RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Braquage à la banque [Crimson Knight]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Braquage à la banque [Crimson Knight]   Ven 1 Juil - 15:46

Ils se tenaient derrière la banque, en pleine nuit. Ils étaient huit. Parmi eux Jongo, un gros balèze, Bob, un autre balèze, Victor, un petit maigrichon à lunette et Lilee. Les autres n'ont pas d'importance, ce n'étaient que des homme de main, des hommes de main sans trop d'importance, mais utiles. Pourquoi se tenaient-ils tous derrière la banque? Pour la braquer, tout simplement. Ils avaient prévu le casse depuis un bout de temps, avec Jester. Ce n'était pas prévu, au début, de le faire sans lui, mais comme il était mort, ils étaient bien obligés. En fait, ce projet, ils l'avaient abandonnés après sa mort...

4 jours au par avant, dans l'appartement 113 d'une des rues de Gotham

Victor, Jongo, Bob et Lilee (ou Alice) étaient assis près d'une table basse, en ébène, sculptée version antiquité. Sur la table étaient posés des verres en cristal contenant de la bière. Pas de dessous de verre, pas de nappe. Alice prit la parole.

"Bon, les gars... Va falloir faire quelque chose. On est déjà fauchés, ça fait à peine trois jours qu'on a braqué...
- Une épicerie, l'interrompit Victor.
- Ouais, mais on a braqué!"

Les autres, installés sur le canapé en cuir rouge foncé, ne disaient rien, ces deux débiles avec leurs chapeaux à ponpon ne faisaient que regarder et écouter. On avait parfois l'impression qu'ils dormaient les yeux ouverts.

"Il faudrait peut-être préparer un gros coup, dit Victor. Un casse qui nous rende riche au moins pour une année entière."

Il avait les jambes et les bras croisés. Ce type-là se prenait pas pour une merde, mais bon, c'était un bon cerveau pour leurs "opérations". Ils l'appelaient le Docteur, parce-qu'il analysait chaque recoin de l'endroit qu'ils allaient braquer, chaque détail, chaque rayon laser, chaque poussière. Mais une fois sur place il ne servait pas à grand chose. Il restait dans la camionnette qu'ils utilisaient pour se déplacer en emportant tout le matériel nécessaire, et avec son oreillette il leur disait où ils devaient aller, en indiquant les piège et autres conneries.
Alice se leva brusquement, frustrée.

"Ca va prendre un temps fou à tout préparer!"

Un silence s'installa pendant quelques secondes, les deux débiles s'étaient véritablement endormis. L'un d'eux bavait. Victor donnait l'impression qu'il faisait semblant de réfléchir, affalé sur le fauteuil, main sur le menton, le regard vide. Puis il se redressa.

"Et le plan de Jes'?"

Inutile de décrire la surprise d'Alice.

"Le plan... Quel plan?
- Le braquage à la banque.
- Mais t'es malade! Sans John on peut rien faire! C'est lui qui a tout prévu!"

Victor se leva, énervé.

"Ecoute, va bien falloir que tu pense un jour à faire ton deuil! C'est vrai que c'est lui qui a tout prévu mais là on est dans l'urgence! On va pas continuer à braquer les épiceries, merde! C'est un peu humiliant!
- Mais sans John...
- John n'est plus là! Il est mort John! Tu comprends ça? IL-EST-MORT!"

Dans un geste vif, presque spontané, Alice lui flanqua une énorme claque. Elle avait les yeux écarquillés, coulants de larmes. Un long silence pris place... Alice s'assied, très lentement, les yeux grands ouverts, le regard vide, sur le sol. Victor avait la tête tournée vers la droite, il n'avait pas bougé la tête depuis la claque. Il en avait perdu ses lunettes. Il mis le pouce devant ses lèvre et commença à en grignoter la peau.

"Alice... Je suis désolé."

Une fois reprit tout son calme, il tourna le regard vers elle. Prit de pitié certainement, il s'assied à ses cotés, collé à elle, puis il posa ses mains sur son visage, de sorte à ce qu'elle le regarde et voit l'expression sincère dans ses yeux. Elle lui rendit son regard, toujours l'air perdue.

