RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]   Ven 9 Sep - 3:43



Le ciel avait posé son voile nocturne sur la ville d’Arkham City. Les bandits et autre raclures de bas étage déambulaient discrètement dans l’obscurité, brandissant leur arme et tapissant les rues de sang. La ville d’Arkham City n’était pas un lieu touristique conseillé, encore moins la nuit. Il est étrange de voir que même une ville qui regorge de criminels était plus active et dangereuse encore que lorsque le soleil brillait à son zénith. A croire que seuls les plus valeureux hors la loi osaient se manifester, peut importe l’heure. Hélas, par choix, Bomber était de ce rang la. Préférant s’activer la nuit, pour plus de discrétion ou voir même et simplement, par pudeur … Arkham City était pour lui un territoire encore inconnu, une jungle sauvage et hostile qu’il n’avait pas encore eu le temps d’apprivoiser. Cela faisait maintenant moins d’une semaine que notre terroriste fanatique avait « établi » lieu dans cette zone de guerre urbaine, ou la violence est le seul signe de pouvoir. Durant les premiers jours, Bomber avait enfin pu rencontrer le célèbre ex-procureur Harvey Dent, qui l’avait plus ou moins contraint a rejoindre les rangs pour prendre le pouvoir. Dans un fond, Bomber ne s’y opposait pas. Prendre le pouvoir c’est bien, mais cela est d’autant plus favorable quand des alliés de poids jouissant d’une renommé sans contestation appuie votre profil, Dent faisait parti de ces alliés. Bomber allait bientôt refaire parler de lui, faisant trembler les fondations de la ville par la peur, tel un loup régnant sur les terres à coup de croc …

Cela dit, les rumeurs et informations circulaient aisément en ces lieux, et Bomber pu entendre de la bouche d’une petite frappe que son ancien associé, le Joker, séjournait dans ce paradis urbain. Ce qui attira la curiosité de ce dernier, cela faisait un bail que les deux compères n’avaient pas eu l’extrême plaisir de se revoir depuis le braquage du Ritz, braquage qui avait pu d’ailleurs permettre à Bomber de frapper un grand coup et ainsi faire ses preuves en tant que Criminel dangereux de Gotham.
Et, depuis ce soir la, le contact entre les deux confrères s’était estompé. Bomber s’était « rangé », menant une vie insignifiante d’alcoolique notoire, jouissant les plaisirs malsains de la nuit de Gotham, vacillant entre ivresse, consommation de drogue, racolage, rackette et agression. Le jeune terroriste avait réussi à se faire oublier durant quelques temps, laissant la vedette aux vrais artistes qui eux, persévéraient à rendre la douce ville de Gotham plus attractive que jamais …

Mais à présent, les choses avaient changées. Bomber était à Arkham City, et devait rappeler à chaque truand, chaque dealer, chaque gangster qu’il était de retour et que la terreur dans les rues de ce nouvel air de jeu allait bien prendre part au quotidien au combien déjà mouvementé de la population de cette ville. Et pour cela, Bomber devait déjà avertir ses anciens camarades de son retour, le Joker était certain l’un des plus important d’entre eux. Etant déjà associé à Dent et son gang (gang, qui semblait d’une ampleur non négligeable), Bomber n’ignorait pas que ces divers actes de camaraderie et d’association étaient un tremplin de plus à la gloire qu’il recherchait inconsciemment.

