erreur. Elle marcha d'un pas vif et discret vers le cimetière pendant une vingtaine de minutes, utilisant les raccourcis.

Dans la cimetière, Midnight chercha la tombe et la trouva, il y avait des petites plaques, des mots écrits par des Gothamiens délavés par la pluie qui proclamaient le courage et la bravoure du jeune homme mais quand elle s'y attarda, le nom inscrit sur la tombe la désarma. Michael Davis ? Mais qui était-ce ? Il lui avait dit qu'il s'appelait Tommy. Lui avait-t-il menti ? Il était alors plus prudent qu'il n'en avait l'air. Midnight secoua la tête et s'abaissa pour poser une main sur le marbre de la tombe.
-Petit malin ! Si seulement tu savais à quel point tu me manque...Si tu savais...
Elle retint ses larmes....non...elle ne pleurerait pas !
Elle déposa un baiser sur une fleur plantée dans un pot et se releva, chancelante d'amour, comme si tout n'était qu'un cauchemar et qu'elle allait se réveiller. Quand elle se retourna, elle distingua dans la pénombre une forme noire, assise devant une tombe. Elle semblait si petite et désemparée. Midnight hésita mais elle avait du mal à la voir ici comme ça. L'amour perdue la rendit certainement plus compatissante.

Tempérance s'approcha alors de l'enfant mais plus elle se rapprochait plus une sensation désagréable comme des ondes négatives se projetaient dans son corps. Quand elle était à moins de deux ou trois mètres d'elle, après avoir affronté les voix et les ondes mauvaises par un sentiment rationaliste, elle tendit son parapluie pour l'abriter. D'une voix gentille elle murmura :
-Ne reste pas la, tu va prendre froid...
Elle était loin de se douter qu'elle avait en face d'elle, une célèbre criminelle qu'elle rencontra à deux reprises : Pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Mar 8 Nov - 3:03



"Laisse moi" murmura elle d'un ton empli de tristesse, sa petite voix d'enfant ayant fait place à une voix adulte, à peine porté par le vent, mais parfaitement audible dans ce silence. La voix lui paraissait familière, connue, mais le souvenir qui était lié à cette voix était fragmenté, épars, et distant, ce qui ne choquait pas plus la jeune enfant, déjà bien enfermée dans son monde. Pourtant, elle daigna lui accorder un regard, et quelle ne fût pas sa surprise en reconnaissant ce visage....Cheveux d'or et beauté des anges, l'enfant de minuit daignait enfin faire son apparition.
En face, qu'il y'avait il? Meurtrissure du démon et possession démoniaque, cicatrices du passé, du présent et du futur, âme damnée et torturée, condamnée à ne jamais connaitre la paix, l'amour et le repos. Tel était le fardeau de la destructrice, qui n'avait pas choisie sa vie.
Pendant un instant, le regard incandescent de la jeune démone croisa celui de la petite protégée du chevalier noir, puis la lueur disparut dans le sombre voile de l'obscurité, s'eteignant doucement jusqu'à reprendre une couleur emeraude... L'enfant fît à nouveau face à la tombe de ses parents, sans s’inquiéter de la réaction de la jeune justicière.
Oui, tu la connaissais, tu savais de quoi elle était capable, et pourtant, un soir d'apocalypse, de sombre affrontements d'anges et de démons, cette jeune enfant avait sauvée ta vie, t'avais épargné non seulement la douleur et la défaite, mais aussi la mort......pauvre idiote. Pourquoi avoir empêchée une mort qui lui était destinée. Si cela devait arriver, c'est que son heure avait sonnée. La mort venait pour chacun d'entre nous. C'était inéluctable...inexorable.
Mais Midnight avait choisie de l'aider pour une raison qui lui échappait.

Sa petite main meurtrie caressait maintenant le marbre froid de la tombe de ses géniteurs. Le contact, aussi glacial soit il, était désagréable, rugueux, et pourtant, au fond d'elle, il apportait un certain réconfort à l'enfant, qui ne disait pas un mot, cachant difficilement ses larmes, alors que cette immense pression à la gorge, cette boule, se faisait plus présente. Il ne fallait pas perdre la face, surtout pas devant elle. Pourtant, qui pourrait te reprocher de pleurer sur la tombe de ta seule famille? Qui pourrais oser se moquer d'un sentiment tout à fait humain?
Cette jeune fille? Non, certainement pas. Elle n'était pas venue pour chasser, ni pour une mission quelconque, car tout comme toi, elle cherchait le requiem pour une âme perdue. Il suffisait de scruter, même un instant son regard tout empli de tristesse pour le deviner.
Les yeux, le reflet de l'âme, le miroir de la vérité. Ils ne se contentent pas de seulement de voir: Ils peuvent aussi parler, et exprimer des sentiments enfouis, des paroles cachés, des vérités qu'on l'ont pourrait refuser d'admettre ou d'entendre....Les yeux ne pouvaient mentir, et ceux de Midnight ne mentaient pas: Elle était aussi venue pour quelqu'un.
Cette nuit, Pandora ne livrerait pas bataille, car elle n'était pas venue pour cela. Elle ne se battrait pas ici...pas devant eux...pas devant leur dernière demeure.

On te disait monstrueuse, déshumanisée, enplie de haine, dévorée par la colère et rongée par la vengeance. Toi qui t'étais vendue corps et âme pour pouvoir un jour venger leur mémoire, tu étais, au final, devenue pire que ceux que tu traquais. Tu avais ouvert pour eux les portes d'Hadès, plongées leur âmes dans un néant ou nulle lumière ne pouvait s'immiscer...Ils t'avaient offert pouvoir, haine, tristesse, solitude et colère. En retour, tu leurs a offert la terreur, la douleur et la damnation eternelle....Un tribut bien lourd, un fardeau insupportable pour une jeune enfant comme toi. Mais enfant, tu n'étais plus, car l'innocence te fût volée à tout jamais, par l'orgeuil des hommes et leur soi-disante créativité.
Que te restais il, au final, à part ce sentiment amer de vengeance?


"Je m'étais promise de venir les voir." ajouta elle de sa petite voix, sans adresser un regard à la jeune femme aux cheveux d'or. "J'ignore ce qui est pire, pourtant: Les savoir morts, ou ne plus avoir un seul souvenir d'eux."

Le vent soufflait, provoquant de legere plissures dans la cape de l'enfant, et dévoilant en partie sa chevelure de jais, qui flottait maintenant au gré du vent. Elle accorda alors un nouveau regard à la petite protegée de Batman, qui put voir maintenant avec horreur le visage affreusement balafrée de la jeune enfant....des blessures cicatrisées, insidieuses, des marques de l'enfer auxquel elle était condamnée. Et pourtant, il n'y avait aucune animosité sur son visage, juste des traits déformées par le desespoir et les larmes.

