RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Derniers adieux au GCPD.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Derniers adieux au GCPD.   Lun 26 Sep - 0:30

Le cadre photo déposé au fond d'une caisse en carton masqua la médaille du courage et les remerciements de la ville pour avoir défendu les intérêts des citoyens. Au dessus de tous ces prix, James Gordon préférait voir apparaître le visage de sa fille. Le carton des effets personnels de l'ancien commissaire contenait également un mug du "meilleur papa", un tube d'aspirine et un vieux calepins que James gardait précieusement avec lui. Il referma la boîte des seules affaires qu'il ramenait chez lui. Les placards renfermant des affaires de toilettes et des vêtements de rechange avait été vidé la veille.

Il jeta un dernier regard à ses classeurs et à une rangée de cartons qu'il avait triés ces derniers jours. Cela, il les laissait au commissariat. Toute une carrière renfermée dans une vingtaine de boîtes. Des affaires traitées dans des rapports froids et objectifs. Ils ne retranscrivaient pas les souffrances éprouvées par la perte de Sarah, d'Harvey, du Batman...

La gorge nouée, il prit sa boîte sous le bras en laissant le chevalet "Commissaire J. Gordon" posé sur une étagère, comme s'il avait gravé "James was here !" dans le bois du bureau. En dehors de cela, la pièce était en ordre, prête à accueillir son successeur. Il ouvrit la porte de son bureau et apparut dans la salle principale où les policiers le regardèrent avec un sourire triste au visage. Il prit le temps d'aller les saluer un par un. Il reçut des "félicitations pour tout votre parcours", "merci pour m'avoir redonné espoir dans mon travail" ou "vous manquerez à cette maison monsieur."

L'étape la plus compliquée fut celle du bureau des fournitures. Rendre son arme de service ne fut rien. Il en avait eu plusieurs dans sa carrière et il ne l'avait jamais vue comme l'attribut essentiel du policier. Mais poser son badge sur la table lui couta. Il allait en recevoir un nouveau, honorifique. Mais laisser son badge sur la table lui rappelait son échec. Il sortit de cette salle amoché.

L'épreuve la plus compliquée restait la salle de conférence. Ses anciens collègues l'y attendaient. Officiellement, il n'était plus commissaire. C'était la raison pour laquelle il avait souhaité rendre son badge avant de donner ses derniers conseils. Il pénétra dans la salle de "stratégie" du GCPD pour y voir ses proches collègues. Les "loyalistes".

Bonsoir mes amis ! Je suppose que vous avez des choses à me dire ou à me demander. Avant de commencer mon... discours, j'aimerais que vous me disiez vraiment ce que vous avez sur le coeur. Je sens que certains m'en veulent et je ne veux pas que vous gardiez vos ressentiments à cause de ce que je pourrai vous dire ensuite.

[HRP : c'est bateau, mais il est tard et je préfère vous laisser faire un premier post où vous donnez vos impressions avant de parler sérieusement.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Mar 27 Sep - 15:01

Bullock était nerveux.
Il l'était depuis un bon moment.
Tout s'était passé si vite, entre ces événements de dingue qui avait eu lieu à Arkham City et ce qui ce passe maintenant au GCPD... Malgré son expérience ça faisait beaucoup de chose à avaler.
Et aujourd'hui.. aujourd'hui Gordon allait leur dire adieux.

Ils avait entendu certains gars, ceux qui était arrivé depuis peu de temps et ceux qui sont des cons, ruminer de sales rumeurs :
Le commissaire est malade... le commissaire est devenu trop vieux... ou pire encore, le commissaire fuit ; il à peur maintenant que Batman a disparu...
Quelle bande de crétins ! Depuis qu'il est au GCPD Gordon a toujours consacré sa vie à Gotham.
Il a toujours assumé les dangers et n'a jamais compté sur Batman pour être sa nounou.

Au temps où il était arrivé, tous les flics était corrompus, sauf Gordon.
Beaucoup de gens s'en sont pris à lui (même lui... regrettait Bullock) et Gordon est resté le même.
Lâche, Gordon ? Jamais un taré ne l'a brisé. Jamais un mafioso ne lui a fait peur. Même après ce qui est arrivé à Dent. Même après ce qui est arrivé à Barbara...
Gordon a continué son boulot.

