RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Dim 13 Nov - 15:16

"Aveugle le mardi."

Blake n'avait pu enfoncer totalement la lame dans la nuque du monstre, mais était parvenu au moins à le frapper. Cependant, l'ennemi l'avait attrapé et ramené devant lui, ce qui l'arrangeait finalement. Alors que Cobblepot lui tirait dessus, et qu'il parvenait heureusement à éviter les balles en se tordant entre les pattes de son adversaire, il profita de sa main libre pour donner un violent coup de couteau dans les yeux de Solomon.
Son idée était simple : le frapper avec force, pour au minimum ouvrir ses paupières et inonder ses yeux de sang, ou au maximum toucher directement les globes oculaires et donc l'aveugler définitivement. Ainsi, la bête ne serait plus aussi dangereuse.

Profitant de la surprise et de la rapidité de son attaque, il enchaîna avec un coup brutal dans l'entrejambe de la créature, pour se libérer. Il espérait ainsi pouvoir s'enfuir au plus vite et surtout rattraper l'objet de sa présence ici. Alors que les balles tombaient autour d'eux, certaines le frôlaient dangereusement et d'autres s'apprêtaient même à toucher Grundy ; en son for intérieur, il priait pour que le zombie soit lourdement criblé de balles, pour qu'elles puissent l'immobiliser quelques instants.

En réalité, Thomas voulait retrouver Theodora et sa mère. Il savait qu'il serait obligé de protéger Knox, car Wesson ne le lui pardonnerait pas un échec, mais il devait faire vite. Les hommes du Pingouin évacueraient les otages et il ne pourrait plus les retrouver ; il se devait d'être vif, efficace et surtout mortel.
Là où ils étaient, les hommes de main étaient trop loin pour être fauchés par sa lame ou des balles - mais pas Oswald. A nouveau, un léger sourire apparut sur son visage alors qu'il s'échappait des mains de Solomon et qu'il se précipitait sur une autre arme à feu, laissée au sol par les hommes du Pingouin, qui étaient morts ou avaient fui le champ de bataille.

S'emparant d'elle, il la releva et tira encore sur Cobblepot, pour le faire tomber ou au moins le mettre en danger. Il fonça ensuite vers le mur, tentant d'y grimper en enfonçant sa lame dans la paroi et ainsi évoluer sur la surface. Le pari était risqué mais, hé, il n'avait pas le choix ; Theodora avait sauvé sa vie, ils avaient partagé des moments passionnés et il ne pouvait la laisser là. Son honneur l'en empêchait ; son coeur l'interdisait.

(HJ/ J'ai un peu surjoué tes réactions, Solomon, et je m'en excuse, mais c'était pour faire avancer l'action et me permettre de rattraper un peu, ou au moins essayer de rattraper, les hommes du Pingouin. Si tu veux que je modifie, envoie-moi un message sur le compte de Batman, stp. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Dim 13 Nov - 20:52

Bien heureusement, il fallait bien plus pour, si ce n'est que blesser Grundy. Le monstre s'agita et commença à faire passer ses mains dans son dos pour essayer de choper l'insecte qui s'y était collé. Finalement, les étaux énormes se refermèrent sur Catman. Satisfait, Solomon plaça le héros juste devant son visage puant et lui hurla dessus, retournant les cheveux de son interlocuteur. Oswald, depuis son perchoir, faisait une pause, assis dans la cage. Excité à l'idée de voir Catman se faire réduire en bouilli, son visage se crispa brusquement lorsqu'il vit que Catman avait son couteau dans la main. Le visage de Grundy était à portée de main.

Imbécile!! Achève-le!!

Mais il était déjà trop tard, la lame se planta dans les paupières de Solomon si vite que le monstre ne vit rien venir. Il ne verrait peut-être plus jamais rien. Lançant tout un tas d'injures en grommelant, Cobblepot se releva malgré la douleur et leva son avant bras pour y caler son parapluie, visant Catman. Il tira quatre balles dont deux qui allèrent se planter dans le zombie géant. Apparemment, il avait manqué l'homme chat, ou du moins, il ne l'avait qu'éraflé. N'ayant plus de munitions, Oswald regarda le héros qui le fixait lui aussi. Il comprit de suite ce qu'il comptait faire en voyant les armes qui traînaient à côté de lui et lança une injure ignoble à son probable bourreau.

Catman se jeta sur l'arme et ouvrit le feu. Le Pingouin plongea au milieu de la cage pour se mettre hors d'atteinte. Il entendit les balles rebondir contre le métal et soudain, un "clunc" raisonna dans la tête de Cobblepot. Puis, le silence, il sentit son corps se soulever et hurla à pleins poumons. Une des balles avaient fait sauter la chaîne qui soutenait la cage. La chute parut durer des heures pour le Pingouin, et l'impact fut terriblement violent. Heureusement, le fond de la cage protégea Oswald. En relevant la tête, il vit que la cage, tordue dans tous les sens, avait une ouverture, et à travers celle-ci, il vit Catman tenter d'escalader le mur.

