RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Journal de guerre: Marcus Silberman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Journal de guerre: Marcus Silberman   Lun 17 Oct - 20:01

17 Octobre 2011
1ere partie

Chez DeadLight, personne ne tire la couverture à soi....Des paroles pleines de sagesse. La réussite individuelle ne peut avoir lieu que grâce à une équipe, et non une personne seule. C'est ce que je redis constamment à mes hommes, chaque jour, chaque matin, et chaque soir. Cette petite phrase anodine n'avait pas que pour but de leur faire entendre une vérité, mais aussi feliciter mes membres, lors de nos premières missions réussies.....Cela, c'était aujourd'hui, mais mon passé, ce que certains appellent "Hier", n'était qu'une longue route sombre et emplie de visions infernales.

Des fois, je me demande encore si je suis simplement en train de vivre un cauchemar ou si je suis enfermé dans un monde fantasmagorique. Qui sait, je vais peut etre recouvrir mes esprits à Arkham, au milieu des autres dingues, en me prenant pour ce que je ne suis pas.
Ca me bouffe...J'y repense constamment, et je me dis que tout cela est ma faute, que je n'avais pas agis par peur, ou parce que j'ai voulu miroiter un plan qui mit bien trop longtemps à se mettre en place.
Sur quoi cela s'est il enchaîne? Une énième défaite, des interrogatoires, des tortures, et des faux aveux sur lesquels je recrachais en me marrant, en repensant à la tronche du mec qui devrait tout retaper. Mais ca, c'était rien, que dalle.......la vérité, c'est que je ne suis qu'un foutu trouillard qui, en plus de ne pas avoir su l'aider, n'a pas su maîtriser sa peur.
Mais j'étais triste de la voir ainsi...J'ai pourtant essayé, tout tenté pour l'aider. Mais aujourd'hui, que reste il? Pas grand chose à vrai dire. Notre acte inconsidéré, irréfléchi, à entraîne une multitude d’évènements sur lesquels je n'avais pas le contrôle. Je pouvais blamer Keen et tous les autres, mais j'étais aussi coupable qu'eux, car complice de leurs atrocités, en entraînant ces enfants, ces êtres à qui j'essayais pourtant d'enseigner des notions d'humanité...Leur regard me terrifie encore. Ce que je voyais au fond d'eux, au plus profond de leur regard, ce n'était pas seulement la guerre....J'y voyais le vide, quelque chose autre que des concepts. Il n'y avait chez eux aucun concept de bien ou de mal. Ils tuaient car on leur avait ordonné....Quant à elle, elle se démarquait des autres, parlait, réfléchissait toujours sur le bien fondé d'une action. C'est là que j'ai compris ce qu'elle était encore.

Pourtant, tout à changé.

Les interrogatoires de la Biosyn, les interdictions avec les contacts extérieurs.....et la disparition de Pandora.
On m'avait même remis un document administratif parlant de la dissolution de mon unité, et la disparition, ainsi que la chute en bourse de la Biosyn Corp. Bien sur, je n'y croyais pas, car dans un sens, fermer les portes, mettre la clé sous le paillasson les aurait obligés à parler de leurs travaux et de qu'ils avaient fait....sans parler des "Instructions", disant que j'étais mis en arret maladie pour un long moment.
C'est à ce moment que j'ai entamé des recherches, que j'ai posé des questions un peu partout, retournant sur des lieux censés avoir été fréquenté par la Biosyn, jusqu'au camps d’entraînements......mais rien. Le vide, et juste quelques dossiers laissés à l'abandon.
Je devais savoir, apprendre ce qui s'était passé entre ma période de coma, ma détention, et tout ce qui a suivi....

La pire découverte fût balancée dans les tabloïds, parlant en fait d'un coup d’état fomenté par des extrémistes menés en mon nom. Bien sur, je fus laissé pour mort, mais cela n'avait aucun sens. Voilà comment les évènements au sein du bâtiment de la Biosyn furent balancé au public. Non seulement notre "destruction" ne fut pas remis en cause par les médias, mais beaucoup donnerent raison à la Corporation, sans tenir compte des corps des enfants, sans même se demander ce que des gosses pouvaient faire là, en pleine fusillade, dans un batiment d'ordre biologique de niveau 4. Les quelques survivants de mon unité qui prirent part à l'insurrection de la Biosyn furent accusés de haut trahison. L'armée privée de la Biosyn les avait livré à la justice et le procès fût rapidement baclé. Puis, finalement, l'affaire tomba rapidement dans l'oubli, remplacée par d'autre affaires bien plus croustillante et flirtant dans le voyeurisme, quand elle ne touchait pas le terrorisme.

