RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Soupir Criminel (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Soupir Criminel (Libre)   Mer 5 Oct - 15:25

Spoiler:
 

Tempérance écoutait cette chanson dans son MP3...Seule, à visage découvert, elle essayait de se détendre.
Tant bien que mal.

Tempérance était assise sur un banc dans un petit chemin du Robinson Park. Ses pensées vagabondaient parmi les buissons, la petite marre silencieuse en face. La jeune fille regardait fixement devant elle et ne clignaient pas. Ses lèvres restèrent crispées malgré le rythme entrainant de la musique. Les images d'il y a quelques instants défilèrent.

Peu de temps avant, elle était chez elle, préparée à la nuit cauchemardesque qui s'annonçait et fût résolue à prendre une douche. Quand elle se déshabilla, elle se contempla un instant. Nue, elle frissonnait. Ce corps qui avait été violé...Mais ce corps que Red X aurait pu toucher...Tempérance se trouvait jolie, légèrement musclée mais élancée. Seulement, elle éprouvait un dégoût incommensurable...Le dégoût de n'avoir pu s'offrir à lui à temps. A ce moment là, c'était trop tôt mais bon Dieu, si elle avait su ! Une immense cicatrice due au plus grand événement que Gotham ait connu paraissait ses seins et la balafre s'éternisait un peu comme un fleuve sur son décolleté. Tempérance s'était caressé la peau...Avait défié son propre reflet...Une étoile mauvaise avait brillé dans ses yeux. Un sourire s'était étiré quand elle avait ôté le pique qui maintenait ses cheveux en un chignon quelque peu sauvage pour faire dégouliner sa chevelure sur son dos blanc.

Tempérance fixa un instant le ciel et eût une révélation. Poker, couché à ses pieds dormait.
Non !
Non ce n'était pas de sa faute ce qui venait de se produire ! Elle a fait ce qu'il fallait faire. Elle a respecté les ordres ! Son coeur l'a guidé, son instinct était là et alerte...Elle n'a pas manqué à ses devoirs.

La douleur s'était métamorphosé en un doux nectar, comme lorsqu'elle oeuvrait à la délinquance et la criminalité...D'ailleurs, elle l'ignorait et ne comprenait pas cet entrain à transformer la mort de Red X, la presque chute de Batman et ses blessures en un plaisir presque sadique que son coeur transformait en une violence qu'elle refoulait. Seul le sens de la Justice comptait, seul le désir de voir des salauds enfermés comptait. Elle était devenue perverse, voulait lécher des barreaux de prison juste devant celui qui s'y trouvait.
Tempérance ne se maitrisait plus tout à fait, elle sombrait dans la folie. Pourtant, elle croyait toujours être lucide !

Elle épousseta son trench coat beige et croisa les bras et les jambes. Tempérance voulait se sentir seule...Voulait agir seule !
Retrouver le Réseau était devenu trop douloureux. Elle désactiva son système de communication et disparut aux yeux de ceux qui l'avait soutenu.
Tel un vampire, elle voulait satisfaire ses frissons.

Quand on a rien pour avancer, se renforcer, quand tout est bâti sur du vide, sans souvenir comment espérer que ses fondations tiennent ?
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Mar 18 Oct - 9:24

[ Puisque tu veux un Justicier .... J'arrive !]

Batman avait chuté, Batmant avait perdu, Batman avait fuit. Depuis les récents évènements de l'Asile d'Arkham, le Réseau était diminué, il ne ressemblait plus à rien, même si avant il ne n'avait pas l'air de grand chose. L'Iroquois s'occupait de ses affaires dans son coin, Nightwing affichait clairement sa méfiance et sa rancoeur envers l'équipe, quant à Midnight ....
Azrael n'avait pas eu le temps de s'occuper d'elle comme il l'aurait fallu. Il avait dû panser ses propres blessures, et repartir au front directement. Calmer Arkham, calmer Gotham, enquêter sur le meurtre d'Alfred et préparer les élections, et tenter de maintenir un soupçon de cohésion dans cette équipe vacillante .... Il n'avait pas eu une minute pour lui.

Mais maintenant que ça se calmait, que malgré ses dires Nightwing s'occupait de la ville, et même que Robin semblait être revenu, il pu faire ce qu'il aurait du faire plutôt : aller trouver son amie, Tempérance et parler de ce qu'elle avait vécue à l'asile.
Il lança une recherche sur son ordinateur, mais rien... elle voulait fuir apparemment. Cette perspective inquiéta un peu le justicier. Malgré sa force de caractère, elle n'était qu'une jeune fille, qui ne se souvenait pas de qui elle était et qui avait vu son premier amour se faire égorger et éventrer.

Heureusement pour lui, elle avait oublié quelque chose. Azrael sortit de sa cave et se dirigea vers Robinson Park. Elle était là, en civile, en train d'écouter de la musique, l'air triste. Poker était à côté d'elle. L'Ange Exterminateur était caché dans un arbre, il l'observait, sans savoir s'il devait descendre la rejoindre ou pas. Puis finalement, il descendit et s'approcha directement. Poker le remarqua et grogna un peu.

" Tempérance." dit-il d'une voix grave.

Il avait placé, il y a longtemps, un mouchard sur Poker ou plutôt, dans Poker. Pour être sûr de toujours pouvoir les retrouver.

" Désolé d'être en retard. Mais, comment vas tu ?"


_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Mar 18 Oct - 23:00

[Je laisse donc le choix à Harvey Bullock d'intervenir ou pas, je pense que ça pourrait être funky s'il participe, s'il y a le moins soucis Harvey, on en discute Smile Merci de me consacrer du temps aussi Azrael Smile ]

Il a suffit d'un petit frémissement parmi les branchages pour que le calme et la méditation de la jeune fille esseulée se trouble. Elle fronça les sourcils et se leva d'un coup, en position d'attaque, alertée par une possible attaque. Il n'y avait plus de différence entre sa vie civile et sa vie de justicière, les deux ne faisaient qu'un et c'est à peine si Midnight rentrait chez elle. Elle fréquentait la Bat Cave dans le secret pour être en harmonie avec elle-même. Seulement, elle craignait que sa fuite du Réseau ne pousse Batman à la lui priver. Midnight ne savait que faire pour résoudre ce problème. Tout était devenu si compliqué !

Azrael se tenait devant elle, Poker regardait soigneusement le Justicier en Blanc sans pour autant vouloir l'agresser. Il se rendormit même sous les yeux effarés de Poker en qui elle voyait presque un signe de trahison. Elle se rassit avec douceur mais angoisse à la fois tout en regardant Poker :
-Il y a encore même pas quelques mois tu l'aurais massacré !
Elle soupira presque et se tourna vers Azrael, le regard vide et froid. Si on s'y éternisait on pouvait y voir une once de détresse, signe d'une colère et d'une tristesse mises sous pression comme une cocotte minute mais hélas, Tempérance n'en avait absolument pas conscience. Elle laissa un temps de silence dans lequel elle fixa son visiteur sans laisser transparaître la moindre émotion de joie.

Il n'y était pour rien...Elle l'aimait. Mais à présent, tout était évanescent. Midnight était perdue, comme si on lui avait fait un lavage de cerveau comme si tout avait reposé sur Batman, sur Azrael, sur son merveilleux boulot de justicière...sur Red X.
Elle rangea son MP3 dont la playlist s'arrêta sur Hero de Skillet.

D'un ton sec et comme si elle ne le reconnaissait plus, elle lui répondit :
-Croyez-vous que j'ai l'air d'aller bien ?
Même le tutoiement, elle l'avait oublié. Puis elle sourit d'un sourire presque glacial et sadique et se leva avant de marcher d'un pas léger derrière le dossier du banc pour s'y accouder.
-Ou plutôt si, je me porte à merveille ! J'ai toujours aimé me bercer d'illusions !
Tempérance n'avait jamais été aussi glaciale. Elle était méconnaissable, comme possédée. Une once de haine et de mépris se perdit dans ses paroles tandis que ses yeux se remplirent de larmes sans même qu'elle n'en ai pu en contrôler le geste :
-Comment vous m'avez trouvée ? Vous me suiviez ? Je vous préviens, ça va pas se passer comme ça !
Poker leva la tête, lui aussi surpris comme si les ondes que dégageaient sa maîtresse n'étaient plus les mêmes.
-Et en retard pour quoi ? Pour vous inquiéter de l'état de la petite Tempérance qui pleure à chaudes larmes la mutilation de son cher mentor qu'elle vénère comme un père et la stupide mort d'un gamin terriblement sexy qui se prenait pour un héros version croix rouge ?
Elle défit nerveusement son trench coat et laissa apparaitre son chemisier plongeant où l'on pouvait nettement voir la cicatrice qui remontait presque jusqu'à son cou et se diffusait vers sur sa poitrine. Elle pointa la cicatrice de son doigt avec un air mauvais :
-Vous voyez ça ? Je ne m'en plains absolument pas, je sanglote pas pour ça ! J'en ai rien à cirer ! Mais vous avez là devant vous la preuve que je n'ai plus de coeur et qu'on me l'a arraché. Il m'en reste juste assez pour faire le bien, le reste c'est superflu !

