RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Overnight Sensation [G.C.P.D.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Lun 3 Oct - 20:19

(HJ/ Ce sujet a été prévu avec Harvey Bullock, mais si d'autres policiers veulent s'y ajouter, il n'y a aucun problème ! Cependant, j'en exclue les justiciers et autres criminels pour mettre en avant ici le G.C.P.D. /HJ)

Le jour baissait, les employés retournaient chez eux, l'équipe de jour au sein du commissariat central laissait progressivement sa place à celle de nuit. Il y avait toujours une heure entière où les deux groupes se croisaient, se retrouvaient, blaguaient, se charriaient et partageaient les nouvelles. Le responsable de la journée savait qu'il pouvait souffler à ce moment-là, et son collègue de la nuit pestait devant le manque de sérieux immédiat de ses troupes - mais appréciait également de boire un café avec eux.
Ce moment était le plus chaleureux et le plus calme au G.C.P.D. : le matin, au même changement, les collègues de la nuit étaient trop harassés et touchés par les événements qu'ils avaient subi quand les ténèbres prenaient possession de la ville pour parler. Là, les horreurs du jour étaient toujours moindres, et les moments de détente beaucoup plus nombreux.

Sauf aujourd'hui.
Le jour qu'avait choisi Lemmy pour attaquer le commissariat central.

Suite à une discussion avec Sharp, il avait reçu l'ordre de "choquer Gotham". Quincy voulait que les habitants se rappellent pourquoi ils étaient tellement terrifiés par leurs concitoyens, et il désirait ainsi attirer leurs voix dans l'élection à venir. Conscient du danger que représentait le récent ex-commissaire et nouveau candidat Jim Gordon, le maire par intérim voulait frapper le vieil homme au coeur en attaquant son ancien repaire. L'idée était simple : détruire les arguments de Gordon en mettant en avant que "son" commissariat n'avait même pas survécu à une attaque en règle ; les règles de Jim étant encore en vigueur au G.C.P.D., comment son programme pourrait-il être pertinent si ses idées n'avaient pas permis de défendre ses hommes ?
Même Campbell devait avouer que l'idée était bonne. Et la perspective de s'en prendre violemment aux flics qui l'avaient serré et forcé à accepter l'offre de Sharp était de toute façon suffisante pour le faire accepter.

Calme, confiant, le NKVDemon se détacha des ténèbres de la ruelle en face du bâtiment pour s'approcher de celui-ci. Portant son costume et son attirail habituels, il s'était remis du terrible affrontement contre Pandora - mais son besoin de vengeance demeurait. Aujourd'hui, c'étaient les flics. Demain, Azrael. Et plus tard... Sharp, enfin.
Mais à chaque jour son labeur, pensa-t-il en chargeant son bazooka. A chaque jour son labeur.

Il tira sans remords, explosant l'entrée principale du commissariat et lâchant nonchalamment son arme pour s'emparer de deux mitrailleuses. Lemmy commença alors à arroser toute la zone, toutes les fenêtres, continuant tranquillement de s'approcher. Il n'avait pas peur des flics, et il se préparait avec plaisir à les massacrer. Une belle fin de journée s'annonçait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Mar 4 Oct - 19:29

Bullock avait le nez dans une pile de paperasses qui l'intéressait autant que le nouveau film à l'affiche cette semaine : ''Coup de foudre à Gotham Hill''.
''Quelle merde'' grognait-t-il plusieurs fois, intérieurement.

S'il n'était pas de très bon augure, un événement interrompit brutalement son ennuyante lecture :
Un bruit fort, semblable à une explosion, secoua toute la pièce faisant écrouler la construction éphémère en cure-dent que Bullock venait d'achever une demi-heure plus tôt, sur le bureau.
Sur le coup il en avala aussi son chewing-gum.
« Qu'est-ce que c'est que cette #### !! »

Il sorti de son siège et se précipita à la porte qu'il ouvris violemment. Dans le couloir la panique se ressentaient sur le visage de tous les administratifs qui avaient procédés de la même manière que Bullock ; jetant des regards inquiets les uns aux autres en se demandant ce qu'il se passait.
Bullock se précipita dans les escaliers à sa droite, sans réfléchir à ce qui pouvait bien se passer.
''Ça doit venir du Hall'', pensa-t-il.
Il dévala les marches et s'engouffra dans le couloir qui menait au Secrétariat. Plusieurs gars quelques mètres devant lui couraient dans la même direction tandis que d'autres s'enfuyait dans la direction inverse.
« Le Hall a été attaqué ! » le criait-t-on.
« Bon dieu de bon dieu... », marmonnait Bullock qui accéléra.

Arrivé au Secrétariat ils vit certains employés, recroquevillés près de leur bureau.
« Commissaire, la porte à été pulvérisée, c'est une attaque !! »
« Pulvérisée ? »
, répéta-t-il. « Allez tout de suite vous mettre à l'abri !! »
Il sorti immédiatement son magnum et se mit dans la posture d'un flic en mission. Cette situation lui procura un plaisir nostalgique, l'espace d'un instant.
Il avança rapidement vers la porte qui menait au Hall. Elle était grande ouverte et six gars, arme en main, étaient postés tout autour.
En voyant Bullock ils se mirent à crier simultanément :
« C'est une attaque terroriste !! »
« C'est un malade d'Arkham qui attaque le commissariat !! »
« C'est un tir de rocket !! »
« Qu'est-ce qu'on fait !!! »

''Un tir de rocket ??!''. Bullock allaient leur crier de la boucler quand un bruit terrifiant retentit dans la pièce tandis que les vitres explosèrent.

Des balles ! Des balles provenant de l'extérieur, se mirent à percer le Hall et les pièces latérales, dont le Secrétariat, de toute part. Les murs se transformaient en gruyère.
« Merde ! » hurla simplement Bullock. Mais qu'est-ce que ça pouvait être ? Une émeute ?
Bullock se mit à ramper en direction des bureaux d'accueil du Hall en face de lui. Les balles fusaient comme s'il se retrouvait projeté à nouveau au Vietnam...
Le spectacle était ahurissant. Un trou béant remplaçait la porte ; le sol était à présent recouverts de gravats et la belle statue de pierre qui trônaient au milieu de la pièce avaient les bras arrachées.
Ils y avaient aussi un petit de nombre de personnes, certains venant probablement en aide à d'autres qui devaient être blessés. Tous étaient à plat-ventre, et d'effroyables hurlements accompagnaient le bruits des balles.

Arrivé au bureau, il appuya sur plusieurs boutons rapidement.
Le premier enclencha les rideaux de fer : D'épaisses plaques de métal remplacèrent les fenêtres brisées de tous le rez-de chaussé. Mais les protections de la porte ne fonctionnaient bien évidement plus. Cela arrêta tout de même une bonne partie des balles, qui s'écrasaient contre le métal avec un bruit sourd.
Le second bouton déclencha une alarme qui retentit dans tous le bâtiment renforçant le sentiment de vivre une situation de guerre.
Le troisième bouton activa le micro que Bullock pris, avant de se mettre à l'abri sous le bureau.
Il hurla à toute vitesse :
« Écoutez moi, ici le commissaire Bullock !! Nous subissons une attaque majeure de type 3 ! Mettez en place les mesures 2, 4, 5 et 6 ! Je répète, mettez en place les mesures 2, 4, 5 et 6 !!
Que tous les agents se préparent à l'armurerie et activent leur radio ! Je veux que l'équipe des paras soient prêtes dans une minute au point numéro 3 !!
Tous les autres employés se réfugient aux sous-sol !!
Centre de communication, alertez les postes du secteur, je veux aussi que tous les appelés ramènent leur cul ici. L'avenue doit être bouclée avec des véhicules blindés !! Préparez les hélicos !
Je veux que l'on me fasse tout de suite un rapport de ce qui se passe dehors par radio en fréquence d'urgence !! »

Sur ceux, il prit une radio sur le bureau et rampa en direction du Bureau des fournitures...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Mer 5 Oct - 21:54

Les derniers rayons de soleil venaient dire "adieu" à la ville des Gothamites, tirant une énième fois leurs révérences. La journée avait été des plus calmes, chose courante depuis la création d'Arkham City, et la soirée semblait suivre le même chemin, ce qui n'était pas pour déplaire à une majorité des fonctionnaires travaillant pour le GCPD.

" Vas-y tire une carte, mais ne me la montre pas " dit Ethan Carter, nouveau venu.

" Ok sa marche petit " disait Henry Mc Lane, un flic de la vieille école, pas loin de la retraite.

" Montre là aux autres, mais pas à moi bien entendu. Et maintenant messieurs, je vais retrouver cette carte, non pas en fouillant le jeu de carte ! Cela serait trop facile. Montrez moi un dossier en cours et la fameuse carte sera là dedans ! "

La joie et la bonne humeur étaient présentes en ces lieux, changeant le quotidien des lieux exceptionnellement. Depuis son arrivée, le jeune inspecteur avait réussi à s'intégrer parfaitement et facilement à sa nouvelle maison. Ses collègues ne le connaissant que très peu pour le moment, mais ils sentaient en lui, l'envi de faire avancer les choses, d'aider à éradiquer le mal qui sévissait la ville.

