RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Under the Arkham Asylum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Under the Arkham Asylum   Mer 17 Aoû - 10:09

Dans les sous-sol putrides de l'Asile d'Arkham, un homme attendait. Enfermé là depuis peu, oublié de toute la civilisation les gardes lui apportaient à manger et à boire quand ils en avaient le temps et quand ils en avaient envie, surtout que cet endroit était supposé être désaffecté. Cet homme portait un masque rouge qui dissimulait son vrai visage couvert de cicatrices, il n'avait plus de véritable nom, ça aussi la civisilation l'avait oublié. Maintenant il était connu uniquement sous le nom de Red Hood ou du moins c'est ce qu'il croyait puisque les gens qui l'avaient capturé et enfermé ici savaient très bien qu'il s'agissait de Jason Todd.

En apparence il ne portait pas d'armes sur lui : même s'il en possédait une quantité presque infinie, le maire par intérim Quincy Sharp les lui avait toutes confisquées de l'enfermer là. Si ses suppositions étaient juste ses armes devraient être enfermées quelque part dans les étages supérieurs de l'Asile ou dans un lieu tenu secret en plein Arkham City mais il y avait un inconvénient : si un des tarés qui se baladaient en liberté tombait dessus ce serait assurément la Fin de Gotham elle-même ! Ce n'était pas le genre d'arsenal à laisser à la portée de n'importe qui ! C'était du matériel haute-gamme conçu par Lex Luthor et utilisé à mauvais escient il pourrait raser Gotham, c'était sans doute pour ça qu'on lui avait retiré.

Tout le monde était persuadé que Todd est un criminel mais c'était totalement faux ! Il était un justicier défendant sa propre justice, les véritables criminels étaient là dehors, sans parler de Bruce Wayne et de sa ligue d'adolescents extraordinaires ! Pathétique. D'ailleurs Jason se demandait pourquoi on ne l'avait pas laissé à l'air libre comme le réclamait la loi instaurée par le maire. Pourquoi désobéissait-il à ses propres règles ? C'est la question à laquelle l'ex-Robin cherchait désespérément une réponse et c'est pourquoi il ne s'était toujours pas échappé....

Il releva légèrement son masque et dans un rictus cracha dans sa main gantée.


"Ils ont peur de moi, c'est la seule explication possible."

Désormais il tenait une bille explosive, seule arme que ne lui avait pas dérobé le maire. Il l'avait dissimulé dans les derniers moment de la bataille de Métropolis, sentant que ça allait mal se finir et depuis qu'il était enfermé là il la cachait au même endroit dès qu'il avait l'impression que quelqu'un allait arriver. Seulement Todd était las d'attendre, il espérait avoir des réponses en restant docilement enfermé dans sa cage mais il n'en aurait sans doute pas, il n'avait pas revu le maire depuis son arrivé ici. Il était temps pour lui d'aller chercher les réponses lui-même...

Il recula de quelques mètres, visa la porte du sous-sol et s'apprêta à lancer...
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Under the Arkham Asylum   Mer 17 Aoû - 15:37

... quand la porte fut fracassée par le corps déjà inconscient du premier garde affecté à Jason. Son collègue le suivit quelques secondes plus tard. Et une silhouette de cauchemar émergea dans la cellule sale et humide où le jeune homme croupissait depuis des semaines.

"Jason."

Sa voix était lourde, son ton autoritaire. Batman avait identifié le prisonnier grâce aux nouveaux scanners implantés dans sa nouvelle armure, et il n'avait pas hésité à venir le secourir - il ne savait pas vraiment pourquoi. Todd n'avait été qu'une déception et une plaie depuis son retour, autant par ses actes que par ses discours. Cependant, s'il avait voulu l'emprisonner et l'empêcher de nuire, il refusait que quiconque fasse du mal à son ancien protégé. Un lien toujours fort, étrange et vicieux, les unissait encore, et il ne pouvait le laisser ainsi. Pour le meilleur et pour le pire.

