RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Mar 25 Oct - 13:09

Le vent lui frappait le visage presque avec autant de force que son sang dans ses tempes. Il n'y avait pas eu d'alerte particulière, d'appel de police, de signal de la part d'Azrael ou de Midnight. Rien ne semblait se préparer particulièrement. Mais Dick Grayson avait simplement eu envie de retrouver Gotham City. Il avait eu envie de libérer le Nightwing dans les airs de la ville. La nuit était belle, un peu fraiche pour la saison, juste ce qu'il lui fallait pour se vider la tête. Il avait laissé son véhicule dans un sous-sol secret à la base de la tour Wayne. Arrivé au sommet par une suite d'acrobaties, il s'était ensuite jeté dans le vide en prenant son élan. De là, il était passé d'immeuble en immeuble, tantôt planant, tantôt se balançant.

Sa discussion avec Azrael l'avait ait réfléchir, culpabiliser même. Mais sa détermination restait intact, tout comme son orgueil. Il avait eu besoin de cette sortie nocturne pour se rappeler cette vérité, certitude perdue au fil des ans passés au loin : Gotham City était SA ville. Il allait devoir discuter avec l'Iroquois et Midnight mais il repoussait le moment le plus possible. Le retour de Tim le rassurait mais il n'avait pas encore trouvé le temps de parler au jeune garçon. Il était en pleine chute libre quand il se rattrapa à une barre métallique ressortant d'un mur. Au bruit que fit cette dernière lorsqu'elle réceptionna Dick, il se dit qu'il valait mieux se projeter tout de suite vers autre chose et voir plus loin.

Il avait dit à Azrael qu'il pensait que chacun devait faire sa route pour le lutte contre le crime et qu'ils ne formeraient pas une équipe. La vérité était que sans Bruce, il ne souhaitait pas prendre part à quelque chose qui ressortait de la juridiction du Batman. Même libre de toute attache, avec Batman disparu au loin, Nightwing sentait l'ombre de la chauve-souris peser sur ses épaules. Fut-ce cette idée qui l'alourdit, il fut freiné dans son élan et décida de faire une pause. Il était posé sur le toit d'un petit immeuble de six étages. Il contempla la tour Wayne au loin et se dit que la distance constituait une sacrée chute. Son engin était garé à la tour Wayne mais pouvait le rejoindre facilement sur une pression de bouton par Dick. Puis il regarda la rue qui s'étendait à ses pieds. Arkham City avait beau être l'enfer sur Terre, les rues de Gotham n'en demeuraient pas moins des champs de bataille. Sharp n'avait rien fait pour aider cette ville. Les sacs poubelle éventrés, les enjoliveurs brisés sur le bords de la route et un cadavre de chat errant au milieu. On était bien loin du quartier des affaires et de la paisible Gotham dont la mairie parlait. Si Gordon devenait maire, malgré toute sa volonté et ses compétences, il aurait tout de même un travail herculéen à accomplir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Mar 25 Oct - 17:39

C'était il y a seulement quelque jours que Loraline avait "repris" du service et s'était évader d'Arkham. Bientôt, elle y retournerait. Elle sentait l'appel en elle. C'était certes l'enfers, mais c'était aussi l'endroit où on avait le plus besoin d'elle, et pas seulement en tant que justicière. Parce qu'elle était bien plus que ça maintenant. Lora aussi était utile. Elle était devenue une sorte de ramancheuse des bas quartier. Les gens venait la voir pour tout et pour rien, mais surtout pour l'espoir qu'elle apportait, sans masque. Et ça aussi elle y avait pris goût. Mais ce n'était pas assez. Toute seules, elle ne pouvait rien. Elle avait même eu trop peur pendant un temps pour oser remettre le costume. Mais il était plus que temps.

Elle ne retournerait que dans une semaines. C'était le délais qu'elle c'était jurer de respecter pour donner le temps à son épaules droite de guérir un peu. Elle ne serait pas très utile de toute façon sans elle, et aussi, elle voulait apprendre à connaitre le réseau, s'y faire une place. Il doutait d'elle, enfin un peu. Il était vrai que contrairement à eux, elle ne s'était jamais considéré complètement comme une justicière. Elle était une sorte de secouriste masqué. Mais elle était aussi une justicière. Elle l'admettait maintenant.