"Pourquoi m'a tu aidée....POURQUOI NE M'A TU PAS LAISSEE MOURIR? POURQUOI EST CE QUE JE DOIS ENCORE VIVRE ET ENDURER CELA?"


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Mer 9 Nov - 16:14

Le visage de Pandora équivalait à un frisson de froid qui vous parcourt l'échine. Midnight l'avait ressenti et manqua presque de sursauter quand elle s'aperçut que la petite démone se tenait en face d'elle. Mais ce frisson se changea rapidement en un souvenir dur. L'odeur du sang, de la sueur sur cette place de l'asile d'Arkham où Pandora avait tenté de se venger froidement du Joker. Les Asuras avaient été en bien mauvaise posture mais Midnight les avait aidé. Pourquoi ? Tout simplement car elles n'étaient pas des ennemies, elles étaient alliées dans le sens où elle combattait aussi le crime en voulant se venger de Joker. Joker n'était pas à sauver, Batman l'était, autrement dit, il y avait d'autres chats à fouetter. Dans la tourmente, elle se rappela aussi de cet affrontement sanglant où il avait fallu sauver des enfants prisonniers du Prince du crime. Finalement, si Pandora se considérait comme une criminelle, ce n'était pas la pensée de Midnight qui n'aimait pas classer les gens. Elle aimait la possibilité des circonstances atténuantes contrôlées.

Ce que lui dit très amèrement, dans un souffle de rancoeur et de tristesse désarma Midnight qui resta en suspens pendant quelque seconde ne sachant pas quoi lui répondre. Comment fallait-t-il parler à Pandora ? Fille tourmentée, pas folle non, mais meurtrie, possédée par une douleur palpable. Midnight ne saurait la décrire. Si potentiellement elles devaient être ennemies, ce n'était pas le cas ce soir. Midnight ne voulait pas se battre, pas avec elle. Non, elle ne voulait pas la laisser là, comment le pourrait-t-elle ? Tout comme elle l'avait fait avec Croc, elle voulait l'approcher, refouler et boucher cette fracture entre la Justice et le Crime. Bousculer les clichés, aller au-delà car, au-delà des armes, il y a des hommes, des sentiments. Ce n'était pas niais, c'était vrai. Même si le contexte actuel la poussait à justement oublier ce qu'elle venait de penser, elle s’aperçut bien vite que Pandora n'y était pour absolument rien et qu'elle n'était pas prise en flagrant délit de crime.

Elle se tourna vers la tombe que Pandora caressait avec une tendresse touchante. Certainement ses parents. Midnight en avait les larmes aux yeux, Red X plus la transposition de sa propre histoire sur cette tombe acheva la froideur ambiant de son coeur.
Avec une voix douce et respectable, elle répondit, en baissant la tête :
-Si ça peut te consoler, je n'ai jamais connu mes parents...Enfin, si mais dans des souvenirs, mais étant donné que je suis amnésique, je ne peux même pas me souvenir de mon nom de famille, je ne peux même pas savoir si mes parents vivent encore...
Elle soupira :
-Dis toi que tu les reverras...Un jour...ou l'autre. C'est ce que je me dis quand je suis venu voir quelqu'un qui m'est cher ici.
Elle se perdait dans ses confessions, cela pouvait être dangereux. Mais Midnight n'avait peur de rien, elle ne faisait pas un mystère de son amnésie. Elle préféra rester discrète, néanmoins, vis à vis de Red X.

A nouveau, le même souvenir d'Arkham vînt frapper violemment son crâne quand Pandora l'agressa presque, lui en voulant de ne pas l'avoir laissé mourir. Midnight s'offusqua, se révolta presque et entrouvrit la bouche en se tournant vers elle, s'approchant même, sans aucune crainte, peut-être faisait--t-elle une erreur :
-Pandora, je ne sais rien de toi ! Je peux pas te laisser mourir, je ne l'ai pas fais parce que mon statut me l'oblige. Mais parce que je voulais pas voir ce connard faire une nouvelle victime ! Parce que tu ne mérite pas de mourir, parce que la vie te doit ce qu'elle t'a pris ! Tu es forte Pandora, tu es douée, je t'ai vu combattre, tu as compris qu'avec d'autres tu pouvait mieux combattre, c'est ce que tu as fait avec les Asuras. Du moins, je le crois, si je ne me trompe pas. Tu es pleine de ressources, ce serait un terrible gâchis.

Elle sourit très très légèrement pour ne pas se laisser emporter par le souffle des compliments qu'elle faisait. Son visage se ternit aussitôt :
-Mais si vraiment la mort est ton souhait, ne comptes pas sur moi.
Fébrilement, elle posa sa main sur l'épaule de Pandora.
-Par contre, si tu as besoin de moi, tu sauras où me trouver...


Dernière édition par Tempérance/Midnight le Dim 13 Nov - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Dim 13 Nov - 5:56

"Les revoir....Cela n'arrivera jamais tant que quelqu'un ne me donnera pas la mort. Et personne n'est arrivée à me tuer. J'ai si longtemps implorée cette mort, affrontée tant d'ennemis.......ET AUCUN N'EST PARVENU A ME TUER." se mit elle alors à hurler alors que le ton de sa petite voix innocente montait crescendo, brisant avec force le silence du cimetière. Si les morts pouvaient parler, murmurer, voire, susurrer le moindre petit mot, la moindre expression, alors il était maintenant impossible de les entendre. C'était la hiérarchie des autres mondes: Les démons au dessus des esprits. C'est ainsi dit, ainsi fait, et on ne pouvait aller à l'encontre d'une vieille loi tellurique.
La vérité, c'est que tu te sentais seule, mon enfant, et cela consumait les derniers reste de ta raison. Au cours de ton existence, tous prenaient peur de toi petit fille sujette à moult histoire épouvantables, toi qui n'avait pas demandé au final...que la vie. Tu pensais que les choses s'arrangeraient, que les gens t'oublieraient et qu'ils passeraient à autre chose, mais aujourd'hui, l'enfant meurtrie que tu étais, ne reflétait plus que le sombre démon qui vivait en toi, la "sombre voyageuse" qui s'était imprimée sur ton visage. Plus jamais le masque ne pourrait glisser, car pour toi, il était permanent.
Jennifer était morte, et la Biosyn, Keen en particulier, avait appuyé sur la détente. Le tout était de savoir qui avait donné l'ordre. Mais à chaque fois que tu pensais avancer, que tu croyais obtenir des réponses, tu te retrouvais avec des nouvelles questions.
Au depart, les choses semblaient prendre un sens, lorsque tu imposas ta présence à Arkham. Tu avais su rapidement t'imposer, faire valoir les droits de tes filles: Un pouvoir qu'on ne pouvait deviner ou voir mais qui était capable de frapper au plus profond des plus sordides ruelles de la ville.
Mais petit à petit, tout devenait flou, de plus en plus fou: Des pactes et des complots, des justiciers, des monstres, des medecins qui n'étaient pas ce qu'ils semblaient être: Ubuesque, pour ne pas dire "apocalyptique", alors que les anges et les démons de la ville s'affrontaient toujours plus férocement, oeuvrant à sa manière, pour leurs propres raisons.

