RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Réunion au Lounge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Sam 8 Oct - 11:40

Tetch regarda Nefer et se sentit insulté. Comment cet homme avait il put oublier l'un des plus grands génies de Gotham City ? Comment avait il put outrepassé la réputation du célèbre contrôleur de cerveaux humains. Tetch jeta sa tasse par terre et eut un visage renfrogné. Il fixait Nefer. Il ne l'aimait pas, pas du tout. Comment ce misérable rat d’Égypte avait il put oublié le Chapelier Fou ? Comment l'avait il osé ?

- "Et moi ? Je compte pour du beurre ? Du beurre que le Lièvre de Mars a oublié de mettre dans sa montre de gousset. Fichtre, je suis déçu, déçu déçu ... Pour la peine, Nefer, je vous enverrais bien dans un monde, mais celui de vos pires cauchemars !"

Dit il pour répondre à la provocation de l'oubli d'un criminel aussi notable que le Chapelier Fou. Tetch était parfois un peu raciste, comme le Ventriloque, qui lui, ne supportait pas les métèques de la Ligue des Ombres, mais tout cela, c'est vieux, vieux d'une époque révolue. En parlant de Ligue des Ombres, Tetch avait une idée. Une idée saugrenue qu'il se réservait pour lui même.


- "En ce qui concerne Shreck, je pense que mes talents de contrôleur peuvent le rendre utile. Laisser-passer, fournisseur d'armes, et tout le reste. Je pense que nous aurions grand plaisir, a ne pas tuer ce cher Maximilien, il peut nous assurer un petit avenir dans Arkham City, histoire que nous rattrapions le retard que nous ayons sur cette morveuse de Pandora."

Tetch eut un léger sourire. Prendre les douanes, cela pouvait être amusant. De plus, cela permettrait à Tetch de revoir sa collection de chapeaux, enterrée dans sa cave de son ancienne petite maison. Il pourrait aussi reprendre du thé. Cela devient hélas, rare dans ce monde de dingues.


- "Prendre les douanes, non par la force, mais par la ruse. N'oublions pas que les gardes peuvent être achetés. En ce qui concerne les mercenaires, et bien ... Disons que je me suis souvent demandé ce qu'il y'avait dans la tête de ces hommes. Ou bien, nous les exécutons sans regrets. Avec de la moutarde et de la confiture."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Dim 9 Oct - 14:57

L'intervention du Joker ne fut pas très utile. Il parlait pour ne rien dire et, certes, il était nécessaire de rappeler quelques détails plusieurs fois pour marquer leur importance, mais Oswald voulait avancer dans la création de ce plan. Pour l'instant, on ne faisait que des théories, mais personnes ne prenaient de réelles décisions. Blablabla... D'habitude, Cobblepot adorait cette phase, tromper l'ennemi, le tourner dans son camp avec des paroles mielleuses, afficher un sourire sincère et trompeur. Or, ce soir, il n'y avait presque rien à cacher, il n'y avait pas de tromperie, du moins, pour les premières phases du plan. Ce soir, il fallait entrer directement dans le sujet.

Joker proposa ensuite qu'on envoie les justiciers s'occuper de Pandora, et cela eut l'effet d'une bombe. Personne ne souhaitait utiliser cette carte dont tous les bords tranchaient comme des lames de rasoir. Le Pingouin pensait que ce cher clown disait cela comiquement, ou sinon, il était tombé bien bas. Lui, demander l'aide des justiciers? Ridicule! Comme quelqu'un qui avait une aussi lourde signature que le Joker sur ses crimes pouvait se rabaisser à une telle chose? Si l'alliance qui se formait en cet instant même avait recours à de telles méthodes pour prendre le pouvoir, la honte et le déshonneur donneraient un goût atrocement amer à la victoire.


Pardonne-moi, Joker, mais j'ai encore un minimum d'honneur, moi. Que diront les citoyens d'Arkham si notre seule victoire est en réalité, celle des justiciers? Pandora elle-même se moquerait de nous, même à travers les barreaux! Nous devons lui montrer ce dont nous sommes capables et instaurer la peur dans la cité.