Lentement, ses pas craquèrent sur le sol sale de la cellule. Sa nouvelle armure était lourde, encombrante, mais résistante. Bruce s'était réveillé quelques heures plus tôt d'un coma d'un peu plus de deux semaines, groggy et usé. Alfred lui avait tout expliqué : il avait été piégé par le Chapelier Fou, qui lui avait inoculé une petite carte dans le corps lors de leur précédent affrontement - quand il avait été à deux doigts de mutiler Jervis. Tetch s'était vengé en l'empoisonnant ainsi, son petit "jouet" agissant pour dérégler son système nerveux. D'où sa fatigue de ces dernières semaines. D'où son manque de réaction. D'où sa chute.
Il avait eu une commotion cérébrale sans vraie gravité. Son majordome l'avait placé dans un coma volontaire après un léger réveil pour qu'il puisse se reposer. Plus pour l'honneur que pour autre chose, il avait indiqué son désaccord mais il savait que ça avait été une bonne idée. Il se sentait mieux, plus fort, plus énergétique. Mais son absence avait dû coûter cher.

Depuis la création d'Arkham City, la ville avait besoin de lui - plus qu'il ne pouvait l'assumer. Avec Killer Croc élu maire, il avait cru que le pire était arrivé mais se trompait. Jones avait d'abord adopté un comportement proche des meilleurs maires de la ville avant de craquer et de le défier lui, publiquement, sur un ring. Sa défaite, difficile, avait rendu fou Waylon qui avait par la suite lancé l'idée de la division de Gotham City, certainement sur une idée de Quincy Sharp. Le criminel n'avait cependant pas eu le temps de pleinement profiter des retombées positives : face à une manifestation d'opposition, Croc avait craqué et attaqué certains d'entre eux.

Quincy avait été nommé maire par intérim et apparaissait comme le "sauveur" de la ville, reprenant tous les lauriers des idées de son prédécesseur pour lui. Arkham City s'était organisée, composée de criminels et d'anciens aliénés. Le Chevalier Noir s'en était pris à Jervis avant d'organiser ses troupes, conscient qu'il ne pourrait pas opérer seul dans cet enfer. Ayant composé un Réseau de justiciers, avec un Azrael revenu d'entre les morts comme bras droit et les jeunes Midnight, Iroquois, Crimson Knight et peut-être un nouveau, il espérait pouvoir juguler l'afflux de monstres dans la ville. Et il y en avait.
Entre le Joker qui enlevait des enfants aidé de Tetch, l'étrange secte des Asuras et leur terrifiante chef enfant Pandora, Mr Freeze qui était associé à elles, Killer Croc qui zonait encore, Max Shreck qui manipulait la politique et la finance dans l'ombre et tant d'autres menaces, Wayne était en difficulté. Mais pas vaincu.

Ses deux semaines d'absence n'avaient pas eu l'effet catastrophique craint, et ça le rassurait. Cependant, la présence de Jason ici, emprisonné et surveillé, ne voulait rien dire de bon. Il avait rejoint l'asile pour rencontrer Midnight, une jeune justicière qu'il appréciait grandement, et ses scanners avaient découvert Todd. Il se tenait maintenant face à lui, conscient de l'arme qu'il tenait mais espérant, encore un peu, qu'il reviendrait à la raison.

"Si je te libère, vas-tu me dire qui t'a fait ça pour que je puisse l'empêcher d'étendre son influence dans la ville ? Ou vas-tu encore te comporter comme un adolescent et foncer dans la gueule du loup ?"

Batman connaissait déjà la réponse. Mais poser la question avait une importance symbolique que tous deux comprenaient.

(HJ/ Voilà un petit résumé de tout ce qui est arrivé... ça sera peut-être plus clair Wink /HJ)

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Under the Arkham Asylum   Mer 17 Aoû - 16:47

Red Hood avança en levant les bras au ciel à la vue du Chevalier Noir. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas eu de nouvelles de lui et à vrai dire ça ne l'avait pas dérangé. Un rictus se dessina sur son visage et il rit. Ce n'était pas un rire diabolique o rire de moquerie, non c'était juste nerveux. Sa défaite contre Superman, son emprisonnement forcé et les souvenirs ravivés par la simple vue de Batman....Ses nerfs lâchaient, c'était aussi simple que ça, comme un agent secret qui se rendrait compte en pleine mission que son patron était mort et qu'il n'avait plus de véritable but.