Il a choisi de se reposer, et il le mérite.
Mais il faut que le GCPD ne faiblisse pas et ça... ça c'était à lui s'en charger à présent.
Quelle situation ! Lui qui n'avait jamais été un flic ''clean'', lui qui se faisait engueuler par tous le monde et qui s'en foutait... il est devenu commissaire. Le ''Commissaire Bullock...'' ça sonne faux.
Mais Gordon comptait sur lui, il ne fallait pas le décevoir...

Harvey était perdu dans ses pensées quand Gordon entra dans la salle. D'un seul coup le brouhaha des conversations s'arrêta. Tout le monde porta son attention aux mots qu'il allait prononcer comme une assemblée de fidèle face à son
messie. Bullock avala d'une traite son café qui avait refroidis.

Bonsoir mes amis ! Je suppose que vous avez des choses à me dire ou à me demander. Avant de commencer mon... discours, j'aimerais que vous me disiez vraiment ce que vous avez sur le coeur. Je sens que certains m'en veulent et je ne veux pas que vous gardiez vos ressentiments à cause de ce que je pourrai vous dire ensuite.

Bullock trépigna.
Gordon avait entendu les rumeurs. Il ne fallait pas qu'il croit ce que disent ces abrutis...

Il s'écria :
« VOUS EN VOULOIR !? Comment peut-on vous en vouloir, après tout ce vous avez fait pour cette ville !
Vous n'avez rien à regretter Commissaire...
Bullock hésita une seconde... Le commissaire Gordon n'était plus ''commissaire'' mais après tant d'année il lui semblait impossible de l'appeler autrement.
...oui, Commissaire ! Vous n'avez rien à regretter ni à vous reprocher aujourd'hui. Depuis le temps que je vous connais je peut affirmer que vous avez été et êtes toujours LE héros de c'te ville ! Vous m'avez sauvé comme vous avez sauvé Gotham malgré tout ce que cette ville a subie.
Vous savez, si j'ai eu tendance à la qualifier de ''ville de fou'' j'ai eu tord car VOUS Commissaire, vous avez toujours su garder la tête sur les épaules et vous n'avez jamais porté de masque !

Vous méritez plus que quiconque de prendre du repos, et nous, NOUS TOUS, nous allons poursuivre votre travail ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Mar 27 Sep - 22:28

Ethan se tenait droit comme un " i " face à l'impressionnable immeuble qui servait de Q.G aux forces de police de la ville de Gotham. Le bâtiment était d'une beauté inouïe, dans le pur style Gothamite. Abordant de terrifiantes gargouilles en son sommet censé repousser les forces du mal. Sommet où se situerait d'après les dires qu'avait entendus le jeune homme, le fameux Bat-signal, appelant à la rescousse le héros de la cité, le légendaire prince de la nuit, Batman. Un super-héros qui faisait rêver ses habitants, qui se sentaient en sécurité le soir venu. Encore une originalité que seule Gotham semblait connaitre. Etait-il aussi puissant qu'on le disait ? Carter aurait du mal à le savoir.

Lors de son trajet en bus pour venir ici, il avait aperçu un vieil homme lire le journal local, expliquant que l'homme chauve-souris aurait mystérieusement disparu depuis l'affaire " The Fall ". Une histoire que notre homme avait vaguement entendu parler. Un rassemblement d'affreux, qui aurait voulu lui faire la peau. La routine habituelle des lieux apparemment. Sauf que cette fois-ci, la ville avait bien failli perdre son dernier rempart contre la criminalité.

Le jeune homme qui se trouvait toujours sur le seuil d'entrée, daigna enfin de rentrer dans les locaux du GCPD et se dirigeait d'un pas ferme vers l'accueil, où se situait un officier des forces de l'ordre. Il était la caricature même du flic mangeur de donuts. Il était d'une taille moyenne, très enrobé, dégarni sur la tête et avait l'air de mieux manier ses gâteaux, que sa propre arme de service. Malgré cela, il semblait très sympathique, et lorsqu'il remarqua Ethan se dirigeait vers lui, l'officier lui adressa son plus beau sourire.

" Bonjour monsieur, bienvenu dans nos locaux, en quoi puis-je vous aidez ? " dit-il en engloutissant son énième beignet.

" Bonjour officier. Je viens d'être transféré dans votre département. Je suis l'inspecteur Ethan Carter. "

L'agent jeta un coup d’œil rapidement à ses post-it, avant de regarder une nouvelle fois droit dans les yeux son interlocuteur.

