RSS
RSS
lienlien
NEWS :

Ne manquez pas les deux derniers chapitres de Darkwatch, où s'affronteront Le Chevalier Noir et l'Empereur !

Clash of the Warriors & La Révolte

"Lors d'une rafle de la Ligue des Ombres, la Lignée décide d'intervenir et de massacrer les hommes de Ra's Al Ghul. Les habitants, excédés par la situation, décident de se révolter, avec le support de l'Empereur et ses troupes. Le G.C.P.D est dépassé et les justiciers n'ont d'autre choix que s'en mêler, Batman en tête."

(Petit aperçu des évènements en vidéo ici)


CREDITS

©PA Batty Epicode
©Les images utilisées appartiennent à leurs auteurs
©Les bannières ont été crées spécialement pour le forum Gotham City Rpg par Deimos Hellhammer
©Le contexte de ce forum est inspiré du Batverse, arrangé et rédigé par le Staff. Merci de respecter notre travail.




Partagez | .
 

 Dans le repaire du prince des fous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Dans le repaire du prince des fous   Mar 19 Avr - 16:02

La camionnette s'arrêta dans un crissement de pneu devant un hangar lugubre, des arbustes rabougri rompait quelque peu la monotonie du paysage. L'endroit était situé au milieu de nul part, tout était gris, le gravier, le hangar, le portail de fer forgé qui grinçait lugubrement. Un panneau couverte de poussière représentait une boite a malice ouverte sur un diable au sourire rougie.

Ce bâtiment semblait correspondre a la personnalité du maitre des lieux. Le joker m'ouvrit la portière, en me faisant une courbette, son sourie sardonique plaqué sur son visage de clown. Suivant le maitre des lieux, a l'intérieur.

Le bâtiment était aussi gris a l'intérieur qu'a l'extérieur, la poussière recouvrait tout. Ça et la, des jouets antiques et parfois cassés jonchait le sol et les chaises, de chaque coté, formant une haie d'honneur jusqu'au fond du hangar, ou s'élevait un immense escalier de fer forgé rouillé et grinçant. De chaque coté du hangar des petites portes donnait sur d'autres pièces, probablement des remises. En haut de l'escalier, sur la plateforme, un immense fauteuil trônait. Derrière le fauteuil une immense baie vitrée poussiéreuse devait séparé une ancienne salle de conférence. Deux autres portes de chaque cotés de la vitre devait donner sur deux anciens bureaux.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mar 19 Avr - 16:18

Le Prince des Clowns fit entrer Shiva la première dans son repaire, enfin son tout nouveau repaire. L'ancien avait été partiellement endommagé lorsque ce crétin d'Humpty Dumpty avait fait exploser sa boite a musique dans le hangar du Joker pendant la dernière réunion de crise contre la Ligue des Ombres. Ce nouveau hangar était mieux, plus calme, plus silencieux. D'ailleurs ... Trop silencieux.
Il contempla Lady Shivah un instant et reposa son regard sur un de ses hommes de mains.


- "Bob, musique !"

Et a ce moment la, une musique des plus fantaisistes se fit entendre dans l'immense hangar du Joker, douce, folle et parfois forte, elle allait a merveille avec le décor. Les hommes du Joker continuaient d'aménager les nouveaux endroits, car il fallait faire de ce repaire, une nouvelle base d'opérations. Plus durable. Le Joker en avait assez de courir a droite et à gauche.


[Lien de la musique https://www.youtube.com/watch?v=oI4bsq9OL3E ]

- "Bien ! Pendant que les enfants vont aller ranger les jouets et terminer le travail manuel. La petite maman qui vient d'arriver va suivre mon ami Bob ici présent pour se diriger vers sa chambre !"

Le dénommé Bob, chapeau, barbe et lunettes de soleil, c'était un petit nain aussi, se désigna devant Lady Shiva au garde à vous.


- "Ce soir, j'organise un repas ma chère et vous êtes l'invitée distinguée ! J'espère vous voir a ma table. D'ailleurs, nous avons une vieille collection de vêtements, vous pouvez faire votre choix personnels parmi ceux ci. Un de mes associés vous apportera une petite surprise pendant que vous serez dans votre chambre."

Le Clown ramassa un de ses jouets, une petite poupée explosive, celle qu'il avait déjà pas mal utilisé contre Black Cat et d'autres névrosés dans son genre.


- "Pendant ce temps la, je vais veiller à mes petites affaires. Que diriez vous de commencer notre diner d'affaires a 8 heures pétantes, très chère ?"

Le Clown était parfois un être monstrueux, mais il fallait reconnaitre qu'il avait tout du romantisme et de la fantaisie que Gotham pouvait donner à un être sans morale et sans repères dans ce monde si psychotique. Trêves de plaisanteries, il fallait terminer les quelques menues affaires avant de se mettre à table. Il fallait élaborer toutes les possibilités pour le futur de Gotham. Chaque jour qui passe, le plan se poursuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mar 19 Avr - 17:29

Le Joker était décidément un être plein de surprise. Je suivie le dénommé Bob . Il ouvrit une porte, s'effaçant pour me laisser passer. J'entrais donc la première, aucune poussière dans ma chambre, ce qui me soulagea. La porte se referma doucement dans mon dos, me laissant seule.