Les informations données par le Joker sur les chinetoques étaient inutiles. En effet, Oswald était resté discret dans Arkham pendant plusieurs semaines et plusieurs mois pour pouvoir étendre son réseau et collecter le plus d'informations possible sur le domaines et ses habitants. Il avait placé des taupes un peu partout et pouvait donc être au courant de beaucoup d'évènements.

J'ai aussi les coordonnées de ce clan de bouffeurs de sushis. Je m'occuperai d'eux, mes pingouins soldats lanceront une salve de missiles qui devrait suffire à réduire leurs bâtiments en cendre. Cela fait pas mal de temps que je me prépare à une telle offensive, aussi assurez-vous qu'elle sera efficace, héhéhé.

Oui, c'était ce qu'il fallait faire. Le Ventriloque avait proposé une idée brillante qui consistait à isoler le plus possible le gang de cette chère Pandora en annihilant toutes ses affiliations. Pourquoi ne pas commencer par le gang asiatique? Il n'était pas très puissant et marquerait un coup important contre la morveuse.

Nefer prit la parole. Il devint légèrement insultant lorsqu'il tenta une dernière fois d'exprimer sa loyauté. Puis, il se lâcha et commit l'irréparable. Il passa à l'offensive, insultant chaque personne dans la pièce en les citant ou en oubliant de les citer. Mais le Pingouin fut le plus insulté, Nefer relevait des points douloureux et les exploitaient pour les tourner contre Oswald. Son visage se crispa, son sourire disparut, ses yeux lancèrent des éclairs et ses mains serraient de plus en plus les accoudoirs de son fauteuil. S'il avait été absent, c'était pour mieux se préparer! Et on osait lui remettre cela dans la figure! Il rumina ces paroles pendant de bonnes minutes, et, finalement, lorsque Nefer eut finit de parler sur les différents plans qu'il proposait, Cobblepot se leva d'un seul coup, renversant son fauteuil. Il contourna la table, marchant impulsivement et faisant claquer ses talons sur le sol. Il rajustait son chapeau et tirait violemment sur sa cigarette. Il ne regardait pas Nefer, mais tous savaient qu'il se dirigeait vers lui. A sa hauteur, il leva la tête (Nefer était plus grand qu'il ne l'avait imaginé) et parla d'une voix tellement sifflante qu'on aurait pu croire qu'une langue de serpent sortirait de sa bouche.


Tu es ici, chez moi, dans l'Iceberg Lounge, alors que tu n'y a pas été invité, et tu écrases mon hospitalité?! Qui es-tu? Comment oses-tu faire des reproches, à moi et aux autres Grands d'Arkham? Puisque Croc a été si ingénieux et tellement plus puissant que Batman, apporte-nous son cadavre! Oh, j'oubliais, tu l'as laissé filer!La victoire n'est pour personne! Alors ne l'agite pas sous notre nez en vue de monter dans notre estime!

La voix tremblante de rage, le Pingouin se tourna vers les autres membres de la réunion. Il fallait mettre les choses au clair, maintenant.

Je tiens à préciser quelque chose. Pendant que vous, Grands d'Arkham, vous lanciez dans des guerres autodestructrices, pendant que vous vous entre-tuiez, je travaillais, corps et âme, à étendre mes réseaux, à me préparer à la guerre, au combat! Ce qui fait que, aujourd'hui, mon armée est prête, alors que les votres sont affaiblies. C'est moi qui vous ai convoqué! C'est moi qui ai organisé cette alliance! Sans moi, chacun serait chez soi à attendre que la morveuse vienne vous cueillir. Alors le prochain qui me reproche mon absence durant l'évènement bâclé et barbare de la soi-disant mort de Batman, alliance ou pas, je le saigne à blanc!