"GARDES ! GARDES ! UNE TENTATIVE D'EVASION ! ON ESSAYE DE ME KIDNAPPER !"

Il hurlait. Sa voix à la fois sombre et tremblante de folie résonnait dans le sous-sol. La tentative de le raisonner de son mentor lui paraissait complètement désespérée et inutile, il continuait de rire assez fort pour qu'on puisse l'entendre à l'autre bout du sous-sol mais il se doutait qu'aucun autre garde ne viendrait le "sauver". Il regardait Batman cette fois avec un sourire moqueur. Le souvenir le plus récent qu'il avait de lui lui vint en tête : le combat dans la mairie alors que le Croisé Masqué défendait le Chapelier Fou.

"Allons Batman, qu'est-ce que ça changerait que je te le dise ? Tu vas aller coincer l'homme qui lui a fait ça, lui donner la fessée et lui dire "Ne recommence plus" ? Les criminels ne sont pas tes enfants, déjà tes enfants ne t'écoutent pas alors imagines les eux. Le Joker par exemple il t'a écouté ?"

Jason rangea la bille explosive dans une de ses poches et s'avança vers l'homme chauve-souris, peut-être avait-il touché un point sensible. Il savait que même si les méthodes du Chevalier Noir ne poussaient jamais ce dernier au meurtre, ce qui était arrivé la "nuit du pied de biche" avait profondément traumatisé Bruce presque autant que ça l'avait lui-même traumatisé.

"Et si je refuse de te donner le nom, que vas-tu faire ? Laisser moisir là le mouton noir de la famille ? Me battre à mort ? Ou tu vas avoir pitié, me libérer et espérer que je vais changer de comportement et accepter de t'aider ?"

L'ancien Robin prit la bille explosive entre son index et son pouce gauches et la montra à Wayne. Il lui en voulait toujours pour tout ce qu'il avait fait : ses méthodes, le peu de conviction qu'il avait eu à venger sa mort et la défense de criminels qui mériteraient de mourir. Bruce n'était pas un héros et Gotham était au bord de la Chute. Le tuer résoudrait peut-être tout...

"Tu veux qu'on s'amuse avec ma bille ?"
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Under the Arkham Asylum   Mer 17 Aoû - 22:36

Les doigts de Batman réagirent vite : ils enserrèrent ceux de Jason et la bille, leurs regards se croisant tandis que le plus vieux d'entre eux serrait les dents. Il avait encaissé sans rien dire les paroles dures et froides de son ancien protégé. Son discours était connu, habituel mais le faisait toujours un peu souffrir - moins qu'au début, cependant. Il avait appris à gérer la déception et la douleur, et avait réussi à éteindre le feu de ses espoirs déchus. Globalement. Il en restait toujours un peu, malheureusement.

"Tu n'as rien à m'offrir qui m'intéresse."

Il appuya, autant pour faire mal que pour faire lâcher la bille. Il savait cependant que Todd savait gérer la douleur : pour être revenu d'entre les morts, avoir suivi des cours avec les pires criminels de la planète et être encore là, il devait être un dur à cuire. Mais ce n'était pas ce qu'il avait voulu pour lui ; la vie s'était chargée de lui faire découvrir qu'aucun de ses voeux ne pourrait se réaliser. Il avait réussi à dépasser ça.

"Tu es toujours un enfant, Jason. C'est pour ça que tu n'es toujours pas à la hauteur."

Les mots étaient durs, comme ceux de Red Hood. Ils ne communiquaient plus qu'ainsi, par provocations et violences verbales. Ils n'avaient jamais vraiment dialogué, finalement, et cette situation n'était qu'une continuité dans leur relation. Bruce en avait été peiné après la mort de Jason, quand il s'était rendu compte que lui et son protégé n'avaient jamais été aussi proches qu'à l'époque de Dick. Ca ne l'avait pas empêché de l'aimer autant que son premier Robin.
Ce temps-là était cependant maintenant révolu. L'amour filial existait toujours, un minimum au moins, mais l'incompréhension, la déception et la trahison avaient pris le pas dans son coeur. Wayne ne pourrait pas pardonner à Jason ce qu'il avait fait - ce qu'il faisait. Comprendre, oui. Pardonner et oublier, jamais.