Un immense lit a baldaquin rouge me faisait face dans la chambre aux meubles blanc et aux murs rouges, ses colonnes de bois torsadés me plaisait énormément. Un lapin blanc était posé sur le lit. Posant ma mallette au pied de l'armoire , je m'assis sur le lit, m'allongeant voluptueusement sur le matelot qui s'enfonça doucement, faisant autour de moi un nid protecteur et douillet. Me rasseyant, j'attrapai le lapin, tout en observant la pièce autour de moi. Un coffre a jouet était ouvert au pied du lit , rempli de peluche et de poupées aux robes de dentelles blanches, noires, rouges. Les anges et les démons se côtoyaient. Aucun de mes jouets n'étaient cassés ou abimés. Cette chambre n'était pas une pièce ressemblant au monde torturé du joker. Une coiffeuse a ma droite attira alors mon regard, ses lumières rosés mettaient en évidence une boite blanche fermé par un ruban d'argent. Me levant je pris la boite, et m'assis sur la chaise ouvragé de la coiffeuse. Une carte du joker était glisser entre le carton et le ruban. Posant la carte sur la table, je défit doucement le nœud. A l'intérieur de la boite, une robe de dentelle rouge et noire soigneusement pliée, une paire de chaussures et une petite boite de maquillage m'était visiblement destiné.

Je souris, étonnée par le romantisme de ce personnage singulier. Je me déshabillais, doucement, pliant avec soins mes affaires avant de les déposés sur le lit. Me dirigeant vers une petite porte, j'entrais dans ma salle de bain. Une grande baignoire était encastré dans le sol, des pétales de roses rouges voguaient a la surface de l'eau au senteur de fleur, une serviette blanche plié avec soin était posé au bord du bassin. Je sortit nue de la salle de bain, et déposa un a un les objets de la boite sur la coiffeuse. Passant la robe, je l'admirais dans le miroir de la coiffeuse. Les manches noires bouffantes laissait mes épaules nues. Laçant le ruban de satin rouge sur le bustier, je regardait le haut de la robe, rouge sur la poitrine, noire en dessous. Mettant en valeur mes seins. Les rubans rouges des manches étaient a présent noués eux aussi. Mes bras couverts par le tissu noir. Ma taille serrée dans le bustier. Un rang de dentelle rouge ornait le bas de la robe noire.

M'asseyant sur le lit je mis les chaussures vernis, a semelle compensée. Laçant les rubans noires sur mes jambes jusqu'en haut de mes cuisses, terminant par des nœuds.

Me dirigeant de nouveau vers la coiffeuse je pris la boite de maquillage. Un peu de fond teint, un voile de blush rosé sur les joues, et un coup de crayon noirs pour les yeux. Saisissant l'eye liner je refit le contour de mes yeux, puis dessinait des arabesques au coins extérieur. Ouvrant un tiroir je découvrit des strass. Collant deux strass rouge en dessous de mon œil gauche coté extérieur.

Quelqu'un frappa a la porte. Une pendule sonna 8H quelques part dans l'immense hangar.


Dernière édition par Lady Shiva le Mar 19 Avr - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mar 19 Avr - 17:53

Le Joker, quant à lui, avait profité de son temps libre pour changer de jaquette, remis un peu de noir sur ses yeux, et changea de chemise. Il en prit une jaune, il n'avait que ça, ou jaune, ou verte. C'était une belle harmonie avec le violet. Il en profita aussi pour prendre une douche. Quand on passe la partie de son temps a courir, a subir l'adrénaline, cela faisait toujours du bien de se rafraichir.
Une fois terminé, ses hommes de main commencèrent a disposer une petite table, deux grands sièges rouges colorés de noir et de violet. Les gouts du clown.
Deux des gars du Clown s'occupaient de la nourriture, ils s'activaient énormément pour leur boss. La décoration était rechangée. On voyait de nombreux tissus violet, rouge, noir dispersés dans le hangar. Le ménage avait été fait a la va-vite et de nombreux gadgets du Joker était disposés dans toute la salle. C'était plaisant.
Et puis pour Arkham City, cela fera plaisir d'avoir un petit chez soi bien a soi.

8 heures sonnaient. Les gars du Joker se retiraient vers les étages supérieurs pour monter la garde et empêcher les intrus. Seuls trois gardes restaient la. Au cas ou, mais aussi pour faire le service. Bill, un des employés du Clown, avait fait la remarque pertinente qu'il n'était pas embauché comme serveur mais pour distribuer du plomb. Ce a quoi le Joker répondit en lui balançant une tarte au cyanure en plein visage. Le cadavre débarrassé, et un poids mort en moins, tout continuait a suivre la logique.


- "Bien ! La donzelle va pas tarder. Bob ! Va la chercher. J'allume les chandelles au lance-flammes."

Il prit un bec bunsen et failli incendier la table en allumer les chandelles. Il y'avait sur la table, des photos, des photos des victimes du Clown, toutes avec des sourires monstrueux, dut au gaz que le Joker employait pour rendre dingue les gens. De beaux sourires pour égayer une table dans un monde de folie. C'était toujours agréable de mêler folie et amour. Un monde merveilleux, sanguinolent et joyeux. le Joker prit place dans son siège. L'invitée ne tarderait pas.
Mais une autre idée vint en lui. Il se leva et prit une pose digne des grandes pièces de théâtre pour l'invitée qui allait franchir la porte.