Sur ces paroles, il alla se rasseoir, rouge de haine. Nefer, et Killer Croc, il faudrait les tuer tôt ou tard, surtout ce petit merdeux de Nefer. Oswald en voulait aussi à mort à Killer pour avoir eu cette victoire sur Batman et pour l'avoir humilié cruellement. Pingouin avait souhaité une telle chose depuis des années, sans jamais pouvoir y toucher sans s'y brûler violemment. Et maintenant, Batman était parti. Nefer était un problème, et Chesterfield se dit qu'il faudrait prendre des précautions. Pourquoi ne pas demander au Chapelier de le mettre sous le contrôle d'une de ses puces? Il faudrait lui proposer cette idée discrètement. Il fut d'ailleurs satisfait de voir que Jervis était lui aussi outré des insultes de Nefer. Killer Croc pouvait les tuer en moins d'une seconde? Qu'en était-il de lui? Oswald savait qu'il était plus puissant que Killer, et il s'en servirait le moment venu.

Maintenant, arrêtons de nous égarer. Nous sommes en train de chercher un moyen de nous charger de Pandora, Shreck viendra après. Voilà ce que je propose. Nous allons essayer de tout faire en même temps pour empêcher Pandora de s'organiser. Jervis Tetch et Jane Doe auront pour mission d'approcher les proches de Pandora pour prendre leur contrôle et leur identité. Jane, tu devras essayer de te saisir d'une des plus intimes disciples de la gamine.

Je me chargerai de bombarder et de détruire le gang des asiatiques, avec l'aide du Ventriloque qui passera ensuite dans les ruines pour achever les survivants.

Ensuite, ceci fait, Jane et Tetch récolteront un maximum d'informations sur les projets et l'organisation de la gamine pour nous les transmettre le plus discrètement possible. Ils devront jouer leur rôle à la perfection et, quitte à nous mettre quelques bâtons dans les roues, devront gagner la confiance totale de Pandora.

Pendant ce temps, comme l'a suggéré Scareface, lui et moi annihilerons chaque affiliations avec Pandora, lui coupant ainsi les bras et son système de réseau. On pourra peut-être même s'occuper de Face directement, vu qu'il cherche ta mort à tout pris, Ventriloque. Les effectifs du Joker nous aideraient en cas de besoin, mais ils seraient déguisés pour qu'on ne sache pas qu'ils appartiennent au gang du Clown. Il faut que Pandora apprenne le plus tard possible que le Joker est avec nous, elle pensera que, suite à sa violente défaite, il cherche à disparaître un moment. Nous installerons ainsi une ambiance de guerre d'usure ayant pour but d'affaiblir la gamine.

Peu de temps après, le véritable assaut commencera. Joker et Killer Croc attaqueront avec des effectifs modérés mais importants tout de même, un des bâtiments contrôlés par Pandora. Elle pensera à un acte désespéré du Joker pour attirer l'attention et lui faire pleinement face. Mais, en vérité, alors qu'elle enverra des troupes s'occuper du Clown, Scareface, Jervis et moi-même, accompagnés du plus gros de nos forces, attaqueront le QG de la gamine par derrière. Les pantins de Tetch et Jane sèmeront le désordre au sein du gang de Pandora en interprétant mal les ordres ou en assassinant un à un leurs "collègues". Le Joker et Killer pourront tenter de nous rejoindre pour prendre le bâtiment de tous les côté et s'assurer une victoire écrasante.


Voilà ce qu'il avait à proposer pour l'instant. Il fallait poffiner, mais c'était déjà un petit montage pour commencer
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mar 11 Oct - 18:47

Le Joker ne broncha pas, contrairement au Pingouin. A vrai dire, dans sa tête, il s'imaginait en train de déchiqueter Nefer avec des tronçonneuses, ou bien jeter son cadavre à des crocodiles en Égypte. Tellement d'envie qui le faisait saliver. Son sourire s'accentua quand Nefer lui indiqua les paroles qui fâchèrent. Le Clown s'en fichait, il s'était tr_s bien amusé ce soir la. Et la mort d'un des disciples de Nefer n'avait fait que l'amuser.

- "Contribuer à l'évasion du Batman ? Moi ? J'en apprends des nouvelles. Pour information, petit serviteur, si j'ai laissé Batman s'en aller, c'est justement qu'il ne méritait pas une mort pareille ! La seule mort que je juge intéressante pour lui, c'est dans un combat contre MOI ! Batman et moi sommes liés dans la vie comme dans la Mort. Et c'est une danse qui ne se joue qu'à deux, les partenaires d'un soir sont une broutille."

