RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Un nouveau shériff dans la ville : Quincy Sharp ! [ARKCITY3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feu Quincy Sharp

PNJ
avatar

Date d'Inscription : 08/06/2011
Nombre de Messages : 42
Vous à Gotham : Ancien maire de Gotham City, ancien conseiller spécial à la mairie, ancien Directeur de l'Asile d'Arkham. Assassiné par le Batman.

MessageSujet: Un nouveau shériff dans la ville : Quincy Sharp ! [ARKCITY3]   Jeu 9 Juin - 21:17

(HJ/ ce post unique est temporellement situé entre le combat Batman/Killer Croc au Plaza, l'évasion de l'asile d'un côté, l'annonce d'Arkham City et l'ouverture véritable d'Arkham City de l'autre /HJ)

Des rumeurs couraient depuis plusieurs jours sur un remaniement en profondeur à la mairie de Gotham City. Plusieurs journalistes attendaient avec impatience que leurs sources leur annoncent en "off" l'événement tant attendu, l'annonce du destin de Waylon Jones. Depuis son combat perdu au Plaza, depuis l'évasion massive de l'asile et depuis un mouvement d'escalade dans la pègre locale, la réputation de l'ancien criminel était entachée - et beaucoup doutaient que sa carrière criminelle soit terminée, en fait.
Des bruits de couloir couraient aussi sur son honnêteté, sur l'intérêt de ses choix et de ses décisions. Beaucoup disaient que les fonctionnaires n'en pouvaient plus de travailler avec lui, que ses conseillers personnels se déchiraient et qu'il n'était plus qu'un homme seul et perdu... vaincu, finalement.

L'excitation des médias s'emporta quand, au petit matin, un courriel envoyé à toutes les rédactions indiqua la tenue d'une manifestation contre la politique municipale. Des milliers de gens avaient tout simplement voulu montrer au maire qu'ils en avaient assez des scandales et qu'il était juste insupportable que le premier magistrat de la ville ait l'idée d'affronter Batman en plein jour - la veille. Plusieurs blogs et réactions sur Internet indiquaient clairement leur rejet et leur dégoût de voir un tel "monstre", selon eux, à un tel poste.

Evidemment, Waylon Jones n'avait pas supporté. Rares étaient les journalistes qui savaient ce qu'il s'était réellement passé, rares étant ceux qui avaient osé aller à la manifestation, mais... des rumeurs circulaient. Le maire aurait craqué et aurait retrouvé ses "vieilles habitudes". La police avait couvert l'histoire - jusqu'à maintenant. Des dizaines de journalistes étaient rassemblés devant l'Hôtel de Ville, vers vingt-et-une heures. Une annonce officielle allait être faite.
Ils avaient peur du maire, mais ils n'auraient sacrifié un scoop pour rien au monde.

Après de longues minutes d'attente et quelques bavardages, une silhouette sortit de l'Hôtel de Ville et se dirigea vers le pupitre préparé pour l'allocution. Alors que beaucoup craignaient Waylon Jones, ce fut Quincy Sharp qui apparut devant les journalistes. Seule la moitié d'entre eux fut surprise, en réalité.

Quincy Sharp était un fonctionnaire de carrière, formé dans des écoles de management et de communication. Doté d'un physique guère avenant, même jeune, il avait lentement gravi les échelons dans Gotham City. S'il n'était pas très doué dans ses domaines de prédilection, il demeurait un homme fidèle, loyal, sachant écouter et suivre les hommes de pouvoir durant leurs phases de grandeur. Il possédait le talent de pouvoir aisément changer de chemise et apparaître comme indispensable aux puissants, même s'il ne l'était jamais vraiment.
Alors que les fonctionnaires dans la ville disparaissaient régulièrement, victimes d'attentats ou de meurtres, ou s'empressaient de quitter Gotham City, lui était un modèle de loyauté envers elle. C'était grâce à cette longue expérience de la cité, cette fidélité hors pair et à son apparence inoffensive qu'il avait continué de gagner peu à peu du pouvoir. Nommé comme conseiller spécial à l'asile d'Arkham, il avait peu à peu pris les prérogatives des différents directeurs, étant officieusement le véritable maître et directeur de la structure.

Grâce à ses excellents résultats là-bas, nés essentiellement de sa politique mi-permissive, mi-excessivement violente et de son dédouanement continuel des problèmes sur les directeurs officiels, Quincy avait réussi à se faire nommer conseiller spécial de Waylon Jones, les fonctionnaires n'ayant acceptés de travailler avec ce dernier uniquement avec l'assurance que Sharp l'aiguille. Evidemment, il n'avait jamais vraiment aidé Killer Croc, préférant se préparer lentement une nouvelle et meilleure place dans la vie locale.

Ce fut avec un visage neutre et calme qu'il se présenta à la presse, avant de commencer à parler d'une voix posée.