Et toi, qu'étais tu en réalité? Que cachait tu, sous ton masque de petite enfant détruite? Une mauvaise personne qui faisait le bien, ou une bonne personne qui faisait le mal? Et ceux qui t'avaient crées? Tu devinais leur presence, cachés et dansant avec les ombres, jurant parfois d'entendre leur rire moqueur, alors qu'ils dardaient leur regard sur toi et exhultant certainement sans même envisager la possibilité que le petit monstre pouvait se retourner contre eux.
Tu n'étais ni plus ni moins que leur créature, leur petit jouet, une faucheuse de la fosse, condamnée à un enfer de souffrance, prisonnière d'un corps qui ne reflechit plus que la sombre part de toi-même


"Tu ne peux comprendre ma souffrance, ce feu noir qui consume mon âme. Je ne vieillirais jamais...je ne mourrais jamais, car au délà du temps et de l'espace, la mort seule ne peut avoir d'emprise sur moi. Seul l'humain pourrait mettre fin à ce que je suis...et encore, je n'en suis pas sure moi-même, jeune fille. Crois tu que je sois réellement ce que je represente, à l'instant même, sous ton regard empli de peur?" termina elle avant de porter à nouveau son regard sur la tombe, masquant de plus en plus difficilement ses larmes. Il était hors de question de dévoiler plus de faiblesse, de perdre plus longtemps la face. Pas ici, pas maintenant. Et pourtant, elle fût celle qui te sauva, celle à qui tu refusais toute reconnaissance, mais qui parvenait à te comprendre, du moins, à tenter de te comprendre.
Aider? Idée saugrenue, ubuesque, absurde.....Il était bien trop tard pour aider. Inutile d'attendre la moindre gratitude, tu n'en aurais pas. Tu pensais l'aider? Tu n'avais fait que prolonger sa souffrance....et pourtant, une partie de son jugement sonnait juste.
Tu lui accorde à nouveau un regard, dévoilant maintenant la longue coulée de larme, alors qu'une autre, à peine naissante, commençait à perler du coin de ton oeil droit, camouflée difficilement par ta longue chevelure de jais qui flottait au gré des coups de vents.


"Lorsque je les ai trouvée, elles n'étaient que des femmes perdues pour la plupart. Asheara a été la première à me rejoindre. Les autres ont doucement fait le pas. Nous avons beaucoup en commun, mais je ne souhaite à personne ce qui m'est arrivée. "

Dans quelques heures, les premières lueurs de soleil toucheront le cimetière, puis les grandes tours de verre de Gotham et après, dans les ruelles. Pandora avait encore une partie de la nuit pour se confier à la jeune justicière. Les souvenirs revenaient de façon vive, parfois douloureuse, et les images perturbaient toujours plus la psyché noire de l'enfant.
Jennifer Willis, une enfance détruite, une vie volée. Ses larmes coulent alors qu'elle prie intérieurement que cela ne soit qu'un cauchemar, mais elle sait que cela est réel. Une vie qui n'a jamais été construite, s’effondrant avant même de commencer, arrachée à une terre promise, enlevée à l'innocence, pervertie et transformée. Hier, tu n'étais qu'une enfant. Aujourd'hui, tu étais la Faucheuse, te promettant de noyer tes ennemis dans leurs cauchemars les plus sombres. Tu avais si bien commencée, qu'il t'était maintenant impossible de faire machine arrière. Midnight pourrait elle le comprendre, ou ne voyait là qu'une infime partie de la tragédie que vivait l'enfant?

Dehors, dans la froidure et le silence d'un cimetière, une enfant allait maintenant raconter l'horreur de sa vie, à la seule condition que la jeune justicière lui demande audience.

"Si tu me le demandes, j'accepterais de te raconter. Tu dois savoir, afin qu'aucune autre ne puisse naitre et devenir ce que je suis."

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Dim 13 Nov - 23:08

Tempérance avait été à des années lumières de la plaque avec ce qu'elle venait d'entendre. C'était dur à digérer, dur à comprendre mais Midnight ne jugeait pas. Bien au contraire, il y avait une certaine curiosité dans son comportement. Midnight s'était accroupie juste à côté de Pandora, elle avait peur bien sûr mais il ne fallait pas se laisser intimider par ses démons, il fallait comprendre l'autre. Elles avaient une chance rare de se rencontrer sans avoir des armes dans les mains. Midnight établissait une certaine Justice dans le domaine psychologique. C'était contraire à la Justice et odieux de profiter de ces moments de faiblesses. Elle était une des rare à pouvoir écouter l'autre, criminel ou pas. Être seul est une véritable torture quand on doit affronter une montagne de doutes, de souffrances qui grandit de jour en jour et qui finit par tomber sur vous avec une violence incommensurable. Avec Croc, l'enjeu avait été mortel mais il valait le coup. Midnight avait été heureuse de voir Waylon éprouver quelques "faiblesses" face à elle, c'était beau. Il n'y avait aucune envie d'affaiblir l'autre. Certains criminels l'étaient devenu parce qu'ils se sont vu leur vie volé et consumée sous les nuées ardentes du hasard et du destin. Quel traitre ce destin !

Midnight ne savait pas ce qui c'était véritablement passé dans la vie de Pandora. Elle ne la croyait par contre pas quand elle disait qu'elle n'était pas humaine. Midnight comprit qu'elle était troublée et fragile et que les ténèbres l'avaient possédée au point de la déshumaniser psychologiquement mais il était si facile de déshumaniser quelqu'un, mais en soit, l'individu reste et restera toujours humain, de par son enveloppe, ses réactions, des sentiments. Il est facile de remplir une cruche de nectar, de quelque chose d'aussi bon que du vin ou de l'eau mais il est facile de la remplir de poison. Pandora était un parfait exemple d'une flûte de champagne auquel on aurait versé un poison. Loin était la pensée de considérer Pandora comme une folle qu'il faut ramener dans un asile. Il y avait une équation à résoudre, il fallait faire l'effort de le faire. La jeune blonde se rapprocha de la jeune fille aux cheveux d'ébènes, prouvant qu'elle avait déjà moins peur et qu'elle ne la considérait pas comme un monstre. Elle gardait une certaine distance pour la respecter et lui laisser un peu d'air car on sentait que l'émotion de la jeune fille était prête à transpirer à chaudes larmes.
-Je ne sais pas si tu es réellement ce que tu représente, je ne juge pas une fille aussi mystérieuse que toi. Et de quel droit je pourrais le faire ?

