RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Lun 31 Oct - 20:16

Même l’orage qui tonnait sur la ville en ce début d’après midi n’avait pas réussi à m’empêcher de sortir de chez moi. Pourtant je peux vous garantir qu’un fauteuil roulant sous la pluie c’est vraiment l’horreur. Ce n’est pas fait pour aller sur les chemins glissant des parcs, mais au moins il n’y avait presque personne dehors. Faut dire qui voudrait sortir sous un orage pareil. Le tonnerre se faisait entendre si fort que j’en étais presque à me demander si quelqu’un là haut n’avais pas l’intention de me foudroyer sur place. Au moins je n’avais pas de parapluie, en effet c’était presque impossible d’avancer tout en me protégeant de la pluie donc je m’étais contenté de la protection toute relative d’un vieux sweat à capuche noir avec le symbole de batman dessus. Oui je sais c’est un peu idiot, mais à une époque un petit malin avait décidé d’utiliser ce symbole pour créer plein de vêtements et ce genre de chose. Ca avait fait un carton et Dick m’en avait offert un, pour sois disant me sentir comme une héroïne avec ce symbole sur la poitrine. Oui je sais c’était un peu idiot, mais ce sweat m’avait tenue chaud si souvent quand je quittais mon costume puis les draps de notre lit qu’il était devenue une seconde peau et ce simple souvenir m’aidait à me donner du courage.

Oui je n’étais pas sortie juste pour me promener sous la pluie, j’avais mieux à faire, enfin mieux, je me comprends. Après tout je ne faisais pas grand-chose dans l’appartement que j’avais trouvé. Je passe mon temps sur mon ordinateur à faire divers boulot et aussi essayer de trouver quelques chose à faire pour aider les autres, mais bon je n’étais pas vraiment des plus utiles.

Enfin le sujet de ma venue ici n’est pas celui de mon efficacité, encore heureux d’ailleurs. Non, une ancienne amie était entré en contact avec moi pour qu’on se retrouve. Dinah, ou black Canary, cela faisait tellement longtemps que nous ne nous étions pas vue, bien avant que je ne sois cloué dans ce fauteuil. Elle et moi avions travaillé ensemble, elle m’avait montré quelques ficelles et nous étions devenu des amies à telle points que nous nous sommes dévoilé nos identités secrète. Puis elle était partie rejoindre la J.L.A et nous nous étions perdu de vue. J’avais peur de la revoir, après tout ce qui c’était passé pour moi et ce qui avait du ce passer pour elle. Je n’avais pas supporter le comportement de mes amis, tous à me plaindre, à me dire à quel point c’était injuste ce qui m’était arrivé. Comme si j’avais besoin de leurs avis pour le savoir. Je m’inquiétais vraiment de la façon dont ses retrouvailles allaient se passer.

- Chié, tu es vraiment une idiote. Murmurais je pour moi- même alors que je me dirigeais vers un abris qui donnais sur un petit étang dans une clairière. C’était là que nous avions rendez vous.

Je retirais doucement ma capuche, libérant mes longs cheveu roux. Ils avaient bien poussé, je ne les avais pas coupé depuis un moment maintenant. Ils avaient repris des couleurs redevenant aussi flamboyant qu’avant l’attaque et mon passage à l’hôpital d’Arkham. Un frisson me parcourut l’échine en y repensant. Je n’avais que peu de souvenir de là bas, mais aucun qui n’était plaisant. Je jetais un rapide coup d’œil à ma montre, l’heure approchai et si j’avais pus j’aurais fais des petits bonds sur place pour essayé de calmer mon impatience et mon appréhension. Je triturais mes manches, passant rapidement les mains sur mon pantalon pour y retirer bien inutilement l'eau qui imprégnait le jean. Est ce que j'étais présentable? Tu parles un Jean, des bottes et un vieux sweat, je devais ressembler à une adolescente qui ne sortait presque jamais de chez elle, bon ce n'était pas très loin de la vérité, mais qu'est ce qu'elle allait dire quand elle découvrirait mon visage avec ces cernes énormes et les yeux encore rougie des dernières larmes qu'ils avaient versée.

- Allez c'est pas comme si c'était un rende vous galant.

J'essayais de me convaincre, mais ce n'étais pas facile. C'est ridicule, mais je voulais vraiment faire bonne impression, je ne voulais pas qu'elle me voit comme une femme brisé, ce que j'étais, mais aussi comme l’héroïne que j'avais été. Je passais une main dans mes cheveux mouillés, essayant d'y mettre vainement un peu d'ordre.

- Inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Lun 31 Oct - 22:07

Il pleuvait au Robinson Park, et c'était bien dommage. Depuis son arrivée en ville, Dinah n'avait pas pris le temps de se promener, de sortir en ville, de revêtir autre chose que le costume si envoutant de Black Canary. Non, aujourd'hui elle était vêtu d'un jean, d'un pull blanc et d'un blouson de cuir noir. Blouson qu'elle avait pris soin de fermer, mais cela n'était pas suffisant. Dinah n'avait ni capuche, ni parapluie et c'était fort déplaisant de marcher sous cette pluie. La matinée avait pourtant été prometteuse, mais ça c'est rapidement dégradé. Fort heureusement, cela n'entamait pas la bonne humeur de Dinah, qui allait revoir une de ses vieilles amies de Gotham depuis bien longtemps. Elle avait appris les affreuses choses que Barbara Gordon, l'ancienne Batgirl, avait vécu. Elle même avait du vivre la mort de son mari Oliver Queen à Star City, puis sa résurrection et sa crise de quarantaine. Sans compter Ligue de Justice. Tout cela lui avait fait manqué beaucoup d'évènement, de crise. Elle avait le sentiment de tous les avoir abandonnés. Mais c'était pour une cause qu'elle croyait juste.

Bref, elle avait décidée de cassé tout ça et de retournée à Gotham. Et avant de recommencer à jouer les aventurières plus sérieusement, elle avait mis un point d'honneur à rencontrer son amie Barbara. Elle lui avait donc proposer un rendez-vous près du lac, dans un abri du Robinson Park. Dinah était un peu en retard, elle avait du en chemin protéger une vieille marchande d'une boutique tout aussi vieille d'un vol à main armé. Rien de bien méchant, mais la police n'intervenant pas, elle avait du intervenir. Elle n'avait pas eu besoin de son costume, de toute façon personne n'avait fait véritablement attention à ce qui s'était passé. La vieille femme avait remercié Dinah et lui avait offert une théière. Dinah la tenait donc à bout de bras, dans un sachet en carton recyclable mais qui ne tiendrait pas longtemps sous la pluie.

Elle arriva donc enfin à l'abri, passant ses mains dans les cheveux pour tenter d'en faire tomber le maximum d'eau. Elle était trempé jusqu'aux os, et faisait pâle figure, mais le plus important c'était d'être désormais à l'abri, et de revoir son amie. Car oui, son amie, désormais en fauteuil roulant-cela fit d'abords frissonné Black Canary, surtout quand elle repensée à l'époque ou Batgirl faisait des acrobatie que même elle n'osait pas effectuée- mais elle se repris rapidement et ne put s'empêcher de saluer son amie d'un geste du bras. Le visage, habituellement si dure de Dinah, s'était plus adoucis.


- Barbara ! dit-elle à l'encontre de son amie. C'est un plaisir de te revoir, surtout en ces jours si chaotiques. Excuses-moi si je ne te serre pas dans tes bras, mais je suis complètement trempé, c'est assez gênant.

Barbara hésitait à demander comment pouvait-elle aller après toutes ses années d'absences, ce n'était pas forcément très pertinent, la vie de Barbara avait basculé, Dinah ne pouvait imaginer ce qu'elle ressentait. Elle s'imaginait dans la même position et ne saurait vraiment pas comment elle prendrait le fait d'être immobilisé sur une chaise. Malgré tout, c'était les risques du métiers. Barbara et elle avait signé pour prendre ce genre de risques lorsqu'elles enfilèrent pour la première le costume de justicière de la nuit.