" Ok, c'est bon Ethan, j'ai la carte ! Je fais quoi maintenant ? "

" Remets là dans le paquet, et c'est maintenant que la magie opère. Dites moi où vous souhaitez voir apparaitre la carte ? " dit-il sur un ton des plus chaleureux.

Ethan se releva de sa chaise en toute tranquillité observant ses partenaires avec un sourire des plus radieux. Un de ses coéquipiers lui désigna du bout du doigt l'armoire ou se situait les dossiers classés de l'année précédente. Carter fit signe de la tête pour approuver le désir du sergent Gomez et envoya d'une façon violente le jeu en direction du mobilier qui devait servir de fin à son tour de magie. Ce dernier avança tranquillement en direction du meuble et adressa une nouvelle fois la parole à ses amis professionnels.

" Alors, quel mois j'ouvre ? Octobre ? Novembre ? Tiens Henry lève toi et viens ouvrir le tiroir que tu souhaites " Rajouta t'il

Le vieil homme se leva et parti rejoindre le nouveau venu. Il regarda droit dans les yeux le jeune homme, mit sa main sur la poignée du mois d'Octobre, commença lentement à tirer le tiroir vers lui, quand soudainement un bruit retentissant se fit entendre dans l'enceinte du bâtiment, un bruit tristement connu par les forces de l'ordre.

BOUUUUUUUUUUUM !!!

La secousse fut brusque faisant tomber quelques hommes au sol !

" Nom de dieu, c'est quoi ce merdier " s'empressa d'hurler le sergent Gomez !

Un des hommes présent dans la salle, se dirigea aussi vif que l'éclair en direction de la fenêtre donnant sur la rue et observa l'étrange scène qui se déroulait en bas.

" Putain d'merde ! Les gars, y'a un putain d'enfoiré en bas, armé comme un porte-avion ! "

Le groupe présent en ces lieux, se rua à son tour au poste d'observation. Il s'agissait d'un drôle de gars, vêtu d'une armure bleu et rouge, qu'on voyait par moment. La fumée provoquait par l'explosion masquée ses déplacements, mais à chaque fois qu'on apercevait l'homme, il se dirigeait de plus en plus dangereusement vers l'entrée du commissariat. Les commentaires fusaient à travers de la salle.

" C'est quoi ce type ? "

" Est-ce un attentat ? "

" Etait-il suicidaire ? "


Le commissaire Bullock sortait à présent en trombe de son bureau et se rua dans la cage d'escalier sous les regards tétanisés ou médusés, des différents membres du personnel. Ethan se précipita à son tour sur son bureau, ouvrit le tiroir le plus en bas à gauche et prit son arme de service, avant de suivre d'un pas déterminé son supérieur. Ce dernier malgré sa corpulence avait pris une sacrée avance sur l'inspecteur qui descendait tant bien que mal, les marches, afin d'atteindre le rez-de-chaussée. Tandis qu'Ethan cherchait à suivre Bullock tant bien que mal, un message se fit entendre via les interphones de la bâtisse.

« Écoutez moi, ici le commissaire Bullock !! Nous subissons une attaque majeure de type 3 ! Mettez en place les mesures 2, 4, 5 et 6 ! Je répète, mettez en place les mesures 2, 4, 5 et 6 !!
Que tous les agents se préparent à l'armurerie et activent leur radio ! Je veux que l'équipe des paras soient prêtes dans une minute au point numéro 3 !!
Tous les autres employés se réfugient aux sous-sol !!
Centre de communication, alertez les postes du secteur, je veux aussi que tous les appelés ramènent leur cul ici. L'avenue doit être bouclée avec des véhicules blindés !! Préparez les hélicos !
Je veux que l'on me fasse tout de suite un rapport de ce qui se passe dehors par radio en fréquence d'urgence !! »


Cela était à présent une certitude, le commissariat était bien et bel attaqué par un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Mar 11 Oct - 0:00

(HJ/ Désolé du délai d'attente, messieurs, mais je dois vous le dire : j'aime beaucoup vos posts ! /HJ)

Lemmy avait tiré calmement, sans excitation : si son envie de vengeance était toujours forte, il n'avait pas envie de se presser. Il voulait profiter de chaque instant, et surtout était certain que les flics ne seraient d'aucun danger pour lui. Malgré ses difficultés face à Pandora et lors de sa tentative pour doubler Sharp aux douanes, même s'il ne supportait plus d'enlever son masque, il avait pleinement confiance en ses capacités. Et il était assuré, selon lui, que quelques corrompus et inutiles fonctionnaires ne le gêneraient aucunement.

Cependant, il fut surpris de leur réactivité : s'il avait bien vu plusieurs cadavres suite à son attaque brutale, il avait espéré en atteindre plus avec ses mitrailleuses. Les rideaux de fer étaient lentement descendus, mais protégeaient maintenant l'intérieur, en dehors du hall. Un contretemps et un petit plaisir en moins, mais rien d'ingérable ou de vraiment ennuyeux.
Campbell lâcha les gâchettes, prit les armes par leurs canons et les envoya avec toute sa force sur les rideaux de fer. Grâce à ses muscles augmentés par la formule, il parvint à percer les rideaux, ou du moins à encastrer violemment les armes dans les structures métalliques. Un bon moyen d'augmenter la peur et l'incompréhension à l'intérieur.

Avec ses sens plus développés, il pouvait entendre Bullock demandant un rapport d'urgence. Sous son masque, il sourit avant de se racler la gorge et de hurler suffisamment fort pour que le nouveau commissaire puisse l'entendre.

"UN RAPPORT, BULLOCK ? VOUS ALLEZ TOUS CREVER COMME LES RATS QUE VOUS ÊTES. IL N'Y A AUCUN MOYEN POUR VOUS DE SORTIR VIVANTS D'ICI. CEUX QUI RENDRONT LES ARMES AURONT DROIT A UNE MORT RAPIDE, LES AUTRES SOUFFRIRONT. PERSONNELLEMENT, JE PREFERE LA DEUXIEME SOLUTION MAIS, HE, ON EST EN AMERIQUE : VOUS POUVEZ CHOISIR."

Le NKVDemon leur laissa environ une minute pour bien comprendre ses paroles avant de s'emparer de deux grenades dans ses poches, de les dégoupiller et de les envoyer à l'intérieur du hall. Après cela, il s'avança calmement vers l'entrée béante du bâtiment, ayant dans une main sa longue épée, si grande et si lourde qu'un homme normal devrait la porter difficilement à deux mains, et dans l'autre main un Desert Eagle.
Le massacre commençait. Le plaisir aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Dim 16 Oct - 20:28

[Désolé pour le retard. Je me suis permis le fait que mes hommes soient prêts, si tu trouve qu'ils sont allé trop vite, NKVDémon, je peut éditer.]
[Le plan du Commissariat est maintenant disponible ici : http://gotham-city.actifforum.com/t3129-plans-du-gcpd]


Alors qu'il rampait en direction de la porte, Bullock entendit les mitrailleuses s'arrêter. Un silence envahis instantanément la salle.

Mais rapidement un énorme bruit métallique résonna dans le hall.
Le cœur de Bullock fit un sacré bond. Jetant un coup d'œil à l'entrée il vit que cela provenait d'un des rideaux. Quelqu'un ou quelque chose venait de balancer un objet avec tellement de puissance qu'il s'était encastré dans le métal protégeant l'une des fenêtres.
Qui pouvait faire une telle chose ? Croc ? Bane ? Un autre monstre ?

Alors qu'il arriva à la porte il entendit une voix inconnu ; une voix grave et monstrueuse, la même voix que pourrait avoir le Diable en personne :

"UN RAPPORT, BULLOCK ? VOUS ALLEZ TOUS CREVER COMME LES RATS QUE VOUS ÊTES. IL N'Y A AUCUN MOYEN POUR VOUS DE SORTIR VIVANTS D'ICI. CEUX QUI RENDRONT LES ARMES AURONT DROIT A UNE MORT RAPIDE, LES AUTRES SOUFFRIRONT. PERSONNELLEMENT, JE PREFERE LA DEUXIEME SOLUTION MAIS, HE, ON EST EN AMERIQUE : VOUS POUVEZ CHOISIR."

Ce type était complètement dérangé. Il voulait détruire le commissariat et tous ces occupants !
Sans se poser d'avantages de questions, Bullock ouvris la porte tant en hurlant dans sa radio :

« Alors ce rapport !? »

Aussitôt une voix nerveuse d'un agent sorti de la radio :
« Et bien, pour le moment nous savons qu'un type seul, de fort gabarit, costumé et lourdement armé à traversé l'avenue et attaqué le commissariat. Nous ne savons pas encore s'il est réellement seul. La circulation automobile s'est arrêté, c'est la panique dans l'avenue mais heureusement l'individu ne semble pas vouloir s'en prendre aux passants. Vous avez dû entendre son message... »
« Nous avons communiqué vos ordres, y en a-t-il d'autres ? »


« Pas encore ! » répondit simplement Bullock.

Un taré costumé ?... Serait-ce un échappé d'Arkham ou un nouveau qui veut faire du zèle en attaquant le GCPD ?