- "Bienvenue à la soirée du Joker ! Ou l'on ne s'ennuie jamais, ou l'on meurt littéralement de rire et ou les soupes contiennent de vrais nez de clowns arrachés à la pince ! Bienvenue dans le monde du Joker ma chère !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mar 19 Avr - 22:59

J'entendis la voix du joker résonner dans le hall. La pièce avait été redécoré pour l'occasion. Le joker se tenait devant la table aux pieds dorés. Il avait visiblement choisis ses habits pour l'occasion, bien que j'avoue volontiers qu'il n'était pas a mon gout, pas plus que ses habits. Mais c'etait son style, sa personnalité.

Des étoffes de soie violets, rouges et noirs formaient comme un chapiteaux autour de la table, , resserrant l'espace de l'immensité du hangar, le rendant plus intime. Des bougies brillaient dans la pénombre dispersés un peu partout, deux chandeliers trônait sur la table les jouets la regardais passer tandis qu'elle traversais la pénombre. le hangar avait été nettoyer de fond en comble. Seul l'intérieur du chapiteau était éclairé d'une douce lumière tamisée. le Joker m'y attendait, prêt a m'offrir une chaise.

Le romantisme et la folie était au rendez vous. Seul ombre au tableau, les trois hommes que je distinguais dans l'ombre. Leur plateau d'argent et leur tenue de majordome ne me trompait pas. Ils me surveillaient.

Inspirant profondément, j'avançai dans la lumière.


-Bonsoir Maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mar 19 Avr - 23:14

La jeune femme asiatique avait accepté le cadeau du clown finalement. Une magnifique robe rouge et noir qu'elle portait lui allait magnifiquement bien. Les grandes bottes lacées autour de ses jambes lui donnaient l'air d'une maitresse noble et sensuelle. Elle avait même passé du maquillage sur sa peau. Ce qui la rendait fortement attrayante. Le Clown avait toujours préféré les blondes mais ce soir la, Lady Shiva resplendissait. On aurait dit une princesse d'une contrée lointaine d'Orient, une espèce de nymphe vivant dans un coin reculé de la civilisation, elle avait une espèce de fierté et de mélancolie à la fois.
Le Joker, bien que perturbé par l'accoutrement et qu'elle ait relevé le défi du Clown, cacha sa surprise derrière son sourire sanguinolent. Il lança un regard aux gardes qui servaient de serveurs.


- "Les gars ! Faites une ovation pour cette demoiselle qui vient jouer le rôle de la rose fatale dans ce bouquet de fleurs asphyxiés de rire."

Les trois gardes applaudirent la jeune femme qui se tenait la, fière, rebelle, indépendante. Une guerrière, ça se voyait. Le Clown descendit de son estrade et alla s'incliner devant la femme qui se trouvait devant lui.


- "Ma Chère mademoiselle, permettez l'audace d'un clown sans but dans la vie, qui tient a vous faire assoir à cette table de la folie Gothamienne. Permettez moi aussi de vous dire, que vous êtes resplendissante et envoutante. Vous feriez pâlir de jalousie les super criminelles de la ville. J'en suis quasiment certain. Je vous souhaite la bienvenue à la table du Joker. Les pourboires sont interdits et le personnel perd la tête s'il déçoit. Littéralement."

Dit il avec un immense sourire écarlate. Ses dents blanches luisaient grâce aux flammes des chandelles sur la table. Il indiqua la chaise de Lady Shiva. Juste en face de la sienne. Le diner allait très bientôt commencer. Le Clown avait des propositions, mais aussi de nombreuses questions sur cette jeune fille qui l'attirait quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mar 19 Avr - 23:28

Je rougis légèrement sous le feu de son regard, j'avais l'impression d'être nue. Ses compliments me perturbèrent quelques peu. Je n'était pas habituée a être regarder ou complimentée. J'étais l'envoyée de la mort. Mes maitres mourraient avant d'avoir le temps de me complimenter, la défaite contre leur élève leur était fatale.

M'asseyant sur la chaise que me proposa le joker, je regardais droit devant moi, fière et farouche, bien que mes joues en feu me trahissait. J'espérais que le maquillage et le faible éclairage ne permettrait pas de le voir. Je pris la serviette et la déposait sur mes genoux, rajustant ma robe au passage, et replaçant mes cheveux, élégamment coiffé.

Je le regardais s'assoir face a moi, me donnant l'impression d'un diner organisé par une enfant entre son petit clown et sa poupée.

-Merci de m'avoir convié si aimablement a ce diner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mer 20 Avr - 15:10

Le Joker prit un air faussement noble. Le Clown gardait toujours son sourire sanguinolent sur le visage. Il plissa ses yeux, prenant une espèce de parodie d'air charmeur. Il ricana, tandis que les hommes de main apportaient les premiers mets, des homards rigolards. C'était une espèce de homard tout simplement, coupé de telle sorte qu'il ait un énorme sourire dans le plat. Cela écœurait certains hommes du Joker quand ils mangeaient parfois. Le Clown exigeait des sourires sur tous les plats qu'on lui faisait.

- "Des homards rigolards ? Comme ils sont frais les fruits de la mer ! J'ai toujours aimé les poissons clowns pas vous ?"

Dit il en sortant une perceuse de sous son siège, et commençant a perforer la carapace de l'animal. Et l'assiette en prime. Une autre des fantaisies personnelles du Clown, ça c'était sur. Il cassa l'espèce de colonne vertébrale du homard avant de jeter les mets comestibles dans son assiette.