- Si tu veux mon avis, reprit-elle, ce n'est pas le temps idéal que j'imaginais pour nos retrouvailles, je suis désolée de nous avoir emmené dans un endroit aussi peu convenable. La prochaine fois, j'essaierais de regarder la météo avant de choisir le lieu de rendez-vous... en espérant que cette dernière soit fiable.

Et les canaries n'aiment décidemment pas la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Lun 31 Oct - 23:19

Je sentie un sourire triste se poser sur mon visage alors que je vis la superbe jeune femme blonde arriver vers moi. Elle me semblait comme dans mes souvenir habillé de façon simple, mais avec une certaine classe. J’avoue que lorsqu’on sortait ensemble à l’époque je me sentais un peu minable à coté d’elle, c’est sur que généralement entre la blonde et la rouquine les hommes préfère la blonde.

- Dinah. Je suis moi-même très contente de te revoir.

J’essayais de ne pas paraitre trop triste ou quoi que ce soit qui aurait put gâcher nos retrouvailles. En effet, elle était trempé, mais moi aussi.

- Et puis il faudrait que tu te baisse pour me tremper, mais je te remercie, je le suis déjà.

Je m’approchais d’elle. Je me demandais ce qu’elle avait bien pus vivre depuis que nous nous étions quitté, qu’elle avait quitté Gotham City. La vie d’héroïne était très dur et j’aurais pus parier mes jambes qu’elle n’avait pas du vivre que des choses plaisantes, mais elle pouvait marcher et ce battre encore. Dinah avait toujours eu des jambes magnifiques, j’en étais déjà un peu jalouse à l’époque, mais comme deux amies qui compare leurs physiques et essaie de se convaincre mutuellement qu’elles sont aussi bien que l’une que l’autre, mais là c’était quelques chose de plus sombre. Elle était toujours une héroïne, elle pouvait toujours combattre le crime, toujours se battre, toujours courir, marcher, toujours sauter de toit en toit.

- Non en effet, mais le temps est toujours couvert ici. Dis je doucement.

Je croisais les bras sur ma poitrine, essayant de paraitre la plus sur de moi-même que possible. Je devais maitriser ma respiration, la tension de mes muscles, tout ce qui pouvait trahir mes émotions contradictoires envers nos retrouvailles. Heureuse de retrouver mon ancienne camarade et mon amie, jalouse qu’elle soit toujours entière et triste que moi je ne le sois plus. C’est vrai à coté d’elle, ma déchéance était encore plus flagrante. Bien sur j’avais retrouvé du poil de la bête depuis ma sortie de l’asile, mais j’étais toujours dans un état lamentable. Mes joues creusés par mon manque d’attention à mon alimentation, mes vêtements vieux et informes qui semblaient flotter sur moi, mes yeux bouffis et mes cheveux flamboyant, mais décoiffé.

Allez ma fille ne pense pas à ça, pas maintenant. Dinah était sans doute l’une de mes meilleurs amies, je devrais être heureuse de la revoir non? Mais je l’étais, j’étais contente, même si la voir était douloureux. Où était elle, mon amie, quand j’étais allongé dans ce lit à l’hôpital, quand les médecins m’avaient appris que plus jamais je ne marcherais, que je serais pour toujours, jusqu’à ma mort coincé dans ce fauteuil roulant que je poussais à la force de mes mains.

Des mots, des paroles devaient sortir de ma bouche, je devais dire quelques choses. Elle devait être gênée de me voir dans cet état déplorable, misérable et si elle n’était venue que pour faire bonne figure.

- Comment vas-tu, Dinah?


Des paroles simples qui avaient mis tellement de temps à sortir de mes lèvres qui avaient tant de mal à sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Mar 1 Nov - 11:08

Les retrouvailles étant faites, il y eu un instant de malaise entre les deux femmes. Ce qui était assez logique, Dinah avait l'air d'une justicière a qui tout réussis, Barbara n'avait hélas pas eu cette chance, malgré l'énorme potentiel qu'elle avait. Mais Dinah n'était pas certaine que c'en était finis de Babs, bien au contraire. Elle avait vue durant ses années à la Ligue une multitude de gens qui sauvait leur prochain malgré des faiblesses d'adaptation ou autre. Certes, ce ne serait pas facile, mais si son amie était toujours disposé à œuvré pour la justice et la bonne cause, elles pourraient trouver une solution. Mais ce n'était pas encore l'occasion idéal pour en reparler. Black Canary garderait cette idée dans un coin de sa tête. Elle la ressortirait le moment venu.

Le silence fut enfin brisé par la question de Barbara. Dinah ne savait pas vraiment comment répondre à cette question. Elle avait vécu des moments difficiles, mais si on comparait sa situation à celle de son amie, elle n'avait pas à ce plaindre. Dire que tout allait bien serait un mensonge de façade et ne ferait pas forcément avancer beaucoup les choses. Il fallait donc trouver autre chose.


Et bien, répondit Dinah, ses dernières années n'ont pas été les meilleurs années je peux te l'assurer. Ollie a été tué dans une explosion, il est ensuite revenu et m'a fait sa crise de quarantaine, on m'a confié l'énorme responsabilité de la Ligue en l'absence de Batman, Superman et Wonder Woman... Bref, ça n'a pas été spécialement la joie de mon côté. Je te passe les autres détails, ce n'est pas spécialement intéressant et le but de notre rencontre n'est pas forcément de t'accabler par mes problèmes futiles, Barbara. Je regrettes de ne pas avoir été là ses dernières années alors que tu devais avoir besoin d'ami, j'ai espéré que tu étais bien entouré.

Que ce soit Bruce, Alfred ou tout les autres, c'est vrai que la justicière avait été certaine qu'ils seraient là pour la soutenir. Mais ce n'était pas une excuse pour ne pas être venue ses dernières années. Et elle ne s'en servirait pas comme excuse. Dinah était une personne qui ne fuyait pas ses responsabilités. Barbara avait tout à fait le droit de lui en vouloir. Malgré tout, Dinah voulait éviter tout ses sujets houleux, du moins pour leur première rencontre après des années. Elles auraient toutes deux l'occasion d'en reparler plus tard.

-Tiens, prends ça pour un cadeau pour tout ce que j'ai loupé, dit-elle en tendant le sachet contenant la théière. Je t'avoues que c'est ce qu'une vieille vient de me donner, et que je ne souhaites pas particulièrement le garder. Mais c'était dans un magasin ou je comptais réellement prendre quelques choses avant qu'il ne se fasse attaquer. Gotham n'a pas vraiment changé ses dernières années, si ce n'est que la criminalité a empiré.

Dinah étudia alors son amie. Jusque là elle n'avait pas trop osé, car elle se sentait en partie responsable de son état. Elle n'avait pas fière allure, et était loin de ressembler à la jeune femme sûre d'elle et joyeuse qu'elle avait connue il y a des années. Malgré tout, elle était toujours là, à se battre contre son propre passé. C'était une forme de courage que Dinah admirait malgré tout, elle qui avait la vie assez simple et qui tout lui souriait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Mar 1 Nov - 12:45

Le silence était pesant, oppressant jusqu’à ce que je me décide à parler. Je sentais qu’elle aurait du mal à faire le premier pas, qu’Est-ce qui lui passait par la tête? Essayait elle de trouver des mots qui ne heurterais pas ma sensibilité ou mon amour propre Oui il fallait faire attention à la pauvre petite rouquine et ses roues, mais malgré le ressentiment qui me nouais la gorge je l’écoutais me raconter ce qui lui était arrivé depuis que nous ne nous étions pas vue. J’avais entendu de parler de ça, de loin j’étais à l’hôpital à l’époque et une bouffé de jalousie s’était emparé de moi quand j’avais appris que c’était Dinah qui allait prendre les commandes de la J.L.A. J’en avais fait partie moi aussi, comme Batman et certain des héros et héroïnes qui en faisaient partie était aussi mes amies. Cette nouvelle m’avait surtout fait comprendre que la vie continuerait sans moi surtout celle des vigilants et que je n’aurais plus ma place dedans.