Dit il au petit égyptien qui avait osé lui parler sur un ton d'égal à égal. D'ailleurs, le Joker avait eu raison de choisir le mot de Serviteur. Nefer n'était rien d'autre qu'un pion. Croc, même s'il n'était pas intelligent, n'obéissait à personne, et dévorerait surement Nefer si celui ci venait a se dévoiler sous la forme d'un maitre pour le reptile. Le Joker le savait. Le Clown ricana.


- "Saisissons nous la vraie nature de Pandora ? Une gamine effarouchée qui a surement dut être violée et internée. Qui a juré de détruire le monde uniquement parce que sa petite personne en a jugé ainsi. Mais ce n'est qu'une fille finalement. Certes, elle est bizarre, mais nous pouvons la tuer, c'est possible. Il faudra cependant sacrifier de nombreuses troupes. Je rejoins l'avis du Pingouin sur ce point."

Conclua t'il en fixant le palmipède de ses yeux verts. Le Pingouin était un habile tacticien, c'était vrai. Le Joker fonçait dans le tas, un chien fou, mais le Pingouin analysait toujours, même s'il sentait la vieille sardine, il avait toujours des idées intéressantes et qui pouvaient faire mal, très mal. Le Joker approuvait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Dim 16 Oct - 17:28

Nefer n’avait pas traîné pour montrer le roquet qu’il était en réalité, accusant tour à tour chaque personne de l’assistance d’avoir brillé par son inefficacité au cours de ce joyeux bordel qu’avait été la chute du Batman. Ben tiens, se fritter à trois et demi contre Ra’s al Ghul et sa ligue, et puis encore ? Scarface était peut-être capable d’en remontrer aux plus grands mais il n’était pas suicidaire, ça non ! Etonnamment, ce n’était pas cela qui l’avait le plus offensé. Non, la véritable insulte, c’était d’avoir complimenté le Ventriloque pour son plan génial ! Comme si ce vieux gâteux était fichu d’avoir un plan…

« C’est Scarface à qui tu t’adresses, Tout-en-carton ! gueula le petit parrain en s’avançant vers le malappris alors que Wesker essayait de le retenir.
- Allons, monsieur Scarface, calmez-vous, il n’en vaut pas la peine !
- P’têt’ bien mais ça me démange de… ah, laisse tomber ! »

Le pantin aurait sa revanche plus tard. Si quelqu’un ne dégommait pas l’insolent avant.

Le Pingouin approuva naturellement le plan de Scarface, vu qu’il était génial. Enfin un avec qui on pouvait parler affaires sans que ça vire à la prise de tête ! Contrairement au Joker, à Double-Face ou même au Chapelier, Cobblepot ne laissait pas ses lubies ni même sa cruauté torpiller son pragmatisme. Et à propos de Moite-Moite, Cobblepot proposait même de s’occuper de son cas, que du bonheur !

« Du sang jaune sur les murs ? Je dois dire que ça me plait bien comme idée, hé hé hé ! Le temps de me rendre plus présentable et c’est bon ! Je marche ! »

L’affreux pantin qui semblait esquisser comme un sourire avança sa petite main gauche comme pour la toper et conclure ainsi l’alliance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mer 19 Oct - 17:13

C'en était trop pour Jervis, a vrai dire, il prétexta se retirer pour aller aux toilettes du Lounge, mais lorsqu'il revint, il était accompagné de Tweedle Dee et de Tweedle Dum, les deux gros jumeaux, alliés du Chapelier Fou. Dee et Dum avaient rejoint l'abri temporaire qu'était le Lounge, pour éviter les représailles de Pandora après que les deux jumeaux aient fait explosés un bâtiment ou quelques membres du gang du Serpent s'y trouvaient.