Elle était donc à s'entraîner malgré tout, pour grimper en ménageant son épaules, pour ne rien perdre de ses capacité physique. La convalescence c'était pour les gens normaux. Elle n'avait dit à personne qu'elle sortait. Elle avait envie de sentir la ville, de se réapproprié son costume et une place.

En arrivant au sommet de l'immeuble qu'elle avait choisis, elle croisa un justicier qu'elle n'avait encore jamais rencontrer. Il lui semblait un peu familier. Elle avait du voir sa tronche quelque part, mais elle n'arrivait pas à savoir où ni comment.

Ne désirant aucunement être prise pour une menace, elle le salua avec douceur.


"Bonjour."

Et elle attendit sa réaction.

[J'espère que ça te va si c'est moi qui poste.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Jeu 27 Oct - 17:35

Nightwing sentit la présence de l'intruse juste avant qu'elle ne prenne la parole. Un simple "Bonjour !" comme préambule était une approche plutôt agréable. Bien souvent, les visites surprises au milieu de la nuit commençaient par des coups de feu ou des tentatives d'assassinat. Cependant Dick devait rester sur ses gardes. Il cacha sa main gauche dans son dos en saisissant un de ses bâtons. Sa main droite se préparait à dégainer et lancer batrang en cas de problème. Les apparences étaient souvent trompeuses. La personne devant lui semblait être une justicière masquée, visiblement jeune. Mais Harley Queen apparaissait aussi comme une jeune fille sans défense. Avant d'être fixé, Dick préférait rester sur ses gardes.


Salut ! Je ne pense pas qu'on se connaisse. Nouvelle en ville ? Pour les visites, il y a le bus touristique. C'est plus instructif et moins dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Jeu 27 Oct - 18:36

Un sourire triste étira les lèvres de la jeune justicière. Son regard alla vers les mains de son interlocuteur. Il avait lentement ramener l'une d'elle dans son dos. Pour saisir une arme sans aucun doute. Était-ce un nouvel ennemie ? Il semblait parler comme s'il connaissait la ville. Pourtant, Lora était certaine que c'était la première fois qu'elle le voyait. Même s'il lui semblait familier.

"Si vous n'avez aucune intention belliqueuse, je ne suis pas votre ennemie. Et je ne suis pas vraiment nouvelle. Je connais cette ville depuis un peu plus d'un an. On m'appelait Phénix alors, j'ai aidé Batman quelque fois mais je jouait surtout dans la cours des petits."

Le regard qu'elle jeta derrière le justicier, vers la ville était empreint de tristesse, de compassion et d'amour.


"Elle semble presque paisible, ça fait contraste avec Arkham."

Elle essayait d'avoir l'air détendu, mais juste ce mot sonnait comme l'enfer. Mais elle était forte. Azrael en doutait, trouvait sa compassion trop forte, comme une faiblesse, mais Loraline savait que c'était sa force. C'était cette compassion qui l'avait guider et aidé, comme une lueur, comme un ange à travers l'enfer et lui donnerait la force d'y retourner.
Loraline avait dit cela surtout pour voir la réaction de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Ven 28 Oct - 11:10

"Intention belliqueuse" ? Phénix ? Nightwing interrogea sa mémoire et en eut un vague souvenir. Des gosses qui s'étaient pris à jouer les justiciers, ils en avaient connus un certain nombre. La plupart n'avait pas fait long feu. Soit leurs nerfs avaient lâché, soit ils étaient tombés au combat.Dick ne supportait plus de voir des enfants jouer avec le feu. L'expérience de Jason démontrait bien que c'était un jeu dangereux. Tim bénéficiait d'une maturité qui lui conférait une grande stabilité. Et son entrainement avait été plus étroitement surveillé. Du coup, Dick n'aimait pas voir des gamins dont il ne connaissait ni le passé, ni le passif vouloir faire régner la justice. Les Teen Titans étaient là pour recadrer tout ça.

C'est bien que tu ne sois pas une ennemie. C'est un jeu dangereux où peu s'en sortent.

Il regarda la ville. La réflexion du Phénix était surréaliste. Elle parlait comme un poème alors qu'ils ne se connaissaient pas et que Dick avait été prêt à lui ouvrir le crâne.

Je ne me battrais pas pour un tas de ruines. Gotham est une cité puissante et belle. Elle mérite d'être sauvée.