Il ne devait pas le laisser partir! Le Pingouin se dégagea, tirant de toutes ses forces. Et boita vers la parois, serrant son parapluie avec haine. Finalement, sans réfléchir, il fléchit les jambes et lança son parapluie pointu tel un javelot sur l'homme chat. Il était loin, et il faudrait beaucoup de chance pour qu'il l'atteigne, mais Cobblepot était un très tireur...


[hrp]A toi de voir si l'arme te touche ou pas^^
Grundy, tu peux toujours intervenir^^[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Dim 13 Nov - 22:36

[hj : je ne sais pas si même avec une dague dans l'oeil Grundy aurait lâché prise, mais puisque vous avez déjà agi tous les deux tant pis je fais avec en adaptant un peu pour la peine.]

Grundy vit un éclair puis plus rien du côté gauche. Le vilain chat venait de lui planter l'une de ses lames dans l'oeil ! Non pas que ce fut la première fois qu'une telle chose lui arrivât, mais il y avait toujours quelque chose de désagréable à se trouver borgne. L'autre lame avait glissé, ne lui faisant qu'une légère entaille. Il s'en remettrait. Ulcéré il hurla :

-Solomon Grundy ! Né un lundi !

Pour se dégager, son frêle adversaire lui envoya un coup de pied violent, à un endroit qui aurait pu faire se tordre de douleur n'importe quel homme. Mais Grundy n'était pas exactement n'importe quel homme, aussi cela ne le fit pas broncher le moins du monde.

Et pendant ce temps là, le petit homme oiseau lui tirait dessus ! Deux balles le touchèrent, ne lui occasionnant pas la moindre douleur, une égratignure tout au plus. En colère, le colosse abattit son poing sur le sol en béton, là où l'homme chat aurait dû se trouver s'il n'avait roulé plus loin. Une fissure nette se mit à serpenter depuis le point d'impact, jusqu'au combattant aux allures félines.

Grundy n'en avait pas fini avec lui, il martela le sol une fois de plus, une plaque de béton, en forme d'un long rectangle se détacha, elle devait bien faire 1m50 de long et Grundy s'en empara comme s'il s'agissait d'un lourd gourdin. Avec un rictus qui aurait pu être un sourire, piétinant le corps d'un homme de main,il se rua vers son lâche adversaire, effectuant de grands moulinets avec son arme de fortune.

-Baptisé un MARDI !

Il flanqua un énorme coup de sa masse de béton, à quelques centimètres à peine de l'homme chat. N'avoir qu'un oeil valide handicapait son évalutation des distances...mais pas tant que ça. Le combattant était trop occupé par le petit homme pour garder toute son attention pour le gros morceau qu'il représentait. Grundy leva à nouveau son arme. Le héros était maintenant pris entre deux attaques, celle du Pingouin qui lui lançait son arme, et celle du monstre et de son arme titanesque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Lun 14 Nov - 14:42

(HJ/ Désolé Solomon, je ne voyais pas d'autre manière de sortir Catman de là : objectivement, il était coincé et j'espérais pouvoir encore m'enfuir. /HJ)

Blake avait réussi à monter quelques mètres sur la paroi, mais son évolution fut de suite arrêtée par l'action conjointe de ses deux ennemis.
Oswald, tout d'abord, avait survécu à sa chute, ce qui tendait à confirmer que la vermine était immortelle. Ayant réussi à s'approcher de lui, il avait envoyé son parapluie comme un javelot. Averti par ses sens et son instinct, Thomas avait pu se mettre de côté pour éviter l'empalement, mais avait été frappé lourdement au flanc, là où il avait déjà été blessé par une balle. Ne pouvant garder sa prise, il chuta lourdement au sol, aux pieds même de son adversaire.

Solomon, quant à lui, n'avait pas été autant aveuglé qu'il l'avait espéré et usait maintenant d'une arme de fortune pour s'en prendre à lui, comme d'un gourdin. Il était donc entre Cobblepot, qui avait usé de son parapluie mais avait certainement encore plusieurs armes sur lui, et le zombie, qui pouvait l'écraser d'un coup bien placé. Et il était grandement affaibli par ce combat, et surtout par les blessures qui en résultaient. Clairement, la situation était exécrable.

Catman tenta cependant de se reprendre, roulant sur le sol pour se rapprocher du Pingouin et ainsi mettre de la distance avec Grundy. Retrouvant, à nouveau, une arme à feu, il la leva et arrosa encore le mort-vivant, même s'il savait que c'était inutile. Il la tourna ensuite vers son maître actuel, et se stoppa ; il pouvait peut-être, maintenant, user de la parole et non plus de ses mains.

"Oswald. La situation me semble tendue."

