RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Lun 24 Oct - 17:24

Cobblepot était dans son musée, placé devant une vitrine, les mains de le dos, à contempler avec admiration une des pièces de sa collection. Derrière une vitrine blindée étaient exposés des squelettes habillés, fraîchement démunis de leur enveloppe de chair et de muscles. Ils étaient exposés telles des statues, maintenues par différents produits qui empêchaient les os de se disloquer. Leurs vêtements n'étaient autres que la tenue des hommes du Pingouin : une doudoune avec l'insigne (la silhouette d'un pingouin noir de profil), un pantalon militaire, des mitaines et une cagoule noire dont le contour des yeux étaient colorés en blanc.

Ils flottaient presque sur le corps squelettique. La mise en scène était comique, courbés tels des voleurs, les squelettes cachaient sous leurs bras des objets volés au Lounge et au musée. Il y en avait trois, l'un volait de la nourriture, l'autre de l'argent et le dernier des oeuvres d'art. On pouvait clairement voir qu'il restait une quatrième place de libre. Chesterfield pressa le bouton rouge qui se tenait en dessous de la vitrine, diffusant une bande enregistrée. La voix de Oswald résonnait, légèrement cristalline à cause de la bande un peu trop âgée.

Voici les différents traîtres que j'ai eu à héberger dans mon musée. Le vol, le pire crime dans ce domaine, puni par la torture et enfin, par la mort. A gauche on peut voir un voleur de nourriture. Tss, il crevait de faim dans les rues d'Arkham, je lui ai offert toit et repas, mais cela ne suffit pas à ces créatures mesquines. A côté on peut voir quelqu'un qui pensait pouvoir me duper au poker et me voler mon argent. Et bien... il avait tord. Ensuite, contemplez cet imbécile qui voulait s'approprier mes objets de valeur. Il en a volé beaucoup, et j'ai dû torturer et tuer beaucoup de gars pour arriver à lui. Qu'allait-il en faire de toute façon?

Et enfin, la pièce maîtresse de cette vitrine, le voleur d'informations, la taupe en gros. Trahissant mon hospitalité au plus haut point, elle ne cherchait qu'à m'espionner pour mieux répéter mes secrets à mes pires ennemis. N'essayer même pas d'imaginer le châtiment qu'elle a pu subir, vous en feriez des cauchemars...


Et l'enregistrement prit fin. Oswald soupira et entendit une voix derrière lui.

Monsieur Cobblepot, elle est arrivée.

Le Pingouin se retourna et fit face à la belle Wesson, escortée par deux montagnes de muscles. Elle ne se doutait pas encore de ce que Oswald lui réservait. Il sourit et parla d'une voix chaude et rassurante.

Ahhhh! Ma chère Wesson! Heureux que tu aies pu venir aussi vite. J'ai une petite surprise pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Lun 24 Oct - 17:54

Theodora était en bas, en train de discuter avec ses collègues d'armes alors qu'ils venaient de rentrer de l'entraînement, lorsqu'une des serveuses lui dit que le patron l'attendait en haut. Son coeur s'arrêta lorsqu'elle entendit ces mots "en haut" : en général, quiconque était appelé "en haut" ne redescendait jamais. Ses collègues échangèrent des regards surpris et compatissants, mais la peur avait gagné leurs regards à tous.

La messagère lui fit signe de la suivre, ses talons résonnant sur le marches métalliques de l'escalier. Theodora lui emboîta le pas, après un dernier regard désespéré envers ses compagnons de galère. Une seconde, elle avait pensé à tourner les talons et s'enfuir, mais elle savait aussi qu'elle aurait fini en passoire avant même d'atteindre la porte. Deux molosses de la garde rapprochée du Pingouin fermaient la marche. Elle monta marche après marche comme si elle descendait aux enfers, et tenta de se rassurer par tous les moyens. Peut-être que ce n'était rien, peut-être qu'il voulait simplement lui confier une autre mission, qu'il se trouvait "en haut" pour une autre raison et qu'il n'avait pas voulu se déplacer... une centaines de théories s'échafaudaient rapidement dans son esprit, mais qui s'effondraient systématiquement, comme des chateaux de cartes. Si tout se passait bien, elle avait simplement fait une connerie, accepterait sa pénitence avec la soumission nécessaire, et les choses reviendraient dans l'ordre.

Sa collègue toqua discrètement, ouvrit la porte, puis passa simplement la tête pour annoncer Théodora.

Monsieur Cobblepot, elle est arrivée.

Elle s'effaça et redescendit rapidement au bar, alors que les deux molosses l'entraînaient implacablement vers l'avant. Une fois face au Pingouin, elle attendit une seconde avant que ce dernier ne l'accueille avec un grand sourire. Merde, quand il souriait, c'était carrément mauvais signe. Impression confirmée lorsqu'il ouvrit la bouche.

Ahhhh! Ma chère Wesson! Heureux que tu aies pu venir aussi vite. J'ai une petite surprise pour toi...

Elle se figea sur place, son sang s'était glacé dans les veines. Son nom. Il l'avait appelée par son nom, son vrai nom. C'était foutu. Elle était démasquée. Elle regarda à gauche et à droite, cherchant désespérément une issue, mais elle était bloquée ici, comme un lapin dans les phares d'une voiture.

Comment... que...

Sa main effleura son arme dans le holster fixé à sa cuisse. Elle serait prête à vendre chèrement sa peau, surtout maintenant qu'elle savait comment faire. Ce qui ne l'empêcha pas de prier pour un miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Lun 24 Oct - 19:08

Oswald fut satisfait de voir la traîtresse se geler à l’appellation de son nom. Il la vit faire glisser sa main vers son arme et, toujours souriant, fit non de la tête.

Je ne ferais pas ça si j'étais toi... Vois-tu, j'ai une invitée qui serait fort mécontente de te voir sortir une arme.

Le Pingouin claqua des doigts et la porte à sa droite s'ouvrit, donnant sur l'énorme bassin-salle du musée. Peu de gens savaient à quoi il servait. Depuis le haut plafond, juste en dessous d'une immense pieuvre de pierre dont les tentacules parcouraient les murs jusqu'à disparaître dans l'eau, était accrochée une corde au bout de laquelle une femme âgée était ligotée, au dessus de l'eau. On pouvait voir sur son visage qu'elle avait été tabassée. L'eau était d'une étrange couleur, on pouvait y desceller une teinte... rougeâtre. Pourquoi? L'explication se fit claire, une ombre apparut des profondeurs de l'eau et un monstre énorme jaillit de bassin, refermant sa mâchoire horriblement dentée à quelques mètres des pieds de la vieille femme.

Dis bonjour à maman! Je me disais qu'elle devait te manquer et je me suis donc permis de "l'inviter" à Arkham pour te faire une petite surprise. Ca te fait plaisir, n'est-ce pas? Oh, et je voulais aussi te présenter à Tommy, belle bête, pas vrai? J'ai eu beaucoup de mal à me le procurer, c'est le plus grand et le plus puissant requin blanc du monde! Oui madame! Capable de vous couler un voilier d'un coup de mâchoire. Il est aussi le plus vieux de son espèce, plus de cent ans. On pense que c'est le dernier ancêtre du requin blanc, le dernier descendant direct du mégalodon!

Mais j'y pense. A quand remonte la dernière fois que je l'ai nourri? Hum, hier, or j'ai bien peur qu'il n'ai besoin d'être nourri plus de quatre fois pas jour! Oups...

Mais ne t'inquiète pas, ta mère ne risque rien à cette hauteur... tant que je ne la réduit pas...


Prenant une télécommande, Cobblepot appuya sur la flèche du bas et la mère de Wesson se rapprocha dangereusement de l'eau. Il s'arrêta à l'extrême limite, si Tommy faisait un effort tenace, il pourrait chopper une des jambes de la prisonnière.

Théodora Wesson, quel joli nom. Pourquoi me l'avoir caché? J'aime beaucoup.

Puis son sourire disparut et ses sourcils se froncèrent.

Tu m'as trahi, ma belle. Je t'ai sauvé, je t'ai offert un toit et de quoi survivre, tu n'aurais pas tenu un jour de plus dans les rues d'Arkham! Et tu m'as trahis...

Il sortit de sa poche une boîte d'enregistrement et mit lecture. Toute la conversation de Wesson et du soit-disant défunt Catman fut diffusée. Mettant pause, Oswald regarda Théodora d'un regard si haineux que Tommy lui-même aurait bronché. Sa main vola et alla rencontrer la joue de Wesson, la projetant à terre.

Ainsi tu comptais nous quitter? Tu devrais savoir que mes employés sont tous espionnés lorsqu'ils quittent le musée, jusqu'à ce que ma confiance en eux soit parfaite. Passons, là n'est pas le plus grave.

Saisissant les cheveux de Théodora, il la ramena juste devant son visage et sa voix fut encore plus cruelle.

Nous avons donc creusé pour voir si ta trahison n'avait pas été plus loin. J'ai du matériel de pointe dans ce musée, tes micros furent vite repérés. Un chewing-gum sous la table de réunion? Tu as donc enregistré notre conversation qui était censée être secrète! SECRETE! J'étais l'hôte de cette réunion ultra importante, si ces informations sont dévoilées, MON honneur sera entaché! Et tout ça par TA faute!!! Pour qui tu travailles?! Black Mask?! Pandora?!! Freeze?!! Réponds!!!

Une baffe, deux baffe, une droite, un coup de pied. Le Pingouin ne se contrôlait plus, la situation était des plus graves, il fallait la torturer et collecter un maximum d'informations.