" En effet, nous vous attendions sergent Carter. Prenez ce badge en attendant votre insigne. dit-il en lui remettant un "passe" ... veuillez prendre l'ascenseur qui se situe derrière moi, et montez directement au dernier étage. Bonne journée mon vieux."

Ethan prit le badge, fit un signe de la tête à l'encontre de l'officier en signe de remerciement mélangé à un " salut ", avant de se diriger vers l'ascenseur. Il rentra dans la cabine avec plusieurs autres personnes, et arriva enfin à son objectif à savoir le dernier étage. Les bureaux paraissaient étrangement vide, sauf quelques personnes qui s'activaient de finir de taper leurs rapports. Notre homme se dirigea vers l'un d'entre eux.

" Salut, excuse moi, de te déranger vieux, je suis le nouveau muté. J'aimerai parler avec votre commissaire. "

L'inspecteur qui se trouvait face à lui, stoppa net son travail, releva la tête lentement. La phrase de son interlocuteur l'avait surpris. A voir sa tête, il n'était pas habitué dans ce service à de telle familiarité venant d'un nouveau membre. l'inspecteur daigna enfin à prendre la parole.

" Euh oui, nous avons eu vent en effet, de votre venue, je vous recommanderez d'aller en salle de réunion qui se trouve de l'autre côté de la pièce. Le commi... euh Gordon donne une conférence, c'est tout ce que je peux vous dire. Et si cela vous dérange pas, j'aimerai finir mon rapport maintenant ! " dit-il sur une voix agacée.

" E-R " répondit Ethan.

" Quoi " er " " s'empressa de répondre l'inspecteur visiblement de plus en plus agacé !

" " fusiller " sur votre rapport, mettez " er " pas " é " ! "

L'inspecteur observa sa feuille, et en relevant sa tête, vu le petit nouveau se diriger en direction de la salle de réunion. La pièce était bondée de plusieurs fonctionnaires de justice, qui le contemplaient tous avec un certain regard. Pour ne pas provoquer d'embrouille inutile, Ethan s'installa au fond de la salle et observait ses futurs partenaires. Une tension était palpable, les ragots fusaient de part et d'autres. Apparemment le commissaire souhaitait prendre sa retraite, et plusieurs rumeurs faisaient le tour des lieux. Certaines pour dire qu'il était malade, d'autres comme quoi il avait peur, bref la réponse allait être donnée d'ici peu.

Un homme d'âge assez avancé fit à présent son apparition, faisant plonger instantanément le silence. Ce dernier avança d'un pas calme vers le pupitre, observant en même temps, les gens présents. Le silence dura quelques secondes de plus avant que ce dernier ne prenne la parole.

Bonsoir mes amis ! Je suppose que vous avez des choses à me dire ou à me demander. Avant de commencer mon... discours, j'aimerais que vous me disiez vraiment ce que vous avez sur le coeur. Je sens que certains m'en veulent et je ne veux pas que vous gardiez vos ressentiments à cause de ce que je pourrai vous dire ensuite.

A peine sa phrase fut-elle finie, qu'un homme de grande taille, un peu enrobé, se leva brusquement de son siège et adressa un discours de respect envers son ancien commissaire.

« VOUS EN VOULOIR !? Comment peut-on vous en vouloir, après tout ce vous avez fait pour cette ville !
Vous n'avez rien à regretter Commissaire... .Oui, Commissaire ! Vous n'avez rien à regretter ni à vous reprocher aujourd'hui. Depuis le temps que je vous connais je peut affirmer que vous avez été et êtes toujours LE héros de c'te ville ! Vous m'avez sauvé comme vous avez sauvé Gotham malgré tout ce que cette ville a subie.
Vous savez, si j'ai eu tendance à la qualifier de ''ville de fou'' j'ai eu tord car VOUS Commissaire, vous avez toujours su garder la tête sur les épaules et vous n'avez jamais porté de masque !

Vous méritez plus que quiconque de prendre du repos, et nous, NOUS TOUS, nous allons poursuivre votre travail ! »


Le ton était donné, cela ressemblait à une réunion, où tout les coups étaient permis. Mais la réunion n'allait pas mal tourné. L'instinct d'Ethan lui indiquait plutôt que l'ancien chef des lieux, allait avoir l'hommage qu'il méritait tant, et cela, se méritait amplement au vue du travail fourni par la personne.