Il secoua la tête. Il ne pouvait pas sérieusement être en train d'avoir ce genre de discussion avec une inconnue qui jouait à se déguiser.

Mais il ne s'agit pas d'un jeu. Plus d'un arrogant y a laissé des plumes. Allons, descends de ce toit, tu vas te faire mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Ven 28 Oct - 12:44

Un soupir,
pas vraiment indigné, mais presque amusée.


"Je sais que je pourrais me faire mal. Désolé de te l'apprendre mais tu arrive un peu tard pour me faire ce genre de morale. Et moi non plus je ne me battrais pas pour une chant de ruines. Surtout pas après avoir vécu pendant 6 mois, volontairement, dans Arkham City."

Loraline secoua un peu la tête comme s'il avait dit une connerie.

"Je sais pas exactement qui tu es. Tu as l'air balaise, c'est sur. Mais désoler de te l'apprendre, cette ville aura besoin de tous ceux qui veulent bien l'aidé, avec ou sans masque. Je ne suis pas idiote. Je sais bien que c'est dangereux. Je connais ma place, mais la peur n'a jamais été quelque chose qui m'a fait reculer. Que tu soit un allié, un solo ou un autre de ses fous qui se croit tout permis... tu semble aimé cette ville toi aussi. Moi c'est pas la ville que j'aime, mais ceux qui sont dedans. C'est eux qui mérite qu'on se batte pour."

Elle le toisait, attendant une réponse. Il était une époque où elle avait entendu le discourt de cet homme masqué presque tous les jours. Mais elle était encore là. Parce qu'elle n'en avait rien à faire de ce que les autres pensait d'elle, parce qu'elle savait qu'il fallait faire une différence. Qu'il fallait des gens qui n'en ai rien à faire de l'opinion des autres, et qui se préoccupait réellement de vouloir aidé et secourir ceux qui en avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Dim 30 Oct - 23:52

Encore une gosse ! Mais bon Dieu ! Qu'est-ce qu'ils veulent se prouver ?

Nightwing n'avait plus exactement envie de rire. La gamine était visiblement vexée. Il avait souvent vu ça chez les Titans. De jeunes justiciers arrogants qu'il avait fallu refroidir à coup de gifles. La leçon était dur à apprendre. Dick lui-même avait dû l'encaisser. Mais c'était un mal nécessaire. Car les erreurs sur le terrain ne permettaient pas d'apprendre. La moindre faute était souvent la dernière et il n'y avait pas de cours de rattrapage après ça. Il valait mieux en prendre plein à l'orgueil que dans la tronche.

Écoute, je ne sais pas qui tu es non plus. Je vois que tu as de beaux discours et de belles idées pour te motiver dans ton combat. Seulement, il y a plusieurs voies pour aider Gotham et ses habitants. Si tu as vécu à Arkham City, tu sais que la santé ou l'éducation sont autant de denrées qui manquent que des justiciers. Cette voie là n'est pas faite pour tout le monde. Ici, tu ne te bats pas que pour préserver les citoyens de Gotham, tu te bats contre des pourris et des gens qui font mal... Très mal ! Tu dis ne pas être freinée par la peur. Mais il ne faut pas non plus avoir peur de faire ce qui est nécessaire, tout en ne tombant pas du mauvais côté de la barrière.

Est-ce que tu comprends au moins ce que ça veut dire ?


Son discours était décousu et pouvait semblé incohérent, brutal... Mais Dick en avait assez de jouer. Il était énervé. Il venait de s'offrir une plongée dans le vide enivrante et il avait encore le sang qui lui battait les tempes. Et sa conversation avec Azrael lui revenait à l'esprit et lui chauffait les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Lun 31 Oct - 0:59

Loraline eu un petit sourire.

"Batman m'a déjà fait le discourt et Arkham city m'a fait comprendre ce que ça voulait dire. Je ne suis pas une guerrière en premier, mais une guérisseuse. Mais je sais aussi me battre, contre les pourris s'il le faut. Mais effectivement, cette ville compte beaucoup de justicier, plusieurs dans le réseau. Mais vous avez peu de gens qui accepte de rester derrière, en renfort ou pour sortir les blessé et les innocents. Dans nos combat contre ses pourris, au final, c'est presque toujours les innocents qui sont pris entre deux feu qui paie le prix fort. Quand la plupart d'entre nous son monopolisé par les grand criminels, les petits gens sont quand même assaillis par les petit truands et les drogués. Les dealers de drogue continue de faire des victimes et des centaines d'enfants sont victime de violence. Certes, on as empêcher un grand criminel de nuire et il le fallait, mais il faut aussi certains qui ne se prennent pas de haut et accepte de travailler en bas, accepte de soigné les gens en arrière pour que plus de vie soit sauvé. Et ça c'est mon job. Je sais me battre, mais je sais aussi rester en arrière et soignée les gens."