Il se tenait maintenant devant le Bureau des fournitures, la plupart des agents étaient présents. Ils étaient en train de s'équiper quand Bullock arriva. Il fut immédiatement assailli de questions et se mit a hurler pour réclamer le silence :

« La ferme !!! »
« Bon, je ne sais pas si vous l'avez tous entendu, mais il semblerait qu'un type lourdement armé à l'intention de détruire le commissariat et de nous tuer ! Il est vraisemblablement fou et dangereux ! »
« Je vais voir au plus vite les paras qui, je vous le rappel, on le contrôle des opérations en cas de crise ! Nous sommes en attaque majeure de type 3 ! Vous connaissez vos équipes et vos ordres dans ce cas ! »


A ce moment Bullock aperçu parmi tous les flics le Sergent Carter.
« Carter, vous n'êtes pas encore affilié à une équipe en cas de crise ?! Alors vous rejoignez la team 3 sous les ordres du Lieutenant O'Hara, qui doit appuyer les paras ! »
J'en profite pour rappelez vos ordres :
Team 1, 2 et 3 : Appuie armé
Team 4 et 5 : Protection du personnel
Team 6 et 7 : Protection de l'extérieur
Team 8 : Surveillance/Communication interne
Team 9 : Surveillance/Communication externe


« Bien vous finissez de vous équiper et on se bouge !!! »

Deux explosions retentirent, probablement dans le hall. Certains agents sursautèrent.

« Des grenades. »
dit simplement Morow.
Le Colonel Morow venait d'arriver ainsi que d'autre membre du SWAT. Ils étaient déjà tous lourdement équipé.
Morow est le chefs de l'équipe SWAT de Gotham. Un homme noir, massif et intimidant. Son expérience et son caractère faisait de lui un professionnel extrêmement efficace.

« Bon Morow je veux qu'on l'attrape vivant ce type, même si c'est un monstre ! »

« Les flics sont prêts ? Le personnel va être évacué ? »

« Ils connaissent le protocole, ils devraient bien gérer même si cela fait longtemps qu'on a pas eu d'attaque du commissariat. Deux ''teams'' s'occupe des employés, après comptage ils seront évacués par les sous-terrains. Espérons qu'il n'y aura pas de pièges... »

« Espérons... »

La discussion fut coupée par une voix provenant de leurs radios :
« Selon les caméras de surveillance, le terroriste est entré dans le hall, il est équipé d'une arme à feux semi-automatique et d'une arme blanche, ressemblant à une épée. »

« Bon c'est parti ! Mes gars se séparent en trois groupes au sein du bâtiment : Est, Ouest et Nord. On va le suivre par caméras et lunettes thermiques. Dès qu'il se rendra dans une de nos zone de contrôle on lui balance les gaz et on l'immobilise par chocs électriques. Mais je vous préviens Bullock, si ça tourne mal, on va utiliser d'autres moyens ! »

Face à des monstres comme Waylon Jones, qui résistent aux balles, les paras de Gotham ont adaptés leur équipement avec un armement plus lourd et des armes encore expérimentales. Espérons que celle-ci puissent stopper le démon...

Sur ceux, tout le monde se mit à courir pour se positionner selon ses ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Ven 21 Oct - 18:26

(HJ/ Pour faire avancer les choses, je saute le tour de notre camarade. /HJ)

Lemmy s'immobilisa au milieu du hall, les armes visant le sol. Il laissa ses sens sur-développés par la formule issue du sang de Sigma lui indiquer où se trouvait le gros de ses ennemis : un mince sourire passa sur son visage monstrueux sous son masque. Ils se terraient, comme des lâches, préparant une riposte basée sur une bonne vieille tactique. Plusieurs chefs de guerre lui avaient enseigné quelques bases de stratégie, quand il vendait des armes et qu'il avait l'univers à ses pieds ; ce simple souvenir fit disparaître définitivement toute trace de pitié en lui.
Le G.C.P.D. était autant responsable que Sharp de son sort. Ils méritaient eux aussi leur juste châtiment.

Lentement, il s'approcha de l'entrée de la salle de conférences, levant son arme pour lourdement tirer sur la porte menant au couloir qui s'ouvrait sur l'accueil administratif, la salle d'attente et des bureaux. Il bougea ensuite son bras pour cribler de balles la porte opposée, celle du secrétariat. Que la peur monte chez ses ennemis, même s'il ne savait pas encore qu'ils le surveillaient informatiquement.

Très discrètement, Campbell pénétra dans la salle de conférence, se mettant subitement à courir extrêmement vite vers la porte opposée. Passant en quelques secondes dans toute la pièce, il se propulsa de l'autre côté, au sein du couloir qui pouvait le mener indirectement au bureau des fournitures, s'il passait par une autre salle d'attente. Il attendit alors, espérant que ses adversaires réagiraient et qu'ils viendraient se placer sous ses balles et sous sa lame. Il avait besoin de sang, il voulait du sang et il était persuadé de pouvoir avoir bientôt sa dose.

En silence, il leva son Desert Eagle et tira sur le mur du bureau des fournitures. Cependant, emporté dans sa colère et sa rage, il ne se rendit pas compte qu'il était à court de balles, et ne le découvrit que plusieurs secondes après. Suffisamment pour qu'une réaction violente et appropriée de la part des policiers le surprenne et trouble ses plans de sang...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Mar 25 Oct - 1:56

Alors qu'il descendait les marches le plus rapidement possible, Ethan entendit un silence soudain prendre possession des lieux. Les armes venaient de stopper leur sérénade, arrêtant d'arroser à l'unisson le commissariat. L'atmosphère était des plus lourdes.

Le jeune sergent, une fois son périple fini, atterrit dans le hall principale et pu constater avec amertume, l'étendue des dégâts. La porte principale était à présent, inexistante, les bureaux et autres mobiliers étaient criblés de balles et les corps sans vies de certaines personnes gisaient au sol. L'attaque avait été d'une violence extrême, mais hélas tout ceci n'était que le commencement.

Un bruit sourd se fit entendre, ramenant Carter à la réalité. Ce dernier tourna rapidement la tête en direction du vacarme et ne put s'empêcher de voir qu'un des volets métalliques avait été victime d'un acharnement compulsif.

"UN RAPPORT, BULLOCK ? VOUS ALLEZ TOUS CREVER COMME LES RATS QUE VOUS ÊTES. IL N'Y A AUCUN MOYEN POUR VOUS DE SORTIR VIVANTS D'ICI. CEUX QUI RENDRONT LES ARMES AURONT DROIT A UNE MORT RAPIDE, LES AUTRES SOUFFRIRONT. PERSONNELLEMENT, JE PREFERE LA DEUXIEME SOLUTION MAIS, HE, ON EST EN AMERIQUE : VOUS POUVEZ CHOISIR." dit une voix des plus rauque.

Il n'était pas bon de rester dans le hall principal dans les secondes à venir, il fallait se replier, se préparer à recevoir comme il fallait, l'invité surprise. Ethan fit demi-tour et s'empressa de partir en direction de la salle de fourniture où des hommes étaient entrain de s'équiper pour faire face au souci. Le " nouveau venu " s'équipa d'un gilet pare-balle et prit un fusil d'assaut.

« La ferme !!! »
« Bon, je ne sais pas si vous l'avez tous entendu, mais il semblerait qu'un type lourdement armé à l'intention de détruire le commissariat et de nous tuer ! Il est vraisemblablement fou et dangereux ! »
« Je vais voir au plus vite les paras qui, je vous le rappel, on le contrôle des opérations en cas de crise ! Nous sommes en attaque majeure de type 3 ! Vous connaissez vos équipes et vos ordres dans ce cas ! »
dit une voix bien connu des hommes présents.

Le commissaire Bullock venait de faire irruption à son tour dans la pièce et scrutait chaque membre présent. Son regard venait à présent de se poser sur la nouvelle recrue.

« Carter, vous n'êtes pas encore affilié à une équipe en cas de crise ?! Alors vous rejoignez la team 3 sous les ordres du Lieutenant O'Hara, qui doit appuyer les paras ! »
J'en profite pour rappelez vos ordres :
Team 1, 2 et 3 : Appuie armé
Team 4 et 5 : Protection du personnel
Team 6 et 7 : Protection de l'extérieur
Team 8 : Surveillance/Communication interne
Team 9 : Surveillance/Communication externe

« Bien vous finissez de vous équiper et on se bouge !!! »


Ethan écouta les instructions sans rechigner, prêt à sacrifier sa vie pour venir en aide à ses concitoyens. Il n'avait plus rien à perdre hormis son travail qui comptait énormément pour lui. Il devait montrer à ses nouveaux partenaires de quel bois, il était fait.

Soudainement deux explosions se firent ressentir. L'adversaire du jour semblait à présent être rentré dans les locaux de la police.

« Des grenades. » dit simplement Morow.

« Bon Morow je veux qu'on l'attrape vivant ce type, même si c'est un monstre ! » s'empressa de répondre Bullock.

« Les flics sont prêts ? Le personnel va être évacué ? »

« Ils connaissent le protocole, ils devraient bien gérer même si cela fait longtemps qu'on a pas eu d'attaque du commissariat. Deux ''teams'' s'occupe des employés, après comptage ils seront évacués par les sous-terrains. Espérons qu'il n'y aura pas de pièges... »

« Espérons... »


Une voix tremblante se fit dorénavant entendre dans l'enceinte de la salle.