[ HRP : Je profite de ce post pour faire mon entrée au sein des forces de l'ordre. J'assiste à la conférence en douce, étant tout nouveau et que ceci est mon premier jour de boulot à Gotham Very Happy ]


Dernière édition par Ethan Carter le Mer 28 Sep - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Mar 27 Sep - 23:51

Bullock avait réagi de manière soudaine et sanguine, comme à son habitude. James ne put s'empêcher de ressentir un sentiment de fierté aux propos de son successeur. Mais il ne pouvait laisser l'impression qu'il partait se reposer comme une sorte de convalescence après ses années de bons et loyaux services. S'il ne pouvait leur dire ses projets qui devaient rester secrets jusqu'à ce qu'ils les dévoilent publiquement, il devait leur faire comprendre qu'il resterait actif pour faire bouger les choses dans cette ville.

Merci Bullock ! Ce commissariat peut tourner sans moi, je vous fais confiance pour ça. D'ailleurs, vous accueillez aujourd'hui une nouvelle recrue. Veuillez faire bon accueil à l'inspecteur Ethan Carter.


Il se tourna vers le jeune homme et lui sourit.

Inspecteur Carter, j'aurais aimé vous accueillir moi-même, mais vous arrivez le jour même de mon départ. Je vous souhaite néanmoins bon courage pour la suite.

Il se posta debout, devant le bureau de présentation et s'appuya en arrière sur la table, comme un vieil enseignant parlant à ses étudiants de la vie.

Mais je ne pars pas en retraite. Quand je suis arrivé dans ce commissariat, j'ai vite compris qu'il y avait des choses à changer dans cette ville. Je crois qu'avec le temps, j'ai réussi à faire ce qu'il fallait pour ces forces de police. La période sombre du GCPD est, je l'espère derrière nous. je ne dis pas qu'il ne vous reste pas de dures épreuves à surmonter. Mais aujourd'hui, je ne sens plus la possibilité de faire bouger cette ville à l'intérieur de ces murs. Votre mission est toujours aussi importante et je voudrais encore pouvoir l'accomplir. Mais j'espère autre chose pour cette ville. Je ne vous abandonne pas, pas plus que je n'abandonne cette ville. Mais je veux la servir autrement.

Dans quelques jours, l'inspecteur Bullock prendra ma place. Je sais que ce rôle n'est pas facile, aussi je vous serai reconnaissant à tous de l'épauler tout comme vous l'avez fait avec moi. Diriger le GCPD aujourd'hui signifie se battre seul, sans le secours du procureur ou de la ville.

Son visage devint plus sombre et grave.

Être flic aujourd'hui doit prendre tout son sens. Il n'y aura personne pour vous féliciter ou vous médailler pour vos actions. Votre métier doit être un but en soi. Arrêter le Joker, le Pingouin ou Falcone reste d'une importance capitale mais votre mission reste dirigée vers les habitants de cette ville : "Protéger et servir". Un devoir. Car vous êtes les débiteurs des habitants de cette ville et non l'inverse.

Quoi qu'il arrive dans l'avenir, restez fiers de votre insigne. Tant que vous agirez de manière intègre, avec ses mots à l'esprit, vous n'aurez jamais à avoir honte d'être flic.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Mer 28 Sep - 8:22

Rachel Dawes avait expédié une réunion interminable pour assister au départ de Gordon. Elle s'en sentait en partie responsable, depuis leur discussion quelques jours plus tôt, durant laquelle il lui avait demandé, au nom de leur rêve de changement, d'outrepasser les limites qu'elle s'était juré de ne jamais franchir. Elle lui devait bien ça.

Elle fila dans un taxi et s'engouffra à pas rapides dans le Département. Guidée par les voix, elle arriva enfin dans la petite réunion, et contempla ce poignant spectacle de Gordon remerciant ses hommes, bousculant légèrement l'homme qui se tenait près d'elle et s'excusant.. Elle eut même le coeur serré en entendant un colosse jurer fidèlement allégeance à Gordon et à sa mission. C'était, et ça serait toujours un homme bien, qui avait réussi à se faire apprécier et respecter par tous ses hommes.
Elle s'écarta légèrement de son voisin lorsque celui-ci fut présenté très officiellement par Gordon comme nouvel arrivant des forces de Gotham. Elle avait espéré que sa venue ici resterait discrète, mais pour le coup, c'était raté. Qu'importe. Puis son attention se porta à nouveau sur le discours de Gordon.