Elle jeta un regard à Poker et émit un sifflement dont tout deux avaient le secret. Il signifiait l'attaque. Poker ne bougea pas, il resta là à geindre doucement comme si ce que lui demandait Tempérance était de trop.
-Quoi ?
Et, sans ménagement, elle asséna une gifle sur Poker qui grogna, l'air mauvais avant de prendre la fuite. Midnight haletait. Jamais elle n'avait osé le frapper, jusqu'à aujourd'hui. Poker n'était pas fou et savait qu'il n'aurait pas été de taille contre Azrael mais c'est d'autant plus fort qu'il ne l'attaque pas juste parce qu'il, en même temps que le Chaperon rouge, avait développé une amitié avec l'Ange Exterminateur.
Comme si elle ne s'en souciait pas, Midnight leva les yeux au ciel :
-Ça y est je vais passer pour la méchante ! Parfait ! dit-t-elle, bouleversée et en lâchant un profond soupir.
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Mar 18 Oct - 23:32

[ HRP : Ouais Harvey, n'hésite pas. Je poste là pour le dynamisme de la réplique, mais tu peux te joindre à nous.]

" Poker. Comme tu étais énormément attachée à ce chien, je l'ai pucé pour pouvoir le garder à l'oeil lui aussi." dit il de manière gênée.

La pauvre fille semblait complètement déboussolée. Elle avait encaissé trop de choses en si peu de temps. Azrael lui avait bien parlé de tous ces dangers, de ce que représentait cette vie de violence pour les justiciers, il lui avait bien dit qu'elle était trop jeune pour comprendre, elle l'avait rembarré. Il y a quelques mois de ça, il lui aurait sortit un magistral "je te l'avais bien dit", mais là il n'y songeait même pas. Entre lui et Midnight s'était tissé un espèce de lien fort. Elle osait lui tenir tête, et il aimait ça, il avait besoin de ça pour éviter de sombrer, comme il l'avait fait quand il était Batman. Il lui faisait tellement confiance, qu'il avait enlevé son masque devant elle, chose qu'il n'avait jamais fait pour personne : on avait pu découvrir son secret, mais il ne l'avait jamais fait délibérément. Et là, ce soir, elle avait besoin d'aide, il devait arrêter de penser à ce qu'elle pouvait lui apporter, pour songer à la manière dont lui, pourrait lui être utile à elle.

" Non, je m'excuse juste de ne pas avoir été avec toi dans ces moments difficiles."

Azrael s'en voulait aussi de les avoir entraîné la dedans. A cause de sa stupide fierté, il aurait dû être plus sympa avec RedX, même si sa mort prouvait son point, il aurait pu lui donner les moyens de survivre. Mais non, il avait fallu qu'il tombe entre les mains du Joker. Même Jason avait été battu à mort par ce cinglé. Azrael s'en voulait d'être si impuissant, inutile. Les justiciers ne servaient à rien, si ce n'était qu'à entretenir la folie des Tarés et à leur offrir des cibles de choix. Il fallait être plus dur avec eux, les empêcher de nuire, pour de bon.

" Je, je ne sais plus quoi dire pour bien faire. Chaque chose que je dirais, pourra ... enfin, ça n'y changera rien. La seule chose que je puisse faire, c'est t'écouter. Vide ton sac, laisse toi aller. Pleure, cri, hurle à la mort si tu veux, frappe moi même. Poker n'y est pour rien, épargne son innocence. Défoule toi sur moi, quelque part je le mérite, et je m'en accommoderai. Mais ne garde pas tout ça pour toi, refouler n'est pas une bonne chose."

L'Ange Exterimanteur s'approcha d'elle, écartant les bras pour offrir une cible parfaite. Sa voix résonnait de sincérité, d'attention et d'empathie.

" Peut être que tu seras soulagé d'apprendre qu'on a pu récupérer le corps de Tommy. J'ai demandé à Nightwing de le récupérer. On pourra lui offrir une sépulture digne. Sa mémoire ne sera pas entachée au milieu des autres criminels..."

Au fond de lui, Azrael espérait que la jeune fille serait soulager de l'apprendre, même si ces propos ne faisaient que confirmer une fois de plus la terrible perte. Le Justicier s'approcha encore doucement de la jeune fille, il attendait et espérait une réaction, quelle qu'elle puisse être.

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Mer 19 Oct - 13:20

[HRP/ J’espère que ça ne vous dérange pas si je me joins a vous.]


Pas loin du lieu de rencontre des justiciers en entends deux immenses coups de feu. Bam......bam... puis le silence complet règne à nouveau dans le parc. Sur les lieux se trouvait Roman Sionis accompagner de son fidèle bras droit monsieur 1 allias Tatouage et quelques hommes de main. Mr 1, un drôle de type qui a le corps entièrement tatouée notamment tout le visage en forme de crane qui ressemble presque à son patron, le masque noir. Les deux hommes en costume impeccable était venu au Robinson parc pour une réunion secrète avec un politicien corrompus, mais apparemment les choses on aussi mal tourné pour lui, car il avait d'énorme dette non payer au sanguinaire parrain de Gotham qui lui rendait des services comme satisfaire ses fantasmes tordue de pédophile. D'ailleurs comme toutes les mauvaises affaires pour le masque, il n'allait pas par quatre chemins pour se débarrasser de mauvais payeurs et c'est ce qu'il fait en ordonnant Tatouage de lui apprendre les bonnes manières avec deux balles dans la tête. Mr.1 range son 9mm dans sa veste et se tourne en direction du parrain..

Masque, on fait quoi du corps ?

Met le dans le coffre de la voiture. Ensuite tu iras dissoudre son corps dans de l'acide.


L'homme de main s'exécute en plaçant le corps du politicien dans le coffre de la voiture, mais brusquement le portable du parrain sonne dans la poche intérieure de son costume. Black Mask fait un bref geste de l'index à Mr.1 comme quoi il ne faut pas le déranger. L'appel viens d'un mafioso qui sert d'éclaireur et qui devait le prévenir s'il y avait des individus indésirables dans le coin comme la police ou des imbéciles masqué qui jouent les héros. L'homme cachait derrière le tronc d'un arbre regardait discrètement un étrange couple avec un chien...


Patron, nous ne sommes pas seul dans le parc, il y a deux individus suspects...

Qui sont-ils ?

Aucune idée je ne vois pas leur visage ils sont trop loin... On fait quoi ?

S'ils se dirigent vers le lieu de la fusillade, tu sais ce que tu as à faire...


Le masque raccroche brusquement son téléphone au nez de son sbire. Surpris par le geste de son patron, le type hausse des épaules et range son téléphone puis continue d'observer l'étrange couple dans l'ombre... Mais afin de mieux voir leur visage, le type se rapproche discrètement en sortant un flingue avec un silencieux quand soudain, il marche sur une branche cassée. « CRACK »


Qui est Mr.1 ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Jeu 20 Oct - 22:05

[Aucun soucis Black Mask, bien au contraire, un peu de piment dans tout ça Smile. Je suis bien gâtée, merci d'avoir répondu présent. ]

Jamais Midnight n'avait eu le coeur aussi serré. Se tenant devant Azrael le regard pétillant de folie et d'angoisse, elle souffrait comme jamais. Son coeur semblait être ligoté de tout part et chaque battement le faisait se gonfler à travers les cordages qui le brûlait sous ses mouvements. Midnight se retînt de porter sa main à sa poitrine pour tenter de calmer son coeur mais à quoi bon ? De son côté lunatique, comme pouvait le faire Double Face, Midnight fronça les sourcils, domptant la douleur de sa colère comme si elle apprivoisait un lion et la transforma en une source de bienfaisance. Comme si, maintenant, cette seule douleur la poussait à agir pour le bien.