"Superman m'a parlé de ton essai pathétique face à lui. Je n'imaginais pas que Luthor te ferait enfermer ici."

Le Chevalier Noir que Lex n'avait pas le pouvoir d'emprisonner Todd ici : Gotham City, et à fortiori Arkham City, était un univers trop clos pour le magnat de Métropolis. Cependant, en l'évoquant, ça permettrait à Jason de faire une erreur en voulant pavoiser devant son ancien mentor. Il n'était pas stupide, mais il se laissait trop souvent dominé par ses émotions. Ca l'avait perdu. Ca le perdrait encore à nouveau.
Il poussa de sa main libre son ancien protégé, après l'avoir dépossédé de sa bille. Il lui avait appris tous ses tours - Jason ne pouvait pas le vaincre là-dessus.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Under the Arkham Asylum   Jeu 18 Aoû - 9:55

Red Hood était maintenant en retrait, sans sa bille explosive, seul face à Bruce Wayne et privé de toutes ses armes. Toutes ? Il ne!" s'il ne l'avait pas montré, Batman avait souffert des paroles de Jason et ce dernier le savait.Car dans le fond lui aussi souffrait : il se voyait encore à l'époque où il était Robin et où il accordait toute sa confiance au héros de Gotham. Mais les choses avaient changé, la mort l'avait fait mûrir et son mentor s'était adouci, il ne pouvait plus lui accorder sa confiance, d'ailleurs il lui avait tendu un joli petit piège qui aurait pu marcher sur les deux hommes ne se connaissaient pas aussi bien.

"Le temps de quelques semaines, Bruce, Luthor a été le père que tu n'as jamais été capable d'être. Jamais il ne m'aurait fait enfermé, encore moins ici."

Todd tremblait de toute part à cause de l'excitation. Après le meurtre de criminels, tenter de faire culpabiliser l'homme qui l'avait recueilli, éduqué et nourri était sa seconde passion. Il savait que le comparer à Lex ne plairait pas à Wayne, surtout s'il impliquait la notion de père adoptif. Derrière son masque il affichait un sourire psychédélique, il ne regrettait rien, juste de ne pas avoir pu changer Batman à l'époque où il le suivait. Gotham serait peut-être dans un meilleur état s'il avait réussi..

Le fait que le Chevalier Noir parle du PDG de LexCorp avait pour but de faire avoué à notre anti-héros qui l'avait enfermé ici mais jamais il ne répondrait franchement. Mais par mégarde et poussé par ses sentiments de provocations il ajouta :


"De plus ce n'est pas lui qui détient le pouvoir à Gotham !"

Sitôt avait-il prononcé sa phrase qu'il la regrettait déjà. Certes Bruce n'était qu'un pacifiste à ses yeux mais il restait quelqu'un de brillant qui avait combattu des tarés qui parlaient en énigme comme le Sphinx, cette simple réflexion pourrait le mener droit à Sharp. L'ancien Robin se rapprocha de son mentor et tenta de changer de sujet :

"De plus, Lex m'a appris quelque chose que je n'avais pas encore saisi..."

Sur ces mots il donna u n coup de genou dans le torse de la chauve-souris et se mit en position de combat. L'ironie dans cette histoire c'est que Batman connaissait les points faibles de tous ses alliés mais ces derniers connaissaient-ils le sien ?

"Je suis ta kryptonite !"
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Under the Arkham Asylum   Sam 20 Aoû - 13:52

"Et je suis Batman."