« Selon les caméras de surveillance, le terroriste est entré dans le hall, il est équipé d'une arme à feux semi-automatique et d'une arme blanche, ressemblant à une épée. »

« Bon c'est parti ! Mes gars se séparent en trois groupes au sein du bâtiment : Est, Ouest et Nord. On va le suivre par caméras et lunettes thermiques. Dès qu'il se rendra dans une de nos zone de contrôle on lui balance les gaz et on l'immobilise par chocs électriques. Mais je vous préviens Bullock, si ça tourne mal, on va utiliser d'autres moyens ! »

Alors que les hommes vérifiaient une dernière fois leurs matériels, un nouveau bruit sourd se fit entendre.

" Putain, mais il prépare quoi l'autre barré, bordel de merde ! " hurla un des hommes du SWAT.

Les propos divers et inintéressant fusaient de tout part. La tension était palpable. Il fallait stopper cette folie, le plus rapidement possible. Montrer que la police de Gotham est forte, qu'elle peut repousser n'importe quel type de danger. Montrer aux Gothamites, sa véritable valeur.

Un coup de feu se fit à présent entendre, frappant de plein fouet un des murs de la salle, suivi d'un deuxième coup, d'un troisième puis étrangement survint un " clic " fortement audible faisant comprendre aux plus expérimentés, que l'agresseur était dans la nécessité de recharger son arme !

" Nom de Dieu, il doit surement recharger ! Il faut attaquer MAINTENANT !!! " dit Morow

A peine eut-il fini sa phrase que ce dernier entrouvrit la porte et jeta une bombe fumigène en direction du NKVDemon avant de reprendre de plus belle !

" GO, GO, GO !!! "

Les hommes en pleine adrénaline sortirent les uns après les autres de l'armurerie et vidèrent leurs chargeurs en direction de l'homme à l'armure bleu et rouge. Ethan suivit le mouvement et vida son chargeur sur la cible de flèche anesthésiante.

Hélas il ressentait un mal-être ... son instinct lui disait que cela ne serait pas aussi facile qu'il l'espérait !

[ HRP : Désolé de mon absence, tu as bien fait de sauter mon tour Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Mer 26 Oct - 17:21

« Allez, allez on se bouge, il va bientôt être là !! », criait Bullock en allant s'équiper.

Chaque groupe de policiers se mirent à courir vers les escaliers Nord pour exécuter leurs ordres assignés en cas de crise.
Les teams 1 et 2 se rendirent dans les couloirs Est et Ouest où se trouvait les groupes de SWAT déjà positionnés pour protéger les escaliers. Les teams 4, 5, 6 et 7 descendirent au sous-sol pour protéger et surveiller le personnel et l'avenue. Les teams 8 et 9 étaient déjà barricadés dans le Central de communication.
Seul le groupe de SWAT de Morrow et la team 3 restèrent dans le Bureau.

Morow avait peu d'hommes présents en permanence au Commissariat. Il étaient moins d'une vingtaine. Les appelés arriveraient d'ici quinze à vingt minutes, il fallait donc arrêter ou du moins retenir cette attaque avec une poignée d'hommes. Morow ne sous-estimait pas ces hommes mais il avait appris à être modeste face aux monstres qui avaient émergé au fil des années à Gotham.

Grâce aux caméras de surveillance postées dans le Commissariat tous le monde étaient informés des déplacement de l'intrus par radio.
Des bruits sourds se firent entendre... l'intrus devait tirer du gros calibre.

« Putain, mais il prépare quoi l'autre barré, bordel de merde ! » hurla un des hommes du SWAT.

Les policiers présents renchérissaient en remarques... Cette attaque surprise les rendaient nerveux, plus nerveux que n'importe quel autre affaire auquel il avait déjà été confronté.

« Silence ! » chuchota avec force Morrow.

Au même moment un agent parla sur la fréquence de la radio :
« L'intrus est dans la Salle de Conférence, il s'approche du Bureau des fournitures. »

« Fermez la porte ! Et scellez bien l'armurerie, si nous échouons et qu'il a accès aux réserves se sera une catastrophe ! »

Tout le monde se tut.
Dans le bureau se trouvait alors 7 membres du SWAT dont Morrow, 11 flics dont Carter et O'hara et Bullock toujours occupé à s'équiper lourdement.

Des balles éclatèrent contre le mur du Bureau, instinctivement tout le monde se baissa. Le terroriste semblait tire dans leur direction comme s'il se doutait que des hommes étaient présent dans la pièce, comme s'il voulait les prévenir qu'il venait pour les tuer dans leur terrier.

Au bout de quelques balles, un ''clic'' remplaça l'intonation des coups de feux...

« Nom de Dieu, il doit surement recharger ! Il faut attaquer MAINTENANT !!! »

Il arracha une grenade ''smog'' de son gilet, entrouvrit la porte et la jeta dans la direction où semblait ce trouver le terroriste.
Tout les membres de SWAT activèrent leur lunettes infra-rouge, les flics, eux, devait se débrouiller.

« GO, GO, GO !!! »

Tout le monde sortit de la pièce.

Les policiers tirèrent sans hésitation sur l'endroit ou ils apercevaient la silhouette de leur agresseur. Selon les ordres de Bullock, balles en caoutchouc et fléchettes anesthésiantes étaient utilisés sans modération.

« On se calme les gars ! Repliez vous, laissez faire les pros ! »
cria Morrow en direction des policiers de la team.
Bullock recula rapidement, ouvrit la porte et se positionna dans le grand couloir menant aux toilettes.

La fumée devenait de plus en plus épaisse tendit que les membres du SWAT s'approchèrent de leur cible, munis de boucliers anti-émeutes afin de se protéger de l'arme blanche que possédait le terroriste, pour le matraquer électriquement.
Normalement les balles en caoutchouc et les fléchettes devaient avoir immobiliser l'assaillant, mais il ne fallait pas prendre de risque...

[Aie Aie Aie...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Mer 26 Oct - 18:11

"HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA"

Le rire gras et sadique répondit aux attaques. Alors que la fumée régnait encore un peu dans le couloir, que des dizaines de balles en caoutchouc et de fléchettes avaient été tirées, la seule réponse de l'agresseur avait été un éclat plein de provocation et d'arrogance. Il n'avait pas anticipé sa panne de projectiles, mais il avait accepté de subir la première vague de défense et de contre-attaque du G.C.P.D.
Il voulait autant voir ce dont ils étaient capables que leur montrer qu'il ne les craignait pas. Ce fut pour cela qu'il s'empara juste après de sa longue épée, abandonnant son arme à feu pour en venir à l'affrontement physique.

"C'est tout ?"

D'un geste monstrueusement violent, Lemmy abattit la lame sur un bouclier de défense d'un membre du S.W.A.T. Si celui-ci s'en sortait, sa protection serait brisée en deux tant la force mise dans le coup et l'arme en elle-même étaient monstrueux. Il frappait pour tuer, tout simplement.

"C'est tout ?!"

Il donna ensuite un coup de pied monumental à un autre adversaire, pour le propulser au loin et s'occuper des autres.

"Je vous attaque, je vous défie chez vous, et c'est tout ce que vous faites ?! HA, vous êtes définitivement minables !"

Campbell provoquait, encore une fois, mais un étrange sentiment l'atteint après avoir fini cette phrase. Quand il releva son arme pour frapper à nouveau, il se sentit un peu... fatigué. L'effort lui coûtait plus d'énergie. Est-ce que les fléchettes avaient finalement un effet ? Est-ce qu'il avait surestimé ses capacités ? Il ne voulait en tout cas pas le montrer au G.C.P.D., et fit lourdement tomber son épée sur un nouvel ennemi.
Il devrait peut-être régler cette situation plus vite que prévu.

(HJ/ Mon post est un peu minable par rapport à vous mais je ne voulais pas surjouer et être trop invincible en dégommant trop vite vos collègues. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Jeu 27 Oct - 0:07

Les projectiles en tout genre fusaient de tout part en direction de l'homme à l'allure de diable. Ce dernier devait avoir été surpris de la riposte soudaine des forces de l'ordre. Il était certes impressionnant mais il venait de commettre une erreur qui pourrait bien le mener à sa perte.

Morow tout en tirant à tue-tête en direction de l'agresseur, détourna la tête à l'encontre des policiers présents.

« On se calme les gars ! Repliez vous, laissez faire les pros ! » cria t-il sur un ton des plus stricts.

Le trio de policier composait de Bullock, O'Hara et Carter ne discutèrent en aucun cas l'ordre et se retirent dans un couloir non-loin dans l'action, observant avec intérêt l'avancée de l'unité spéciale. Le GCPD avait su tirer avantage de la maladresse qu'avait commis le malfrat.

La fumée commençait à se disperser, il fallait rester prudent, surveiller chaque recoin de la pièce, analyser chaque détail. Soudainement un rire gras se fit ressentir, un rire à vous glacer le sang en un arrière de temps.

"HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA"

L'homme était toujours présent, plus motivé que jamais, de finir sa destruction, de briser le symbole que représentait la police à Gotham.