D’Après ce qu’il avait cru entendre, le Joker séjournait dans un repère nommé l’entrepôt SIONIS, il avait établi son camp il y à de ca quelques semaines. Il était donc normal que Bomber se rende là-bas pour avertir son ancien associé de son arrivé dans ces lieux, mais également de rattraper le temps perdu … Parcourant les rues insalubres d’Arkham, vêtu de son légendaire masque a nez ainsi que d’un costard noir a cravate rouge (uniforme offert par les bons soins d’Harvey Dent), le jeune homme avançait sans crainte, dans une direction indiquée il y a quelques minutes auparavant par une bande de truand amateurs que Bomber avait « cuisiné ». Les malfrats en question reposaient à présent en paix dans une benne a ordure métallique de couleur verte avec, une balle entre les deux yeux en guise de remercîment. Il voulait éviter que l’information s’ébruite, il s’avait que son alliance avec Dent et son gang n’était pas en parfaite harmonie avec les plans du Joker. Ce fut la raison pour laquelle Bomber se débarrassa des 3 hommes qui lui avaient servi d’indic’ après obtention des informations, après tout, qui se soucierait de la perte d’homme de ce calibre, ils allaient certainement pourrir des mois avant même que leur patron se rende compte de leur absence.

Entrepôt SIONIS, le voila. Bomber se trouvait devant, il s’arrêta quelques secondes qui lui suffit pour scruter l’entrée, entrée qui étaient gardée par des hommes de main moyennement, voir lourdement armés. Après tout, il ne s’agit pas de n’importe qui, le Joker se devait de prendre des précautions, d’autant plus quand on est le prince des clowns et la figure montante d’Arkham City.
Bomber ouvrit sa veste de costard noir, fouilla dans une poche intérieure de cette dernière et extirpa un paquet de cigarette presque plein (paquet, également offert par Dent). Il prit une cigarette entre ses doigts, la glissa entre les ouvertures de son masque et l’alluma. Il rangea le paquet, prit une bouffé de nicotine et avança lentement vers l’entrée de l’entrepôt.

Trois hommes gardaient cette dernière, ceux-ci avait des mitrailleuses en main, qu’ils s’empressèrent de pointer sur Peter avant de s’écrier d’un ton menaçant :


« Hey toi Pinocchio, dégage d’ici si tu ne veux pas finir avec du plomb dans l’cul ! »

Malgré les avertissements, Bomber poursuivit sa course d’un pas lent et tranquille, tirant quelques fois sur sa cigarette dont la fumé émanait par les plusieurs trous qui figuraient sur le masque …

« T’es sourd ou quoi ?! Je t’ai dis que te casser tète de c*n !!»

Bomber était à présent a moins de deux mètres des hommes, ces derniers pointaient leurs armes vers le terroriste qui se disait que le Joker aurait pu s’offrir les services d’homme de main plus performants. C’est vrai quoi, quand on garde une entrée, on est censé empêcher qui que ce soit d’en approcher, surtout quand on ignore son identité. Si les hommes de mains avaient été un temps soit peu plus performants et professionnels, Bomber giserait sur le sol, le corps recouvert de balle et son sang coulant sur le sol. Mais, à la réflexion Bomber savait que si le Joker apprenait que ses hommes de main avaient descendu son ancien associés, ceux-ci auraient pu connaitre la foudroyante démence du patron …

Le terroriste se tenait à présent à quelques centimètres des gardes, il écrasa sa cigarette en silence, cracha sa dernière bouffé avant de briser les quelques secondes de silence qui précédaient d’un ton froid voir tranchant :


« Dis à ton patron que Bomber est venu lui rendre visite, et magnes toi le cul … »

Immobile, Bomber patienta durant quelques secondes en appuyant son regard perçant sur le garde auquel il venait d’adresser la parole … Il soupira discrètement, avant d’ajouter d’un ton blasé et hautin :

« Inutile de me braquer avec vos joujous bande de guignol, si je voulais vous tuer, je l’aurai fais bien avant que aillez eu le temps de cracher votre mépris sur cette ville. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]   Ven 9 Sep - 18:27