Sauf que c'est pour son bien à elle qu'elle le fait. Le but était de rendre la Justice car, l'as-t-on fait pour elle ? Mais agissait-t-elle noblement ?
Midnight réprima un rictus de dégoût à chaque voyelle que prononçait Azrael. Elle ne le reconnaissait vraiment plus... Son discours larmoyant, amical la dégoûtait et la rendait plus furieuse encore. Elle laissa un moment de silence, un sourire méprisant se dessina sur ses lèvres blanches posées sur son visage blafard qui avait perdu toutes ses couleurs et son éclat. Mais à la dernière remarque d'Azrael, ce fût trop. Le Justicier en Blanc avait repoussé les limites :

-T'aurais dû prendre ton épée avec ses saloperies de flammes et m'achever ! C'est pas loyal de me rappeler ce qu'il s'est passé avec un joli petit discours sur ses funérailles ! Ah oui bravo ! Je suis soulagée, tu mesures même pas ! Toute façon, t'en avais tellement rien à foutre, qu'est ce que ça peut te faire ? Comment peux-tu te permettre de me retourner le couteau dans la plaie ? Toi que je croyais être mon frère, plus qu'un ami !

Elle vociféra :
-POUR UNE FOIS JE VEUX ETRE AMNESIQUE ! BORDEL !
Ses larmes coulèrent sans qu'elle puissent les refouler. Elles dégoulinaient, sans fin comme si ses glandes lacrymales pouvaient contenir un océan entier. Puis, elle s'assombrit d'un coup, montra les dents et fronça les sourcils, haletante.
-Et non mon grand, je ne m'inclinerais pas devant toi en disant que tu avais...
Elle baissa la tête et eut un spasme de tristesse.
-Putain ! Tu avais raison !
Et lâcha un cri de rage.
-Mais je te ferais pas le plaisir de t’obéir ! JE VEUX ÊTRE SEULE ! J'EN PEUX PLUS ! Je veux finir cette vie sans aucun rêve, que dalle, juste taper du criminel et rendre la justice comme je le sens !
Elle se visa elle-même avec son doigt :
-Qui m'a rendu Justice à moi ? Hein ? Je me vengerais sur ces salauds et j'irais leur sourire derrière leurs barreaux ! Tout le reste, j'en ai plus rien à foutre !

Azrael s'approcha d'elle, un peu trop près...beaucoup trop.
Tempérance recula d'un coup et sortit son revolver glissé sous son trench coat au niveau de la poitrine. Elle le pointa de manière tremblante. Les yeux ruisselants, la bouche crispée, le corps plus tendu qu'un arc et les sourcils froncés.
-Ne m'approche pas Azrael !
Sa voix dérailla et ses traits se détendirent, tristes, comme si la vraie Tempérance voulait sortir de son homologue démoniaque.
-Je t'en prie, je veux pas te faire de mal, je t'aime trop pour ça !
C'est ainsi qu'elle se rendit compte qu'elle était dangereuse.

Concentrée sur son collimateur si Azrael s'approchait encore, deux violents coups de feu résonnèrent de manière sinistre. La tête de Tempérance tourna instinctivement dans un léger sursaut et fût rapidement déviée de son objectif...Une inattention qui pourrait lui coûter cher.
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Ven 21 Oct - 10:20

Midnight pleurait, elle n'en pouvait plus. Tout sa putain de vie lui revint en plein la gueule avec la mort de RedX. Pas de souvenirs de sa famille, pas de souvenirs tout court, aucun vrai ami, des emmerdes, et la mort. Elle s'apprêtait à mettre un pied dans cette spirale funeste : oeil pour oeil, dent pour dent : ne voir que le mal partout et devenir trop autoritaire.

Maintenant elle le menaçait, et il ne savait plus quoi dire, le mieux serait de partir, mais il n'était pas question de la laisser dans un tel état. Peut être la peur, même si ça ne marchait pas vraiment avec elle. Une détonation se fit entendre, il fallait qu'il y aille

" Je n'approcherai pas. Je comprends ton sentiment, ta volonté d'être seule. Prends des congés, éloigne toi de la ville, va voir le monde. Ne te sens pas obligée d'aller combattre. Tu sais que si tu as besoin de parler tu pourras venir me trouver. Mais je dois te prévenir. Je sais que tu as tué quelqu'un à l'asile. Je t'en supplie, continue ce boulot si tu veux, arrête des criminels, mais que ça ne se reproduise plus. Si tu commences à agir de la sorte, ça te rongeras et ça te fera chuter."

Il parlait avec du regret dans la voix. Il ne voulait pas en rajouter une couche, mais il le fallait. Peut être qu'en se sentant surveille, en entendant un rappel des règles, elle garderait un peu de raison.

" Et si ça arrive, je serai dans l'obligation de t'arrêter."

Il répugnait à prononcer cette phrase, il s'en voulait. Il aurait préféré la protéger davantage, qu'elle se confie, qu'elle partage sa peine. Mais il ne pouvait pas, la ville ne lui permettait pas, le crime ne prenait jamais de repos. Gotham city détruisait aussi les justiciers de l'intérieur. Leurs adversaires les touchaient même lorsqu'ils n'étaient pas là. C'était réellement une vie stérile et pleine de malheur.

" Alors je t'en supplie. Prends soin de toi, tu le mérites. Et viens me voir si jamais tu en ressens le besoin, n'importe où, n'importe quand. Je ne peux t'aider que de cette manière, en étant là pour toi quand tu en as besoin."

Azrael lui tourna le dos et commença à s'en aller. Il y avait un criminel qui avait osé interrompre ce moment si important pour les deux justiciers. Peu importe qu'il s'agisse d'un taré ou d'une petite frappe, il allait subir le courroux de l'Ange Exterminateur. Un crack, et Azrael tira un batarang qui assomma l'espion.

" Je dois y aller. Si tu veux m'aider..."

Il tira son grappin et disparut dans les arbres, se déplaçant en silence jusqu'à l'origine du bruit. Il y arriva, discrètement. Deux hommes : Black Mask, et son bras droit.
Le Jusiticier en Blanc tira deux grenades aveuglantes qu'il lança au milieu des deux hommes, produisant une puissante lumière. Il bondit et se retrouva au milieu d'eux. Les hommes de mains tentèrent d'y aller à l'aveuglette, mais Azrael leur explosa le bras, au fur et à mesure. C'était un combat violent, aveuglés comme ils l'étaient ils ne purent que subir. Au moment où il fracturait le genoux du dernier hommes, les yeux des malfrats durent commencer à y voir plus clair.

" Black Mask. Ce soir, tu paies." dit-il avec rage. Un batarang dans chaque main, il était prêt à désarmer les deux caïds s'ils faisaient mine de vouloir tirer. Il fallait d'abord leur faire lâcher leurs armes avant de les massacrer.

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Ven 21 Oct - 13:17

*Que ce passe t-il ?* Une puissante lumière aveuglante brule les yeux de Roman Sionis au milieu de la nuit sombre. *Arrrrrrf mes yeux !* Après quelques instants de confusion totale, des coups de feu et des cris se font entendre, les effets de la brulure commencent enfin à s'estamper. Le Mask retrouve ses esprits et voie en face de lui avec stupeur un homme masqué habillé de blanc. Tout autour de lui, la plupart des hommes de main son K. O et désarmé quand il entends une forte voix qui ose menacer le parrain de payer avant d'exposer des armes familières qui interpellent directement le masque. *Les outils du Batman ! *Ainsi le Mask lui répond avec son accent furieux de gangster :

BON SANG, MAIS TES UN DES POTES DE LA CHAUVE-SOURIS ?

Black Mask regarde brièvement le masque du justicier qui avait l'air de convenir à son goût pour sa collection personnelle. Ainsi il ordonne son bras droit d'aller le tabasser en fessant un geste de la tête avant de prendre la fuite dans les bois. Tatouage se place devant le parrain pour protéger ses arrières et déboutonne délicatement sa chemise et retire sa veste noire en la jetant à terre. Il expose fièrement la partie de son corps le plus musclée recouvertes entièrement de tatouage étrange jusqu'au bout de ses doigts. Il craque doucement sa nuque de gauche à droite avant d'étirer ses épaules et ses puissants muscles et lance un regard noir à Azrael avant de sortir une matraque électrique qu'il cache derrière sa ceinture ... Il s'approche doucement vers le justicier en envoyant de fortes pulsions électrique bleue qui entoure la matraque puis lui dit.