Et ne compte pas sur ton petit Catman pour venir te secourir! Ce musée est une forteresse gardée par une centaine d'hommes! Batman lui-même n'y parviendrait pas!!!


Dernière édition par Le Pingouin le Mar 25 Oct - 3:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Lun 24 Oct - 19:41

Theodora dut poser son regard à deux fois pour réaliser que le spectacle qu'elle avait sous les yeux était vrai. Un putain de bassin gigantesque. Un délire de mégalomane digne d'un film de James Bond. Sauf que là ce n'était pas un pop-corn movie dont elle pouvait se moquer, confortablement assise dans une salle de cinéma. Elle ne put étouffer un cri d'horreur lorsqu'elle reconnut la silhouette de sa mère, suspendue comme un bout de viande au-dessus du poêlon à fondue. Elle venait de basculer dans l'horreur, et encore, on en était qu'au hors d'oeuvre.

Maman! Maman non je...

Elle se tourna alors vers le Pingouin, les larmes au coin des yeux.

Ok, ok, faites-moi ce que vous voudrez, je l'ai mérité, d'accord? Mais elle, laissez-là! Laissez-là, elle n'a rien à voir là-dedans!

Elle avait eu peur depuis son arrivée à Arkham, et plus d'une fois. Elle avait aimé jouer avec le feu, tromper son monde, faire sa mauvaise fille. Elle avait aimé s'entraîner dur avec des armoires à glace, à tirer sur une cible, et même servir au Lounge. Elle s'était amusée comme une petite fille qui joue à se faire peur. Avant. Quand elle était la seule à risquer sa peau, et que ce qui se passait à Arkham, resterait à Arkham. Pas une seconde elle n'avait pensé à ce qu'il s'attaque à sa mère. La seule personne qui lui restait dans ce monde. Il ne pouvait rien lui arriver, même si elle devait endurer mille tourments. Mais sa mère devait en réchapper. Elle qui n'avait rien à voir dans toute cette histoire.

Elle poussa un nouveau cri lorsque le Pingouin abaissa la nacelle, laissant sa mère encore plus près de l'eau. Trop près. Ses yeux ne pouvaient pas quitter des yeux la silhouette sombre qui se dessinait dans le bassin, tournoyant sans cesse et projetant des gerbes d'écume tout autour.

Laissez-là! Laissez-là je vous en prie!

Elle entendit alors sa propre voix, puis celle de Catman, et tourna la tête pour en découvrir la provenance. Une bande. Tout avait été enregistré. Mais il y avait peut-être encore une chance... infime...

Je... ce type, c'est un mec que j'ai sauvé de l'eau, il était en train de se noyer... je l'ai juste sauvé et soigné je...

Une gifle violente vint interrompre ses maigres excuses, et elle s'écroula lourdement sur le parquet soigneusement ciré du musée. Elle fut sonnée quelques secondes, et le temps qu'elle redresse la tête et qu'elle tente de se remettre debout, le Pingouin l'avait déjà tirée par les cheveux pour maintenir son visage en face du sien. Elle réprima une nausée en sentant l'haleine fétide du Pingouin lui fouetter les narines.Elle sentit le gout salé du sang sur ses lèvres alors qu'elle tenta de répondre.

Le... le Gotham Globe... je travaille pour le Gotham Globe! C'est tout!

Elle chancela sous les nouvelles gifles, mais le Pingouin lui asséna une droite qui la renvoya au tapis, une explosion de douleur jaillissant sur tout le côté droit de son visage, lui coupant le souffle au passage. Violence, lancinante. Mais alors qu'elle commençait à reprendre ses esprits, elle sentit Cobblepot lui asséner un coup de pied dans le ventre. Elle étouffa un cri de douleur en se ramassant sur elle-même. Plus rien n'existait à cet instant que la douleur, dans chaque parcelle de son corps, l'empêchant de voir, de respirer, de penser. Simplement survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mar 25 Oct - 3:09

Ignorant les tentatives d'explication de Wesson, Oswald passait avec fureur sa rage sur elle. Il ne se souvenait plus de la dernière fois qu'il avait été aussi furieux, or, il avait souvent des crises de nerfs meurtrières. Cette traînée s'était jouée de lui, et elle en payerait le prix fort, tout comme sa mère. Théodora ne sortirait pas de cette pièce, elle dénoncerait son employeur puis subirait mille et une tortures avant de finir en vitrine.

Dans un gémissement, Cobblepot entendit une phrase. Il ne la comprit pas dans un premier temps, trop occupé à déployer sa rage, puis un petit tilte se fit dans sa tête. Ainsi Wesson était journaliste? On pouvait l’interpréter de deux manières. Premièrement, c'était trop tard, la presse allait publier ces informations le lendemain et tout Arkham serait au courant. En un sens, c'était encore pire que si un chef de gang était seulement informé car tous pourraient lire les journaux.

Deuxièmement, Théodora réussissait à convaincre la presse de garder ce sujet pour plus tard et menait sa guerre tranquille. Ceci fait, son plan brillant et ses exploits seraient diffusés partout dans Gotham et probablement dans le monde entier. Après tout, c'était un scoop : comment Oswald Chesterfield Cobblepot avait mené les plus grands criminels de la planète à la victoire et avait pris le contrôle de la seule ville prison de la planète. Quoi de plus parfait pour un homme d'un tel complexe de supériorité. Il arrêta de frapper la journaliste et reprit une voix normale, bien que teintée d'une colère contrôlée.


Tu viens de sauver ta misérable vie, ma chère. Du moins, pour un temps. Je vais te laisser 6 heures pour convaincre la presse de reporter cet article. Vois-tu, le diffuser maintenant sèmerait un chaos qui pourrait bien détruire Arkham City, et donc provoquer la libération de milliers de psychopathes désireux de se venger de Gotham. Bref, ce serait stupide de dévoiler nos projets avant qu'ils ne soient accomplis.

Je garde ta mère, fais ce que je t'ai demandé de la façon que tu veux, je ne cherche que des résultats. Ceci fait, tu auras racheté ta conduite et je te laisserai partir avec ta mère. La satisfaction de vous voir seules dans les rues d'Arkham sera une bien suffisante compensation.


La corde de la mère se rembobina et le bras mécanique suspendu la ramena au sol, de l'autre côté du bassin. Des hommes la rattrapèrent et, avec une violence inutile, la traînèrent dans une autre salle. Un des molosses du <pingouin saisit Théodora pour la remettre sur ses pieds.

6 heures, et je te veux de nouveau au Lounge pour me confirmer que tu as réussi. Qui sait ce que mes hommes feront à ta traînée de mère en attendant? Héhéhé.
N'essaie pas de te jouer de moi et fais plutôt appelle à ta raison : fais publier l'article, et demain Gotham sera en cendres par ta faute. Si ta mère n'est pas une motivation suffisante, j'espère que ce petit détail le sera.


Et alors que la traîtresse s'apprêtait à partir, Chesterfield la saisit par la ceinture et la mit de nouveau à terre.

Oh, et j'oubliais, au cas où ces deux raisons ne te suffisaient pas et que tu étaient aussi égoïste que moi, j'ai un dernier "détail" à régler.

Il agrippa une mèche de cheveux de Wesson et l'arracha tellement violemment que le cuir chevelu ensanglanté pendait toujours au bout de la mèche, laissant une vilaine plaie sur le bas du crâne de Théodora. Il prit ensuite un petit objet complexe qu'il fixa sur la chair à découvert, remettant une mèche par dessus pour dissimuler l'engin.

Je viens de te planter une petite, certes, mais très puissante bombe sur le crâne. C'est un bijou de technologie, je peux l'activer à distance quand je le veux, et un minuteur de six heures pile y est programmé. Elle est bien fixée, mais tu peux très bien la retirer en t'arrachant un peu plus la chair, cependant, elle est conçue de sorte à ce que, une fois fixée, elle explose si on exerce une trop grande pression sur elle, ou si elle n'est plus fixée à un hôte. De plus, toute tentative de piratage est inutile et engendrera la détonation. Bien sûr, elle est équipée d'un GPS qui m'informera constamment de ta position.

Sur ce, à très bientôt.


Dit-il sans chaleur, se désintéressant de la journaliste et retournant à ses affaires...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mar 25 Oct - 9:05

Enfin Theodora sentit la folie meurtrière du Pingouin s'arrêter. Une seconde de répit. Elle put enfin tenter de respirer profondément, enfin aussi profondément que ses coups dans les côtes pouvaient lui permettre. Une lueur d'espoir. En plus, ce que demandait le Pingouin n'était pas irréalisable. Knox avait promis de garder toutes les infos récoltées à Arkham au chaud jusqu'à ce qu'elle sorte. Si elle avait pu soupirer de soulagement, elle l'aurait fait : un bon passage à tabac et un coup de fil, elle s'en sortait plutôt pas mal, enfin pour l'instant.

Elle se redressa lentement, en grimaçant de douleur, et hocha lentement la tête aux mots du Pingouin.


Ca sera fait... je vous le promets...

Elle commença à pleurer de joie lorsqu'elle vit sa mère secourue du piège mortel dans lequel elle s'était retrouvée coincée. Une éclaircie, un rayon de soleil... même si elle frissonna aux menaces du Pingouin par rapport à sa mère. Le Pingouin fonctionnait beaucoup sur la menace, et sur l'intimidation, elle le savait. C'était peut-être du bluff... Mais c'était tout de même mieux que de la voir dévorée par un requin géant.
Bien, elle allait se lever, passer un coup de fil, faire que Knox parle au Pingouin, et l'affaire était dans le sac. Dix minutes et elles pourraient être dehors.