Plus vif que l'éclair, Batman s'empara d'un Batarang à l'intérieur d'une des poches de sa ceinture. Reculant sous le coup, il profita de l'élan pour se placer de profil, pour lancer au mieux et au plus vite son arme. Seules quelques secondes s'étaient écoulées depuis l'attaque de son ancien protégé, et celui-ci n'aurait certainement pas le temps de se défendre ; Jason n'avait jamais atteint sa vitesse de réaction. Il pourrait peut-être éviter d'être vraiment blessé, mais le Batarang était lancé pour pénétrer la chair de l'ancien Robin dans son épaule droite. Pour l'handicaper, mais surtout le faire souffrir.

"Merci de m'avoir indiqué que Quincy Sharp est responsable de ton emprisonnement. Tu ne fais que confirmer mes doutes sur sa véritable implication dans Arkham City et ses manoeuvres. Tu m'as parfaitement soutenu - pour une fois."

Les poings fermés, il fixait Todd, apparemment calme et serein. Il savait que ce dernier ne supporterait pas d'avoir été son assistant indirect, lui qui rejetait tout ce qu'ils avaient accompli ensemble. Même si ses années en Robin n'avaient pas été aussi bonnes que celles de Dick et de Tim, le Chevalier Noir était quand même fier de lui - mais avait peut-être manqué trop d'occasions de le lui dire. Il avait corrigé son erreur avec Drake, en le motivant et en l'aidant plus que Jason, mais pour lui... c'était trop tard. Leur relation était brisée, et ils devaient continuellement se revoir pour en souffrir encore.
Il était un père déçu de son fils, qu'il savait avoir blessé. Il s'en voulait, mais... le passé était le passé. Il ne pouvait revenir dessus ; il n'avait pas le temps.

"Veux-tu vraiment passer tes premiers instants de liberté à me combattre et à perdre ? Tu ne parviendras jamais à me battre, surtout ici où tu ne peux menacer personne. Je suis venu pour te libérer et pour t'offrir une opportunité de retourner dans le bon camp - la dernière. Arkham City est une menace trop grande pour que nous perdions dans des combats injustifiés et enfantins. Tu veux, comme moi, stopper les criminels, même si tu as travaillé pour... Luthor. Tu peux retourner auprès de moi... si tu arrêtes de tuer. C'est la seule condition."

Bruce savait que Jason refuserait mais, comme pour Sélina, il ne pouvait lui tourner définitivement le dos avant de lui offrir une dernière chance de rédemption. Si elle l'avait refusé et avait peu à peu disparu de la circulation, certainement pour se cacher en attendant la fin de toute cette folie, Todd lui ferait beaucoup de bruit après leur entretien. Mais il ne pourrait continuer sans avoir essayé de le sauver. Encore une fois. La dernière fois.

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Under the Arkham Asylum   Sam 20 Aoû - 19:21

"Combien de fois m'as-tu fais le coup de la dernière opportunité, Batman ? Et à combien de personnes l'as-tu fait ? Le Joker a dû l'entendre énormément."

Red Hood s'était pris un bat-rang en plein dans l'épaule. Peu de sang coulé car il avait réussi à l'esquiver en partie mais cette esquive rapide l'avait forcé à faire un mouvement qui combiné au bat-rang planté dans le haut de son épaule le faisait souffrir le martyr. Sa voix tremblait et sanglotait tellement la douleur était intense mais la rage et la haine le poussaient à continuer son discours, il savait que jamais il ne réussirait à convaincre Wayne de quoi que ce soit mais il devait continuer ses monologues pour rappeler à son mentor - mais aussi se rappeler à lui-même, se prouver qu'il ne se tromper pas - pourquoi et comment il en était arrivé là. Plus qu'une envie, c'était un besoin, un peu comme le meurtre de criminel. Sans riposter physiquement il lança une nouvelle attaque verbale :

"En plus tu sais très bien que même si je te promettais de changer et que je te rejoignais, une fois face à Quincy Sharp ou un enfoiré du genre les coups partiront tout seul et je le tuerais à mains nues ou avec mes dents si je jugeais ça nécessaire !"