- "Ce n'est rien voyons ! Je ne vais quand même pas jeter à la rue une femme qui a d'importants talents entre autre le charme et ... Les arts martiaux n'est ce pas ? Et si on allait droit au but chérie ?"

Dit il avec un renforcement de la voix dans le dernier mot. Quand il prenait ce ton, c'était souvent pour dire quelque chose qui ressemblait de près a une vérité. Comme s'il avait découvert quelque chose de pas net dans le comportement de quelqu'un. Et le Clown avait trouvé une faille, une belle faille. Bien sur, son comportement imprévisible l'amenait souvent a dévoiler ses plans un peu trop tôt mais c'était fait exprès parfois.


- "Je crois que vous travaillez pour la Ligue des Ombres n'est ce pas ? Vous devez être une des petites assassins de R'As Al Ghul non ?"

Dit il en broyant de sa main droit un morceau de la carapace du homard. Si la bête avait été vivante, elle serait déjà morte, sur et certain. Le Joker avait toujours son sourire sur le visage, cela l'amusait. Elle devait surement être surprise. Il éclata d'un petit rire cristallin puis il jeta le reste de son assiette à Bud et Lou, ses hyènes qui dormaient un peu plus loin.


- "Que veut ce bon vieux démon ? Que revient il faire à Gotham ? Essayer de nous reprendre la ville alors que sa pitoyable tentative pour nous tuer a échouer ? Ou est ce qu'il vous a donné l'ordre de tuer les cinglés de l'asile d'Arkham ? Ce dont je doute personnellement, car si vous vouliez me tuer, vous l'auriez fait à l'aéroport. Quoique ... Quoique la traitrise est une des devises de la Ligue des Ombres. Mais je m'égare. Je me fiche royalement du démon et de ses plans ridiculement complexes. Cela ne m'intéresse guère. Seule compte la folie de l'acte ne trouvez vous pas ?"

Dit il en révélant un immense sourire, ses dents blanches étaient superbement alignées, son sourire très bien étiré. Il fallait le dire, ça avait parfois son charme et parfois, ça faisait peur. Un des hommes du Joker vint apporter le prochain repas, un énorme dindon, auquel on apposa une petite poupée représentant Robin, celui que le Joker avait tué en Iran il y'a quelques années de ça.


- "Ooooh c'est y pas mignon ! Un petit zoizeau mort ! Vous en voulez une tranche ma chère ?"

Dit il en sortant un immense couteau de cuisine pour couper la bestiole. Le vin était posé sur la table, le plat prêt. La dégustation était maintenant de mise. C'était un repas du Joker. Imprévisible, joyeux et macabre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mer 20 Avr - 21:16

Je le regardais manger, j'étais profondément écœuré, cependant je n'en laissais rien paraitre. Je devais être professionnelle en toute circonstance.

J'ignorais comment il avait obtenu ses informations, néanmoins il aurait été inutile et conflictuel de les nier.


-Trés volontiers . Toutefois je suis désolée de vous contredire très cher, mais je ne suis le laquais de personne. De plus je suis ici pour des motivations personnelles.

Prenant mes couvert d'argent, délicatement, je commençais a couper tendrement ma viande. La portant a mes lèvres rosés, posant la viande sur ma langue, retirant doucement la fourchette.

Je le fixais d'un regard doux, entre mes longs cils. Avalant ma bouchée, je posait ma fourchette soigneusement, me tamponnant doucement ma bouche avec ma serviette mauve. Attrapant mon verre a pied, et buvant une petite gorgée d'eau minérale.


-Je regrette de ne pouvoir vous dire les intentions de R'As Al Ghul. Je suis actuellement en congé. Cependant mon partenaire peut venir me chercher a tout moment si une mission importante surgi. Cependant pour l'instant tout est calme, et votre compagnie me distrait. Toutefois si ma compagnie vous déplait, je m'en irais.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mer 20 Avr - 21:35

Elle restait imperturbable, surtout quand elle mangeait. Contrairement au Joker qui se goinfrait, qui en mettait partout, elle restait assez digne, une femme de haut rang quoi. Le Clown venait de se servir une belle part de la dinde, une fois la viande dans le plat, il planta le couteau dans la peluche Robin. Avec un grand sourire, il s'apprêtait a raconter une de ses anecdotes hilarantes.

- "Ah ce bon vieux Robin ! Quand je l'ai cogné a coups de barre en Iran, et fait exploser l'entrepôt, c'était vraiment la cerise sur le gâteau. Je regrette néanmoins que Batman ne se soit pas venger."

Dit il en entamant sa viande avec avarice, la mordant quasiment, ne se souciant pas des couverts. Bud et Lou, les hyènes arrivèrent en courant. Ricanantes et cinglées, comme leur maitre. Elles voulaient la barbaque faisandée, et le Clown leur jeta les os a terres, qu'elles commencèrent a dévorer, le bruit des cassures d'os était des plus insupportables.


- "Voyons très chère. Vous êtes la bienvenue ! J'offrirais même l'asile au mec qui viendrait me tuer. En espérant simplement qu'il réussisse a dormir UNE nuit ici Héhéhé Hahahaha."

Le Clown éclata d'un rire cristallin, doux et inquiétant quand même. Il était vrai qu'on retrouvait des jeux amusants dans les repaires du Joker. Il se rappelait de la fois ou un de ses hommes avait été mordu par un piège à loup dans son lit. Le sang était bien parti grâce a l'eau froide. Le Joker en avait rigolé toute la nuit.