Sauf qu'au moment où elle croyait que le pire était derrière elle, elle sentit Cobblepot la saisir une dernière fois. Sans comprendre, elle sentit une nouvelle douleur, violente, dans le bas de son crâne. Et ses yeux s'agrandirent d'horreur lorsqu'il lui expliqua ce qu'il faisait d'elle. Une bombe humaine. Ce putain de psychopathe venait de lui poser une bombe à l'arrière du crâne, et le faire exploser comme une pastèque si le coeur lui en disait. Bordel! Bordel de merde même. On se serait cru dans un mauvais film d'action, sauf que là, la star c'était elle, dans le rôle d'une apprentie journaliste paumée et trop naïve, qui pensait qu'avec son intelligence supérieure elle arriverait à damer le pion aux plus grands criminels de Gotham... Elle eut envie de vomir lorsqu'elle sentit le métal glacé se poser contre sa peau, de l'arracher avec ses mains, de se débarrasser de cette chose horrible.

Heureusement, Cobblepot s'éloigna d'elle, comme si il venait de gronder une petite fille. Ses épaules commencèrent à être secouées de sanglots alors que ses doigts malhabiles fouillaient ses poches pour trouver son portable. Elle composa lentement le numéro de Knox, et adressa une prière muette à une divinité quelconque pour qu'il décroche. Heureusement, la communication eut lieu, et elle faillit s'évanouir de bonheur en entendant la voix de Knox. Même si il pouvait être un sale con, il allait être celui qui pourrait sauver sa vie, plus celle de sa mère, et ça n'avait pas de prix.

Sa voix était hachée, entrecoupée de sanglots, alors qu'elle s'adressa à Knox.

Knox c'est... c'est Théodora. Cobblepot a tout découvert, je suis grillée. Il... il a ma mère Knox... Je... pour nous laisser partir, il.... il veut juste que vous promettiez que rien de... rien de ce que j'aie pu dégoter comme infos sera publiée... Je vous en prie Knox, déconnez pas, il a placé une putain de bombe dans ma tête...

Ses nerfs lachèrent et elle éclata en sanglots précipités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mar 25 Oct - 11:21

[HRP : Intervention du PNJ Knox comme réclamé en MP]

Pour Knox, cette nouvelle était atroce. Comment s'était elle fait avoir ? Il avait des remords, de sombres remords, et le seul moyen de la sortir de la, c'était de suivre une procédure compliqué. Knox essayait de rassurer Wesson. Il ne fallait rien publier, c'était prédit depuis longtemps, il n'allait pas risquer la vie bêtement de ses journalistes. Il se mit à lui dire au téléphone.

- "Wesson, garde ton calme, je sais ce que j'ai à faire dans un cas pareil ... Surtout ne panique pas, et dirige toi vers l'entrée Est d'Arkham City."


Une heure passa après l'appel de Knox et le voici, toujours son imperméable, son chapeau feutre sur le corps. Les gardes d'Arkham City, les mercenaires Tyger One lui demandaient "Pourquoi un journaliste voulait entrer ?" Et bien c'était simple, pour des scoops non ? Les gardes maugréèrent et le laissèrent passer, après une fouille minutieuse, on l'autorisa a garder ses stylos, ses feuilles et son appareil photo.
Théodora était la. Elle pleurait, du moins son maquillage laissait a supposer qu'elle pleurait. Knox la pris dans ses bras un court instant, pour la prendre dans ses bras et la rassurer.

- "Viens Théodora, on va chez Cobblepot, il y'a une chose que j'aurais dut faire il y'a longtemps ..."


Et les deux hères se dirigèrent vers l'Iceberg Lounge du Pingouin, pour libérer la mère et l'emprise de Cobblepot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mar 25 Oct - 12:04

Un poids s'était ôté de ses épaules lorsque Knox promit de l'aider, et lui demanda de la retrouver. Elle redescendit les marches métalliques en boitillant, saignant du nez et les larmes coulant toujours le long de ses joues. Personne ne leva les yeux lorsqu'elle sortit du Lounge, les dés étaient jetés.
Elle voulut prendre sa moto, mais elle hurla de douleur lorsqu'elle tenta de l'enfourcher, et se contenta d'y aller à pied, l'oeil sans cesse rivé sur sa montre.
Plus que cinq heures et quarante minutes, cinq heures et trente minutes... les secondes et les minutes s'écoulaient avec une lenteur affligeante, comme si le temps lui-mêle s'était ligué contre elle pour lui faire payer sa connerie et sa naïveté.

Elle versa quelques larmes de soulagement lorsqu'elle reconnut la silhouette de Knox apparaître au point de passage, et la rejoindre dans la cage aux lions. Il s'approcha d'elle, l'air visiblement bouleversé, et la prit dans ses bras. Vu la nature de ses rapports avec Knox jusqu'à présent, elle s'était attendue à tout, sauf à ça. Elle fut touchée par le geste, et sentir que quelqu'un partageait sa peine lui faisait du bien. Elle se laissa aller quelques secondes, durant lesquelles Knox put sentir le haut de son dos humide du sang de la blessure à la bombe. Lorsqu'il lui parla, elle hocha la tête, la voix brisée.

Je vous en prie Knox... vous êtes le seul à pouvoir sauver ma mère... moi à la rigueur je m'en fous mais elle a rien à voir dans toute cette histoire...

Elle le conduisit alors au Lounge, aussi vite que son corps amoché lui permettait, et gravit lentement les marches menant au musée de Cobblepot.

Mon patron est là, il voulait vous voir...

Elle resta en retrait, et s'adossa à une colonne en fermant les yeux, pour soulager un peu son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mar 25 Oct - 15:56

Knox venait d'arriver au musée, conduit à nouveau par Theodora. Sous peu, Oswald Cobblepot pourrait négocier comme il le voudrait la vie de la journaliste, profitant de son pouvoir sur elle et surtout sur sa mère. Si, naguère, tous les regards avaient convergé vers Madame Wesson, désormais il était évident que le maître des lieux et ses "invités" se jaugeraient et n'auraient plus d'yeux que pour eux-mêmes. Ce qui était exactement le plan.

Lentement, Blake s'échappa du conduit d'évacuation des eaux usées et des restes des repas du requin. Si le Pingouin appréciait son petit animal de compagnie, il avait été obligatoire d'agrandir les tunnels d'évacuation : les os rongés ne passaient guère par les canaux habituels. De plus gros espaces avaient donc dû être construits, insuffisants pour que la bête s'échappe, et normalement pour un homme également. Heureusement, il avait perdu énormément de poids ces dernières semaines, après la tentative d'assassinat sur sa personne - et il avait surtout connu Ragdoll.

Son ami des Secret Six lui avait offert quelques bases dans son art et il avait su tirer profit de sa souplesse pour s'insérer dans quelques boîtes et quelques conduits qui lui étaient auparavant interdits. Thomas avait donc su se couler au sein de ce tunnel, avec un nécessaire à plongée qu'il tenait par ses mains plutôt que sur son dos durant le passage. Et il avait lentement attendu que Knox arrive enfin, devant supporter, immobile, les mauvais traitements sur Theodora ; et cela avait été bien plus difficile que prévu.
Cependant, enfin, il pouvait s'extirper de sa prison et agir.



Blake arracha la grille qui le gênait avec une lame, une des rares qu'il avait retrouvées. Il s'avança alors dans le bassin, conscient qu'il n'avait que quelques secondes avant que le requin ne s'en prenne à lui ; il espérait que ce serait suffisant.
Il n'avait pas prévenu Theodora qu'il la suivrait ici, en fait. Il était venu pour piéger le Pingouin, l'observer et foncer pour le menacer et l'obliger à la laisser partir. Il avait dû assister, impuissant, au tabassage en règle de la jeune femme. Il était maintenant temps pour lui de régler des comptes et de sauver la journée.

Rapidement, Thomas extirpa de sa poche une grenade qu'il avait trouvée au sein d'Arkham City. Aussi vite qu'il le put, il la lança vers la vitre, espérant que l'explosion et l'impact feraient tomber la structure et qu l'eau viendrait inonder le musée. C'était là sa seule solution pour stopper la menace du requin, troubler Oswald et lui offrir un avantage. C'était dangereux, bien sûr, mais il n'avait plus grand-chose à perdre maintenant.

(HJ/ Oswald, si ça te gêne, si ça ne te paraît pas crédible, n'hésite pas à me le dire, je peux changer. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Jeu 27 Oct - 16:16

Cobblepot avait entendu au dernier moment le nom de Knox lorsque Wesson avait enfin sortit son portable. Le Pingouin inscrivit mentalement ce nom qu'il avait déjà entendu dans sa tête et sourit cruellement. Il savait que la journaliste souhaiterait que Knox la rejoigne, et, s'il acceptait, lui aussi serait coincé à Arkham City. Même lorsqu'on était journaliste, on ne sortait pas d'Arkham City, ils seraient condamnés. Retournant à son bureau, le Pingouin se servit un grand verre de vodka et le termina d'un trait. Sa résistance à l'alcool hors du commun lui permettait ce genre de gestes, bien que d'habitude, il préférait savourer de la bonne boisson.

En vérité, il était coincé entre un sentiment de rage incontrôlable et d'excitation. Il pourrait gagner tant à avoir ses mérites vantés indirectement par la presse une fois Arkham entre ses mains. Mais il pouvait aussi voir son plan tombé à l'eau suite à une publication trop matinale. Tuer Théodora et Knox seraient bien plus raisonnable, aucun risque ne serait pris, mais en même temps, c'était bien trop alléchant. Il se changea les idées en allant s'occuper de son Tommy. Cette belle bête avait besoin de se reposer, hors, pour faire cela, il préférait se terrer dans une sorte de grotte juste assez étroite pour le laisser passer. Chesterfield avait fait installé un couloir similaire, en parallèle du grand bassin, pour que sa bête puisse se reposer en se sentait chez elle. Il appuya donc sur un bouton pour ouvrir la valve, puis la referma derrière le monstre.