Bien entendu, le Prince des Clowns était lui même dans un état proche de la frénésie. Déjà Arkham City l'épuisait mentalement, mais il mettait ça sur le compte de la folie. Quelle rigolade. Tout n'était qu'un jeu, chaque vie qui mourrait, qui était blessé, chaque innocent, tout n'était que le début d'une blague encore plus atroce qu'il réservait au Chevalier Noir. Bien entendu, il était surtout épuisé après l'attaque de Pandora sur son gang. Trop affaibli pour le moment, et les hommes se comptaient sur les doigts d'une main dans son repaire, qui était en reconstruction après que Pandora se soit permise de pénétrer dans son sanctuaire.
Mais le Clown avait d'autres plans. Tout d'abord, il comptait sur Harley Quinn pour reprendre et recruter un gang, c'était déjà une tâche de trouvée pour la blondinette cinglée. Mais il fallait agrandir son réseau social. Dans Arkham City, le Clown s'entendait bien avec le Chapelier Fou, Croc, Scarface et peut être Nygma ? S'il sortait de son trou. Mais la nombreuse liste d'ennemis du Joker s'agrandissait. Dernièrement, il paraitrait que Le Pingouin était de retour aux affaires, et qu'il entreprenait une épuration massive, a commencer par le Clown. Pas de chance.
Un homme du Joker se présenta a lui, sans toquer a la porte, pour toute réponse, le Joker saisissait son colt et logea une balle dans le bras de l'infortuné homme qui se courba sous la douleur. Bien entendu, ça faisait toujours mal ce genre de truc. Le Joker en savait quelque chose.


- "La prochaine fois, tu toqueras à la porte avant ..."

Homme de main - "Oui boss ... Juste pour vous dire aie ... Un homme Pinocchio veut vous voir. On le fait entrer ?"

- "Quelle question ! Laissez entrer Scarface, il tombe a pic."

Pas la peine de se déplacer, le Ventriloque venait de lui même dans le repaire du Joker, une bonne nouvelle donc. Mais ce qu'ignorait le Clown, c'était une vieille connaissance qui se pointait, et non le Ventriloque. Le Joker s'installa dans son bureau, prépara quelques cigares, comme les hommes d'affaires, et patienta, les pieds sur le bureau. L'air nonchalant. Les négociations de paix et d'alliance, c'était toujours décontracté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]   Sam 10 Sep - 14:09

Patientant quelques instants à l’entrée du repère du Joker, scrutant avec attention, curiosité et intérêt les environs de la ville. Bomber n’avait pas encore eu le privilège de visiter ce coin d’Arkham City, pourtant, comme tout les autres de la ville, il lui donnait envie de vomir …
Un des homme qui se trouvait à l’entrée alla avertir le patron de l’arrivée de Bomber, cela faisait maintenant quelques minutes que le jeune terroriste se trouvait nez à nez avec les deux autres gardes armés, qui ne cessaient de le fixer avec prudence. Quant a Bomber, celui-ci semblait détendu, il patientait tranquillement en extirpant une seconde cigarette de son paquet. Il l’a glissa entre ses lèvres et l’alluma, crachant sa fumé aux visages des gardes qui ne bougeaient pas…

La moitié de la cigarette consumée que, le premier garde qui était parti prévenir le Joker se présenta. Ce dernier semblait avoir prit une balle dans le bras entre temps, cela était certainement la marque du Joker. Après tout, c’est un peu un artiste ce barjot la, il faut pas le brusquer.
L’homme, endoloris de douleur, se tenant le bras comme il pouvait fixa Bomber avec peine et difficulté et lâcha alors un :


« C’est bon … Tu … Tu peux entrer … »

« En te remerciant mon brave . »

Ajouta Bomber, qui ne prit même pas la peine de fixer l’homme qui lui indiquait le passage.Il se contenta d'une vulgaire tape sur l'epaule. Il avança seul, d’un pas svelte. Il déambulait le long des couloirs en direction du bureau de son ancien associé.
Une fois arrivé face à la porte qui le séparait du Joker, une légère brise de doute caressa Bomber qui se mit à hésiter ; Est-ce que le Joker se souvenait encore de lui ? N’avait-il pas oublié l’existence du terroriste ? N’allait-il pas lui planter une balle entre les deux ? Toutes ces questions vint alors augmenter le rythme cardiaque de Bomber qui, prit une grosse respiration, se racla la gorge et toqua 3 coups à la porte …