Blake était assis, blessé, sanguinolent, usé, mais il menaçait avec son arme le visage de Cobblepot. Celui-ci pourrait certainement s'en sortir en ordonnant à Grundy d'attaquer : dans son état, Thomas n'arriverait sûrement pas à réagir assez vite pour emmener dans la tombe le maître des lieux ; mais il y avait un doute.
Jusque-là, il était parvenu à déjouer les attaques, le nombre et même à survivre quelques instants à Solomon. Le Pingouin prendrait-il un tel risque pour sa vie ? Oserait-il se mettre autant en danger, sur la base des probabilités ? Selon ce qu'il savait de lui... non. Et c'était bien sur cela qu'il comptait, alors que les secondes s'étiraient dans cette forte tension qui les entourait tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mer 16 Nov - 21:23

Alors que Cobblepot s’approchait de son adversaire, il entendit un hurlement derrière lui suivit d’un bruit répété d’acharnement. Il se retourna rapidement et constata que Grundy était en train de tabasser son sol pour en extraire de gros débris. Une stratégie qui aurait plus à Oswald si le sol en question n’avait été le sien, qu’il avait payé si cher et qui servait de container à un bassin. A présent troué, le bassin ne pourrait plus être utilisé avant pas mal de temps. Grommelant des insultes originales, Chesterfield se concentra de nouveau vers sa cible. Levant son parapluie avec difficulté, il le lança finalement mieux qu’il ne l’avait imaginé. L’arme rebondit contre la paroi après avoir entaillé un des flancs de Catman.

En même temps, Solomon fonçait vers son adversaire avec une arme des plus singulières, mais lorsqu’il l’abattit, l’homme chat n’était pas en dessous. Il avait eu le temps de lâcher prise et de retomber au sol, prêt à l’attaque. Le Pingouin avait été quasiment sûr que cette dernière attaque lui serait fatale, et maintenant il était désarmé et affaibli devant un adversaire avide de combat et de sang. Il ne prit même pas la peine de fouiller son manteau, sachant pertinemment qu’il n’y avait pas le moindre susceptible de le sauver à l’intérieur. Il n’allait pas sortir son briquet et foncer tel un illuminé vers Catman en vue de le griller.

Mais la situation n’était pas si désastreuse pour lui, car le zombie géant était à quelques pas du héros. Il lui suffisait d’abattre son arme et de réduire ce dernier en bouilli. Le Pingouin avait une pointe de déception en se disant que la seule chose qu’il allait exposer derrière une vitrine, ce serait de la confiture de framboise. Il aurait aimé qu’on puisse le reconnaître, que son cadavre soit une pièce magnifique de sa collection, qu’il puisse la monter sans qu’on lui demande « qu’est-ce que c’est ? ». Enfin, il était trop tard, Catman était perdu, Grundy allait le fracasser et Oswald l’emporterait.


On dirait que j’ai gagné, Catm…

Au même instant, et à une vitesse prodigieuse, l’homme chat entra en mouvement, évita une probable attaque de Grundy et s’en écarta sans problèmes. Il dévora la distance qui le séparait de Cobblepot avant qu’il n’ait eu le temps de terminer sa phrase, et une fois qu’il était devant lui, une arme était apparue comme par magie dans ses mains. Le Pingouin ne l’avait même pas vu la ramasser. Définition pure et simple d’un retournement de situation, tournant le maître des lieux en ridicule, une arme sous le nez.

Stop, Grundy ! Stop !

Catman n’aurait pas le temps d’éviter une nouvelle attaque du monstre, cependant, il aurait plus que largement le temps de faire éclater le visage de Cobblepot. Si Oswald n’avait pas donné cet ordre, c’est lui qui aurait fini en confiture. Rien, pas d’issue, son adversaire le tenait cette fois. Chesterfield était désarmé, sans plus aucune carte dans sa manche, Catman avait gagné. Si le combat continuait, le réel vainqueur serait Grundy, Cobblepot mourrait en premier, puis l’homme chat se ferait broyer. Mais Oswald ne comptait pas Solomon comme un effectif mais comme une arme, ainsi, il y aurait un match nul, ils étaient bloqués, si l’un faisait un pas, les deux tiers des trois personnes présentes mourraient…

Catman fut le premier à briser le silence. Il voulait apparemment négocier. On ne négociait pas avec le Pingouin ! On obéissait ou on mourrait, point ! C’était lui qui fixait les règles et surtout le prix, personne d’autre ! Mais il faudrait bien faire une exception à la règle, Cobblepot n’avait pas le choix, il ne voulait pas mourir ici, ses ennemis riraient sur sa tombe. Il pouvait toujours sauver sa peau puis retrouver l’homme chat et le tuer ensuite. De plus, une idée géniale lui traversa l’esprit. Pourquoi n’y avait-il pas pensé plus tôt ! C’était Catman qui se trouvait devant lui, il pouvait en tirer gros, très gros, et surtout, avancer dans ses plans de conquête d’Arkham City ! Maintenant, il se maudissait de ne pas y avoir songé plus tôt, mais en même temps, la situation ne s’était pas prêtée à la discussion depuis la rencontre avec l’homme chat. Ravalant une partie de sa dignité, Cobblepot finit enfin par répondre à son adversaire.


On dirait bien que c’est la meilleure option qui s’offre à nous… Grundy ! Retournes dans ta cage, tu auras le triple de ta ration habituelle.

Il fallait planter le décor en vue d’une collaboration. Se remettant à l’aise, il attendit que son adversaire n’abaisse son arme. Maintenant que le Pingouin avait son plan dans la tête, il était prêt à oublier temporairement sa vengeance et à traiter pleinement avec son interlocuteur.