- Ca a du être un sacrée bordel vue tes talents pour l’organisation.

Un peu d’humour foireux pour essayer de détendre l’atmosphère qui était un peu électrique avec cet orage.

- Tu sais une fois inutile à la cause, on ne compte plus pour les autres.
Les mots étaient sortie tous seuls, sans même que j’y pense ou que j’essaie de les enrober dans un jolie emballage pour faire passer la pilule.

Presque personne n’était venue. Bruce essayait dès qu’il le pouvait, Alfred venait le plus souvent possible et mon père lui se sentait coupable et n’avait pas osé me regarder en face avant un moment. Dick, Dinah n’était jamais venue, les autres non plus. Ils avaient tous eu mieux à faire que de venir voir leur ancienne amie et collègue. Bien sur tous ne savait pas qui j’étais alors sans mon masque, mais ceux qui savaient ne sont jamais venue. Je sentis mes doigts se resserrer sur les roues de mon fauteuil et mes bras se mettre à trembler. Calme, ma fille, tu dois rester calme. Dinah avait eu mieux à faire que de venir voir l’impotente que tu étais, non que je suis devenue.

Je sursautais quand elle me tendis le paquet qu’elle tenait à la main. Un cadeau? Je regardais rapidement à l’intérieur du paquet en papier.

- Euh c’est gentil. Dis je un peu étonné et ne sachant pas quoi penser de ça.

Une théière? Juste quelques choses qu’on lui avait donné et dont elle ne voulait plus. Je ne méritais sans doute pas mieux. Peut être devrais je m’estimer simplement heureuse qu’elle est prit un peu de son temps pour venir me voir.

- Ca dépend où, mais en effet les choses on globalement empiré et ce ne vas pas aller en s’améliorant.

Je croisais son regard qui me détaillait et je tournais la tête essayant de fixer mon attention vers le l’étang et la pluie. Que voyait elle? Une femme brisé sans doute, mais elle ne voyait pas le pire j’en étais sur. Elle ne pouvait pas voir les traces de brulures que j’avais sur le corps, les marques de lames sur mes jambes et mes bras. Elle ne pouvait pas voir non plus le tube d’antidépresseur à moitié vide dans la poche arrière de mon pantalon ou la flash pleine que j’avais dans ma botte. Gêné je passais une main dans mes cheveux pour dégager une mèche rebelle qui me tombait devant les yeux. Je sentais les larmes monter à mes yeux et je ne pourrais pas les retenir pas cette fois ci.

Je retirais les freins de mes roues, me laissant doucement glisser sous la pluie, m’approchant doucement du l’étang. J’avais essayé de me noyer une fois, mais mon père était intervenue et c’Est-ce qui l’avait finalement décidé d’accepter mon futur internement à Arkham. Je sentais l’eau glisser sur mon visage, roulant sur ma peau, descendant sous mon pull et puis plus rien. Plus aucune sensation. C’était horrible, affreux de ne plus rien sentir une fois cette barrière passé. J’étais coupé en deux entre un monde de mobilité ainsi que de sensation et celui de l’inerte sans aucune sensibilité.

Je me mordis la lèvre alors que je sentais comme la première fois cette douleur horrible au creux de mes reins. Je goutais le sel de mes larmes qui se mêlait à celui tout particulier de la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Mar 1 Nov - 23:55

Dinah ne savait pas trop comment faire évoluer la conversation. Elle n'avait jamais été la plus loquace du groupe des trois jeunes femmes, composé avec Helena Bertinelli et Barbara Gordon, et elle laissait plutôt la parole à son amie la sicilienne et la fille du commissaire plaisanter, discuter de choses et autre en les écoutant silencieusement. Aujourd'hui, les choses n'avaient pas réellement changé. Sauf que Barbara était sans aucun doute beaucoup moins disposé à discuter qu'à l'époque. Époque que Black Canary regrettait de plus en plus. Mais il ne fallait plus penser du passé, ce n'était de toute façon pas dans le caractère de Dinah, beaucoup plus terre à terre. Barbara avait avancer sous la pluie jusqu'à l'étang. Dinah ne la rejoignait pas, restant plutôt dans l'ombre de l'abri comme à son habitude.

Non, en effet, dit-elle. Avec la disparition malencontreuse de Batman et sa défaite face à Killer Croc, je pense que les choses ne peuvent aller qu'en empirant. C'est la raison de mon retour, je ne tiens pas à ce qu'il y est d'autre victime parmi mes amis. Batgirl et Batman sont tombés entre les mains d'être abjecte. Ça n'arrivera plus.

Dinah Lance jeta un couteau sur un des arbres, il se planta nettement et précisément en son centre. On pouvait aisément imaginé une cible, que le couteau aurait atteint au centre. C'était une image pour montrer la détermination de Black Canary, qui était prête à en découdre avec la criminalité de Gotham, avec toute l'aide nécessaire. Elle avait depuis plusieurs jour l'idée de monté un groupe, et elle faisait récemment des rondes pour tenter de repérer les justiciers pouvant l'aider dans cette tâche. Elle n'avait hélas pas encore trouvé tout ce qu'elle cherchait, mais elle savait que ça n'en était pas loin.

- Tu n'as jamais pensé à te reconvertir ? demanda-t-elle à son amie. Je veux dire, mon expérience dans divers groupe de justicier m'a montré qu'il y a différence façon de se battre pour la justice. Je pense notamment à J'Onn J'Onzz, un martien qui a perdu toute sa famille et toute sa race, qui a été brisé psychologiquement, mais qui malgré tout continue à nous aider à sa façon. Malgré ses énormes capacités, il a été un mentor pour nombreux justicier, et coordonne plusieurs groupes sans bouger de son QG.

Elle avait d'ailleurs toujours considéré le martien comme un mentor. Si Barbara s'en donnait la peine, elle pourrait former de jeunes personnes désireuses de combattre pour la justice. Elle n'avait pas besoin de ses jambes pour cela, juste de sa volonté. En avait-elle encore ? Dinah était déterminée à lui en donner s'il le fallait. La fille du commissaire Gordon avait bien des talents à faire valoir, en dehors de ses capacités de combats et de mouvements.

- Toi par exemple, reprit Dinah, tu es bien plus doué que moi dans tout ce qui est recherche, enquête, fichage de donné, informatique... Tu pourrait passer la main à la génération future, en les coordonnant à distance grâce à tes appareils informatique, leurs apprendre l'art du combat, faire des enquêtes pendant qu'ils seraient sur le terrain... les possibilités sont diverses Barbara. J'ai même envie de dire qu'il n'y a pas de sous-rôle, bien au contraire. A toi de choisir ce qui te correspond le mieux. Si tu n'as pas encore totalement abandonné bien entendu.

Dinah avait laissé échappé cette dernière phrase volontairement, pour tenter de retrouvé la Barbara sûre d'elle et prête à agir pour ce qu'elle croyait juste et pour ses proches, comme elle la connaissait. Le Canarie était persuadé que quelques part au fond de son amie, Batgirl vivait toujours. Même si cela ne sera pas facile, elle était déterminée à la faire revivre, peu importe sous quelle forme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Mer 2 Nov - 19:45

Je sentais qu’elle ne me suivait pas, elle devait sans doute resté comme à son habitude dans l’ombre. Je savais qu’elle aimait ça, aussi étrange que celui puisse paraitre pour une vigilante qui ne portait pas de masque quand elle combattait le crime.

- Ce n’est pas Batgirl qui est tombé, mais Barbara.