Ce soir, ça va être ta fête ! Tu tes pris au mauvais gang l'ange Azrael.

Mr.1 est un homme bien informé sur la plupart des justiciers qui pullulent dans Gotham grâce aux informateurs dans la police... Pendant ce temps, Black Mask se dirige à l'intérieur des bois quand il tombe brusquement sur son éclaireur mi-K. O par un batarang dans un buisson. *Quel imbécile !* Mais le masque remarque une autre personne sur les lieux. Une jolie blonde qui avait l'air dans un triste état, le masque noir se rapproche doucement les bras grands ouverts avec une démarche élancée et décontracté pour lui dire d'un ton rassurant mais abject fidèle au style du Mask...


Que fais-tu ici ? Tu sais qu'il est dangereux de se balader seul la nuit ?



( Condition: Mr.1 est imbattable jusqu'à mon prochain tour.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Ven 21 Oct - 17:18

[HRP Badaboum me voilà...]

Une fois de plus, Harvey faisait les cents pas dans son appartement. Il n'arrivait ni à travailler, ni à trouver le sommeil. Toutes cette paperasse qu'il devait lire rapidement afin de prendre pleinement ces fonctions de Commissaire lui mettaient les nerfs en pelote.

Pourquoi avait-il accepté ce boulot ?
Lui, un homme de terrain... lui qui avait terminé troisième au concours de tir de l'année dernière... lui qui avait réussi à coffrer une fois de plus ''Vinny le Requin'' et toute sa bande grâce à gros coup de filet bien musclé... lui qui s'était fait, une fois de plus, engueulé par le Chef de la police Mackenzie pour ses rapports bâclés du mois dernier...
...Maintenant il avait un bureau à coté de celui-ci, et il était devenu lui aussi un gratte papier.


Bien sûr il avait accepté le job parce que Gordon le lui avait proposé. Gordon avait pensé à lui... lui plutôt qu'à Sawyer ou Cornwell. C'était un honneur et il fallait s'y montrer digne.
Si tout ne c'était pas passé si vite, il aurait bien parié le contraire.


Bullock se décida à faire un tour au parc pour prendre une bouffée d'air frais avant d'aller au lit.

-------------------------------------------

Le parc de Gotham avait beau être une belle touche de verdure dans la grisaille de la ville de Gotham, il n'était pas comparable à celui de New-York.
Lorsqu'il était enfant, Bullock aimait beaucoup les balades familiales à ''Central Park'' avec son frère et leur chien. ''Central Park'' était le poumon de la ville, une merveille à la fois humaine et naturelle.
Mais à Gotham, Bullock préférait parcourir le parc la nuit.

Il entra par le portail Sud et se mit à marcher prestement sur l'allée, longent l'étang. Le parc était désert, même pas un clochard en vue. Bullock s'assit sur un banc et commença à se griller une cigarette.

C'est alors qu'il entendit deux coups de feux, étouffés mais nets dans le silence du parc. Il se leva d'un bond et écrasa sa cigarette par terre.
« Bon sang ! »
Lui qui voulait simplement se reposer l'esprit une demi-heure afin de pouvoir trouver le sommeil ; quelque chose de louche se tramait non loin de là.
Bullock sortit son portable mais hésita....
Il n'était pas en service, la procédure voulait qu'il appel simplement le GCPD, au cas où les patrouilles du coin n'auraient pas entendus les coups de feux, et laisse les gars faire leur boulot. Mais Bullock ne voulait pas laisser s'échapper une occasion pareille. Depuis qu'il avait quitté la MCU, il était en manque d'action, en manque d'adrénaline.

''Je vérifie ce qui se passe et j'appelle ensuite les gars, voilà tout'' pensa-t-il.
Bullock rangea le portable dans sa poche et c'est avec un certain plaisir qu'il sortit son magnum, vérifia qu'il était bien chargé, et se mit à courir à l'ombre des lampadaires en direction des coups de feux. Ceux-ci devaient provenir du bois central.

Bullock, avançait rapidement mais prudemment... C'est alors qu'un grognement, provenant d'un buisson, le fit sursauter.
« C'est bon Harvey, calme toi, ce n'est qu'un chien. »
L'animal grognait plutôt méchamment envers le flic.
« Ho ho ! On se calme le monstre, j'ai d'autres chats à fouetter ce soir ! »
Mais avant qu'il ne termine sa phrase le chien se tue subitement, releva la tête et se mit à galoper à toute vitesse.
''Tiens, tiens, et si cette bête n'était pas là par hasard ?''

Tenant fermement son arme, Bullock essaya de suivre tant bien que mal le chien qui courait tout droit comme s'il devait rejoindre son maître...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Mar 25 Oct - 19:08

[HRP : Bienvenue Harvey Smile. Juste une petite indication, j'ai fais mon premier RP avec Salvatore Maroni qui avait joué ton perso en PNJ. Selon lui, tu as croisé Midnight dans une boite de nuit, tu avais voulu la faire enfermer mais James Gordon t'en a empêché parce qu'il avait confiance en elle. On a parlé d'elle brièvement dans le journal. Tu peux pas trop savoir que c'est elle ici vu qu'elle est en civile mais rien que ses cheveux blonds peuvent te rappeler quelque chose. Souhaite-tu prendre en compte ceci ou repartir à zéro ? ]

Poker n'avait jamais été aussi choqué de sa vie. L'animal faisait vibrer la puissance de ses muscles à travers ses pattes qui raclaient le sol sous la course. Dans sa tête, il n'y avait qu'un mot : Incompréhension. Il connaissait bien Tempérance, il la connaissait depuis qu'il n'était qu'un jeune chiot faisant sa crise d'adolescence. Contrairement à ce que Midnight pensait, ce n'était pas elle qui avait choisit Poker mais c'était lui qui l'avait choisit. Tempérance n'avait jamais eu besoin de recourir à la force pour le dresser. Aujourd'hui, la gifle eut bien l'effet d'une claque sur le coeur de Poker. Mais au loin, alors qu'il commençait à s'engager sur un petit pont du Robinson Park, il s'arrêta net, la patte relevée, flairant une odeur de fumée mélangée à celle de sa maitresse qui ne le quittait jamais et toutes les odeurs aux alentours. Poker retînt un aboiement et sentit une nouvelle odeur. Celle présumée d'Harvey Bullock qui approchait. Poker aboya et surgit au milieu du buisson et aboya, comme s'il était paralysé par l'envie de se faire comprendre. Frénétique, il fît demi tour comme voulant inciter le policier à le suivre...Poker ignora la taille de l'homme qui devait bien connaitre la direction à suivre et l'abandonna pour retourner voir sa maitresse et la protéger. Plus aucune rancune, aucun jugement, une fidélité rare à toutes épreuves....



Pendant ce temps, Midnight resta tétanisée, le pistolet tendue, visant le vide n'ayant pas remarqué la fuite d'Azrael qui se pressait déjà vers l'endroit de l'explosion. Midnight ramena son revolver qu'elle rangea dans sa poche cette fois. Elle posa ses mains sur son trench coat et baissa la tête, hésitante...Devait-t-elle se joindre à Azrael ? Les larmes ne coulèrent plus, la simple vision de le voir blessé était insupportable. Elle s'obstinait à le détester pour ne pas souffrir mais la peur de ce probable danger suffisait à la ramener à la raison ou presque. Ses doigts défirent les boutons de son manteau laissant découvrir sa combinaison noire, armée jusqu'aux dents et enfila ses gants de lames et enclencha celle de ses chaussures. Au moment où elle allait mettre sa main à sa poche pour y extirper son masque ses yeux rencontrèrent ceux d'un homme. Ils étaient perçant, menaçant. La tête de mort qui faisait office de visage fit froncer les sourcils. *Black Mask, cette ordure !*. Pourtant, les bras ouverts de Black Mask semblaient rassurant, son ton quelque sadique aurait pu être le sien lorsqu'elle mettait un terme aux plans d'un criminel endurci. Midnight rayonna et offrit son plus beau sourire à Black Mask et lui répondit d'une voix mielleuse en s'approchant :
-Monsieur, vous êtes adorable de me rappeler les consignes qu'une jeune fille comme moi doit savoir par coeur. C'est que j'ai eu une sale journée aujourd'hui, j'avais bien besoin de prendre l'air ce soir, c'est drôle qu'il fasse aussi...Comment dirais-je ?

