RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Le début du Sioux (Azrael et Clayface)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Mar 28 Juin - 21:40

Après avoir fini son travail dans son entreprise industriel, John Bannerman rentra chez lui et se fit à manger. Il allait bientôt ressortir, mais cette fois sous son identité secrète : l’Iroquois. Depuis quelques semaines déjà, il sortait au coucher de la nuit pour devenir un justicier, comme il y en avait tant d’autres dans Gotham : Batman, Azrael, Baseball…Tant de noms si connus. Tant de héros qui servaient le peuple et qui enfermaient des criminels depuis des décennies. Et cela sans rien demander en retour. La preuve, la plupart étaient recherchés par la police, malgré les innombrables services qu’ils rendaient quotidiennement.

Il était maintenant neuf heures et demie. Le soleil venait de se coucher sur la belle ville de Gotham. Il était temps maintenant de faire son entrée en scène. John habitait une grande villa dans la périphérie lointaine de Gotham, dans une des banlieues luxueuses de la ville. La maison possédait un vaste sous-sol, qui servait de repaire à l’Iroquois. Habitant seul, il n’avait aucun problème à cacher son attirail. Sa cave n’était pas humide et désagréable comme la plupart, mais pleine de lumière, chaude et accueillante. A gauche, se trouvait un tunnel qui menait à la porte du garage. Le héros possédait une étrange moto, qui faisait penser à un cheval. Un moteur de huit-cents centimètres cubes, et toute la moto était recouverte d’un tissu couleur bai, pour faire crois à une monture. Une petite queue pendait derrière et une tête de cheval devant, à la place de la bulle. Son costume, limité à une perruque iroquoise rouge sang et à un pagne de tissu était posé sur sa moto cheval.

Il se mit nu, puis se mit du maquillage rouge sang partout sur le corps. Après cela, il enfila sa perruque, qui collait à sa tête grâce à une membrane fixante, et son pagne, maintenue par une ceinture de tissue. Habillé comme cela, il avait vraiment l’air d’un indien. Il ouvrit ensuite un placard qui contenait ses armes. Un tomawak fait de pierre solide et de titane, métal connu pour sa légèreté et sa résistance. Un couteau de chasse long de vingt centimètres en acier trempé, dans un fourreau de cuir. Un grand pavois, lui aussi de titane, épais de trois centimètres. Il pouvait le mettre dans son dos, et facilement l’ôter quand il en avait besoin. Et, son arme fétiche : un grand arc de titane long d’un mètre vingt. Ses projectiles : des flèches explosives et des flèches électrifies.
Il rangea les deux douzaines de traites (douze de chaque) dans son carquois de bois, qu’il plaça sur son épaule.

Ses préparatifs faits, il enfourcha sa moto, fit ronronner le moteur, ouvrit la porte de son garage, à quelques dizaines de mètre de là et accéléra. Passant la porte à plus de cent kilomètres par heure, il se dirigea vers le centre de Gotham. Une nouvelle nuit commençait.

((( HRP : Je rappelle que je ne serais pas là du 30 au 7.)))
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Mer 29 Juin - 20:59

Dans un autre endroit de Gotham au même moment.

Un homme d'une petite taille au visage maigre, abordant une moustache qui a une piètre allure, marche dans les rues de Gotham avec son vieux pardessus complètement râpé tout en fumant. Il doit être 23h, les rues sont vides, pas le moindre chat en vue, peu être sont-ils en pleine conversation avec la redoutable Catwoman. L'homme marche tranquillement et remonte le col de sa veste, car un grand froid commence à faire son apparition, bref une soirée tranquille, une soirée sans réel problème que la majestueuse Gotham connait depuis la création d'Arkham City, la somptueuse "résidence" qui fut attribuée aux prisonniers de la ville.

L'homme arriva enfin devant une bijouterie reconnu de part Gotham. La haute société est une clientèle assez régulière, et les jeunes femmes en plein contes de fées, verraient bien leurs tendres moitiés, leurs offrir une bague venant de ce commerce. L'homme que nous appellerons Joe contemple son image dans un reflet de la vitrine et remets ses cheveux en arrière. Il avance vers la porte d'entrée et sors de son manteau qui sent fortement la nicotine, une petite boite emballée dans du papier journal et la dépose devant la porte. Il recule de quelques pas, sors de sa poche du veston, une petite télécommande et fit exploser la porte d'entrée de la boutique, ce qui n'empêcha pas, l'alarme de se mettre en route, est ce volontaire de sa part, ou une simple erreur de débutant ? Allez savoir, Gotham réserve son lot de surprise et d'idiot, mais il faut néanmoins avouer, que c'est stupide de sa part. Avec les temps qui court, les justiciers sont de plus en plus présents dans les rues de Gotham depuis la création d'Arkham City.

Cela n'empêcha pas l'homme de rentrer dans la boutique et de se diriger vers le coffre d'un pas tranquille, comme si il se pensait que la police ne viendrait pas, trop occupé à arrêter un Bane ou Mister Freeze encore en liberté dans la ville. Il se rapprocha de plus en plus du gigantesque coffre fort, et sors son matériel prêt à forcer la porte pour ramasser le magot.

Voila bien dix minutes, qu'il est dedans et pas l'ombre d'un policier ou autre encapé dans les parages. Ce soir, c'est le grand soir, apparemment pour commettre le coup parfait, tant mieux en même temps.

Mais hélas, cette tranquillité, ne sera pas bien longue, oh non, après tout, nous sommes à Gotham ...
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Mer 29 Juin - 21:49

Azrael rodait en ville, dans Gotham, à la recherche de Clayface. Batman lui avait dit que le monstre était de retour en ville et il avait demandé à ses agents de roder de temps en temps au cas où il ferait des siennes.
Cette fois-ci, le tour avait échu à l'Ange Exterminateur, et ce dernier s'emmerdait royalement. Comparé à Arkham city qui était un véritable calvaire de chaque instant, le Gotham libre était atrocement calme. Le justicier qu'il était aurait aurait du se réjouir d'une telle situation, mais il avait l'impression d'être inutile sur ce coup là, mais soit, il fallait faire avec, après tout Clayface n'était pas quelqu'un qu'on pouvait laisser fouler les rues librement.

Pour garder un oeil sur la ville, il se baladait de toit en toit d'immeubles en immeubles pour avoir une vue d'ensemble, mais toujours rien ...

Alors qu'il patrouillait non loin du centre financier, il reçut un signal de l'ordinateur de l'Az-cave, lui signalant un casse dans une bijouterie. Aussitôt il fonça dans cette direction, et arriva sur les lieux du crime une dizaines de minutes plus tard... Trouvant un perchoir, il assista à une bien étrange scène ...


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Jeu 30 Juin - 0:30

L’Iroquois écoutait en continu la fréquence radio de la police, à l’aide d’un écouteur qui était continuellement enfoncé dans son oreille. Alors qu’il parcourait le périphérique, il entendit un appel signalant le casse d’une bijouterie sur la 5ème. Diable, il lui faudrait une dizaine de minutes avant que le justicier arrive à la boutique cambriolée. Il accéléra, passant à plus de cent trente kilomètres heures, le vent claquant sur son corps nu. Tous ses muscles étaient bandés, prêt à passer à l’action. L’Iroquois tremblait d’excitation à l’idée d’affronter encore une fois un criminel.

Près de quinze minutes plus tard à cause du trafic dense, il arriva au lieu du casse. Il entendait au loin le bruit des sirènes de police, les représentants de la loi sûrement ralentis par les embouteillages. D’après John, ça devait être un criminel peu efficace, puisque l’alarme s’était enclenchée. De plus, les bandits les plus dangereux de la ville se trouvaient certainement à Arkahm City, une gigantesque prison.