Non le Joker, n’avait pas visé Batgirl, il ne s’était attaquer qu’à la petite Barbara Gordon, la fille du commissaire Gordon. La petite et insignifiante Barbara Gordon, je ne pouvais pas m’empêcher de penser et d’être certaine que les choses auraient été différente si j’avais été attaquer et battue dans mon costume de justicière. C’est moi alors qui aurait été visé ou cela ce serait produit alors que je venais en aide à un innocent en proie à un criminel. Quelque chose qui donnerait un sens à ce qui c’est passé. JE n’avais été qu’une petite partie du plan de ce malade, peut être même juste un coup de malchance. Je n’avais été qu’en définitive au mauvais endroit au mauvais moment et cela m’insupportait.

J’essuyais rageusement les larmes qui coulait le long de mes joues essayant au passage de retirer les mèches de cheveux qui me collaient à la peau. Demain ils allaient friser, j’allais avoir du mal à les lisser de nouveau. J’écoutais ce qu’elle me disait, mes épaules s’affaissant au fur et à mesure de ses paroles. J’avais rencontré une seule fois ce J’Onn J’Onzz, il m’avait parut un peu antipathique, peut être simplement parce qu’il avait été l’un des premiers extraterrestre que j’avais rencontré, enfin en dehors de superman évidemment, mais ce n’était pas vraiment pareille.

Son idée était intéressante et intelligente, mais devais-je en être réduit à ça. A torcher le cul des futures vigilants, qui prendrait les risques à ma place. A faire le ménage en attendant leurs retours. Faire le boulot d’enquête pour eux, être derrière eux pour faire le boulot qu’ils ne voudraient pas s’embêter à faire? Et puis était elle persuadé de ce qu’elle disait ou voulait elle simplement ce débarrasser de tout ce qui ne lui plaisait pas. Je me retournais, fixant mes yeux bleu rougies de larme dans ses prunelles.

- Tu veux me faire devenir une putain de Hot-line pour les vigilants? Je commençais à rouler vers elle, la colère me nouait l’estomac et devait me donner les joues toutes rouges.

- Tu voudrais que je forme des gamins et gamines pour prendre nos place, les envoyer à la mort et pourquoi pas même former une nouvelle Batgirl!!!
Je criais, c’étais idiot, quelqu’un pourrait nous entendre, mais je m’en moquais

Soudain je fus stopper net dans mon élan. Je ne pouvais plus avancer, ma roue c’était bloqué dans une fissure de la chaussé. Et merde, je tirais de toute mes forces, essayant de me dégager sans lui laisser le temps d’intervenir. Je ne voulais pas de son aide, mais je ne réussi qu’à me déséquilibrer bêtement, mon fauteuil basculant et me laissant tomber joue dans la poussière et l’eau du ciel. Je frappais du poing sur le sol.

- Je te serais totalement inutile Dinah, je suis devenue totalement inutile pour tout les autres. Dis je d’une petite voix en me redressant, commençant à ramper pour atteindre mon fauteuil roulant qui était tombé à quelques pas de là.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Mer 2 Nov - 20:32

Dinah écoutait Barbara se débattre contre les idées qu'elle venait d'émettre. Elle ne pouvait pas dire qu'elle ne s'attendait pas à cette vive réaction bien au contraire. L'ancienne Batgirl était tourmenté, elle ne pouvait accepter être réduit à un simple rôle de « Hot-line ». Cela aurait été tout à fait compréhensible, mais Dinah non plus n'était pas du genre à se laisser faire. Et coûte que coûte, elle rendrait sa fierté à Barbara, même si pour cela elle devait la regarder rampait durement dans la boue après être tombé au sol. D'ailleurs, celle qui portait habituellement le costume de Black Canary ne bougea toujours pas d'un pouce. Un sourire même se dessina sur son visage. Non pas un sourire moqueur, loin de là, mais un sourire vainqueur. Elle espérait voir son amie dans cet état. Tombée, mais avec l'envie de se relever.

- Tu sais ce que je vois Babs ? demanda-t-elle à son amie. Je vois une femme qui malgré son handicape cherche à se relever sans l'aide de personne. Une femme qui ne veux pas qu'on s'apitoie sur son sort. J'ai du mal à croire dans ce cas que tu pense sérieusement tes paroles.

Dinah bougea enfin, s'avançant vers son amie qui tentait de se diriger vers son désormais unique moyen de transport. Et, décidée à se faire entendre, elle donna un coup de pied au fauteuil roulant, le faisant tomber sur le côté. Cela pouvait sembler plutôt brusque et maladroit de sa part, mais c'était bel et bien réfléchit, ce n'était pas un acte émotionnel.

- Tu ne veux pas êtes réduit au poste de Hot-line, reprit-elle, alors que tu sais très bien que le rôle de Batgirl n'était qu'un substitue de Batman, pour lui servir de gros bras et lui permette de prendre un peu de vacance. Un rôle que je considère pas beaucoup plus enviable. Tu avais néanmoins une qualité redoutable, ton intelligence. Ce rôle ne te permettait pas de l'exploiter pleinement, et tu le sais aussi bien que moi.

Dinah jeta alors un couteau près de la main de Barbara. Ce n'était pas fait dans le but de blesser son amie, mais plutôt de lui donner un moyen de se défendre malgré sa diminution physique. Dinah continuait à la regarder froidement de haut. Elle n'y prenait certainement pas plaisir, mais s'il fallait passer par là pour sauver Barbara de ses tourments...

- Tu pense peut-être que j'ai tord. Tu es diminué physiquement, c'est un fait. Tu ne peux plus te mouvoir avec aisance, c'est certain. Est-ce que pour autant tu ne peux plus te défendre ? Ce n'est pas ta situation qui t'en empêche, c'est ton propre esprit. Je sais qu'au fond, tu souhaites faire quelque choses de bien. Tu ne peux plus être Batgirl, fait en sortes de devenir quelqu'un de plus grand. Quelqu'un qui finira par devenir indispensable. Tu as la chance de devenir quelques choses d'autres, de voir les choses avec le recul et non pas en pleine action, de tenter d'éviter que les gens fassent la même erreur que toi. Les jeunes que je te parles, je les ai observer depuis mon retour à Gotham. Ils ne t'attendent pas pour défendre ce qui leur semble juste. En revanche, ils risquent en effet d'aller à l'abattoir si personne n'est là pour les aider. Pour les guider. Je peux essayer de les rassembler, mais j'ai besoin d'aide Barbara, je ne peux pas tout faire. Tu ne peux pas te mouvoir où bon te semble, mais grâce à tes autres talents, tu as le pouvoir d'être partout à la fois. De communiquer à qui bon te sembles. De tous nous coordonné pour nous rendre plus fort face à une criminalité qui elle s'organise de plus en plus et nous submerge. La technologie d'aujourd'hui te permet d'avoir un rôle important voir même capital pour la suite.

Dinah mit ses bras en croix, comme pour mimer une cible humaine, en se plaçant entre Barbara et son fauteil. Elle avait une expression de défi sur le visage. Elle avait laissé un couteau à son amie. Si celle-ci était prête à se battre, elle savait quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Jeu 3 Nov - 0:46

Dinah ne bougeait pas alors que je me trainais avec difficulté vers mon fauteuil roulant. Pourquoi faisait elle cela? Qu’espérait elle gagner, cela lui plaisait tellement de me voir ainsi ramper à ses pieds. Voulait elle m’aider, me secouer? Voulait elle simplement s’amuser à mes dépends? Non, elle n’était pas comme ça, je ne la connaissais pas comme ça. Pourtant elle m’avait déjà abandonné une fois, une fois alors que j’avais le plus besoin de soutien. Je n’écoutais que d’une oreille ce qu’elle me disait, combien de fois on me l’avait dit. C’était si facile pour eux tous de juger, de me dire ce que je devais faire, ce que j’allais faire. Ce n’était pas eux qui devait vivre le cul vissé sur cette chaise, sur cette chaise avec des roues qui était la seule façon pour moi de bouger. Je rampais vers mon fauteuil, chaque centimètre me rapprochait et quand je failli mettre la main dessus, elle arriva donnant un coup de pied dedans pour l’envoyer encore plus loin, le faisant tomber lui aussi.