Personne ne méritait ce qu'elle a vécu...
Tempérance sourit du fait qu'elle dise ça :
-C'est déjà une belle preuve de prise de conscience par rapport à toi. Personne ne mérite ce qu'on a vécu, personne ne mérite le malheur et l'injustice, pour ça que nous sommes là.
Elle parlait bien sûr des justiciers.

Pandora se faisait de plus en plus mystérieuse et la longue larme coula sur la joue de Pandora. Tempérance serra fortement le parapluie qui les abritait et sortit un petit mouchoir blanc de sa poche et sécha la joue de Pandora, le visage neutre mais quelque peu compatissant. Cela suffisait à laisser penser que Pandora n'était pas seule et qu'elle pouvait avoir du répit ! Elle en avait le droit. Midnight, s'assit alors et resta muette quelques secondes avant de répondre :
-Raconte moi.
Il y avait comme une plainte derrière, quelque chose de caché que Midnight devait savoir. Sa curiosité n'en était que plus décuplée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Mar 15 Nov - 2:24

"Je suis bien plus vieille que tu ne peux le voir, jeune enfant. Je suis immortelle, et je ne peux mourir. Ils m'ont fait comme ils le souhaitaient."

Pandora se maintenait à une petite distance de la jeune justicière, assise maintenant en tailleur, remettant à nouveau ses cheveux en place alors que le vent jouait malicieusement avec ses longues mèches de jais. La vérité, voici ce qui allait être raconté. Une fois de plus, son esprit exploserait sous la douleur. Les souvenirs la fouetteraient de la plus ignoble punition qu'il soit, alors que des visages de diables et de démons la hanteraient plus intensement encore. Chaque mot, chaque phrase qu'elle avait déjà racontée, étaient des brulures à son âmes, des déchirures qu'elle ne pouvait guèrir, car il existait des blessures qui ne pourraient s'arreter de saigner tant que le vrai remede ne serait pas appliqué.
Tu savais ce que tu devais faire, mais tu étais poing et pieds liés car bien trop surveillée par toute cette racaille justicière, trop effrayée qu'ils te traquent et d'enfermer à nouveau dans une cage ou une cellule de contention. Plus jamais tu n'accepterais de revivre cela. Plus jamais tu ne pourrais le supporter, et voilà pourquoi tu recherchais la mort en vain. Voici pourquoi tu étais devenue la plus ignoble criminelle qui soit. La vérité, c'est que tu ne voulais pas seulement te venger. Tu recherchais quelqu'un, un adversaire, qui soit enfin capable de te tuer, de te délivrer de ta souffrance.
Hélàs, personne ne pouvait se targuer de cet exploit: Le NKVDemon t'avait laissée en vie. Le Joker avait été battu par deux fois. Batman t'avait épargné et Azrael en avait fait de même.
Les souvenirs se cristallisaient, se formèrent sous l'apparence d'une nouvelle larme alors que tu allais maintenant faire part de ta vie.
Ta vie n'avait plus de sens, ni d'âme, et pourtant, tu vivais encore, sans savoir pourquoi, à part cette irrépressible envie de tuer, encore et encore.
Tout n'était que souvenirs et indices dans les paroles de la petite fille perdue. Ta vie n'était que peur et haine. On t'avait formatée pour cela.


"J'ai perdue ma vie dans des laboratoires. J'y ai laissée mon innocence, ma virginité, tout ce qui faisait de moi une humaine. Des années de tortures, d'injections, de mutations pour finalement devenir ce que je suis aujourd'hui. Ils ont tués ma famille pour m'avoir, m'enlever et faire de moi une arme qu'ils pourraient vendre à de plus offrant. Mais je me battais, je luttais, alors ils s'en prenaient plus violemment à moi, encore. Ils n'avaiant aucun sens moral, aucune éthique. Et lorsqu'ils se sont rendus compte que nous étions dangereux, alors, ils ont essayés de nous éliminer. Des frères et des soeurs sont tombées sous leurs armes, et aujourd'hui, il ne reste plus que moi. Ils ont voulu se débarrasser de moi, m'enfermer, pour mieux me controler et garder un regard sur l'immondice que j'étais devenue.......REGARDE MOI. JE SUIS OBLIGÉE DE DÉVORER DE LA CHAIR FRAÎCHE POUR SURVIVRE....ET JE DEVRAIS FAIRE LA MÊME CHOSE AVEC TOI." hurla elle alors qu'elle venait d'attraper le jeune fille blonde par le col et de ses deux mains. L'attaque avait été surprenante et malgré l'écume aux lèvres, Pandora relâcha son emprise sur la justiciere, les larmes aux yeux, les mains tremblantes et ce visage toujours plus déformé par la souffrance et les cicatrices infligées par le Joker.
"Mais je n'en ai pas envie. Et pourtant, cela me hante. Certains jours, je ne pense qu'à cela...Qui vais je devorer, pourquoi je dois le faire, parce que cet immondice, ce virus, un parasite insidieux vit en moi et me maintient dans cet état."


L'enfant fit deux pas en arrière et tourna le dos à la justicière, certainement dans l'optique qu'elle ne la voit pas éclater en pleur. chose qui arriva malheureusement. Jamais elle n'aurait voulu offrir un tel spectacle à une inconnue. Jamais elle n'aurait souhaitée perdre la face devant une ennemie, et pourtant, elle avait accumulée bien trop de douleur et de chagrin pour parvenir à en contenir plus. Ce qui pouvait être sujet à moquerie pour certain, serait sujet à compassion ou autre pour une personne differente. Midnight pouvait elle maintenant mieux comprendre que ce l'enfant avait subie. Un coup de vent arracha une partie des haillons de la longue robe noir en morceau que l'enfant portait, dévoilant alors à Midnight des milliers de cicatrices zébrant le dos de l'enfant. Coups de fouets, de couteaux, brûlures et autres blessures marquaient le corps de la jeune tueuse comme une carte de la douleur. Il n'y avait plus un morceau de peau intact. Tou n'était que stigmate d'un passé qui la rejoignait doucement.