Elle aussi avait eu vent des rumeurs de départ à la retraite, de maladie, mais son discours laissait tout transparaître, sauf ça. Il ne renonçait pas à la justice, mais il semblait renoncer à la justice dans la manière qu'il avait eue de la servir jusqu'à présent. A l'entendre, il avait d'autres projets pour remettre un peu d'ordre et de paix dans les rues de Gotham. Et elle était bien curieuse de savoir lesquels, qu'est-ce qui était si important pour faire que Gordon, un monument de la Justice à Gotham, abandonne ses fonctions. Ca, elle était bien curieuse de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Jeu 29 Sep - 17:32

Après avoir clarifier les choses les choses, Bullock se calma.
Il sorti trois chewing-gums de sa poche et les mis rapidement dans sa bouche. Ça lui permettait de rester concentré malgré la fatigue accumulée ces derniers jours. Il dormait mal et ça renforçait sa mauvaise humeur.

Gordon présenta le nouveau, Ethan Carter.
Il n'avais pas lu sa fiche mais il était certain que ce type avait dû être muté pour ce retrouver ici. Déjà, il a l'air de bonne humeur : premier indice. Ensuite, cela fait bien longtemps qu'on ne recevait que des mutés au GCPD. Qui s'en étonnerais ?
Soit les gens sont découragés, résolus au fatalisme, soit il sont carrément aveuglés par Sharp et Arkham City et ils pensent que tout ira pour le mieux.
Mais avec les évènements récents, bien des gothamites ont dû chuter dans la première catégorie. Dans tous les cas Sharp les séduisaient avec sa nouvelle politique de sécurité, quel sale type !

Le Commissaire avait choisi de ''servir autrement'' Gotham, en dehors ''de ces murs''.
Quel était donc ces fameux projets ? Avaient-t-il bien pris le temps de peser le poids de sa démission ? Il avait démissionné si subitement...

Il douta...

Non. Ces rumeurs sont fausses. Le Commissaire change seulement d'activité, il a un projet.
Et puis, au bout du compte, avec les événements actuels, Bullock avait une idée, un pressentiment digne du Commissaire.


''Protéger et Servir''.
''Ouais ! C'est tout ce qui compte depuis longtemps.''
Bullock s'en foutais des compliments.
Mais contre toutes attentes, il avait été éjecté au rang de commissaire. Tous les gars allaient bientôt se tourner vers lui pour mener le GCPD. ''J'aime pas les responsabilités...''

Il y a des années il aurait sauté sur l'occasion. Il aurait mené d'une poigne de fer une chasse intensive à tous les criminels et les justicier de cette ville. Il aurait utilisé des méthodes bien douteuses mais efficaces pour éradiquer la méfia. Il aurait été un admirateur du vieux Sharp...


Aujourd'hui, il était fatigué. Les fous costumés avaient affaiblis son moral.
Il fallait pourtant qu'il se ressaisisse.
Si Sharp est élu et s'il ne se montrait pas à la hauteur, il serait sûrement soumis à de très grosses pressions de toute part. Son annonce du renouvellement de la police ne présentait rien de bon... Et puis, il avait bien précisé qu'il prévoyait de changer le Commissaire ! Depuis le discours de Gordon à quoi pouvait penser Sharp ?
Et ce fameux Hugo Strange. Qui était-t-il ? On n'avais aucune information du travail qu'il menait à Arkham City. Bien sûr Sharp en ferait l'apologie mais avec le show de Croc il y a quelque jours, ça n'était pas très rassurant.
De toute façon un psychiatre n'a pas de conseil à lui donner. Le dernier psy de la police que Bullock à rencontré pourrait lui en toucher deux mots à ce ''Strange''.


Tous ces questionnements lui foutait un mal de crâne.
Bullock imaginait un futur bien sombre, mais si son pressentiment était bon, peut-être que tous ça pourrait changer. Espérons que Gordon se soit préparé...

Bullock jeta un nouveau coup d'œil au nouveau. Une bonne tronche ce type, et puis il à l'air d'être jeune...
''Dit-donc ! Qui c'est la poupée à coté de lui ? J'ai déjà vu cette tête quelque part...''
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Jeu 29 Sep - 19:57

Merci Bullock ! Ce commissariat peut tourner sans moi, je vous fais confiance pour ça. D'ailleurs, vous accueillez aujourd'hui une nouvelle recrue. Veuillez faire bon accueil à l'inspecteur Ethan Carter.

L'ancien commissaire se tourna en direction d'Ethan et lui adressa un sourire des plus chaleureux.