Trois heures et demi s'étaient déjà écoulé. C'était logique, il fallait du temps pour traverser Arkham prudemment, en restant discret, de plus, Knox devait organiser son arriver dans la ville prison. Pour passer le temps, Oswald alla rendre compagnie à cette chère Madame Wesson. Satisfait de la voir la tête penchée en avant, exténué, il se demanda combien de temps une vieille bique comme elle pourrait tenir. Un morceau de viande telle que cette charmante dame ne serait guère plus que l'apéritif d'un apéritif pour la belle bête qu'était Tommy.


Vous devez vous demander ce qui se passe, n'est-ce pas Ma Dame? Il n'y a que votre fille à blâmer, vous et moi n'y sommes pour rien, seulement le destin a voulu que vous soyez la mère d'une traîtresse.

Lui envoyant la fumée de son cigare en pleine figure à plusieurs reprises, Oswald se délecta de son malheur. Mais Théodora fut finalement de retour, accompagnée apparemment. Oswald ordonna qu'on les fasse attendre dans le musée, dans la salle qui exposait des animaux aquatiques préhistoriques. Il prit tout son temps pour se rendre là-bas, hésitant de la façon dont mourrait Théodora et de la torture que subirait Knox. Celui-ci devait survivre, sinon adieu la publication, cependant il fallait le dissuader d'agir trop tôt. Il arriva finalement, son parapluie servant d'une canne pour la forme.

Revoilà cette douce Wesson, professionnelle des coups bas et de la traîtrise. Et bienvenue à son tuteur, celui qui lui a appris à se comporter comme tel. Je pense que tu es au courant de la situation, Knox. Théodora est dans le pétrin et elle t'a fait venir ici, à Arkham City, un lieu que tu ne pourras probablement plus jamais quitter. Et enfin, elle t'a attiré dans mon musée, où vous pensiez que, une fois notre accord réglé, je vous laisserai tranquillement quitter les lieux. Attachez-la!

Les deux hommes du Pingouin saisir la journaliste et la plaquèrent contre une poutre. Il la ciselèrent avec des liens cruellement serrés et lui bandèrent la bouche. Chesterfield l'ignorait, il regardait Knox avait un regard méchant. Cependant, il n'aimait pas avoir à lever la tête pour insulter cette grande perche. Il leva donc son parapluie, dont le bout était dangereusement pointu et dur, et le planta dans son flanc gauche. En le voyant tomber à terre, il explosa de rire et écrasa le visage de Knox sous son pied.

Maintenant que TU es ici, je ne pense plus avoir besoin de Wesson et de sa mère.

Il sortit un interrupteur de sa poche et, toujours son pied sur le visage, agita l'engin devant la tête de Knox

Son visage et sa cervelle vont te couvrir des pieds à la tête!

Il ouvrit son parapluie et le pointa vers Théodora pour se protéger. Après tout, il ne voulait pas se souiller de ce déchet lorsqu'il volerait en mille morceaux. Son doigt se posa sur le bouton quand soudain, quelque chose sonna dans la veste de Cobblepot. C'était une alerte, quelqu'un avait réussi à infiltrer le musée mais s'était finalement fait repérer par les nombreux systèmes de sécurités. Fronçant les sourcils et se désintéressant des deux journalistes, gardant cependant le visage de l'un d'entre eux sous son pied, Oswald sortit un engin très sophistiqué de sa poche, une sorte de petit écran aux multiples options, et tapota dessus. L'écran afficha une vision panoramique du musée et un point se mit à clignoter. L'intrus se cachait dans le bassin, il avait fait l'erreur de détacher une grille. Or elles étaient toutes équipées de détecteurs.

Oswald lançait des éclairs à Théodora. Il se doutait de l'identité de l'intrus et savait pourquoi il venait. Il alla choper la journaliste par les cheveux et, ordonnant qu'on la détache, la traîna ensuite derrière lui. Elle devait être courbée pour suivre le Pingouin sans perdre des paquets de cheveux. Oswald se rappela qu'elle avait une bombe très sensible sur la tête et fut soulagé de l'avoir attrapée par le haut du crâne. Il ne voulait pas perdre sa main. Les deux hommes forcèrent Knox à se lever et tous suivirent le Pingouin. Cobblepot fut encore plus énervé de se dire que Tommy ne pouvait pas attaquer l'intrus car il se reposait. Soudain, un bruit immense se fit entendre et le sol trembla. On avait lancé une bombe sur la structure du musée. Fou de rage, Chesterfield accéléra le pas.

Le bassin ne se crèverait pas aussi facilement, il était renforcé et des après structures de sécurité permettait d'éviter que l'eau ne se déferle dans tout le bâtiment. Enfin, il abîmait son musée, et c'était pour cela que le Pingouin s'énervait autant, la main serrant de plus en plus les cheveux de la journaliste. Une fois dans la salle, il chercha son adversaire du regard, lâchant Théodora, une touffe de cheveux entre ses doigts, et plaçant son parapluie armé sous sa mâchoire, prêt à tirer. Knox était lui aussi menacé d'une arme par les deux molosses d'Oswald.


Oh, c'est-y pas mignon! L'homme chat venant à la rescousse de sa belle dulcinée! Eh ben viens la féline! Je t'attends! Mais fais gaffe à ce que je la plombe pas de plomb!

[hrp]Aucun problème, j'ai écarté Tommy parce que je voulais pas qu'il soit blessé XD
Si, à vous, mon post pose problème, signalez-le[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Jeu 27 Oct - 17:00

Knox fut vite confronté à Oswald Cobblepot, dit Le Pingouin. Un énergumène de cirque, un monstre et un boucher réunis dans le corps d'un petit être monstrueux. Knox gardait son calme. Il avait déjà côtoyé le Joker dans l'asile d'Arkham pour une interview. Et la vie l'avait bien endurci. Enlevant son chapeau, Knox salua quand même le Pingouin.

- "Bonjour Oswald ..."


Mais cette douceur factice ne dura pas, et le Pingouin fit en sorte de s'occuper de Theodora, tout en s'occupant de Knox, qui lui tomba a terre, sous les coups du Pingouin. A la merci du Pingouin, Knox tenta quand même de se défendre et dégagea quand même sa tête du pied du Pingouin.

- "LAISSEZ LA ! C'est moi qui ait organisé cette intrusion de cette journaliste dans Arkham City. C'est moi le seul fautif et le seul responsable de tout cela. Libérez la, elle et sa mère. Je sais que vous n'avez aucune pitié, mais imaginez ... QUI serait capable d'écrire les louanges du Pingouin dans Arkham City autre que moi ? QUI, BON DIEU !"


Un coup sur le crane d'un des hommes de main du Pingouin le refit tomber à terre. Knox ne pleurait pas, il gardait la tête haute, même s'il était entièrement fautif de ce qui se passait en ce moment.

- "Laissez la ..."


Dit il avant d'être relevé par les deux grosses brutes de Cobblepot. Apparemment, il y'avait un intrus, un ennemi du Pingouin. Knox a moitié sonné était toujours dans les vapes. La seule chose qu'il avait en tête, c'était de sauver Théodora. Rien de plus, il avait organiser cette merde, et c'était a lui de la gérer le mieux possible, sans que Théodora n'en prenne plein la figure. Bon Dieu, Knox donnerait tout pour un bon café maintenant ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Jeu 27 Oct - 18:26

Theodora pensait que l'arrivée de Knox pourrait changer les choses, et permettrait de la sauver elle, ainsi que sa mère. Seulement, à peine de retour au Lounge, les choses commencèrent à tourner au vinaigre. Tout d'abord Knox tenta d'arrondir les angles, d'endosser la responsabilité de ce fiasco. Seulement, on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif, et la soif de vengeance du Pingouin semblait être inextingible. Elle était déjà solidement attachée lorsqu'elle vit le Pingouin porter un coup de lame à Knox, ce dernier s'effondrant sur le sol. Elle hurla, mais son baîllon ne laissa passer qu'un cri étouffé. Elle lutta avec ses liens pour courir vers lui et l'aider, comme lui avait risqué ses fesses en venant ici, mais plus elle se débattait, plus ils lui entaillaient les poignets et les chevilles.

Le Pingouin fit mine de sortir la télécommande de la bombe qu'il avait placée dans son crâne. De violents sanglots commencèrent à la secouer, à l'idée que dans une seconde, elle ne serait qu'une masse de corned beef répandue sur le parquet rutilant. Sa première mission, deux semaines d'infiltration, et ça allait être tout pour sa carrière de journaliste. Tant de choses qu'elle n'aurait pas eu le temps de faire, de dire aux gens qu'elle aimait... elle avait à peine vécue que c'était déjà la fin. Si bête, si horrible... Le pire était que sa mère allait subir le même sort, alors qu'elle n'y était pour rien, une vraie innocente qui allait payer pour ses conneries de jeunesse et ses rêves de Pulitzer.
Elle avait fermé les yeux, mais entendit le Pingouin s'énerver et les rouvrit. Son coeur se mit à faire des bonds dans sa poitrine lorsqu'elle comprit que son justicier vengeur allait tenir sa promesse. Elle ne lui avait rien dit, et pourtant il était là, pour les sauver tous les trois, Knox, sa mère, et elle.