Il patienta quelques secondes avant de poser sa main droite sur la poignée, qu’il abaissa et poussa doucement la porte. Il entre dans le bureau et vit le Joker, nonchalant, installé sur sa chaise, les pieds posés sur le bureau affichant son légendaire et perpétuel sourire. Bomber referma la porte et avança vers son ancien collègue :


« Tu n’as pas changé Joker, depuis tout ce temps … »

Bomber se tenait derrière le bureau de son ex-coéquipier, a seulement deux mètres de lui. Il le fixa dans les yeux et attendit une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]   Lun 12 Sep - 17:53

Pour une surprise, c'en était une bonne. Revenu d'entre les morts, revoici Bomber ! Le Clown fut légèrement étonné. Il s'était passé deux ans déjà depuis leur dernier coup. Comme si c'était hier pour ainsi dire. Le Joker se ravisa sur son siège et se leva pour serrer la main d'un de ses plus vieux complices, du temps ou c'était le Pingouin qui menait la balade. A cette époque, le Clown et lui avaient fait les pires saloperies. Explosions, tueries, que de la rigolade. C'était sur, le Joker ne s'attendait pas à une visite pareille.

- "Bomber ? Je te croyais disparu de Gotham !"

Dit il en lui serrant la main, un grand sourire sur son visage d'Harlequin de la haine. Ravi, c'était la seule chose que le Clown pouvait espérer. Il l'invita à s'asseoir.


- "Prend donc un cigare, un whisky, fait comme chez toi !"

Dit il en sautillant pour revenir dans son siège, s'installant tel un seigneur dans son domaine. Il plissa les doigts et fixa son ancien partenaire, avec un mélange de bonheur et de curiosité. La chose la plus intrigante c'était "Que faisait il à Arkham City ?" Le Clown avait eu un mot de son départ pour Métropolis il y'a deux ans, c'était la fin d'un duo détonant.


- "Raconte moi tout, dis moi tout. Ou était tu passé pendant ces deux longues années ? J'imagine que tu as fais des choses magnifiques n'est ce pas ? Que fait tu dans un bouiboui comme Arkham City ?"

Dit il en patientant, servant les rafraichissements d'une bouteille de whisky qu'il venait de déboucher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]   Lun 12 Sep - 20:19

L’accueil fut étrangement chaleureux, surtout venant de la part du Joker. Bomber ignorait cette facette de son ancien camarade de jeu. Ce dernier se leva de son siège spontanément et alla alors à la rencontre de Bomber pour lui serrer la main avec chaleur et engouement. Le jeune terroriste n’eut presque pas le temps de répondre aux questions du Joker qui les enchainaient avec un joie non camouflée. Dans le fond, cela faisait plaisir à Peter, de retrouver un de ces anciens partenaire mais également de voir que celui-ci n’avait pas oublié l’identité de l’homme masqué qui se tenait devant lui …

- "Prend donc un cigare, un whisky, fait comme chez toi !"

Décidément, Bomber n’était vraiment pas habitué à un tel accueil, surtout de la part du criminel le plus connu et recherché de Gotham, c’était à la fois un honneur mais aussi un poids lourd à porter sur les épaules sachant qu’une grande partie de la ville fantasmait à l’idée de retrouver la tête du prince des Clown sur un pique … Les représailles pouvaient être lourdes, mais que faire, si le Joker perdurait, cela prouvait bien son don à demeurer l’ennemi publique numéro un.

Le Joker reprit place sur son fauteuil en sautillant tel un enfant, quant à Bomber, il en fit de même et s’installa sur un fauteuil face au bureau de son partenaire. Il s’installa, scruta discrètement le local dans lequel le Joker siégeait. Il fallait admettre qu’il avait toujours eux du gout, un genre décalé et pourtant artistiquement en avance sur les autres, ca changeait des bureaux basiques et froids des grands de la pègre
.