Inspecteur Carter, j'aurais aimé vous accueillir moi-même, mais vous arrivez le jour même de mon départ. Je vous souhaite néanmoins bon courage pour la suite.

Carter se leva tranquillement de son siège fit un signe timide de la main en guise de bonjour envers ses nouveaux partenaires.

" Merci monsieur. " répondit-il sur une voix calme.

Le jeune inspecteur se rassit sur son siège, et écouta dans le plus grand silence la suite du discours de l'ancien chef des lieux.

Mais je ne pars pas en retraite. Quand je suis arrivé dans ce commissariat, j'ai vite compris qu'il y avait des choses à changer dans cette ville. Je crois qu'avec le temps, j'ai réussi à faire ce qu'il fallait pour ces forces de police. La période sombre du GCPD est, je l'espère derrière nous. je ne dis pas qu'il ne vous reste pas de dures épreuves à surmonter. Mais aujourd'hui, je ne sens plus la possibilité de faire bouger cette ville à l'intérieur de ces murs. Votre mission est toujours aussi importante et je voudrais encore pouvoir l'accomplir. Mais j'espère autre chose pour cette ville. Je ne vous abandonne pas, pas plus que je n'abandonne cette ville. Mais je veux la servir autrement.

Dans quelques jours, l'inspecteur Bullock prendra ma place. Je sais que ce rôle n'est pas facile, aussi je vous serai reconnaissant à tous de l'épauler tout comme vous l'avez fait avec moi. Diriger le GCPD aujourd'hui signifie se battre seul, sans le secours du procureur ou de la ville.


Le visage du vieil homme prit un air plus grave, plus sérieux, ce qui disait lui tenait à cœur. Il voulait qu'en aucun cas son ancienne équipe croit, qu'il voulait quitter le navire. Il insistait sur le fait qu'être flic n'était pas un boulot d'ingrat bien au contraire. Bons nombres de gens croient encore aux forces de l'ordre et rien que pour eux, la lutte contre la criminalité devait continuer. Ce n'était pas le combat d'une seule personne, mais de toute une équipe, tel était le message qu'il voulait faire passer.

Être flic aujourd'hui doit prendre tout son sens. Il n'y aura personne pour vous féliciter ou vous médailler pour vos actions. Votre métier doit être un but en soi. Arrêter le Joker, le Pingouin ou Falcone reste d'une importance capitale mais votre mission reste dirigée vers les habitants de cette ville : "Protéger et servir". Un devoir. Car vous êtes les débiteurs des habitants de cette ville et non l'inverse.

Quoi qu'il arrive dans l'avenir, restez fiers de votre insigne. Tant que vous agirez de manière intègre, avec ses mots à l'esprit, vous n'aurez jamais à avoir honte d'être flic.


Son monologue était plein de belles paroles. Il donnait l'impression de quitter son poste avec un certain regret, d'abandonner sa famille. Il avait du connaitre des hauts et des bas, mais en aucun cas, aucun, il n'avait l'air de regretter, ses nombreuses années qu'il avait passait dans ce bâtiment à protéger son prochain. Cet homme pouvait partir le cœur léger, dans chaque regard qui se portait envers Gordon on pouvait y voir du respect et un certain amour. Cet homme avait du servir d'exemple voir de père pour un certain nombre de personne, présente dans la pièce.

Ethan remarqua que pendant le discours de l'ancien commissaire, son successeur observait avec insistance la jeune demoiselle qui siégeait à la gauche de Carter. Il s'agissait d'une jeune femme très charmante qui venait de faire son apparition dans la salle durant le discours de départ. Elle était d'une beauté inouïe, lui rappelant étrangement son ancien amour ... Isabella.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Ven 30 Sep - 11:37

Rachel se fraya tant bien que mal un chemin dans la foule des policiers ici présents. Elle devait à Gordon d'être là, rien que pour ses années de services rendus à Gotham. Elle sentit sur elle les regards hostiles de nombre de policiers de la vieille école, pour qui la justice actuellement était trop laxiste, et Arkham City, une abérration. Elle les comprenait, bien qu'elle soit totalement impuissante à changer le cours des choses. Et le procureur pour qui elle travaillait allait partout sauf dans ce sens... Heureusement, la plupart avaient un minimum de déférence envers la gent féminine, et s'abstenaient de tout commentaire à haute voix.

Elle put enfin arriver à la hauteur du commissaire, et lui serra chaleureusement la main, un peu rassurée par rapport à la sombre conversation qu'ils avaient eu quelques jours plus tôt dans son bureau.