Jervis se présenta devant Nefer, tandis que les deux jumeaux maintenaient l'égyptien. De sous son chapeau vert, Jervis sortit une carte à puce qu'il brandissait devant Nefer, comme une arme qu'il pointait sur l'homme. Tetch n'avait pas de sourire, seulement une légère nervosité.


- "Je ne suis pas un criminel moi ? Je n'ai même pas été mentionné, ce qui revient à dire que je ne suis rien ? Comment un être aussi minable peut il s'adresser à nous comme cela ?"

Dit il en présentant la carte devant les yeux de l'homme. Puis il l'accrocha sous la coiffe de l'homme, touchant le crane, pour être près du cerveau. L'homme était maintenant sous le contrôle exclusif du Chapelier Fou. Tetch sourit. Le premier ordre de Tetch était de faire lever Nefer et de prendre sa propre cape pour cirer les chaussures en bois de Scarface, pour se faire pardonner, ainsi que de l'ensemble des personnes ici présentes.


- "C'est mieux, beaucoup mieux."

Dit il de sa petite voix mièvre et attendrissante. C'était de belles excuses Nefer. De très belles excuses, petit esclave. Il remplissait a merveille sa tâche première.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mer 19 Oct - 23:31

"Une diplomate." murmura le docteur Carver, une fois que le Pingouin eut fini de dévoiler les amorces de son plan.

"Si cette Pandora est liée d'autres gangs, elle a forcément des filles qui s'occupent de maintenir le contact. Des diplomates, qui supervisent les activités des uns et des autres. De telles tâches, on ne les confie pas à la légère."

En repensant au contenu de la lettre, diplomatie n'est peut-être pas le terme adéquat, pour ce qui est des Asuras. On penserait plutôt à intimidation, violence et terreur.

"C'est une fille comme ça, qu'il faudrait à Jane."

Et puis, quelle meilleure position pour taper dans la fourmilière, le moment venu ?

"Pour des alliés rescapés, comment agiriez-vous, messieurs ?"

Elle s'adressait surtout au Pingouin et à Scarface, ceux-ci ayant l'habitude de gérer des gens, et non pas des automates, comme c'était le cas pour Tetch, ou de la chair à canon, pour ce qui est du Joker.
Quant à Nefer, hé bien... il ne semblait pas vraiment en mesure de donner son avis. Anne eut un sourire mi-figue, mi-raisin, en le voyant accomplir les basses besognes. Le Chapelier Fou avait, semble-t-il, un pouvoir de persuasion qui dépassait l'entendement.
Nefer s'était attiré les foudres d'à peu près tout le monde, ce qui était peut-être regrettable, mais au final très logique. Elle contint un léger rire, puis reporta son attention sur ses interlocuteurs.

"Un groupe ayant réchappé de ce massacre organisé peut-il garder assez de valeur pour qu'on lui envoie un contact ?"

Certes, le Pingouin et le Ventriloque pourraient se montrer réticents, à l'idée de laisser qui que ce soit en vie. Après mûre réflexion, elle rajouta:

"Peut-être qu'elles viendraient juste manger les morts, après tout. Ce qui revient au même: nous aurions quelques Asuras loin de leur maison-mère. Une occasion à saisir, pour Jane."

Il va de soi que ce ne serait peut-être pas aussi simple. Si l'enfant n'avait besoin que de deux êtres pour une tâche telle qu'une crucifixion massive, ce devait être des gens redoutables, et il faudrait pas mal d'observation, avant de tenter une réelle approche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Lun 24 Oct - 16:47

Cobblepot fut heureux de voir que chacune des personnes qui avait été visée par Nefer le prenait mal et s'appliquait à le lui faire comprendre. Cependant, de tous, c'était le Chapelier qui avait le mieux répliqué. Il se retira, faisant mine de partir aux toilettes.

Oswald le suivit du regard, pensant qu'une fois derrière Nefer, il sortirait son arme et répandrait son cerveau sur la table de réunion. Il saisit instinctivement son parapluie, juste au cas où, mais fut soulagé de voir que Jervis n'en fit rien. Lorsqu'il revint accompagné des jumeaux (le Pingouin refusait de croire qu'ils étaient cousins), Oswald comprit de suite ce que Tetch projetait de faire. Il fut satisfait de ne pas avoir à en lui donner l'ordre, car en effet, il comptait, à la base, tabasser Nefer à la fin de la réunion et demander au Chapelier de le mettre sous son contrôle.