Il entra dans la bijouterie. Longue d’une quinzaine de mètre et large d’autant, c’était une boutique en vue actuellement. De nombreux comptoirs, où se trouvaient autant de présentoirs, étaient vides. Mais le voleur n ‘était pas encore parti et continuait de vider l’un des deux derniers comptoirs encore pleins. De taille moyenne, un visage sévère et une moustache proéminente, il avait une allure misérable. Encore un déséquilibré qui avait pété un câble. La plupart étaient extrêmement dangereux du fait qu’ils étaient très stressés et ne savaient pas réellement quoi faire. Le criminel possédait certainement une arme.

L’Iroquois prit son arc et encocha l’une de ses flèches électriques, désirant seulement le mettre hors d'état de nuire et non le tuer. Les flèches explosives, dans un si petit espaces, aurait aussi bien pu tuer le sioux. Le hors-la-loi n’était qu’à une dizaine de mètres, et ne pouvait rater sa cible. Il tapit du pied, espérant attirer l’attention de son ennemi, puis déclara d’une voix forte :

« Je suis l’Iroquois. Et c’est l’heure pour toi de rejoindre Arkham City. »

Ces deux phrases étaient les préférées du justicier depuis ses débuts. John n’aimait pas trop parler depuis qu’il avait fait la guerre, et peu courantes étaient les paroles plus longues que sa présentation.


Dernière édition par L'Iroquois le Jeu 30 Juin - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Jeu 30 Juin - 1:04

L'homme vidait tranquillement les bacs, où étaient disposés les magnifiques bijoux qui faisaient la renommée de ce somptueux commerce. Il remplissait son sac d'un geste limite répétitif, il n'avait l'air pas très stressé par la situation actuelle, et visiblement bien conscient de se qu'il faisait, bref il avait tout d'un as du casse, si il n'avait pas commis l'erreur de laisser sonné, la bruyante alarme. Son sac se faisait de plus en plus lourd mais bizarrement et malgré son corps aussi fin qu'une arbalète, il n'avait aucune difficulté à le tenir, bien au contraire. Une fois tout les bacs vides, il se dirigea vers la grosse porte blindée, prêt à entreprendre ses combines pour l'ouvrir et accéder dans la salle où se situait les plus belles pièces de la collection au lieu de tout bêtement s'enfuir. Il déposa son sac rempli à ras bord de bijoux à ses pieds et sorti son équipement spécial et commença à sonder la porte.

Au même moment, un homme fit interruption dans la boutique, marchant d'un pas de velours et observant l'espace de quelques secondes, l'affreux Joe commettre son méfait. Il sortit son arc et cria assez fortement.

« Je suis l’Iroquois. Et c’est l’heure pour toi de rejoindre Arkham City. »

Dans un réflexe typiquement humain, notre cambrioleur se retourna en direction de l'homme qui venait de l'interpeller et quel ne fut pas sa surprise de voir, un homme abordant fièrement un look indien, et le mettant en joue, prêt à faire "feu" d'un instant à un autre. Joe en avait vu des mecs bizarres, mais alors lui, il était bon aussi pour partir rejoindre la mauvaise graine et tout les autres frapadingues qui se trouvaient dans Arkham City. Notre malfaiteur le regarda et cracha sa cigarette au sol, ne prenant pas la peine de l'écraser, et laissant bien en évidence un indice, qui permettrait sans grande difficulté, à la police scientifique du GCPD de remonter sa trace, si il était déjà fiché. Il entama à son tour la parole.

" Écoute moi Géronimo, retourne donc jouer au Far-west avec tes amis les cowboys, et il ne t'arrivera pas de pépin. Et range moi donc ton cure-dent, tu risquerais de te blesser avec ! " à peine sa phrase fut-elle terminée, qu'il éclata de rire avant de tousser gravement, dut au effet ravageur du tabagisme.

Il se ressaisit enfin, tourna le dos à notre apprenti justicier et retourna forcer la porte du coffre, comme si rien ne c'était passé, comme si sa conversation avec l'Iroquois n'avait jamais eu lieu. Une belle preuve de culot ou d'imbécilité comme vous voulez, mais il fallait avouer que l'intervention du héros dans cette bijouterie n'avait pas eu l'effet qu'il espérait tant donner. La criminalité n'est plus, ce qu'elle était avant, oh non, plus rien à voir !

[ HRP : Je suis un peu sec avec ton personnage mais vu qu'il est " nouveau " dans Gotham, il n’impressionne pas encore comme un Batman, Azrael, Baseball etc ... mais cela ne serait tarder Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Dim 3 Juil - 11:25

Un homme en moto pratiquement nu et grimé en indien avait pénétré sur le lieu du braquage. Azrael se contentait d'observer le situation depuis son point de vue. Qui piuvait bien être cet individu "costumé" -si l'on pouvait considérer sa tenue comme un costume- et armé d'un arc ? Un nouveau justicier ? Un autre cinglé ?
L'Ange de la Mort plana jusqu'au toit de la bijouterie, et se pencha disrètement, au dessus de la fenêtre, déposant un petit micro et une mini-caméra. Il se devait d'être prudent, depuis l'épisode avec Sigma, même à Gotham. Ce n'était pas qu'il avait peur, loin de là, mais il ne fallait plus oublier que des criminels dangereux étaient encore en liberté ou pouvaient apparaître, comme Clayface par exemple.

Pour l'instant, la scène ne semblait pas bien sérieuse, le braqueur se moquait ouvertement de l'individu qui se faisait ppelé l'iroquois mais ... quelque chose clochait. N'importe quel gothamien, qu'il soit criminel ou citoyen responsable, avait une légère appréhension en face des types costumé, la ville comptant un sacré lot de personnes dérangées. Répondre comme il le fit, signifiait qu'il se sentait capable de maîtriser son adversaire.

Le justicier décida cependant d'attendre la réaction de l'indien, pour voir comment les choses allaient tourner et qui étaient ces deux protagonistes de cette scène de crime.

[ Désolé pour la longueur du post fort réduite, mais j'entrerai en scène quand Clayface se sera dévoilé.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Jeu 7 Juil - 14:54

Après la présentation de John, le criminel cracha son mégot au sol et prit la parole d’une voix rauque, conséquence du tabagisme.

" Écoute moi Géronimo, retourne donc jouer au Far-west avec tes amis les cowboys, et il ne t'arrivera pas de pépin. Et range moi donc ton cure-dent, tu risquerais de te blesser avec ! "

Le bandit retourna au coffre comme si de rien n’était, ignorant complètement le justicier, comme s’il ne représentait aucune menace. Soit il était idiot, soit très sûr de lui. L’Iroquois commençait à avoir l‘habitude de ce genre de réplique, même si jamais on avait agi avec lui comme cela. Très bien, le hors-la-loi allait regretter ses paroles. Alors qu’il tentait d’ouvrir le coffre de la banque, Bannerman décocha une flèche remplit d’électricité de sa conception. Longue d’un demi mètre et faite de bois de hêtre, elle ne pesait que quelques dizaines de grammes. L’empennage était fait de grandes plumes d’aigles. Le générateur, long d’un pouce, était collé à la pointe d’acier. Un de ces projectiles coûtait une fortune, mais ce n’était pas un problème pour l’Iroquois.

La flèche se dirigea à plus de deux-cents kilomètres heures vers la jambe de son adversaire, l’atteignant en moins d’une seconde. A peine le premier projectile envoyé, le sioux en prit un autre dans son carquois, visa rapidement l’épaule de son ennemi et lâcha la corde. Normalement, les deux flèches devraient l’assommer et l’Iroquois n’aurait plus qu’à le ligoter et à le laisser pour la police de Gotham. Les deux tirs atteignirent l’homme moustachu aux endroit visés. Déjà John s’approchait de son ennemi, mais il s’arrêta soudainement. Devant lui, son ennemi changeait de forme et ses tirs semblait avoir eu aucun effet notoire. Mais qui était dont ce mystérieux criminel ?