Bonjour Gordon! Ca me fait bizarre de ne plus vous appeler "commissaire" maintenant... Votre discours était très émouvant, et on peut dire que vous savez galvaniser vos troupes! Vous avez été un exemple pour eux pendant toutes ces années, et un des seuls à avoir les mains propres... Seulement, vous êtes resté très évasif sur la façon dont vous allez servir Gotham à présent... Qu'avez-vous en tête?

Elle sourait, visiblement heureuse que Gordon ait pris une décision qui allait dans le sens de ses principes irréprochables, et elle lui souhaitait vraiment qu'il s'épanouisse autant dans ses nouvelles fonctions que dans celle de commissaire de Gotham...

(hrp : je ne savais pas si, à ce moment précis, le fait que Gordon se présente au poste de maire soit officiel. Si oui, j'édite mon post pour changer tout ça!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Lun 3 Oct - 15:57

Le discours était fini et l'ambiance virait du discours d'adieu au pot de départ. James s'attendait à ce que ses anciens collègues viennent lui présenter des salutations plus personnelles et moins formelles. Mais la première à venir le voir était Rachel Dawes. Face à l'assistante du procureur, James se sentait mal à l'aise. Le commissariat perdait son ancien commissaire mais il restait une équipe soudée qui gérait le GCPD. Mais le bureau du Procureur était rempli de politiques sans courage ou de juristes véreux. Dawes était seule et Gordon venait de l'abandonner. Il avait eu l'impression de fuir à la fin de leur dernière conversation. La jeune femme ne semblait pas lui en tenir rigueur. Mais lui se souvenait du combat qu'Harvey avait mené et de l'équipe qu'ils avaient formée.

Je vous remercie ! Mais je crois que mon départ est moins utile à leur mission que ce que je pouvais leur apporter en faisant mon travail tous les jours. Je ne leur dirai pas mais la gestion de cette ville a rendu le GCPD inutile. Notre autorité a été sapée... Je veux dire leur autorité a été sapée par l'exclusion de la police d'Arkham City. Tous les regards sont braqués vers le mur et nous sommes absents du sepctacle. Seuls les hommes de Shrek assurent la sécurité aux yeux des médias.

Je veux pouvoir agir. Mais Sharp m'a lié les mains par sa politique de division. J'ai des projets, Rachel. Mais pour le moment, je vous demanderai d'être patiente. Je ne peux pas vous en dire plus. Je vous contacterai quand le moment sera venu. J'aurai besoin de votre aide de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Lun 3 Oct - 18:05

Rachel ne put qu'acquiescer quant aux remarques de Gordon. Elle aussi avait toujours déploré la construction d'Arkham City. Une gigantesque cour de récréation sans lois, où la justice officielle ne signait que l'ordre d'entrée. Et le pseudo semblant d'ordre n'était maintenu que par des mercenaires, dont la seule différence avec ceux qui étaient à l'intérieur, était qu'ils étaient payés pour tenir une mitraillette...

Je crois que je n'ai pas d'autre choix... même si la patience n'est pas mon fort! Mais je comprends ce que vous voulez dire. Au Palais, tout le monde croit que Arkham est la 8e merveille du monde, et personne ne s'étonne que des mercenaires privés maintiennent l'ordre plutôt que des gardiens de prison formés à encadrer les détenus... Ils ont mis en place une guerilla. Une zone de non-droit qui est inacceptable...

Néanmoins,elle fut surprise d'entendre que Gordon aurait besoin d'elle. Pourtant il était venu la voir, il lui avait demandé son aide et elle avait du la refuser. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle avait tenu à être là, pour lui montrer que la décision qu'elle avait prise, le refus qu'elle lui avait opposé, n'étaient pas dirigés contre l'homme. Elle voulut lui poser plus de questions, mais se retint. Il a dit qu'il dévoilerait ses plans bien assez tôt, alors autant attendre. Elle préféra conclure simplement.

Je vous accorderai toute l'aide que je pourrai vous apporter. Comptez sur moi!

Puis, devant la foule présente qui voulait toucher deux mots à Gordon, elle se contenta de lui toucher doucement l'épaule alors qu'elle s'esquivait, manquant de bousculer à nouveau le nouveau policier que Gordon avait présenté. Elle lui sourit gentiment.

Décidément, je suis condamnée à vous embêter!

Puis elle commença à s'éloigner lentement, avec un petit pincement au coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Mar 4 Oct - 22:24

Le discours terminé, Bullock se dirigea fissa au buffet pour prendre un autre café.