Souriant tout en savourant son cigare, Chesterfield contempla la scène se dérouler sous ses yeux, l'arrogant réduit à l'état d'esclave sans cervelle. Une fois la puce placée, le Pingouin se leva et prit une dernière bouffée de son cigare. Il s'approcha de Nefer en riant, puis se plaça juste en face de lui, regardant d'un air cruel son visage figé.


Alors? On ne parle plus? On n'insulte plus à tout va? Oh, j'oubliais, tu es sous le contrôle de ce cher Jervis. Or, ce brillant personnage est à présent sous ma protection et sous mon commandement! Tu m'obéiras donc à moi aussi, l'Arrogant. Et lorsque quelqu'un m'insulte, il en paie toujours le prix.

Sur cette dernière phrase, Oswald éteignit son cigare sur le torse de Nefer. La chaleur ne traverserait probablement pas les vêtements, mais c'était symboliquement très humiliant pour le soit-disant maître de Croc. Lançant le mégot au sol, Cobblepot envoya ensuite un coup de poing violent dans le ventre de l'homme. Ses talents au judo à la boxe n'étant plus à prouver. A présent à terre, le nouveau disciple de Chesterfield ne devait plus avoir beaucoup de souffle.

Tu as vraiment de la chance que j'ai besoin que ton visage soit sans ecchymoses. Après tout, aussi stupide qu'il peut l'être, Killer pourrait se douter de quelque chose. En revanche, j'ai tout le reste de ton corps pour me défouler, héhéhé.

Le Pingouin leva son pied puis l'abattit à plusieurs reprises sur le torse et le ventre de Nefer. Puis, lorsque celui-ci se retourna, il frappa dans le dos et sur le coxis. Il fit, malgré cet acharnement, attention à ne pas laisser de trop grandes séquelles. Si Nefer boitait, Killer se demanderait pourquoi. Furieux intérieurement de ne pas pouvoir le torturer en lui arrachant les os, Oswald se dit qu'une fois Croc rallié, il pourrait toujours le rappeler et le terminer.

Bien! Je pense avoir parlé au nom de tous en ayant fait cela. Mais ne vous gênez pas voyons! Il y en a pour tout le monde! Faite attention à ne casser ni jambe ni bras, et le visage est interdit. Mais le reste est gratuit! Gnahahahaha!

Parfait, tous acceptaient, Cobblepot était à présent à la tête d'une des plus puissantes alliance que Gotham ait jamais vécu, et comptait bien faire trembler la ville pour prouver sa supériorité. Jane demanda comment elle allait bien pouvoir s'occuper d'une des sbires de Pandora, et proposa quelques cibles.

Ecoute, Doe, je laisse ton esprit criminel s'occuper de la capture d'une des sbires, j'ai juste cela à ajouter. Tu n'es pas obligée de rester fidèle à une seule identité. Tu peux toujours commencer au bas de l'échelle, puis monter, monter, monter en t'appropriant identité sur identité. A la fin, tu arriverais probablement aux côtés de Pandora.

Bien, mes amis, je pense que nous en avons fini avec l'élaboration de ce plan! Pandora ne tiendra pas, elle est à nous. Mais avant que vous ne partiez, je vous ai préparé une petite surprise. Voyez-vous, j'ai en ma possession une pièce de collection remarquable depuis fort longtemps. Cette pièce est aussi une arme monstrueuse et intimidante, bien plus encore que ce cher Killer Croc.


En parallèle de ses paroles, des bruits de pas immenses résonnaient dans la salle, se rapprochant petit à petit. Il étaient lourds et lents. Cobblepot se leva et remit son haut de forme sur la tête.

Laissez-moi vous présenter ma pièce maîtresse : il a plus de 600 ans et est mort autant de fois qu'il n'est revenu à la vie! Je vous présente Solomon Grundy!!