- "Raconte moi tout, dis moi tout. Ou était tu passé pendant ces deux longues années ? J'imagine que tu as fais des choses magnifiques n'est ce pas ? Que fait tu dans un bouiboui comme Arkham City ?"

Lacha le Joker qui servit des verres de whisky qu’il ouvrit pour l’occasion. Pendant ce temps, Bomber se racla la gorge et prit la parole d’un ton chaleureux et naturel :

« Et bien mon cher ami, ces deux dernières années n’ont pas était très fluctuantes pour moi. J’ai passé deux ans à renier ce que j’étais, j’ai traversé une mauvaise passe tu vois, la remise en question qui précède la dépression. Nombreux soirs je suis resté les coudes sur des comptoirs crasseux et collant, à vider toute ma thune dans de l’alcool, de la drogue. La rue à complètement oubliée qui j’étais, au point que je devint un simple homme de main pour le compte de grand caïds de Gotham… »

il fit une pause et soupira, avant d’attraper le verre de whisky que le Joker venait de lui servir. Il l’approcha de son visage, fit un signe de remerciement a ce dernier puis poursuivi son discours :

« Puis, je me suis réveillé ici a Arkham il y à quelques semaines de ca. Dent à programmé mon retour sur piste et m’a plus ou moins contrait à joindre ses rangs, j’ai accepté. Apparemment tu fais parti de ses ennemis avec bon nombres de criminels dont les noms m‘échappent, et c’est une des raisons qui m’ont poussées à venir te revoir, entre autre. J’ai déjà beaucoup de mal à me regarder dans un miroir dernièrement, mais j’en aurai beaucoup plus si j’en venais à te nuire. Ce dont à quoi je me refuse. Tu as ma parole Joker. »

Bomber trinqua avec le Joker, lâcha un « santé » avant de poursuivre, une fois une gorgé de whisky avalée et le verre à moitié vide posé sur le bureau en bois de son partenaire :

« Mais peut importe, je vais me refaire doucement. Et toi l’ami ? Que devient le Prince des Clowns en ces temps sombres et incertains ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]   Mar 13 Sep - 15:06


Le visage du Joker, en pleine lumière, ne reflétait plus que les années, les coups récents contre Pandora, et bien sur les blessures profondes. Il s'était énormément battu contre Pandora, à un point qu'il en perdait de la force physique, mais cela le stimulait intérieurement. Il observait Bomber, chaque geste, chaque parole, il l'écoutait. Avec un intérêt assez élevé. Il trinqua à la santé de Bomber quand celui ci proposa. Le Clown prit alors la parole, pour répondre à Bomber.


- "Comme tu le vois ou comme tu l'as entendu, je régnais sur Arkham City d'une main gantée de blanc. J'étais le Seigneur Princier, jusqu'au jour ou une sale petite morpionne boostée aux stéroïdes et autres saloperies, a défoncé mon gang et mon repaire avant de me casser le visage. Une petite pute du nom de Pandora. Ce nom ne t'est pas inconnu car ton ami Dent travaille pour elle ..."

Dit il pour clore ce chapitre peu glorieux du Joker. Il observa pendant un moment le poseur de bombes, puis il reprit la parole. Il fallait de nouveau scellé une alliance avec Bomber, lui proposer mieux que Dent.


- "Comme tu le sais, j'aime voir Gotham brûler. Dent, lui, il ne pense qu'au pouvoir et au hasard. Avec lui, c'est le petit bonheur la chance, trop de plans, trop de double guet-apens. A mon avis, son bon côté t'emploie, tandis que le mauvais songe déjà à te flinguer."

Dit il en ricanant. Il se tourna vers le coffre derrière lui, prit un billet de cent dollars avant de le brûler pour allumer les cigares des deux hommes. Il écrasa le billet brûlé par terre, et en sortit une autre liasse de billets de cent qu'il tendit au Bomber, en guise de cadeau de retour.