"C'est tout ?" disait-il sur un ton ironique.

L'homme abattit avec une violence sans pareille, sa lame sur un bouclier d'émeutier dans une facilité enfantine. La protection fut coupée en deux, tout comme la personne qui s'en servait. Il reprit la parole une énième fois narguant une nouvelle fois, les forces de l'ordre.

"C'est tout ?!" répéta t-il.

Aussitôt sa phrase finie, il enchaina d'un terrible coup de pied, qui propulsa un homme du SWAT à travers toute la pièce. Le pauvre malheureux fini sa course sur un bureau, qui se brisa littéralement, sous le poids de sa chute.

"Je vous attaque, je vous défie chez vous, et c'est tout ce que vous faites ?! HA, vous êtes définitivement minables !"

L'homme frappa une nouvelle fois un homme avec son épée. Il semblait plus que déterminé à massacrer les occupants des lieux. Le spectacle offert était des plus glauques, il fallait en finir le plus rapidement possible. Ethan détourna sa tête en direction de son supérieur.

" On peut plus faire dans la finesse, faut agir et VITE !!! "

O'Hara observa le sergent et approuva ses dires d'un signe de la tête. Les deux hommes se ruèrent à nouveau vers l'armurerie prenant chacun un M-16. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Chaque seconde de perdu, était une seconde de gagné par le terroriste dans sa quête sanglante.

Alors que ce dernier se défoulait avec plaisir sur les membres du SWAT, il fut soudainement interrompu par une voix qui hurlait en sa direction.

" Hey ducon; par ici ! dit Carter.

Son doigt ne fit plus qu'un sur la gâchette, et une pluie de balle se dirigea à l'encontre de l'homme démon.

==========================

==========================

[ HRP : J'espère de pas avoir fais avancé trop rapidement les choses. Si quelque chose vous plais pas, faites moi en part, je changerai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Ven 28 Oct - 18:37

Bullock observait la scène, depuis le couloir Nord.

Au cœur du nuage de fumée, un rire puissant résonna dans la pièce. Bullock reconnu la voix du terroriste. Celui-ci se moquait des forces du SWAT en éliminant avec une force et une une violence inouïe chaque membre de l'équipe de Morow. Il utilisait pour cela son énorme épée qui semblait tout droit sortie d'un jeu vidéo...

Parmi les nappes de fumée qui se dispersait, Bullock réussie à distinguer leur agresseur.
Il était d'une carrure colossale et portait bel et bien une sorte de costume coloré, composé notamment d'un masque ressemblant à une tête de démon d'Halloween.
Cet habillage devait faire office d'armure, c'est pourquoi les balles en caoutchouc n'eurent surement aucun effet, il devait en être de même pour les munitions paralysantes.

Comme Bullock s'en était douté cet individu semblait être animé de capacités surhumaines.

Aussitôt le Sergent Carter cria à l'intention de O'Hara :
" On peut plus faire dans la finesse, faut agir et VITE !!! "

Les deux hommes se ruèrent dans l'armurerie laissant les agents et Bullock sur le banc de touche.
''Merde ! Mais qu'est-ce qu'ils fabriquent !!''

Au même instant Morow, voyant ses hommes littéralement réduits en charpie par le terroriste, se mit aussitôt à hurler :
« Replie, replie !!! »

La moitié de ces hommes semblait gravement blessée et le terroriste venait de projeter, d'un nouveau coup d'épée, un autre gars qui avait essayé de l'atteindre, dans un geste désespéré, avec sa matraque électrique.

Puis appuyant sur le bouton de sa radio :
« J'ai besoin de renfort ! Postés dans le couloir nord porte de la Salle de conférence et dans le Hall porte Nord-Est !! Utilisation de tout type d'armes accordée ! »

C'est alors que Carter et O'Hara sortirent de l'armurerie équipés de fusils d'assaut.
" Hey ducon; par ici ! ''

Les deux hommes tirèrent sans ménagement sur le terroriste qui venait d'abattre un autre homme qui avait tenté de s'enfuir et se dirigeait alors vers Morow.

« Bon sang mais ils vont le tuer ! »
Bullock voulait cet individu ou cette créature vivante, et tirer au M16 quasiment à bout portant ne semblait pas le moyen le plus le plus efficace pour obtenir ce résultat.

Les rafales de balles arrêtèrent le terroriste dans son acte exterminateur mais même s'il semblait souffrir des impactes il ne s'écroula pas pour autant. Ce n'était pas un terroriste, c'était un monstre !

Profitant de l'action musclé des hommes Morow jeta une grenade ''Stun'' sur le monstre.
« Tian'anmen !!! » hurla-t-il.

Aussitôt tout le monde baissèrent la tête, fermèrent les yeux et mirent leurs mains sur leurs oreilles car il s'agissait du code pour désigner l'utilisation d'une grenade incapacitante. Membre du SWAT et agents connaissait bien ce mot et la démarche à adopter afin de ne pas être victime de l'arme défensive.

La grenade explosa dans un flash aveuglant et sonore.

Pris de violents acouphènes mais conservant ces capacités auditives Morow cria à O'Hara et à Carter.
« On se replie derrière la porte ! »

Le monstre devait être au moins légèrement sonné et il fallait profiter de l'occasion...


[HRP : Ce dernier passage peut-être modifié si vous le désirez.
NKVDémon peut être insensible à la grenade ou bien Carter peut choisir de ne pas suivre l'ordre de Morow. Faites le moi savoir, je modifierais.]
[PS : NKVDémon, on fait beaucoup d'actions dans ton dos alors n'hésite pas en faire de même, tout individu qui n'est pas nommé peut-être réduit en bouillis...]


Morow se rua vers la porte en attrapant au passage un petit lance-grenade qui gisait au sol et qui avait été arraché de l'équipement d'un des homme du SWAT tué par le monstre.
Il ferma la porte avant de s'affaler contre le mur.

« Bon on a affaire à un monstre qui résiste aux balles ! Mode de combat 4. » dit Morow au seul survivant de son équipe de SWAT mais aussi aux gars qui venait d'arriver en renfort.

« Morow ! Je le veut vivant ! »
interrompit Bullock.

« Et moi je nous veux vivant !! »
répondit Morow.
« On va utiliser les armes ''Glue'' d'accord ! Mais s'il résiste je n'hésiterait pas à tirer avec de véritable grenade ! »

« Merci pour votre intervention les gars. » dit Morow au Sergent Carter et au Lieutenant O'Hara.
« Tien, utilise ça fiston ! »
Morow tendit le petit lance-grenade à Carter.

Celui-ci n'est pas équipé de grenades offensives mais d'un nouveau type de grenades ''Glue''.
Les armes de ce type se présentent sous la forme de grenades ou de du fusils ressemblant à des lances-flamme. Elles contiennent une solution chimique qui au contact de l'air forme une mousse qui gonfle et durcis fortement. Il s'agit d'une nouvelle technologie militaire non-létale développée par les Entreprise Wayn-Tech et depuis peu en possession des paramilitaires de Gotham. En grande quantité la mousse est sensée paralysée des foules humaines mais aussi des créatures aussi puissante que Waylon Jones...
Jamais utilisé sur ce dernier, Morow espérait que cela sera efficace contre ce nouveau ennemis...

[HRP : Rappel Situation :
NKVDémon est dans la salle d'attente.
Bullock, Carter, Morow, O'Hara, 1 5(renfort) SWAT, une quinzaine de flics, sont dans le couloir Nord.
Un groupe de 6 SWAT et moins d'une dizaine de flics sont dans le Hall.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Jeu 3 Nov - 0:10

(HJ/ Je comprends l'intérêt de jouer un peu mes réactions pour vous faire avancer. Pour le moment, vous n'allez pas trop loin, donc pas de souci. /HJ)

Plus aucun bruit ne venait de la salle d'attente.
Après les tirs épileptiques de M-16 et l'envoi suicidaire d'une grenade, un silence terrifiant régnait dans la salle, aux murs presque défoncés et aux corps allongés au sol. Si Lemmy avait été surpris et frappé lourdement par les tirs de Carter de ses acolytes, il avait eu le temps de décapiter, mutiler et massacrer toutes les personnes autour de lui. Seuls les rares survivants se trouvant encore dans le couloir Nord, et dans le Hall, avaient encore la vie ; tous leurs collègues, malchanceux, gisaient, vaincus et abandonnés par le monstre qui avait pris d'assaut le commissariat.

Cependant, celui-ci semblait avoir été stoppé net par la tentative désespérée de Morow. Celui-ci pouvait certainement se frotter les mains, et espérer une médaille ou une quelconque bénédiction locale quand le corps serait retrouvé.
Hélas, l'arrêt du NKVDemon n'avait été qu'une illusion : sa voix forte et terrifiante se fit à nouveau entendre.

"Vous aviez une chance d'en finir rapidement."

Son ton était calme, posé ; comme s'il n'avait rien subi du déferlement précédent.

"Elle est passée."