Son soulagement fut de courte durée, car elle fut détachée, et le Pingouin lui-même l'attrapa par les cheveux, et commença à la traîner derrière lui, Knox à leur suite. Toute la troupe se dirigeait vers le bassin. Une seule lueur d'espoir persistait : elle sentait que le Pingouin avait peur, car la situation était en train de lui échapper, il n'était plus le maître à bord, mais quelqu'un d'autre avait pris les commandes. Catman, son héros. Elle sentit le Pingouin lui lâcher les cheveux, mais poser le froid glacé d'une lame sous sa gorge. Un geste, une connerie, et elle était saignée à blanc. Tous regardaient le bassin, en attendant ce qui allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Jeu 27 Oct - 23:15

Blake fut déçu, bien sûr, que sa grenade n'avait pas eu l'effet escompté. Et il fut terrifié de voir Theodora ramenée aussi violemment et brutalement par Cobblepot. Celui-ci la menaçait maintenant, après avoir mis en danger sa mère ; plus loin, Knox suivait, vaincu et abattu, son crâne pendant vers le sol.
La situation était grave, et il le savait. Il était seul, dans l'eau, face à une structure plus résistante que prévue et alors que ceux qu'il venait sauver était en plus grande difficile à cause de lui. Jadis, il aurait réagi en fonçant dans le tas, en laissant sa rage exploser en espérant que ça passe ; cette manière de faire ne l'avait amené qu'à la déception et à la douleur. Il ne devait plus agir ainsi.

Lentement, les yeux fixés sur le Pingouin malgré son masque, il glissa ses deux mains dans les poches de son équipement. Il en ressortit deux grenades, qu'il plaça devant lui, les doigts accrochés à la goupille. Il battit des palmes pour avancer encore un peu plus, mais pas trop vite pour ne pas paraître agressif.

Aucun mot ne sortait de sa bouche, évidemment. La tension était à son comble.
Thomas savait qu'Oswald ne les laisserait pas partir : il était trop égocentrique, trop maniaque et trop ivre de pouvoir pour accepter cette défaite. Il fallait le traiter comme un être supérieur, comme un surhumain pour pouvoir l'amadouer ; hélas, deux énormes obstacles s'avançaient devant lui. D'une, il ne pouvait pas parler. De deux, il n'était pas aussi doué que d'autres pour argumenter.

Il se devait donc d'agir comme il le pouvait. Ce fut pour cela qu'il fit un signe de tête vers une partie du bassin, de manière répétée, pour faire comprendre à Cobblepot qu'il voulait rentrer et discuter. D'un geste lent, il commençait également à dégoupiller les grenades : il était conscient que les deux déflagrations ne feraient pas forcément tomber la structure du bassin, mais elles l'affaibliraient suffisamment, et suffisamment la structure même du musée, pour qu'Oswald hésite.
Le risque était grand ; trop, espérait-il, pour le Pingouin.

Lui, en tout cas, n'hésitait pas.
Il avait juré à Theodora qu'il donnerait sa vie sur elle : s'il avait espéré que cela viendrait plus tard, il n'aurait aucun remords à agir. Et cela se sentait dans toute son attitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Ven 28 Oct - 13:32

Cobblepot regarda cette ombre sous-marine s'approcher dangereusement. Quelle misère que Tommy ne soit pas disponible, quelle misère qu'il ne puisse pas s'occuper de ce chat mouillé. Il aurait fallu pas moins de dix seconde pour que cette merde se fasse gober puis déchiqueter sous les mâchoires du monstre préhistorique. Le Pingouin avait l'avantage, Catman ne voulait pas que Wesson soit plus blessée, or, cela n'était pas dans les projets d'Oswald. Il la torturerait jusqu'à ce que le félin se rende. Oui, Catman ferait une parfaite pièce d'exposition, derrière une vitrine, il ne resterait plus qu'à le laisser pourrir, dans la cage de verre blindé.

Quittant son adversaire du regard et analysant la pièce, il constata les dégâts qu'avait causée la première grenade. Ce n'était pas joli, et même s'il faudrait bien plus pour ébranler le musée, Cobblepot ne voulait pas voir son bâtiment souffrir d'avantage. Sa forteresse, c'était sa force, un des lieu les mieux gardés d'Arkham, et qui contenait des fortunes inimaginables. Même Sharp n'avait pas réussi à la prendre, lorsque les limites d'Arkham City furent décidées, on se rendit compte que le musée était en plein sur la frontière et monsieur Sharp envoya maintes lettres à Oswald pour le convaincre de lui céder le musée et l'Iceberg Lounge. En effet, pour pouvoir fermer son mur, il devait abattre le musée. Lui répondant violemment sur la négative, et provoquant Quincy en lui renvoyant ses émissaires dans une boîte d'un demi mètre carré, celui-ci décida de lancer discrètement un assaut contre le musée pour le vider.

Cobblepot défendit chèrement son domaine, et les hommes de Sharp ne purent même pas franchir l'entrée. Considérant que le Pingouin pouvait être condamner pour cet acte, il décida de fermer la frontière en comprenant le musée dans Arkham, et ainsi Chesterfield se retrouva pris au piège, même s'il lui permettait de faire fortune. Que ferait-il sans ce bâtiment dans Arkham? S'il était affaibli, ses ennemis sauteraient sur l'occasion pour lui régler son compte, or, il s'était fait beaucoup d'ennemis. Catman avait vaguement compris cela, et il s'attaquait donc à ce qui valait le plus pour le Pingouin. En le voyant préparer ses autres grenades, Cobblepot sentit la haine monter en lui, il imaginait les dégât que son bâtiment subirait et les coûts de réparation. Gardant fermement Théodora sous son emprise, Oswald décia qu'il était temps de corser le jeu. Il voulait la jouer de cette façon? Aucun problème, mais le Pingouin ne se rendrait pas, ses hommes seraient bientôt là et il avait une autre carte dans sa manche.


Hen Hen, mauvaise idée. Mon musée est toujours debout et je tiens toujours ta dulcinée. Fais un geste de plus et je lui crève un oeil!

En signe de démonstration, Oswald fit une vilaine entaille sur la jambe de Théodora, puis il plaça la pointe du parapluie à dix millimètres de l'oeil de la journaliste, prêt à le plonger jusqu'à sa cervelle de pigeon.

Bien. Dis-moi, petit chat. Tu n'es pas sensé détester l'eau? Tu as dû surmonter tes peurs pour avoir fait un tel acte. Ou peut-être as-tu oublier tes instincts d'animal? Je vais te rappeler pourquoi tu es sensé craindre l'eau, moi!

Il sortit de sa main libre un des nombreux objets qui avait dans son manteau. Un autre interrupteur qu'il serrait avec un regard cruel et confiant. Il pressa le bouton et le bassin se mit à résonner, l'eau à vibrer.

Ha! Quand un a une belle bête tel que Tommy, et qu'on lui balance des corps à bouffer à longueur de journée, il faut bien nettoyer très régulièrement son eau, pas vrai? Or, vu le nombre de tonnes de liquide, il vaut mieux que ça se fasse rapidement. En ce moment même, les litres qui t'entourent son pompés par des machines surpuissantes et iront se faire filtrer et nettoyer. Dans quelques secondes, le bassin sera vide, et toi, tu seras nu comme un verre!

D'énormes tourbillons se formaient à la surface et un courant puissant se forma. Aspiré, Catman ne pouvait rester à la surface. Il ne serait pas aspiré et broyer par les conduits, car il y avait des grilles pour empêcher les déchets de plomber la machine de filtrage. Le bassin vide devait ensuite être nettoyé à la main. En vérité, Cobblepot voulait gagner les dernières secondes que mettraient ses hommes de main armés à arriver. 1 minute plus tard, le bassin était déjà vide et trente hommes armés pointaient Catman de leur mitraillette. Souriant, le Pingouin se dit qu'il fallait commencer à négocier. Il lâcha Wesson qui fut agrippée par un homme de main, et se rapprocha du bord pour mieux voir son adversaire. Le bassin était profond, il ne risquait rien.

Maintenant on peut parler tranquillement. Même sans eau autour de toi, tu restes dangereux, j'en suis conscient, et je tiens à mon musée. Voilà le deal, tel que tu le sais, je suis un collectionneur. Or, tu serais une pièce parfaite derrière une de mes vitrines. Alors voilà, je laisse partir Knox et ta dulcinée, et en échange, tu restes avec moi.Qu'en dis-tu?

A présent, il désirait vivement avoir cette pièce derrière une vitrine, symbole d'une victoire remarquable. les deux journalistes pouvaient partir, ils publieraient mieux leur article. De toute façon, le Pingouin comptait se venger de Wesson plus tard, et la tuerait après l'avoir méchamment torturée. Knox, le cerveau de ce fiasco, mourrait aussi, mais pas pour l'instant. Oswald était généreux, à eux, il leur laisserait quelques minutes de répit.

[hrp]Pardonnez-moi, je comptais poster hier soir mais la connexion internet s'est subitement arrêtée de fonctionner^^
Bon, franchement, si ce post pose problème, si je prends trop d'initiative, je suis prêt à l'éditer, n'hésitez pas^^[/hrp]


Dernière édition par Le Pingouin le Ven 28 Oct - 21:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Ven 28 Oct - 14:41

[HJ : Etant donné que le PNJ Knox est complètement sonné et dans les vapes, je vous laisse mon tour Wink Avancez, je vous rejoindrais Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Sam 29 Oct - 14:37

Theodora continuait de vivre un cauchemar éveillé : sa seule chance de survie était réduite à zéro. Si au début, elle avait senti son coeur s'arrêter de battre en apprenant que Catman, son beau rescapé, était là pour la sauver, maintenant son coeur battait à un rythme rapide face aux évènements qui avaient lieu devant ses yeux. Elle avait vraiment cru que son cauchemar était terminé, qu'il allait les sauver tous les trois, les tirer hors d'ici, et que toute cette aventure ne serait qu'un mauvais souvenir, et qu'elle pourrait s'en vanter auprès des petits nouveaux du Gotham Globe qui lorgneraient avec envie et respect sur sa rapide promotion.