"Faut tourner la page maintenant, Alice. On va faire ce braquage, et on sera content pour une année entière, surement plus. On peut pas laisser passer l'occase."

Elle détourna le regard. Il lui donna une légère tape sur la joue gauche.

"Alice, regarde moi, dit il toujours calme. On va le faire."

Elle reprit ses esprits dans les dix minutes qui suivirent, ils préparèrent ça en trois jours.


Dernière édition par Alice Lew/Lilee le Sam 2 Juil - 21:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à la banque [Crimson Knight]   Ven 1 Juil - 16:34

Les revoilà maintenant.

Lilee ordonna à un deux hommes de main de faire le guet. Heureusement qu'il y avait une sortie de secours derrière la banque! et même pas difficile à forcer! Ils étaient tous armés; des flingues de toutes sortes, des couteaux... Il ne fallait pas ce mettre en danger inutilement. Ils savaient que cette opération était dangereuse, mais c'était plus le moment de reculer. Elle ouvrit la porte, lentement, observa les alentours à l'intérieur de la banque. Les lumières étaient éteintes, Bizarre pensa Lilee. Peut importait, il fallait ramener le fric, autant en finir vite!

"Doc'! C'est où?" chuchota Lilee dans son micro-oreillette.

Elle entendit comme des grésillements puis progressivement la voix de Victor se fit entendre.

"Je... erche... at... ends deux s... condes... J'ai... ouvé la bonne fréquence! Tu m'entends?
- Oui! Traînes pas!
- OK! Bon alors regarde à ta droite... Tu vois le bureau?
- Ouais je le vois bien. C'est là derrière?
- Oui. Fais doucement, ils sont habitués au criminels dans cette ville, alors la sécurité c'est plutôt bon."

Elle avança, lentement, les hommes de main la suivirent...

"Stop! Arrête-toi!" cria Victor
"Garde ton calme bordel, Doc'! Qu'est-ce qu'il y a?
- Une dalle, devant toi, elle déclenche une alarme!"

Elle passa lentement au dessus de la dalle et dit aux autres de faire pareil. Elle était à deux doigts d'être dans le bureau. Elle passa derrière celui-ci, à présent une porte se tenait devant elle. C'est trop facile... Où est le piège? pensa-t-elle.

Pendant ce temps Victor était dans la camionnette, entouré d'écrans de toutes sortes, l'un d'eux était en face de lui, c'était une sorte de détecteur. Ce qu'il détectait c'était les technologies probables d'être un piège. Victor l'avait confectionné lui même. A son côté gauche, il y avait un écran radar, il vérifiait les 10 mètres alentours. Celui-ci émit brusquement un bruit *Bip. Bip. Bip. Bibip. Bibip* Ils auraient donc été repérés? C'est pas vrai! Il appuya précipitamment sur le bouton de l'oreillette.

"Lilee! Grouille toi! Sors de cette putain de banque!
- Quoi?! Pourquoi?! J'y suis presque!
- Dépêche-toi! On a été repérés!
- Bordel!"

A la banque, Lilee ce tenait debout, bien énervée. Elle ordonna aux autres de sortir en vitesse, mais elle était resté. Elle ne ce décidait pas à vouloir sortir. Bob se retourna vers elle, marchant à reculons, ne voyant rien de ce qui se passait derrière. Puis il dit, de sa voix de débile baraqué:

"Patronne! Dépêche-toi! Faut y aller!"

Il continuait cependant de marcher à reculons. Il posa le pied sur la dalle piégée, ce qui déclencha l'alarme et alluma des lumières tourbillonnantes rouges. Lilee sortit son flingue, frappa du pied le bureau qui était devant elle. Elle défonça la chaise aussi d'un grand coup de pied. Elle pointa Bob avec son arme, rouge de colère.

"Merde! Putain! Merde! Merde! Bob t'es vraiment le pire débile mental que j'ai jamais connu! Qu'est-ce que tu fous encore ici?! Bouge! Cours! Dépêche-toi! Je jure sur la tête de ta mère que je te tuerais!"