Lentement, un bruit résonna de la salle d'attente jusqu'au couloir : un objet roulait à allure régulière sur le sol. Les policiers ne tardèrent pas à découvrir que Campbell avait également eu accès aux armes de ses victimes, et qu'il venait lui aussi d'envoyer une grenade vers eux.
Alors que l'explosion balayait le couloir, une forme monstrueuse, sauvage, émergea de la salle d'attente. Son costume était rapiécé sur le torse, montrant son épaisse touffe de poils ; une partie même de son masque avait été déchirée, mais ne révélait pas grand-chose. Il tenait toujours sa lourde épée, poussant un cri guttural pour se précipiter vers les survivants.

En réalité, Lemmy avait été très touché par les coups : les balles, l'explosion et la fatigue due aux fléchettes le minaient grandement. Il sentait que son corps commençait à appeler de ses voeux un repos mérité, mais il ne le lui permettrait pas. Il voulait avant tout s'en prendre à ses ennemis et arracher de leurs corps leurs derniers souffles de vie.
Emergeant de l'explosion, des flammes et de la fumée, il précipita sa lame, avec lui derrière, vers Morow et Bullock. Il voulait en finir et couper les têtes pensantes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Ven 4 Nov - 18:13

Profitant de la diversion effectuée par O'Hara et Carter, Morow s'empressa de balancer une grenade "stun" en direction de l'homme démon. Par cette manœuvre, il espérait stopper provisoirement le massacre organisé par leur adversaire.

« Tian'anmen !!! » hurla t-il.

Ethan eut juste le temps de mettre ses mains sur ses oreilles et de fermer les yeux avant que l'engin explosif ne fasse effet, dégageant un boucan de tout les diables. Profitant des quelques secondes de repos, Morow se retourna en direction du "bleu" et de son partenaire.

«On se replie derrière la porte ! » dit-il tout en faisant signe de la main.

Le groupe de survivant se rua dans une nouvelle pièce. L'adversaire était des plus difficiles et l'attaquer de front était de la folie. Il fallait trouver une nouvelle stratégie, détourner l'attention du monstre, trouver en somme son talon d’Achille. Mais hélas la tâche paraissait extrêmement difficile. C'était la première fois que les hommes du GCPD faisait face à cet homme. Il n'avait aucun dossier sur lui.

« Bon on a affaire à un monstre qui résiste aux balles ! Mode de combat 4. » dit Morow tout en verrouillant la porte de la salle.

« Morow ! Je le veut vivant ! » rétorqua Bullock, visiblement pas satisfait de la situation actuelle.

« Et moi je nous veux vivant !! On va utiliser les armes ''Glue'' d'accord ! Mais s'il résiste je n'hésiterait pas à tirer avec de véritable grenade ! » répondit du tac au tac, le chef des opérations.

« Merci pour votre intervention les gars. » dit Morow au Sergent Carter et au Lieutenant O'Hara. « Tien, utilise ça fiston ! » rajouta t-il tout en donnant un mini-lance grenade à Ethan.

" Il s'agit de quoi ? " demanda Carter.

" D'un nouveau type de grenade " Glue". Celles-ci ont spécialement étaient construites pour paralyser des détenus comme Waylon Jones ou encore Bane. Le seul souci mon petit gars .. c'est qu'on s'en est jamais servi ! Une chance sur deux que sa passe !!! " répondit son interlocuteur qui fut coupé dans son discours par l'homme en armure bleu et rouge.

"Vous aviez une chance d'en finir rapidement." dit-il sur un ton des plus calmes avant de reprendre de plus belle. "Elle est passée."

Un bruit sourd se fit entendre. Un bruit qui se faisait entendre de plus en plus fortement, qui semblait se diriger vers le petit groupe de résistant.

" Qu'est ce que ... " dit O'Hara sur un ton inquiet.

" GRENADE " hurla Morow pour une énième fois.

Mais cette fois-ci, nos hommes n'avaient pas le temps de se mettre à l'abri pour échapper au piège. L'explosion se fit des plus fortes et des plus violentes. La déflagration de la bombe miniature détruisit tout ce qui se trouva sur son passage. Le souffle de la grenade projeta dans les airs Carter, qui fini sa chute contre des casiers, retombant lourdement. Ce dernier était au sol légèrement groggy. Dans son "accident", il avait lâcher le lance-grenade, qui se situait à quelques centimètres de lui. Il avait beau ordonner à son corps de se diriger à l'encontre de l'objet, mais ce dernier refusait tout mouvement. Il fallait s'en emparer, il le devait pour venir en aide à ses amis. Tous comptaient sur lui.

Il commençait à présent à ramper, petit à petit, tant bien que mal. La douleur était des plus atroces, il avait du se briser quelque chose, mais il lutter comme un pauvre diable. Il gagnait du terrain lentement mais surement. Il fut stopper net quand il aperçut, l'homme démon surgit des flammes. Ce dernier, l'épée en main se rua en direction de Bullock et de Morow. Ces deux derniers ne se doutaient pas du danger qui rodé, tellement il paraissait sonnés.

" Att... att... ATTENTION " hurla dans un cri de désespoir Ethan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Mer 9 Nov - 14:40

[HRP Désolé pour le temps d'attente alors que mon post est plutôt court vu l'intensité du moment.]

Une nouvelle fois le démon leur parla. Il ne semblait nullement sonné par le flash et était toujours aussi déterminé :
"Vous aviez une chance d'en finir rapidement."

"Elle est passée."


Il parlait avec tellement de calme et d'assurance que Bullock déglutit difficilement.
Mais il n'allait pas se faire intimider par ce nouveau venu dans la foire aux affreux ! Après tout il avait réussi à coffrer Croc... néanmoins celui-ci ne savait pas utiliser un arsenal aussi meurtrier.

O'Hara tendis l'oreille en s'exprimant à lui même :
" Qu'est ce que ... "

Bullock positionné à l'arrière devant le Bureau du SWAT, allait demander à Morrow ce qui se passait quand celui-ci se jeta à terre en criant :
" GRENADE "

Le souffle de la bombe désintégra la porte, au bois particulièrement bien ciselé mais tout autant fragile, envoyant valser tous les hommes postés devant celle-ci.
Pots de fleurs, sculptures en faux marbre, casiers et chaises volèrent dans le couloir Nord.

Quelques secondes après, le démon jaillis hors de la Salle d'attente comme s'il revenait des Enfers. Bullock les tympans fumants, l'arrière-train douloureux et légèrement sonné entendis un cri de désespoir :
" Att... att... ATTENTION "

Levant la tête il vis le démon, à cinq mètres de lui, enfoncer son épée dans le bras droit de Morrow. Aplati au sol, le Colonel tentait d'atteindre son arme quand l'énorme lame transperça son bras. Le cri recouvra tous les autres...
Un voile glaciale s'empara des hommes présents...

Le démon, l'œil visible, ardent et jubilant, releva son arme et porta un second coup avec une vélocité cruelle.
Peut-être fatal...

Une effroyable pause de deux secondes coupa court à toutes réactions.


Mais soudainement, tous les hommes qui n'étaient que légèrement sonnés, comme Bullock, s'arrachèrent de leur cauchemar pour revenir sur la scène.
Ils ouvrirent le feu sans sommation comme si le silence s'était mué en ordre. Les agents tiraient au ''Beretta'', les quelques membres du SWAT, à coup de grenade ''glue''. Le liquide jaillissait de toute part lorsque les projectiles éclataient sur le démon. Il séchait très rapidement au contact de l'air libre tout en gonflant.
Cela pouvait sembler dérisoire mais une bonne quantité de ''Glue'' pouvait handicaper complètement un individu... quant était-t-il d'un démon ?...

Bullock qui ne s'était pas équipé avec des cures-dents, malgré ses belles paroles, pris le fusil à canon scié qu'il avait accroché à son gilet et visa le monstre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Dim 13 Nov - 22:44

Lemmy s'était déchaîné - et était maintenant enchaîné.

Il avait bien foncé dans le tas de flics, expulsés à cause de l'explosion. Avec délectation, il avait planté son épée dans le bras de Morrow, qui avait hurlé comme un goret. D'un geste souple et violent, il avait donné un coup sur la gauche, vers le torse. Sa lame s'était stoppée en rencontrant les cotes, mais il avait persisté alors que les hommes autour de lui se relevaient et reprenaient conscience. Il tenait tellement à détruire, à ravager cet homme qui était un des chefs de ceux qu'il voulait voir définitivement à terre.
Cependant, pris dans la colère et la rage, il avait oublié une des règles primordiales de ce genre d'occupations : la prudence. Et il était en train de le payer.

Les grenades "Glue" le paralysaient et l'empêchaient, pour le moment, de "finir" Morrow. Celui-ci avait le bras massacré, et la moitié du torse défoncée par son épée, qui était encore dans son corps ; sans des soins rapides, il mourrait sous peu, et ne survivrait qu'avec d'énormes conséquences respiratoires et physiques. Il tentait de se débattre, de bouger, de lutter, mais ne parvenait pas à se libérer. L'action des grenades n'était pas aussi efficace que celle prévue par les ingénieurs et les policiers, mais leur nombre important permettait de dépasser ces soucis techniques.