- "Pour ce qui est du démon, si vous avez a lui reparler, transmettez les salutations du Joker ! Et dites lui que s'il passe à Gotham, on se fera un morceau de porc, avec une bonne bière Héhéhéhé."

Le Joker ricana. Lady Shiva côtoyait de plein fouet la folie de Gotham. Et le Clown s'inquiétait d'en savoir plus sur ce qui se passait dans le monde, du moins, si celui ci s'intéressait au Joker.


- "Connaissez vous d'autres criminels comme moi ? Que savez vous à mon propos ma chère ?"

Dit il avec un timbre mystérieux dans la voix. Les sourcils froncés, un regard noir inquiétant et pourtant si mélancolique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mer 20 Avr - 21:52

J'observais son manège, amusée. Il était si émotif, il était si facile de lire en lui ... cela me laissait songeuse.

Je me levais alors, joueuse, retirant délicatement la fleur rouge de mes cheveux, passant doucement dans son dos, laissant mon parfum sucré flotter autour de lui. Me penchant doucement, je passais mes deux bras autour de ses épaules, et déposai ma fleur dans la poche de son veston. Laissant mes cheveux caresser sa nuque pendant que je lui chuchotait a l'oreille :


-Vous êtes le seul criminel de gotham qui m'intéresse, et je sais bien des choses sur vous, mais j'en ignore bien d'autres que j'ai hâte de découvrir mon cher joker. Si il me vient quelques nouvelles que se soit, soyez en sur que je vous en informerais.

Lui adressant une œillade, je l'embrassais sur la joue et me redressais. Retournant m'assoir a ma place, croisant mes jambes sous la table. Guettant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mer 20 Avr - 22:09

Le petit jeu de cette demoiselle était semblable à celui de l'Empoisonneuse, Poison Ivy. Le Joker garda son sourire jusqu'à ce qu'elle retourne à son siège, ne soufflant aucun mot, ne disant rien. Au fond de lui, il se demandait quelques petites choses. Que savait elle du Joker ? Pas grand chose, même le Batman n'en savait rien. Elle devait seulement savoir ce que les médecins savaient. Plusieurs histoires, et rien de bien concret. Son baiser brûla sa peau blanche, mais il fallait se méfier. Même les plus belles fleurs avaient leurs épines.

Elle était différente d'Harley Quinn. Cette dernière était trop amoureuse du Joker pour s'en révéler une ennemie. Une petite blonde qui a succombé au charme animal du Joker, lorsque celui ci la draguait pendant les thérapies de choc à Arkham. Le dessert arriva, une tarte a la crème flambée. Encho, un des cuisiniers, sortit le lances flammes pour faire dorer la crème de la tarte. Ce qui la crama "légèrement" dirons nous. Le Clown croisa les mains, un franc sourire sur son visage.


- "Vous savez des choses sur moi ? Racontez moi trésor, ça m'intéresse. Vous connaissez laquelle ? Celle du mec de la mafia qui a une confrontation à Axis Chemicals ? Celle du Red Hood ? Ou bien celle du petit comique raté qui a perdu sa femme enceinte le jour même ou il a perdu son visage dans une cuve d'acide. Racontez moi tout, mignonne."

Dit il avec un sourire inquiétant sur le visage. Il sortit de sa poche trois cartes. Trois cartes qu'il tendit à la jeune femme. Chacune de ses cartes étaient le reflet de la personnalité du Clown. Les histoires possibles et inimaginables d'avant sa chute dans la cuve d'acide.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mer 20 Avr - 22:24

Mon regard s'égara un instant sur son visage, distinguant les stigmates de sa peau qu'il tentait de cacher en vain sous son maquillage.

-Je connais ces rumeurs, cependant aucunes de celles ci ne m'intéresse. C'est ce que je perçois de vous qui m'intrigue, le visage sous le maquillage, l'homme derrière le personnage, c'est l'envers du miroir de votre âme qui me fascine.
Aucune de ces histoires ne seraient égaler la passionnante personnalité que vous avez. Votre aura est très singulière.
Cependant je ne vous en dirais pas davantage.


Je souris, m'amusant de ne montrer aucune gêne a ce diner étrange. Caressant doucement la crème "brulée" du dos de ma cuillère, avant dans coupé un petit bout du tranchant argenté. Portant le dessert a mes lèvres. Je n'avait aucune crainte a manger la nourriture du joker, je me savais immuniser contre la plus grande partie des poisons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mer 20 Avr - 22:42

La crème brûlée du Joker était exquise. Il en mangea un gros morceaux avant de le mettre dans sa bouche. Elle savait charmer c'était sur, mais il y'avait une question qui lui brûlait les lèvres.

- "Comment t'appelles tu petite ?"

Dit il avec une pointe de mystère dans la voix. Il était étonnant qu'une femme, surtout une étrangère, s'intéresse de près au Joker sans avoir d'arrières pensées. Le Clown l'avait bien vu. La plupart des petites imbéciles qui lui voulaient toutes sortes de choses étaient nombreuses. Mais cette dame surpassait quand même. Elle savait garder le mystère.
C'était quand même plus intéressant que les histoires de soi disant paternité de l'autre abrutie de Schiff.


- "Et si tu me parlais de toi ma grande. Fais moi une danse, une jolie chanson, Batman au bout d'une lance. Quelque chose de joyeux, qui éveille mon appétit de curiosité."