[ HRP : Je comprend tout à fait Clayface. Excusez-moi pour la longueur du post, peu important. Je suis dorénavant de retour et je devrais être présent pour tout le mois de juillet.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Jeu 7 Juil - 18:31

L'homme retourna auprès de sa perceuse dernier cri, pour attaquer la porte, espérant que l'homme allait quitter les lieux, après l'humiliation qu'il venait de recevoir. Joe était assez confiant, et se disait que la menace de l'Iroquois n'était pas assez grande pour l'inquiétait. Une petite erreur, qu'il venait de commettre en effet, car le héros de la soirée, décocha une flèche en direction du malfaiteur. Un bruit sourd se fit entendre l'espace d'une voir deux secondes, avant que le projectile aille frapper de plein fouet l'épaule du cambrioleur, qui se se releva net, laissant tomber ses outils et hurlant de douleur. A peine eut-il le temps de crier qu'un deuxième bruit sourd se fit à nouveau entendre, empala cette fois-ci la jambe de l'homme qui sous le choc, tomba face la première au sol. L'Iroquois s'avérait être un excellent tireur, et d'une précision extrême. Les deux flèches lançaient, avait fait mouche dans des zones non-mortelle pour l'humain.

Le sioux regarda avec admiration les coups fatals, qui venaient de réaliser sans se douter, de la suite des évènements. Pour lui, sa mission en ces lieux, sera close dès maintenant. Il se rapprochait d'un pas tranquille vers son ennemi pour le ficelé comme un saucisson, laissant ainsi un joli paquet pour les forces de l'ordre. Tandis que ce dernier se mit en marche vers Joe, ce dernier se mit soudainement à trembler de part et d'autre, les flèches furent éjectées de son corps, comme si elles étaient mises sous pression. Joe se releva enfin, tournant le dos à son adversaire qui se stoppa net, scrutant avec curiosité son adversaire. L'Iroquois avait commencé sa carrière depuis peu, dans le monde restreint des super-héros, et tout les truands qu'ils avaient arrêtés, n'étaient rien comparé à ce qu'il allait affronter ce soir. Il allait passer à un échelon dans la lutte contre le crime dès ce soir mais cela, il ne le savait pas encore.

Joe daigna enfin à se retournait vers son agresseur, et le regardant avec ses yeux qui était couleur rouge, montrant une haine certaine envers le sioux. Sans crier garde le bras de "Joe" s'allongea, traversant toute la boutique, et alla frapper avec une violence certaines, l'estomac de l'indien qui fut propulsé en dehors de la boutique et alla finir sa course sur le pare-brise d'une voiture. L'agresseur de ce dernier fit à son tour, apparition sur le trottoir, le regardant avec un air narquois.

" Je t'avais dis de partir Géronimo ... "

C'était sur, ce Joe réservait bien des surprises, et comme l'expression le disait: " L'habit ne fais pas le moine. ".

[ HRP : Pas de souci, cela sera plus long quand je montrerai mon véritable visage, mais je t'ai mis en danger pour que Az' vienne Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Jeu 7 Juil - 21:24

Il y avait du grabuge dans la salle, un combat commençait. Azrael abandonna son matériel d'écoute pour se laisser glisser sur le rebord d'une fenêtre, il fallait voir ce qu'il en était en bas.
Le type en pagne venait tenait son arc en main, et semblait avoir tiré, le braqueur ayant une flèche plantée dans le dos, qui émettait comme une espèce de courant électrique. Batman lui avait parlé d'un de ses alliés de la JLA, Green Arrow, qui combattait à l'arc avec des flèches en tout genre, peut être cet exhibitionniste était il un de ses fans.
Cette blague à part, le justicier remarqua que malgré la flèche et l'électrocution, le cambrioleur ne sentait rien, comme s'il n'était pas fait de chair mais de boue ... Clayface !

Le super vilain projeta violemment l'archer, jusque dans la rue et s'avança sûr de lui pour en découdre.

Il fallait agir vite, même si l'Ange Exterminateur n'aurait pas été contre voir cet emplumé se faire administrer une correction qui lui ferait passer l'envie de se dévêtir, il ne pouvait le permettre. Le justicier lança un batarang explosif sur l'être de boue. Un petit tic tic tic accélérant, et de suite après, l'explosion.

Clayface explosa, projetant de la boue partout, alors qu'Azrael atterrissait devant l'Iroquois.

" Fuis, pauvre fou !" lança-t-il agressivement.

Clayface était un ennemi, pas fondamentalement mauvais, mais dont les pouvoirs étaient par trop emmerdants. Il fallait être très attentif et concentré, et ne pas avoir un sombre inconscient à protéger. Le monstre se réunissait, et semblait plutôt désappointé d'avoir été réduit en milles morceaux ... Azrael tira de ses poches quelques fumigènes qu'il lança, pour bénéficier d'un atout d'invisibilité pour fondre sur le monstre et le trancher à tout va.
Evidemment, l'attaque n'aurait pour seul effet que de faire gagner du temps, pour que l'Iroquois puisse s'enfuir, il ne voulait pas risquer de griller ses munitions, à savoir des grenades contenant du liquide réfrigérant étudié par Batman à partir de celui de Freeze* destinées à congeler Gueule d'Argile, en ratant sa cible.
Les sens aiguisés et en alerte, il restait tout en attaquant, sur ses gardes.


[* Je ne sais pas si dans le comics il en a, mais dans le dessin animé The Batman, la chauve-souris dispose de telles armes et les utilisent régulièrement contre Clayface. Au départ c'est très efficace, puis dans les épisodes qui suivent, moins.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Ven 8 Juil - 0:45

Le bras du criminel s’allongea de plusieurs mètres pour venir frapper avec une violence inouïe le ventre de l’Iroquois. Celui-ci décolla du sol, traversa la bijouterie et s’écrasa contre le pare-brise d’une voiture, qu’il détruisit. Pesant plus de cent kilos et entrainé par la puissance du coup, John atterrit contre l’un des sièges. Déjà sonnait l’alarme de la voiture. Mais quelle était donc cette créature pour pouvoir s’allonger ainsi. Devant lui, le bandit s’avança et dit avec un air narquois :

" Je t'avais dis de partir Géronimo ... "

Mais à peine avait-il fini sa phrase qu’un objet volant s’enfonça en lui. Un bip bip retentit et le corps explosa. Un homme vêtu de blanc et portant un masque sauta à côté de Bannerman. Une cape blanche et des habits de la même couleur, avec une croix rouge sur la poitrine. Habillé tel un croisé. Une seule personne répondait à cette description à Gotham : Azrael, l’Ange Exterminateur. L’un des plus puissants héros de la ville. S’il était là, c’est que le criminel représentait une menace énorme.

Le justicier lui hurla de fuir. Mais le combat n’était-il pas fini ? D’après le ton dans la voix d’Azrael, non. Les restes du corps commençaient à se rassembler. Des restes de boue. Comme Clayface, qui possédait la capacité de se métamorphoser à volonté et dont le corps était de boue. Après cela, l’Ange Exterminateur lança quelques fumigènes, créant un épais rideau de fumée. On ne pouvait voir que des formes mouvantes indistinctes.

L’Iroquois ne voulait pas fuir comme un lâche. Il désirait contribuer à l’arrestation de Clayface, au même titre qu’Azrael. Il combattrait, même si cela devait lui quitter la vie. Il sortait de la voiture et vint se poster aux côtés du justicier blanc, sans un mot.