"ILS ONT JOUES AVEC MOI. ET LORSQU'ILS N'ONT PLUS EU BESOIN DE MOI, ILS M'ONT JETÉE ICI....ET JE ME SUIS JURÉE DE ME VENGER, DE LEUR FAIRE PAYER POUR TOUT CE QU'ILS M'ONT PRIS ET CE QU'ILS M'ONT FAIT. MA FAMILLE, MES AMIS, DUSSE-JE A DEVENIR LE PIRE MONSTRE DE CE MONDE. JE NE POUVAIS RIEN FAIRE. J’ÉTAIS IMPUISSANTE, TROP JEUNE, TROP FAIBLE POUR LEUR TENIR TÊTE. JE LES ENTENDS ENCORE RIRE DANS MA TETE. JE SENS ENCORE LEUR MEMBRES IMMONDE S'INTRODUIRE EN MOI ET ME VOLER MA VIE, ME DETRUIRE. J'AURAIS PRÉFÉRÉE QU'ON M'ARRACHE LES ENTRAILLES PLUTÔT QUE DE SUBIR UN TEL CHÂTIMENT."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Mar 15 Nov - 21:02

Rien à dire, juste le souffle d'un silence. Il n'y avait pas plus horrible chose à entendre, jamais un récit ne lui avait autant glacé le sang. Jamais pareille horreur n'aurait trouvé sa place dans l'imagination de la jeune justicière. Jamais quelque chose d'aussi terrible, ineffable, inimaginable ne pouvait être le reflet de la nature humaine. Midnight venait d'en avoir conscience, attentive et interdite, elle était choquée. Perdue aux confits d'une Justice qu'elle ne pouvait rendre et qui la narguait. Il semblait même qu'une voix lui dictait de prendre son poignard et d'achever Pandora comme un animal dont les souffrance abominables lui faisaient perdre l'envie de vivre. Midnight n'avait aucune attirance pour la mort, n'avait aucune envie morbide, pourtant, elle est aussi une bien belle alternative à une douleur trop intense. Elle ne blâmait pas ceux qui délaissait leur vie au profit de leur bonheur car qui leur a permis d'être heureux ? Quand il n'y avait plus rien à faire, quand les preuves d'amour et d'intention ne faisaient pas échos dans les canyons creusés par le chagrin de ces gens que la vie a délaissé, que fallait-t-il faire ? L'aura de la jeune fille intriguait la justicière. Comment cela se faisait-t-il qu'elle ne pouvait pas mourir ?

L'idéalisme de Tempérance, et elle le savait, n'y pouvait rien contre ça. Mais elle ne pouvait mettre un terme à ces vies qui peuvent encore être sauvées...Et les mains trop souvent tâchées de sang de Tempérance ne réclamait pas d'avantage de ce liquide dont certains s'abreuvent avec une envie et un plaisir malsains. Midnight ne savait pas quoi dire, ne savait pas quoi faire sinon écouter, regarder Pandora et la laisser s'exprimer, la laisser souffler et respirer autant qu'elle le pouvait. Midnight était une bonne oreille, une fille qui ne jugeait pas, qui se voulait humble vis à vis de sa propre histoire. On ne juge pas le destin, c'est le destin qui nous juge et telle une longue route, il faut parfois faire des arrêts, que l'on fasse le Bien ou le Mal car, enfin de compte, le chemin est le même, les débouchés différents...Parfois, il fallait se croiser, se poser, se battre ou tout simplement respirer.


La seule chose qui questionnait Tempérance c'était ce "ils". Qui étaient-t-ils ? Des médecins ? Des criminels ? Des scientifiques douteux ? Ou bien même des démons qui se seraient emparés de la jeune fille sans aucun remords. A ce stade de sa vie, après avoir vu ce que le commun des mortels appelleraient "bizarreries" comme Clayface ou Waylon, Midnight n'était plus à ça près. Ce qu'il comptait c'était qu'elle soit là, avec ou sans armes.

Elle fût surprise du geste violent de Pandora mais ne réagit pas, elle se laissa même faire, la regardant en haletant légèrement, la fixant avec un regard toujours attentif et compréhensif. Oui, elle comprenait mieux maintenant et semblait même éprouver une partie de la souffrance de la fille aux cheveux d'ébènes. Elle aussi avait connu le viol de son corps, le vol de sa vie ne laissant derrière lui qu'une page blanche sans aucun mot, sans presque aucun indice. Et s'il y avait eu des indices, ce n'était qu'une fine goutte de sang qui s'évaporait dans une piscine remplie de requins. Ce n'était pas comparables mais toutes deux avaient souffert, c'était le principal.
Pandora se retourna, se laissant à des larmes qui coulaient et s'évaporaient presque sous la pluie battante. Midnight se rapprocha d'elle, voyant les marques et les cicatrices de son front, elle ne pût s'empêcher d'écarquiller les yeux, ces derniers pétillants de colères et de surprise. Elle porta sa main à sa bouche, des larmes de rages affluèrent. Comment avait-t-on osé ? Comment pouvait-t-on faire ça ? Midnight se rapprocha encore plus d'elle, posant sa main sur son épaule, et ôta son chaperon pour lui couvrir un peu plus le dos. Elle ne la prenait pas en pitié, car elle savait qui elle était au yeux du monde et au regard de ses actes, mais elle était humaine et Midnight ne supportait pas la voir si démunie et si frêle face aux regards que l'on pouvait porter sur ses cicatrices. Midnight se releva, tenant toujours le parapluie et se plaça en face Pandora et lui sécha ses larmes de ses doigts. D'un ton ferme et grave, elle exigea :
-Qui sont-t-ils ? Qui sont ces monstres ????

Avait-t-elle était un monstre d'expérimentation, programmée au sang et à la fureur dont l'instinct de l'auto-défense lui empêchait la mort directe et personnelle ? Si ce n'était pas elle qui pouvait mettre un terme à ses souffrances, qui le fera ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Mar 22 Nov - 1:40

La révolte....Elle crie dans chacune de vos âmes. L'une réclame Vengeance. L'autre réclame Justice. Sont elles dissociable ou associable? Ceci est le bien et le mal, le Yin et le Yang, le coté pile et le coté face de la même pièce. Mais à contrario de Pandora, Midnight n'avait pas subie cet enfer. Le sien n'était pas réjouissant, à en croire ses paroles, mais dans son malheur, elle avait eu la chance de ne pas tomber sur les pires monstres que cette dimension pouvait engendrer.
Le regard de l'enfant fût empli de peur panique lorsqu'elle la justicière lui demanda de qui il s'agissait. Pandora venait de comprendre que la jeune femme aux cheveux d'or avait la ferme intention de lutter contre eux, peu importe le prix.
Inconsciente, idiote, immature, sans tu donc à quoi tu va donc te mesurer? A tu idée de l'adversaire qui se tient, non pas face à toi, mais autour de toi, riant et dansant dans l'ombre, ceux qui ne n'étaient plus que des monstres sans âmes vendus à une cause soi-disante divine? Midnight, ma douce et tendre enfant, te rends tu compte du lourd fardeau à porter, pour avoir été le jouet de gens cupides et mégalomanes? Est tu prête à laisser ton âme pour combattre cette menace invisible, qui pourrait te détruire en un battement de cils?

