RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Bonjour, Mr Shreck (PV unique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Bonjour, Mr Shreck (PV unique)   Mer 29 Juin - 22:31

Hj: A moins que Mr Shreck ait lui-même envie de répondre, ce post sera unique

Gotham City, ville des maux et des pêchés, là ou les rêves et les cauchemars prenaient vie. Là ou tout devenait possible, si on avait de quoi mettre la main à la patte. Vérité et mensonge. Espoir et desespoir. Il serait possible de monologuer bien longtemps.
Gotham et Arkham, lumière et ombre, vivant en chacun d'entre nous, au-delà et bien plus encore. Arkham, vile representation d'un espoir déjà perdu, un enfer sans controle, qui, chaque jour, grandissait en mal, encore et toujours.
C'est pourtant dans ce contexte que la Reine des démons se sentait la plus à l'aise. Enfant de Lilith, rejeton de l'antéchrist, tu ne peux voir que la grandeur de ton propre pouvoir, et tu rejetes celui de ceux qui ne sont pas "Dieux", les seuls à qui tu rendras des comptes. Pour le moment, personne n'a pu pretendre te faire plier, pas même l'ange de la mort, terrassé comme tu le souhaitais, par un envoyé des abysses.
Mais pourtant, il existait, quelque part, dans cet Eden camouflé, un être qui pensait faire office de dieu, un blasphémateur du véritable pouvoir, qui se servait d'une simple stratégie guerriere pour affirmer un pouvoir qu'il ne fallait accepter en aucun point.

Maximilien Shreck était son nom. Manitou de Gotham, son titre. Et pseudo sauveur, fieffé menteur, il était et resterait jusqu'à la fin des temps, lui, qui, il y'a si longtemps, se retrouva impliqué dans des histoire tout ce qu'il y'avait de plus douteux. Cet idiot avait fait l'erreur de s'impliquer dans le chaos d'Arkham City, et si certains de ses hommes acceptaient de faire profil bas, d'autres voyaient Arkham City comme une vulgaire maison de passe, un peu comme l'Opera des âmes, si injustement visés par ces châtrés de mercenaires, dont la seule récompense fût une lame bien placée, traversant de part en part leur tête.
Certains commandos avaient par ailleurs disparus, et personne n'en fit réellement un speech. Nous étions à Gotham et Arkham City, ne l'oublions pas.
Pourtant, devant l'entrée de Shreck Industry, une mystérieuse figure venait de déposer ce qui semblait être un colis très lourd.
L'individu camouflait extraordinaire son visage, à l'aide de bien étranges oripeaux mais seuls ses yeux rouges étaient facilement discernables. Vous direz qu'un tel individu aurait du être arrêté par les gardes, mais ces derniers semblaient très occupés à tenter de ramasser leurs organes ou leurs membres, agonisant doucement sur le sol, pleurant presque en levant la main vers le ciel, espérant une aide divine.
Pourtant, l'étrange personnage se contenta de laisser le colis, avec une lettre fixée dessus, devant une secretaire terrorisée par le massacre qui avait eu lieu devant le batiment.
Ce dernier eut alors ces quelques mots

"Mon nom est Sigma. Veuillez transmettre ceci à Mr Shreck, de la part du clan Asura. Je le saurais si l'information ne lui a pas été communiquée"

Sigma, le mystérieux orateur du GNN qui avait ouvertement menacé Shreck et Sharp lors de son petit discours, celui qui avait reussi à faire entendre raison à certains Gothamiens. Si il s'agissait bien du même Sigma (Et n'en doutez pas, c'est bien lui.), alors Shreck aurait du soucis à se faire.
La pauvre femme tentait vaiment d'articuler quelques mots mais perdit vite connaissance, laissant l'étranger seul dans le hall du batiment, alors qu'il fit demi-tour, laissant ce qu'il avait apporté Au moins, Sigma avait laissé un message fort et les quelques gardes écharpés forcerait Shreck à s'interesser aux quelques têtes humaines qu'il contenait, ainsi qu'à la lettre, dont le contenu était le suivant.