Il n'y avait aucune trace d'arrogance dans ses mots, il y avait de la foi, oui, mais aussi une certaine acceptation de sa place, une grande maturité. Son sourire était amical, elle ne ressemblait pas à ses jeunes qui avait quelque choses à prouver. Elle ressemblait plus à ses gens qui savent que ce qu'ils font ont un impact, font une différence. À ses gens qui connaisse leur devoir et l'accepte.

"Je connais effectivement la valeur de l'éducation et de la santé. Tout comme je connais celle de l'espoir et de la compassion, ou même de la rédemption. Je suis une guérisseuse tout autant qu'une justicière. Je sais ce que c'est que d'avoir mal, de tout perdre, ni de faire ce qui est nécessaire. Par contre, je sais aussi quand d'autre son plus qualifié que moi, quand mon rôle doit être de rester en arrière. Je ne cherche pas la gloire, ou à prouver quoi que ce soit."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Dim 4 Déc - 21:14

Dick avait été dur. Sa jalousie reprenait le dessus et s'en rendait compte. Si Bruce était là, il lui aurait certainement fait la morale une nouvelle fois, avec cet air froid et dédaigneux qui lui avait fait si souvent se demander si cet homme l'aimait réellement. Le jeune homme se perdait dans ses pensées, il était temps de reprendre son calme et de mettre les choses à plat.

" Est-ce que tu connais vraiment l'homme que tu ne cesse de citer ? Prends tes distances et forge toi une personnalité. Ce n'est pas à lui que tu as des choses à prouver, mais à ses memes habitants que tu chérie. Franchement petite crois moi, ce n'est pas en le suivant partout que tu en apprendra beaucoup sur toi meme... "

Ce n'était absolument pas ce qu'il avait prévu de dire, mais c'était tellement jouissif pour lui de pouvoir à nouveau vivre pleinement, ici, à Gotham.

" Caducée... C'est ça ? Oui, je sais qui tu es, Batman m'a parlé de toi et d'une... ah j'ai oublié son nom. Bref. Oui, je connais le "chevalier noir", plutot bien d'ailleurs... Sa lutte est noble et son action indispensable à la City... Non, ce ne sont pas ses méthodes d'agir ainsi pourquoi a-t-il tant changé. "

Dick se perdait dans sa réflexion et ne regardait plus la jeune fille. Embarrassé, il reprit un ton bien plus amical et enchaina.

" Ne prends surtout pas mal tout ce que je viens de te dire, c'est à toi seul de décider, ton choix est le seul qui importe ne t'occupe pas de moi... "

Frustré d'avoir ne serai-ce que quelques instants succombé à la tentation de rabaisser celui meme qui avait fait ce qu'il était devenu lui était insupportable. Il la regarda, lui sourit et croisa ses mains dans son dos.

" Alors tu as bien une idée de qui je peux etre non ? Batman ne t'as pas apprit à ne pas te fier aux apparences ? L'habit ne fait pas le moine comme on dit. C'est fou le genre de phrases toutes faites que je peux déballer ce soir... "

Il était vrai que son costume avait bien changé, mais Dick le savait, il resterait un Robin jusqu'à sa mort, mais ça, il ne l'avouera jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Lun 5 Déc - 20:10

Loraline sourit avec malice au discourt que lui servit l'autre justicier. Elle le reconnaissait maintenant, enfin, façon de parler.

"Il as changer parce tous le monde change. Je comprend que vous me preniez pour une intruse. Je n'ai jamais chercher à voler votre place où celle des autres garçon qu'il as accueillis. Je n'ai pas le droit à cette chance qu'il m'offre, mais je ne peut pas non plus lui refuser mon aide. J'aime cette ville et je ne combat pas pour lui, pour Azrael où d'autres. Je combat, ou plus souvent je soignes, parce que c'est en mon pouvoir de faire une différent tous simplement Nightwings."