Quand il avait encaissé le coup de poing, John avait lâché son arc, son arme de prédilection. Il prit donc son épais bouclier de titane, qui reposait dans son dos. Ainsi protégé, il ne craignait pas les coups de poings dévastateurs de Gueule d’Argile. Il prit ensuite son tomawak fait de la même matière. C’était une hache aiguisée comme un rasoir, capable de trancher aisément le corps de leur adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Ven 8 Juil - 1:37

"Joe" contempla avec son air le plus sadique, la situation dramatique dans laquelle se trouvait le sioux. Il l'avait cherché, il devait payer et maintenant tant que ce jeune fou n'arrivait pas à sortir du "piège" dans lequel il se trouvait. Il avança encore de quelques pas, près à lui briser la nuque le plus doucement possible, enfin que son ennemi sente la douleur prendre possession de son corps, mais il n'eut guère le temps. Un bruit sourd fit son apparition malgré le boucan que faisait l'alarme de la voiture, et un objet se planta dans le dos de notre malfaiteur, qui se cabra une nouvelle fois sous l'effet de la douleur de cet objet non-identifié. Un léger bip, se fit attendre, provocant une explosion qui éparpilla de partout les morceaux de peau de " Joe " ou devrais-je dire des morceaux argileux.

Une voix se fit entendre directement après la défragmentation du Batarang. On aurait eu l'impression que l'homme qui venait de sauver la mise à l'Iroquois, lui priait de partir le plus rapidement possible, si il ne voulait pas finir à la morgue. Le justicier avait raison car Clayface avait horreur qu'on le fasse "exploser" comme cela, il n'acceptait pas du tout ce genre de comportement, vraiment pas, et rien que pour cela, il allait se faire un plaisir de leurs briser chaque os de leurs corps, un par un, regardant avec plaisir leur douleur. Gueule d'Argile réussit enfin à se re-matérialiser sous les yeux rempli de curiosité de l'indien, moins de l'autre justicier qui avait certainement l'habitude de voir des choses étranges. A peine put-il voir ses deux adversaires, que le héros le plus expérimenté, saisi dans ses poches quelques capsules de fumigènes et les lança en direction de Karlo, qui se retrouva rapidement dans la fumée, ayant aucune visibilité. Azrael saisissant son courage à deux mains, se jeta dans la bataille, et entailla, lacéra, déchiqueta chaque partie du corps, qu'il put, mais c'était cause perdu d'avance, l'homme qui n'était qu'un vulgaire tas de boue, ne sentait aucune douleur, cela l'amusait plus qu'autre chose. Au bout d'un moment sans crier garde Basil projeta d'un simple coup de bras l'ange exterminateur avec une facilité déconcertante. Les deux héros étaient côté à côté. Apparemment l'Iroquois n'avait pas écouté les conseils de son sauveur. Il était resté dans le coin, armé cette fois-ci d'un bouclier et d'une hache.

" Hummm ... deux de plus, voilà qui est intéressant ! " dit-il d'une voix bien mystérieuse, faisant bien comprendre que lui seul, comprenait le réel sens de sa phrase.

Les trois hommes se faisaient face, prêt à engager de nouveau le combat. Karlo durant cette courte pause, observa dans les moindres détails, les deux hommes. Tout d'abord le sioux, était à moitié nu, n'offrant aucune réelle protection, maniant juste avec habilité l'arc. Il ne semble pas bien vieux, il doit être assez récent dans la ville. L'autre est tout l’opposé du premier héros. Il aborde un look mystérieux, utilise de la technologie de pointe, et savait avant même d'attaquer le combat la véritable identité de "Joe". L"utilisation du Batarang montrait aussi, qu'il était sans aucun doute, un des alliés de Batman, voila qui était fort intéressant, le combat n'allait pas manquer de piment, bien loin de là. Sans crier garde Clayface transforma ses deux bras en arbalète et ouvrit le " feu" sur les deux hommes.

[ HRP : Disons que dans " The Batman ", il est plus en avance sur la technologie actuelle, mais le batarang explosif n'est pas dérangeant ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Ven 8 Juil - 9:41

Ce Clayface était donc Basil Karlo, le premier du nom. Azrael ne l'avait jamais rencontré, mais il avait déjà combattu ce genre de créature par le passé, notamment Preston Payne et Lady Clay, dont il était venu à bout non sans peine.
Pendant qu'il le rouait de coups pour permettre à l'Iroquois de s'enfuir, il se retrouva projeté violemment en arrière, par une protubérance du corps de Gueule d'Argile, pour découvrir en se relevant que le type en pagne était toujours présent avec un bouclier et un tomawhok.

Azrael pensait que le prix du costume le plus ridicule était détenu par Killer-Moth, mais ce dernier avait à présent un sacré concurrent. Sur ses gardes, attendant une réaction de la part du monstre il lança à son a

" Je te laisse une dernière chance de fuir l'indien, sans quoi je m'occuperai moi même de toi. Tu me gènes."

Le monstre disposait maintenant de deux mains/arbalètes et arrosa le justicier et le stagiaire de carreaux. Azrael donna un coup de pied puissant à l'Iroquois pour le mettre hors de portée de la salve avant de lui même esquiver avec souplesse tous les tirs de l'ennemi.

Clayface n'était pas un excellent combattant, il bougeait mal, ses coups étaient pour la plupart faciles à esquiver/parer. Le danger d'un affrontement direct tenait en deux points :
- Le fait qu'il ne se fatigue, souffre quasiment pas à contrario des justiciers
- La puissance de ses coups. Une fois qu'il vous attrape, c'est difficile de lui échapper.

Le justicier enclencha le signal sur sa ceinture, pour signaler au Réseau qu'il avait trouvé Clayface et lança un nouvel assaut acharné, rapide et puissant. Azrael faisait reculer un Clayface qui n'avait pas le temps de réagir, tranchant les parties que ce derneir essayait de lancer sur lui, et termina son enchaînement par une projection qui envoya bouler l'homme d'argile contre une bouche à incendie.
Avant que ce dernier ne se relève, il y eut le même tic tic tic, qui avait précédé l'explosion. La borne explosant, libérant un puissant jet d'eau qui retomba sur le monstre, qui n'apprécier pas particulièrement être mouillé. Une de ses rares faiblesses.

[ Peut être, mais partant du principe que Freeze a trouvé le moyen de congeler ses adversaires, il n'est pas idiot de penser que Batman et Lucius Fox aient trouvé le moyen d'en faire des grenades gelantes, comme dans The Batman. De toute façon, je garde ça pour la fin :p]

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Ven 8 Juil - 12:32

Azrael attaqua Clayface, déchiquetant sa peau d’argile. Mais Gueule d’Argile ne semblait pas ressentir la douleur et il projeta le justicier blanc dans les airs d’une facilité déconcertante. L’être de boue dit quelques mots que l’Iroquois ne comprit pas, puis ce fut au tour d’Azrael de prendre la parole. Il le menaça de le tuer s’il ne partait pas. Mais pour qui se prenait-il ? John valait autant que lui et il comptait bien lui faire comprendre.

Clayface, de son côté, transforma ses deux bras en arbalètes et commença à bombarder les deux justiciers. Azrael évitait les flèches d’argile avec facilité, mais il poussa Bannerman au sol. L’Ange exterminateur tentait de protéger le sioux. Mais celui-ci ne voulait pas être protégé tel un petit enfant. L’Iroquois rampa jusqu’à rentrer dans la bijouterie. Il trouva rapidement son grand arc.

Pendant ce temps, Azrael attaquait sans relâche Clayface, puis le projeta sur une bouche à incendie. Un nouvel objet fut lancé par le justicier tueur, et à nouveau ce bip bip avant l’explosion. John comprit que c’était l’un des légendaires batarangs de Batman. Ainsi donc, l’Ange était l’un des alliés du plus grand justicier de Gotham. Le batarang fit exploser la bouche à incendie, un geyser éclaboussant Gueule d’Argile. Visiblement, celui-ci ne semblait pas apprécier le contact de l’eau.

L’Iroquois bondit hors de la boutique et encocha une nouvelle flèche électrique. Il visa en moins d’une seconde la tête de Clayface et tira. A peine le premier projectile lâché, il tira à nouveau sur le torse du criminel. Les deux flèches avaient touché de plein fouet et l’électricité crépitait sur le torse de son ennemi, qui tremblait. Après quelques instants à regarder le bandit, il tira une flèche explosive, faisant exploser le corps de boue.