Utopiste, assoiffée de justice, la petite justicière à la cape rouge avait bien retenue sa leçon auprès du plus grand justicier de tout les temps. Il l'avait formée, entrainée, et avait transmis des idéaux à défendre, des règles à ne pas transgresser. Et malgré cela, la jeune adolescente avait tuée pour protéger la jeune tueuse cannibale, lors du combat à Arkham. Elle avait sacrifiée des idéaux pour une vie, et peu importait le résultat, car elle semblait y' avoir trouvée une satisfaction.
Malgré la gravité de cet acte, tu n'étais pas une tueuse, Midnight. Tu avais tuée, oui, et il serait hypocrite de ne pas reconnaître dans l'immédiat un fait aussi gravissime. Mais tuer n'avait rien de facile car cela impliquait de mettre de coté tout ce qu'il y'avait de bon en soi, afin que la plus sombre part de soi, notre démon intérieur puisse accomplir cette bien triste tâche.
Au fond de toi n'hurlait pas un démon assoiffée de sang, Midnight. Jamais tu ne réclamerais le tribut du sang et de la destruction car contrairement à Pandora, tu avais eu le choix. Tu avais eu la possibilité de fuir, de te cacher et d'échapper à la malice de ce monde.

Pandora n'avait pas eu le choix. Et jamais elle n'accepterait que tu suives le même chemin qu'elle, comme en attestait le regard empli de peur qu'elle venait de témoigner à l'égard de la petite protégée de Batman. Parler d'eux, avait comme un gout d'angoisse, un balancement maudit qui vous remettait les pendules à l'heure.
Qui étaient ils? Ombre et lumière, consultants ambigus d'hydres multinationales. Pas de noms, que des initiales, des pseudonymes. Businessmans, Traders, Médecins. Partout et nul part, plus compliquée encore était le réseau qui les reliait entre frères et soeurs. Il n'étaient pas que la Biosyn. Ils étaient la Confrérie., avec des idéaux très ciblé, entre Apocalypse et Dogmes religieux. C'était leur parole, leur volonté, et tout fou ayant tenté de s'opposer a eux, n'avaient pas vécu assez longtemps pour le raconter.
Seule Pandora avait survécue face à eux. Et sa seule possibilité de combattre, avait été de se transformer en bête ivre de sang.

"NON....Je t'en conjure, ne fais pas ca. Si tu t'attaques à eux, ils te détruiront. Tu ne sais pas à quoi tu a affaire. Batman lui-même n'a pas l'ombre d'une chance. Ils vous tueront tous si vous vous mettez sur leur route. Personne n'a pu leur résister. Je suis la seule à avoir une chance de pouvoir les approcher pour les détruire. Et pour cela, j'ai du me couvrir de sang. Ils sont là à tous les niveaux, ils controlent déjà toute la ville avec votre consentement et même des hommes comme Wayne ou Shreck ne sont pas au courant de leur présence. Ils controlent tout: La police, la politique, la journalisme, les finances... Rien ne se dit ou se fait sans leur consentement....Je t'en prie, ne tente rien. Que ce soit toi ou Azrael...."

Il y'eu un silence alors que l'enfant s'était surprise à se jeter dans les bras de la justiciere, l'implorant plus de ne pas se meler de cela. Pandora savait ce qu'impliquait un combat direct sans préparation face à la Biosyn. Marcus l'avait payé aussi, il y'a plus de 10 ans, et il n'avait payé par son renvoi de l'armée, et une réputation de tueur d'enfants, une réputation taché de sang et d'horreur, lui qui avait été autrefois homme juste et honorable.....et n'était plus que l'ombre de lui-même, plongé dans le coma. Et pourtant, tu ne savais pas encore qu'il était à ta recherche, qu'il était ici, à Gotham, prêt à te retrouver et te protéger
Doucement, elle reprit son dialogue.

"Epargne toi cela....J'ai déjà commencée à les renvoyer auprès de Minos.....Je ne peux plus arreter. La Biosyn me pense affaiblie, terrifiée, cachée comme un veau à l'abattoir. La vérité, c'est qu'ils m'ont rendue bien plus forte. Keen et de nombreux autres sont déjà morts. Mais ma tâche ne peut s'arreter maintenant. Mes frères et soeurs ne pourront reposer en paix que lorsque j'aurais anéantie la Biosyn Corporation jusqu'au dernier de ses membres....jusqu'à ce que j'atteigne la Confrérie d'Hécate.....et enfin, tout sera fini."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Mar 22 Nov - 21:55

Le Chaperon Rouge n'avait jamais vu autant de panique et de tristesse dans le regard de quelqu'un. Jamais elle ne pouvait lire de lueur plus sanguinaire et apeurée dans des prunelles aussi noires que la robe de jai du plus foncé des frisons. Midnight restait là, dans une stupeur qui relevait de l'incapacité à faire quoique ce soit. On était en train de lui raconter une histoire qui n'avait absolument rien avoir avec un conte de fée. Aucune princesse, aucune belle, que des monstres assoifés de chairs humaine. Aucun château à l'orée d'un bois enchanté mais des ruines délabrées dans un chaos le plus total et le plus indesctructible qu'il soit. Aucune pantoufle de verre ou de carosse mais des menottes froides et une vierge de Nuremberg. Un conte où même le petit Chaperon rouge transporterait, dans son petit panier joli, la boite de Pandore prête à être libérée pour que cesse à jamais les Happy Ends. Comment réagir face à tant de panique ? Comment prendre parti pour quelque chose qui semble si lointaine, si immatérielle et auquel on ne pourrait alors porter atteinte.

Midnight commençait à dériver de plus en plus dans le monde de Pandora, essayant de trouver un chemin dans ces méandres hostiles qui ne correspondent que par énigmes et où chaque indice lui-même mérite d'être éclairé ou expliqué. La jeune Tempérance n'avait pas les armes pour faire face à tels mots, tels dires et Le Chaperon Rouge comprit que, pour une fois, son innocence ne lui serait d'aucun secour. Elle n'était qu'une adolescente qui avait touché à tout et à rien à la fois, certains domaines comme ceux des Ombres lui étaient étrangers et sa conscience n'avaient jamais manifesté le désirs de s'y désigner interessée.

La colère s'évanouit dans l'essai de mieux comprendre ce que cachait la petite fille aux cheveux d'ébènes. Midnight papillonnait les yeux dans un sentiment profond d'incompréhension. Elle n'allait finalement avoir aucune définition de ce que semblaient être ses agresseurs. Mais la description que la jeune fille en faisait était des plus terrifiantes et Midnight manqua de frissonner sur place. Comme si, effectivement, un nuage noir couvrait le monde, prêt à jeter des foudres dévastatrices à ceux et celles qui s'y opposeront. Mais tout ceci ne pouvait qu'être des images ! Des allégories ! Des démons peut-être psychologiques ? Des figures de styles comme des personnifications, des métonymies ! Des chimères, des cauchemars, des rêves. Midnight était perdue dans cette jungle de sens et de réthorique.