Elle lui sourit avec une certaine tristesse. Elle croyait vraiment en ce qu'elle disait, en cette ville qu'elle aimait profondément.

"Arkham nous as tous marqué profondément, une plaie qui est dure à guérir. Mais pour Lui, c'est plus dure encore. Je veux être là pour les aidé, lui, son aimé et Midnight. Je suis désolé que vous vous sentiez menacé parce notre présences, mais nous n'avons pas demandé la vie que nous avons. Détestez-moi si ça vous fais du bien, ça me va parfaitement, mais n'en voulez pas à Midnight ou à Elle s'il vous plait. Elle sont innocente et ont droit à un peu de bonheur, où au moins à un semblant de vie normale."

Dans les yeux de Caducée, que de la compassion et de la tristesse pour Dirk. Elle était réellement prête à prendre sa haine sur elle si ça pouvait épargné d'autres qu'elle aimait.


"On suis tous notre propre chemin, vous n'êtes pas Batman, plus même Robin, et les autres non plus ne sont pas des copie de lui. J'ai beaucoup d'affection pour Batman... non pour l'homme derrière. J'admire le masque, je comprend son combat, mais j'ai de l'affection pour celui qui se cacher derrière. Je suis vraiment désolé que cela vous fasse du mal. Ça n'a jamais été mon intention en acceptant son offre."

Loraline se sentit un peu lasse, mais elle chassa le sentiment aussitôt. Elle n'avait pas à baissé les bras. Cette homme devant elle souffrait, mais ce n'était pas sa faute. Ce n'était pas vraiment la fautes de personne. La vie est souvent injuste, et c'est tout. Tout ce qu'elle pouvait c'était lui offrir sa compassion. Elle n'abandonnerais pas Bruce Wayne, il avait besoin d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Mar 6 Déc - 19:01

"Il as changer parce tous le monde change. Je comprend que vous me preniez pour une intruse. Je n'ai jamais chercher à voler votre place où celle des autres garçon qu'il as accueillis. Je n'ai pas le droit à cette chance qu'il m'offre, mais je ne peut pas non plus lui refuser mon aide. J'aime cette ville et je ne combat pas pour lui, pour Azrael où d'autres. Je combat, ou plus souvent je soignes, parce que c'est en mon pouvoir de faire une différent tous simplement Nightwing."

Elle ne comprenait rien, elle ne pouvait pas comprendre. Cela lui paraissait pourtant logique: Batman est le seul et unique Justicier de Gotham, il ne peut que travailler seul. Seul Robin pouvait etre à ses coté, il était le seul à pouvoir le comprendre. Après tout, ils avaient vécus la meme chose: la perte de leurs parents. C'était un cas exceptionnel, parce que Robin était exceptionnel. Le vrai Batman n'aurait pas voulu ça, pas d'une guerre entre justiciers et criminels, non, cela aurait était s'abaisser à leur niveau. De nouveaux héros apparaissent chaque jour, ce n'était pas ce qui était censé se passer, Batman n'aurait jamais permis une chose pareil.

" Il n'a... Absolument besoin d'aucune aide, il est Batman... "

Cela semblait pourtant tomber sous le sens. Gotham ne pouvait pas tomber si facilement dans le tableau, il y avait forcément une raison à ce revirement de situation.

"Arkham nous as tous marqué profondément, une plaie qui est dure à guérir. Mais pour Lui, c'est plus dure encore. Je veux être là pour les aidé, lui, son aimé et Midnight. Je suis désolé que vous vous sentiez menacé parce notre présences, mais nous n'avons pas demandé la vie que nous avons. Détestez-moi si ça vous fais du bien, ça me va parfaitement, mais n'en voulez pas à Midnight ou à Elle s'il vous plait. Elle sont innocente et ont droit à un peu de bonheur, où au moins à un semblant de vie normale."

Que voulait-il exactement, que cela se répète ? Non, pas après ce qui est arrivé à Jason, Batman ne peut pas vouloir ça...