C'était avant que le Pingouin n'enclenche sa télécommande, et ne vide le bassin en quelques secondes. Catman était piégé, seul dans un bassin aux parois lisses et parfaitement verticales. Tirer sur un éléphant dans un couloir. Il était seul, avec trente hommes de mains, d'anciens frères d'armes, pointant le canon de leurs armes sur Catman.

Avant qu'elle aie le temps de comprendre ce qui lui arrivait, le Pingouin la repoussa violemment et elle tomba à terre, aussitôt rattrapée par un homme de main. Puis un mot, une idée toute simple lui vint à l'esprit. Une arène. Le bassin lui faisait penser à une arène à ce moment précis, où il y aurait bientôt deux combattants. Elle pencha sa tête en avant, et en donna un violent coup en arrière, sur le nez du garde qui la retenait. Dans la confusion, il relâcha son étreinte, et elle fit un pas vers le Pingouin. Il était encore penché en avant en train de contempler Catman avec un regard de triomphe lorsqu'elle le poussa violemment en avant pour qu'il bascule dans le bassin. Ils seraient deux dans l'arène, et pas un des gardes n'oserait tirer, de peur de blesser leur patron. Alors à ce moment ça serait un combat à la loyale, un contre un. Jusqu'à la mort. Et là, Catman avait toutes ses chances de s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Sam 29 Oct - 17:59

Lentement, la bouteille d'oxygène tomba et s'encastra dans le sol désormais nu du bassin. Les trente hommes le fixaient, silencieux, attendant le signal, son signal, pour attaquer. Il retira calmement ses palmes ainsi que sa combinaison, révélant simplement un pantalon rapiécé et découpé gauchement. Une vague chemise, également rapiécée, recouvrait à peine ses épaules et il portait une lame à sa ceinture, ainsi qu'une autre juste derrière. En dehors de cela, Blake était nu - et ça lui allait totalement.



Il avait l'impression d'être revenu en Afrique, d'être au moment où il avait dû s'imposer contre une autre tribu de félins avec sa propre troupe. L'affrontement avait été plus violent qu'aucun combat livré contre des humains : pas de règles, pas de pitié, juste le besoin de survivre et de trouver une nouvelle terre. C'était la même chose ici : il se devait par vaincre, et il devait pour cela abandonner toute humanité.
Il devait retrouver l'animal en lui, qu'il avait enfui profondément en espérant être un héros. Il s'était trompé : il ne serait jamais un justicier. Il serait simplement lui-même, ni bon, ni mauvais, mais toujours là pour ses proches et ce qu'il considérait comme juste.

Thomas entendait presque les grognements de ses lions autour de lui, alors que le Pingouin chutait grâce à Theodora ; il n'accorda aucun regard à la jeune femme. Il devait s'abandonner, s'oublier, laisser son instinct et sa sauvagerie reprendre le dessus. Il devait se battre comme jadis, comme un lion, comme un animal. Il ne devait avoir aucune pitié pour ceux qui se mettaient entre lui et son objectif.

En une fraction de secondes, il brisa l'épaisse tension issue de son immobilité en s'emparant de sa première lame, la lançant vers Oswald. Il était suffisamment adroit pour ne pas le toucher, car ce n'était pas son objectif : le couteau vint se planter à côté du Pingouin, emmenant simplement un bout d'étoffe pour le coincer face au mur. Il poursuivit en s'emparant de son autre arme, la plantant violemment dans le torse du premier homme de main à côté de lui.
D'un geste ample, il s'empara de sa nuque et le fit tourner autour de lui, pour l'user comme d'un bouclier. Blake le propulsa ensuite vers ses camarades, se jetant lui-même dans les jambes de deux autres. Sa main nue s'empara des parties intimes du premier, et serra si fort vers le bas qu'il sentit et entendit quelque chose craquer ; il empala le second avec sa lame, la ressortant dans une gerbe de sang pour se relever et profiter de sa victime sanguinolente comme bouclier.

Tout ceci avait duré moins d'une minute, et trois hommes étaient quasiment morts ou au moins immobilisés. Et il n'était même pas essoufflé, alors qu'il se lançait vers une autre cible.

(HJ/ Ca me va très bien, Pingouin, si mon avalanche de coups te va. Wink /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Sam 29 Oct - 21:34

Cobblepot attendait de voir la réaction du soi-disant héros qui se trouvait en face de lui. Que choisirait-il? Vivre et regarder Théodora et l'autre imbécile mourir? Ou mourir de manière lente et atroce mais en sauvant les deux journalistes? Le Pingouin avait hâte de voir Catman accepter ou renoncer à ses principes. C'était le problème avec les héros, ils avaient tant de point faibles, à commencer par les otages, les connaissances, les amis. Cobblepot, lui, tuerait sans hésiter pour sauver sa peau, il n'avait qu'une seule philosophie : vivre, tout faire pour vivre, ou en emporter le maximum dans la tombe. Il ne pouvait comprendre l'idéologie d'imbéciles tels que Batman ou encore Catman.

Il entendit un bruit d'étouffement derrière lui et décida de l'ignorer, ce devait être Théodora qui avait essuyé un coup bien placé par l'homme du Pingouin. Mais en y repensant, la plainte avait été plutôt masculine. Knox? Trop loin, il était en retrait car la première préoccupation de Catman était Wesson. Il n'y avait donc qu'une seule explication, bien qu'elle était fort peu plausible. Oswald se retourna et eut à peine le temps de voir une masse en furie foncer vers lui. La journaliste le percuta, et Chesterfield chuta.

La profondeur du bassin vide était grande, et aurait pu s'avérer mortelle. En fait, Cobblepot eut énormément de chance et, au lieu de le faire tomber sur le dos et lui brise la colonne vertébrale, sa chute lui fit faire un tour sur lui même et, sans le vouloir, il atterrit sur ses deux pieds. Il sentit une horrible douleur aux jambes et bascula presque aussitôt en arrière, se cognant la tête contre le sol. Etourdi, il mit du temps à se relever, s'aidant de son parapluie qu'il avait serré fermement durant sa chute. N'ayant pas encore retrouvé ses esprits une fois debout, il se retourna et regarda Catman sans comprendre le danger qu'il encourait. Un couteau siffla sans son oreille et se planta dans son épais manteau, le plaquant contre le mur.

La suite s'enchaîna à une vitesse prodigieuse, le héros tailla les hommes du Pingouin en pièces, et celui-ci se sentit horriblement exposé au danger. En le voyant dans ses gerbes de sang, il comprit qu'il n'avait pas affaire à un tendre. Ce n'était pas Batman, merde! Lui faisait couler le sang, alors que l'homme chauve souri se contentait de briser des os. Oui, Oswald devait l'admettre, en ce moment, Batman lui manquait. Avec lui, certes, lorsque ses plans étaient ruinés et que Batman s'approchait vers le Pingouin pour le punir, celui-ci sentait la peur l'accabler, lorsqu'il n'avait plus de ressources, lorsqu'il se sentait nu comme un vers. Mais au moins, il savait que sa vie n'était pas en danger. Or, l'expression de Catman lorsqu'il fonça sur lui prouva le contraire. Une bête en furie.

Cependant, Oswald avait encore des ressources en ce moment même. Il n'arrivait tout simplement pas à les placer. L'homme chat se rapprocha dangereusement de lui, et, coincé par le couteau, Chesterfield ne put éviter le coup qui s'écrasa sur son visage. Heureusement, il avait décaler la tête, lui permettant de n'encaisser qu'une partie de l'attaque et de rester conscient. On aurait dit que Catman l'avait attaché ici plus tôt, s'occupant des cibles dangereuses en premier, pour garder le meilleur pour la fin. Après ce coup dévastateur, Cobblepot réussit à s'arracher à la lame et sauta sur le côté pour s'écarter d'un autre coup potentiel. Se relevant péniblement, il se jeta sur Catman, décida qu'il fallait l'atteindre en premier.

Contrairement à ce que beaucoup pensaient, Oswald était capable de se défendre tout seul. Champion de judo, il s'est longtemps entraîné pour pouvoir répliquer lors des bagarres. Il avait même fait un peu de boxe dans sa carrière de combattant, mais restait surtout un tireur remarquable. Il fourra son poing dans l'estomac de Catman et fut surpris de s'y faire mal. Puis, il mit un uppercut dans la mâchoire de son adversaire. Sa dernière attaque, une balayette, fut contrée et ripostée par un coup dans les côtes. Enragé, Cobblepot décida d'user de sa meilleur arme : son parapluie. Il n'aurait pas le temps de tirer sur Catman alors décida d'attaquer avec le bout tranchant du parapluie.

Après tout, il avait aussi développé ses capacités d'escrimeurs pendant sa jeunesse et avait eu bien souvent l'occasion de les pratiquer sur Batman et d'autres ennemis. Tentant quelques passes habiles, il ne réussit qu'à entailler son ennemi, sans plus. Il prenait plus qu'il ne donnait, tentant de se protéger ou d'esquiver au maximum. Catman était trop rapide, il trouvait les failles dans les attaques de Cobblepot et l'envoyait constamment au tapis, même si celui-ci comptait cependant quelques maigres victoires. Il avait mal partout, mais l'adrénaline lui faisait surmonter sa douleur et Chesterfield se déchaînait de plus belle. A un moment, il eut même le temps d'ouvrir le feu, mais son adversaire était trop rapide et il l'envoya une fois de plus au sol.