- "Comme tu le sait, toi et moi nous sommes des artistes, et nous nous connaissons bien. Nous savons ce qui fait plaisir aux gens, mort, explosion, amusement. Et je te propose de revenir parmi mes membres, comme au bon vieux temps, pour faire valdinguer cette putain de ville que j'adore ! T'en dis quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]   Jeu 15 Sep - 2:41

- "Comme tu le vois ou comme tu l'as entendu, je régnais sur Arkham City d'une main gantée de blanc. J'étais le Seigneur Princier, jusqu'au jour ou une sale petite morpionne boostée aux stéroïdes et autres saloperies, a défoncé mon gang et mon repaire avant de me casser le visage. Une petite pute du nom de Pandora. Ce nom ne t'est pas inconnu car ton ami Dent travaille pour elle ..."

C’Était vrai, ce nom « Pandora », ce n’était pas la première fois que Bomber l’entendait. Apparemment c’était elle la tête pensante d’Arkham et du gang ou Dent travaillait. A savoir que même le Joker s’était laissé surprendre par cette femme, mais également que Harvey Dent et bien d’autre criminels reconnut bossait pour elle à présent, c’est que cette femme devait être à la hauteur de sa réputation. L’idée glaça le sang de Bomber durant quelques secondes, qui s’empressa de saisir son verre à moitie plein de délicieux whisky, l’apporta à la bouche et le termina d’une traite avant de reposer le verre vide sur le bureau en bois lourd de son ami …

- "Comme tu le sais, j'aime voir Gotham brûler. Dent, lui, il ne pense qu'au pouvoir et au hasard. Avec lui, c'est le petit bonheur la chance, trop de plans, trop de double guet-apens. A mon avis, son bon côté t'emploie, tandis que le mauvais songe déjà à te flinguer."

Il fallait l’admettre, le Joker était un maitre en ce qui concerne la maitrise des mots et la manipulation. Bomber avait toujours respecté ce coté très intriguant de la personnalité du Joker. Ce dernier était toujours en capacité à vous faire douter sur des bases ou des croyances personnelles, pour un fou, c’est plutôt bien joué dis donc …

Le Joker ouvrit un coffre siégeant derrière lui, Bomber ne l’avait pas remarqué de suite pour tout dire. Il observa son associé saisir un billet de cent dollar qu’il brula à l’air d’un briquet, le billet de consuma rapidement et une flamme grandissante ne cessait d’accroitre. Grâce à cette dernière, Le Joker alluma deux cigares, il en tendu un à Bomber qui le mis en bouche et tira une latte … Pendant ce temps, le Joker avait déjà en main une autre liasse de billet de cent dollar, décidément, il ne manquait jamais de rien ce Joker…


- "Comme tu le sait, toi et moi nous sommes des artistes, et nous nous connaissons bien. Nous savons ce qui fait plaisir aux gens, mort, explosion, amusement. Et je te propose de revenir parmi mes membres, comme au bon vieux temps, pour faire valdinguer cette putain de ville que j'adore ! T'en dis quoi ?"

Oh oui, c’était certain. Le Joker savait vraiment utiliser les bons mots envers les bonnes personnes. Ce discours au combien rhétorique précéda à quelques secondes de silence dans la salle … Bomber lui, attrapa la liasse de billet qu’il fit battre telle des carte de poker. Il les fixa quelques secondes, tira une seconde latte de son cigare et reposa les nombreux billets sur le bureau en ajoutant, d’un ton calme :

- « Proposition très intéressante l’ami. Mais, cependant, j’aimerai te poser une question. Que préfères-tu, que je rejoigne tes rangs et affronte l’armé qui ne cesse de prendre de l’ampleur et du pouvoir dans les rues saccagées d’Arkham ? Ou bien, profiter du fait qu’un ami fait parti de ses rangs, ce qui pourrait entre autre t’apporter beaucoup plus…
Je ne dis pas par la que je te permettrai de prendre le thé avec Pandora ou encore de te la livrer sur un plateau d’argent non. Mais malheureusement, si je quitte ce gang, je suis mort, et toi avec mon ami. Et ce n’est pas ce qu’on veut. »