Après cette démonstration de sa précision, l’Iroquois rejoignit rapidement Azrael. Il s’approcha doucement, montrant au justicier les vingt centimètres qu’il lui rendait et sa puissante musculature, acquise après des heures d’entraînement. Puis il se pencha pour glisser à l’oreille de l’Ange Extermintateur :

« Faisons équipe pour ce soir. »

Sans attendre la réponse du justicier blanc, il lui demanda s’il avait un plan. L’Iroquois écoutait sa réponse pendant qu’il regardait le corps de Clayface se reformer.

[HRP : Mais là y'a Batman et Midnight qui vont débarquer du fait de ton appel au Réseau Azrael ? J'espère que je n'en fais pas trop. Si c'est le cas dites le moi n'hésitez pas.]


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Ven 8 Juil - 15:21

Sssssssssss !

Des carreaux argileux partaient à un rythme soutenu en direction des super-héros, espérant faire mouche sur un des deux hommes. L'ange exterminateur, repoussa brusquement le sioux, qui évita de peu, à un projectile qui aurait signé son arrêt de mort dans la seconde qui suivait. Malgré le fait qu'ils étaient deux, face à l'homme argileux, il ne semblait pas y avoir un bonne entente entre ces héros, qui auraient pu faire cause commune pour éliminer la menace qu'était Clayface. Azrael, effectuait quelques figures acrobatiques, enfin d'éviter les redoutables attaques de son ennemi. Dans un énième saut, le héros prit une sacrée impulsion est retourna au combat équipait de son épée enflammée prêt à en découdre de nouveau avec l'homme boueux, et recommençait son opération de charcutier envers Karlo, le transperçant de part et d'autre, attendant avec impatience l'intervention du réseau pour lui prêter secours et botter par la suite le derrière de l'apprenti justicier.

Azrael, attaquait comme un pauvre diable sachant qu'aucune de ses attaques valaient le coup, mais il fallait le retenir, au bout de quelques instants de combat, l'ange réussit à propulser tant bien que mal, Gueule d'Argile qui fini sa course dans un mur et venait d'atterrir non loin d'une borne d'incendie, un atout majeur pour le justicier qui venait de comprendre qu'il avait une carte à jouer. Il se saisit avec rapidité d'un nouveau batarang explosif et s'empressa de l'envoyer en direction de la borne d'eau, qui explosa littéralement, recouvrant d'eau Basil. Pour ne rien arranger à la situation actuelle un nouveau bruit sourd se fit entendre, une flèche venait de toucher sa cible en pleine tête délivrant une décharge électrique, qui se saisit le long du corps de notre tas de boue, hurlant à la mort, avant qu'une deuxième flèche vint le frapper de plein fouet sur le ventre, doublant la douleur. L'Iroquois avait profité, du combat entre les deux hommes, pour partir chercher son arc dans la bijouterie, voulant aider ainsi son coéquipier du soir envers qui il se sentait reconnaissant. Pour ne rien arranger à la chose, il encocha une nouvelle flèche explosif cette fois-ci dans son arc, et la propulsa sur Clayface, qui explosa pour la deuxième fois de la soirée en milles morceaux, faisant ainsi grandir sa haine envers les deux hommes. Ce dernier ne mit pas longtemps à se reformer et contempla le couple de héros en pleine discussion pour certainement savoir, comment il allait en finir avec la menace argileuse. Cela fit contre toute attente, rire de plus belle Karlo. Les deux justiciers pensaient-ils en avoir bientôt fini avec ce dernier.

" Je dois reconnaitre que vous avez du potentiel pour des misérables êtres humains. Mais pensiez vous vraiment que la chose allait être aussi facile ? " demanda Basil à l'encontre du duo.

Les deux hommes intrigués, le regardaient comprenant bien que cette phrase venait de sonner comme une confession. A peine eut-ils le temps de comprendre le sens de cette phrase, que Karlo claqua des doigts faisant apparaitre, un groupe de ninja qui venait de sortir de nul part. Les ninjas étaient là depuis le début du combat, tapis dans l'ombre attendant un ordre quelconque de la part de Basil pour enfin venir rejoindre les trois hommes. Clayface recula de quelques pas tout en ricanant et parti rejoindre le groupe d'hommes composé de quatorze ninjas, et pour ne rien arranger à la chose, il se métamorphosa à son tour en ninja et les hommes se mélangèrent. Il était très difficile dorénavant de savoir qui était Karlo, qui avait copié à la perfection ses hommes de main. Il arrivait à se transformer de façon magistral les gens. Comme la taille, les cordes vocales, ainsi que l'anatomie humaine.

" Alors messieurs, prêt à reprendre le combat ? " demanda un des ninjas, certainement Karlo.

Le combat allait changé de stratégie, fini la brutalité à l'état pure, la finesse allait être de mise. Les ninjas, étaient des hommes d'une habilité certaine, maitrisant les arts martiaux, l'effet de surprise, les techniques de camouflage, et il était prêt à sacrifier leurs vies pour les causes qui leurs paraissaient justes et méritaient d'être défendus ! Le combat allait s'engager et il fallait faire honneur à leur noble maitre à savoir l'honorable Ra's Al Ghul, maitre de la ligue des ombres, qui venait d'envoyé ce petit groupe en mission de reconnaissance, mais cela nos deux justiciers n'étaient pas au courant, pas encore ... ! Les ninjas venaient de lancer des fumigènes, et se ruèrent sur eux.

[ HRP : SURPRISE ! Et oui cette histoire pour moi, se déroule après avoir rejoint la ligue des ombres, et cela n'était qu'une banale mission de reconnaissance pour savoir combien de super-héros se trouve dans Gotham City Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Ven 8 Juil - 21:00

[ Tu veux te la jouer ligue des ombres ? Dommage, l'Ordre de Saint Dumas s'est fait un malin plaisir à abattre les membres de la ligue des ombres comme des chiens. Selon un accord passé entre Ra's et Moi. HA HA tu viens de t'attirer la colère de l'Ange Exterminateur.]

La ruse prévue par Azrael fonctionna, un court moment. Depuis le début de son combat, il avait voulu l'attirer vers un point d'eau, mais il avait espéré que cela affaiblirait un peu plus longtemps le monstre d'argile. Pour parfaire le tout, l'emplumé était toujours présent, et même si son attaque eut un petit effet, il ne pouvait tolérer la présence d'un "civil" aussi héroïque et costumé fut il dans un combat avec ce tueur. L'inconnu eut qui plus est le toupet de venir lui demander quel était le plan.

" Y'en a un, mais tu n'es pas dedans, alors pour la dernière fois DEGAGE !"


Tout en hurlant sur l'homme, il gardait Clayface à l'oeil qui commençait à se rassembler et à fanfaronner... avant de jouer une nouvelle carte, imprévisible, l'invocation de ninjas serviles et assassins. Bon sang ! mais d'où pouvaient ils sortir ceux là ? et depuis quand Karlo avait des ninjas à sa botte ?
Azarael regarda l'Iroquoi, il était trop tard pour fuir, jamais ils ne le laisseraient partir vivant, et l'Ange Exterminateur n'était pas sûr de pouvoir le protéger en menant, en même temps, une bataille contre les assassins et un clayface camouflé et prêt à répandre le sang des justiciers.

" J'espère que tu sais te battre, tâche de survivre, et dès que tu as une ouverture, FUIS, et cette fois, tâche d'obéir si tu veux sortir vivant d'ici."