Autour de lui, les balles fusaient et frappaient sa peau, lui causant des douleurs de plus en plus grandes. Fatigué, usé, affaibli par les fléchettes, les coups précédents et le soin important mis en place par le G.C.P.D. pour lui nuire, il sentait ses forces décliner. Il avait espéré mettre rapidement fin à tout cela en s'en prenant à Morrow et à Bullock, mais ses adversaires avaient su réagir plus vite qu'il ne l'avait pensé.
Il se tourna alors vers Harvey, par réflexe, et vit l'arme qu'il braquait sur lui ; il cessa alors tout mouvement.

Les secondes ralentirent, le temps sembla se fixer. Bullock avait sa vie entre ses mains : même s'il avait des capacités supérieures et un facteur auto-guérisseur, Campbell était trop affaibli, trop usé pour s'en sortir. Il mourrait si les balles l'atteignaient, et il vit alors Harvey appuyer sur la détente.
Il vit sa dernière heure venue. Et un miracle se produisit.

Alors que Bullock tirait, une conduite de gaz explosa autour d'eux. Le bâtiment était vieux, vétuste et le chauffage était encore au gaz, présent dans de gros tuyaux dans chaque bureau, dans chaque couloir. Et plusieurs balles vinrent défoncer l'un d'entre eux, créant une gigantesque explosion qui poussa sur le côté Harvey et l'empêcha de tirer au mieux. Les flammes vinrent frapper les personnes présentes, les expulsant au loin, mais fondant également les "Glue", qui étaient déjà de mauvaise qualité.
Le NKVDemon put donc se libérer, mais sentit immédiatement le souffle de l'explosion, qui le propulsa lui aussi plus loin. Il passa dans un mur et roula lourdement dans le hall, le costume en flammes, une odeur âcre s'élevant de son corps suite aux poils grillés. Nul besoin de dire que ses forces étaient totalement diminuées : il était au bord de l'inconscience. Et donc de la défaite.

(HJ/ Si ce que je fais à Morrow est gênant, dites-le-moi sur le compte de Batman. J'ai un peu surjoué, pour faire un rebondissement d'importance. J'espère que ça ne vous gêne pas. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Lun 14 Nov - 19:43

A peine l'explosion fut-elle finie, que l'homme démon se rua sur Morow. Ce pauvre malheureux ne put voir venir la lame dans son bras. L'homme hurlait de douleur. Hélas ce n'était que le début des festivités. L'ennemi retira brusquement son épée du bras de l'officier, avant de frapper de nouveau et violemment sa proie. La lame rentra avec une force impressionnante dans les côtés du chef du SWAT. Sa cage thoracique se brisa et des flots de sang, sortirent d'un peu partout. C'était une scène des plus horribles.

Prêt à tout pour sauver leur partenaire, les rescapés firent "feu" avec leurs armes sur l'homme vêtu de bleu et rouge. Les grenades " Glue " éclatèrent les unes après les autres, ralentissant petit à petit l'ennemi. Malgré sa camisole nouvelle génération, le NKVDemon avançait encore. Ethan n'avait jamais rien vu de pareil dans sa carrière. Jamais il avait de sur-homme et en croire ses partenaires, c'était monnaie courante à Gotham. Décidément New-York semblait bien loin.

Carter dans un ultime effort, réussi à se relever et à saisir son arme spéciale. Sa tête lui paraissait si lourde, mais il devait lutter contre la douleur, il se devait d'être présent pour ses partenaires ... pour sa famille. Il fit enfin son apparition dans le couloir et tira dans le dos de son adversaire. Le projectile s'écrasa lourdement sur le dos du Démon. Sous l'impact, une épaisse substance sortit du projectile. Il en tira une deuxième, suivit d'une troisième. Malgré sa corpulence importante, leur ennemi devait consumer des forces et allait très certainement rendre les armes.

Soudainement le commissaire fit face à l'homme vêtu de bleu et rouge et le tenait en joue avec son arme. Il avait un air des plus graves. On pouvait lire sur son visage sa haine. L'envie de tirer devait être certainement des plus grandes. Il mit le " chien " en arrière. C'était une certitude, il était prêt à passer à l'acte.

Malheureusement pour lui et heureusement pour son adversaire, un explosion se fit ressentir, provoquant un énième tremblement. Une nouvelle explosion se fit ressentir et comme sortit de l'enfer, des flammes firent leurs apparitions. Cette folie de la nature brûla vif le dernier survivant du SWAT en dehors de Morow. Une odeur de cochon grillé se fit ressentir. Une nouvelle explosion se fit ressentir, suivit à présent d'un souffle, qui projeta les différents protagonistes dans des endroits différents. Ethan ne put se retenir cette fois-ci et tomba dans l’inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Lun 21 Nov - 1:52

[Encore une fois, je suis désolé d'être en retard, mais n'étant pas chez moi avec mon ordinateur je n'ai pas pu répondre, cette semaine, à tous les sujets où je suis présent. Sinon, merci au NKVDémon pour l'idée de l'explosion au gaz, cela sera une bonne excuse pour parler de cet évènement sans faire les choux gras de la presse Wink ]

Bullock tenait l'arme contre lui, tandis que les hommes, notamment le Sergent Carter, tiraient à feu nourris sur le démon...
Le monstre tourna alors la tête dans sa direction. La ''glue'' faisait son effet ; les secondes passaient, il semblait affaiblis, du moins il ne bougeait plus. S'ils n'avaient pas été équipés de cette nouvelle technologie depuis peu, Bullock aurait surement déjà était découpé en deux, sans aucun doutes...

Alors que faire ?
Bullock ne savait plus comment agir... La haine l'emplissait en voyant le corps de Morrow se vider de son sang... Non, il fallait agir vite, ne prendre aucun risque ! Il fit feu...

D'un seul coup une nouvelle explosion apparue de nulle part.
Des flammes léchèrent le couloir et Bullock ressentit une brulante chaleur lui piquer violemment les mains et le visage. Heureusement cela ne dura qu'une seconde.
Le souffle fit voler le mobilier et les individus présents comme de simples feuilles mortes. Bullock fut projeté lui aussi au fond du couloir au niveau des escaliers Nord-Est. S'écrasant contre le mur, il fut assommé sur le coup sans avoir le temps de comprendre ce qui venait de se passer.

Le sergent Carter et le Démon subirent le même sort.
Carter fut une nouvelle fois violemment envoyé sur les casiers longeant le couloir.
Au cœur de l'intense chaleur de la déflagration la ''glue'' recouvrant le démon fonda instantanément en même temps que celui-ci traversa le couloir et la porte du Hall.

Les hommes qui avait été postés précédemment dans le Hall sur ordre de Morrow se jetèrent à plat ventre en entendant l'explosion. Lorsque le monstre défonça la porte, nul ne réagit, pris de stupeur. Deux flics furent frappés par le corps inanimé avant que celui-ci ne se retrouve sur le sol, roussi et fumant. Instinctivement, ils pointèrent tous leurs armes et regardèrent la créature. Son armure était en miette et on distinguait nettement des éléments aussi perturbant que des poils et des cornes...

« Mon dieu, c'est ça le monstre !! »

« Il ne bouge plus ! Bon sang, qu'est-ce qui s'est passé là bas, qu'est-ce qu'on fait ?! »

« Chut ! Laissez nous faire... » dit l'un des hommes du SWAT.

Il sortis une matraque électrique et tourna le bouton sur pleine puissance.
D'un pas qui se voulait silencieux et assuré malgré le chaos ambiant, il s'approcha du démon afin de s'assurer qu'il était véritablement vaincue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Lun 21 Nov - 15:04

"NAAAAAAOOOOOOOOOON !!!"

Un cri guttural s'échappa de la gorge de Lemmy, alors qu'il avait entendu l'électricité entourer la matraque. Alors qu'il était en train de s'enfoncer dans l'inconscience, il n'avait pu supporter l'idée qu'il puisse être tabassé, comme un vulgaire voleur... comme un vulgaire animal. Il pouvait accepter la défaite, mais pas l'humiliation ; il n'en avait que trop subies depuis son arrivée à Gotham City.

Son bras se leva avec sa vitesse exceptionnelle, ses doigts puissants s'emparèrent de l'avant-bras de l'agent du SWAT pour server aussi fort qu'ils le pouvaient. Un craquement sinistre se fit soudainement entendre, avant qu'il n'attire l'homme au sol, avec toute la violence donc il était capable. Lentement, il commença à se relever, avisant toutes les armes braquées sur lui ; il devrait jouer serré pour s'en sortir, et n'avait absolument plus de temps. Il n'avait plus que quelques minutes avant de s'écrouler, et il était impossible de le faire ici.
Relevant l'homme à l'avant-bras cassé pour le placer devant lui, pour se protéger, il s'empara avec sa main libre de sa dernière arme, de sa dernière chance de sortir d'ici. Une grenade fumigène.

La jetant au sol, Campbell n'attendit pas que la fumée apparaisse totalement et l'entoure définitivement : il n'avait pas le temps.
Laissant son otage au milieu, pour encaisser les balles et tirs de ses collègues, excités et terrifiés, il se propulsa en avant pour s'en sortir. Il avait mal, son corps entier hurlait de douleur, ses monstruosités étaient apparentes et il subissait une humiliation constante en étant visible par tous dans cet état. Son attaque éclaire n'avait pas eu l'effet escompté, mais il se devait maintenant de partir - même s'il avait échoué.