A une vitesse fulgurante, elle ôta son trench coat et le lança sur Black Mask avec fureur, l'aveuglant pendant quelques secondes et prît une bouteille de bière qui trainait par terre et la fracassa sur son crâne pour espérer quelques secondes supplémentaires. Elle susurra :
-Ah oui, chaud, c'est ça ! Désolée grand loup, on reprendra ça plus tard !
Mais Midnight n'avait aucune envie de remettre ça à plus tard. Vive et agile, elle s'élança sur son banc derrière elle et sauta en l'air pour attraper une branche et s'y hissa pour y grimper. Elle se dissimula à travers le feuillage dense un chêne. Elle tira son sifflet à ultrason et appela Poker. Mais avant même qu'elle n'ai sifflé, le chien surgit de derrière des fougères et se rua sur Black Mask le faisant tomber à terre et lui mordit la jambe. Le chien décampa vite. Midnight tira son revolver, silencieuse et l'arma craignant que le cliquetis ne la découvre. Elle retînt son souffle, un sourire sur les lèvres avant de viser à travers les branches.
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Jeu 27 Oct - 11:36

[ HRP : Soit. Ca me plait pas trop d'attendre ton prochain tour pour neutraliser Tatouage, surtout que tu es partit comme ça, alors que j'avais des batarangs prêts à lancer au cas où vous bronchiez. Mais tant pis Smile]

Black Mask laissa son homme de main retenir le Justicier pendant qu'il fuyait comme un lâche. Il tomberait sur Midnight, et là on verrait quel chemin avait choisi la jeune femme : la mort ou la justice.
Numéro 1, tatouage, commença son petit spectacle. Il dégrafa son manteau et fit craquer ses os et entama un petit speech. Ridicule.

Azrael rangea ses batarangs, serra les poings plusieurs fois pour se les dégourdir. Il était remonté, en colère avait envie d'écraser littéralement Tatouage pour décharger un peu sa mauvaise humeur.

Le gros dur était armé d'une matraque électrique, il n'était pas si sûr de lui, ce qu'Azrael lui fit remarquer.

" Jolie matraque, je croyais que tu pouvais me battre sans elle."

Et l'Ange Exterminateur avec se rua avec vigueur sur l'homme de main de Black Mask. Saisissant sa cape, il frappa avec pour étourdir et aveugler son adversaire il lui attrapa le bras, appliqua une clé en le retournant pour s'offrir l'opportunité de le désarmer. Dans cette position, une simple pression aurait suffit pour lui briser le coude, mais il n'en fit rien. Il voulait que le combat dure, aussi se contenta-t-il de lui faire lâcher la matraque, qu'il éloigna du pied.
Puis, il lâche le bras, en poussant d"un coup de pied Numéro 1.

Azrael restait immobile. Intérieurement il était déchaîné. Le prédateur voulait jouer un peu avec sa proie avant de la finir. Bien évidemment, cela ne l'aveuglait pas, il savait que Black Mask était toujours en liberté et qu'il allait faire face à une Midnight en proie au doute.
Il décida de piquer un peu la fierté de Tatouage.

" Tu pense vraiment que tu es capable de me battre ? Si tu l'étais, tu ne serais pas un simple laquais, mais un chef de gang puissant et craint. Comme Bane. Je l'ai vaincu en combat à main nue. Je l'ai tellement humilié qu'il a quitté Gotham la queue entre les jambes pour aller pleurer de honte."


C'était vrai, sous le costume de Batman il avait brisé Bane. Tatouage pensait-il réellement être capable de surpasser le géant de muscle ? Car il lui faudrait au moins pouvoir égaler le colosse pour espérer pouvoir toucher l'Ange Exterminateur.

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Ven 28 Oct - 11:58

[Si quelque chose ne va pas, envoyer moi un MP next time, je suis compréhensif. Sinon les modifications demandé sont faites, désolé pour les actions abusives précédemment. N’hésiter pas a me contacter pour tout défaut. ]



Tatouage lâche un petit sourire pour répondre aux provocations du justicier. L'ange Azrael pense que Mr 1 va se prendre la tête pour faire un combat de boxe ridicule. C'est qu'il est loin de savoir comment fonctionne un gangster comme Tatouage qui se contente simplement de lui répondre.
« Ta gueule, tu me gonfles avec tes histoires sale enflure. » Azrael a fait une étrange technique en lui balançant sa cape à la figure pour venir saisir le bras de Mr.1 * Pas si vite !* Le bras droit de Roman Sionis mérite bien sa place dans l'organisation du Black Mask et après s'être chopé le bras et désarmer l'ange relâcha son attention... GROSSIÈRE erreur de la part du justicier, car Mr.1 se retourne rapidement et le chope à son tour pour lui faire une technique de défense en attrapant son bras solidement et le balancer comme une prise de judo pour le plaquer au sol. L'assassin du Black Mask ramasse rapidement sa matraque à terre avant de le ruer de coups ultra violent en l'électrocutant au visage pendant que l'homme est à terre. Il le frappe au visage encore, encore et encore...

*SBAFF* des coups violents et puissants qui devrait le déstabiliser et le calmer. La furie de Tatouage passer il recule doucement pour reprendre son souffle et il fait au justicier un regard de dégoût.
« C'est tout ce que tu sais faire ? Tu me déçois beaucoup l'ange exterminateur. » En effet, Tatouage sait qu'il faut plus que cela pour terrasser Azrael, donc il se met encore en position de défense. « Lève-toi. » Il charge a nouveau sa matraque électrique avec des pulsions quand quelques hommes de mains se relèvent pour encercler l'ange exterminateur.

Pendant ce temps Black Mask s'est fait fracasser la tête par une bouteille sur la tête par une jeune fille qui a disparu comme par enchantement puis un sale cabot viens mordre la jambe du masque avant d'essayer de s'enfuir... *Heureusement que mon masque fait office de casque de protection* Avant que la sale bête allias Poker essaye de distancer sa victime, Roman Sionis sort son flingue automatique de sa veste puis lui tire dessus en un seul coup balle. Le sale chien est maintenant blessé de la jambe droite et crie de douleur comme le simple animal qu'il est... Le masque reprend rapidement ses esprits pour se diriger lentement vers l'animal et le prendre en otage en dirigeant son gros flingue vers la tête de la pauvre bête.

Puis il cri comme un malade pour réclamer vengeance avec ça voix abject :
« Tu vas me le payer salope, je vais te violer, te trucider et martyriser tous les membres de ta famille jusqu'à que tu crève comme ton animal ! » Il est vrai que le parrain de Gotham pète les plombs vus qu'il s'est fait bêtement avoir par une jeune fille. Il avait trop la honte et voulait la faire payer coute que coute. « Sors de ta cachette où je plombe ton sale clébard en pleine tête. SORS ! » Brusquement l'éclaireur qui avait était mis hors-jeu à cause d'une batarang se réveille et voie le Mask, un chien en sang. « Merde, patron qu'est-ce qui se passe ? » Le parrain lui répond sans lâcher sa garde sur le chien. « Appel des renforts, imbécile ou je te plombe toi et tes gosses » L'homme par peur et angoisse sort son téléphone portable en tremblant des mains pour composer le numéro du quartier général « Halo, mademoiselle Li nous avons des ennuis au Robison Park. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Lun 31 Oct - 18:59

Alors qu'il suivait la trace de l'animal qu'il avait déjà perdu de vue depuis plusieurs secondes Bullock entendit le bruit d'une bouteille éclatée un peu plus loin.
Aussitôt Bullock se baisse d'avantage et se met à marcher en prenant soin de ne pas faire de bruit...