Il vis que la jeune femme assise à coté de Carter était tout de suite allé voir Gordon. Ils se connaissent donc...

''C'est y est ! Ça me revient, c'est Dawes, l'assistante du procureur. Elle est venue quelques fois voir le Commissaire au GCPD.''
''Un contact intéressant pour savoir ce que manigancent les juristes...''


Il engouffra rapidement une madeleine dans sa bouche avant de se diriger vers l'ancien commissaire. Dawes s'éloigna alors rapidement de Gordon, leur discussion fut courte. Probablement du fait que beaucoup de gars cherchaient à serrer la main à Gordon.
Il y avaient aussi le nouveau pas loin.

''Il va falloir que je le convoque rapidement'' pensa Bullock. ''Le temps de lire son dossier...''

Bullock attendit que les autres aient finis leurs compliments pour adresser la parole à Gordon :

« Beau discours chef. Je pense que tous les gars sont impatients de connaître vos projets. J'espère qu'on sera fixer d'ici une semaine pour faire fermer les becs à toutes les commères en chemise bleue. »
« Sinon, on pourra toujours se voir au Finnigan's si ça vous dit. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   Mar 4 Oct - 22:54

L'ex-commissaire venait de finir son discours devant son assemblée, laissant planer un mystère sur ses futures projets. Ethan ne le connaissait que trop peu ou voir nullement, mais il ne doutait pas un seul instant que les projets de Gordon seraient nobles, et aideraient comme il se doit, son prochain. Notre jeune inspecteur ne s’inquiétait aucunement pour l'avenir de l'ancien propriétaire des lieux.

Les gens commençaient à se lever pour aller à la rencontre de leur ancien-chef, montrer la reconnaissante et le respect qu'ils avaient envers lui. Dire "adieu" à leur père spirituel, promettre de continuer le combat, qu'il avait commencer y'a de cela bien des années. Faire redorer ce blason qu'ils aimaient tant afficher. C'était une belle preuve de respect vis à vis de lui.

La jeune femme assise à côté de Carter se leva soudainement et partie à la rencontre de l'homme qui était encore pour quelques minutes le maitre des lieux. Ils semblaient se connaitre depuis fort longtemps, et on pouvait lire dans leurs yeux, un respect mutuel. Ethan se leva à son tour et se dirigea vers le buffet d'un pas paisible, afin de consommer un jus de chaussette digne de ce nom.

La boisson était chaude et coulait le long de sa gorge dégageant une certaine chaleur, qui faisait tant de bien au corps. Il aimait ces petits moments de détente, qui lui permettait de s'évader quelques secondes, qui lui permettait d'oublier les moments de douleur, que la vie aussi ignoble soit-elle, lui avait offert.

Alors qu'il semblait bien loin, enfoui dans ses pensées, Ethan reçut une légère bousculade, le faisant redescendre aussitôt sur terre. Il s'agissait de la jeune femme qui était assise à côté de lui durant le discours d'adieu de James Gordon. Cette dernière regarda Ethan, avec un léger sourire.

Décidément, je suis condamnée à vous embêter!

" On dirait bien. " rajouta l'inspecteur sur un ton taquin, affichant à son tour, un sourire des plus chaleureux.

La jeune femme lui fit signe de la tête en guise d'au revoir, et sortie de la pièce sous le regard d'Ethan.

Une voix des plus puissantes se fit désormais entendre, se qui eut pour effet de détourner la tête de Carter en direction du futur commissaire.

« Beau discours chef. Je pense que tous les gars sont impatients de connaître vos projets. J'espère qu'on sera fixer d'ici une semaine pour faire fermer les becs à toutes les commères en chemise bleue. Sinon, on pourra toujours se voir au Finnigan's si ça vous dit. »

Cet homme avait l'air de ne pas avoir sa langue dans sa poche, se qui provoqua un petit sourire au coin de la bouche de notre policier muté. Il décida de se rapprocher de la foule, de faire connaissance avec ses nouveaux collègues.

Bienvenu au GCPD !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Derniers adieux au GCPD.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Derniers adieux au GCPD.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Derniers adieux au GCPD.
» VI,2. Les derniers adieux (01)
» (tc) DERNIERS ADIEUX
» Adieux aux amis du vieux Tom
» Video : Les derniers maîtres de la Martinique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Burnley :: Gotham City Police Department (GCPD)-