" Ce n'est pas de ta faute, c'est bien plus compliqué que ça. Te l'expliquer me prendrait des heures, pardonne moi mais je n'ai pas le temps pour ça, je ne suis revenu que pour une chose... "


La jeune fille semblait sincère, Dick ne pouvait rester de marbre devant tant de compassion. Il n'était pas dans sa nature d'etre désagréable avec les gens, surtout lorsqu'ils se trouve du bon coté. Non, la situation dépassait tout le monde, meme Batman. Dick était le seul à avoir la solution, du moins, c'est ce qu'il pensait. Dick ne voulait surtout pas passer pour un jaloux, son raisonnement était réfléchit et logique pour lui, il ne faisait ça que dans l'intéret de Gotham.

" Ecoute je... Je n'ai aucun intéret à te dire tout ce que je dis. Seulement, Batman est le seul à pouvoir aider Gotham. En ce moment, il n'est pas vraiment lui meme après ce qu'il lui est arrivé. Tout ce qu'il fait, il le fait parce qu'il n'a pas encore trouvé la solution à ce problème. Mais tout va changé maintenant, Nightwing est revenu. Je ne suis pas là pour jouer les seconds roles, non, Robin est là pour ça. Je suis simplement venu donner un coup de main à un vieil ami en difficulté. Une fois le calme rétablit, Batman reprendra seul la sécurité de Gotham, cela ne peut marcher autrement. "


Dick savait très bien à quel point la solitude du justicier noir de Gotham était primordiale. C'était le seul moyen pour Bruce de faire la part des choses dans ses agissements, il le savait, il était le seul à le connaitre vraiment.

" Je suis sur, que ton courage et ta volonté de l'aider son sincères, mais crois moi, si tu veux vraiment l'aider... Laisse le... C'est un détective hors-pair, il ne peut pas avoir le temps de s'occuper de deux enfant. C'est... impossible. "

C'était égoiste de sa part, mais seul Tim pouvait bénéfissier de toute l'attention requise du chevalier noir. Robin ne peut etre que seul élève.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Mar 6 Déc - 21:58

Loraline sourit, d'un air un peu triste, mais surtout plein de compassion pour Nightwings. Il s'enfonçait dans son monde, dans son dénis. Il était loin d'être le premier que Caducée rencontrait, et il ne serait pas le dernier. Il ne voulait pas d'elle, elle se sentait, elle le lisait dans son langage corporel.

"Je crois que cette fois c'est toi qui n'as pas compris qui je suis. Ce que je suis."


Elle pointa le symbole sur son armure.

"Je suis une guérisseuse. Si je suis avec Batman aujourd'hui, c'est parce qu'il as besoin de moi, parce que je le respecte et parce que je veux aidé. J'ai de l'affection pour lui, au-delà de seulement deux personne qui se respecte. Mais surtout, si un jour il n'a plus besoin que je soit une justicière, je ne ferai que retourner à ce que je faisait avant de le suivre. J'ai mis un masque pour guérir les gens. Parce que sinon, les procès, les réclamations aurait plus sur moi. Gotham à besoin de Batman, c'est un fait. Mais les gens ordinaires, ceux qui se retrouve pris entre lui et les criminels, ceux qu'il ne peut pas aidé parce qu'il ne peut être à deux place à la fois. Eux je les secours. Je ne cherches pas à faire la guerre au crime. Je veux seulement sauver les gens que je peut."


Elle continuait de sourire avec compassion.

"Je suis une intruse dans ton monde, dans le monde de Batman. Je le conçois, mais ne pense pas que tu soit le seul à détenir toute la vérité. Des gens meurent en bas pendant que tu te convainc qu'on peut se passer de moi. Je ne suis pas ici pour me faire valoir ou quoi que ce soit d'autre. Je veux guérir ceux que je peut, mais dans cette ville, c'est impossible de le faire sans être en mesure de se défendre. Sans porter un masque, on deviens vite la cible et alors on ne peut plus aidé personne. En quoi es-tu meilleur que moi ? En quoi toi seul peut-il supporter Batman ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Jeu 8 Déc - 17:13

"Je crois que cette fois c'est toi qui n'as pas compris qui je suis. Ce que je suis."

Cette gamine était tetue. Bien sur, Dick n'espérait pas la convaincre ce soir mais il attendait de sa part un peu plus de réflexion et moins de compassion. A peine cette idée lui avait-elle traversée l'esprit qu'il prit conscience de ce qu'elle signifiait. Nightwing était en train de raisonner comme Batman. Ce ne pouvait etre possible, non, Dick se chercha une excuse. Ne voyait-elle pas qu'elle entrait précisément dans le jeu des "super vilains" ? Deux clans ainsi opposé ne pouvaient que prétendre à une guerre, et ça, Batman y était fermement opposé. Il s'était battu tant d'années pour éviter ça, il ne pouvait pas fléchir, pas maintenant.