On entendit quelqu'un arriver...

[C'est un peu vite fini, certes, je pense que je vais peut-être l'éditer. Un justicier viendra-t-il les arrêter?]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à la banque [Crimson Knight]   Sam 2 Juil - 22:49

Franchement je ne sais pas comment fond les autres justiciers pour trouver les criminels. Je sais qu'une bonne partie d'entre eux est retenue à Arkham city, mais moi je n'arrive jamais à en trouver. Pas que j'en cherche vraiment. Mon but étant seulement de sauver les innocents. Mais en général où il y a méchant, il y a demoiselle en détresse. J'ai pas de radar pour les trouver. Pas de super gadget de la mort. Tout ce que je peux faire c'est sauter de toit en toit, priant pour enfin faire mes preuves. Par exemple, des mecs à l'intelligence douteuse portant des chapeaux à pompon et gardant la porte de derrière d'une banque en pleine nuit. Soit la banque avec des uniformes et des méthodes de recrutement foireuse soit...

J'en ai trouvé!!!!

Mais bof, pas envi d'intervenir. A cette heure il n'y avait personne à sauver dans cette banque. Et puis pour ce qui est de l'argent, les banques sont assuré. Dans une ville comme Gotham, un bon nombre d'assurance avait du faire faillite! Mais c'est pas mon problème. Je continuais donc à observer les zigotos en bas. Sans qu'ils puissent imaginer que je m'amusais de leur nervosité éclatante. En plus j'avais rien d'autre à faire. Enfin jusqu'à ce que l'un d'entre eux déclenche l'alarme.

Les boulets...

je sautais avec grâce et silence sur l'escalier incendie puis descendis les marches jusqu'au palier le plus bas avec une certaine fébrilité. Si les flics débarquaient, ça allait tourner en jeu de massacre. Autant régler l'affaire avant leur arrivé. Et puis c'était des débutants vraisemblablement. Moi aussi en tant que justicier, mais en tant que combattant c'était une autre histoire. Je visais et me projetais dans airs pour atterrir sur les deux sentinelles. Il faut dire que mon poids ajouté à la chute de deux mètres ne leur fit pas du bien. Ils s'écroulèrent sans savoir qui les avait assommé. Quant à moi je m'étais réceptionné après mettre servit d'eux pour amortir le choc. Par contre niveau furtivité le bruit violent de l'impacte additionné au cris des hommes avaient sans doute alerté les cambrioleurs. Pas question d'y aller comme ça. Je ne veux pas finir en passoire. En fouilla dans une de mes nombreuses sacoche, j'en sortie la solution à mon problème. Une grosse grenade flash que je dégoupillais et lançais dans la pièce sombre de la banque abritant les personnes s'approchant précipitamment de la sortie.

Cadeau!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à la banque [Crimson Knight]   Dim 3 Juil - 0:47

On entendit deux hommes baraqués s'écrouler. Ils avaient dû se faire avoir par un des nombreux justicier de Gotham. Lilee et Bob, ainsi qu'un autre gars, étaient toujours dans la banque. Les autres étaient sortis, comme leurs avait ordonné Lilee. Son adrénaline commençait à monter, de plus en plus. Son cœur battait à 100 à l'heure. Peut-être qu'elle paniquait? C'était la première fois qu'elle était à deux doigts de se faire prendre par la justice. Un objet fit brusquement irruption dans la pièce jusque-là sombre. Puis en quelques secondes une lumière aveuglante prit place. Par pur réflexe, Lilee mit la main devant les yeux, pour protéger sa vue.

"Barrez-vous, bande de cons!" cria-t-elle aux hommes restants.

Bob, le débile avec le chapeau à pompon bleu, restait là, il regardait Lilee, sans rien faire. Elle le pointa à nouveau avec flingue et lui ordonna de sortir, en jurant qu'elle le suivrait, mais dans quelques secondes. Il hésita, mais sortit tout de même. Lilee, elle, s'acharnait à vouloir prendre, au moins, un peu de pognon. La lumière aveuglante s'estompa. Elle trouva un extincteur à son côté gauche, le prit, toujours l'arme à la main, et cogna la porte du coffre fort avec. Si puissamment, que celle-ci finit par céder. Elle tenta de l'ouvrir après l'avoir bien déformé, mais sans succès. Putain c'est pas vrai! Elle jeta violemment l'extincteur au sol. Elle regarda à droite, à gauche, en hauteur, histoire de voir qui était en ce moment présent avec elle dans la banque.