Bon, tu veux négocier, très bien. Ca tombe bien, j’ai quelques projets et tu pourrais m’aider dans l’accomplissement de l’un d’entre eux. En échange, toi, Théodora et Knox pourront repartir sans que plus de dommages ne vous soient infligés.
Suis-moi.


Sur ces mots, Cobblepot se retourna et s’en alla vers l’échelle du bassin. Il la saisit inconsciemment du bras gauche, celui dont la main s’était cassée durant la chute et dont l’épaule avait été percée d’un couteau. Il gémit lorsque la souffrance le foudroya, il était bien évident qu’avec des jambes dans cet état et un bras inutilisable, il ne pourrait pas remonter sur la passerelle. Une fois de plus, à contrecœur, il demanda à Catman :

Aide-moi, bordel ! C’est toi qui m’as mis dans cet état !

Une fois de plus, la dignité d’Oswald fut mise à rude épreuve, lui qui détestait dépendre des autres, voulant toujours se prouver supérieur…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Dim 20 Nov - 20:33

-Grrr...Grrrundy...


En grognant, Solomon Grundy lâcha son bloc de béton qui chuta lourdement sur le sol avec un bruit retentissant.
Il ne comprenait pas l'homme oiseau. Si Grundy avait un travail à faire, alors ce n'était pas vraiment très correct de le stopper avant qu'il ait pu terminer son oeuvre.
L'homme chat devrait donc attendre, un jour où l'autre Grundy serait là pour lui, et il n'y aurait pas le petit homme pour l'empêcher de le réduire en bouillie, ça non.

Une triple ration l'attendait, pour qui connaissait la faim dans la moiteur des marais, il ne fallait pas manquer telle occasion, c'était un compromis raisonnable. C'est pourquoi le colosse optempéra, non sans maugréer encore.

-Né un lundi....


Il regarda l'homme chat avec la certitude qu'il aurait un jour l'occasion de lui montrer ce qu'il en coûtait de lui causer du tort. Il retira la lame de son oeil sans broncher et jeta la dague sans manifester la moindre colère ni douleur, juste comme on se débarasse d'une vulgaire épine à peine enfoncée. Elle tinta sur le béton lorsqu'il se retourna, l'oeil terne mais nullement ensanglanté, Grundy n'était plus vraiment un être de chair et de sang. Ses pas résonnèrent donc de plus en plus éloignés alors qu'il cheminait vers sa pièce. L'homme oiseau était gentil, mais il ne devait pas jouer avec lui trop longtemps ainsi, si Grundy finissait par se lasser de ce traitement capricieux, alors l'homme oiseau aurait d'autres soucis que de s'occuper des vulgaires chats de gouttière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Dim 20 Nov - 21:42

Blake poussa un soupir discret mais long ; il avait sauvé sa peau, et ça n'avait pas été gagné.

Lentement, il se releva alors que Grundy reculait et disparaissait dans sa cage. Il était terrifié à l'idée que Cobblepot contrôle autant un tel monstre, qu'il ait une telle puissance de frappe à portée de main. Il était conscient que rares étaient ceux qui pourraient réellement faire bonne figure face à la créature : lui-même ne s'en était sorti que par une chance exceptionnelle, impossible et improbable. Le destin, ou des puissances supérieures, était apparemment en train de se pencher sur lui, et il devait bien en profiter pour sortir d'ici en vie, et avec ceux qu'il était venu chercher.

Sans rien dire, il baissa son arme et la lâcha même, quand Solomon avait définitivement disparu de la scène. Suivant le Pingouin, arrachant quelques bouts de tissu de son bermuda pour nettoyer vaguement les plaies, il ne releva son visage vers son adversaire-camarade que lorsque celui-ci exprima à haute voix son impuissance à monter. Thomas se retint de sourire, le souleva malgré son poids important et le catapulta sur la passerelle.
En quelques instants, il le rejoignit et fixa, avec ses yeux sombres, le crâne déformé d'Oswald.

"Theodora, Knox et madame Wesson."

Sa voix avait été calme, posée, mais autoritaire. Après tout, ni l'un, ni l'autre n'avaient réellement perdus ou gagnés, ils étaient sur un pied d'égalité malgré les difficultés et les violences éprouvées quelques minutes plus tôt ; et il entendait que ça reste à l'esprit de Cobblepot.

"Je suis prêt à t'aider dans ton projet si tu les libères et que tu les laisses en paix. Ils ont fait leur boulot, leur business : comme toi, comme nous."

Croisant les bras, usé et fatigué mais sûr de lui, il faisait face à l'ennemi et attendait de savoir ce qu'il voulait qu'il accomplisse. Des horreurs, certainement ; mais des horreurs nécessaires pour parvenir à son objectif.

"Je veux qu'ils viennent ici, maintenant, et que tu les libères devant moi. Tu me dis ce que tu veux que je fasse, je rentre avec eux, je vérifie que tu ne les pièges pas et après je t'aide. Tu ne me connais pas, et je te connais trop. Je reviendrai et je ferai ce que tu veux, moins par honneur que parce que je sais que tu peux toucher les Wesson et Knox comme tu le veux. Et tu sais que tu n'auras aucun intérêt à revenir sur ce deal car je serai là, toujours, pour revenir et t'arracher, même ici, même dans ta forteresse, ton foutu coeur."