A peine eut-il terminé cet avertissement, que les ninjas lancèrent l'offensive, répandant des fumigènes pour tirer un avantage. Quelle stupide erreur ! Azrael qui usait allègrement de ce genre de stratagèmes n'était pas le moins du monde gêné par ce genre de diversion. Il intercepta l'attaque d'un des hommes de mains de Karlo, bloquant son bras qui tenait une lame, le brisa et frappa l'attaquant au niveau de la gorge. Celui s'effondra.
Toutes les attaques, toutes les techniques des ninjas, il les connaissait, l'Ordre les ayant implanté dans son inconscient. Il connaissait aussi parfaitement ce genre d'adversaires, et savait qu'il fallait les mettre KO immédiatement, sans quoi ils se relèveraient inlassablement.
Deux autres assassins tentèrent de le prendre sur les deux flancs. L'Ange Exterminateur esquiva au dernier moment, les deux combattants se heurtant l'un à l'autre, avant de se faire attraper à la gorge par le justicier et assommer quand il leur éclata la tête sur le sol.
Azrael jeta un bref regard vers l'Iroquois, celui-ci était en train de gérer avec une certaine habilité deux adversaires. Pourtant il n'aurait pas l'avantage longtemps. Aussi doué puisse-t-il être, de tels adversaires étaient d'un tel niveau, que même Batman devait se battre avec toute sa science du combat.
Qui plus est, le justicier en blanc songea un instant à l'éventualité que Clayface prenne l'apparence de cet homme. Il ne le connaissait pas, il aurait du mal à vérifier. Tant pis, de toute façon, il ne lui faisait pas confiance.

En se dirigeant vers le sioux, Azrael neutralisa deux autres ninjas. L'un essayait de le poignarder dans le dos et récolta un bras brisé, ainsi qu'un puissant coup de pied dans la colonne vertébrale, qui craqua sous la violence du choc, le second ne l'avait pas vu venir, il s'apprêtait à abattre son allié de fortune et se fit étrangler jusqu'à l'évanouissement.

Clayfce devait bouillir intérieurement, le ton de supériorité avec lequel il avait relancé le combat, semblait dénote sa certitude de l'emporter, il devait être loin d'imaginer que cela ne représenterait qu'un léger contre temps avant qu'Azrael ne lui tombe dessus.
Mais ce n'était pas encore le cas, il restait encore neuf ninja, sept si on comptait les deux que l'Iroquois venait de mettre hors d'état de nuire, et ils étaient toujours aussi dangereux, et Clayface était toujours sous couverture...


Dernière édition par Azrael/Jean Paul Valley le Sam 9 Juil - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Sam 9 Juil - 0:24

Azrael répondit agressivement à l’Iroquois. Certes, l’Ange Exterminateur était réputé pour son mauvais caractère, comme le montrait son surnom, mais il pouvait faire preuve de plus de gentillesse avec le sioux. A ce moment-là, surgit une quinzaine de ninjas. Vêtus entièrement de noir, ils étaient le cliché même du ninja tel que l’on en voit dans les films.

Même si l’Iroquois l’avait désiré, il était dorénavant trop tard pour fuir. Clayface se transforma à son tour en ninja, le rendant impossible à détecter. Deux ninjas bondirent sur Bannerman. Même si John pesait plus de cent-dix kilos, faisait deux mètres et était une force de la nature, il contra avec difficulté leur premier assaut. Il abandonna son arc pour sa hache indienne et son couteau de chasse. Le bouclier était trop encombrant pour le combat au corps à corps. L’un des hommes bondit sur lui, tentant de lui asséner un coup de poing au plexus solaire. Il para le coup et tenta de lui administrer un coup, mais déjà son adversaire était hors de portée et à son tour son compagnon attaquait. Pendant qu’il se battait, il vit Azrael immobiliser plusieurs ninjas sans aucun problème, comme s’il connaissait d’avance les coups qu’ils allaient faire.

Ce manque d’attention lui valut une balayette qui le projeta au sol. Alors que l’un de ses adversaires lui sautait dessus, il fit une roulade latérale, esquivant le coup, qui aurait pu être fatal. Alors que le ninja cherchait l’indien du regard, déjà Bannerman avait lancé son couteau de chasse long de plus de vingt centimètres. La lame s’enfonça sans difficulté dans le corps de son ennemi, la pointe de la lame réapparaissant de l’autre côté. L’autre ninja tenta de lui infliger un coup de pied sauté, mais Bannerman lui tira brusquement la jambe, mettant la tête de ce premier très près de la sienne. Utilisant tous les muscles de ses dorsaux, de se épaules et des ses cervicales, il lui mit un coup de tête qu’on ne pouvait souhaiter à personne d’encaisser. Son ennemi s’évanouit.

L’Iroquois compta rapidement les adversaires restants : trois, cinq, sept. L’un d’eux était Clayface. Très bien. Le justicier blanc s’occupait de Gueule d’Argile et le sioux des six autres ninjas. Plusieurs commençaient déjà à former un cercle autour de lui. Il récupéra sa dague et regarda ses ennemis. Ils étaient quatre et formaient un carré qui se refermait lentement mais sûrement. John attendit quelques secondes, leur laissant le soin d’approcher. Pui il bondit sur l’un d’eux, lui infligeant un coup de pied monumental, le faisant décoller de plusieurs mètres et lui broyant plusieurs côtes. Mais à peine le ninja se relevait que John lui trancher la gorge, éclaboussant son torse nu de sang.

Ses trois autres ennemis restaient maintenant à distance, apeurés après ce que le géant avait fait subir à leurs compagnons. Ils se concertèrent rapidement et tentèrent de l’encercler à nouveau, mais cela ne prit pas. L’Iroquois sauta sur un ninja. Mais c’était un piège. Ses trois ennemis lui jetèrent une pluie de shurikens. L’homme tenta d’en esquiver plusieurs, mais trois se plantèrent dans son torse et deux dans son bras gauche. Mais l’indien continua sa course. Il envoya son tomawak sur l’un des ninjas, tentant de faire diversion. Cela fonctionna. La personne vêtue de noir, obnubilé par l’arme tourbillonnante, ne vit pas John arriver à toute vitesse pour lui infliger une cravate monstrueuse. Le ninja s’écrasa au sol, la trachée et l’œsophage détruit. Bannerman lui planta le couteau dans le cœur.

Mais déjà se relevait-il qu’un ninja lui donnait un coup de poing qui le fit s’écrouler au sol. L’homme continua son attaque, mais John lui prit le poing et serra des toutes ses forces. Trop loin pour tenter quelques attaques, l’attaquant entendit ses os craquer sous la puissance bestiale de l’Iroquois, qui la lâcha finalement, pour le reprendre à nouveau, mais cette fois-ci au visage. D’une seule rotation, il mit fin à ses jours.

Il restait un dernier ennemi à combattre. Il bondit sur lui. Le ninja, mort de peur, tenta de fuir, mais glissa et s’écrasa au sol. Le géant le tua de la même façon. Il vit les trois derniers ninjas aux prises avec Azrael. Ils semblaient bien meilleurs que ceux qui avaient affrontés le sioux. Celui-ci s’approcha en courant, ôtant les shurikens enfoncés dans sa peau colorée de rouge. Le temps qu’il arrive au lieu du combat, le justicier blanc s’était débarrassé de ses adversaires avec facilité. Clayface n’était aucun d’entre eux, il avait dû s’enfuir au début de la bataille Il s’approcha d’Azrael et ne dit rien, attendant que son aîné prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Dim 10 Juil - 0:26

Pffffffffffffff !!!