Un nouveau coup de feu éclata, suivi de ce qui semblait être un jappement de douleur.
''Le chien.''
Cela semblait provenir de la marre au canard à une trentaine de mètres plus loin... Bullock ne pouvait pas voir ce qui s'y passait car la nature était assez touffue. Buissons et arbres agrémentaient cet espace géré dans le but de recréer une ambiance forestière. C'était un lieu riche en cachettes et dépourvu de lampadaire car ceux-ci ne se trouvaient que proche des chemins et des banc publiques.
Peu après une voix monstrueuse s'éleva dans le calme de la nuit. Une voix colérique et animée des pires intentions :
« Tu vas me le payer salope, je vais te violer, te trucider et martyriser tous les membres de ta famille jusqu'à que tu crève comme ton animal ! »

Il n'en fallu pas plus pour Bullock pour se stopper net, se mettre à plat ventre et avoir la sage décision de sortir son portable de sa poche.
« Ici le central de police de Gotham City, que p... »

Bullock interrompit la voix en chuchotant avec force :
« Jane ! C'est Bullock ! Des hommes armés et dangereux sont à l'Est du Robinson Park, ramenez-vous ! »

« Commissaire Bullock, ou vous trouv... »

Bullock referma le téléphone car il venait d'attendre la voix menaçante s'exprimer à nouveau. Il semblait menacer le chien que le policier avait vu plutôt.
Il récapitula la situation dans sa tête ''Une femme cachée, un chien menacé, un homme armé d'un flingue''.

Bullock regarda partout pour voir si personne ne l'observait mais dans la nuit noir, impossible de voir quoi que soit en l'absence de lampadaire...
Il se releva, avança rapidement et entendit à nouveau des voix mais il ne pu comprendre car celle-ci ne criaient pas cette fois-ci. ''Plusieurs hommes''.

Bullock arriva dans les buissons où se cachait précédemment l'homme de Black Mask.
Il se fit enfin une idée de qui pouvait bien être ces individus...

Black Mask reconnaissable entre tous se tenait au pied d'un grand chêne et près d'un banc en béton, le chien était à ses pieds et il le tenait en joue. Un homme était à ses cotés et semblait avoir passé un coup de téléphone car il tenait encore l'appareil en main. De l'autre main il portait aussi une arme.

Sans hésiter Bullock tira un coup de feu dans le sol tout près du Seigneur noir de la pègre et cria aussitôt :
« Black Mask ! Ici le Commissaire Bullock, vous êtes cernés par les forces de police. Tout le monde lâche son arme maintenant ou je serais contraint d'ouvrir le feu ! »

La situation n'était pas tant à son avantage que cela car les forces de police ne seront que d'ici quelques minutes... Bullock espérait que le Mask n'avait pas d'autres hommes prêt à l'attaquer par l'arrière. Et tout allait peut-être dépendre de la réaction de la femme cachée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Mar 1 Nov - 19:23

Midnight réprima un spasme d'adrénaline. Poker n'avait pas été assez rapide et une balle l'arrêta net dans sa course. Tempérance retînt un cri d'horreur comme jamais elle n'aurait pu en pousser. Elle le croyait mort mais fort heureusement, le doberman vivait encore, il s'était effondré et essayait de se relever mais sa patte arrière droite le faisait atrocement souffrir et il poussait des gémissement aigus et sinistres en voulant à tout prix fuir. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que Black Mask le récupère, indifférents aux débattement furieux du chien qui tentait de le mordre mais il tenait au niveau du collier et Poker, malgré ses ruades incessantes, ne pouvait plus rien faire, il était piégé.

Midnight était plongée dans une telle colère que les lames qui étaient disposées dans ses gants se plantèrent sur la branche où elle se trouvait. Avant même qu'elle ait pu porter secours à son ami, un homme tira un coup de feu près du pieds de Black Mask calmant Poker mais le faisant trembler de peur.

« Black Mask ! Ici le Commissaire Bullock, vous êtes cernés par les forces de police. Tout le monde lâche son arme maintenant ou je serais contraint d'ouvrir le feu ! »


Le commissaire Bullock, celui qui avait voulu la faire enfermer il y a cela, déjà, plusieurs mois. Mais peut importe là n'était pas la question, pour l'instant ils semblaient être alliés ce soir. Midnight ne pouvait attendre plus longtemps et les forces de polices auraient été trop maladroites face à Black Mask, selon elle, et Poker aurait été tué sans aucun état d'âme et les paroles dégueulasses de l'homme au crâne avait rendu le Chaperon Rouge plus furieuse encore et se rua d'un coup pour s'en venger. Cet homme devait être enfermé coûte que coûte et devait subir le pire courroux de la jeune blonde qui s'élança en dehors de son arbre pour sauter sur les épaules de Black Mask qui le fit tomber avec ferveur. La priorité était de sauver Poker. Elle écrasa férocement la main qui tenait le flingue tenu en joug sur Poker pour l'inciter à le lâcher puis l'envoya valser dans la marre aux canards d'un seul coup de pied. Poker se retourna telle une anguille et mordit celle qui le retenait. Midnight, peinée par sa douleur l'attrapa sans ménagement par le collier le traîna le plus loin possible vers Bullock, le chien gémissait sous la violence du geste mais la jeune blonde n'avait pas le choix. Elle adressa un regard suppliant au commissaire puis se tourna vers Black Mask qui s'était déjà relevé. Elle le fixa d'un air mauvais. Le combat allait commencer, la vengeance allait véritablement sonné. Midnight vociféra :

-ET BIEN VAS-Y ! SALOPARD IMPUISSANT ! TU VEUX ATTAQUER QUOI COMME FAMILLE ? DES FANTÔMES ? VAS-Y ! JE T'ATTENDS, BOUFFON !

Midnight dégaina toutes ses lames au pied et au mains. Elle fixait Black Mask comme une furie. Ils allaient en découdre !
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Mer 2 Nov - 10:19

[ Il faut imaginer ce combat un peu dans le genre des mêlées du jeu Batma Arkham Asylum ou City]

Ce tatouage avait plus de ressources que prévu. Etait ce dû à la fatigue du justicier ? Sans doute. Azrael avait voulu faire durer un poil le combat. Il avait besoin d'un vrai affrontement, de se défouler, d'épancher la colère qui l'habitait. C'était la raison pour laquelle il n'avait pas neutraliser le numéro 1 de Black Mask alors qu'il en avait l'occasion.
Malheureusement pour lui, cet acte de bonté se retourna contre lui. Tatouage l'avait plaqué au sol et le rouait de coup. Heureusement, le costume atténuait leur puissance, sans cela, il aurait été très amoché voire même battu. Mais à mesure que l'homme de main frappait comme un furieux, quand son visage était transfiguré par le plaisir qu'il ressentait en frappant un autre humain, la rage de l'Ange Exterminateur grandissait.
Il réussit finalement à se débarrasser de cette pluie de coups.
Sous son masque, le sans coulait de son arcade. D'autres laquais se relevaient, Tatouage s'armait.

Il était hors de question de question de laisser un tel sociopathe en liberté.
Azrael serra le poing avec force. Et regarda autour de lui. Maintenant, il ne prendrait plus aucun coup, Tatouage et ses hommes comprendraient qu'ils avaient raté la seule chance qu'ils avaient de vaincre un des Justiciers de cette ville. Ils comprendraient l'erreur fatale de s'être crut son égal.

Ignorant la douleur, boosté par l'adrénaline, Azrael se rua sur un homme de main, qui devant la vitesse du justicier en Blanc ne réagit pas. Coup de poing à la tête pour l'étourdir, empoigné à l'encolure, coup de tête fracassant pour le mettre K-O. D'autres profitèrent de ce moment pour tenter leur chance. Azrael lança quelque batarangs et se rua sur eux.
Ils étaient quatre, trois en enlevant celui qu'il venait de terrasser. Les trois types se retrouvèrent vite au tapis.

Tatouage était à présent le dernier. Sous son masque, Azrael eut un sourire carnassier. Il avait prit un grand soin à ne pas le toucher lui. A esquiver ses coups et sa matraque.
Maintenant son heure était venue.
Le numéro 1 de Black Mask se jeta sur son adversaire, balançant ses bras un peu n'importe comment, pour taser le justicier. Azrael, comme les maîtres dans les films d'arts martiaux, esquiva comme s'il dansait. Sa connaissance des arts du combat lui permettait de pouvoir le faire. Puis lorsqu'il eu une ouverture, il bloqua le bras de tatouage et força sa clé jusqu'à ce que le coude cède. Il avait était magnanime la première fois, maintenant c'était trop tard.
Tatouage grogna, mais pour un cinglé pareil ce n'était rien.