Bomber se leva de sa chaise doucement, il marcha autour de cette dernière d’un pas détendu et réfléchi tout en persistant dans l’énonciation de son discours, ponctué par quelques tirages de cigare …

-« Je n’ai qu’une chose à te dire l’ami… J’ai un plan. Je t’en parlerai plus tard, mais tu n’as pas à t’inquiéter, j’ai pensé à toi. Après tout, on reste un tandem. »

La situation était telle, Bomber ne pouvait vraiment rompre le contrat de Dent sous risque de se retrouver mort avec ses nouveaux coéquipiers, il était contraint de rejoindre les rangs de cette Pandora, apparemment nouvelle tête montante de la ville d’Arkham City …

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]   Jeu 15 Sep - 23:08

Effectivement, le tueur avait raison. Il fallait que Bomber garde son identité pour éviter de se faire descendre. Autant la jouer fine, et le Clown savait ce qu'il fallait faire dans un moment pareil. Son sourire restait sérieux, puis une étincelle germa dans les deux perles de folie qui lui servaient d'yeux. Il regarda derrière lui, la carte d'Arkham City, les différents territoires établis, et enfin, il regarda Bomber.

- "Tu vas jouer un double jeu, certes mortel. Mais si on y arrive, la clique de Pandora essuiera un coup fatal. Un coup qui la perturbera, et qui commencera a faire tomber son soi-disant Royaume. Après, je n'aurais plus qu'à m'établir, et asservir les rivaux qui tenteraient de me descendre."

Le Joker se reposa sur son fauteuil. Il regardait Bomber. On pouvait remarquer sur le bureau désordonné du Clown, le masque du jeune héros qui a été tué dernièrement, Red X. C'était le trophée du Joker. Il avait tué Robin, et il en avait tué un à l'état d’œuf. Les rouge-gorges à Gotham ne font pas long feu. Le Joker plissa ses doigts les uns contre les autres.

- "Garde le profil bas avec Dent. S'il y'a des choses a faire exploser, fait le. Si ça me concerne, préviens moi à l'avance. Mais une chose est sure. Nous allons prendre a revers Double Face, et le forcer à s'enterrer vivant sous Arkham City. C'est un symbole de Gotham, l'humiliation vaut mieux que sa mort. C'est mon avis."

Bomber avait un plan, la curiosité du Joker était maladive. Malade, c'était le mot. Le Joker était malade, physiquement et mentalement. Ce mot "plan", cela l'excitait, il était comme un gosse un soir de Noël.

- "Fais moi la surprise ! Ne dis rien, on ne sait jamais. Ton secret sera bien gardé."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]   Ven 16 Sep - 12:08


- "Tu vas jouer un double jeu, certes mortel. Mais si on y arrive, la clique de Pandora essuiera un coup fatal. Un coup qui la perturbera, et qui commencera a faire tomber son soi-disant Royaume. Après, je n'aurais plus qu'à m'établir, et asservir les rivaux qui tenteraient de me descendre."

Le discours du Joker venait de jeter un froid dans le dos de Bomber, gardant le silence et une allure impassible … Les mots employés par le Prince des Clowns laissa perplexe le jeune terroriste, en effet, ce dernier craignait que le Joker l’utilise pour arriver à ses fins, qui ne sont pas bien compliquées à deviner. Notant l’absence de Peter dans ces derniers, celui-ci conserva son calme et reflechissa ; Le Joker n’avait pas utilisé le terme « nous » ni même « tu » mais uniquement « je ». Ses projets étaient-il sans risque pour Bomber ? Allait-il jouer lui aussi un double jeu et se débarrasser de son ancien associé pour parvenir à ses fins une fois une grosse partie du travail achevé ? Connaissant le Joker, il en serait capable et c’était ce que craignait Bomber. Il allait devoir la jouer fine à son tour pour ne pas être devancé.