- Ce n’est pas vrai, je n’ai jamais été un substitue. Criais je ou pleurais je ne savais pas.

Non je n’étais pas une vulgaire faire valoir, je n’avais jamais été une simple second couteau. Je m’étais forgé toute seule avant même que Bruce ne me prenne sous son aile et qu’il m’apprenne ce qu’il me manquait pour accomplir le mieux possible ma mission de vigilante. J’avais du le convaincre, me battre pour mériter ce costume, pour mériter le droit de devenir Batgirl.

- Je t’interdis de m’insulter. Crachais je. Je n’ai jamais été un gros bras, je n’ai jamais été une remplaçante. Je me suis forgé, je me suis battue. Je n’ai pas hérité du titre de ma mère, je n’ai pas eu la chance d’avoir des super pouvoirs.

Si seulement j’avais pu me lever, si seulement j’avais put lui sauter dessus, mais si cela avait été le cas, nous n’aurions pas cette conversation si déplaisante. Je vis son couteau s’écraser prêt de moi et je lui jetais un regard. Une lame, sa lame. Pourquoi voulait elle que je l’attaque? Je fermais les yeux, avant de me retourner sur le dos, regardant le ciel.

- Dinah, si demain, tu ne pouvais plus utiliser tes bras, tes jambes ou même la parole et donc ton chant. Pourrais tu continuer à te battre? Je fermais les yeux, me pinçant l’arrête du nez. C’était une habitude qui me permettait de réfléchir.

- J’ai été l’une des meilleurs Dinah, l’une des premières de cette foutu ville. J’ai affronté les dangers, les criminels, je serais incapable de dire combien de fois j’aurais du mourir. J’ai réussi à continuer mes études, à avoir une vie amoureuse, à cacher tout ça à mon père et je n’ai plus rien.

Je me redressais en poussant un long soupire, m’asseyant face à elle. J’attrapais le couteau, le posant sur ma jambe droite.

- Je ne me battrais pas avec toi Dinah, tu me mettrais une déculotté. Enfin maintenant

Je jetais un bref coup d’œil vers mon fauteuil roulant, il n’était plus très loin, je pouvais presque le toucher. Je réfléchissais à ce qu’elle me disait. Serais je plus grande en aidant les autres? Non c’était des conneries, à quoi cela pouvait bien leurs servir à tout ces vigilants qu’il y ai quelqu’un dans un bâtiment, une base, n’importe quoi, qui pense à eux.

- Un rôle important, un rôle capital, ose me dire ça sans trembler des genoux tellement cela te fait rire. Si c’était si capital, pourquoi ne le fait tu pas, après tout rien ne t’oblige à te battre dans la rue, tu pourrais aussi tout coordonner, tout organiser.

Je me décalais doucement, jusqu’à réussir à atteindre mon fauteuil. Au moins je ne sentais pas l’humidité sur mes fesses. Je redressais mon fauteuil, me hissant dessus par la force de l’habitude et des bras gardant toujours le couteau à la main. Combien de fois avais-je du remonter dessus à moitié bourré ou sous l’emprise de médicament. J’attrapais le tube maintenant aplatie de médicament et j’en avalais rapidement une gorgé que je fis passer avec un peu de l’alcool que j’avais tiré de ma flash.

- Tu ne le ferais pas Dinah, car tu peux être sur le terrain. Personne ne veux rester derrière, je ne le veux pas, je déteste ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Jeu 3 Nov - 23:28

Dinah regardait toujours Barbara se débattre avec son propre corps et le sol boueux du Robinson Park. Elle en avait presque les larmes aux yeux, à ça oui. Elle imaginait à quel point elle pouvait dégoûter son amie, et sans doute que leurs relations en prendraient un sacré coup pendant un moment. Mais Dinah voyait plus loin que sa seule amitié, elle n'était pas si égoïste. Même si Barbara semblait persuader que Dinah l'utilisait, cette dernière était persuader que ce serait l'inverse. En effet, Dinah ne pouvait savoir ce que ressentait Barbara a être enfermé dans un corps à priori inutile. Elle n'avait pas à la savoir d'ailleurs, chacun avait un parcours différent. Même si un jour cela lui arrivait, pourrait-elle comparer leurs situations ? Elles n'avaient pas le même âge, le même vécu, le même entourage... Malgré ses sales tours, Dinah était certaine qu'elle aurait au moins Ollie derrière elle, et elle pensait que Dick au moins aurait été là pour Barbara. Elle était d'ailleurs elle-même fautive.

Elle laissait ainsi Barbara s'exprimer avec des cris, des pleurs. Elle se débattait, elle tentait de dresser un mur émotionnel. Dinah ne savait pas trop comment s'y prendre. Enfin, elle continuerait à suivre ses idées, mais dans cette état, finiraient-elles par atteindre l'ancienne Batgirl ? La Canarie en doutait un peu, à vrai dire. Si quelques choses n'avaient pas changé chez son amie, c'était bien son caractère buté, celui-là même qui l'avait fait devenir Batgirl à l'insu de Batman à vrai dire.

Dinah fit retomber ses bras, et esquissa un nouveau sourire. C'était plus de façade que d'autre chose, car il la situation ne l'exigeait pas vraiment.


- Tu dis vrai Barbara, reprit Dinah. Tu as été bien plus qu'un gros bras, qu'une remplaçante. Je le sais. Tu m'en apporte une nouvelle fois la preuve. Tu as fait preuve de beaucoup de courage en acceptant ce rôle. Mais ta conduite aujourd'hui me fait douter. Faisais-tu cela uniquement pour la gloire ? Pour te prouver quelques choses ? Pour avoir une dose d'adrénaline ? Car aujourd'hui que tu es en incapacité physique, et j'insiste bien sur le physique, tu t'abandonnes ? Ce n'est pas la Barbara que je connais. C'est la Barbara que j'ai décrite. Et oui, c'est vrai que j'ai eu la chance de bénéficié de la réputation de ma mère, et du Cri du Canarie. Cependant, entre nous toutes, Helena est la seule qui n'a hérité de rien et qui s'est construite pièce par pièce. Après tout, tu portais le costume de Batman, ses gadgets. Tu avais un mentor, ou plutôt un modèle, j'avais le miens. Nous avons eu cette chance. Chance que désormais d'autres mériteraient. Que tu refuse de leur offrir.

Dinah recula désormais. Elle ne voulait pas empêcher son amie de rejoindre son fauteuil une fois de plus, une fois sa suffisait. La discussion prenait une tournure importante. Barbara se rassit donc, et tenta sans aucun doute de trouver une certaine tranquillité dans des médicaments. Sur ce cas précis, Dinah ne préféra pas porter de jugement de valeur. Si la combativité de Barbara était à débattre, ses traitements mentaux restaient à la discussion de gens bien plus compétent et psychologue qu'elle.