"Qui es-tu?! Montre-toi! Allez, vas-y!" cria-t-elle en regardant un peu partout avec insistance, elle cherchait un justicier, n'importe qui, du regard. N'importe qui pouvait être avec elle, dans cette banque. Comme personne ne se manifestait, elle continua:

"T'as peur d'affronter une pauvre fifille sans défense, hein?" tout de suite après cette phrase elle tira un coup de feu au sol.
"Allez! On se montre!" Elle attendit, non sans impatience, la manifestation de l'individu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à la banque [Crimson Knight]   Dim 3 Juil - 2:35

[HRP / Apparemment vous vous sentez un peu seul?! Un ami/ennemi commun ma gentille-ment demandait de vous apprendre les mauvaises manières dans Gotham city! Donc c'est avec plaisir que je viens vous tenir compagnie et il serait dommage d'attraper si facilement une future tarée qui viens de débuter. Bref, je vous souhaite un bon RP sénile dans mon gaz toxique!]


Peu à peu vous sentez l'atmosphère être plus pesante. Vous ne saviez pas pourquoi mais un étrange pressentiment parcoure votre sixième sens comme un poisson d'avril. L'alarme déclenchée à fait surgir une force bien plus terrifiante que vous ne pouvez l'imager ! Une présence qui était dans une sombre ruelle en train de prélever des organes vitaux sur des gens de passage à qui la mauvaise chance leur est tombée dessus. Mais maintenant vous vous rendez compte que la police n'allait pas intervenir parce qu'elle est trop occupée à essayer de maintenir le chaos qui règne dans d'Arkham city. Du moins pas pour l'instant! Tandis qu'une ombre ce rapprocha discrètement avec sa mallette en mains. Elle vit un homme en rouge se présenter dans la banque après avoir mis hors service deux sbires ridiculement habillée Qui étaient ils ? Peu importe pour le docteur car il est curieux de savoir qui se cache derrière ce holdup foireux ?! Et il fallait avouer que sont action héroïque parlais d'elle-même...

Le docteur fou, été il impressionnait des capacités motrices et physiques de l'homme au ruban rouge ?! C'est possible qu'il soit intéressé pour un sujet potentiel mais pas assez comparée à un super-héros comme Baseball ou Nightwing que le docteur toxicomane convoite! Puis le héros lança une flash bombe en balançant une célèbre réplique digne des films de Rambo !« Cadeau ! » Hilarant, pensait' il ? Pas tant que ça, si il savait ce qu'il l'attend...

Puis après un coup de feu tiré haut hasard et une voie féminine s'exclamer comme "les méchants de BD digne des années 60! "C'est à ce moment-là que vos craintes ce réalise. Vous commencez à sentir une forte odeur de souffre mélangé à de la déjection humaine datant de trois jours. L'odeur est forte, pesante , dérangeante, dégueulasse, insupportable puis indescriptible ! Vous vous sentez mal, des mots de tête vous envahissent tandis que des gens comme Lilee et Bob ce mirent à ce tordre de douleur, comme si leurs cerveaux allés exploser de l'intérieur. Vous avez compris ! On vous à drogués! Puis vous sentez encore la douleur grandir en vous est ainsi vous perdez votre sens de concentration. Quand soudainement vous entendez, une voix captivante et rassurante qui attire votre attention à la porte d'entrée.


Spoiler:
 

En vous retournant avec effroi, vous voyez un type étrange portant un chapeau à la mode, un costume élégant, un porte document à la main gauche, une bombe de gaz toxique libérer dans sa main droits et enfin son masque a gaz vous fixant comme un monstre sans expression. Vous ne rêvez pas! C'est bien le tristement célèbre docteur de la mort qui ce tient devant vous. Mais pourquoi il a lâchée le gaz toxique dans la banque ? Vous n'allez pas tarder à le savoir...