Fatigué de ces assauts sans pitié, Oswald profita d'un moment de pause pour reprendre son souffle. Il allait faire monter le niveau, le passer à la hauteur critique, mais pour cela, il devait repousser son adversaire pour lui laisser un peu de temps. Prêt, un plan en tête, Cobblepot passa à l'assaut. Avec son arme, il fit deux trois feintes puis, laissant une faille calculée, il laissa Catman s'approcher. A ce moment, il ouvrit son parapluie brusquement, surprenant le héros, et lâcha une fumée compacte pour pouvoir s'écarter. Elle avait pour but de troubler les sens de son adversaire. Reculant douloureusement, manquant de trébucher, le Pingouin prit sur lui et leva son parapluie pour viser une cage suspendue en hauteur. Il tira son grappin et se souleva du sol, atteignant, non sans mal la plateforme improvisée. Se tenant à la chaîne pour ne pas tomber, Chesterfield ouvrit les bras d'un air théâtral mais sentit une violente douleur sur tout son corps.


Tu voulais du lourd? Tu vas en avoir! Bouffe-moi ça, le minou!!

L'oeil qui ne portait pas la "cicatrice monocle" était fermé car trop douloureux suite à une droite bien placée. Il leva sa main, un autre interrupteur en son centre, et pressa fortement celui-ci. Le bassin vide avait été fabriqué avec des portes, de sorte à ce que la maintenance, ou même les soldats dans la situation présente, puissent y avoir directement accès. Mais, dans son délire de prévoyance, le Pingouin avait décidé de relier le fond du bassin à la salle d'à côté par une énorme porte. En effet, la salle d'à côté abritait un autre des monstres antiques de Cobblepot. Le Pingouin n'aurait jamais cru avoir à utiliser cette porte un jour. Suite au signale de l'interrupteur, les lourds gonds se mirent à bouger tout seuls et dans un grincement horrible, la porte s'ouvrit, laissant entrer la créature massive qu'elle cachait.

[hrp]je me délecte de ce rp. Si mon initiative te pose problème Caty, signale-le moi^^[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Dim 30 Oct - 9:02

Theodora avait vu Cobblepot atterrir dans le bassin en étouffant un cri de victoire. Le vent était en train de tourner, et à leur avantage, pour une fois depuis le début de cette journée de dingue. Elle avait lu l'angoisse dans le regard du Pingouin, maintenant qu'il se retrouvait en position d'infériorité.
Puis elle regarda Catman, son chevalier servant. En quelques secondes, il venait d'exécuter un ballet mortel, envoyant trois hommes du Pingouin au tapis. Il lui avait dit qu'il avait été mercenaire, il lui avait dit qu'il savait se battre, mais elle ne s'était pas attendue à un tel spectacle. C'était magnifique et en même temps terrifiant. Le plus impressionnant, c'était son calme : chaque geste était étudié et utile, aucun faux mouvement, rien qui ne puisse donner un avantage à l'ennemi. Il risquait sa vie pour elle, en ce moment précis. Des hommes étaient en train de perdre la vie à cause d'elle, et lui la défendait farouchement. A ce moment précis, elle sut qu'il allait tous les sortir de là, qu'il les ramènerait tous à Gotham. Personne n'avait jamais montré tant de bravoure ni de détermination : la plupart des mecs qu'elle avait connus considéraient le dévouement ultime comme lui acheter un bouquet de fleurs ou lui payer le vestiaire pendant un concert de rock. Mais pas Thomas.

Elle était à deux doigts de se mettre à brailler pour l'encourager, comme pendant les match de catch où l'emmenait son père quand elle était petite, mais le garde blessé lui décrocha une droite corsée qui la fit retomber inanimée sur le sol, un filet de sang coulant de sa lèvre ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Dim 30 Oct - 21:07

(HJ/ Pingouin, je trouve que tu es allé un peu loin dans notre combat : tu as joué mes réactions, mes attaques et tu es allé au-delà en faisant plusieurs actions sans attendre mon post. Tu ne m'as pas blessé, mais j'aurais peut-être réagi différemment. J'aime également ce sujet, mais attention à ne pas s'emporter. Wink
J'ai également joué plusieurs choses, dites-moi si ça vous gêne ou non. /HJ)

Blake gardait son calme, malgré l'amoncellement d'événements qui s'était passé en quelques minutes à peine. Il avait subi les coups portés par Oswald, répondant aussi violemment et efficacement que possible. Il en avait également profité pour arracher la vie à quelques hommes de main, parvenant au score impressionnant de dix victimes, mortes ou mourantes. Il tenait dans ses deux mains ensanglantées ses lames, ayant récupéré la seconde lors de son ballet violent et brutal avec le Pingouin. Et maintenant, il le fixait en train de s'envoler, grâce à un fichu grappin et à un fichu parapluie.

Il avait également entendu puis vu Theodora être maltraitée par un des gardes de Cobblepot ; là aussi, il devait maîtriser sa colère pour agir efficacement et s'offrir la meilleure chance de partir d'ici entier et avec ceux qu'il était venus chercher. Cependant, une lourde porte s'ouvrait, apparemment pour lui faire affronter une créature encore plus impressionnante que le requin du propriétaire des lieux. Mais il ne comptait pas rester là pour obéir sans rien faire.
Toussant légèrement à cause de la fumée usée par le Pingouin pour s'enfuir, il se détourna de la porte et d'Oswald. Néanmoins, il surprit certainement son ennemi en se retournant subitement vers lui, lançant une de ses lames vers son adversaire. Un peu déconcentré, son tir n'atteint pas sa gorge, comme prévue, mais pénétra la chair dans l'épaule gauche. Rien de grave à long-terme, mais suffisamment douloureux et prenant pour handicaper à court-terme.

Thomas réagit ensuite en s'emparant d'une des armes des gardes qu'il avait fait tomber. D'instinct, il tira à nouveau vers Oswald, pour détruire la chaîne à laquelle il s'accrochait obstinément. Son plan était clair : s'acharner sur la chaîne pour le faire tanguer, et profiter de sa douleur pour qu'il chute à nouveau.

Autour de lui, les autres hommes de mains du Pingouin avaient reculé, suite à l'ordre implicite de leur chef de le laisser gérer leur ennemi. Hélas, ils avaient également vu leur adversaire massacrer leurs collègues, et semblaient beaucoup plus terrifiés et moins rapides qu'avant. Blake en profita alors pour tirer vers ceux qui menaçaient Theodora : il n'était pas aussi doué avec les armes à feu qu'avec les lames, mais il savait viser et était plutôt bon. Les balles filèrent au-dessus des gardes, pour leur faire peur et donner un peu d'espace à la jeune femme.

Thomas lâcha ensuite son arme pour reprendre son couteau, attendant la suite des événements avec une certaine impatience. Malgré l'urgence et la folie de la situation, il se sentait bien : dans son élément, en forme et prêt à tout. Et ça lui faisait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Lun 31 Oct - 12:02

http://youtu.be/7zzl6pfWBNE

Lorsque le grincement caractéristique de cette porte si longtemps fermée se fit entendre il ne bougea pas. C'était peut-être l'heure de la nourriture. Dans ce cas il avait retenu qu'il devait rester calme et attendre patiemment que de grossiers quartiers de viande, ou dans le pire des cas un tronçon d'espadon ou de thon que lui livraient parfois les hommes du petit oiseau.

Pas de nourriture.

Alors c'est qu'il était temps de faire son travail, un travail pour lequel il aimait particulièrement se montrer doué.

Il s'engouffra alors par l'ouverture, la lumière pourtant tamisée l'éblouit un moment, et le vacarme des coups de feu crépitant agressa ses oreilles. Il se rua dans l'arène que constituait la grande salle au bassin vide. C'était là que se trouvait le gros poisson d'habitude, un gros poisson gris-clair, un reclus affamé comme lui. Alors qu'il se mit à courir, ses pieds faisaient résonner le couloir d'un tremblement menaçant.
Ses poumons antiques laissèrent échapper un râle qui se mua en mots :

-AAaaawolomon...Solomon...SOLOMON GRUNDY !

Un intru avait violé la tranquilité du musée, et il allait lui montrer ce qu'il en coûtait. De sa main énorme, Grundy saisit un des hommes du Pingouin qui devait agoniser sur le sol. Le tenant par la jambe, il le fit tournoyer au-dessus de sa tête avant de le projeter violemment vers l'homme à demi nu qui avait causé tout ce chaos.

-SOLOMON GRUNDY NE UN LUNDI !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mar 1 Nov - 12:31

Quelle douleur! Oswald avait mal à chacun de ses os, et rester agrippé à cette chaîne instable était loin d'être agréable. Il regardait de haut son adversaire et attendait que Grundy ne le taille en pièce. Qu'est-ce qu'il foutait d'ailleurs? Pourquoi n'avait-il pas encore pénétré la salle? Alors que les pas lourds du monstre antique résonnaient dans la salle d'à côté, Cobblepot ressentit une douleur ignoble à l'épaule gauche. Un couteau y était planté! Le fils de... Il l'avait eu à cette distance?! Oswald se senti bien trop exposé. Heureusement, le manteau épais du Pingouin avait absorbé une grande partie de l'énergie cinétique de la lame, aussi, celle-ci ne s'était plantée que dans la peau et n'avait pas atteint l'os.