Tu étais sans doute la meilleurs d'entre nous, c'est vrai aussi. Pourtant, nos style de combat ne diffère pas énormément, nos technique peut-être, mais certainement pas notre efficacité. C'était ton intelligence, tes qualités d'observations, de déductions, et de temps en temps tes talents d'informaticienne qui faisaient la différence. C'est également pour ça que je ne peux pas faire tout ce que je te conseil de faire, pas encore. Je pourrais faire les rôles que je t'ai énoncé. C'est d'ailleurs ce que j'ai prévu de faire en cherchant des justiciers pour m'accompagner dans une équipe. C'est ce que j'ai fais lorsque Batman et Superman se sont retirés de la Ligue. Mais je suis bien plus efficace sur le terrain. Oui, parce que je le peux. Si je ne le pouvait pas, je rendrais service en faisant autre chose. Barbara, je n'ai jamais dit que je te laisserais seule. La vie de justicière est dans ta peau, Barbara, dans tes tripes. Je t'ouvres simplement la voie à d'autre manière de l'aborder. Ce n'est pas un rôle de grattes-papiers, un rôle de bouche trou. Personnellement, j'ai plus de mal à m'imaginer prendre le rôle d'une fille qui ne sait pas quoi faire de sa vie plutôt que de rester dans une salle devant des écrans à coordonner des actions de justiciers. Donc si tu dois considérer un mauvais rôle, choisis celui que tu considère comme le moindre. Je t'ai ouvert la voie, Barbara. Et en effet, si tu souhaite abandonner complètement, je serais obliger de m'exposer davantage en me concentrant à la fois sur la coordination de mon équipe, sur la recherche et sur le combat. Ça ne me dérange pas, car je sais que c'est ce qu'il faut que je fasse, et non pas ce que je veux faire ou non. Si j'avais voulu faire passé mes envies avant mon devoir, je ne serais pas restée Black Canary après m'être mariée. Mais il y a un paquet de choses que je dois régler avant de raccrocher, que nous devons réglé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Ven 4 Nov - 11:13

J’essayais de retirer le maximum d’eau et de saleté qui recouvrait mes vêtements. Heureusement que je n’avais pas particulièrement fait attention à ma tenue pour sortir de chez moi.

Pourquoi j’étais devenue Batgirl et pourquoi j’abandonnais? C’était en substance ce qu’elle me disait, me demandait. Peut être me voyait elle maintenant comme une poseuse qui avait juste eu envie d’un beau costume? C’est vrai que celui que j’avais été beau, magnifique même, mais pourquoi je le mettais. Evidement j’avais eu envie de ma dose d’adrénaline, je ne peux nier que c’est une des choses qui m’ont fait bricoler mon tout premier costume, mais la première fois, à cette soirée face au Joker et Batman en mauvaise posture. Ce n’était pas l’envie de l’aventure qui m’avait poussé, il fallait que je le fasse alors, il fallait que j’intervienne, que je me batte parce que c’était la seule chose à faire.

Je sentais comme une pointe d’accusation dans sa voix, était je vraiment fautive dans cette histoire. Je devais vraiment sagement accepter ce qui était arrivé et passer la main? Mais comment faire, Je ne pouvais presque rien faire toute seule, à peine vivre, non survivre et elle voulait que j’apprenne au autre comment faire leurs boulots de vigilants. Mon histoire ne pouvait même pas leurs servir d’exemple, c’est Babs qui avait été touché et Batgirl était tombé avec elle, sans pouvoir se défendre, ni l’une, ni l’autre.

- Que veux tu que je leurs apprenne Dinah? Je n’ai pas put me défendre, même pas esquisser un geste, même pas le sentir venir. Je serais un bel exemple pour tes futures justiciers, Barbara Gordon qui c’est fait tiré dessus comme si elle n’avait été qu’un vulgaire animal sur le chemin d’un chasseur.

Je laissais tomber ces mots avec la délicatesse d’une boule de bowling sur un chandelier en cristal. C’était ce que j’avais coincé dans la gorge. JE n’avais rien put faire, alors comment pouvais-je espérer aider les autres, comment pouvais-je leurs apprendre quelques choses? Comment je pouvais accepter de les diriger de loin, comme un des pions sur un jeu d’échec.

- Je n’ai jamais été la meilleurs Dinah, sinon on n’en serait pas là. Dis je doucement.

Dinah et Bruce avait ce même discourt, mais je ne les croyais pas, je n’étais pas la meilleurs, non. Je ne pouvais même pas concevoir cette idée comme une lointaine éventualité.

- Tu cherche à me faire culpabilisé Dinah, ce n’est pas loyal. Si je bosse avec toi, c’est toi et les autres qui prendront tous les risques pendant que je serais à l’abris, je ne sais même pas où.

Pourtant je réfléchissais et si elle avait raison. Avec du boulot et un bon matos, non ce n’était pas possible à moins de? Les yeux dans le vides comme si je regardais le bout de mes chaussures sales tout en me mordillant la peau de mon pouce, je faisais un inventaire de ce que j’avais: rien et de ce dont j’avais besoin: Tout

- Il va falloir du matos de premier ordre Dinah et un lieu sécurisé. De quoi bricoler aussi et un accès handicapé.

Je pouvais peut être l’aider, je lui devais sans doute bien ça. Je levais les yeux vers elle.

- Si je veux bien t’aider, c’est juste que tu te ferais tuer sans moi. C’est un miracle que tu es pu survivre si longtemps sans que je sois là pour rattraper tes bêtises. Finis je par dire, un sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Ven 4 Nov - 17:02

Barbara avait finalement finit par accepté de suivre l'idée de Dinah. A son tour, Black Canary souriait, un sourire généreux et soulagé, qu'elle n'offrait pas si souvent, même à ses proches. Elle posa sa main sur l'épaule de son amie. Sa vie allait enfin peut-être devenir meilleurs. Elle savait qu'il faudrait tout de même surveillé les états psychologiques de Barbara pour éviter qu'elle ne sombre à nouveau ou qu'elle dérive, mais le fait qu'elle ait finalement entendu les arguments de Dnah et les trouve à son goût était déjà un grand pas. Elle était fière que Barbara prenne la bonne décision, selon elle.

- Oui, tu as raison Barbara, dit Dinah avec un petit air de rigolade. Mais je suis certaine que tu me surveillais, un peu comme un ange gardien invisible. Quoi qu'il en soit, j'ai déjà prit mes devant en quelques sortes pour tes besoins technologiques. Ollie m'a peut-être humilier, mais j'ai quand même garder les cartes de crédits et ses numéros de compte. Ça lui donnera une bonne leçon. Je voulais m'installer dans une vieille tour désaffecté et un peu en miette, je l'ai donc acheté et entamé des travaux, qui officiellement se nomment ''rénovation d'un monument historique'' mais qui sont en fait une amélioration des locaux en ce qui concerne la technologie et tout ses bazars auxquels je ne comprends pas grand choses. Aussi je t'en fait cadeaux... c'est quand même plus sympa qu'une théière miteuse pas vrai ?

Black Canary fouilla dans son sac et en sortit de grosses clefs, et une carte magnétique. Elle les lança en direction de son amie.

- Attrape ça, reprit-elle. C'est les clefs de la Tour, la carte magnétique sert à passer la porte blindé et sécurisé que j'ai fait installé. Elle se nomme la Tour de l'Horloge, tu en as sans doute entendu parler. Tu en as beaucoup plus besoin que moi. Je rénoverais mes installations de mon vieux bar pour moi, ne t'inquiète pas. Les travaux seront totalement fins d'ici quelques semaines, mais quelques appareils sont déjà en place. Si tu as besoin de quelques choses de particulier, n'hésite pas à me le demandé. Et si tu refuse par peur de ne pas être indépendente, dis toi que ça me sert tout autant que toi. Et de toute façon comme je te l'ai dit il n'y a aucune raison que tu fasse le sale boulot seule, je serais là également si tu en as besoin. Ou je peux tout démonter et te laisser faire toi-même Babs. Mais ça sera plus long et plus pénible, et le but n'est pas de faire un chemin de croix mais d'être efficace.

Dinah s'avança alors vers un siège et s'y assis. Cela avait été éprouvant pour elle, qui n'avait pas l'habitude de traiter ainsi ses amis, mais cela avait été nécessaire. Désormais, elle semblait de nouveau séreuse et son sourire s'était effacer pour faire place à un visage bien plus concentré.