"Je suis une guérisseuse. Si je suis avec Batman aujourd'hui, c'est parce qu'il as besoin de moi, parce que je le respecte et parce que je veux aidé. J'ai de l'affection pour lui, au-delà de seulement deux personne qui se respecte. Mais surtout, si un jour il n'a plus besoin que je soit une justicière, je ne ferai que retourner à ce que je faisait avant de le suivre. J'ai mis un masque pour guérir les gens. Parce que sinon, les procès, les réclamations aurait plus sur moi. Gotham à besoin de Batman, c'est un fait. Mais les gens ordinaires, ceux qui se retrouve pris entre lui et les criminels, ceux qu'il ne peut pas aidé parce qu'il ne peut être à deux place à la fois. Eux je les secours. Je ne cherches pas à faire la guerre au crime. Je veux seulement sauver les gens que je peut."

Dick croyait s'entendre quelques années en arrière. Il fut touché par ses propos et convaincu de leur sincérité. Cependant, il fallait voir au delà de toutes ces belles paroles, et pour l'instant, il semblait seul face à tout ce déni.

"Je suis une intruse dans ton monde, dans le monde de Batman. Je le conçois, mais ne pense pas que tu soit le seul à détenir toute la vérité. Des gens meurent en bas pendant que tu te convainc qu'on peut se passer de moi. Je ne suis pas ici pour me faire valoir ou quoi que ce soit d'autre. Je veux guérir ceux que je peut, mais dans cette ville, c'est impossible de le faire sans être en mesure de se défendre. Sans porter un masque, on deviens vite la cible et alors on ne peut plus aidé personne. En quoi es-tu meilleur que moi ? En quoi toi seul peut-il supporter Batman ?"

Dick ne cherchait jamais la confrontation face à ceux qui se battaient pour la juste cause. Il était conscient d'avoir été dur dans ses mots et cela durant toute leur conversation. La jeune fille semblait las du mystère qu'instaurait Dick dans chacune de ses phrases, et il sentait l'impatience sur son visage.

" Je... Ne pense pas que tu sois une intruse. Cela fait bien longtemps que mon chemin a quitté celui de Batman et je ne cherche en aucun cas à reprendre ma place à ses cotés. Pour moi, ses décision son plus que contestables mais il est le seul à pouvoir sauver Gotham... mais seul, comme il sait si bien le faire. Je suis sur que tu peux apporter beaucoup à cette ville et à ses habitants, mais pas en restant dans son ombre. Je dis ça pour lui mais aussi pour toi, crois moi, il n'est pas le formateur idéal. Je t'encourage seulement à créer ton propre réseau, à une moindre échelle certes mais du moins qu'elle soit bénéfique à Gotham. "


Un soupçon de mauvaise foie planer dans ces quelques mots mais il était convaincu de l'essentiel. Sentant le moment de partir et de laisser germer le doute dans les pensée de la jeune guérisseuse, Nightwing saisit son grapin et le pointa vers un building plus haut.

" Je ne suis en aucun cas ton ennemi, encore moins celui de Batman. Je t'aiderai comme je l'aiderai à chaque fois que cela sera nécessaire. Un justicier est avant tout solitaire. Nous ne sommes jamais que des partenaires de mission, ne l'oublie jamais. "

Laissant sous entendre qu'il en était de meme pour le "grand" Batman, Nightwing appuya sur la détente, lui adressa un dernier sourire et disparut dans l'obscurité de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   Jeu 8 Déc - 18:51

Loraline resta quelque moment seul avec un sourire un peu triste.

"Vous les justiciers n'avez rien compris. Mon réseau, je le rebattis, mais ce n'est pas tout. On est jamais efficace seul. Et j'ai déjà choisis de suivre Batman."


Elle se détourna alors et s'en fut dans la ville, à la recherche de gens à sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une soirée au grand air [libre justiciers ou criminels]
» Une soirée à l'auberge (libre)
» La tâche est plus belle où le risque est plus grand ? Libre
» Le retour du Grand Saut ! [Libre]
» ~ Keylie - Grand Nord [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Depths :: Rues de Gotham City-