RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Parmi les fous ... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Parmi les fous ... [Libre]   Mar 2 Aoû - 9:02

Jeremiah Arkham ...

Un vaste nom dans un ruine qui désormais, trônait dans Arkham City tel un spectre sur une ville. La folie contenue s'était relâchée et Jeremiah, au fond de son bunker personnel, n'entendait plus les cris de ses patients. Il avait tenu quelques semaines dans ce bunker personnel, ou il avait la clé. Les secours avaient oublié ce pauvre docteur, et le voila maintenant à la merci de tous les criminels de l'asile.

Il se risqua donc, muni de son pistolet en caoutchouc, a sortir de son antre, pour affronter la folie. Qui l'attendait ? Le Joker ? Harvey Dent ? Ivy ? Il se préparait aux criminels les plus durs. Les autres étaient de simples brebis qui ne demandaient qu'a être rassurées ... A être calmées ... Jeremiah se marmonna alors la Bible, et quelques extraits qu'Amadeus disait.

"Je serais la lumière dans les ténèbres de la folie."


Se répéta t'il en remontant les escaliers qui menaient à l'asile. Plus précisément au bloc opératoire. Lorsqu'il entra dans le bloc. Personne. Les fous ont ils quitté le bâtiment ? C'est alors qu'une musique lui parvint aux oreilles. Un homme chantonnait gaiement, il reconnaissait la chanson d'enfants, c'est Humpty Dumpty. Sa vitre avait été brisée, mais il commençait déjà à la recoller, cherchant les morceaux dans le couloir.

"Bonjour Humphrey ..."

Commença t'il a dire, une assurance relevée dans la voix. Humphrey était le patient le plus calme de l'asile, le plus discipliné, malgré le fait qu'il avait démonté sa grand-mère avant de la recoller, morceaux par morceaux. Jugé coupable, on l'avait envoyé ici pour des soins. Il avait fait d'excellents progrès. Des progrès très optimistes.

"Pourquoi n'as tu pas quitté l'asile Humphrey ? Il y'a pourtant la liberté dehors, tu peux te sentir libre dans Arkham City ..."


Le colosse à la tête d’œuf leva la tête, et avec un très bon sourire, il salua le directeur en lui serrant la main. De très bons progrès se rassura Arkham.

Humphrey - "Je ne peux monsieur Arkham, j'ai besoin de recoller tout cet asile. Les autres, les méchants, ils m'ont dit que j'y arriverais pas, mais je peux le faire ! j'en suis certain. Dites monsieur Arkham, vous avez mes pilules ? Je n'en ai plus, et j'en ai besoin."

"Je ne pense pas Humphrey, je pense que tu es complètement guéri. Essaie de t'en sortir sans les pilules. Tu as fais de très bons efforts. Ne les gâche pas."


Dit il amusé, le colosse retourna à son occupation : refaire la vitre de sa cellule. Jeremiah l'observa un court instant avant de se rappeler de la dangerosité de cet endroit. Y'avait il d'autres fous en liberté ? Que se passerait il ? Il leva tout en tremblant son arme inoffensive. Un bruit derrière lui attira son regard. Qui était ce ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Parmi les fous ... [Libre]   Ven 12 Aoû - 8:10

Le couloir était flouté par la drogue, les lumières de l'asile crachait des flammes infernales sur le sol déjà roussit. Hurlement. Agitation. Tentative de fuite entravée par deux hommes dont le crâne en flamme lui adressaient un sourire démentiel. L'infernal épouvantail attendait derrière, de sa bouche sortaient des langues de feu qui venait lécher sa veste noircit par la chaleur. Hurlement. Grincement de métal. On ouvrit devant lui la porte d'un immense fourneau qui avait été apprêté pour lui. Il résista de ses jambes, la respiration désespérément haletante. Douleur dans le genoux. Le contact du sol était brulant. Il se sentit soudain voler puis atterrir sans douceur sur un matelas calciné. Des larmes chaudes lui coulaient sur le visage. Supplications, hurlement, déraison. Puis un vacarme assourdissant. Solitude.

Les infirmiers s'époussetèrent peu et soufflèrent. Le patient avait été particulièrement revêche cette fois-ci. Plus les consultations passaient et plus les composés étaient forts. La plupart des employés du docteur vivaient dans la confiance d'être loin de ce traitement tant qu'ils faisaient leur travail correctement; mais le sort de ces malheureux ne les rendaient pas indifférent, mais le silence était la meilleur arme face au docteur qui ne quittait jamais son vaporisateur. Un infirmier arriva en trombe près du groupe.

-Docteur! Nous avons vu un intrus dans les zones que nous n'avons pas encore totalement sécurisé, fit-il précipitamment.

Crane n'était pas du genre à s'étonner face à un évènement non scientifique. Si on lui avait annoncé qu'un patient résistait à ses traitements ou que l'un d'entre eux était guéri, il aurait aussitôt accourut. Mais face à une nouvelle aussi secondaire, il se contenta d'un "Allons voir cela". Les infirmiers passèrent par la salle de garde pour demander une relève dans l'aile qu'ils quittaient et se rendirent avec le docteur jusqu'au lieu dit. Des cellules ne fermaient pas convenablement, des aliénés se promenaient ça et là sans véritable menace. L'aile était celle des patients légers.

Le docteur Crane s'avança dans le couloir avec assurance, aucun des individus qui pouvaient être ici n'étaient plus dangereux que lui et ses produits. Soudain, une voix perça, une voix qui en conseillait une autre. Elle lui disait vaguement quelque chose, un souvenir trop profond pour être clair. Probablement un patient qui se prenait pour un docteur ou pour suffisamment sain pour conseiller. Une scène des plus étrange lui apparut alors, un patient recollait une vitre brisée tandis qu'une silhouette filiforme, vaguement humaine se tenait à ces côtés et cette silhouette n'était autre que celle de...

-Arkham! fit Crane avec un étonnement des plus inhabituels chez lui. Que faites-vous donc ici?
Revenir en haut Aller en bas
 

Parmi les fous ... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Security Buildings :: Centre pénitencier et psychiatrique d'Arkham-