Pourquoi me laisser en vie, alors que j'allais probablement balancer la vérité, me lancer à leur recherche? Evidemment, tout cela n'était qu'un jeu pour eux, une sorte traque à indice, dont la seule finalité serait que nous nous affrontions, elle et moi.....Se disaient ils que l’assassinat de ma famille suffirait pour que je me saborde?
J'étais redevenu un simple civil bouffé par la depression, ne parvenant pas à digerer que la Biosyn et Pandora aient pu se volatiliser comme ca, dans la nature, sans laisser la moindre trace. Je suppose que de nombreux pots de vins et des contacts avec différentes personnes hauts placées comme le Senateur Rawkins et Von Reagan, ont pu permettre cela.....Aux yeux du public, la Biosyn n'avait jamais existé, malgré un procès mémorable, et la peine capitale pour les quelques survivants de mon bataillon.
Jamais je ne m'étais senti aussi abandonné.....aussi seul, et désespéré.

Et Pandora?? L'avait il laissée en vie, ou était elle tombé avec ses frères et soeurs? La seule certitude que j'avais, c'est qu'elle était parvenue à se venger de son bourreau. Je le sais car j'étais présent dans la pièce quand Keen s'est vu passé de vie à trèpas. Juste moi et elle, alors que les autres abattaient la sécurité et les quelques autres savants du projet. Je n'ai jamais regretté ce que j'ai pu faire, bien que cela me hante encore. Je n'ai fait qu'expulser un monstre de ce monde.
Keen n'avait pas d'âme, il n'était qu'une créature du mal, obnubilé par ses désirs fou de conquête, voyant même Pandora comme sa déesse, sa plus belle pièce de création, sans même penser à la vie innocente qu'il avait détruit.

Puis, tout est devenu noir.....des années ont passés alors qu'en parallelle de mes missions pour DeadLight, j'ai parcouru les états à sa recherche, esperant pouvoir encore la sauver, l'aider à se sortir de ce système qui faisait d'elle une démone, et lui injecter enfin l'antidote au virus Heracles.
J'avais tout perdu....J'étais anéanti, mais je vivais, et c'était une raison pour la retrouver, et l'aider....la seule raison qui me maintenait encore en vie......car jamais je ne pourrais oublier ses larmes.

Et aujourd'hui, voilà qu'elle refaisait surface, sans avoir changé, physiquement la même, et mentalement différente.....moins humaine, et plus monstrueuse que jamais. J'ai suivi les moindres évènements la concernant, j'ai graissé la patte à des sales types d'Arkham, installé des cameras et des systèmes à infrarouge un peu partout, tout en déployant un systeme de surveillance satellite. De son arrivée en passant par l'évasion d'Arkham, son combat avec Batman.....tout était là, et au fond d'elle, je ne voyais plus cette petite enfant perdue.....mais une démone semblable aux autres enfants crées par la Biosyn.

Je n'ai plus d'autre choix que d'expier mes crimes, en affrontant mon passé. J'ignore les répercussions que cela aura sur elle, moi, Arkham et Gotham, mais je sais que nous n'y survivrons pas, car je n'hésiterais pas à lui ôter la vie une fois pour toute si elle tente de s'interposer......Un dernier travail, et enfin, j'irais rejoindre ma femme et ma fille.......une dernière mission.

Peu importe la présence de scribouillards comme Shreck et Sharp, je dois tout faire pour débarrasser la ville de cette menace que je n'ai pas pu arrêter à temps, l'héritage final de la Biosyn Corp partira avec moi, et je ferais éclater la vérité. Je ne peux plus vivre avec ce sentiment de culpabilité.....plus après tout ce temps. Je payerais, ils payeront aussi, mais peut être que cela fera avancer les choses.....et si ce n'est pas la justice, ca sera la maladie.

____________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Journal de guerre: Marcus Silberman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Journal de guerre Du Lt Aiden Ford
» Fiche et journal intime des persos
» Le monde d'avant guerre
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Flash-back / Réalités alternatives-