Il essaya encore de combattre avec son bras mobile, mais c'était perdu d'avance. Azrael esquiva, frappa plusieurs fois son visage et finalement il réussit à le soulever à bout de bras au dessus de sa tête. Azrael avait une force au dessus de celle de Batman, à cause de ses gènes animaux, il n'eut qu'un peu de mal à le soulever de la sorte.

"Je t'ai parlé de Bane tout à l'heure"


Puis comme le géant de muscles l'avait fait à Batman, il abattit Tatouage sur le genoux qu'il levait à son encontre. La colonne vertébrale du numéro 1 craqua, il ne remarcherait plus.

[HJ/ Au prochain tour, je vous rejoins.]

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Mar 15 Nov - 12:51

[Hrp/ Désolé du retard, j'ai eu une période de révision et d'examen intense . Pour mon nouveau Kit, BM parlera en blanc et les actions en gris.]



Incompétent de Mr.1, il s'est fait ratatiné comme une crêpe en se fessant casser la colonne vertébrale par l'ange exterminateur. Une douleur indescriptible l'envahie, mais pourtant un homme entraîné et malade comme lui peut le pousser à ces derniers retranchement, avant que l'anti héros s'éloigne, Tatouage sort son poignard et fais un effort surhumain pour lui planter dans la jambe avant de s'écrouler et perdre connaissance. Une chose est sûre, Mr.1 se souviendra de ce jour... Pendant ce temps plus loin dans la forêt Roman Sionis se frottait à un gringalet beaucoup trop agile pour l'attraper, une étrange fille en tunique rouge rappelant fortement l'histoire du chaperon rouge et comme dans l'histoire le chaperon se balade dans une forêt sombre et qui finira par faire face au grand méchant loup, Black Mask dans l'occurrence. L'homme de main du Mask avait prévenu les renforts qui arrivent dans une vingtaine de minutes. Il peut se passer beaucoup de choses en vingt minutes, mais voilà que la fille en rouge vient de tordre la main du Mask par surprise qui sous l'impact de la douleur le parrain lâche son flingue à terre, mais Roman Sionis aimé la douleur, comme une décharge électrique qui envoie des signaux au cerveau et le rendait encore plus euphorique. Roman fit un sourire de plaisir derrière son masque inexpressif, car il sait qu'il passera du bon temps avec la justicière avant de la torturer à mort, mais un autre trouble-fête viens se joindre au conflit.

Un homme crie que nous sommes encercler par la police, ce qui fit paniquer l'homme de main du Mask.
« Black Mask y a les poulet ! » L'homme transpire à grosse goûte et prend une position de défense et dirige son flingue au hasard en direction des ombres en espérant flinguer un des types du GCPD afin de n'a pas se faire attraper, mais tout le contraire du Mask qui prend soin de bien écouter les menaces de la police et du chaperon rouge qui termine en sortant ses armes blanches. *Comme c'est mignon !* Rien n'est plus important pour le parrain que de faire face au capuchon rouge. Il regardait la fille de haut qui lancée un regard de haine. Black Mask ricane et sort son deuxième flingue semi-automatique qu'il dirige vers la tête de la justicière. « Je vais commencer par ton sale clébards ! Tu le verras souffrir et mourir comme une merde puis je vais m'occuper de toi dans tout les sens du terme! Tu regratteras jusqu'à la fin de tes jours de t'être frotté à Roman Sionis, mais tout d'abord... »

Le psychopathe sadique tire soudainement une balle en direction de la planque du commissaire Bullock qui devrait le frôler de très pré. Après tout, Mask est un tireur d'élite et il ne rate que rarement sa cible. Sans crier gare, il parle calmement pour une fois tout en gardant son sang froid. « Sort de ta cachette crétins, je sais que tes seuls et qu'il n'y a aucun policier aux alentours. Viens ICI où je tue la fille par ta faute. » Le parrain à l'habitude des descentes de police et en général les membres du GCPD ne sont pas très discrets. On peut les flairer à des kilomètres et un type qui hurle seul dans le noir, sans projecteur, sans bruit de pat d'hommes de main, donc c'est forcement un sale charlatan qui essaye d'utiliser le nom de la Police comme moyen de persuasion. Le parrain prend en otage la fille en dirigeant son flingue vers son torse et chuchote.

Spoiler:
 

« Gamine, je doute que tes cure-dents soit plus rapide qu'une balle qui va s'incruster directement dans ton cœur. Posent tes armes et rend toi gentille-ment, mais au pire je t'engage si tu t'occupe de se sale type car je ne crois pas que les fous existent. Il y a seulement des incompris comme nous. » *Le chaperon rouge sera t-elle une alliée de choix pour l'organisation criminelle de Gotham ?* Pense t-il en ricanant comme un sadique qui vient d'avoir trouvé peut-être un nouveau joujou. « HA HA HA HA...»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Lun 21 Nov - 14:03

Bondissant du chêne comme un écureuil, une silhouette tomba sur Black Mask, qui tournait alors le dos à l’arbre. Bullock fut aussi surpris que l'homme de main du Mask et ne réagit pas. C’était une jeune fille blonde, probablement la cible de toutes les menaces du parrain.
En la voyant agir ainsi Bullock prit peur ; sortir de sa cachette n'était pas prudent... mais malgré son jeune âge, elle se débrouillait surprenant bien face à l’homme à tête de mort.
Celui-ci s’écrasa au sol, tandis qu'elle écrasa la main qui tenait le revolver. D’un coup de pied elle le désarma rapidement avant d’attraper le chien qui en profita pour mordre l’autre main du parrain.

Avec célérité, elle traîna l’animal blessé, qui gémissait, jusque dans le buisson où se trouvait Bullock. Par stupeur il ne réagit pas, et sans un mot la fille laissa le chien à ses pieds en lui adressant un regard suppliant. C’était étrange, Bullock avait l’impression d’avoir déjà vu son visage quelque part...

Elle se retourna immédiatement pour faire face au Black Mask qui c’était relevé, certainement plus furieux qu’avant, et à son homme de main qui la braquait, attendant les ordres de son chef.
C’était de la folie ! Bullock aurait voulu lui dire de s’enfuir, de revenir se cacher mais elle sortit de longues lames de ses poches et cria :

-ET BIEN VAS-Y ! SALOPARD IMPUISSANT ! TU VEUX ATTAQUER QUOI COMME FAMILLE ? DES FANTÔMES ? VAS-Y ! JE T'ATTENDS, BOUFFON !

Soit elle est carrément folle de rage, soit c’est encore une sorte de guerrière ninja qui semble se multiplier à Gotham malgré le fait que la ville est légèrement éloignée de l’Asie.
Dans tous les cas elle voulait en découdre sérieusement avec Black Mask et Bullock n’avait nullement envie d’assister à un massacre...

La réponse du Mask ne se fit pas attendre, il ricana et sortit un second revolver :

« Je vais commencer par ton sale clébard ! Tu le verras souffrir et mourir comme une merde puis je vais m'occuper de toi dans tout les sens du terme ! Tu regretteras jusqu'à la fin de tes jours de t'être frotté à Roman Sionis, mais tout d'abord... »

Sans prévenir, il tira une balle dans le buisson où se trouvait Bullock et le chien. La balle le frôla dangereusement. Son cœur fit un sacré bond...

« Sort de ta cachette crétin, je sais que t'est seul et qu'il n'y a aucun policiers aux alentours. Viens ICI où je tue la fille par ta faute. »

La ruse n'avait pas marché avec le parrain. Bullock réfléchissait à toute allure...
Black Mask redirigea tout de suite son arme vers la jeune femme. Elle ne bronchait pas...

« Gamine, je doute que tes cure-dents soit plus rapide qu'une balle qui va s'incruster directement dans ton cœur. Pose tes armes et rend toi gentille-ment, mais au pire je t'engage si tu t'occupe de se sale type car je ne crois pas que les fous existent. Il y a seulement des incompris comme nous. »

« HA HA HA HA...»

Black Mask avait le don de retourner la situation en sa faveur...
Deux hommes braquait leur arme sur la jeune femme, alors que celle-ci ne disposait que de long couteaux. Bullock ne savait pas de quoi elle pouvait être capable mais il ne pouvait prendre le risque d'assister à une exécution sans réagir.
Dans ce genre de situation Batman sortait toujours ses drôles de petits boomerangs en forme de chauve-souris... mais à part lui et ses coéquipiers, personne n'était capable d'éviter un tir.