Tempérance ne dit rien, elle fût juste surprise qu'elle mentionne le nom d'Azrael et se demandait si son ami n'allait pas tenter quelque chose contre elle. Auraient-t-ils eu des circonstances particulières de rencontre ? Tempérance n'en savait rien mais se promit de se reposer la question plus tard. Pour l'instant, il y avait d'autres priorités vis-à-vis de sa camarade. Avec frénésie, elle la laissa se jeter dans ses bras et Tempérance l'encercla des siens, lui frottant doucement le dos de haut en bas, le regard surpris sur elle, les sens aux auguets, prête à entendre la suite.

Byosin
Keen
Confrérie d'Hécate

Des mots qui sonnèrent inconnus dans l'oreille de la jeune blonde qui n'arrivait à rien comprendre. Etait-ce un langage codé signifiant qu'un grand évènement se préparait ? Midnight était d'une perplexité des plus importantes et elle croisa le regard de Pandora, répondant avec stupeur :
-Je ne comprends rien Pandora, je ne connais pas ton monde et ta vie. Que se passe-t-il ? Quelle est cette confrérie ? Comment compte-tu l'atteindre ? Qu'est ce qui plane au dessus de vous, ou de nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Mer 23 Nov - 6:20

Hrp: Désolée, mais là, je vais parler , il y'aura peu d'actions de ma part. A partir de ce post, tu pourra te considérer en possession de l'ensemble des documents de Pandora. Je te les transmettrais, ainsi que des documents qu'Azrael ne possède pas. Fais en ce que tu veux mais ne les publie pas sur le forum, s'il te plait.
________________________________________________________________

"Ils ont des projets pour vous, pour la ville, pour nous tous...Je l'ai sue quand j'ai tuée le Docteur Stride, il y'a quelques jours. Comme de nombreux démons qui hantent mon esprit, je l'ai exorcisée et punie pour ses péchés car elle faisait partie de mes bourreaux." ajouta elle, avec une voix tremblante. Mentais tu, mon enfant? Si ce fait était averée, alors tu étais maitresse dans cet art. Dans un cas tout à fait contraire, alors ta peur, aussi véridique soit elle, se devait d'être justifiée et expliquée. Et sans que tu ne bouges de ta position, sans même quitter cette chaleur réconfortante que tu trouvais en Midnight, tu allais maintenant continuer ton histoire.

"Il y'a plusieurs semaines, plusieurs de mes filles disparaissaient. Ma guerre avec le Joker et les autres me coutait cher, et je le savais. Mais les disparitions se faisaient en très grand nombre, et un soir, j'ai surprise une femme qui trainait une de mes filles dans un vieux bâtiment situé du coté de l'Asile. Elle y'avait montée son laboratoire et pratiquait des expériences du même niveau que celles que j'ai subie....Je te laisse imaginer ma surprise lorsque je me suis retrouvée face à elle. Elle a tentée de fuir, mais j'ai fini par la rattraper. Et enfin, je l'ai punie. Quand je suis revenue au laboratoire, j'ai commencée à chercher tout ce qui pourrait m'aider à compromettre la Biosyn. Mais pendant que je cherchais, les cobayes ont pu se liberer. J'ai eue le temps de voler certains documents, mais pas la totalité. C'est comme cela que j'ai su pour vous. Ils veulent vous capturer pour vous transformer en monstres comme moi."

Marquant un silence, l'enfant à la chevelure ténébreuse reprit doucement son souffle, et toujours sans bouger de sa position, elle décida qu'il était temps d'en revenir au sujet principal. Avec son histoire, Pandora pourrait passer, aux yeux de nombreuses personnes, pour une petite sauvageonne incapable de ressentir autre chose que la tristesse, incapable d'oublier de s'inserer comme n’importe quelle jeune fille. Avez vous déjà tenté de vous insérer alors que vous êtes agé de 35 ans, en ayant un corps d'enfant de 12 ans? Non, à n'en pas douter. C'était les actes, les attitudes de l'humain, qui faisaient que Pandora était maintenant ce qu'elle était.

"Au fond de moi, j'ai toujours souhaitée me venger pour ce que j'ai subie. Je me promettais chaque jour de trouver la plus ignoble façon, la plus inhumaine pour les détruire et enfin, détruire la Biosyn et cette damnée Confrérie qui les contrôlait. Seulement, je ne l'ai jamais vue. J'en ai juste entendue parler. J'ai souffert, hurlée pendant des années. J'ai suppliée qu'on m'acheve, car chaque jour était une souffrance plus intense qu'hier. La Biosyn avait toujours eu cette fallacieuse idée de se cacher derrière une banale entreprise pharmaceutique. En vérité, les millions qu'ils touchaient ne venaient pas des médicaments mais des armes biologique et cybernétiques qu'ils arrivaient à creer dans le plus grand secret. Des sadiques qui se complaisaient en admirant la souffrance d'autrui et plus particulièrement la mienne. Beaucoup ont essayés de se battre, de trouver le courage de leur tenir tête....et tous ont disparu ou ont été tués. Ils sont partout, ON NE PEUT PAS LEUR ECHAPPER. Tot ou tard, ils vous auront et alors, votre seul espoir, ca sera moi. Ils ont encore confiance en moi, ils pensent que je leur obeis, que la Machine Mère me controle, mais jamais elle n'a pu avoir d'emprise sur moi. En me relachant ici à Gotham, ils......."

L'enfant marqua un long silence, et n'arrivait plus à regarder Midnight en face, comme si ce qu'elle allait dire pouvait sembler être un element génant de sa confession. Cela était justement le cas. Midnight et les autres n'avaient aucune idée de l'étendue des ramifications des actes de l'enfant, ni même son véritable rôle. Tous étaient maintenant dans une position extremement inconfortable, pour ne pas dire, peu enviable...Dans leur délire psychotique, les gens de la Biosyn ne se rendaient pas compte qu'ils agissaient comme des enfants à qui on confiait des allumettes. En relachant Pandora, ils s'étaient eux-même condamnée, en provoquant le courroux de la plus abominable des Nemesis. Pandora incarnait à la perfection cette divine colère.

"......Je connais leurs plus sombres secrets. J'ai vue la vérité. Leur armée est déjà prête à déferler sur Gotham. Ce n'est qu'une question de temps, Midnight. Si Gotham tombe, alors elle ne sera que la première d'une très longue liste. Et ils comptent sur moi pour les mener. Mais jamais ils n'auraient pu prévoir que je me mettrais à tous les assassiner.Prends ceci avec toi. Sur ce disque se trouve la vérité, tout ce que tu aura besoin de savoir sur eux...ou sur moi......"