Et l'immense créature fit son entrée dans la salle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Mar 25 Oct - 11:35

Dans l'obscurité se trouvait Grundy.

Sa geôle n'était pas pire que les coins ignobles dans lesquels il s'était parfois réfugié. La froide humidité des marais en hiver ou la moiteur chaude et putride de l'été donnaient à cette vulgaire cellule les attraits d'une vraie chambre.
Il y faisait pourtant si noir, seul un rai de lumière passait sous la lourde porte blindée, Grundy pouvait passer des heures à fixer cette faible lueur, immobile et courbé sur sa couche des plus spartiates. Il se tenait dans une pause de statue, assi, son poing massif appuyé contre sa lourde tête. Une petite araignée avait profité de son immobilité totale pour tisser sa toile dans l'angle de son bras.

Le petit homme oiseau avait été bon avec lui. Chaque jour Grundy recevait un beau quartier de viande dont les os jonchaient à présent le sol de la pièce. Il le gardait au sec également, Grundy ne dormait plus dans les égouts, où les rats lui servaient de nourriture. Et de temps en temps le petit homme oiseau lui envoyait un méchant pour que Grundy le punisse. Grundy aimait bien travailler ainsi. Les tâches répétitives et rituelles étaient tout à fait à son goùut et il s'en acquittait avec une application opiniâtre.

Aujourd'hui pourtant la routine allait évoluer vers autre chose. Le petit homme oiseau avait prévu une nouvelle tâche pour Grundy, il le lui avait expliqué tandis que le géant rongeait les derniers os de son repas quotidien. Grundy n'avait rien dit mais il avait hoché la tête quand le petit être lui avait demandé s'il avait compris. Il n'avait plus qu'à attendre un tout petit peu. Qu'étaient quelques heures quand on avait tant de temps devant soi ?


Le rai de lumière le captivait toujours autant. Lorsqu'il se mit à grandir, les pupilles de Grundy se contractèrent, lentement. C'était l'heure. Le rai laissa place à une lumière qui lui parut éclatante, celle des néons du couloir. Ils lui montraient le chemin à suivre, comme on le lui avait expliqué. La lourde porte continuait à se relever, comme une herse de château-fort, avec un grincement réjouissant. Grundy attendit patiemment qu'elle soit tout à fait ouverte avant de se lever. Ses articulations firent un bruit qui résonna dans le silence de la geôle et il chassa négligemment l'araignée qui avait élu domicile sous son bras. Debout dans la lumière des néons, il s'étira, arrachant à chacune de ses vertèbres un bruit inquiétant. Puis il avança enfin dans le couloir.

A chacun de ses pas, le néon qu'il venait de dépasser s'éteignait, le poussant à toujours progresser vers la porte tout au fond, où on l'attendait.
Le silence était presque total et il martelait le sol de ses pieds lourds avec de plus en plus de force à mesure qu'il approchait de son objectif, on aurait cru entendre le tonnerre d'un orage d'été. A mesure qu'il avançait, le murmure de Grundy s'amplifiait, devenant de plus en plus audible.

-Solomon...
-Grundy...
-Solomon Grundy...

Enfin la porte.

Grundy ne prit pas la peine de chercher à l'ouvrir. D'un revers du bras il la fit tout simplement sortir de ses gonds, elle vola sur quelques mètres dans la pièce où se tenaient tous ces hommes aux habits colorés. Grundy y reconnut le petit homme oiseau.
Fort de son entrée il se précipita dans la pièce, son energie renouvellée et prête à semer la destruction sur son passage si on ne la canalisait pas. Le murmure de Grundy s'était peu à peu mû en un rugissement caverneux, parvenu au centre de la pièce il hurla.

-SOLOMON GRUNDY NE UN LUNDI !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   Jeu 17 Nov - 19:38

Topic terminé

[merci de cette conclusion splendide, Grundy^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Réunion au Lounge   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion au Lounge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]
» Une réunion s'impose [Pv tous les voyageurs^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Cyrus Pinkey Musée d'Histoire naturelle :: Iceberg Lounge-