[HRP / D'accord Batou, les joueurs sont libres de prendre en compte ou pas le RP. Dans ce cas je t'invite a supprimer mon RP pour ne pas polluer le sujet, sachant que la pollution toxique c'est ma spécialité ]


Dernière édition par Karl Hellfern / Dr Death le Dim 3 Juil - 17:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bats

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 05/03/2011
Nombre de Messages : 3802
Vous à Gotham : Chevalier Noir

MessageSujet: Re: Braquage à la banque [Crimson Knight]   Dim 3 Juil - 16:03

(HJ/ vu que Alice Lew/Li-Lee a indiqué [Crimson Knight] dans l'intitulé du sujet, c'est qu'il était réservé à eux deux, Dr Death. Je suis donc désolé de t'annoncer que tu ne peux pas venir ici, sauf si les deux autres joueurs sont d'accords, mais je ne le crois pas. Ton post ne sera donc pas pris en compte dans le sujet, mais n'hésite pas à demander si d'autres veulent jouer avec toi Smile /HJ)

_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gotham-city.actifforum.com/t5310-the-batman
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à la banque [Crimson Knight]   Lun 4 Juil - 22:56

Le flash aveuglant fit son office. Trois criminels à la petite semaine sortirent en trombe en se frottant frénétiquement leurs yeux meurtris par la lumière intense qui les avait pénétré alors que leurs pupilles étaient complètement dilaté par l’obscurité. Ils gigotaient tous de douleur devant moi, piétinant le sol sale de la ruelle. Il avait adopté une formation en triangle sans le vouloir. J’attaquais sans leur laisser le temps de recouvrer la vue. Le temps se ralentit autour de moi comme cela arrive souvent pour les adeptes des sensations fortes, l’adrénaline avait cet effet étrange. Ma paume atteint violemment le menton du gars à ma gauche. Sa mâchoire claqua et son cri de douleur sortait étrangement de sa bouche close. Son corps parti en arrière la tête la première, pendant que je m’élevais dans les airs pour lancer un coup de pied retourné qui atteint cette fois celui de droite en pleine tête. Il fut projeté sur le coté. Pendant que je profitais d’être dans les airs pour abattre mon coude sur la tête du dernier homme en face de moi.

Raté.

Mon action avait beau être rapide, il esquiva de justesse, les yeux mi clos et dégoulinant de larmes de douleur. Il recula précipitamment en manquant de trébucher et se fracassa la tête sur le chambranle de la porte, tombant inerte. Pour eux c’était réglé, et ce fut mon erreur, la trop forte confiance en moi. Un éclair de lumière moins puissant en luminosité que le mien apparu dans le noir de la banque. Je reculais puis tombais en arrière. Je ne vis pas le mastodonte sortir dans la ruelle, content de lui avec sa mitraillette au poing. J’entendais seulement quelqu'un frapper du métal contre du métal. Je ne vis pas son sourire vicieux s’élargir. J’entendais seulement une femme crier et tirer dans la banque. Je ne le vis pas mettre son arme sur son épaule au lieu de m’achever. Mais je le vis changer de visage passant de la surprise idiote à la terreur… idiote. Forcément, je venais de me relever à la vitesse de l’éclaire pour lui fondre dessus, tel un mort sorti de sa tombe.

RAAAAAGRRRH !