Spoiler:
 

La messe était dite. Amen, mon reverend.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bonjour, Mr Shreck (PV unique)   Jeu 30 Juin - 7:49

Lorsque Maximilien vit entrer une quinzaine de personnes qui travaillaient dans son entreprise, blême comme la mort et tremblant d'un seul homme, il se retint de les accabler de n'avoir pas frappé à la porte. Celui qui semblait avoir le coeur le plus vaillant s'approcha sans un mot, son visage cendreux, presque cadavérique parlait pour lui. Il déposa sur le bureau de son supérieur un colis duquel émanait une odeur terrible et une lettre.

-On a "laissé" ça pour vous monsieur Shreck,
articula-t-il, comme si chaque mot était un souvenir douloureux, après avoir tué une bonne partie des gardes de l'entrée.

La mâchoire de Shreck se serra, était-ce une mauvaise plaisanterie? Il en douta, il n'avait pas employé les plus grands comédiens du monde et leur peur semblait bien réelle. Maximilien se leva prestement, avec une pointe d'énervement. Il saisit la lettre sans la lire et entreprit d'ouvrir l'étrange colis. Ses employés frémirent et certains partirent en direction des plus proches toilettes lorsqu'ils découvrirent son contenu.

Le président recula de dégoût et se plaque un mouchoir sur le visage, des tête exsangue figée dans des positions atroces avaient été soigneusement entassée. Il ouvrit rapidement une fenêtre pour évacuer l'odeur nauséabonde. Il évacua de son bureau les quelques employés et ordonna à son assi...secrétaire d'appeler immédiatement la police.

Il se décida, une fois les porte close à lire la lettre qui lui était adressée. Particulièrement habitué à toute sorte de menace, il conserva un minimum de sang-froid face à cette démonstration tape-à-l'œil, mais s'inquiétait un peu, la lettre ne lui permit que de sourire. Son adversaire, une dénommée Pandora ignorait sans doute une arme que Maximilien usait depuis bientôt quelques années: la subitilité. Attaquer de front sans connaître son adversaire autrement que par des "on dit" et des dossiers probablement falsifier au dernier degré par ses services juridiques était une erreur grossière, de laquelle il allait tirer profit, surtout après la colère qui monta en lui après sa courte mais intense lecture.

On le menaçait? On tuait des hommes armés assurant l'ordre? On voulait de la tranquilité dans Arkham City? C'étaient trois armes, l'une ferait de Shreck une victime, un martyre, l'autre assurerait de quoi augmenter l'armement autorisé par le gouvernement et la mairie, enfin la dernière fixait clairement la nécessité de raser certains édifices ou lieux d'Arkham City tout en assurant l'impact qu'avait causé la création d'Arkham City, légitimant toute action nécessaire en son sein.

Il avait beaucoup à faire et aussitôt la police repartit de son bureau, une copie de la lettre en main, le bureau débarrassé de cette terrible odeur, Maximlien saisit son téléphone portable.

-Allô? Frank? Oui, c'est Maximilien à l'appareil. Oui, il semblerait que la politique porte ses fruits. Tu peux prévenir le secrétaire d'état, il est temps d'agir...Dis-moi, tu connais Edward Engelsky non? Oui, le chef du FBI. Parfait, crois-tu qu'il puisse mettre quelques agents dans Arkham City? Histoire de récolter quelques informations...D'accord, j'attends de tes nouvelles alors. Tu me transmettras son numéro si il est d'accord, très bien, c'est parfait.


Il raccrocha ensuite. La petite frayeur de cette nouvelle venait de se muer, une adversaire venait de quitter imprudemment l'ombre qui lui servait de seule cachette. Mais si c'était une guerre qu'elle voulait, Shreck était capable de déclencher une guerre civile pour vaincre et avec les appuis dont il disposait, il ne lâcherait pas avant son dernier souffle.
Revenir en haut Aller en bas
 

Bonjour, Mr Shreck (PV unique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Adieu Haiti, Bonjour Dominicanie
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale
» bonjour [pv Petit Matin]
» Bonjour de Thibaut
» bonjour de la lituanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Midtown/Diamonds :: Shreck's-