Les fumigènes venaient de faire effet, libérant ainsi une épaisse fumée, qui recouvrit en l'espace de quelques secondes la zone de combat. La diversion effectuait, les ninjas se ruèrent à l'unisson envers leurs ennemis, prêt à leur infliger les pires souffrances, les arrosant d'une pluie de shiroken. Le duo d'héros esquiva sans réelle difficulté cette menace et se mirent en position de combat,prêt à recevoir leurs hôtes de la soirée. Ce fut Azrael qui commença le premier, brisant aussi vif que l'éclair le bras de son adversaire avant d'enchainer une manchette redoutable dans la gorge du ninja, qui s'écroula en l'espace de quelques secondes. A peine, un venait de déposer les armes, que deux autres venaient d'arriver. Le combat était rude mais nos deux justiciers, défendaient avec courage leurs peaux, ne voulant pas lâcher, ne serait-ce qu'un petit morceau de terrain. Deux nouveaux ninjas venaient de faire leurs entrées auprès du justicier blanc. Les deux hommes chargeaient ce dernier qui esquiva avec un simple salto arrière. Les deux ombres venaient de se heurter, et à peine eut-ils le temps de comprendre leurs erreurs, qu'Azrael, écrasa leurs têtes au sol d'une mouvement simple mais radical. Tandis que l'homme blanc, combattait sans réel souci, son coéquipier du soir avait un peu plus de difficulté que lui. Il venait de laisser tomber son arc pour, continuait le combat avec son hache. Il esquivait très peu d'attaque mais son style était beaucoup plus radical que son "ami". Il n'hésitait pas à tuer ces adversaires, si la mort planait trop longtemps au dessus de sa tête, ce qui n'allait pas forcément attirer la sympathie de l'ange. La fumée commençait à présent à se dissiper de plus en plus, laissant la lumière des réverbères éclairaient la scène qui se jouait.

Clayface qui avait profité de la diversion pour prendre la tangente, observa d'un œil amusé, le spectacle, qui était fort utile. En effet Karlo était en simple mission de reconnaissance pour comptabiliser le nombre de bienfaiteurs dans cette ville, ainsi que leurs différentes techniques de combat. Azrael était un vieux de la vieille, connaissant par cœur son métier, et les différentes stratégies à entreprendre par rapport à l'adversaire à qui il fait fasse. Il était aussi dangereux que le Batman, il fallait s'en méfier comme de la peste. L'Iroquois était tout l'inverse. Un homme simple, faisant confiance plus à son instinct qu'autres choses. Son arme de prédiction était l'arc, avec lequel il s'avérait être dangereux, et très bon viseur. Malgré son faible niveau, il avait du potentiel, et si il l'exploitait correctement, et en écoutant les conseils avisés de ses partenaires, il pourrait devenir une future menace. L'observation étant fini, Gueule d'Argile et ses ninjas, n'avaient plus aucune raison de rester en ces lieux.

" 分散 *! " hurla ce dernier, faisant bien comprendre que leur soirée en ces lieux venaient d'arriver à son terme.

A la simple entente de ces mots, les ninjas venaient d'arrêter le combat, lancèrent une énième fois des fumigènes pour partir telles des ombres dans l'obscurité de la nuit, laissant en plan le duo de héros, encore sur leurs gardes. Clayface salua au loin le groupe d'encapé, et disparu à son tour dans un angle de rue dans un éclat de rire. Le piège avait fort bien marché, les résultats venaient de tomber, un nouveau rapport sera fait à son maitre, qui style de rien, gagner de plus en plus de terrain. Le calme était revenu dans la rue ou tant d'action avait eu lieu. Enfin du calme .. pas guère longtemps, qu'une nouvelle discussion entre le sioux et l'ange allait avoir lieu, et cela risquait d'être explosif. En effet Clayface avait réussi une nouvelle fois à leur échappés et cela faisait enrager de plus belle Azrael.

[ HRP : Voila pour moi, une fin un peu pourrave et je m'en excuse, mais pas trop d'imagination. Ravi d'avoir RP avec vous, je vous laisse vous engueulez x) ]

分散* = Dispersion.
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Dim 10 Juil - 18:19

Le combat prit fin avant qu'Azrael ne put mettre la main sur Clayface. Au moment où les ennemis fuyaient, le justicier usant de son grappin rétractile stoppa un des ninjas et le ramena à lui d'un coup sec. Cette nouvelle arme était très pratique pour attirer à soi des ennemis avec force. Retournant et emmpoignant l'ennemi par l'encolure, il lui hurla

" Qui t'envois ?"

Mais le ninja, avec tout l'honneur de son code préféra se suicider plutôt que de vendre l'identité de son maître. Ce n'était donc pas des amateurs mais bel et bien de réels professionnels, endoctrinés par le code des assassins. Un nom traversa aussitôt l'esprit de l'Ange Exterminateur : Ra's Al Ghul, mais selon Batman, ce dernier n'était pas à Gotham, et son modus operandi n'avait pas pour axe de conduite de prêter des hommes de mains à des gars comme Karlo.

Chassant cette idée, mais la gardant en tête pour des recherches futures, il se retourna vers son allié de fortune, le type à moitié à poil et déguisé en indien. Passablement énervé par l'échec de sa mission, dont la faute incombait en partie ç cet individu qu'il avait du protéger au lieu de se concentrer pleinement sur l'attaque du monstre d'argile, sa colère s'accentua lorsqu'il découvrit des ninjas gisants morts, à terre.
Avançant furieusement vers lui, il le retourna, pour lui faire face, et aboya rageusement

" Qui es tu ? Es tu conscient de qui, par ta faute, a réussit à fuir ? Et pourquoi avoir tué ces hommes ? QUI ES TU !"

L'Ange Exterminateur était en colère, le justicier débutant avait intérêt à trouver une explication convaincante, sans quoi Azrael était d'humeur à l'emmener lui m^meme jusqu'à Arkham City, rejoindre ses collègues meurtriers.

[ HRP : oui je sais, c'est radical, mais cohérent avec mon personnage je pense. T'inquiètes pas je te considérerai pas comme un criminel hein !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Dim 10 Juil - 19:05

Azrael réussit à attraper un ninja alors qu’il s’enfuyait pour lui demander l’identité de son maître. Mais celui-ci mourut, préférant se suicider en avalant une capsule de cyanure cachée dans une dent creuse que de vendre l’identité de son maître. L’Ange Exterminateur était très en colère et l’Iroquois était la seule victime qu’il avait sous la main pour déchaîner sa fureur :

« Qui es tu ? Es tu conscient de qui, par ta faute, a réussit à fuir ? Et pourquoi avoir tué ces hommes ? QUI ES TU ! »

John chancela sous la violence des paroles du justicier. Il espérait qu’Azrael n’était pas comme ça tout le temps, ou vivre avec lui ne devait pas être très plaisant. Un léger sourire, presque invisible, étira les lèvres du grand homme à cette pensée. Azrael n’avait pas à l’accuser comme ça. Mais trop fier pour admettre qu’il avait une grosse responsabilité, il préférait accuser son pair. Cela énervait assez Bannerman. Les gens trop imbus d’eux-mêmes pour accepter leurs erreurs le mettaient hors de lui. L’Iroquois prit un ton dur et ses yeux lancèrent des éclairs quand il répondit au justicier blanc :

« Je suis l’Iroquois, justicier de cette ville. Et je crois que tu as aussi une responsabilité dans cette affaire. Je ne suis qu’un novice dans cette activité, alors que tu es le grand Azrael, l’un des plus puissants justiciers de cette ville. Il serait peut-être temps d’admettre ses erreurs. »

Il fit une pause après cette longue phrase. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas autant parlé. Mais il était maintenant détendu et la colère l’avait déserté. Il prit une grande inspiration pour répondre à la deuxième partie de la question d’une voix neutre :

« Je préfère tuer qu’être tuer et je pensais que tu étais du même avis. Ces hommes voulaient me tuer comme ils en ont tué tant d’autres et je voulais le rendre la pareille. Tu devrais me comprendre, toi que l’on surnomme l’Ange Exterminateur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Dim 10 Juil - 20:45

L'iroquois, tel était le nom qu'il se donnait. Azrael pouvait enfin mettre un nom, sur ce personnage qui lui inspirait beaucoup de mépris.
Non content d'avoir fait capoté la capture d'un criminel dangereux, il osait se prétendre l'égal de l'Ange Exterminateur ? Il osait se prétendre Justicier, en tuant ses victimes, tout ça parce qu'il enfilait ou plutôt quittait son costume et sortait affronter des criminels connus ?
La plaisanterie était douteuse, et Azrael n'aimait pas que l'image des justiciers soit ternie à ce point, après tout ce qu'ils faisaient pour protéger cette ville.
Le justicier s'avança près de l'indien et le regarda dans les yeux, même si ce dernier était plus grand que lui, et de par leur proximité, il pouvait sentir la respiration de ce dernier.