Il se tut alors, attendant la réaction et les informations du Pingouin. Une nouvelle lutte commençait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mar 22 Nov - 12:31

Le zombie s'écarta des deux hommes en grognant.Certes il avait obéi immédiatement, mais Cobblepot se dit qu'il faudrait trouver un nouveau centre d'attention pour cette créature, car s'il se lassait du Pingouin, il pourrait bien se retourner contre lui, or Oswald avait assez de problèmes comme ça. Pourquoi ne pas le faire sortir plus souvent de sa cage? Grundy pourrait devenir son garde du corps. Il faudrait dépenser une grande quantité de viande pour cela, mais ça valait le coup.

Catman lâcha son arme, fort heureusement pour le Pingouin. Il avait tout intérêt à coopérer car il pourrait sauver sa vie, celle des deux journalistes et de madame Wesson. La seule phrase qu'il sortit ensuite était constituée de ces trois noms, indiquant qu'il voulait avant tout qu'on les libère. Chesterfield n'aimait pas qu'on lui donne des ordres et il ignora la phrase, préférant remettre la réponse à plus tard. Une fois propulsé sur la passerelle (il avait pensé que Catman le porterait plutôt que le lancer, nouvelle lourde offense), il gémit sous le choc puis se releva en rajustant ses habits.


T'étais obligé de me prendre pour un sac et de me lancer comme ça?!

Qu'il aurait aimé pouvoir prendre une arme en cet instant et canarder ce chaton. Mais il devait penser à ses intérêts. Les hommes du Pingouin s'approchèrent, l'un lui donna un parapluie flambant neuf pour qu'il s'en serve comme d'une canne et l'autre lui mit un cigare entre les dents et l'alluma. Après avoir tirer assez de fumée, ignorant ce que le héros lui disait, il souffla la fumée dans sa direction. la seule chose qu'il avait écouté dans son monologue, c'était qu'il voulait que Oswald libère les journalistes devant lui.

Ouais, ouais, c'est bon. Amenez les trois cul terreux!

Lorsqu'ils furent réunis, Cobblepot plongea ses yeux méchants dans ceux de son adversaire et sourit cruellement.

Ne fais pas le malin, car le service que tu vas me rendre sera aussi à ton avantage. Tu auras une dette envers moi, que tu le veuilles ou non.

Les hommes armés derrière le Pingouin étaient prêt à ouvrir le feu si nécessaire.

Parle-moi de ton crime de sang froid. Quand tu as tué un vieillard sans défense et que ton employeur s'est ensuite retourné contre toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mar 22 Nov - 15:22

Theodora ne reprit connaissance que lorsqu'on la jeta sur le sol, au pieds du Pingouin et de Catman. Elle lutta pour ouvrir les yeux, et un violent mal de crâne, une douleur à lui donner la nausée explosa dans son crâne au point de la faire vomir. Elle se recroquevilla sur elle-même, et fit un effort surhumain pour analyser ce qui était en train de se passer. Elle n'entendait plus rien, plus de cris et plus de coups de feu, un calme étrange règnait autour d'elle. En redressant très légèrement sa tête elle put observer sa mère, agenouillée sur le sol mais qui semblait en bonne santé, et Knox, en beaucoup moins bon état. Mille pensées défilaient dans sa tête amochée. Est-ce qu'elle avait encore la bombe sur elle? Elle tenta de s'en assurer mais elle était trop faible pour faire le moindre mouvement. Est-ce qu'ils allaient enfin sortir de là? Etre sauvés? Quand est-ce que son calvaire allait enfin s'achever? Mais Catman était venu la sauver...

Elle vit ensuite le Pingouin, assez amoché, discuter avec Catman. Même si ses oreilles bourdonnaient, elle pouvait quand même saisir ce qui était en train de se dire. A ce qu'elle avait compris, l'heure était aux révélations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mar 22 Nov - 21:44

Blake chassa la fumée en balayant l'air devant lui, ses yeux continuant de fixer Oswald. Quand les Wesson et Knox arrivèrent, il vérifia rapidement d'un coup d'oeil qu'ils n'avaient rien avant de fixer à nouveau son adversaire. Il avait pensé que le Pingouin voudrait profiter de ses talents de guerrier et d'assassin en contre-partie de leur libération, mais apparemment il en voulait et en savait plus.

Si Cobblepot l'interrogeait sur cet élément précis, c'était qu'il connaissait déjà le contenu de ses paroles : il était informé de son rôle dans l'assassinat d'Alfred Pennyworth, du contrat posé par Quincy Sharp sur sa tête et de son "jeu" avec son costume, pour apparaître comme Batman devant la caméra. Et s'il en savait autant, c'était que le petit homme avait eu accès, d'une façon ou d'une autre, au sac que Thomas avait eu lors de sa tentative de départ de la ville, quand il avait été agressé dans le dos par un homme du maire par intérim.
Il acquiesça, en silence, à la demande. Même si Theodora était là et qu'il répugnait à tout dire, il se livrerait entièrement. Qu'importe qu'elle le haïsse pour ce qu'il avait fait : elle serait quand même vivante. Et il préférait souffrir en la sachant perdue pour lui que souffrir en la sachant perdue pour la vie.