L'enfant venait maintenant de sortir une petite boite contenant un étrange mini-disque. La vérité allait être revelée à la jeune enfant.

"Transmets leurs. Previens les....Mais sache que je n'arreterais pas de tuer. Il n'y aura pas de happy end, pas de retour à la maison pour moi. Maintenant, c'est reussir ou échouer. Regarde moi. N'ai je pas l'air misérable, malgré mes 35 ans, dans ce corps de petite fille? N'est ce pas la preuve de l'absolue absurdité et l'incommensurable vanité de l'humanité la plus monstrueuse qui se cache dans l'ombre? Ra's Al Ghul l'a compris, lui. Il m'a comprise et bientôt, grâce à lui, j'aurais ma vengeance. Ils méritent ce que je leur reserve. C'est à moi et à moi seule d'executer la sentence. Ceci doit vous être épargné, même si pour cela, je dois devenir votre pire ennemie."

La grande question qui allait maintenant se poser était: Comment la jeune justicière aux cheveux d'or allait elle prendre la nouvelle de l'alliance entre Pandora et le Démon? N'importe qui de sage pourrait avancer que la Tête de Démon, aussi ancien et immortel soit il, était un adversaire redoutable, insidieux et inarrêtable, un ennemi d'une puissance formidable, dont la force et la légende transcendaient le temps en défiant la mort. Pandora était tout aussi dangereuse de par sa semi-immortalité et sa capacité à tuer abominablement. Une tueuse doté d'un grand sens de l'organisation, qui avait su par plusieurs fois tenir des criminels comme le Joker en echec, et s'adjoindre les services des docteurs Crane et Fries, deux personnalités aussi craintes que le Joker en lui-même.
Pandora et Ra's Al Ghul.....L'alliance parfaite, l'union de l'Antéchrist et du Diable, car à la manière de Lucifer et Mammon, Pandora et Ra's Al Ghul étaient des êtres destinés à régner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   Mer 7 Déc - 15:29

Aucune diffusion, c'est promis, et merci encore pour les informations, c'est un honneur !

Midnight était dans un sentiment de gêne qui la rendit totalement raide. Paralysée, elle repoussa doucement la petite fille qui n'en était pas vraiment une. Le Chaperon Rouge la fixa un instant, les sourcils froncés, réfléchissant à toute vitesse. Tout devenait à présent clair. Même si elle était totalement étrangère à ce que venait de lui raconter Pandora, Midnight comprenait tout et la nouvelle avait l'effet d'un véritable cauchemar. Midnight repensa aux seules images de son viol, du rapport gynécologique, de cette transe à sortir de ce comas pâteux comme un gué marécageux dont la vase vous accroche les pieds et vous empêche d'atteindre la lumière. Midnight pensait à ce qu'on pouvait lui faire mais elle n'en avait, bien sûr aucune idée et la souffrance qu'avait pu subir Pandora était incommensurable car le Chaperon Rouge venait de prendre conscience que Pandora avait été victime de la pire ignominie dont pouvait être capable l'Homme. Tout alla très vite dans la tête de Tempérance qui venait de se rendre compte que Gotham City allait être le théâtre d'un évènement des plus graves et des plus dangereux qu'il soit. Et si la Byosin était capable de vaincre la Justice de Gotham, elle pouvait le faire dans le monde entier !

Tempérance ressentit un frisson des plus intenses, un fardeau des plus lourds venait de lui être déposé sur les épaules et dés à présent, elle était en danger. Elle et les autres justiciers. Tempérance ressentait une certaine admiration pour Pandora. Il était déjà très difficile d'imaginer ce qu'a pu vivre Pandora, au-delà d'une simple représentation stéréotypée de la créature de Frankenstein remixée à la sauce SAW mais savoir que cette petite femme était capable de résister et s'opposer à ces horreurs tapies dans l'ombre relevait du surnaturel et de l'impossible. Midnight avait devant elle une héroïne, certes brisée mais une héroïne quand même mais Tempérance ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaines déception, un désespoir, une colère de se dire que Pandora était tout de même misérable et que, malheureusement, elle était bien irrécupérable et que pour ça...Elle allait s'opposer aux Justiciers d'une certaine manière.

Maintenant, il fallait prévenir les Justiciers, répandre le message. Mieux vallait prévenir que guérir. Midnight se rendit compte à quel point Pandora les avait aidé. Midnight devait certainement avoir l'exclusivité de certains document qu'elle allait être peut-être la seule à détenir. Midnight en tremblait sous le poids de cette responsabilité, de l'horreur de ce projet qui consistait à les transformer en de véritables robots humains surpuissants capables de rétablir l'ordre sous un simple petit ordre.
Pour l'instant, fallait-t-il enterrer la hache de guerre avec Pandora ? Supprimer la frontière criminelle/justicière ? Midnight avait bien gommé cette trace ce soir mais il ne fallait pas rester dans la sphère sentimentale des deux protagonistes, il y avait la réalité et ce que les actes témoignaient. Midnight ne considérait pas vraiment Pandora comme une ennemie, cette perspective allait peut-être changer. Midnight n'appréciait pas vraiment que Pandora soit la seule à devoir les arrêter. Quelle était le rôle de la Justice ? Il y avait un terrible, titanesque danger, comment rester les bras croisés ?
Si Pandora allait devenir une alliée/ennemie, qu'à cela ne tienne ! Mais Pandora était à surveiller. Midnight n'était pas certaine que la jeune fille pouvait se contenter d'une simple vengeance après ce qu'elle avait vécu et en cela, même si ses desseins pouvaient relever de la dictature et de l'envie de régner, elle était monstrueusement humaine.

Tempérance fixa la jeune fille aux cheveux d'ébène, tout en digérant ce qu'elle venait de lui confier des plus secrets. Midnight la regardait avec un regard sombre, tandis qu'elle rangea le CD dans la grande poche de son chaperon. D'une voix presque froide, elle répondit :
-Nous vous surveillerons, sois en sûre.
Elle reprit un ton plus doux.
-Mais merci de nous prévenir.
Midnight pensait à établir un plan de défense et d'attaque avec Batman et Azrael. Il fallait mettre toutes les forces en présence en commun et rivaliser de puissance de manière naturelle ! Et cela, Pandora allait devoir en tenir compte à l'avenir, qu'elle le veuille ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Memoires d'outre tombe (Pv Midnight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mémoire d'Outre Tombe
» Le début d'une grande amitié... ou presque. (PV Outre-Tombe)
» Il revient d'outre-tombe !
» Créature : Outre tombe
» Angleterre - Discussion d'outre-tombe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Old Gotham :: Cimetière de Gotham City-