Le NKVDemon frappa violemment les deux hommes devant lui, tentant même d'arracher d'un coup le crâne de l'un d'entre eux. Il courut aussi vite qu'il le pouvait, mettant ses dernières forces dans cette course. Heureusement, à nouveau, la chance était dans son camp : l'explosion de gaz fut suivie par une autre, car d'autres conduits avaient été touchés et l'étincelle de flammes les avait également atteintes.
Le choc fut beaucoup moins violent qu'avant, mais permit de lui offrir une diversion suffisante pour passer le hall et l'entrée, déjà massacrés par ses attaques précédentes;

La suite, Lemmy ne s'en rappelerait pas vraiment. Après la sortie du bâtiment, il disparut dans les ruelles pour retourner chez lui, par les égouts, pour lécher ses plaies et reprendre des forces. Il n'était pas parvenu à vaincre, à détruire et à humilier comme il le voulait, mais il avait prouvé, au moins à eux-mêmes, que les policiers du G.C.P.D. n'étaient pas prêts à tout, qu'ils étaient faillibles. C'était déjà un pas important, dans le plan de Sharp, mais il avait morflé pour en arriver là. Et il en avait assez de souffrir pour ce gros imbécile.
Il était temps que cela change.

(HJ/ Ethan, Harvey, j'ai adoré ce sujet avec vous mais j'ai objectivement trop de RPs en cours, donc je me vois dans l'obligation de terminer ce topic. Surtout, je pense que nous étions aussi arrivés à un moment "extrême", où nous n'aurions pas pu beaucoup continuer sans tomber dans l'irréalisme avec la survie de nos personnages en plutôt bon état. J'espère que ça ne vous dérange pas, merci et à bientôt ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Mer 23 Nov - 0:00

[HRP : Je me permet de sauter ton tour Ethan vu le détournement auquel je procède... Tu peut bien évidement poster ta réaction et tes réflexions sur ce que j'écris ensuite. Wink ]

Bullock se réveilla brusquement lorsque des hommes étaient en train de le secouer et de lui crier dessus. Avec la mort de Morrow et les explosions qui avaient eu lieu c'était la panique et les gars tentaient de contenir l'incendie.
Il avait terriblement mal partout mais il semblait ne rien avoir de cassé, du moins il arrivait à se déplacer...

Le barrage de police fut maintenu pour écarter tous les regards indiscrets des citoyens et des médias. Seuls les urgentistes et les pompiers furent autorisés à rentrer pour emporter les blessés et les morts et venir à bout des flammes. Le couloir Nord, la Salle d'attente, le Hall et quelques bureaux furent ravagés.

Une fois la situation sous contrôle, une courte réunion exceptionnelle eut lieu dans le Salle de conférence au premier étage. Le ton était grave.
Malgré ses faibles talents d'orateur, Bullock réussit à convaincre la majorité des officiers du GCPD que cet acte terroriste sans précédents avait pour but de nuire à la candidature de Gordon. Il n'en été pas entièrement convaincu lui même, mais trouva des arguments.
Si la presse apprenait qu'il avait été mis à ce point en difficulté par un nouveau monstre à Gotham, aussi dangereux, la population paniquerait sans aucun doutes. Il fallait éviter toutes agitations d'ici les élections. Gordon, en tête des sondages, devrait bientôt devenir maire de Gotham ; les effectifs et les moyens du GCPD seraient alors revus à la hausse comme il l'a promit, et cette situation ne devrait plus jamais se reproduire.
Chaque officier devait corroborer la version qu'allait donner Bullock à la presse...

Lorsque les médias furent enfin autorisés à entrer dans le GCPD pour constater les dégâts et pour interroger le commissaire Bullock, celui-ci déclara :
« A 19h30 environ, un homme étrangement costumé et équipé, de ce nous semble être un bazooka et une lourde mitrailleuse, à tiré sans prévenir sur la façade du Commissariat général créant un trou dans le Hall d'entrée et les nombreuses traces de balles visibles. Nous avons tout de suite enclenchés les dispositifs et les démarches de défense anti-émeute. C'est alors qu'un second événement bien plus fâcheux c'est produit.
Par une corrélation qui nous échappe encore, des conduites de gaz ont été endommagées lors de l'attaque, ce qui à provoqué plusieurs explosions dans le Commissariat. Celles-ci ont été involontairement déclenchées, mais elles ont provoquées la mort d'une dizaine d'officiers et l'on dénombre également une trentaine de blessés, plus ou moins graves.
Profitant du chaos, le terroriste à disparu sans laissé de trace. Malgré son armement lourd il semble avoir agis seul. Il s'agit probablement d'un nouveau fou qui a voulu défier le GCPD. Si les explosions n'avaient pas survenues juste après son attaque, nous l'aurions bien évidement interpelé. En attendant une enquête sera ouverte pour connaître l'identité du terroriste et les raisons de cet attentat... »


Voilà, Bullock venait de falsifier les faits. Il avait tenté de réduire la violence des évènements, il n'avait pas mentionné l'existence du monstre démon, il n'avait pas parlé de l'échec et des pertes atroces que venait de subir le GCPD.
Espérons que les médias passent rapidement à autre chose. Espérons que la campagne de Gordon n'en sera pas affectée...

[HRP : Le poste est court, et vous trouverez probablement que camoufler un tel événement de cet manière est maladroit et relève de la fiction... J'ai tenté de donner une fausse version crédible pour expliquer pourquoi cela n'est pas apparue dans les discours de campagne.
Si certains témoignages, quelques indices vinrent contredire cette annonce, Bullock fit tout son possible pour étouffer ces dires. Quelque jours plus tard, des situations très bien menées, notamment la capture d'un groupe de bandits lors d'une tentative de braquage de la Banque centrale (sujet avec Dylan B.), permis de passer à autre chose et de maintenir la correcte image de la police.]

[HRP : Merci au NKVDémon pour ce sujet qui fut l'un de mes tout premiers. Il a été pour moi une occasion de me renseigner sur le fonctionnement de la police, son organisation, sont équipement, etc. C'était intense en action, mais nous avons réussi avec Ethan Carter à montrer que la police dispose de moyens conséquents malgré sa mauvaise réputation.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   Mer 23 Nov - 22:45

" Ethan ... " chuchotait une voix " Ethan mon amour, réveille toi ... "

Carter semblait flotter dans ce qui semblait être des nuages. Ils étaient si soyeux au toucher, si agréable qu'on pourrait y dormir durant maintes nuits. Le jeune policier ouvrit, enfin les yeux, voyant apparaitre devant lui, une somptueuse femme. Une femme qu'il ne connaissait que trop bien.

" Isa ... Isa c'est bien toi ? " répondit-il.

La jeune femme approuva de la tête, les dires de son mari, affichant son plus beau sourire. Un sourire des plus radieux. Ethan tentait tant bien que mal de rejoindre sa compagne mais il semblait rester sur place, malgré ses efforts. Il tendait à présent sa main, espérant sincèrement prendre celle de son amour, mais rien ni faisait.

" Ce n'est pas encore ton heure mon amour ... " répondit-elle à présent avec un sourire plus réservé, laissant apercevoir des larmes coulées le long de son visage si angélique.

" NON, NON, NOOOOOOOON !!! JE VEUX PAS REPARTIR ! " hurlait-il.

" Désolé ... " répondit-elle, avant de disparaitre dans la brume.

Une nouvelle voix, se fit dorénavant entendre. Une voix qui semblait bien plus réelle.

" Réveille toi putain ! Allez Carter ! " semblait-elle crier.

Dans un geste brusque, le jeune officier se réveilla, faisant de nouveau face à la réalité des lieux. Le commissariat avait subit de sacré dégât, des corps jonchaient le sol dans de gigantesques mares de sang. La barbarie de l'homme-diable avait-elle était sans limite. Au loin, Ethan put apercevoir le corps sans vie de Morrow. Son corps était dans un sale état. Le pauvre homme avait été charcuté de partout. Comment un homme dépourvu de sentiment avait-il pu faire un tel massacre. Comment se faisait-il que les forces du GCPD n'avait pu stopper cet affront plus tôt. Tant de question se posait.

" Bouge pas Carter. Je crois que tu t'es pété la cheville dans ta chute... Pas grand chose si tu veux mon avis " dit O'Hara observant avec un visage des plus tristes ses anciens partenaires morts.

Quelques hommes à présent, aidèrent O'Hara à amener Ethan vers l'ambulance la plus proche, pour lui prodiguer de meilleur soin, qu'une simple attelle en bois. Ce jour avait été un jour des plus particulier, un jour sombre ... un jour ou l'on rêvait d'une prochaine vengeance. De donner une dernière fierté aux morts ...


The End


[ Merci à vous pour ce sujet, qui fut des plus sympathiques. Comme la si bien dis Bullock, nous avons démontrés qu'en dehors de sa mauvaise réputation, la police de Gotham est toujours présente. Merci encore à vous deux Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Overnight Sensation [G.C.P.D.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Overnight Sensation [G.C.P.D.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les larmes post-12 janvier: une sensation de bluff 10 mois après
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Nuage de sensation
» Manèges à sensation
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Burnley :: Gotham City Police Department (GCPD)-