« Cela dit, continua-t-elle. Tu soulève un point important. Beaucoup d'entre nous, et j'entends par là les justiciers, nous pensons à sauver les gens ''normaux'' et nous oublions souvent que la moitié du temps nous le passons sous des alter-égos bien plus fragiles. Après tout, quand on a le costume de kevlar et qu'on saute de toit en toit, il beaucoup plus dur de se faire tué d'un coup de couteau dans le dos que lorsque d'on traverse une ruelle sombre, même la nuit. Il faudrait minimiser les risques, et tenter de rester en contact permanent, et faire tourner les tour de gardes et ce même le jour. Je ne sais pas quel système on peut adopter, mais il me semble légitime de prendre ton cas, et excuse-moi d'en parler ainsi, comme d'un exemple pour éviter qu'il ne se reproduise chez d'autre. Ce sera en tout cas à réfléchir.

Cela était important pour Dinah que l'attaque de Barbara ne soit pas vaine et puisse servir au moins à en sauver d'autres. Elle-même aurait donner n'importe quoi pour remonter le temps et avoir la chance d'intervenir. Mais ce n'était pas possible et il fallait faire en conséquence.

Le temps que tu t'habitues à ce renouveau, je ferais mes propres recherches pour trouver de jeunes justiciers qui accepteraient de se joindre à nous. Le Réseau de Batman est un bon début, mais il faut quelques choses de bien plus organisé. Les justiciers ont un égo trop gros pour accepté de faire partie d'un groupe, aussi il ne sera pas facile d'en persuader quelques uns, bien que les plus jeunes d'entre eux seront moins enclin à suivre Black Canary et...

Dinah ne finissait pas sa phrase. Elle savait qu'il serait impossible pour Babs de garder son pseudonyme de Batgirl, et savait qu'il n'avait pas été très malin de sa part de le rappeler tout de suite. D'ailleurs la justicière avait entendu parler d'une mystérieuse femme qui avait revêtu le costume une nouvelle fois. Elle serait également une de ses cibles de recherches.

- Enfin, se reprit-elle, de nous suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Sam 5 Nov - 23:12

- Tu as pris les devant. Dis je doucement à moitié étonné seulement.

Avait elle présumé que j’accepterais ce nouveau boulot sans rien dire, sans rien penser?

- Quoi, mais attend…

Je n’en revenais pas de ce qu’elle me disait. Je connaissais la tour de l’horloge bien sur, ce vieux bâtiment qui devait être rénové depuis des années. Malheureusement la ville n’avait jamais prit ou même voulu prendre la responsabilité de faire des travaux. De toute façon il n’y avait sans aucun doute pas d’argent pour la restaurer dans les caisses de Gotham City. J’en avais profité et j’en avais déjà fait un repaire à une époque, ma petite batcave à moi, uniquement pour moi. Je ne sais même pas si Dick ou Bruce savait qu’il existait. Cela m’avait prit longtemps à le construire, surtout pour installer les sécurités. Je n’avais pas les moyens de Bruce en même temps. Il devait rester là bas, l’un de mes costumes et quelques armes. Peut être même une moto de ma création et du matériel divers et variée.

- J’ai déjà une vieille planque dans les fondations du bâtiment, j’avais même remis l’ascenseur en marche pour grimper au sommet, c’était déjà bien trop long avec les escalier à l’époque. Je me demande si elle est toujours en état.

Je devrais avoir honte de ce qu’elle m’offrait, j’aurais du refuser, c’était là seule chose à faire, refuser. Pourtant, je sentais au plus profond de moi un sentiment que je n’avais pas ressentis depuis un moment. De l’excitation, j’avais envie de me mettre au boulot toute de suite, j’étais resté inactive trop longtemps surement. J’attrapais les clés et la carte donné par Dinah. De quoi aurais je besoin là bas?

- Oui je vais avoir besoin de quelques petites choses. Je comptais sur mes doigts chaque entré de ma liste pour être sur de ne rien oublié.

- Déjà de quoi m’installer là bas donc lit, table et de quoi manger. Je jetais un bref coup d’œil à Dinah qui venait de s’asseoir sur un banc juste à coté de moi.

- Il me faudra beaucoup de papier et de quoi écrire ainsi que de quoi dessiner des plans. Il faudra récupérer mon ordinateur portable et mes affaires. Ainsi qu’installer en priorité une connexion internet de base. Il me faudrait aussi des jambes et des bras de confiance.

C’est juste temporaire, plus tard, il faudra que je crée sans doute moi-même un routeur et un serveur de connexion pour rendre la tour fiable informatiquement parlant. Il faudrait surement aussi que j’utilises des ordinateurs … Je m’emballais, j’allais avoir beaucoup de boulot et cela n’allait pas être de tout repos. Je me dirigeais vers Dinah, me plaçant face à elle. Je me penchais pour poser une main sur son genou.

- Cela va représenter un investissement énorme Dinah, mais je te promets que je te rembourserais tout dès que possible. Même les travaux de la tour et même son achat.

Je l’écoutais sur ses idées pour l’organisation du groupe et pour mon cas qui devrait servir d’exemple.

- Ecoute, je préférais quand même ne pas trop servir d’exemple. Je ne pourrais pas supporter un défilé de vigilant et que tu leur explique ce qu’ils doivent faire pour ne pas devenir comme moi, de la même façon qu’un guide dans un musée.

Non ça je ne le supporterais pas, je ne suis même pas sur d’avoir vraiment envie de les avoir en face de moi ces nouveaux justiciers et justicière en tout cas, pas au début. Je me renfonçais dans le fond de mon fauteuil alors qu’elle allait m’appeler de nouveau Batgirl. Je ne l’étais plus, elle était morte et j’allais sans aucun doute devoir trouver un autre pseudo sur le réseau et pour les justiciers.

- Il va me falloir un nouvel alias. Dis je avec un sourire triste sur les lèvres. Mais on en est pas encore là Dinah. Si tu veux bien, j’aimerais que tu me conduise à la tour, après être allez faire un saut à mon hôtel pour que je me change.

Ne pas penser au passé, j’avais autre chose à faire maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Dim 6 Nov - 0:18

- Quand je parlais de que j'avais pris mes devants, c'est surtout que j'avais prévu de trouver quelqu'un dans ce rôle, j'aurais juste préférer que ce soit toi, expliqua Dinah à Barbara, de peur de l'avoir offensé sans le vouloir. Quant au choix du lieu, c'est surtout a cause de son emplacement et des possibilités, je ne savait pas que tu l'utilisais autrefois, drôle de coïncidence.

Dinah se leva donc. La pluie avait cessé. Le ciel était toujours très nuageux, mais quelques lumières arrivaient néanmoins à passer au travers des nuages. Ses cheveux étaient toujours trempés, ainsi que ses vêtements. Malgré tout, le temps illustrait bien une nouvelle fois la situation actuel, un rayon de soleil dans de multiples nuages noirs. Il en faudrait du chemin pour que le ciel soit totalement dégagé, mais c'était un bon début.

Barbara voulu alors aller à l'hôtel puis à la Tour de l'Horloge, et demanda ainsi à Black Canary de la transporter jusque là. Elle acquiesça et les voilà parti pour l'hôtel de Babs. En effet, elle était couverte de boue, les dommages collatéraux de leur conversation houleuse, et c'était compréhensible qu'elle avait la priorité de mettre des vêtements propres. Dinah elle-même ne supportait pas de conserver ses vêtements trempés, mais il pouvait pleuvoir d'un moment à l'autre.


- N'empêche, c'est Ollie qui va faire une drôle de tête quand il verra son relevé bancaire. J'aimerais bien être là pour voir ça...

Il était vrai que tout ce matériel coûterait cher, sans compter les propres travaux de Dinah au Ladie' Paradise pour le mettre à jour et en faire son propre QG. Mais elle devait bien ça à Barbara, et de tout façon cette argent ne lui servait qu'à ça. Sans compter que c'était une bonne manière de se venger du comportement d'Oliver, tout en œuvrant pour la bonne cause.