"Pour partir de Gotham City, j'avais besoin d'argent, d'une couverture et d'un bateau pour l'Afrique. Je me suis tenu informé des offres d'emploi pour mercenaires dans la ville, et j'ai été contacté par un intermédiaire, un type bossant à la mairie ou ayant des liens avec la mairie, je crois, pour un contrat. Il s'est avéré qu'après quelques échanges, j'ai été convoqué dans Arkham City pour rencontrer le véritable donneur d'ordres : Quincy Sharp, qui était d'ailleurs terrifié à l'idée de se trouver du mauvais côté de la frontière."

Son ton était calme, posé. Il accumulait les faits, tout simplement, sans remords et sans émotion. Il avait agi comme il le devait, et s'il aurait préféré que les choses se passent autrement, il ne pouvait plus revenir dessus.

"Quincy Sharp avait peur de ne pas être élu régulièrement au poste de maire, ce qui a d'ailleurs été le cas. Il craignait Bruce Wayne, qui luttait politiquement, financièrement et publiquement contre lui. Il craignait aussi Batman, qui avait profité de la Fête Nationale pour l'humilier en apposant sa marque sur la mairie. Il voulait faire d'une pierre deux coups en s'en prenant à ses adversaires, en les touchant au coeur. Il a profité d'informations venant d'une sorte de conseiller occulte dans la pègre, un type très intelligent et qui gagne sa vie en vendant des plans, des sortes de plans tout faits pour criminel ou pour un chantage.
Sharp a donc profité d'informations sur Bruce Wayne pour faire chanter le milliardaire, et comme prévu c'est son majordome qui est venu régler le problème du maître chanteur. Quincy était persuadé que Pennyworth voudrait étouffer l'affaire et faire plaisir à son patron, qui n'a d'ailleurs rien fait de tout ce qu'on l'accuse. Et j'ai attendu le majordome, pour le frapper dans le dos et l'envoyer dans l'incendie que j'avais provoqué, en faisant bien attention d'apparaître à l'image pour que mon costume, similaire à celui de Batman, le fasse accuser."


Il soupira. Il n'en était pas fier, mais il tenait tant à fuir qu'il avait accepté l'horreur pour s'en sortir. Et ça n'avait pas non plus fonctionné.

"Après, j'ai suivi Sharp à la mairie pour son annonce du lendemain, avec ce pourri de Joshua Foster. Je lui ai presque craché au visage et je suis parti, en empochant mon argent. J'avais, cependant, fait faire quelques recherches par un informaticien local, qui m'avait permis d'avoir une couverture sur Sharp : en partant, j'emmenais des documents reliant Quincy à l'argent qui m'avait été versée, pour que je puisse le faire chanter s'il adoptait un comportement inacceptable. Malheureusement, il a été plus rapide que moi et a essayé de me faire tuer. Il me croit encore mort, d'ailleurs."

Ses yeux se fixèrent avec plus de dureté dans ceux d'Oswald.

"Alors ? Satisfait ? Pouvons-nous partir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mar 22 Nov - 22:33

Le Pingouin fut irrité de voir Catman vérifier l'état des Wesson et de Knox était convenable. Qu'allait-il faire si ce n'était pas le cas? Quinze hommes le pointaient et se préparaient à ouvrir le feu. Mais il reporta bien vite son attention sur Oswald, supportant son regard et cherchant à intimider. Un exercice pathétique aux yeux de l'aristocrate qui attendait avec beaucoup plus d'impatience qu'il passe aux aveux.

Il ne se fit pas prier plus longtemps, il raconta tout ce qu'il avait fait, tout ce qu'on lui avait demandé de faire et qui lui avait demandé, et aussi tout ce qu'on lui avait fait. On aurait dit une femme modeste en manque d'argent qui se prostituait pour pouvoir s'acheter une voiture ou se payer un voyage. Comment avait-il pu en arriver là? L'homme chat avait briser tous ses principes pour finalement s'orienter vers le crime. Le Pingouin trouvait cela hilarant.


Résumons tout cela... Tu te prends pour un justicier, tu te permets de juger ton prochain et de le châtier, t'appuyant sur ton attitude modèle pour tenir le coup moralement, comme le font la plupart des justiciers. Et voilà que tu veux voyager, mais t'as pas une tune. Que faire? Mais tuer des gens sans défense bien sûr! C'est évident! Toi, le hérÔs! Mouhahahahaha!

Je suis plus clean que toi, car moi j'ai pas eu le culot de passer de la justice au crime, j'ai choisi une des deux matières. Tu serais devenu un gigolo, ton honneur aurait été moins entaché! Le portrait craché de cette lavette de Double-Face, vous retourner votre veste sur un coup de tête! Pire encore, après avoir commis cette atrocité, tu oses venir me faire la moral et rejouer les héros?


Hilare, Cobblepot posa maintenant son regard sur Théodora et parla d'une voix pleine de moquerie.

Et toi, c'est comme ça que tu le voyais, ton prince charmant? Regarde...