Il était vrai que le Clown aimait la fantaisie. Qu'il aimait le mystère, mais il abhorrait par dessous tout les histoires de vengeances et autres conneries lamentables qui poussent au désespoir. Non, il voulait quelque chose qui sorte de l'ordinaire, de magique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mer 20 Avr - 22:56

Je posais enfin ma cuillère, bien que lui avait avaler son dessert d'un claquement de doigt. Me tamponnant de nouveau la bouche, puis pliant ma serviette avant de la poser sur la table.

-Suis je petite ou bien grande ? Vous vous égarer mon cher. Quand a mon identité elle n'est pas importante. Je suis ombre parmi les ombres. Mercenaire libre et insoumise. Voila qui je suis. Et la seul danse que j'aime pratiquer et la valse de mon corps lors de mes combats, sentir le moindre de mes muscles s'étirer et obéir. Le seul chant que je connaisse est celui de la peur que je sens monter en mon adversaire, frêle épouvantail inutile et brisé. Quand a Batman faites en ce qu'il vous en plaira. Je vous suivrais pour un temps, cependant l'oiseau de la nuit ne se laissera pas emprisonner dans une cage et prendras son envol vers d'autres contrées lointaines.

Je le levais désirant regagner ma chambre, la promiscuité des gardes me gênais, leurs regards pervers sur mon corps vêtu de cette manière me dérangeais. Mon tailleur et mes vêtements de cuir me manquais, je me sentais fragile ainsi. Il fallait que je reprenne la pleine mesure de moi même.

-Ce diner fut très agréable, je vous en remercie. Cependant je suis un peu fatiguée par le voyage et vous prie de m'excuser.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Jeu 21 Avr - 15:59

Le Joker se leva en même temps que la jeune femme. Il la précéda juste avant la porte de sortie et tendit ses mains en direction de l'escalier en fer rouillé.

- "Votre suite royale vous attend très chère si vous voulez bien me suivre."

Le Clown la précéda une fois encore et monta l'escalier de fer. Ce dernier grinçait au fur et a mesure que les personnes montaient. Bob, le nain, était déjà à l'étage. Il faisait la ronde habituelle parmi les chambres et pièces du Clown.


Bob - "Rien a signaler Bob. Pas de chiroptères en vue."


- "Parfait, notre invitée pourra passer une excellente soirée."

Puis il se tourna vers la Lady, qui semblait calme, très calme.


- "J'espère que la chambre vous plaira. Elle appartenait à une gamine des rues qui a finit dans un sac poubelle en plusieurs morceaux. On a jamais retrouvé son tueur, mais qu'importe, c'est de l'histoire ancienne. Le passé Simple, ça n'existe pas Héhéhé Hahahaha."

Dit il en éclatant de son rire bruyant et psychopathe. Il présenta alors la chambre de Lady Shiva.


- "J'espère que vous en serez satisfaite."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Ven 22 Avr - 16:49


-Je suis moi même une gamine des rues très cher. Et dans mon pays des merveilles c'est les petites filles qui découpent les psychopathes en morceaux. Je vous y emmènerai si vous le désirez ... Je serais ravie de faire la petite fille.

Je lui souris, joueuse et sure de moi. Puis me retournant vers lui, la main sur la chambranle de la porte, j'ajoutais :


-Oh et merci pour le repas, c'était ... divertissant. Bonne nuit cher clown, il est l'heure du tomber de rideau.

Sans attendre sa réponse je fermais la porte. Verrouillant la poignée. Je pris ma mallette sur mes genoux, attrapant mon collier d'argent. Dissimulée dans mon bustier, une petite clef compliquée du même métal me servit a ouvrir la première serrure. Tapant le code pour déverrouillé l'écran digital dissimulé a l'intérieur. Apposant mon index sur l'écran.


"Bonjour Lady"

La mallette s'ouvrit. Contenant un ordinateur ultra sophistiqué.

"Scannage de la zone"

"scan terminé. Aucun système d'espionnage dans le périmètre de sécurité défini."


-Lance le programme de recherche. Dernière cible utilisée.

"piratage des cameras de la ville en cours"

L'ordinateur bourdonna de longue minute avant de conclure:

"Cible repérée. La cible se situe dans les vieux quartiers de gotham city. Carte des lieux ?

-Confirmé

L'ordinateur bourdonna un instant. Pus fit apparaitre une carte de la partie est des veux quartiers. Un point rouge clignotant pour la cible.

M'habillant a la hâte dans une combinaisons moulante noire, enfilant une grande cape de satin de la même couleur, rabattant la capuche sur mon visage. Il fallait faire vite. Je verrouillais de nouveau la mallette. Et sortit dans le noir.

Trois gardes faisait leurs rondes. Deux en bas. Un devant la porte du Joker. Cependant je m'attendait a plus de la part du joker. A ma droite je repérais un laser rouge grâce a la poussière. Je sortis une paire de lunette de ma ceinture a multiples poches. Mes lunettes me permirent de voir les autres laser. Les gardes les connaissait visiblement. Observant le sol je vis que certaine dalle état moins usée que les autres, presque neuves. Je soupirais, c'était presque trop facile. Je sautais sur le rebord du balcon, m'accroupissant sur elle. Guettant les gardes. Personne ne devait savoir que je sortais.

Le joker était sans doute dans sa chambre. De la lumière filtrais sous le pas de sa porte.