Bullock avait prévenu le Commissariat il n'y a que peu de temps... Les gars était peut-être déjà arrivé au Park mais les retrouver dans cette nuit sans lune ne serait pas chose aisée. On les entendrais probablement arriver et il se peut que Black Mask possède d'autres hommes dispersés dans la nature...
Bullock du s'y résoudre. Il était piégé...

« C'est bon Black Mask ne tire pas ! Je sort ! »

Le Commissaire Bullock jeta son arme au pied du parrain et sortit du buisson les mains en l'air. Impossible de voir la réaction sous le Mask...

« C'est moi Bullock ! et les flics vont vraiment bientôt arriver. Si tu tire ils nous trouverons rapidement. Tu n'a aucune chance de t'en sortir comme ça, alors n'ajoute pas un double meurtre à ton casier judiciaire... »


Vaines menaces qui allait surement faire à nouveau éclater de rire le monstre.
Bullock s'avança près de la fille. Décidément il l'avais déjà vu, mais il manquait quelque chose... quelque chose de coloré...
Il s'arrêta juste devant elle comme s'il voulait faire office de bouclier humain. En fait, il espérait surtout qu'elle voie le magnum attaché à sa ceinture dans son dos...

Arrivait-t-ils à s'en sortir ? La situation était risquée, il ne fallait plus compter que sur sa bonne étoile...

[HRP : Même s'il y a deux justiciers et que les flics ne devrait pas tarder, je ne sais pas comment tu a prévu de t'échapper BM mais je précise cependant que tu peut très bien le faire après avoir été capturé par la police. Après tout, tes taupes au sein du G.C.P.D doivent bien servir à quelque chose Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Mar 29 Nov - 21:17

Poker s'était couché au plus profond du buisson, allongé...Il haletait et couinait doucement et Midnight s'en voulait de l'entendre ainsi. Puis il se calma doucement, haletant avec force, son corps imposant se soulevait de manière saccadée et de la brume sortaient de son museau. Ses yeux reflétaient la douleur. Tempérance allait devoir le soigner, le refamiliariser avec le combat car le moindre traumatisme pouvait être fatal. Pendant ce temps, elle était dans le bras de Black Mask, jouant à un jeu de mort dans lequel l'un jouait avec la colère et l'autre avec une violente sensualité. Prisonnière et à deux doigt d'être neutralisée, Midnight n'avait pas peur et justement, ne devait pas se laisser aller à la panique. Elle allait entrer dans le domaine de Black Mask, elle allait répondre de ces agréables chuchotements. Elle sourit doucement et chuchota de manière féline :
-Parle plus doucement, c'est tellement plus intime ! Hein ? N'est-ce pas ce que tu veux ? T'amuser avec moi pendant une nuit et m'arracher les ongles un par un, me raser la tête et m'égorger ensuite ? Avoue, c'est excitant ! Dis toi que tu m'as eu, bravo...Dois-je t'appeler maître, maintenant ?

Midnight souriait, sadiquement car elle savait que le don de la fuite lui était très peu étranger. Elle prenait presque un malin plaisir à jouer avec les nerfs de l'homme au Crâne.
Quant à Harvey Bullock, il venait d'être démasqué et Tempérance ne pût retenir une expression surprise. Mais elle se ravisa bien vite car il fallait que les plans se bousculent dans sa tête sans faire la queue car sa vie en dépendait et l'arrestation immédiate de Black Mask aussi. Avec un courage qu'admirait Tempérance, l'inspecteur de police réputé se rapprocha d'elle, occupant Black Mask de ses discours incontestablement vrai. Midnight sourit tendrement, son regard perçant fixaient les deux hommes de main qui visaient Harvey.

Elle allait profiter de la diversion que représentait son nouvel allié et écarta doucement son manteau et caressa le haut de sa cuisse et rentra sa main dans le creux de sa poche, laissant ses ongles à l'air libre pour ne réveiller aucun soupçon. Elle inspira doucement, ferma les yeux, c'était soit ça passait, soit ça cassait.

Le Chaperon Rouge allait user de ses précieux atouts imaginatif. Avec rapidité, elle extirpa le cran d'arrêt avec rapidité et le planta dans la hanche de Black Mask et, dans un même temps, écarta violemment la main armée de Black Mask et le bouscula d'un coup de tête arrière. Le bras ainsi poussé rapidement alla tirer instinctivement sur l'un des hommes de main qui fût atteint au niveau de l'épaule. Un gros coup de chance dont il ne fallait pas s'extasier. Laissant Black Mask, elle poussa Harvey pour éviter que le deuxième homme de main ne lui tire dessus en voulant la viser elle. En même temps, elle en profita pour dégainer le magnum de l'inspecteur qui lui avait gentiment proposé de manière implicite et tira dans la hanche de l'homme qui s'effondra sous la douleur. Mais il ne manqua pas de tirer et la balle alla caresser la cuisse de la jeune blonde qui vît son jean déchiré, sentant alors la violente morsure de la brûlure. Elle hurla et se retourna ...

Que faisait Azrael et qu'allait répondre Black Mask ?
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   Lun 19 Déc - 10:48

[ désolé, je vous avais complètement oublié :p]

Azrael ne prit même pas la peine d'esquiver le poignard de numéro 1 tant celui-ci avait mal visé, à cause de son état bien évidemment.

L'Ange Exterminateur abandonna les corps inconscients qui jonchaient le sol pour s'élancer en direction du reste des festivités.
Lorsqu'il arriva suffisamment près de la scène, il ralentit sa course et passa en mode furtif, se déplaçant dans l'ombre en silence, évitant de faire bouger les branches des buissons et de marcher sur des brindilles.
Midnight était acculée, et seul Bullock était en renfort. C'était à se demander s'il ne constituait pas un désavantage plus qu'une aide.
Contrairement à Batman qui travaillait avec la police de James Gordon (c'est à dire avec les bon flics), Azrael ne portait pas le flicaille dans son coeur. Même si Harvey Bullock était un poulet intègre et un relativement bon, le justicier en blanc considérait le code d'éthique de la police comme une gène. Même s'ils étaient plein de bonnes intentions, bien souvent ne pouvant agir par respect de la loi ils compliquaient l situation malgré eux.
Azrael n'avait aucun compte à rendre à la ville, il ne faisait pas ce boulot avec les même idéaux que Batman. Lui, il portait un costume parce qu'il ne savait rien faire d'autre et que ça lui permettait de ne pas devenir taré. Même s'il éprouvait et approuvait totalement le triomphe de la Justice et méprisait le crime, loin de lui toute illusion qu'un jour Gotham puisse reprendre le contrôle de la situation par elle même. Batman se voilait la face en pensant qu'un jour les hommes comme Gordon pourraient reprendre les rênes de la ville, c'est pourquoi il travaillait avec eux. Pour Valley c'était tout le système qu'il fallait repenser et pour cela il fallait faire tabula-rasa de la criminalité, instiguer de nouvelles règles et les policiers qui avaient le cul entre deux chaises ne pouvaient être d'aucune aide, au contraire ils faisaient le jeu des criminels qui eux savaient que ces derniers étaient impuissants.
En endossant le costume de l'Ange de la Mort, Azrael allait plus loin dans le détachement avec la justice, et assumait entièrement -de son point de vue- ce que signifiait être un Justicier.

Le croisé tira des batarangs de sa ceinture. Black Mask tenait Midnight en respect avec le canon de son arme, mais n'avait pas remarqué ma présence de l'ombre vengeresse.
Il les lança en rafale, le but était d'acculer le criminel sadique, de ne pas lui laisser une seconde de répit. Chacun des projectiles étaient lancé avec beaucoup de force et de précision : s'il s'en prenait un seul alors il y aurait douleur et dégâts. Le premier batarang lancé en direction du poignet du masque lui briserait sans aucun doute.
Sionis n'avait qu'une seule solution : abandonner sa position pour tous les esquiver, et par là même laisser à Midnight ou Bullock l'ouverture nécessaire pour reprendre le dessus.

Une fois les dix batarangs lancés, Azrael disparut dans les feuillages des arbres, guettant sa proie. Au prochain mouvement, il lui tomberait dessus tel le monstre nocturne qu'il était.

_________________________________


Fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Soupir Criminel (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Soupir Criminel (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soupir Criminel (Libre)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» René Civil devant le tribunal criminel
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Robinson Park :: Robinson Park-