Il s'écarta quelques instants et fouilla dans des dossiers qu'un de ses hommes de main avait apporté. Il en tira un document biographique de Alfred et le colla sous le nez de la journaliste.

Ca aurait pu être ton grand-père! Un homme dont la vie n'aurait pas pu être plus respectable. Mais attention, je ne m'en déplais pas! Jamais pu blairer ce péteux.

Cette moquerie terminée, Oswald savoura l'effet qu'il avait provoqué et finit finalement par répondre à la dernière question du déchu.

Comme convenu, Théodora, sa mère et Knox peuvent partir. Mais toi, tu restes. Escortez les journalistes et la vieille morue à l'extérieur!

Chesterfield se pencha vers le visage de Théodora, son ancienne servante. Il prit son menton dans deux doigts pour la forcer à le regarder et dit tout en sourire et regard haineux.

Quel malheur que celui de me séparer de toi. Mais ne t'inquiète pas, on se reverra...

Puis, se redressant, il parla à l'ensemble des prisonniers.

Et n'oubliez pas, la moindre publication sur mes plans avant que je vous en donne l'ordre et je vous crève les yeux avant de vous balancer sur l'autoroute à l'heure de pointe! On verra lequel tiendra le plus longtemps, le record étant de une minute! Mouahahahahaha

Une fois partis, Oswald se dirigea vers la porte, suivi de son escorte et d'un porteur de documents.

Emmenez-le!

Dit-il depuis l'autre salle, et les deux derniers gardes présents dans le bassin escortèrent l'homme chat. Il marchèrent jusqu'à la salle de stockage et empruntèrent un escalier pour descendre dans une salle d'archives.

Alors voilà, j'ai des documents, je suis au courant, et je compte bien en faire quelque chose. Tu vas faire deux choses pour moi. Tout d'abord, tu vas me donner le maximum de preuves, en plus des documents que j'ai obtenus, sur l'incrimination de Sharp. Ainsi, tu pourras m'aider à le faire chanter et à lui faire accepter toutes mes demandes. Ensuite... on verra ça plus tard, héhéhé.

Alors que Oswald se tournait vers Catman pour traiter affaire, sortant les journalistes de son esprit, un dernier détail lui vint à l'esprit.

Oh, et j'oubliais!

Il sortit un nouvel interrupteur de sa poche, tout cabossé, et appuya sur un des deux boutons. La bombe sur le crâne de Wesson se désactiva. Quel miracle que les différents coups donnés par Catman ne l'aient pas activée!

Comme preuve de bonne volonté, je viens de désactiver ta bombe, Wesson, elle est inoffensive. Par contre, je te souhaite bonne chance pour l'enlever de ton crâne, Gnahahahaha!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mer 23 Nov - 18:53

Sa gorge brûlante et sa tête en feu ne l'empêchèrent pas de se concentrer autant que possible pour écouter les aveux de Catman, horrifiée. Alors c'était lui... c'était bien lui le meurtrier d'Alfred Pennyworth, le majordome dévoué et discret... Simplement contre de l'argent. Mais il ne lui avait pas menti, il lui avait dit, dans les grandes lignes, ce qu'il avait fait, ce qu'il avait été obligé de faire pour vivre et surtout, survivre. Elle avait d'abord pensé à des règlements de comptes entre gangs, d'obscurs affaires de dettes d'honneurs ou d'affaires de drogues, mais pas à un meurtre de sang froid visant un citoyen innocent. Elle ne le regardait plus de la même manière, mais le moment n'était pas aux interrogations.

Elle sentit le Pingouin la hisser vers lui et elle se retint pour pousser un hurlement de douleur tant la douleur était violente, projetant des paillettes noires devant ses yeux. Elle sentit son haleine putride, sentant le poisson cru, alors qu'il lui aboyait la vérité sur Pennyworth. Elle vit des feuilles voler devant ses yeux, puis il recommença à lui parler, promettant de se venger si leurs chemins se recroiseraient. Vu ce qui s'était passé, les chances étaient minces. Il la relâcha, se désintéressant d'elle, et elle s'effondra à nouveau sur le sol.

Sa tête lui faisait trop mal, et elle luttait pour garder les yeux ouverts. Elle avait tellement envie de dormir... que la douleur cesse... la dernière chose qu'elle entendit était que le Pingouin avait désamorcé la bombe, suivi d'un rire sarcastique et triomphal. Elle ferma les yeux et tout devint noir et silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Jeu 24 Nov - 13:58

"Ce n'était pas ce qui était convenu."

Sa voix était calme, dure. Il fixait Oswald devant lui, après son petit manège envers Theodora et ses déclarations sur son héroïsme. C'était fou de découvrir combien quelqu'un qui avait fait de l'information son métier et son pouvoir n'avait aucune idée de qui il était réellement.