"Mon erreur je la reconnais, j'aurai dû te neutraliser dès le début, comme le criminel que tu es. Tu oses te prétendre justicier ? Mais nous ne tuons pas, décider de qui vit ou meurt n'est pas de notre ressort."

En face, l'autre restait impassible, il ne reculait pas, il ne semblait pas vouloir baisser la tête devant un vrai justicier. Un caractère fort. Malgré le ton agressif qu'employait Azrael

" Oui, je suis Azrael, l'Ange Exterminateur, mais ne prétend pas me connaître, ou être mon égal. J'ai fait mes preuves, j'ai combattu des ennemis terribles, j'ai sauvé des vies en risquant la mienne. Le titre de justicier ça se mérite, alors un conseil, ne le foule plus jamais au pied, comme tu viens de le faire."

Jean-Paul attendait une bonne raison, une seule, pour frapper l'Iroquois, s'il ne l'avait pas fait, c'est parce que ce dernier avait touché un point juste, lui aussi avait tué, et aurait pu demeurer un assassin s'il n'avait pas rencontré le symbole e la Justice.

" Je te donne une seule chance, de te justifier pour ne pas que je jettes en prison."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Dim 10 Juil - 21:42

Azrael se déchaînait contre l’Iroquois. Et il semblait y prendre plaisir. Il est vrai que John n’aurait pas dû tuer ses hommes. Mais qu’aurait-il pu faire faire ? Dans ce milieu, c’était tuer ou être tuer. La première loi de la survie. Il est vrai qu’il gardait le goût amer de la mort dans la bouche, mais ces hommes étaient des assassins réputés. Le système était tellement corrompu que jamais ils ne seraient arrêtés. Gotham était pourrie jusqu’à la moelle. Tous les juges, les flics, les politiciens étaient corrompus.

L’Iroquois en reparlerait à Azrael, mais ce n’était pas réellement le moment. Dire ça maintenant ne ferait qu’attiser sa colère déjà énorme. L’Ange Exterminateur était certes un héros endurci, il ne maîtrisait absolument pas ses émotions, comme savait le faire John. Il restait d’ailleurs impassible devant le justicier blanc, tel une montagne agacée par une mouche. Même si cette mouche là le battrait avec facilité. Bannerman choisit donc une réponse qui montrait qu’il n’avait pas peur de lui . Azrael était le type d’homme qui respecte la force de caractère.

« Je n’ai aucune raison à te donner. Mais si je ne tuais pas ces hommes, ils me tuaient. Mu par des instincts primitifs, c’est la seule chose à laquelle j’ai pensé. Comme tu l’as très bien dit, je ne suis pas ton égal. Je ne me maîtrise pas aussi bien que toi. »

Il dit cette phrase sur un ton ironique, presque moqueur. Voyant le visage de l’homme face à lui, il comprit que cela ne lui plaisait pas du tout. L’Iroquois posa une main sur son couteau, se préparant au combat qui allait surement avoir lieu.


[Hrp : envoie un mp quand tu as posté stp}
Revenir en haut Aller en bas
Az

Membre Non-Joueur
Membre Non-Joueur
avatar

Date d'Inscription : 09/05/2011
Nombre de Messages : 1723
Autres Comptes : Simon Hurt
Vous à Gotham : L'Ange Exterminateur

MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Dim 10 Juil - 23:30

L'iroquois continuait à se montrer impassible, sûr de lui, mais ... il ne comprenait pas, il n'entendait pas les reproches d'Azrael et continuait à se prendre pour ce qu'il n'était pas : Un justicier agissant au nom d'une Juste Cause.
Azrael fit quelques pas en arrière pour s'éloigner de l'homme, se retourna, et montra d'un geste du bras les corps assommés des ninjas.

" Regarde. Ils ont voulu me tuer, mais ils ne sont pas morts. Je les ai neutralisé sans leur prendre la vie. En les tuant tu te mets au même rang qu'eux. Double-Face prétend lui aussi commettre ses crimes au nom de la Justice, et il était procureur avant. Tu vois, en abattant ces hommes, tu deviens à nos yeux semblables à ce genre de criminels. Tu dis n'avoir aucun compte à rendre ? Mais à cause de toi, j'ai été distrait en devant te protéger et te sauver la vie. Clayface est en liberté, il y aura des morts, notre faute est partagée, mais ne compte pas t'en tirer sans rendre des comptes. Tu les devras aux familles des victimes"

L'iroquois avait lancé une petite pique au justicier concernant sa maîtrise de lui même.

" Non, bien sûr que je ne maîtrise pas, bien sûr que ces ennemis sont encore vivants parce que je me contrôle pas."

Il était toujours aussi énervé. Ce type semblait avoir du potentiel, pour faire un bon combattant, c'était vrai, mais niveau tempérament et conception de la justice, ce n'était pas du tout ça.
Azrael reçu un message de Bruce sur son oreillette. Il réclamait la présence du Réseau dans Arkham City et leurs communiqua les coordonnées.

Le justicier se retourna vers l'indien.

" Suis moi. Tu dois voir quelqu'un pour bien comprendre les enjeux du travail des justiciers."

Qui il l'amenait voir ? L'iroquois ne pouvait s'en douter, mais il ne pouvait non plus y échapper, s'il voulait rester libre, il devrait obtempérer, et ça il devait le comprendre.
Discrètement, il envoya un message à Batman signalant qu'il amenait quelqu'un se faisant appeler "l'Iroquois", afin que le chevalier noir se renseigne sur lui, pour la rencontre.

[ Voilà, fin pour moi, merci à vous deux ! Et joli jeu Clayface. Iroquois, on se retrouve à l'Opéra des âmes.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   Dim 10 Juil - 23:48

Azrael ne tenta pas de la convaincre par la force, mais il lui montra l'étendue de l'erreur de l'Iroquois et sa bêtise. Il tenta de la raisonner, lui montrant les choses, lui donnant des explications, argumentant son discours. Au fur et à mesure de celui-ci, John comprit qu’il s’était trompé, que le meurtre, même légitime, n’était pas la solution. Il devait dorénavant se perfectionner dans le combat pour savoir comment neutraliser un ennemi, surtout s’il était dangereux, sans le tuer. En lui cassant les articulations, en l’assommant par quelques moyens que ce soit, mais jamais en ayant recours au meurtre. Il admit donc qu’il avait eu tord :

« Je crois que tu as raison, Azrael. Nous n’avons pas à être les juges »

L’Ange Exterminateur écouta un message provenant de son oreillette, sûrement reliée à son téléphone. Puis il dit à l’iroquois qu’il l’emmenait voir quelqu’un pour qu’il se rende compte de l’enjeu du travail des justiciers. Qui cela pouvait-il être ? John ne le savait point. Il se doutait que ça serait une personne importante de Gotham, sûrement un justicier comme Baseball ou Nightwing, mais jamais qu’il rencontrerait le prince de Gotham en personne : Batman. Bannerman se laissa donc entraîner par son aîné, sans se douter de se qui l’attendait.

[Merci à tous les deux pour m'avoir intronisé dans le monde de Batman. Ce fut un sujet très intéressant, que je clôture avec ce dernier texte.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le début du Sioux (Azrael et Clayface)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le début du Sioux (Azrael et Clayface)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le début du Sioux (Azrael et Clayface)
» Un crépuscule consonlant. |Fumée &' Sioux|
» Les Sioux du Métropolitain détèrrent la Hache de Guerre
» Argile et vieilles pierres [PV Clayface]
» Le mythe de l'Azrael

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Depths :: Rues de Gotham City-