Le garde s'éloigna enfin. Accrochant un fin filin d'acier par un aimant au bas de la barrière. Je me lassait descendre. Atterrissant avec souplesse sur les dalles.Prenant garde ou je posais les pieds. Appuyant sur un bouton pour des aimanter l'aimant. qui se défit, tombant a une vitesse vertigineuse avant que je ne le rattrape. Le rangeant.

Dissimulée dans l'ombre, je sautais de dalle en dalle avec une souplesse féline. Me dirigeant vers la sortie. Me dissimulant des gardes en me cachant derrière les jouets.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Ven 22 Avr - 21:57

Malheureusement pour la jeune Lady Shiva, le bruit de ses acrobaties fut reflété par les ultrasons, chez les hyènes du Joker. Bud et Lou somnolaient tranquillement, quand elles entendirent les bruits de la jeune femme qui semblaient s'éloigner du repaire du Joker. Elles n'étaient jamais attachées à l'intérieure du repaire, et c'est avec un grand sourire sur les lèvres, et la langue pendante qu'elles accoururent vers Shivah. Voulant lui arracher ses vêtements, et agresser la personne qui osait pénétrer sur leur territoire. Les hyènes n'étaient pas du genre "partageuses".

L'une des deux essaya de sauter sur la jeune fille. Mais au lieu de ça, elles commençaient a hurler. Ce qui amena le vacarme jusqu'à la chambre du Joker. Ce dernier réfléchissait a ses propres plans. Alarmé par le bruit de ses hyènes, il jeta en l'air ses papiers avant de pousser la porte et de hurler.

- "LA FERME !"

Il avait la hargne, il prit alors le pied de biche pour menacer ses bestioles. Et si dans le cas ou il y'avait un intrus. Il allait enfoncer les blagues du Clown dans le crane. Littéralement.
Il avait déjà fait le coup pour le deuxième Robin avant qu'il ne le transforme en viande pour asticots.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Ven 22 Avr - 22:31

Je vis les hyène courir vers moi, me figeant un instant, surprise, sentant une brève panique monter en moi, je n'avais en effet jamais apprécier ce genre d'animaux.

Attrapant une barre de fer qui trainais par la, je m'en servit comme d'une batte de baseball sur le flanc de l'animal en plein vol. Il hurla et retomba un peu plus loin. Mon épaule accusa le coup, endolorie. par le poids de la bête jeter a pleine vitesse sur ma barre.

La discrétion était a oublier. Prenant appui sur mes jambes j'effectuais un salto arrière, atterrissant au sommet d'une boite a jouet gigantesque. Les hyènes se mire a sauter pour essayer de grimper a leur tour.


-LA FERME hurla le joker.

Subitement les lumières de l'entrepôt s'allumérent j'eus tout juste le temps de m'assoir, désinvolte au sommet de ma boite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Ven 22 Avr - 22:44

Les lumières s'allumaient, et Bud et Lou devaient avoir flairé une souris ... Une grosse souris. D'un coup de rage, non seulement pour avoir perdu l'inspiration, il asséna un grand coup de barre a mine dans les côtes de la première hyène et un coup de pied dans l'autre. Stupides bestioles ... Pourquoi Harley les gardait ? Le Clown observa les environs, rien du tout.
Bob et un autre garde arrivèrent, le nain aux lunettes de soleil s'empressa d'avoir les nouvelles.

Bob - "Un soucis boss ?"

- "Rien de méchant, juste une souris surement ... Qui a excité ces deux crétines. Enferme les a la cave pour la nuit. Et bat les !"

Le Joker lançât un regard noir à ses hyènes. Si cela ne tenait qu'à lui, il les aurait abattu. Le Clown vit Bob prendre les hyènes par la laisse, les tirant pour les emmener dans la cave froide, et insalubre. Le Clown observa une nouvelle la grande salle. Il regarda attentivement la boite a jouets, le réservoir d'armes, les flacons de gaz toxique. Tout était calme, trop calme. Cela rassurait et effrayait le clown quelque part. Il savait que quelque part, un plan se tramait, et il pressentait des choses terribles pour Gotham City ...

Dieu seul sait que cela serait génial !

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Ven 22 Avr - 22:55

Je soupiras. c'était presque trop facile. cependant j'en avait mal pour les hyènes. Mon sens de l'honneur m'empêchait de me taire plus longtemps.
Me glissant au bord de ma boite, balançant nonchalamment les jambes dans le vide, je préparait mon plus beau sourire innocent :


-Hello Joker !!! Es ce donc ainsi que vous traitez vos serviteurs les plus fidèle ? Je serais vous c'est aux Hyène que j'aurai confer les gardes. Enfin libre a vous de punir les serviteurs utiles et de laisser filer les bons a riens.


Sautant de ma boite, j'atterris a coté de lui.


-Pour ma part cette petite balade nocturne m'a bien amusée, je vais allez me reposer, bonne nuit a vous petit clown.


Je me retournas est pris la direction de l'escalier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Sam 23 Avr - 0:34

Le Joker n'avait pas tellement cure de ses sous-fifres. La plupart était des imbéciles patentés incapables de choper un imbécile en costume de rat volant ! Bien entendu, ça l'amusait de les voir se faire battre par la chauve souris, c'était une partie de cache cache que le Joker adorait. Donc la jeune femme s'était levée la nuit pour faire un petit tour. Si ça l'amuse certes. Le Joker remarqua néanmoins qu'elle avait des attitudes de camouflage impressionnantes. A noter. Il plissa ses yeux, comme pour réfléchir.