"Je te l'ai dis : je repars avec eux, j'avise de leur sécurité et je reviens. J'avais l'occasion de te tuer, Cobblepot, et je ne l'ai pas fais. Je t'ai révélé tout ce que j'ai fais, et je suis sûr que tu l'as enregistré : tu peux réutiliser mes aveux. Et je reviendrai, car je ne veux pas que les Wesson et Knox subissent ta vengeance. Tu oublies que tu n'es pas le seul à pouvoir tenir l'autre. Ou bien tu peux aussi me faire abattre devant tes hommes, qui sauront alors comment le Pingouin traite ceux avec qui il fait un marché. Je suis persuadé que ça attisera leur loyauté et leur fidélité."

Blake se pencha en avant, sans agressivité. Les bras croisés, son regard se fixa dans celui d'Oswald, pour que ses paroles s'impriment bien dans son esprit étriqué et égocentrique. Il rêvait, à ce moment-là, de l'égorger avec ses ongles.

"Je ne suis pas un héros : ne te fie pas à mon nom, à ce Catman qui sonne et dont le costume ressemble tant à Batman. J'ai commencé comme super-vilain et je suis mercenaire. Deadshot est mon meilleur ami. J'ai fais un enfant à Cheshire. Je traite Bane comme un égal. J'ai fais jeu égal avec Batman, il fut un temps. Et j'ai castré Captain Nazi. Je suis un tueur, Cobblepot : je tue comme je respire, et si je n'en retire aucun plaisir, je n'en ai maintenant plus honte. Héroïque, moi ? Non, jamais. Si je suis ici, c'est pas intérêt et par devoir. Pas pour la gloire et être un héros.
Les héros ne tuent pas ceux qui les trahissent. Moi, je n'ai fais que ça."


Lentement, il se releva complètement et se retourna.
D'une démarche calme, il tourna le dos au Pingouin et se dirigea vers la sortie qu'avaient empruntés les Wesson, Knox et les gardes qui les avaient emmenés. Il savait qu'il allait loin en défiant ainsi Oswald, mais il en avait assez. Cobblepot était bouffi de suffisance et d'orgueil, et même s'il risquait de mourir en devant affronter tous ses hommes, il ne voulait pas être son jouet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Ven 25 Nov - 20:05

Cobblepot regarda Wesson avec dégoût, étalée sur le sol, inconsciente, elle ressemblait à une tache qu'on allait bientôt enlever. Il claqua des doigts et ses gardes comprirent qu'il voulait les voir l'évacuer. Sans ménagement, ils agrippèrent la journaliste et la traînèrent vers la sortie, accompagnée de sa mère et de Knox. Oswald n'aimait vraiment pas l'idée de la laisser partir sans lui avoir donner le châtiment adéquate. Il aurait tant aimer la frapper jusqu'à la mort avec son poing américain, ou encore la balancer aux requins. Il arrivait à contenir sa fureur, mais rien qu'en pensant à quelle point elle s'était jouée de lui le faisait grincer des dents.

Il préféra ne plus y penser et cette fois, se focaliser entièrement sur Catman. Celui-ci finit par expliquer que quelque chose n'allait pas dans ce que Chesterfield lui demandait. Apparemment, l'idée de rester avec le Pingouin n'était absolument pas à son goût et totalement en dehors de ce qui était convenu. Cobblepot comprit que le héros déchu serait difficile à convaincre. Blake finit par expliquer son point de vue, soulignant bien qu'il ne resterait pas plus longtemps et que si Oswald était toujours en vie, c'était seulement par son bon vouloir. A ces paroles, le Pingouin sourit simplement. Il regarda ses hommes et fit un signe de tête. Ceux-ci se mirent immédiatement en joue et braquèrent l'homme chat.


Eh bien vas-y, mon minou, saute-moi à la gorge. Mais dis-moi, cours-tu plus vite qu'une balle de mitraillette? Je ne crois pas.

Puis le visage d'Oswald se tordit en une expression de colère.

Alors arrête de jouer tes grands airs. T'as peut-être eu l'avantage dans notre duel, mais maintenant, il me suffit de lever le petit doigt pour te fumer. Or, ce n'est pas dans mon intérêt, alors joue pas au con.

Catman expliqua ensuite sa réelle nature, ce qui le caractérisait. Apparemment, il n'avait jamais, ou presque, été un héros. Il tuait pour de l'argent, c'est tout. Le nom de Deadshot parvint même aux oreilles de l'aristocrate. Son ami? Le Pingouin avait de nombreuses fois eu recours aux services du mercenaire et n'avait jamais eu à s'en plaindre. Un artiste dans la matière. Il était incroyable de penser que Catman aurait pu travailler pour le Pingouin un jour. Sa tirade terminée, l'homme chat tourna le dos au maître des lieux. Celui-ci hésita un long moment à donner l'ordre de l'abattre, mais avoir eu un tel cran méritait d'être récompensé.

Tss, laissez-le partir.

Dit-il en se retournant et en ricanant. Il le contacterait bientôt pour la dette qu'il lui devait.


[hrp]Voilà, merci à tous les participants pour ce RP que j'ai beaucoup aimé jouer^^
A très bientôt j'espère^^[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]
» (terminé)1 nouveau message dans la boîte de réception de Robin S. Fury
» Déception
» Le Palais des Rois d’Arnor. -Grand hall de réception.
» Joies, lettres et déceptions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Cyrus Pinkey Musée d'Histoire naturelle-