"Bonjour à toutes et à tous. Pour vos téléspectateurs et lecteurs, je suis Quincy Sharp, conseiller spécial auprès du maire Waylon Jones. Ce jour est encore sombre pour Gotham City : après l'annonce de la division de la ville en deux, nous pensions légitiment que nos soucis étaient derrière nous et que l'aube se levait enfin après des décennies de nuit noire. Nous nous trompions, malheureusement.
Il y a quelques temps déjà, Gotham City a fait preuve de compassion et d'espoir en donnant à Waylon Jones un mandat électoral fort, comme pour oublier ses crimes passés et lui accorder une deuxième chance sensée symboliser notre deuxième chance. Si monsieur Jones nous a alléché par son programme fait d'honnêteté et d'actions directes, force est de constater que la mise en pratique fut plus difficile. Violence dans les rues, évasion à l'asile, affrontements dans nos murs, et finalement combat de chiffonnier avec Batman, un être complexe mais qui a logiquement une influence positive sur notre ville. Dans sa volonté d'apaiser la population et de la sécuriser, Waylon Jones a annoncé la division de Gotham City en deux, séparant le bon grain de l'ivraie. Je ne peux qu'appuyer cette décision qui m'a toujours semblé inévitable et que j'ai longuement proposé aux maires qui l'ont précédé, alors que j'étais conseiller spécial à l'asile d'Arkham et que je tentais vainement de compenser les multiples mauvais choix de directeur.
Cependant, si monsieur Jones offre désormais une certaine sécurité à notre ville, je suis malheureusement dans l'obligation de vous annoncer que son mandat vient de prendre fin."


Quincy se tut alors, laissant un petit silence théâtral accompagner l'écho de ses paroles.

"Monsieur Jones n'a pas supporté l'échec de son affrontement avec Batman. Monsieur Jones n'a pas accepté les remises en question légitimes de sa politique par les agents municipaux, qui sont les plus à même de l'aider et de le conseiller. Monsieur Jones n'a pas voulu écouter la rue, votre voix, pourtant elle aussi légitime. Préférant se cantonner au silence, à la solitude et à l'abandon, Waylon Jones a malheureusement peu à peu cédé à ses pulsions et je suis au désespoir de vous annoncer qu'il ne répond désormais plus à ce nom.
Ce matin, le maire a décidé, seul, d'aller au-devant des manifestants, nul ne sait pourquoi. Pour une raison encore inconnue, il s'est jeté sur la foule et a perpétré des actes... immondes. Innommables. Monstrueux. Le G.C.P.D. est intervenu, a dispersé la foule et a tenté d'appréhender le responsable, mais celui-ci a fui. Des dizaines de blessés sont à déplorer. Il y a un... bilan mortuaire. Il sera communiqué en temps voulu. Nous avons tenus à garder le silence jusqu'à maintenant, autant par respect pour les victimes que pour éviter les mouvements de foule.
Waylon Jones nous a montré ce matin son véritable visage. A partir de maintenant, il ne s'agit plus de notre maire mais de... Killer Croc, nom tristement connu par tous ici."


Quelques cris de stupeur accompagnèrent ses paroles.

"Le maire est officiellement démis de ses fonctions par le conseil municipal au vu d'actes récents que la morale m'interdit d'énoncer. Killer Croc est officiellement recherché par le G.C.P.D. avec ordre de tirer à vue. Toute personne pouvant informer la police et la mairie sur sa localisation est priée, pardon se voit ordonner de transmettre ces informations au plus vite. Killer Croc est malheureusement revenu, le maire Waylon Jones n'est plus."

Sharp s'efforçait de ne pas jubiler publiquement. Ca devenait difficile.

"Cependant, Gotham City ne peut demeurer sans tête alors que nous venons d'achever la séparation et que nos ennemis abondent. Le conseil municipal, à l'unanimité, a décidé de me nommer maire par intérim pour une durée indéterminée. Ma connaissance de l'asile et de ses patients, ma connaissance de la mairie, mon expérience sur le terrain, ma loyauté sans faille pour la ville et ma profonde volonté de vous aider me permettront de compenser l'absence d'élection. Je ne cours guère après le pouvoir : mon seul objectif est de vous offrir, enfin, paix et sécurité.
J'ai pris officiellement mes fonctions ce matin. Mon premier acte a été de lancer un mandat d'arrêt pour Waylon 'Killer Croc' Jones. Mon deuxième acte a été de vous convoquer ici. Ma troisième mesure est d'abolir le décret interdisant aux justiciers de nous aider : messieurs, mesdames, mesdemoiselles, Gotham City a besoin de vous et nous sommes heureux de vous compter parmi nous. Cependant... seule Gotham City peut compter sur vous. Mon quatrième acte est d'interdire la présence des justiciers dans Arkham City : les hommes que je prévois d'engager, supervisés par des êtres d'exception comme le mondialement connu docteur Hugo Strange, n'ont guère besoin de votre intervention.
Arkham City est sous contrôle, votre présence ne ferait que la rendre ingérable. Je suis persuadé que vous comprendrez et que vous agirez en conséquence.

Mesdames, messieurs, je sais que vous avez des questions à me poser mais vous comprendrez que d'autres affaires plus pressantes me poussent à vous quitter. A bientôt."


Sans rien dire de plus, le nouveau maire sourit pour les caméras et photographes puis tourna les talons, rejoignant avec entrain et jubilation la mairie. C'était lui le nouveau shériff dans la ville maintenant, et Gotham City allait, malheureusement pour elle, le sentir bien assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau shériff dans la ville : Quincy Sharp ! [ARKCITY3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» « Une femme de rêve dans une ville de rêves. »
» Promenade en ville ( libre ) suite
» La ville c'est comme la jungle, avec les gens en plus. [James Lear]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Burnley :: Hôtel de ville-