- "Comme je le dis souvent, qui aime bien, châtie bien. Mais dans leur cas, c'est Batman qui leur administre la punition, ce qui est parfois très amusant quand on les voit se faire humilier. On va dire que ce petit incident les fera réfléchir ..."

La jeune femme tourna les talons en direction de l'escalier. Le Joker eut un léger sourire. Elle était drôlement étrange, mais dans Gotham ... Qui pouvait vraiment dire être normal ? Personne ne l'était. Nous sommes tous fous. Nous avons tous notre folie personnelle, un peu comme un immense puzzle, et le puzzle représente Gotham. Nous sommes tous une pièce de ce jeu.

- "Bonne nuit très chère, attention aux pigeons !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mar 26 Avr - 11:24

Je soupirais, en remontant le long de l'escalier, ma main un instant se posa sur la grande barre verticale qui reliait le haut de la rambarde au plafond. Laissant ma main je me figeais un instant.

Prise d'une étrange inspiration, je sautais sur la balustrade avec une souplesse féline.
Et me mis a chanter, tournant voluptueusement autour de la barre.



Passant derrière avec grâce, me baissant le long de la barre, l'enlaçant de mes jambes. Et remontant, sensuellement vêtue de ma combinaison de cuir. Tout en faisant glisser la fermeture éclair sur le devant de ma combinaison de cuir, laissant apparaitre en partie ma poitrine. Tournant autour recommençant de dos cette fois. Mes cheveux défait balayant l'air autour de moi. Recommençant de profil, lançant des regards de braise au joker derrière mes cheveux noirs, ma bouche gourmande et fière invitant le joker a l'embrasser. S'asseyant en amazone je me laissais glisser le long de la balustrade, qui formait un arc de cercle, j'atterris en souplesse a ses cotés, passant ma main sur son épaule, dansant autour de lui, collant mon corps au sien....


Dernière édition par Lady Shiva le Dim 18 Sep - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mar 26 Avr - 13:37

Le Joker n'était pas de marbre face à cette demoiselle. Quoi qu'elle était, elle savait l’impressionner, mais pas assez. Elle était fantaisiste, provocante, délurée, mais cela cachait autre chose, tout cela n'était qu'une attitude temporaire chez cette femme pour dévoiler et camoufler ce qu'elle était en réalité. On reconnaissait les vrais assassins comme cela, et ce n'était pas une bimbo en face du Joker, mais une Mata Hari en puissance. Le Clown ferma sa bouche, cachant son sourire, elle voulait jouer a ce jeu de séduction, elle y'aurait droit. Il la prit dans ses mains, mains contre les siennes, et commencèrent a danser une espèce de tango de folie. Une séduction charnelle, sans effleurements, juste le désir, le désir de deux psychopathes sous la lune, rien de plus, pas d'émotions, pas de sentiments, juste la folie. D'un côté, un clown cinglé qui avait des "as" dans sa manche, et de l'autre, une asiatique bourrée de gadgets et de talents d'assassin. Bref, un couple normal dans une ville normale. Alors que la musique continuait a bercer les deux tourtereaux, le Joker eut quelques pensées philosophiques.

- "C'est comme si nous étions la Belle et la Bête. Mais si quelqu'un vous appelle la Bête, je lui arrache les poumons avant de les lui faire bouffer. De quoi couper le souffle."

Le Joker continua a danser, avec sa psychopathe embauchée. Depuis qu'il avait Harley Quinn, cela avait été souvent l'amour fou et la colère. Le Joker était contradictoire en amour. Personne ne savait rien de ses fantasmes, de ses désirs. Personne. Il eut un petit sourire en regardant la Lady Shiva. Il sortit un révolver et le pointa sur Lady Shiva. Un grand sourire, des yeux si beaux ...


- "Vous savez ... la vie sans vous ne vaut pas la peine."

Il appuya sur la gâchette, et un drapeau avec "PAN" en sortit. Il éclata d'un grand rire avant de jeter le révolver en l'air. C'était la folie, Gotham, le Joker, c'était le beau monde du Clown, joyeux, fantaisiste et sanguinolent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   Mar 26 Avr - 13:48

Je souris, amusée par ses gamineries. Ma main fusa et une seconde plus tard, un de mes poignards cachés, se posa sur sa jugulaire.
Déposant un baiser sur sa joue, maculant mes lèvres de blanc. Descendant doucement mon arme sur sa gorge, laissant un fin filet de sang, couler le long de sa nuque, ruisseau rougie et passionné.

Le repoussant soudainement, l'éloignant de moi. Je lançais mes corps en arrière, dans un arc de cercle parfait, atterrissant sur mes mains, et continuant a reculer de cette manière jusqu'à l'escalier. Sautant souplement sur la balustrade. Lançant mon lasso aimanter, et me jetant dans le vide. Profitant de l'élan de mon corps, pour monter sur la balustrade au sommet de l'étage. Sautant avec souplesse sur le rebord. Accroupie sur mon perchoir, je me retournais vers lui.


-Bonne nuit prince des fous, merci encore pour la soirée, et la danse ....

D'un bond j'atterris sur la plateforme, et je disparut, enveloppé dans le noir, refermant la porte de ma chambre derrière moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Dans le repaire du prince des fous   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans le repaire du prince des fous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. [ ABANDON ]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Gotham City RPG ::  :: Gotham Outer :: Zone industrielle :: Aciérie Entreprises SIONIS-