Elles arrivèrent don enfin à l'hôtel. Dinah prévint donc Babs qu'elle l'attendait dans le taxi. Elle préférait laisser Barbara seule, dans un soucis d'intimité déjà, et surtout car ce serait une manière pour elle de dire adieu à ce passé tourmenté.


- Ne traine pas trop, ajouta Dinah avec une pointe d'humour.. N'oublies pas que les frais de taxi ne sont pas donné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Dim 6 Nov - 0:56

Je ne pus m’empêcher de sourire devant l’aveu de Dinah qu'elle aurait juste préféré que ce soit moi qui m'occupe du rôle de surveillante et d'ange gardien invisible.

- Qui voulais tu prendre d'autre? Demandais je un sourire qui se voulait malicieux sur les lèvres. Tu l'as dis toi même, je suis la plus intelligente et une informaticienne de génie.

Comment ça je me vantais un peu? Bon c'était vrai, je devais avoir les chevilles entrain de gonfler, mais d'un coté, même si je faisais cette remarque en plaisantant. Il y avait un fond de vérité là dedans. Je ne connaissais personne aussi doué que moi avec l'informatique hormis un ou deux autres hackeurs. Je dépassais même Bruce dans ce domaine qui avait eu la chance lui de suivre l'évolution de la technologie de l'informatique.

- Personne ne le savait Dinah, c'était mon refuge. Bruce m'a légué une partie de sa paranoïa et je l'ai caché à tout le monde, même à ceux en qui j'avais confiance au cas où. Je devrais avoir du matos pour toi, comme mon ancienne moto là bas.

Oui dans ce boulot on n'était jamais sur de rien, mieux valait toujours avoir une porte de sortie, un lieu secret qui pouvait vous abriter, vous servir de refuge. Je suis sur que Dinah avait agit de même, on l'avait tous fait et certain comme Bruce en avait plusieurs. J'étais certaine de ne pas connaitre l'emplacement de toutes ses Batcaves. Je suivis Dinah qui nous appela un taxi, plusieurs passant à coté de nous vide sans même s’arrêter pour nous prendre. Les joies du fauteuil roulant, avant qu'enfin un ce décide, conduit par un natif américain qui semblait avoir plus de cents ans, à s’arrêter. Il nous aida à rapidement chargé mon fauteuil, mais ne semblait pas y prendre garde plus que ça, ce que j'appréciais particulièrement.

- Je me demande Dinah, qu'est ce qu'il t'a fait pour que tu lui en veuille à ce point?

Oui, qu'est ce qu'il avait bien put faire? Dinah et lui s'aimait en tout cas c'est ce dont je pensais me souvenir, mais je ne les avais pas vue depuis si longtemps. Peut être l'avait il abandonné comme Dick l'avait fait avec moi? Trompé peut être? J'avais l'impression que c'était une chose courante chez nous les vigilants. J'avais vue Bruce avec tellement de femme différente. Talia, Catwoman, j'avais même faillit faire partie du lot et c'était sans compter sur les femmes qu'il côtoyait dans sa vie de Bruce Waynes.

La taxi me déposa juste devant mon hôtel et Dinah me laissa monter toute seule récupérer quelques affaires et me changer. C'était aussi bien, je préférais qu'elle ne voit pas la femme couverte de cicatrice que j'étais devenu ou même le taudis dans lequel je vivais actuellement. La douche était dans la même pièce que le reste et j'étais certaine que le ménage n'était pas fait tout les jours. Je n'avais pas trouvé mieux, car entre mon état et celui de mon compte bancaire, ce n'était pas facile de dénicher un hôtel abordable. Je me changeais donc rapidement. Échangent mon blue jean pour un autre un peu plus vieux, une chemisette blanche et un par dessus en toile noir, le tour était joué. Je passais juste un rapide coup sur mes chaussures histoires de les rendre plus propre et s'en était finit. Je pris à peine le temps de me sécher les cheveux que j'attachais en catogan et je pris mes lunettes ainsi que mon ordinateur portable que j'avais caché dans la conduite d’aération de la chambre qui se trouvait au sol, avec quelques autres objets de valeur comme Woobie.

- On va avoir de nouveau du boulot. Lui dis je avant de quitter la pièce pour retourner dans le Taxi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   Dim 6 Nov - 11:24

Avant que Barbara quitte le taxi pour rejoindre l'hôtel, elle posa à Dinah une dernière question qui semblait trotter dans sa tête depuis sans aucun doute plusieurs minutes. Elle demanda ainsi pourquoi Dinah en voulait à Oliver. Il est vrai qu'elle avait pester plusieurs fois contre lui, mais elle n'avait pas forcément dit pour quelle raison, et Barbara n'était en aucun cas tenue de savoir pourquoi. La justicière réfléchit donc un peu avant de prendre la parole, pour tenter de clarifier ça au mieux.

- Je vais tenter de t'expliquer ça de mon point de vue, évidemment, répondit-elle d'abord. En te rappelant d'abord le contexte.

Dinah sortit et aida Babs à se remettre sur le fauteuil. Le taximan l'aida puis retourna dans la voiture, attendant le retour de Babs tout en faisant tourner le compteur. Dinah ne tenait pas à ce qu'il entende les teneurs de leur conversation, qui allait aborder certaine partie de l'alter ego de Dinah, Black Canary. Elle parla donc à Barbara avec le plus de discrétion possible, parlant le plus bas possible dès que quelqu'un approchait leur position.

Lorsque Superman, Batman et Wonder Woman ont quitté la Ligue pour leurs affaires personnels – New Krypton, Arkham City et l'ambassade de Thermysquira – Ils ont décidé de me confier le lead de la JLA car il considérait que j'étais sans aucun doute la plus efficace pour ce post. Mais Hal Jordan, dernier membre fondateur restant, quitta la Ligue à son tour pour en former une nouvelle. Évidemment, j'étais dans une position délicate et chacune de mes décisions étaient contesté. La Ligue se vidait de ses membres, j'avais besoin du plus de soutiens possible. Quoi de plus normal de le trouver chez mon mari. Mais je te laisse deviner qui a-t-il choisis entre Hal et moi...

Dinah avança le fauteuil de Barbara jusqu'à l'entrée de l'hôtel.

Évidemment, reprit Dinah. Je n'étais pas très contente lorsque je l'ai appris. Il m'a même avoué avoir fondé la nouvelle guide avec Hal. Je l'ai ressenti comme un manque de confiance à mon égard, il n'a même pas pris le soin de m'en parler. On aurait au moins pu tenter de trouver une solution, ils ne m'ont même pas dit pourquoi ils voulaient me concurrencer. D'ailleurs, j'attends toujours qu'ils me le disent. Je n'ai pas eu de choix que de dissoudre la Ligue et de revenir à ma ville natale. Qui avait besoin de moi d'ailleurs.

Dinah ne dit alors plus un mot, gardant le silence pour tenter de ne pas montrer qu'elle était vraiment furieuse contre Ollie et Hal, et que cela avait drôlement bouleversé sa propre confiance en soi. Comment pouvait-elle désormais dirigé un groupe si même son mari considérait qu'elle en était incapable ? Sans compter qu'elle comptait en fondé un ici, à Gotham. Elle ne l'avait pas dit à Barbara, mais inconsciemment son envie de faire ce projet avec son amie était sans aucun doute une conséquence de tout cela, qu'elle voulait retrouver confiance en elle et que Barbara l'aiderait sans doute dans cette voie.

- Maintenant, tu sais tout Babs. Et je ne vais pas t'embêter avec mes histoires plus longtemps. Va, on a du pain sur la planche.

Et Dinah retourna au taxi, attendant le retour de Barbara dans une tenue plus propre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

On se retrouve et je m'inquiète ... [Black Canary.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les liens de Black Canary
» My little birdy [Black Canary & Music Meister]
» /Héros/ Black Canary
» Black Canary [UC]
» Was the singing really necessary ? | Black Canary & Music Meister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Robinson Park :: Robinson Park-