J’avoue que le cri bestial que je poussai à ce moment là n’avait rien de furtif. Je lançais violemment mes pieds dans sa poitrine et me réceptionnait lestement, espérant le voir au sol. Sauf, qu’il était sacrément baraqué le bougre. Mon assaut le fit seulement reculer dans la banque. Le peu de lumière présente dedans me permit juste de le voir satisfait de sa résistance en regardant avec insistance son torse massif. Puis intrigué par le sifflement que j’émettais. Enfin pas vraiment moi, plutôt mes bolas que je projetais sur lui. Il tenta de me viser et de tirer, mais il était trop tard, les bolas s’entourèrent autour de ses bras et de son buste. Il tira tous de même mais sa mitrailleuse était collé à son corps pointé vers le haut. Il gesticulait de rage et arrosait allégrement le plafond. Je préférais me replier contre le mur de la banque pour m’abriter au cas où un éclair de génie traverserait sa petite tête et qui pense à se pencher en avant pour me viser. Un moment de répit bien mérité que je mis à profit pendant les deux secondes qu’il fallut pour vider son chargeur. Je retirais le plomb fiché dans mon kevlar d’une main tremblante. Ce n’était pas la douleur qui me faisait trembler. Une cote cassée et un hématome bientôt immense n’était pas grand-chose pour quelqu'un qui avait subit l’entrainement d’un psychopathe obsédé par son destin. Non, si je tremblais, c’était de peur. Je n’avais pas honte, ce n’était pas comme si je pouvais contrôler ce sentiment. Je serais mort s’il avait visé plus haut. La peur de mon père s’en était allé depuis longtemps, mais il restait encore beaucoup de sorte de peur que je n’avais pas expérimenté. Et que je devrais endurer.

Un bruit effroyable.

Il me sorti de ma transe. Les tires avaient stoppé et je n’entendais plus rien. Il fallait que j’agisse. Que je montre que j’avais la carrure pour être un justicier. Pas seulement un simple assassin. Je serais le poing sur le plomb et risquais un œil, pour finalement froncer les sourcils. Je m’approchais au ras du sol pour découvrir Musclor KO sous un lustre de cristal. Je continuais furtivement dans la banque pour ne trouver qu’une femme gémissante sous un des autres lustres qui s’était écroulé dans la fusillade intempestive du bas du front en chef. Elle me regarda un instant dans la peine ombre avant de sombrer dans l’inconscience. J’avais enfin mon moment héroïque et ca tournait comme ca ? Que dire de la pauvre jeune fille qui c’était fait fumer par son pote ?

La loose !

J’entendis les flics arriver devant l’entrer principale de la banque et charger comme des bulldozers. Il était temps de filer. Pas le temps de les ficeler. De toute façon ils n’allaient pas se réveiller de sitôt. Je grimpais sur mon toit avec moin d’énergie que j’aurais cru. J’avais bataillé sec contre des amateurs et j’étais affaibli, blessé et avec le moral dans les chaussettes. Ça promettait pour l’avenir…


[J'espère avoir fait assez humiliant sans pour autant avoir exagéré. Bonne chance à Arkham City. ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Braquage à la banque [Crimson Knight]   Mar 5 Juil - 14:34

Ce gars avait massacré ce gros débile à pompon, Bob! Comment avait-il réussit?! Bob était le plus fort au corps-à-corps, c'était pour cela que Lilee le gardait à ses côtés en cas de braquage. Il l'avait complètement mis KO! C'est qu'il se prenait pour quelqu'un le wanna-be-hero! Après avoir mis Bob et l'autre homme de main KO (des baraqués, elle ne connaissait que le nom de Bob et Jongo), il se dirigea vers elle. Que lui voulait-il? L'arrêter. Son cœur palpitait tellement vite... c'était la première fois qu'elle allait se faire arrêter... et par un débutant en plus! Bon, elle aussi débutait mais ce n'était pas une raison! Une lumière blanche commençait à éclaircir méchamment ses yeux... Elle se sentait aussi légère qu'un grain de poussière... L'apprenti justicier avançait vers elle, et d'un seul coup, plus rien. Le noir complet. Elle cru entendre des sirènes de police, le son était soudain fort, puis il s'estompait... encore et encore... Qu'allait-il lui arriver? Elle, elle le savait. Arkham City, me voici...

[HRP: merci Crimsou!]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Braquage à la banque [Crimson Knight]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Braquage à la banque [Crimson Knight]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Braquage à la banque [Crimson Knight]
» [Rapport 1500pts] Chaos de Dan VS Crimson Fists de Tarkand
» Screen armures 165 Knight
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand
» Un compte en banque? C'est quoi? Sa sert à quoi?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Banque nationale de Gotham-