Le pauvre Robin incompris, mort et revenu sous un masque rouge hurlait. Il devait extérioriser sa souffrance à la fois physique et morale contre le Chevalier Noir. Il frotta son épaule avec sa main gauche en se disant que l'idée de tuer quelqu'un avec ses dents pouvait être sympathique et qu'il le tenterait bien sur son "père" mais il n'était pas en position de force et risquait beaucoup s'il tentait une attaque de front serait presque du suicide et la bataille contre Superman lui avait appris à ne plus faire n'importe quoi. Non, il devait être sournois et manipulateur comme Lex mais pas se jeter dans la gueule du loup - ou de la chauve-souris - même si dans tous les cas il était hors de question qu'il ne rejoigne le "bon côté".

"Nous partageons les mêmes idéaux, Batman. Mais plus jamais je ne serais ton ombre ! Nos méthodes sont trop différentes ! Faisons une trève, laisses moi faire régner la justice à Arkham City, nous règlerons nos problèmes familiaux plus tard."

Si seulement Jason avait eu ses armes il n'aurat pas eu à faire de compromis, d'ailleurs ce serait la première chose qu'il irait chercher si Bruce le laissait VRAIMENT sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Under the Arkham Asylum   Lun 22 Aoû - 23:59

"Il n'y a pas de justice dans le meurtre."

La réponse avait fusée, naturellement. Jason devait s'attendre à ce que Batman réagisse ainsi, il l'avait provoqué pour que lui affirme que toute possibilité d'alliance et de pardon soit impossible. Il s'en voulait d'être tombé dans un piège aussi grossier, mais il ne regrettait pas. Marteler, encore et encore, son opposition aux méthodes de son ancien protégé était une bonne chose. Jamais il ne pourrait accepter les pratiques de celui-ci, jamais il ne pourrait légitimer la mise à mort pure et simple d'un être vivant. Il n'était pas un criminel.

"Toi qui as perdu ton père à cause de Double-Face, toi qui as recherché ta mère seulement pour la voir mourir sous tes yeux... comment peux-tu justifier ton comportement ? Comment peux-tu adopter l'attitude de ceux qui ont pris la vie de ceux qui te l'ont donné ?"

Le débat était vain, il le savait. Jason ne retrouverait jamais la raison.

"Je ne peux te laisser partir dans Arkham City. Et je ne peux te laisser ici..."

Le Chevalier Noir soupira. Il était las de cet affrontement, las de cette déception. Las de devoir toujours affronter son ancien protégé alors que celui-ci ne retrouverait jamais la bonne voie - sa voie. Il n'avait que trop longtemps retardé ce moment.

"Du moins, pas dans cet état."

Il tenait toujours la bille entre ses doigts, et la jeta soudainement derrière Todd. Son mouvement suivant, une seconde à peine après le lancer, fut de se projeter en arrière, au-delà de la porte brisée sur laquelle reposaient, à terre, les deux gardes chargés précédemment de surveiller Red Hood. Sitôt que l'explosion fut terminée, et alors que la fumée régnait encore dans la pièce, Bruce se releva pour lancer deux Batarangs explosifs au-dessus de lui, là où il y avait auparavant la porte elle-même. S'en suivirent deux petites explosions, qui firent lourdement tomber des gravats - qui empêchaient toute sortie de Jason.

"Jason..."

Désormais debout, Wayne faisait face aux ruines du couloir. Il avait agi pour empêcher l'ancien Robin de s'échapper et pour le coincer ici : normalement, la bille ne devait pas avoir offert au captif un moyen de s'échapper, selon les plans de l'asile qu'il connaissait.

"Je sais que tu peux m'entendre. Dans quelques jours, Sharp enverra des hommes pour savoir pourquoi les gardes ne répondent pas. Ils te libèreront et te changeront de prison. Je... ne peux faire autrement. Tu es trop dangereux pour demeurer ici. Pour demeurer libre. Nous savions tous les deux que ça ne pouvait finir qu'ainsi."