- "Garde le profil bas avec Dent. S'il y'a des choses a faire exploser, fait le. Si ça me concerne, préviens moi à l'avance. Mais une chose est sure. Nous allons prendre a revers Double Face, et le forcer à s'enterrer vivant sous Arkham City. C'est un symbole de Gotham, l'humiliation vaut mieux que sa mort. C'est mon avis."

Ajouta le Joker, attentivement écouté par son camarade qui venait de s’asseoir une fois de plus sur son fauteuil d’invité. Ce dernier fixa l’homme, il plongea son regard dans les yeux sombres et égarés du Joker, cherchant à détecter la moindre indication sur la nature des propos que tenait l’homme …
Celui-ci était nourri par la soif de vengeance, celle-ci scintillait dans ses yeux, elle brulait dans son corps et germait dans son hémisphère droit. Joker l’avait en travers, il voulait se venger de Double-Face et également écraser Pandora, la dite nouvelle reine d’Arkham … Mais les choses n’allaient pas être aussi facile pour lui, ainsi que pour Bomber. Ce dernier ne désirait pas renverser la hiérarchie d’Arkham et encore moins éliminer ses collègues, après tout, si il se refuse à éliminer le Joker, il en était de même pour Double-Face. C’est un code d’honneur particulier auquel Bomber était très attaché.


- "Fais moi la surprise ! Ne dis rien, on ne sait jamais. Ton secret sera bien gardé."

Le terroriste n’avait pas dans l’intention de dévoiler les grandes lignes de son plan. Il avait avant tout besoin de temps, d’homme et de matériaux. Chaque chose en son temps, le plus important à l’heure actuelle était d’éradiquer les gangs ennemies, gagner la confiance de ses partenaires et également la notoriété qu’il mérite. Après tout, il s’agissait bien la de The Bomber, le Terroriste qui a fait trembler Gotham il y à maintenant plus de deux ans …

- « Ne t’inquiètes pas, tu sauras tout en temps et en heure Joker. Pour l’instant, contente toi de rester en vie et de faire ce que tu fais le mieux, provoquer le chaos dans les rues d’Arkham. Sois prudent, Dent veut ta peau et à mon avis, Pandora ne crachera pas sur l’occasion si elle devait achever ce qu’elle a commencé. »

Peter écrasa son cigare dans un cendrier en verre taillé qui trônait sur le bureau, il éloigna la fumée, soupira un coup et reprit tout en se levant doucement de son fauteuil.

- « Il est l’heure pour moi de retourner à mes affaires l’ami. Le crime n’attends pas. Je te contacterai à chaque fois que tu dois être prévenu. Quant à toi, j’espere que tu saura garder le silence sur notre entretien. »

Il serra la main gantée de son collègue, hocha la tête en signe de salutation puis se mit tranquillement en marche en direction de la porte de sortie. Il logea ses mains dans les poches de sa veste, la respiration lente et calme. Une fois devant la porte, il posa sa main sur la poignet, l’abaissa doucement et, dans le silence lâcha :

- « Ca m’a fait plaisir de te revoir Joker, content que tu ai pu continuer à te battre pour tes convictions. Prends soin de toi. »

Il ouvrit la porte, la passa et la referma doucement en saluant le Joker d’un signe de main discret avant de disparaitre dans les couloirs, et enfin, dans les sombres ruelles d’Arkham …
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles et déformation professionnelle [PV Joker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Formation professionnelle: 30000 jeunes cibles
» L’État doit investir dans la formation professionnelle
» Protocole d’entente sur le centre des Cayes (EDH)
» Des retrouvailles tragiques...
» Dansker, Le joker accompagné de son ami Tik-Tik [finit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Outer :: Zone industrielle :: Aciérie Entreprises SIONIS-