Mais Chesterfield faillit lâcher prise et chuter, se rattrapant au dernier moment à la chaîne de sa main droite. Penché vers le sol, il conclut qu'une nouvelle chut lui serrait fatale et décida donc de tout miser pour rester sur cette cage. Stabilisé, il voulut se redresser, mais une nouvelle secousse l'accabla. Catman le canardait, lui, l'oiseau, ce n'était pas ironique? Les balles sifflaient tout autour de lui, trouant son manteau flottant, rebondissant sur le fer de la cage. Le Pingouin se cramponna à son dernier espoir, fou de rage d'être traité de la sorte. La cage tint bon, mais Cobblepot finit par basculer en arrière. La chute commença... puis se stoppa immédiatement. En dernier recours, Oswald avait attrapé son parapluie à l'envers, par le tissu, et avait habilement, dans sa chute, placé la poignée courbée du parapluie dans une fente de la cage. Ainsi, il pendait contre les barreaux glacés, ne sachant pas combien de temps il allait tenir.

Priant malgré lui, il fit passer douloureusement sa main gauche sur la porte de la cage. Dieu merci, elle était ouverte! Après lavoir ouverte, le Pingouin bascula en avant et s'écroula dans la cage, songeant à s'endormir. Mais il ne pouvait pas, l'hospitalisation viendrait après, d'abord il fallait se charger de l'intrus. Se relevant, il jeta un oeil à Catman, en face de Grundy. Alors que ce dernier jouait en faisant tournoyé un homme au dessus de lui, Cobblepot saisit sa chance et leva son parapluie. Il le posa sur son avant bras gauche, bien que le faite de le déplacer le foudroyait à l'épaule. Il s'en moquait, une seule chose comptait : la mort d son adversaire. Il prit son temps pour viser, il voulait le harceler pendant que Solomon le tabassait, même s'il ne le touchait pas dès le premier coup. Puis, il pressa la détente.


[hrp]Pardon de cet excès d'initiative dans mon avant dernier post, ça ne se reproduira pas, je voulais juste que Grundy puisse poster le plus vite possible^^
Donc voilà, bien sûr, ma balle n'est pas obligée de te toucher, c'est surtout pour te gêner un peu plus contre le monstre qui se dresse devant toi^^[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Mer 2 Nov - 12:17

(HJ/ Pas de souci, Oswald. Ca me va. Wink /HJ)

"Oh."

Grundy. Solomon Grundy. Comme si ça n'avait pas été assez difficile sans lui.

Blake n'avait jamais vraiment rencontré le zombie, seulement entendu parler de ses capacités et vu les conséquences de ses accès de colère. Il était un monstre, une brute et une force de la nature. Et lui n'avait qu'un couteau et quelques armes à feu, lui qui détestait ce type d'armement. Non, ça n'avait définitivement pas assez dur sans lui.
En plus, le Pingouin avait survécu à ses multiples attaques et lui tirait dessus, tandis que Grundy lui envoyait un projectile original.

Il évita habilement l'homme agonisant, mais fut frappé par la balle d'Oswald. Rien de grave : elle avait touché le flanc droit, ce n'était qu'une morsure sanguinolente, mais elle pourrait l'handicaper si le combat durait. Et il avait tous lieux de durer, vu la taille et la puissance de l'opposant. Thomas fit une roue sur le côté, s'emparant d'une autre mitrailleuse pour canarder autant que possible Solomon. Il sentait que ça ne servirait pas à grand-chose, mais il n'avait pas vraiment d'autre idée.

De plus, Theodora et sa mère n'étaient toujours pas hors de danger, tout comme Knox. Si les hommes de Cobblepot avaient le bon sens de se retirer pour éviter la fureur du monstre que leur maître venait de lâcher sur le bassin, lui-même n'en avait pas l'opportunité : ils tentaient toujours de lui tirer dessus, et Oswald ne tarderait pas à aiguiller sa monstruosité sur lui. Non, il devait gérer Grundy, maintenant, seul et rapidement.

Lâchant une mitrailleuse vide, il se retourna à nouveau vers les hauteurs, tirant à nouveau autour de la famille Wesson pour terrifier les gardes ; ceux-ci ayant déjà commencés à déserter, une taille attaque devrait normalement les convaincre que leur place était ailleurs. Il refit à nouveau face à Grundy, et décida de... lui foncer dessus.

Prenant l'arme à feu comme une lance, Blake se précipita en hurlant vers Solomon, lui jetant la crosse au visage au dernier moment avant de sauter au-dessus de lui. Profitant de son agilité et de sa souplesse, il voulait en fait faire le tour de la bête en un bond, pour retomber lourdement sur son dos et enfoncer sa lame à la base de sa nuque. Il savait que Grundy était immortel, qu'il reviendrait à un moment donné mais surtout qu'il pouvait être temporairement stoppé en l'assassinant. Et il n'avait aucune envie de passer à côté de sa chance.

Thomas s'écroula donc de tout son long sur le dos du monstre, tenant son couteau à deux mains pour l'enfoncer aussi profondément et aussi violemment que possible dans l'endroit voulu pour achever au plus vite son ennemi. Normalement, Theodora, sa mère et Knox pouvaient bouger plus librement et tenter de fuir, et Oswald comprendrait bientôt que sa position en hauteur n'avait rien d'enviable ; s'il parvenait à vaincre ou au moins à immobiliser Solomon, il sentait qu'il avait une chance de s'en sortir et de réussir sa mission impossible.
Hélas, il y avait beaucoup de "si" dans son plan, et il savait qu'à Gotham City, cela ne menait généralement qu'à la défaite - ou pire encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Sam 5 Nov - 19:18

Cobblepot avait de plus en plus de mal à rester debout, pourtant, il devait continuer à combattre. Il était en sécurité dans la cage, et pouvait tirer sur Catman sans attendre de réplique. Il fut vraiment satisfait de l'avoir touché dès le premier coup, mais ne s'arrêta pas là, continuant de tirer mais sans grand succès. En effet, la douleur le faisait légèrement trembler et parasitaient ses tirs. Il fit une pause et analysa la situation, à sa gauche, sur la passerelle, se trouvaient Théodora et Knox, inconscients, maîtrisés par les gardes. A sa droite, madame Wesson était toujours ligotée et se faisait emportée dans une autre salle. Il fallait protéger les intérêts et diviser les otages en les cachant.

Bien évidemment, les laisser partir n'était plus d'actualité, ils ne quitteraient cet endroit que pour rejoindre le ciel, après des semaines de torture. Il ne devait pas être surpris de l'attaque qu'avait exécutée Wesson sur lui, mais il ne pouvait s'en empêcher. Il n'aurait jamais cru qu'elle lèverait la main sur lui, et se rebellerait de la sorte. Après tout, il lui avait tout appris, il l'avait formé et avait assisté à son acharnement dans la matière. il avait même été impressionné de ses rapides progrès et se souvenait de la fragilité qu'elle avait lors de leur première rencontre. Elle n'était plus aussi fragile ce soir, pourtant, il la briserait en milliers de petits morceaux.

Grundy passa à l'attaque, interrompant les salves tirées vers les hommes de Cobblepot. Ils purent ainsi évacuer Théodora. L'homme envoyé par Grundy était encore en vie, et alla se disloquer contre la paroi d'en face, ayant franchi cette distance en une demi seconde. Catman avait habilement évité le projectile et, prenant de l'initiative, il chargea vers le colosse. Profitant de la lenteur et de la taille de Solomon, l'homme chat étourdit celui-ci avec son arme, puis atterrit sur son dos. Il n'attendit pas plus longtemps, et planta sa lame dans la nuque du géant, sans la moindre pitié. Oswald se disait qu'il faudrait bien plus pour tuer le monstre, ce n'était qu'une piqûre d'insecte. Mais il était surpris que Catman ait pu porter un coup aussi dévastateur avec autant de facilité.


Cette chose vaut une fortune!! Arrête de l'abîmer! Tu ne peux pas le tuer! Tu ne peux pas!

Malgré tout, Chesterfield avait peur de voir le zombie s'écrouler au sol et s'arrêter de bouger. Il leva son arme et tira de nouveau à plusieurs reprises vers Catman.

[hrp]Je suis vraiment désolé de mon retard...[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   Dim 13 Nov - 13:39

L'homme au costume de chat savait bondir, il venait de s'accrocher à sa colossale personne et tentait de lui planter une lame effilée dans le dos. Un lâche en plus d'un moustique !

Slaughter Swamp était peuplé de ces petits êtres misérables, juste bons à harceler, agacer et parasiter. Solomon Grundy n'allait sûrement pas se laisser retarder par un vulgaire insecte !

L'homme chat lui avait lancé la crosse de son arme en plein visage, Grundy aurait pu rire, la sensation était à peu près la même que celle d'une feuille d'arbre qui pouvait vous fouette le visage, à la limite cela l'avait un peu réveillé, lui qui avait souvent l'esprit embrumé lorsqu'il venait de se lever. Lorsque le chat s'était mis à lui grimper dessus, il le ressentit comme un véritable affront. On ne grimpait pas sur lui impunément, oh non.

Grundy lança un de ses lourds poings vers l'arrière, non pour frapper, mais pour saisir de ses larges mains grises. Il trouva son adversaire qui essayait de se stabiliser afin de lui planter sa lame, Grundy le saisit littéralement par la peau du cou, tel un chaton qui aurait fait une bêtise, et le ramena face à son visage pour l'observer. Il lui souffla son haleine putride au visage en lui criant d'un ton offusqué :

-Solomon Grundy ! Né un lundi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La déception de Cobblepot [PV Wesson et autres]
» (terminé)1 nouveau message dans la boîte de réception de Robin S. Fury
» Boîte de Réception : Alice Lewis
» Déception
» Le Palais des Rois d’Arnor. -Grand hall de réception.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Cyrus Pinkey Musée d'Histoire naturelle-