Il soupira. Même s'il se doutait de cette issue, elle demeurait douloureuse et cruelle pour lui. Il aimait encore sincèrement Todd, même s'il savait que tout espoir était mort. Il avait fait son deuil, redécouvert son fils mais subit la lourde déception de le trouver ainsi - si opposé et si différent de lui. Il ne pouvait prendre le risque d'avoir un tel franc-tireur dans Arkham City : la situation lui échappait déjà, ce serait pire avec lui dans les pattes.
Il attendit une réaction avant de lentement tourner le dos aux gravats. Il savait que seuls des cris ou des injures lui répondraient mais, peut-être, espérait-il encore quelque chose. Vain espoir que cela. Vain amour paternel qu'il lui restait.

(HJ/ Si tu veux continuer, sortir ou parler, pas de souci. Sinon, ce post peut être pris comme un départ de mon personnage. /HJ)

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Under the Arkham Asylum   Mar 23 Aoû - 14:27

Jason Todd, l'enfant du destin qui n'aurait jamais dû vivre. Ni une fois ni même deux fois. Pas que ça le dérange de vivre mais ça le dérangeait de vivre au contraire mais c'était une gêne pour le monde. Encore que, on le lâcherait en Chine il serait une solution radicale au problème de la surpopulation. Beaucoup le voyait comme un être dérangé qui ne pensait qu'à tuer, c'était le cas de son ancien mentor qui venait - croyait-il - de l'enfermé dans les décombres du sous-sol de l'asile. Red Hood lui considérait plus tôt comme le remède d'un cancer qui rongeait Gotham City, cellule par cellule. Il avait vu un moyen de sortir mais il n'était pas certain que ça marcherait et il préférait attendre que ce cher Batman soit parti car il était conscient que dans son état s'il tentait de provoquer la chauve-souris il retournerait en prison sans passer par la case départ alors que s'il était un peu patient, il pourrait prendre un nouveau départ....

"C'est donc là tout ce que t'as trouvé, Batman ?! M'enfermer ?! Tu penses que de simples gravats vont te sauver ?! C'est tout ce que t'as trouvé pour te défendre de la mort ?! Je reviendrais te chercher, tu tomberas ! Je te ferais tomber ! Tu m'entends ?!"

Il hurlait tout en frappant les débris. Plus qu'une diversion pour pousser l'Autre à partir afin qu'il puisse se libérer, c'était également un accès de folie meurtrière. Ce qui se passait dans sa tête aurait fait peur aux plus réputés des psychiatres, tellement les idées morbides. Le bruit qu'il faisait aurait pu provoquer une émeute s'il y avait des gens aux alentours mais de toute façon l'Asile étant désaffecté, personne n'osait s'y aventurer et donc personne ne viendrait. Le meurtre était son obsession, un besoin naturel qu'il devait assouvir et les cris et la violence comblaient ce besoin quand il ne pouvait pas le faire. Il resta ensuite assis une petite demi-heure dans le sous-sol en ruine, pour être sûr que Bruce soit parti puis il s'avança vers une fissure qu'il avait repéré dans le mur de gravats. Son épaule lui faisait encore mal mais entre temps il s'était fabriqué un pseudo pansement qu'il avait attaché à cette dernière.

"C'est le moment de vérité. Etre libre ou ne pas l'être, telle est la question !"


Armé de ses poings il ouvrit la faille, s'offrant une porte de sorti non pas du sous-sol mais de l'asile en lui-même. Il était maintenant dans les égoûts d'Arkham City et trouver une sortie fût plus que simple. Ca y est, il était libre, enfin il allait pouvoir prendre sa vengeance sur les criminels et sur Batman, sans oublier le Joker, le prince des fous. En affichant un sourire derrière son masque il partit à la recherche de ses armes en citant un grand philosophe. Fini de combattre son père, maintenant il avait dans l'intention de le traquer et de le tuer, c'était la seule solution.

"Une française a dit "Il y a deux types d'hommes : ceux qui cherchent leur père et ceux qui cherchent à tuer leur père.". Pas besoin de préciser ma catégorie."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Under the Arkham Asylum   

Revenir en haut Aller en bas
 

Under the Arkham Asylum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Batman Arkham Asylum (JEU)
» Retour a SIONIS
» Arkham Asylum : Dossiers
» Arkham Asylum : welcome to hell.
» Trilogie Arkham

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Security Buildings :: Centre pénitencier et psychiatrique d'Arkham-